Des ressources hydriques difficiles à anticiper

Les incertitudes demeurent importantes : même si l’augmentation de température accélère le cycle hydrologique, on éprouve encore des difficultés à en prévoir les conséquences. Les modèles doivent être améliorés et leur utilisation être raisonnable et… raisonnée.

Bernard Tardieu

Des propos diplomatiques digne d’un dignitaire d’académie scientifique. Hug avait signalé la parution d’un livre intitulé Le climat, science, diplomatie et solidarité de Bernard Tardieu. J’ai survolé un premier chapitre sur le niveau des océans et c’est un simple résumé de la position du GIEC par un sous-fifre. Bernard Tardieu a un cv et une spécialité : Lire la suite

Le Bangladesh « avale » la mer

Dans la flopée de rapports qui paraissent avant toute nouvelle COP, on a droit à celui d’Oxfam sur les « réfugiés climatiques ». Au sein de l’inventaire à la Prévert des catastrophes en cours et à venir, Oxfam a choisit de traiter particulièrement de la montée des eaux. Le rapport cite tout un tas de « statistiques ahurissantes », dont un des synonymes est « foutaises », et on a aussi une étude de cas sur le Bangladesh. Lire la suite

Entretien avec István Markó

Version originale d’un entretien de István Markó avec Grégoire Canlorbe dont des traductions ont été publié sur Breitbart et WUWT.

István Markó István Markó (1956 – 2017) était professeur et chercheur en chimie organique à l’université catholique de Louvain. Son nom est associé à celui de Kevin Lam pour sa contribution à la mise au point de la réaction de Markó-Lam. Il s’était fait le défenseur, dans plusieurs médias francophones sur internet, et lors de débats publics, d’un point de vue sceptique sur la question du réchauffement climatique lié à l’homme. Il avait également joint sa voix à celles de personnalités climato-sceptiques anglo-saxonnes et publié avec eux plusieurs articles sur Breitbart News. Lire la suite

ZEBRA2020, la fin des factures de chauffage

Dans un article récent, Benoît Rittaud faisait part du décalage entre l’opinion publique telle que rendue par un sondage commandé par la Commission européenne et la part du budget de l’Europe consacrée au climat. 20% des dépenses de l’Europe pour lutter contre le réchauffement. Peut-être, je n’irai pas vérifier. 20% de moins de 1% du PIB européen c’est franchement pas grand chose. L’Europe n’a pas de budget important, ce n’est pas comme ça que ça se joue. Lire la suite

De la Validité des données de température globale de surface NOAA, NASA et Hadley CRU

&

De la Validité des Conclusions sur le Risque lié au CO2 par l’EPA

 Abrégé du Rapport de Recherche

Dr. James P. Wallace III, Dr. Joseph S. D’Aleo, Dr. Craig D. Idso

June 2017

SOURCE

Traduction : Scaletrans

I. RÉSUMÉ

Le but de cette recherche était d’examiner si les données de la Température Moyenne Globale de Surface (GAST) produite par la NOAA, la NASA et HADLEY, sont des estimations suffisamment crédibles des températures moyennes globales pour servir à la modélisation climatique et à l’analyse politique. La pertinence de cette recherche réside dans le fait que les trois soi-disant Chaînes d’Évidences dans les Conclusions de l’EPA sur le Risque lié au GES/CO2 se basent sur les données GAST pour être une représentation valide de la réalité.

Lire la suite

Véhicule électrique et émissions de CO2

Un récent rapport du Ministère de la développitude durable évalue les bénéfices du véhicule électrique. Nous nous intéresserons ici principalement au bilan CO2.

Une batterie de 24kWh c’est 6 tonnes de CO2 contre 38 tonnes émises pour un véhicule conventionnel à essence sur toute sa durée de vie.

Après prise en compte des pleins d’électrons nécessaires pour rouler, le bilan est favorable en terme d’émissions de CO2 pour tout mix de production électrique qui émet moins de 864g/kWh produit. L’Allemagne taquine les 500 grammes et la Pologne les 800. Lire la suite