Programme détaillé de la contre-cop24 des climato-réalistes

vendredi 14 décembre  2018

Sur le thème

 « Climat et Territoires »

La politique climatique de la France, un gâchis économique et social


ASIEM

6 rue Albert de Lapparent, Paris 7e 

(voir le plan)


PROGRAMME

9h45-10h15 : Samuele Furfari (Professeur de géopolitique de l’énergie) :

« Villes contre monde » 

10h15-10h45 : Henri Masson  (ingénieur civil, ancien professeur à l’université de Maastricht) :

« Endoctrinement de masse en Occitanie » 

10h45-11h15 : pause café + signature de livres

11h15-11h45 : François Lucas (agriculteur, cofondateur et ancien président de la Coordination rurale)

« Les agriculteurs, cibles de toutes les attaques »

11h45-12h15 : François Gervais (physicien, professeur émérite, université de Tours)

 « L’urgence climatique est un leurre » 

12h15-14h00 : pause déjeuner + signature de livres

14h00-14h30 : Rémy Prud’homme (économiste, professeur des universités (émérite)) :

« Les politiques climatiques aggravent-elles la fracture territoriale ? »

14h30-15h00 : Bertrand Alliot (Directeur de la valorisation de la recherche à l’Université Paris-Est)

« Les errements de l’écologie entre le monde clos et l’espace infini »

15h00-15h30 : Philippe Charlez (institut Sapiens) :

« L’utopie de la croissance verte » 

15h30-16h00 : pause café + signature de livres

16h00-16h30 : Robert Diethrich (président du Cercle franco-allemand de l’Association réalités et relations internationales)

« L’évolution de la politique de l’automobile en Allemagne »

16h30-17h00 : Brigitte Van Vliet-Lanoë (géologue, DR CNRS émérite, université de Brest)

 « Le réchauffement climatique actuel : une évolution thermique naturelle au forçage oublié » 

17h00-17h30 : table ronde avec Christian Buson et Jacky Ruste, animée par Marie-France Suivre

17h30 : clôture


L’inscription est obligatoire et doit être faite avant le 12 décembre (avant le 7 pour ceux d’entre vous qui participeront au lunch ), par E-mail à l’adresse contact@climato-realistes.fr, ou en utilisant le formulaire de contact.

(Précisez bien le nombre de personnes que vous inscrivez et si vous souhaitez participer au lunch)

  • L’entrée est gratuite pour les adhérents.
  • Une contribution de 10 € sera demandée aux non-adhérents (hors étudiants et personnes en difficulté).
  • Le lunch (facultatif) est au tarif unique de 20 € pour tous.

Le paiement pourra être effectué sur place.

Vous pouvez aussi régler par virement (téléchargez ici le RIB de l’association) : n’omettez pas dans ce cas de mentionner le nom de la ou des personnes que vous inscrivez (et à quoi : journée, lunch, ou les deux).

 

Le réchauffement climatique pour les deux cultures

Conférence de Richard Lindzen à la GWPF.

Source, Pdf (en).

par le Dr. Richard Lindzen

Traduction par Volauvent.

Il y a plus d’un demi-siècle, C.P. Snow (romancier et physicien anglais qui a également occupé plusieurs postes importants dans la fonction publique britannique et brièvement au sein du gouvernement britannique) a examiné de manière célèbre les implications de « deux cultures » :

Bien des fois, j’ai assisté à des rassemblements de personnes qui, selon les normes de la culture traditionnelle, sont considérées comme très éduquées et qui ont exprimé leur incrédulité face à l’analphabétisme des scientifiques. Une ou deux fois, j’ai été provoqué et j’ai demandé à la compagnie combien d’entre eux pourraient décrire la deuxième loi de la thermodynamique. Ils répondaient froidement : c’était aussi toujours négatif. Pourtant, je demandais quelque chose qui était l’équivalent scientifique de : avez-vous lu un ouvrage de Shakespeare ? Lire la suite

Appel pour une levée de fonds

Bonjour,

Le GIEC vient de publier un nouveau rapport. J’ai téléchargé le tout et je me suis mis à lire. Ne sachant par où commencer dans la pile de fichiers, j’ai attaqué pour une fois par le résumé pour les décideurs.

Cela commence par les remerciements. On y apprend que les auteurs à titre divers sont des « volontaires ». La France peut être fière de sa contribution particulière :

Le fonctionnement efficace de l’unité de support technique du groupe de travail I [NdT, ceux qui font de la physique dite « dure »] a été rendu possible grâce au généreux soutien financier fourni par le gouvernement français et au soutien administratif et informatique de l’Université Paris Saclay (France), de l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) et du Laboratoire Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE).

Comprenons bien, les « volontaires » du CEA, du CNRS ou du ministère de la développitude durable, comme VMD ou J-C Hourcade, ont parait-il fait des heures sup dans leurs bureaux. Lire la suite

Impact des forçages récents et des recueils de données de chaleur océanique sur la sensibilité climatique

Merci à Scaletrans pour la traduction

SOURCE

L’article LC18 publié par Lewis & Curry est téléchargeable ICI

Cet article faisant 37 pages aurait été un peu long et nous nous bornons à en donner ici le résumé (Abstract), suivi du commentaire fait par l’un des auteurs, Nic Lewis.

Par ailleurs, ce dernier publie également une réponse aux critiques de Dessler sur l’article en question.

Pour prolonger la discussion, on peut consulter ces commentaires également très intéressants :

https://andthentheresphysics.wordpress.com/2018/04/27/lewis-and-curry-again/

https://wattsupwiththat.com/2018/04/29/weekly-climate-and-energy-news-roundup-313/comment-page-1/

Abréviations

  • TCR                    Réponse Climatique Transitoire
  • CMIP5                 Coupled Model Intercomparison Project Phase 5. Ensemble de modèles de simulation utilisés pour le rapport AR5 de 2011
  • AOGCM              Atmosphere Ocean Global Circulation Models
  • WMGG                Well Mixed Greehouse Gaz
  • GMST                 Températures Gobales Médianes de Surface

Résumé [Abstract de l’article LC18] : les estimations de bilan énergétique de la sensibilité climatique à l’équilibre (ECS) et de la réponse climatique transitoire (TCR) sont issues des meilleures estimations et des fourchettes d’incertitude de forçage fournies par le Quatrième Rapport d’Évaluation (AR5) du GIEC. Des réévaluations récentes des forçages par gaz à effet de serre et par l’ozone et les aérosols post-1990 ont été incorporées et les données de forçage ont été étendues de 2011 à 2016. Reflétant les preuves récentes minimisant l’importance du forçage par aérosols, la limite inférieure d’incertitude de l’AR5 est légèrement étendue. En utilisant une période initiale de 1869 à 1882 et une période finale 2007-2016 bien adaptées à l’activité volcanique et à l’influence de la variabilité interne, des médianes d’ECS à 1.50 K (5-95% : 1.05-2.45 k) et de TCR à 1.20 K (5-95% : 0.9-1.7 K) ont été extraites. Ces estimations ont des limites inférieures bien plus basses que celles de l’étude précédente faisant appel aux données de l’AR5 arrêtées en 2011. L’utilisation de données de températures globales complètes interpolées donne des estimations légèrement plus élevées : médianes d’ECS à 1.66 K (5-95% : 1.15-2.7 K) et de TCR à 1.33 K (5-95% : 1.0-1.90 K). Ces estimations d’ECS reflètent les estimations de rétroactions climatiques sur la période historique, excluant la variabilité temporelle. Si l’on inclut la possibilité de variabilité temporelle des rétroactions climatiques l’estimation médiane d’ECS passe à 1.76 K (5-95% : 1.2-3.1 K), avec des données de température interpolées. Les possibilités de biais d’efficacité de forçage non liés, de problèmes d’estimation de température et de variabilité dans les profils de changement de température de surface océanique sont examinés et considérés comme mineurs lorsque des données de température globales complètes sont utilisées. Ces résultats impliquent que les valeurs élevées d’ECS et de TCR issues de la majorité des modèles climatiques CMIP5 ne concordent pas avec le réchauffement observé durant la période historique.

Lire la suite