Les modèles climatiques pour le profane

Par Judith Curry

Traduction : Scaletrans

Source

© Copyright 2017 The Global Warming Policy Foundation

A propos de l’auteur

Le professeur Judith A. Curry est l’auteur de plus de 180 articles scientifiques sur la météo et le climat et a reçu le Henry G. Houghton Research Award par l’American Meteorological Society en 1992.

Elle a récemment pris sa retraite du Georgia Institute of Technology où elle était professeur et titulaire de la chaire de l’École des Sciences de la Terre et de l’Atmosphère. Elle préside actuellement le Climate Forecast Applications Network.

Sommaire

Il existe un grand débat à propos de la fidélité et de l’utilité des modèles globaux du climat [GCM]. Ce débat a lieu dans la communauté des scientifiques du climat, car des scientifiques sont en désaccord avec l’importance à donner aux modèles climatiques par rapport aux analyses des observations. Les résultats des modèles climatiques sont aussi utilisés par les économistes, les agences de réglementation et les décideurs politiques. Par conséquent, les GCM ont été examinés à la loupe par une large communauté de scientifiques, ingénieurs, experts en logiciels, et philosophes des sciences. Ce rapport tente de décrire le débat autour des modèles climatiques pour un public éduqué mais non technique.

Lire la suite

Entretien avec William Happer (3/4) : le verdissement

TheBestSchools : Passons maintenant à notre troisième série de questions, à savoir: même en supposant que le réchauffement climatique soit un fait bien établi et qu’il est causé par l’activité humaine (notamment la combustion de combustibles fossiles), les critiques soutiennent encore que l’on peut légitimement questionner le fait qu’il y ait des raisons de s’en alarmer. Les arguments avancés pour un réchauffement climatique qui ne pourrait pas être une mauvaise chose incluent :

  • L’époque médiévale chaude démontre qu’un réchauffement climatique de quelques degrés n’est pas une catastrophe.
  • L’existence probable de diverses rétroactions négatives indique que le réchauffement peut bien être auto-limitant; celles-ci comprennent :
    • Une couverture nuageuse accrue, qui reflète davantage l’énergie solaire
    • Une végétation accrue, qui absorberait plus de CO2

Lire la suite

Entretien avec William Happer (2/4) : la «crosse de hockey» et l’activité solaire

Entretien publié sur TheBestSchools

Traduction: Bernnard

Dans cette partie William Happer questionné par « TheBestSchools » donne son point de vue sur la crosse de hockey et le début des rapports du GIEC. Il nous parle aussi de l’influence de l’activité solaire sur le climat.

Lire la suite

Entretien avec William Happer (1/4) : Biographie, RCA, Température, Évènements extrêmes

Entretien publié sur TheBestScools

Traduction: Scaletrans

William Happer est professeur émérite de Physique Cyrus Fogg Brackett au département de physique de l’Université de Princeton. Membre depuis longtemps de JASON, un groupe de scientifiques délivrant au gouvernement US des avis indépendants concernant la science, la technologie et la sécurité nationale, Happer fut Directeur du Bureau Scientifique du Département de l’Énergie US en 1991-1993.

Mieux connu du grand public comme critique acerbe du “consensus” du GIEC sur le réchauffement global, il a fréquemment été appelé à témoigner en tant qu’expert devant diverses commissions du Congrès US à propos du réchauffement global (changement climatique). En 2015 il s’est trouvé au centre d’une nouvelle controverse impliquant une opération baptisée “sting” (piqûre) organisée par Greenpeace.

On peut trouver ici une liste des principales publications du Professeur Happer.

Lire la suite

Produire avec de l’électricité éolienne ?

La fourniture d’électricité en Australie Méridionale est proche de ce que vous attendez dans une auberge de routards dans un pays du tiers monde.

Christopher Pyne, ministre australien de la défense.

Voici une nouvelle que j’attendais depuis des mois. La France (DCNS) a gagné un très gros contrat de vente de sous-marins en Australie. Les Australiens ont curieusement choisit de les construire à Adélaïde, la capitale australienne de l’énergie éolienne. Soit, mais l’industrie moderne, particulièrement de l’armement, a tout de même des exigences… Lire la suite