Résumé du GIEC 2007, encore plus d’incertitude des modèles !

Le Groupement Intergouvernemental d'Etude du Climat (GIEC) vient de publier le 2 février 2007 le Résumé à l'Intention des Décideurs de son quatrième rapport sur le changement climatique (4AR).

Ce Résumé contient entre autre des projections de température pour d'ici la fin du siècle, selon différents "scénarios". En comparant ce Résumé pour Décideurs 2007 au résumé précédent (2001), on constate que l'intervalle d'estimation de température a augmenté pour tous les scénarios, ce qui signifierait que l'incertitude devient plus grande quand il s'agit de prévoir le climat d'ici 1 siècle.

 

Projections 2100 (réf année 2000) A1B A1T A1FI A2 B1 B2
Population 16% 16% 16% 148% 15% 70%
PIB 1896% 1975% 1881% 817% 1138% 787%
PIB/habitant 1615% 1683% 1602% 270% 979% 420%
Emission carbone 90% -38% 339% 319% -25% 100%
Emission carbone/hab 63% -46% 278% 69% -34% 17%

Table 1 : Détails des différents scénarios, échéance 2100, sources GIEC WG1 et WG2


Exemple
: avec le scénario A1FI (en vert), à l'échéance 2100, les modèles font l'hypothèse que la population mondiale aurait augmenté de 16% et que la richesse par habitant serait multipliée par 17 (+1602%!) par rapport aux valeurs de l'an 2000 : un chinois en 2100 serait aussi riche qu'un américain en 2000. En même temps, chaque terrien émettrait en moyenne presque 4x plus (+278%) de carbone, hypothèse cependant impossible à vérifier : à titre d'exemple, le taux moyen d'émission de carbone par habitant n'a pas augmenté depuis 30 ans.



Figure SPM5d du Résumé pour Décideurs 2001, projections
de températures avec intervalle de confiance (à droite du graphique)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  miniTAX | 3/02/2007 @ 18:40 Répondre à ce commentaire

Les nouvelles du climat sont extrêmement inquiétantes en effet. Si ça continue sur ce rythme, le 10e résumé va nous annoncer des intervalles de confiance de -50°C +50°C.

En tout cas, merci pour avoir montré ce joli non-dit de la part du GIEC et des médias

2.  xxc | 4/02/2007 @ 7:50 Répondre à ce commentaire

Si j’ai bien compris, plus on s’approche de 2100, moins on est certain de ce qui va arriver. C’est-à-dire que plus on s’approche du moment où l’on pourra vérifier de la véracité des prévisions du GIEC, plus les gens du GIEC sont évasifs. Gageons qu’en 2100 ils ne seront pas capables de nous dire le temps qu’il fait…

Sorry, the comment form is closed at this time.