Le réchauffement climatique, une autre perspective.

Mark Twain disait: "un graphique est très parlant, même pour dire des choses fausses".

Le réchauffement climatique est souvent connu par la courbe en bleu de hausse de température ci-dessous (y compris sur ce blog, notamment ici). Mais connaît-on l'allure de cette même courbe placée dans une échelle adéquate pour représenter la température moyenne annuelle de divers endroits peuplés de la planète ?

Testez vos connaissances du réchauffement climatique ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  maurice | 17/02/2007 @ 21:44 Répondre à ce commentaire

ouaahhh… ça fait peur en effet 😉

2.  rincewind | 17/02/2007 @ 22:46 Répondre à ce commentaire

Une phrase bien connue de Mark Twain est « Climate is what you expect, weather is what you get ».
Traduction: « le climat est ce a quoi vous vous attendez, la meteo est ce que vous avez ». Comme quoi, les gens qui croient voir des tendence du climat, ca ne date pas que d’auj’oudhui.

3.  Donatello | 18/02/2007 @ 12:04 Répondre à ce commentaire

Quel ramassis de bêtise! Qu’est ce que vous voulez raconter avec ce graphique ridicule ?
5°C de moins et la Terre est en âge glacière. 2°C de plus et on va se retrouver avec le climat qui se détraque, des tempêtes monstrueuses comme en 1999, Katrina tous les ans…
Restez donc inconscients et continuez à polluer. Pas quoi s’en faire, ce seront nos enfants qui paieront pour nos bêtises !

4.  JP ARMAND | 18/02/2007 @ 14:13 Répondre à ce commentaire

Les gaz à effet de serre ont une durée de séjour très longue dans l'atmosphère, et donc ce qu'on rejette en ce moment va perturber le climat que nous avons mise en route va se poursuivre pendant des milliers d'années! Je n'ai pas envie de laisser un monde avec 3, voire 5°C de plus. Il est temps d'agir et de réduire nos excès.

5.  terra nova | 18/02/2007 @ 14:34 Répondre à ce commentaire

Ce genre de site négationniste comme celui-ci, qui commence à fleurir un peu partout, devrait etre interdit. D’un autre coté, c’est pas mal que ça reste dans la poubelle de l’histoire. Les générations suivantes se rendront compte à quel point on a pu etre dans l’insouciance et dans l’ignorance crasse.

6.  maurice | 18/02/2007 @ 15:35 Répondre à ce commentaire

#3, 4, 5

« betises », « negationnistes », »poubelle »…. votre argumentation est impressionnante….de vide.

7.  Frédéric, admin skyfall | 18/02/2007 @ 17:55 Répondre à ce commentaire

SVP, veuillez vous restreindre à une discussion basée sur des faits et non sur des considérations morales qui dégénèrent très vite en invectives qui n’est tout de même pas le but premier de ce blog 😉 Faute de quoi, je serais obligé de geler les commentaires de ce billet.

Merci pour votre compréhension.

8.  Donatello | 18/02/2007 @ 18:22 Répondre à ce commentaire

Vous n’avez toujours pas répondu! Que voulez-vous dire par ce graphique? Si vous cherchez à relavitiser le réchauffement catastrophique qu’on a, désolé de vous le dire mais votre argument ne vaut pas un clou.

9.  maurice | 18/02/2007 @ 19:01 Répondre à ce commentaire

#8.
le réchauffement « catastrophique » qu’on a est de 0,6°C sur le siècle.

Il a été de 0,5°C lors de l’Optimum Climatique Medieval, lorsque les Vikings par exemple ont trouvé très chouette de s’installer au Groenland.

Je pense que le but du graphique est effectivement de relativiser, car si le trend est spectaculaire globalement, le trend rapporté localement l’est beaucoup moins.

#3.
la Terre n’a pas eu besoin de l’Homme pour entrer (et sortir) d’ages glaciaires. Et sans dommages.
Quant aux tempetes monstrueuses et Katrina a répétition, aucun lien entre ces évènements et RC, sauf dans l’esprit fécond mais sensationnaliste de Al Gore ou de TF1.

10.  Donatello | 18/02/2007 @ 19:17 Répondre à ce commentaire

#9 et qu’on aura bientôt 3°C, voir 5°C d’après le GIEC, tu t’en fiches !
Donc que de bonnes choses si on continue de laisser la planéte se faire exploser par les profits, les cons (spécial dédicaces pour W Bush), les inconscients. Continuons puisque ce n’est pas grave. Il suffit de « relativiser ».

11.  terra nova | 18/02/2007 @ 19:33 Répondre à ce commentaire

#9 maurice, tant qu’a faire avec des dessins simpliste, faites une série de BD de shadok négationnistes climatiques essayant de prouver que les gaz à effet de serre humains n’ont pas d’influence sur le climat.
Exxon Total et co seront enchanté de financer ce projet culturel

12.  maurice | 18/02/2007 @ 19:35 Répondre à ce commentaire

#10.
si ta confiance est telle envers les conclusions du GIEC, tu devrais au contraire te réjouir: leur estimation de T a baissé de 1°C et l’élévation du niveau de la mer de 40 cm par rapport à leurs conclusions 2001.
Quant aux profits, je ne savais pas qu’ils rentraient en jeu dans les modèles climatiques.

13.  maurice | 18/02/2007 @ 19:40 Répondre à ce commentaire

#11.
excellente suggestion. Après tout l’ONU fait bien dans la boule de cristal avec les deniers publics, je veux bien faire dans les shadoks avec des capitaux privés.
J’imagine qu’en tant que contribuable vous devez être ravi des résultats catastrophistes annoncés: à quoi bon financer le GIEC si ce n’est pas pour ressentir le grand frisson ?

14.  terra nova | 18/02/2007 @ 19:43 Répondre à ce commentaire

#13 si des centaines de millions de morts prematurés, c’est pour vous le « grand frisson », elle est belle l’humanité. Quand j’entends ça, ma tolerance a tendance a flancher.

15.  maurice | 18/02/2007 @ 20:43 Répondre à ce commentaire

#14.
c’est fou cette capacité à s’inquieter plus d’hypotéthiques morts futurs que de bien réels morts présents. Lesquels ne meurent pas vraiment du fait d’une hausse des T de 0,6°C, et qui n’ont aucune chance de voir leurs enfants menacés par 2, 3, 5 ou 50°C supplémentaires, vu qu’ils auront largement le temps de mourir avant de famine, de maladie ou de guerre.
Le grand frisson je vous dis.

16.  DM | 20/02/2007 @ 10:13 Répondre à ce commentaire

Ce n’est pas 0.6 °C seulement mais 0.6 °C en quelques décennies, c’est la vitesse d’augmentation qui est particulière.
Et dire que l’homme n’a aucun impact avec tout ce qu’il rejette c’est de l’aveuglement !
Personne ne conteste l’impact de l’homme sur d’autres aspects de notre (ou plutot de ce qui était) belle planête : la mer morte qui disparait, des fleuves qui sont de plus en plus pollués (sauf la Seine et le Rhin qui repart dans le bon sens, mais ce n’est pas le fruit du hasard), la pollution des villes bien réelle (les chiffres sont accessible en temps réel sur le net), les autres pollutions diverses.
C’est vrai que ca ne date pas d’hier (voir la pollution au plomb laissée par les « métallurgistes » du moyen âge), mais on pollue nettement plus aujourd’hui.

17.  rincewind | 20/02/2007 @ 11:54 Répondre à ce commentaire

Ce n’est pas 0.6 °C seulement mais 0.6 °C en quelques décennies, c’est la vitesse d’augmentation qui est particulière.

#16, la hausse de 0,6°C s’est fait sur 1 siecle. Elle n’a rien de « particulière » mise a part la surmediatisation qu’on en fait. Le premier graphique le montre clairement quand on utilise l’echelle qui va bien.

18.  maurice | 20/02/2007 @ 12:23 Répondre à ce commentaire

#16

0,6° en une décennie ça se saurait.

Ce n’est pas en amalgamant pollution en général et GES qu’on va faire avancer la question du RC.
Personne ne conteste que l’homme influe sur son environnement.

19.  DM | 20/02/2007 @ 16:06 Répondre à ce commentaire

Le premier graphique montre +0.6 en 40 ans..

20.  Frédéric, admin skyfall | 20/02/2007 @ 22:16 Répondre à ce commentaire

#19, d'après le GIEC 2001, la hausse a été de 0,6°C +- 0,2°C en un
siècle. Depuis le pic de 1998 dû à El Nino, la température n'a pas
augmenté. En fait, la hausse actuelle ressemble à celle entre 1900 et
1940, avant que le problème des émissions ne se pose.

21.  DM | 21/02/2007 @ 8:53 Répondre à ce commentaire

Sur la courbe tout en haut, la hausse est continue de +0.6 °C entre 1970 (ou un chouilla avant) et aujourd’hui. Entre 1935 et 1970 en gros c’est stationnaire en moyenne.
Une tangente à la dérivée de cette courbe devrait montrer une ligne ascendante bien significative et en tout cas nettement plus que les chiffres précédents.

22.  Frédéric, admin skyfall | 21/02/2007 @ 9:09 Répondre à ce commentaire

#21, la température que vous prenez pour aboutir à 0,6°C est sans doute celle de 1998 (celle d’un El Nino exceptionnel). En 2006, la température est de 0,12°C plus basse.
Quant à la « tangente à la dérivée », j’ai bien peur que ça n’a aucune signification physique.

23.  DM | 21/02/2007 @ 14:09 Répondre à ce commentaire

La dérivée : indique la variation.
La tangente, bon c’est une expression, ca serait plutot une moyenne.
Enfin en gros si on trace une courbe totalement lissée, une moyenne, ca croit nettement plus vite entre 1970 et aujourd’hui.

24.  miniTAX | 21/02/2007 @ 15:09 Répondre à ce commentaire

DM, dans ce cas, il fallait parler de droite de tendance, régression linéaire, quadratique ou gaussienne, moyenne mobile sur 5, 10 ans, etc … (une courbe « totalement lissée », ça ne veut rien dire).
Et prolonger une courbe de tendance pour le climat, c’est faire de la pure spéculation. Ca revient à prolonger l’évolution de température de 3 mois de printemps en disant: la hausse est sans précédent et sera catastrophique dans 12 mois.

25.  DM | 23/02/2007 @ 16:09 Répondre à ce commentaire

MiniTAX : ca fait longtemps que je n’ai pas fait de math, donc désolé pour les termes.
Nous sommes quand même devant un dilemme : attendre de voir mais si on se trompe on perd beaucoup..
Comme sur FA, je comprends ta position, je ne suis pas non plus prêt à gober tout ce que les médias, politiques etc.. disent. Cependant, si parfois ils mentent carrément, parfois ils déforment, il peut très bien y avoir une base véridique.
Pour l’instant je suis plus convaincu par les pro-GEC du à l’homme que les sceptiques.
En attendant je fais ma part (j’évite de gaspiller) et je suis prêt à changer d’avis sur le sujet.
Qui vivra verra.

26.  miniTAX | 23/02/2007 @ 16:14 Répondre à ce commentaire

En attendant je fais ma part (j’évite de gaspiller) et je suis prêt à changer d’avis sur le sujet.

Quel dommage que tu évites de gaspiller pour permettre aux bureaucrates de gaspiller à ta place (cf le coût de Kyoto) alors que des millions meurent chaque année de maladies évitables faute de soins ou de niveau de vie minimum (malaria, sida, maladies liées à l’eau, lèpre).

27.  jelise | 24/02/2007 @ 4:48 Répondre à ce commentaire

Il est intéressant d’observer les méthodes de manipulation et d’intoxication des masses. En les opposants les unes aux autres, on les divise et les affaiblit.
Il est facile de traiter celui-ci de négationniste, celui-là de mouton de Panurge.
En effet, nous sommes là en train de discuter sur l’origine des changements climatiques et nous sommes de ce fait divisés sur la question.
Mais la question des changements climatiques n’en demeure pas moins cruciale. Car on nous pousse à nous inquiéter des prétendues causes des changements, en nous « forçant » à des restrictions supplémentaires dans notre vie alors qu’aucune mesure n’est prise pour faire face aux changements à venir.
Je crois que là est l’enjeu majeur. Car, après nous être affrontés sur des broutilles, nous serons fort dépourvus quand la bise (ou le typhon) sera venu…

Je dois avouer néanmoins que des déclarations comme

La quasi-totalité de la hausse de température observée au cours de la seconde moitié du XXe siècle est “très probablement” imputable à l’action humaine.

me laissent profondément perplexe : c’est tout sauf de la science !
Vouloir relier des faits observables avec une théorie de façon aussi légère est tellement énorme que cela fonctionne. Il y a des précédents…

Et puis, après tout, serait-ce vraiment une catastrophe si le climat de la planète devenait tropical ?

28.  Helui | 24/02/2007 @ 11:52 Répondre à ce commentaire

@ DM, pour éviter les maths, je te propose une métaphore. Je part faire mon jogging et MétéoFrance (le GIEC) prévoit contre toute attente une chaleur exeptionnelle (l’alarmisme). En conséquence je part en T-shirt léger avec une bouteille d’eau fraîche.
Mais à midi c’est une température de -5° que je rencontre (la Nature imprévisible). L’eau gel et je meurt de froid ou de soif. Une mauvaise prévision et un principe de précauton hâtivement appliqué peuvent tuer. Il aurait mieux fallu prévoir des vêtement chaud ( l’industrie) et une boisson chaude (de l’énergie).

La métaphore inverse marche aussi.

En conclusion, le véritable principe de précaution quand on ne dispose pas de données parfaitement fiables et… de ne rien décider !
Et donc de s’occuper des urgences présentent (maladies évitables faute de soins ou de niveau de vie minimum (malaria, sida, maladies liées à l’eau, lèpre).

29.  DM | 12/03/2007 @ 8:31 Répondre à ce commentaire

Je vous souhaite d’avoir raison, car dans le cas contraire, vous devrez faire profile bas.

S’abstenir de gaspiller est vraiment un minimum. Le gaspillage n’a aucun intêrêt et est un manque de respect pour les autres qui ne peuvent se le permettre et pour ce que nous avons hérité (rien ne nous appartient sur cette planête, à la naissance nous sommes nu).

30.  Helui | 13/03/2007 @ 11:43 Répondre à ce commentaire

@ DM, un petit peu d’accord car la vie gaspille, regardez les oiseaux, les chats, les coccinelles… Je redoute ce que contient le mot « gaspillage » pour vous !
« rien ne nous appartient sur cette planète, à la naissance nous sommes nu » et nous en repartons nu.
Pour philosopher, si il advient que, par notre faute, nous disparaissions, la vie ne s’arrêtera pas, d’autres espèces nous remplacerons.
C’est peut-être ça l’altruisme, laisser sa place à d’autre.

31.  rincewind | 2/01/2009 @ 17:10 Répondre à ce commentaire

une autre perpsective du changement climatique, la hausse de co2 sur 50 an, lol

32.  maurice | 5/01/2009 @ 15:52 Répondre à ce commentaire

rincewind (#31),

Bon dieu ! mais que s’est il donc passé en 1980 pour expliquer un tel bouleversement ???!!!! lol

Sorry, the comment form is closed at this time.