Le réchauffement climatique pourrait expliquer un risque accru de suicide

Par A. Preti et al.

Résumé

Bases : il a été trouvé que l'augmentation de la température de surface de la planète (connue sous le nom de réchauffement climatique) a un impact sur la mortalité à travers la santé mentale, particulièrement parmi les personnes âgées et en été. Cette étude a été mise en place pour explorer l'impact du réchauffement climatique sur la mortalité par suicide, en utilisant des données en Italie.

Méthodes : Les données mensuelles de mortalité par suicide et de température ont été obtenues sur une période de 30 ans (de Janvier 1974 à Décembre 2003) et la relation entre les deux a été examinée en utilisant un filtre pass-bas gaussien, une analyse par corrélation linéaire et une analyse par ordre.

Résultats : Pour les hommes, une augmentation de l'anomalie [écart par rapport à une moyenne] en température est associée à une moyenne mensuelle en nombre de suicides plus élevée de Mai à Août et dans une moindre de mesure, de Novembre à Décembre. En Janvier, par contre, une augmentation de l'anomalie en température semble être reliée à un nombre plus bas de suicide. Pour les femmes, les liens entre température et suicide est moins consistant que pour les hommes et parfois même de signe inverse.

Limites : Les données n'ont pas pu être analysées selon l'âge car cette information n'est pas disponible sur tout l'intervalle d'étude. L'utilisation des données mensuelles au lieu de journalières (non disponibles) est une autre limitation majeure de cette étude.

Conclusions : Une amélioration dans la capacité des sociétés à s'adapter aux changements de température en planifiant en matière de santé publique pourrait jouer un rôle important pour préserver le bien-être de la population générale et également limiter les pires conséquences des comportements suicidaires.

Article en presse, Journal of Affective Disorders

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Murps | 2/03/2007 @ 23:03 Répondre à ce commentaire

Voila qui est plaisant !
Encore une étude exécutée de manière scientifique, avec des méthodes scientifiques et de la rigueur scientifique…
En fait c’est du « canada dry » scientifique. Cela a le gout de la science, la couleur et l’aspect de la science, mais en est-ce vraiment, sachant que l’on part d’un présupposé réchauffement ?

Tout cela pour aboutir a des affirmations dont la crétinerie n’ont d’égale que l’inutilité.
Soit le journaliste chargé de la vulgarisation s’est laissé emporter par la volonté de simplifier, soit cette étude et ses conclusions sont réellement d’une grande pauvreté et dans ce cas, ils baissent dans mon estime à Milan et Cagliari.

Encore un lien pittoresque à rajouter à la longue litanie des catastrophes prévues :
http://skyfall.free.fr/?page_id=7

Je suis peut-être un peu « sec » dans mes propos mais le matraquage climatiquement correct dont nous sommes tous victimes actuellement me rend chatouilleux.

Cordialement…

2.  rincewind | 3/03/2007 @ 0:09 Répondre à ce commentaire

Murps, il n’y a aucun journaliste dans l’affaire.
De ce que j’ai compris, c’est directement la traduction de l’abstract de l’étude des chercheurs ! 😯

3.  Dom P | 6/03/2007 @ 10:00 Répondre à ce commentaire

Il manque quels information dans cette étude :
– Il faut savoir que les difficultés que les hommes ont à supporter les températures élevées sont relatives aux températures qu’ils connaissent habituellement.
– L’augmentation de T° de 0.6°C officielle sur le siècle ne peut donc être considérée comme primordiale dans ce genre de phénomène. Elle équivaut, par exemple, au déplacement de Paris à… Dijon! Les gens sont-ils plus fous à Dijon qu’à Paris?
– Il faut aussi savoir que cette augmentation de T° aurait plus lieu les hivers que les étés, et la nuit que le jour. Donc n’affecte que de manière très épisodique les T° extrême des journées d’été.

4.  miniTAX | 6/03/2007 @ 14:39 Répondre à ce commentaire

Dom P,
Vu sa liste des conséquences du réchauffement, je ne pense pas me tromper beaucoup en disant que l’auteur du blog a publié cet article non pas pour la pertinence mais plutôt pour l’absurdité de ses conclusions 😈

5.  Dom P | 6/03/2007 @ 17:11 Répondre à ce commentaire

Je me doute. Ma partitipation se voulait complémentaire.

Sorry, the comment form is closed at this time.