Un nouveau pas vers la transparence du GIEC

Grande première, les commentaires des rewievers du rapport du Groupe de Travail 1 du GIEC viennent d'être rendus public. C'est une inestimable mine d'information, à la fois sur le fonctionnement du GIEC mais aussi sur ce que pensent réellement les "2.500 meilleurs experts du climat", à mon avis explosive pour le GIEC d'où sa réticence à la publier pour la toute première fois.

Il faudrait du temps pour l'exploiter mais on peut déjà faire quelques remarques d'ordre général :

  • En lisant la révision du Résumé pour Décideurs, on constate qu'il peut tout aussi bien s'appeler résumé par les décideurs, vu les multiples commentaires venant des gouvernements. On note très clairement les commentaires plus ou moins sceptiques suivant que le pays ait ratifié Kyoto ou non (notamment l'Australie qui se montre très critique).
  • On peut remarquer les fins de non recevoir aux commentaires de fond de nombreux reviewers "sceptiques" qui contredisent le consensus avancé officiellement. Même le chapitre Modélisation (chap 8 ), qu'on aurait cru relativement consensuel vu le nombre écrasant de modélisateurs parmi la vingtaine d'auteurs sélectionnés pour rédiger le Résumé, fait l'objet d'âpres débats (révision premier draft, second draft), notamment sur l'incorporation (ou non) du "skill" des modèles dans le rapport.

Désormais, lorsque l'argument du "consensus des climatologues" est avancé, ceux qui souhaitent y répondre savent où chercher.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  miniTAX | 27/06/2007 @ 12:41 Répondre à ce commentaire

« Consensus de 2500 climatologue », quelle fumisterie.
Voici la liste des rédacteurs du working group 1 (rapport scientifique, le seul qui peut être qualifié de « science ») .

On a en tout et pour tout 170 auteurs. Les quelques 300 autres reviewers spécialistes du climat ne sont là qu’en tant de faire-valoir et leurs commentaires sont intégrés ou non à la complète discrétion des auteurs, parfois avec un simple « rejected ».
Quelle mascarade de science ! Je suis absolument furax qu’on puisse dépenser autant de moyens pour une telle idiotie.

2.  DM | 27/06/2007 @ 13:08 Répondre à ce commentaire

C’est interessant.
Cela montre également que les critiques et changements demandés semblent souvent pris en compte. C’est un point positif.

3.  maurice | 27/06/2007 @ 13:29 Répondre à ce commentaire

Il n’en reste pas moins que ces critiques et changements pris en compte ne font pas la une des journaux, et que donc l’opinion croit que le rapport du GIEC est issu des travaux de milliers d’ « experts » dont les conclusions sont convergentes et donc très probablement justes.

Au printemps on nous assénait au JT que cet été serait caniculaire en France à cause (ou preuve) du RC, et aujourd’hui, alors que les températures de la moitié nord du pays sont « automnales » (je cite), c’est encore et tout autant une preuve (une cause) du RC !…

Vous allez me dire que les médias ne sont pas la science et qu’il ne faut pas en tenir compte, le pb est que justement l’opinion (et donc les actions politiques) se forgent majoritairement à partir de ces médias, ce qui entraine tout le monde (au sens littéral) vers des mesures et comportements qui peuvent être nuisibles.

Le remède pire que le mal, voir par exemple les effets de Kyoto sur l’économie Européenne et les dissonances/tensions de politique étrangère entre Occident et Orient (pays émergents).

Ou plus « intellectuellement » un certain formatage des pensées.

4.  DM | 27/06/2007 @ 15:26 Répondre à ce commentaire

Au printemps on nous assénait au JT que cet été serait caniculaire en France à cause (ou preuve) du RC, et aujourd’hui, alors que les températures de la moitié nord du pays sont “automnales” (je cite), c’est encore et tout autant une preuve (une cause) du RC !…

Je ne veux pas m’engager sur cette info mais pourquoi pas, puisque ce qui est à craindre (et je l’ai déjà dit ici) ce sont plus souvent des extrêmes, avec une moyenne mondiale à la hausse.

Le GIEC n’est pas le fruit de milliers d’experts, mais ils sont bien largement autant à penser pareil dans les milieux de la recherche.

5.  Pierre | 27/06/2007 @ 15:45 Répondre à ce commentaire

Chers amis parisiens (pour nous, dans le sud, les parisiens commencent à Valence…;-) permettez moi de vous dire que je ne comprends pas du tout ce que vous voulez dire par températures actuelles automnales…

Ici, dans les Alpes provençales, il fait un temps superbe (avec juste un peu de Mistral, histoire de rendre l’air plus supportable).

Mais bon, des températures de saison, juste dans la moyenne, c’est sûrement une preuve de plus du réchauffement climatique!!! 🙂

6.  maurice | 27/06/2007 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

#4.

Des extremes se sont toujours produit. A ma connaissance, Paris a connu son extreme d’inondation en 1910, et je ne pense pas que la situation CO2 ait été au niveau de nos 20 dernières années…

7.  DM | 27/06/2007 @ 16:01 Répondre à ce commentaire

En Espagne, Grèce etc.. les températures sont à l’opposé des notres ces temps ci.
De toute facon, tout cela ne prouve rien.

8.  Frédéric, admin skyfall | 27/06/2007 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

Maintenant qu’on a les commentaires des reviewers, il peut être intéressant de faire les stats d’un chapitre donné sur les pourcentages respectifs des
1. tenant du RC d’origine humaine,
2. sans-avis,
3. sceptiques
4. éventuellement les absents.

Cela donnera des informations chiffrées utiles et certainement une autre perspective du « consensus ».
S’il y a une info de ce genre, je veux bien la publier. Ce sera certainement une première.

9.  Charles II | 27/06/2007 @ 20:10 Répondre à ce commentaire

Consensus ???

Dans les commentaires concernant le premier draft, pour le chapitre 6 « Paléoclimatologie », une remarque intéressante de Andrew Lacis du GISS / NASA, traduite rapidement ci-dessous.
La note indique « Rejeté, les auteurs considèrent le chapitre équilibré »

« Ce chapitre semble avoir été écrit avec un objectif : faire tout ce qui est possible pour soutenir l’affirmation que l’activité humaine est responsable du réchauffement.
Pour atteindre ce but, les auteurs refusent de reconnaître que des questions fondamentales de la paléoclimatologie restent très incertaines ou montrent clairement que les modèles rencontrent des problèmes sur des aspects fondamentaux des données de la paléoclimatologie – ce qui pourrait invalider nos prévisions pour le futur.
Un autre élément à prendre en compte est la répugnance égotiste des auteurs à admettre, peut-être même vis à vis d’eux-mêmes, que beaucoup de questions n’ont pas encore de réponse ayant un degré de certitude suffisant.
Le chapitre devrait être réécrit pour indiquer plus sérieusement ce que nous savons et ce que nous ignorons et ce que nous pouvons et ne pouvons pas modéliser dans chacun de ces domaines.
Cela donnerait plus de crédibilité à ce chapitre, et au rapport dans son ensemble, et servirait mieux l’objectif d’utiliser les études paléoclimatiques pour donner la perspective de notre capacité à comprendre les évolutions futures du climat. »

C’est ici : http://ipcc-wg1.ucar.edu/wg1/C.....meset.html
Page 20 point 6-112

10.  miniTAX | 27/06/2007 @ 23:09 Répondre à ce commentaire

#8, Pour le Chap 10 « Global Climate Projections », first order draft comments, voici ce que j’ai trouvé. Il reste à faire la « second order draft comments » 😉

Auteurs :
Favorables = 16 (je suppose qu’ils sont tous favorables au GIEC)
Reviewers:
Favorables = 33
Neutres = 25
Cosmétique = 20 (commentaires portant sur des détails)
Sceptique = 15

——————-
Favorables = 33
Andrey Ganopolski
Corinne Le Quere
Damon Matthews
David Rind
David Vaughan
Donald Forbes
FILIPPO GIORGI
Fortunat Joos
Haroon Kheshgi
James Annan
Jean- Louis Dufresne
Jerry Mahlman
John Mitchell
Koki Maruyama
Masato Sugi
Michael MacCracken
Michael Oppenheimer
Michael Winton
Michio KAWAMIYA
Nicole van Lipzig
Philip Woodworth
Richard Anthes
Robert Nicholls
Roderik S. W. Van de Wal
Ron Miller
Stefan Rahmstorf
Stéphane Hallegatte
Susan Solomon
Taroh MATSUNO
Tatsushi Tokioka
Twan van Noije
Valentin Meleshko
Wilfried Haeberli

Neutres = 25
Bryant McAvaney
Christoph Schar
Chuck Hakkarinen
Dave Rowell
Gareth S. Jones
Hermann Held
John Church
Jonathan Rougier
Lenny Bernstein
Martin Manning
Michel Petit
PATRICIO ACEITUNO
Reindert Haarsma
Richard Wood
Robert Colman
Ronald Stouffer
Sandrine Bony
Seita Emori
Serge PLANTON
Thomas Knutson
Tianjun ZHOU
Timothy Palmer
Wilco Hazeleger
William Hare
Xiaolan L. WANG

Cosmétique = 20
Aiguo Dai
Axel Michaelowa
Brian Hoskins
Brian O’Neill
Chiu- Ying LAM
David & David Wratt & Fahey
David Sexton
Garry CLARKE
Gerrit Burgers
Ilkka Savolainen
Jouni Räisänen
Katharine Hayhoe
Klaus Keller
Melinda Marquis
Meric Srokosz
Michael Vellinga
Mojib Latif
Peter Stone
Richard Hindmarsh
Robert E. Dickinson

Sceptique = 15
Catherine Senior
Christoph, C. Raible
Christophe Genthon
Jeffrey Kueter
Kiminori Itoh
Leonard A. Smith
Lourdes Maurice
Matthew Collins
Melanie Fitzpatrick
Petr Chylek
Ruth McDonald
Simon Brown
Stephen E Schwartz
Veerabhadran Ramanathan
Vincent Gray

11.  DM | 28/06/2007 @ 8:23 Répondre à ce commentaire

Très bien MiniTAX pour ce travail.

Seulement, en y regardant de plus prêt :

Catherine Senior sceptique ?
http://www.notre-planete.info/.....u_1238.php
http://www.cnrs.fr/manifestati.....rique=9301

Christophe Genthon sceptique ?
http://perso.orange.fr/calotte.....es/4.3.htm
Posez-lui la question :
http://envirhonalp.obs.ujf-gre.....essid,295/
C’est quelqu’un de modéré dans ses propos.

Jeffrey Kueter sceptique ?
http://www.marshall.org/pdf/materials/496.pdf
http://www.exxonsecrets.org/ht.....php?id=615
Probablement..

Je m’arrête là mais la liste est à revoir.

12.  DM | 29/06/2007 @ 8:39 Répondre à ce commentaire

3 autres :

Jeffrey Kueter
http://www.zoominfo.com/people.....30139.aspx
Apparemment c’est bien un sceptique :
http://www.marshall.org/pdf/materials/489.pdf
Mais
« At the George C. Marshall Institute, a think tank that receives funding from Exxon Mobil, chief executive William O’Keefe and President Jeff Kueter issued a statement urging « great caution in reading too much » into the report until the panel releases its detailed scientific documentation a few months from now. »

Kiminori Itoh
Pas évident que ce chercheur japonais soit sceptique :
http://unesdoc.unesco.org/imag.....34429e.pdf p.46

Matthew Collins
Pas évident non plus :
http://www.environmental-exper.....38;level=1
http://www.met.rdg.ac.uk/~mat/

13.  DM | 29/06/2007 @ 8:40 Répondre à ce commentaire

Ca n’apparait pas ?

14.  DM | 29/06/2007 @ 15:04 Répondre à ce commentaire

Comspiration ?
http://theflatearthsociety.org.....ic=11211.0

Q: « How does global warming affect the ice wall? »

A1: The Ice Wall is really a mountain range. It just happens to be covered in ice and snow.

A2: Global Warming doesn’t happen. It and its counter-theory (Global Cooling) are effects that cancel each other out. Remember, these « greenhouse gasses » can reflect heat back out into space as well as keep it on Earth. Yes, there are recorded rises in temperature, but the only records we have go back, at most, around 150 years. This is very likely an occurrence that happens every [x>150] years, that’s happened before (perhaps many times), and that the Earth has thus survived before.

Tout est possible 🙂

15.  Marot | 1/07/2007 @ 21:27 Répondre à ce commentaire

La lecture des documents rendus publics est intéressante à plus d’un titre.

Cette publication paraît avoir été faite dans l’urgence et la confusion puisque devenus publics, chacun est encore protégé sur chaque page par l’expression :

«Confidential, Do Not Cite, Quote or Distribute.»

Il a du y avoir de sacrés tiraillements avant qu’on puisse les lire.

J’avais demandé ailleurs qu’ici, qui portait la parole de notre gouvernement, je n’ai jamais eu de réponse.

16.  maurice | 1/07/2007 @ 23:46 Répondre à ce commentaire

Borloo ?
nan, je déconne 😉

17.  Marot | 2/07/2007 @ 8:33 Répondre à ce commentaire

Borloo que non,

plus simplement qui vote pour le gouvernement français à l’AG du GIEC ?

18.  maurice | 2/07/2007 @ 8:57 Répondre à ce commentaire

Christian BRODHAG
Ingénieur Civil des Mines
Docteur Es Sciences
Chevalier de la Légion d’Honneur

Délégué Interministériel au Développement Durable

19.  Marot | 2/07/2007 @ 9:48 Répondre à ce commentaire

Merci Maurice.

20.  miniTAX | 2/07/2007 @ 9:55 Répondre à ce commentaire

#18 source stp ?

21.  maurice | 2/07/2007 @ 10:15 Répondre à ce commentaire

bah… google est ton ami

22.  Charles II | 2/07/2007 @ 13:54 Répondre à ce commentaire

Un homme qui, à 55 ans, fait figurer sur son CV son Bac C (mention bien) obtenu en 1969 ne peut pas être franchement mauvais.
Cf. : http://www.brodhag.org/cv.php3

Je n’ai pas trouvé d’information sur l’age auquel il a fait pipi tout seul pour la première fois.

Ces politiques sont extraordinaires.

23.  maurice | 2/07/2007 @ 13:57 Répondre à ce commentaire

En ce qui concerne la datation de ses pipis, effectivement on ne connait pas le premier.
En revanche je soupçonne que son dernier pipi date de sa nomination au GIEC, surtout lorsqu’il a lu le rapport… brrr….maman j’ai peur 😉

24.  Frédéric, admin skyfall | 2/07/2007 @ 14:23 Répondre à ce commentaire

#10 Bonjour
Merci pour votre compilation. Il semble en effet difficile de juger à partir des seuls commentaires le degré de scepticisme des intervenants, sauf les « extrêmes » comme Vincent Gray par exemple.
ClimateAudit a fait une compilation de tous les commentaires (fichier CSV) : il y a au total 310 reviewers pour le Groupe de Travail 1. Ca me semble peu pour un « consensus » scientifique mais c’est un avis personnel.

#21 Maurice, est on sûr que M. Broghag est le seul représentant du gouvernement français pour commenter le rapport du Groupe de Travail 1 ?

25.  maurice | 2/07/2007 @ 14:40 Répondre à ce commentaire

#24.

Non je n’en suis pas certain, loin de là.

A ma décharge, le RC et le GIEC sont ultra-médiatisés mais il est frappant de constater le manque de transparence (d’information, de pédagogie) sur l’implication de nos gouvernants au sein du GIEC…

On trouve plus facilement les écarts de température à Trifouilly-les-oies que le nom de nos représentants dans les organisations ONUsiennes… information quand tu nous tiens…

Sorry, the comment form is closed at this time.