Des nouvelles du front polaire

Résumé d'autres conséquences, parfois dramatiques de cet hiver exceptionnellement froid dans l'hémisphère nord :

  • Le Tajikistan, après avoir souffert son pire hiver depuis 50 ans, appelle l'ONU à l'aide. Les semaines de froid intense ont détruit  les infrastructures et ramené l'économie plusieurs décennies en arrière. La vie est paralysée, les gens meurent faute d'électricité, de combustible de chauffage et d'eau. Même si le gouvernement ne veut pas officiellement reconnaître le bilan humain de la catastrophe, un membre d'ONG sur place affirme que le chaos est pire qu'au Sierra Leone en guerre
  • 180.000 personnes bloquées dans le sud de la Chine suite à un hiver le plus froid depuis 50 ans
  • Disparition de 100.000 oiseaux migrateurs dans une terrible tempête de neige dans l'Est de la Chine. C'est une des pires conditions météos depuis plusieurs décennies. Les dégâts économiques se chiffrent à plus de 15 milliards de $
  • D'après l'Institut Météorologique Danois, la glace entre le Canada et le Sud Ouest Groenland est à sa plus grande superficie depuis 15 ans
  • Des chutes de neiges sans précédent entraînent la fermeture de plus de 6 heures de l'Aéroport Kansas, ce qui ne s'est jamais produit depuis l'ouverture de celui-ci il y a 35 ans.
  • Une tempête de neige recouvre la Grèce et cloue les avions au sol

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  Curieux | 12/03/2008 @ 9:21 Répondre à ce commentaire

@ DM,
j’ai écrit, « Alors que l’Arctique à déjà regagné sa couverture de glace habituelle et risque de battre un record en fin d’hiver, voilà qu’un problème de météo local devient un emblème de GW »
Oui localement ça diminue mais dans un contexte extrêmement froid ou les glaces arctiques avancent.

52.  Curieux | 12/03/2008 @ 9:27 Répondre à ce commentaire

Et plus grave on utilise un phénomène METEO (et local qui plus est) pour étayer une théorie CLIMATIQUE.

53.  DM | 12/03/2008 @ 11:57 Répondre à ce commentaire

Une théorie climatique a forcément un impact sur la météo.
Alors lorgner sur un phénomène peu courant et supposer que ca va dans le sens de la théorie climatique n’est pas étonnant.

54.  Curieux | 12/03/2008 @ 12:13 Répondre à ce commentaire

@ DM pas étonnant mais faux.
Une théorie ne peux pas avoir d’impact sur la météo, ce sont deux objet de nature différente, l’un hypothétique, l’autre factuelle la météo (la théorie peut expliquer la météo).
D’autre part le climat et la météo sont aussi de nature différente. L’un est de nature factuelle, la météo, l’autre de nature statistique, le climat.

55.  DM | 12/03/2008 @ 13:35 Répondre à ce commentaire

Une théorie propose une explication mais aussi des éléments permettant de la vérifier.
Et quand on parle du climat en termes statistiques, ca se manifeste sur le terrain par la météo de la saison. S’il y a un cumul d’une certaine situation météo, ca commence a avoir une signification statistique sur une échelle de temps suffisamment grande.

56.  cocaaladioxine | 25/04/2008 @ 10:20 Répondre à ce commentaire

Ouah, curieux, incroyable !

Votre graphe nous prouve que la glace fond en été et se reforme en hiver, pour en arriver à peu près au même niveau qu’avant. Epatant… vive la science (surtout sans la moindre référence)

Plus sérieusement, ce que les tendances montrent, c’est que la quantité de glace minimale par an dans l’arctique (en été donc – encore un peu de patience) diminue constamment.

57.  miniTAX | 25/04/2008 @ 14:40 Répondre à ce commentaire

Votre graphe nous prouve que la glace fond en été et se reforme en hiver, pour en arriver à peu près au même niveau qu’avant. Epatant… vive la science (surtout sans la moindre référence)

Pour la référence, c’est « bouton droit »/ »propriétés ».
C’est tout bête mais si vous ne savez pas un truc aussi élémentaire, il suffit de demander.

58.  cocaaladioxine | 25/04/2008 @ 16:06 Répondre à ce commentaire

Eh bien minitax, j’espère que jamais vous ne publierez d’articles scientifiques. Une bonne référence doit 1- être inscrite 2- comporter date et nom d’auteur et 3- une figure sans légende n’est qu’un joli dessin.

59.  Frédéric, admin skyfall | 26/04/2008 @ 10:32 Répondre à ce commentaire

@58 Bonjour,
Le graphique en question est de Cryosphere et est archi-connu pour ceux qui suivent un peu le climat des pôles. Je préfère le signaler pour éviter de prolonger toute polémique inutile, surtout contre miniTAX où de bonnes connaissances sur la question ne sont pas superflues pour « tenir le choc ».
Bien cordialement.

60.  Florent76 | 31/12/2009 @ 7:40 Répondre à ce commentaire

Quelles sont les zones encore déficitaires en glace cette année ? Je trouve qu’il y a beaucoup de glace pour la saison cette année à voir les cartes, mais c’est peut-être une impression trompeuse… Après le Climate-Gate, on finit par être parano : j’espère que l’on a pas homogénéisé les données cryogéniques du pôle en retranchant 1 millions de Km2 aux chiffres par exemple ?!

61.  yvesdemars | 31/12/2009 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

Florent76 (#60),

compte tenu du passage en très négatif de l’oscillation arctique, un maximum historique de la glace arctique est attendu en mars 2010

voir ici

et voici l’image montrant l’impact sur le climat de l’HN, l’Europe peut s’attendre à une sévère vague de froid, en effet l’Europe de l’Ouest sera impacté par des hautes pressions sibériennes alors que les perturbations océaniques seront rejetées au Sud vers la Méditerranée …

bien que la situation actuelle soit encore en retrait sur la moyenne, maus pratiquement de l’ordre de l’incertitude des mesures.

Quand à l’Antarctique il a toujours 1 millions de km2 de plus que la moyenne historique ici

62.  Araucan | 3/01/2010 @ 21:33 Répondre à ce commentaire

Avec l’image c’est mieux !

Pour le maxi de la glace arctique, rendez-vous en mars 2010 !

63.  Florent76 | 6/01/2010 @ 0:04 Répondre à ce commentaire

Maximum historique en mars 2010, je ne sais pas parce qu’on part tout de même de très bas et les courants marins y sont peut-être aussi pour quelque chose. Si on revenait déjà à la normale pour commencer, ce serait déjà une bonne chose pour l’Arctique.

64.  Daniel | 7/01/2010 @ 8:36 Répondre à ce commentaire

Florent76 (#63),

Voir la situation en 1922 …

http://docs.lib.noaa.gov/rescu.....-0589a.pdf

65.  Florent76 | 7/01/2010 @ 18:44 Répondre à ce commentaire

Daniel (#64), Cela avait ouvert un réchauffement climatique qui avait duré environ 30 ans pour prendre fin vers 1952 (pour ce qui est de l’Europe en tout cas).

En France :
1 hiver rude dans les années 20 : 1929
1 hiver rude dans les années 30 : 1934
4 hivers rudes dans les années 40 : 1940, 1941, 1942, 1947

Les hivers rigoureux ont été quasiment absent pendant deux décennies, mais on fait leur retour dans les années 40 paradoxalement marquées également par des étés caniculaires. Des contrastes thermiques importants avant que les étés basculent dans la fraicheur comme les hivers dans les années 50.

Peut-être devons nous voir dans les récentes canicules de 2003 et 2006 le chant de cygne de la période chaude commencé en Europe en 1988, les hivers rudes se multipliant à présent avant peut-être que les étés ne redeviennent frais et pluvieux à leur tour entraînant le retour des déficit thermique annuel.

66.  Florent76 | 7/01/2010 @ 18:56 Répondre à ce commentaire
Comment expliquer que l’englacement est ci lent alors qu’il y a pratiquement une vague de froid mondiale ?

Exact. Les vents transmettent actuellement l’air froid polaire aux continents (via la Sibérie ou la Scandinavie en ce qui nous concerne). Cet air est remplacé dans les zones polaires par de l’air bien moins froid venu des océans.
Donc panne relative de l’englacement sur une partie des mers arctiques.

Par contre, l’hémisphère sud vient de battre des records de chaleur en dépit du calme solaire persistant.

J’ai toujours pensé et écrit que le changement climatique tendanciel en cours ne sera en aucune façon linéaire et n’empécherait jamais le retour récurrent de vagues de froid hivernales sur l’Europe. Il suffit que le vent souffle du Nord pendant plusieurs jours d’affilée…

http://forums.infoclimat.fr/in.....;p=1165774

Je vous apporte une question posée sur notre site GIECiste préféré : j’ai nommé Infoclimat !

On y apprend que le « changement climatique tendanciel en cours ne sera en aucune façon linéaire »

Et bien hauts les coeurs, parce qu’avec les dents de scie que la courbe de température va faire dans les prochains mois, je pense qu’un certain nombre de GIECistes vont être malades !

Il paraît qu’il fait froid actuellement parce que le vent vient du nord !!! On ne nous explique pas pourquoi la masse d’air froid est si importante cet hiver que la température de l’hémisphère nord tout entier vient de cesser de croître et va diminuer à partir de demain. Les records de froid battus le sont sur 3 continents : Amérique du Nord, Europe et Asie.

J’aimerais savoir où l’hémisphère a battu des records de chaleur à part localement en Australie ?

67.  Araucan | 7/01/2010 @ 19:35 Répondre à ce commentaire

Florent76 (#66),

Et que la formation de la banquise dépend peut-être aussi de la température de l’eau ? 😉

68.  yvesdemars | 7/01/2010 @ 20:31 Répondre à ce commentaire

Florent76 (#66),
si on regarde les dernier chiffres satellites(UAH)
YR MON GLOBE NH SH TROPICS
2009 1 +0.304 +0.443 +0.165 -0.036
2009 2 +0.347 +0.678 +0.016 +0.051
2009 3 +0.206 +0.310 +0.103 -0.149
2009 4 +0.090 +0.124 +0.056 -0.014
2009 5 +0.045 +0.046 +0.044 -0.166
2009 6 +0.003 +0.031 -0.025 -0.003
2009 7 +0.411 +0.212 +0.610 +0.427
2009 8 +0.229 +0.282 +0.177 +0.456
2009 9 +0.422 +0.549 +0.294 +0.511
2009 10 +0.286 +0.274 +0.297 +0.326
2009 11 +0.497 +0.422 +0.572 +0.495
2009 12 +0.280 +0.318 +0.242 +0.503
moy 2009 0.260 +0.307 +0.217 +0.200
je me demande où ils (Infoclimat) ont trouvé que l’HS se réchauffait ;;;

Sorry, the comment form is closed at this time.