Quelques gestes simples pour réduire ses émissions de CO2

• • • • •
Les Nations Unies ont publié un livre indiquant quelques gestes simples permettant de réduire ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) en économisant notamment de l'énergie. Entre autres recommandations on trouve notamment la réduction de l'utilisation de sa voiture, l'utilisation d'une brosse à dent normale et non électrique ou encore une bonne isolation de sa maison.


Logo de la campagne de l'ONU
"non à la dépendance au CO2" et
"pour une économie à faible émission carbone"

Une meilleure isolation de sa maison, une réduction de l’utilisation de sa voiture, et même le renoncement à sa brosse à dent électrique sont des petits gestes simples qui peuvent aider les individus dans les nations riches à réduire considérablement leurs émissions de gaz à effet de serre, d’après un rapport des Nations Unies publié jeudi.

« L’adoption d’un style de vie qui préserve le climat ne nécessite pas des changements drastiques ou des sacrifices majeurs » d’après un livre de 202 pages du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) intitulé « Mettre fin à la dépendance au CO2 : le Guide des Nations Unies pour parvenir à la Neutralité Climatique ».

Publié à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement le 5 juin, il indique des manières simples pour les individus de lutter contre le changement climatique avec des mesures telles que prendre des valises plus légères quand on prend l’avion ou aller faire son jogging dans un parc plutôt que sur un tapis de course électrique.

Les émissions mondiales de gaz à effet de serre accusées de réchauffer l’atmosphère par le Groupe Intergouvernemental d’Experts des Nations Unies sur l’Evolution du climat (GIEC) totalisent près de 4.5 tonnes par personne pour l’ensemble de la population de 6.7 milliards d’habitants de la planète.

La plupart des efforts visant à ralentir le changement climatique se concentrent sur le rôle des gouvernements –tels que les règles pour les émissions des véhicules ou des centrales électriques ou encore les codes de construction- et visent à éviter les conséquences prévues du changement climatique telles que les sécheresses, les canicules, les tempêtes plus puissantes ou l’augmentation du niveau des mers.

Mais les gestes que les individus peuvent accomplir eux-mêmes sont rarement le sujet des efforts et pourtant ils sont nombreux.

« Multipliés dans le monde entier et réalisés par 6.7 milliards d’individus, les gestes que le public peut faire peuvent changer l’avenir, et ont le pouvoir d’influencer de manière personnelle et collective les économies pour qu’elles « mettent fin à la dépendance au CO2 » » a déclaré Achim Steiner, directeur du Programme des nations Unies pour l’Environnement.

Le guide souligne les gestes que les individus peuvent réaliser en Europe, en Australie et en Amérique du Nord pour réduire leurs émissions.

Parmi les exemples pour réaliser des économies de dioxyde de carbone (CO2), on trouve :

  • l’utilisation d’un réveil mécanique plutôt qu’électrique : cela permet d’économiser 48 grammes de CO2 par jour
  • faire sécher les vêtements sur un étendage plutôt que dans un séchoir électrique : 2.3 kg de CO2 sont ainsi économisés pour chaque séchage.
  • prévoir des valises plus légères. D’après le rapport, le monde pourrait économiser 2 millions de tonnes de CO2 par an si chaque passager réduisait le poids de ses bagages en dessous de 20 kgs et achetait des produits duty free à son arrivée.
  • utiliser une brosse à dent normale et pas électrique : cela permet d’économiser 48 grammes de CO2 par jour
  • faire cuire son pain dans un grille-pain plutôt que dans le four pendant 15 minutes pour économiser 170 grammes de CO2 à chaque fois.
  • prendre un train plutôt qu’une voiture pour les trajets quotidiens de 8 kilomètres : cela permet d’économiser 1.7 kg de CO2 par jour.
  • le foyer moyen britannique pourrait réduire de 2 tonnes de CO2 sa consommation annuelle avec une isolation plus efficiente ainsi qu’un meilleur système de chauffage et d’éclairage.
  • réduire le chauffage en hiver : réduire la température de quelques degrés permettrait d’économiser 6% de la facture d’électricité.
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  mécréant | 5/06/2008 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

Parmi les 6 milliards d’humains, combien utilisent une brosse à dents électrique ? Est-ce là une mesure efficace pour réduire les émissions de CO2 ? Il me semble qu’un vent de folie souffle sur la planète qui n’a pas besoin de cela pour être « sauvée » !

2.  Curieux | 5/06/2008 @ 15:25 Répondre à ce commentaire

mécréant, bien vu !
Nous sommes là, dans les affres masochistes de la bobolandie judéo-chrétienne.

Faites-moi souffrir, que je puisse jouir.

3.  DM | 5/06/2008 @ 15:28 Répondre à ce commentaire

Parmis les exemples on trouve de tout :
– des évidences (il faudra bientot du papier toilette électrique..)
– des « ca dépend », ceux qui habitent la campagne et n’ont rien d’autre que la voiture pour se déplacer
– des conseils pour masochistes, tiens 12° dans mon appartement, comme ca j’économise
– des bizzareries : on trouve des fabrications artisanales dans les duty-free ?
– d’autres choses utiles

4.  Charles II | 5/06/2008 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

Accessoirement, personne ne parle de supprimer les boissons gazeuses pleines de co2.
A mon avis, une bouteille de la boisson américaine bien connue contient beaucoup plus de co2 que n’en « produit » une brosse à dent électrique (et, n’en déplaise à notre anti-sceptique, plus que de dioxine).

5.  scaletrans | 5/06/2008 @ 16:31 Répondre à ce commentaire

Toujours ce carbocentrisme débile. Pendant ce temps, on continue à gaspiller en gadgets, téléphones, écrans plats, machins dernier cri. Là où je rejoins les écolos (sincères et sans arrières pensées idéologiques), c’est que je réprouve cette fuite en avant productiviste.

6.  cocaaladioxine | 5/06/2008 @ 16:36 Répondre à ce commentaire

Cher Charles, vous me provoquez là :0)

Plus sérieusement, je ne sais pas très bien quelle quantité de CO2 il y a dans une bouteille de Coca (sans dioxine). A vrai dire, je ne sais pas très bien non plus de quelle origine est le CO2 qui est bullé dedans.

7.  Murps | 5/06/2008 @ 19:35 Répondre à ce commentaire

D’ou vient l’argent qui finance ce département de l’ONU qui est capable de pondre doctement de telles âneries ?
Je suis effondré par tant de niaiseries…

Cordialement.
Murps

8.  Abitbol | 5/06/2008 @ 19:42 Répondre à ce commentaire

Je viens de voir l’homme politique/ animateur télé Nicolas Hulot au 20H sur France 2.
J’ai mal au coeur, ma soirée est foutue…

Une tarte à la crème vite svp !!

9.  sam migondis | 5/06/2008 @ 20:15 Répondre à ce commentaire

Je ne vois là dedans que du marketing roublard: qui oserait soutenir qu’une brosse à dents électrique est INDISPENSABLE? Allez, messieurs dames, jetez (ou n’achetez pas) vos brosses à dents électriques, voilà, c’est bien, vous êtes de vrais et bons écolos modèles, et filez vite vos sous pour « compenser » vos émissions de CO2. Excellent, on va changer le monde, tous ensemble. Non, laissez l’ordre pour le chèque, je remplirai. Merci.
C’est du business ça, pas de l’écologie.

@l’ami Fritz: merci pour le surnom.

10.  Sirius | 5/06/2008 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas trop mal de mon bord : je n’utilise pas de brosse à dent électrique (quelle idée! À quand le peigne électrique?), je fais griller mon pain dans un grille pain et non dans un four (quelle idée de faire ses rôties dans un four? C’est cher pour rien!) et l’hiver je me contente d’un 20ºC le jour et d’un 18ºC la nuit, à moins d’être tout nu et non recouvert d’une couette. Et tout cela, je ne le fais pas pour réduire leur présumé diabolique CO2 ; je le fais parce que c’est logique. En somme, je suis un bon pratiquant sans être un bon croyant. Amen!

11.  Marot | 5/06/2008 @ 21:02 Répondre à ce commentaire

sam migondis, vous êtes un naïf, incurable je ne sais pas encore.

Vous écrivez : laissez l’ordre pour le chèque, je remplirai. Merci.

alors qu’il s’agit de laissez l’ordre et le montant pour le chèque, je remplirai les deux. Merci.

Pour les brosses à dents, voir ici l’avis de l’université Laval.

La consommation d’une brosse à dents est d’au plus 2 W d’après l’ADEME soit 0,8 Wxh par jour pour celui qui se brosserait les dents 5 mn.

On voit clairement le gain à attendre, pour 5 millions de brosseurs: 4 MWxh par jour pour une production actuelle de 1,5 TWxh quotidiens soit de 2,6 millionnième de la production.

Je propose plus sérieusement d’interdire la course à pied, forte émettrice directe de CO².

Le concours de la meilleure idée est ouvert.

12.  rincewind | 5/06/2008 @ 21:33 Répondre à ce commentaire

interdire les match de foot, le jo de pekin etc…

13.  joletaxi | 5/06/2008 @ 22:27 Répondre à ce commentaire

Le plus étonnant,c’est que ces braves gens qui sont payés pour pondre ces âneries sont persuadés de participer au sauvetage du monde!En Belgique, l’hiver dernier, une de nos éminences, pour répondre aux plaintes du pauvre peuple qui a des difficultés à se chauffer,préconisait de mettre un pull supplémentaire.Egalement, pour sensibiliser nos petites têtes blondes, on a organisé une journée « thermostat 18 » dans les écoles… si si, vous avez lu,moi non plus je ne l’avais pas cru.Nul doute que notre destin est en de bonnes mains.Mais comment se peut-il que notre système politique propulse au premier plan les gens que n’importe quel chef d’entreprise n’engagerait pas comme balayeur?J’appréhende ce prochain hiver, car il me semble que le réchauffement est en panne pour le moment, et au prix où va le fioul,sous les applaudissements de nos écolos, ce n’est pas un pull supplémentaire qu’il faudra, mais je m’enfermerai dans la garde robe.
A propos de la brosse à dent électrique, je maudis mon dentiste qui ne m’en a pas conseillé l’usage il y a des années, j’aurais conservé ces dents qui me manquent,et ainsi, ma digestion aurait été facilitée par une meilleure mastication,m’évitant des dégazages désagréables pour mon entourage et néfastes pour l’effet de serre.Oups, suis-je bête, l’ennemi c’est le CO2, je peux continuer sans regrets….

14.  floyd | 5/06/2008 @ 22:42 Répondre à ce commentaire

Une idée pour diminuer le CO2? Que tous les journaux castrophistes arrêtent d’imprimer leur édition papier et qu’ils passent uniquement au format électronique!

15.  Sirius | 5/06/2008 @ 23:06 Répondre à ce commentaire

@11_Marot

Si ce que vous avancez est vrai, alors les CO2phobes ont tort de s’énerver pour cette futilité, au deux sens du terme. En même temps je ne bronche pas : je ne me brosserai jamais les dents avec une inutile brosse à dent électrique. Passons donc à autre chose …

16.  Murps | 6/06/2008 @ 21:25 Répondre à ce commentaire

#15
Vous avez tort pour la brosse à dent électrique.
C’est très efficace, et pour mon contrôle annuel, je n’ai presque plus de plaque dentaire…

😉

Murps.

PS : inutile de vous dire que je vais continuer à utiliser ce merveilleux objet…

17.  Curieux | 6/06/2008 @ 21:58 Répondre à ce commentaire

D’ailleurs, bien que je ne l’utilise pas, je serais très curieux d’avoir le bilan complet brosse à dent manuelle/électrique.

A la fabrication, la brosse à dent électrique est plus complexe plus lourde, idem pour le transport.
A l’usage, on ne change que la l’extrémité de la brosse, alors que pour la manuelle il faut TOUT refaire re-packager, re-vendre, re-transporter, et évidement recycler.

Sur 10 ans, qui gagne au challenge CO2 ?

18.  mécréant | 7/06/2008 @ 9:40 Répondre à ce commentaire

Une autre idée pour la diminution de CO2: obliger tout individu valide à rester en apnée au moins quatorze minutes par jour (quatorze fois une minute …), ce qui diminuera la production de CO2 respiratoire de 1%. C’est modeste, mais les petits ruisseaux …

19.  Murps | 7/06/2008 @ 9:49 Répondre à ce commentaire

#17
De toute façon je garde ma brosse électrique quel que soit le résultat de l’étude comparative.
Etude qui pourrait faire l’objet d’une thèse financée par le GIEC…

:-))

20.  Curieux | 7/06/2008 @ 10:01 Répondre à ce commentaire

Ah, j’oubliais, si une brosse électrique se révélais plus efficace qu’une manuelle, il faudra ajouter le ∆ de CO2 du dentiste (roulette, produit sophistiqués donc consommateur d’un d’énergie et métaux lourd !).

Si on publie de telles listes il faut être sûr de ne pas avoir d’effets pervers (i.e. les biocarburants) donc ces études exhaustives consommerons tellement de papier, de déplacement des chercheurs que leur coût en € et CO2 sera ruineux et délétère pour notre environnement.

Comme ma grand mère me disait, le mieux est l’ennemie du bien.

21.  Sirius | 8/06/2008 @ 0:21 Répondre à ce commentaire

@15_Murps

Tant mieux pour vous. Sincèrement, je n’ai rien contre ceux qui se brossent électriquement les dent. L’important je pense, c’est de nettoyer ses dents quotidiennement. La question du moyen est une affaire strictement personnelle. Nous ne sommes pas dans un cours de morale anyway. (À plus forte raison dans un cours de morale écologiste profonde (« deep ecology' »)). Sans rancune aucune. 🙂

22.  Chaniel 37 | 8/06/2008 @ 16:39 Répondre à ce commentaire

@ Marot

Le concours de la meilleure idée est ouvert

Je préconise l’interdiction formelle de toutes boissons gazeuses, tel Coca, Perrier… etc !!!!!!

Eh oui ! Le champagne aussi… interdit…!!!!!!!!!!!!!!

Tous le monde au Côte du Rhône….!!!!!!!!!!

23.  Marot | 8/06/2008 @ 17:23 Répondre à ce commentaire

Je me lance,

vu que les pets humains contiennent du CO² et du méthane,

je propose une taxe carbone sur les
oignons,
choux fleurs,
oeufs,
champignons,
haricots.

24.  Sirius | 8/06/2008 @ 21:25 Répondre à ce commentaire

@22_Marot

En autant que le scotch n’est pas visé, je suis pour votre proposition. Le seul problème, c’est que je l’aime avec du soda…

25.  floyd | 8/06/2008 @ 21:53 Répondre à ce commentaire

Pourquoi pas une taxe sur l’obésité, puisqu’on sait que l’obésité est responsable du réchauffement climatique et de la crise alimentaire:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/7404268.stm

26.  miniTAX | 8/06/2008 @ 22:15 Répondre à ce commentaire

Les producteurs de cassoulet ne vont pas porter le GIEC dans leurs coeurs.

27.  the fritz | 11/06/2008 @ 22:32 Répondre à ce commentaire

Je l’ai déjà dit ailleurs, Marot, faut péter plus haut que son cul, peut-être que cela agrandira le trou d’ozone mais la température de surface sera préservée

28.  Marot | 14/06/2008 @ 7:36 Répondre à ce commentaire

Sottise (litote) qui n’a pas encore été relevée :

si chaque passager achetait des produits duty free à son arrivée.

C’est strictement interdit.

Essayez et vous finirez au poste.

29.  Curieux | 14/06/2008 @ 8:02 Répondre à ce commentaire

@ 28, vrai pour vous et moi, mais pas pour un fonctionnaire de l’ONU !

30.  Curieux | 14/06/2008 @ 8:03 Répondre à ce commentaire

PS, cette remarque vaut aussi pour les taxes, carbone par exemple…

31.  jeff hersson | 14/06/2008 @ 20:36 Répondre à ce commentaire

pour paraphraser un célèbre animateur de talk-show australien, qui parlait d’une étude britannique qui proposait de ralentir notre consommation de viande de bœuf afin de réduire les émissions de méthane et Co2 de ces derniers ( mais si, regardez un peu : http://squewel.blogspot.com/20.....limat.html)

 » vous voulez vraiment empêcher les bœufs de péter ? transformez-les en steaks !!! »

32.  Sirius | 17/06/2008 @ 21:01 Répondre à ce commentaire

Il y a aussi la carte individuelle de rationnement d’émission de CO2, une idée anglaise, qui serait aussi et objectivement un excellent moyen de lutter contre le réchauffement climatique. En effet, quoi de mieux pour réduire voire stopper de façon vraiment effiicace l’émission de gaz à effet de serre, qu’une surveillance continue, systématique et et pointue de la consommation énergétique de chaque individu? Cela suppose bien entendu l’instauration d’une bureaucratie monstrueuse et couteuse, mais des clous : pour les éco-catastrophistes, il n’y a rien de trop beau ni de trop gros quand il est question de la guerre contre l’effet de serre. (Eh oui! Retenez bien cette expression : « la GUERRE contre l’effet de serre ».) George Orwell lui-même n’aurait pas pu imaginer mieux!

Pour en savoir plus : http://www.washingtonpost.com/.....03266.html

33.  jeff hersson | 18/06/2008 @ 19:03 Répondre à ce commentaire

faire fermer sa figure à Evelyne Dhéliat ! cela lui évitera de polluer l’air à raconter de telles âneries ! ( attention, âmes sensibles s’abstenir, merci à Jean Martin pour le lien !)
http://ushuaia-terre.tf1.fr/us.....e-dheliat/

34.  Ben | 18/06/2008 @ 19:15 Répondre à ce commentaire

#33
Ouh !
Là, ça fait vraiment très très peur !
J’ai arrêté au bout d’une minute 40, c’en était trop pour moi.
Pas de doute : le trou dans la couche d’ozone, c’était vraiment de la petite bière.

35.  jeff hersson | 18/06/2008 @ 20:53 Répondre à ce commentaire

#34
quand une personne sensée être pourvue d’une intelligence et d’une culture certaine affirme le plus sérieusement du monde sur le premier média français que le réchauffement climatique risque d’aggraver les tsunamis en zone tropicale, cela confirme hélas qu’on n’est pas encore rendu ! 🙂

36.  Sirius | 20/06/2008 @ 20:57 Répondre à ce commentaire

@34-35

Concernant les inepties, il semble que certain a récemment poussé le bouchon un peu trop loin et que certains médias s’y sont laissé piégés, sans doute à cause de la fièvre du réchauffement climatique :

http://www.climateaudit.org/?p=3190#comments

À ce compte, voici une autre « théorie » qui pourrait être envoyée à CBS News : « Global Warming on Earth is the main factor, if not the really cause, of the observable Climat Change on the others planets of our Solar System! ». (Excuse my english…)

Je blague bien sûr…

37.  Gaby | 20/02/2009 @ 4:40 Répondre à ce commentaire

Louez le film an inconvenient truth de Al Gore….et vous réaliserz que se priver de sa brosse a dent électrique cest rien comparer à ce qui nous attend dans pas moins de 30 ans! Son fait rien, adieu la civilisation humaine! Et ceux qui trouve idiots ces petits gestes sont surment les plus idiots de toute cette histoire

38.  Curieux | 20/02/2009 @ 9:18 Répondre à ce commentaire

Gaby (#37),

Vous voulez dire louez le tout puissant (saint Al Gore) je suppose ?

39.  Daniel | 20/02/2009 @ 9:33 Répondre à ce commentaire

Gaby (#37),

Je refuse de faire la moindre offrande au Goracle

40.  Araucan | 20/02/2009 @ 10:21 Répondre à ce commentaire

Un bon moyen de dénoncer son voisin ….

Etats-Unis: les émissions de CO2 cartographiées avec Google Earth

il y a 16 min
AFP

Une équipe de scientifiques américains a dévoilé jeudi une carte interactive de Google Earth montrant les émissions de CO2, provenant de la combustion d’hydrocarbures, sur l’ensemble des Etats-Unis.

Cette carte de haute précision est accessible sur un site internet (purdue.edu/eas/carbon/vulcan/GEarth/) de l’Université Purdue (Indiana, nord), qui a conduit ce projet.

On peut peut y voir les émissions de dioxyde de carbone (CO2) exprimées en tonnes métriques dans des zones résidentielles et commerciales, par Etat et comtés, ainsi que par habitant.

Baptisé « Vulcan » (Vulcain), du nom du dieu romain du feu et des forgerons, ce projet qui a nécessité trois ans de travail, classe ces émissions par secteurs d’activité: centrales au charbon, transport automobile et aérien, secteur industriel en général et secteur résidentiel.

« Cette carte va permettre de fournir les informations sur les émissions de CO2 et de les rendre accessibles à chacun en ligne », a expliqué Kevin Gurney, responsable du projet et professeur de sciences à l’Université Purdue.

« Nous espérons transformer ce site en un espace interactif où le public alimentera le système en informations pour créer une image encore plus affinée des émissions de CO2, au niveau d’une rue ou d’immeubles », a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis produisent environ 25% des émissions mondiales de CO2, le gaz à effet de serre contribuant le plus au réchauffement climatique.

« Intégrer ces données avec Google Earth permet de faire avancer la connaissance du public sur l’utilisation des énergie fossiles », a souligné Simon Ilyushchenko, un ingénieur de Google qui a travaillé sur ce projet.

« Vulcan » intègre des mesures d’émissions de CO2 de l’Agence américaine de protection de l’environnement et du ministère de l’Energie.

Les données actuellement utilisées datent de 2002 mais les scientifiques prévoient d’incorporer des données plus récentes.

Outre l’Université de Purdue, ce projet compte aussi des chercheurs de l’Université du Colorado (ouest) et du Lawrence Berkeley National Laboratory.

Son financement a été notamment assuré par la Nasa et le ministère de l’Energie.

41.  BeLight | 26/08/2009 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

« Utiliser une brosse à dent normale et non électrique« … certes ce petit geste semble dérisoire quand il s’agit de « sauver la planète » (comme on le lit ça et là). Comme d’habitude, la critique (ici virulente et sarcastique) n’a pas tardé. Et peu importe si, au passage, elle discrédite les autres initiatives de l’ONU ou les autres recommandations de ce Guide à plus fort effet de levier. Mauvaise nouvelle : critiquer ne sauvera pas plus la planète qu’une bonne vieille brosse à dents !
Les commentaires critiques des critico-sceptiques vis-à-vis de la brosse à dent rappellent ce proverbe chinois « Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt ».

42.  Peak.Oil.2008 | 26/08/2009 @ 11:03 Répondre à ce commentaire

A la sale de bain, on peut aussi utiliser une lame et un blaireau.
Perso, je n’ai pas encore franchi le cap de la lame mais son avenir semble tout tracé.

Mode d’emploi dans Topping point :
http://www.youtube.com/watch?v=k1WM-Y74-C4

43.  Abitbol | 26/08/2009 @ 11:29 Répondre à ce commentaire

BeLight (#41),
Les commentaires tels que celui là sont d’un niveau cm2…
En tout premier lieu, il faudrait pouvoir démontrer que la planète a demandé quelque chose en général et à être sauvée en particulier…
Vous regardez trop la télévision cher ami et êtes donc perméable à l’hystérie du moment.
J’ai une brosse électrique et je peux vous affirmer qu’à temps de brossage égal, une brosse électrique nettoie bien mieux les dents qu’une manuelle. Par conséquent, en particulier pour les enfants, je recommande chaudement son utilisation qui peut éviter bien des désagréments, des dépenses, et des roulettes de dentistes qui elles ne sont jamais manuelles…

44.  Araucan | 26/08/2009 @ 11:48 Répondre à ce commentaire

Je relis les mesures proposées et à chaque fois, je me sens l’envie de persifler, ne serait-ce que par rapport à la formulation ou à la vue étroite proposée sur un problème (ou culturellement connotée). J’achète mon pain chez le boulanger : je le vois mal utiliser un grille pain pour le cuire !
D’ailleurs, vaut-il mieux un boulanger de proximité, qu’acheter son pain pour la semaine sous plastique ou pour le congeler et ensuite le griller ou le décongeler ?

45.  miniTAX | 26/08/2009 @ 14:52 Répondre à ce commentaire

A la sale de bain, on peut aussi utiliser une lame et un blaireau.
Perso, je n’ai pas encore franchi le cap de la lame mais son avenir semble tout tracé.

Peak.Oil.2008 (#42),
Wow, on sent l’imminence de la menace et la détermination du mec pour y faire face !
Bah tu sais quoi, le jour où les pic-huileux agiront comme s’ils croient vraiment au peak-oil, bah ce jour là, je croirais au peak-oil. Préviens moi.

46.  the fritz | 26/08/2009 @ 15:11 Répondre à ce commentaire

BeLight (#41),

“Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt”.

et puis il y en a qui lui voient le trou duc; bon j’admets un averto

47.  Curieux | 27/08/2009 @ 12:02 Répondre à ce commentaire

Peak.Oil.2008 (#42),
Ce clip fait la promo de quoi ?
– de la recherche de pétrole plus profond et plus loin,
– de la nécessité du nucléaire,
– de l’utilisation du charbon,
– de l’utilisation des schistes bitumineux,
– de l’utilisation du méthane,
– de la transformation des calcaires en acétylène

-Ou des nageurs aveugles ?

Sorry, the comment form is closed at this time.