Lettre de James Hansen au Premier Ministre australien

• • • • •

27 Mars 2008
A l'Honorable Kevin Rudd,
Premier Ministre de l'Australie
Parlement australien
Canberra, Capitale de l'Austrie

Monsieur le Ministre,

Votre leadership est nécessaire concernant les centrales thermiques au charbon et les taux d'émission de CO2 dans votre pays. C'est une question qui a des conséquences sur la vie sur notre planète et sur toutes les espèces. L'avenir des enfants d'aujourd'hui, et en particulier celui des pauvres dans le monde, dépend de notre succès à stabiliser le climat.

Pour des raisons d'identification, je précise que je suis un citoyen des Etats-Unis, directeur de l'Institut d'études spatiales Goddard de la NASA [GISS] et professeur adjoint à l'institut des sciences de la Terre à l'Université de Columbia. Je suis membre de notre Académie nationale des sciences, ai témoigné devant le Sénat et la Chambre des représentants à de nombreuses reprises, ai été conseiller de notre Vice Président [Al Gore] et les membres du Cabinet sur le changement climatique et ses liens avec les besoins en énergie, et ai reçu de nombreux prix y compris la Médaille de la conservation des mains du Prince Philip, Duc d'Edimbourg du Fonds mondial pour la nature [WWF].
Je vous écris, toutefois, en tant que simple citoyen, résident de Kintnersville, Pennsylvanie, Etats-Unis. J'ai été aidé dans la composition de cette lettre par des collègues, y compris des Australiens, Américains et Européens, qui ont apporté leurs commentaires lors de sa rédaction. En raison de l'urgence de la question, je n'ai pas recueilli de signatures, mais vos conseillers pourront  vérifier l'authenticité du contenu scientifique.

Je reconnais que, depuis des années, vous avez été un fervent partisan d'actions agressives pour atténuer les changements climatiques dangereux. En outre, depuis votre élection en tant que Premier Ministre de l'Australie, votre gouvernement a été actif en pressant la communauté internationale à agir. Nous en sommes maintenant à un tel point qu'un leadership audacieux est nécessaire, le leadership qui pourraient changer le cours de l'histoire de l'humanité.

J'ai lu et salué le rapport intérimaire du professeur Ross Garnaut, soumis à votre gouvernement. La conclusion que la quantité nette des émissions de carbone doit être réduite à une fraction des émissions actuelle devrait interpeler et donner à réfléchir aux décideurs.

Pourtant, la science est sans ambiguïté : si nous brûlons la plus grande part des combustibles fossiles disponibles, en libérant le CO2 dans l'air, nous allons assurément détruire une grande partie de ce qui fait la vie sur la planète.

Atteindre l'objectif nécesaire de réduire à pratiquement zéro les émissions nettes d'ici au mi-siècle implique un plan de réduction substantielle des émissions avant 2020. La promotion agressive à court terme de l'efficacité énergétique et des technologies respectueuses du climat est un impératif pour atténuer la crise climatique imminente et optimiser la voie économique vers l'objectif d'un monde à énergie propre.

Le climat mondial est près du point critique de basculement qui pourrait provoquer la perte de la banquise estivale en Arctique avec des effets préjudiciables sur la vie sauvage, l'amorce de la désintégration de glace dans l'ouest de l'Antarctique et le Groenland, avec une élévation progressive et inexorable du niveau des mers du globe, le déplacement de zones climatiques provoquant l'extermination de nombreuses espèces animales et végétales, la réduction de l'approvisionnement en eau douce pour des centaines de millions de personnes, et un cycle hydrologique plus intense avec des sécheresses plus fortes et des incendies de forêt, mais aussi des pluies plus intenses et des inondations, des tempêtes plus fortes générées par la chaleur latente, y compris les tempêtes tropicales, les tornades et les orages.

Des actions réalistes pourraient encore mettre la planète sur un chemin de réduction des changements climatiques. Le charbon ressort clairement comme étant au cœur de la problématique climatique en se basant sur les faits résumés dans le document Fossils Fuel Facts ci-joint. Le charbon a causé une bonne moitié de l'augmentation de dioxyde de carbone (CO2) d'origine fossile dans l'air aujourd'hui  et sur le long terme, le charbon a le potentiel d'être une source encore plus grande de CO2. En raison du rôle dominant du charbon, la solution au réchauffement de la planète doit inclure son élimination progressive du charbon, sauf dans les utilisations où le CO2 est capturé et séquestré. Faute de quoi, nous ne pouvons pas éviter de grands changements climatiques car une fraction importante des émissions de CO2 reste dans l'air plus de 1000 ans.

Pourtant, la poursuite de l'exploitation minière du charbon, de l'exportation de charbon, et la construction de nouvelles centrales électriques au charbon centrales sont toujours planifiées de par le monde, y compris en Australie, pour des centrales avec une durée d'exploitation de 50 ans, voire plus.

Votre leadership à mettre fin à ces projets pourrait être l'amorce d'une transition nécessaire à la résolution du problème du réchauffement de la planète.

Le choix entre les sources alternatives d'énergie – énergies renouvelables, efficacité énergétique, énergie nucléaire, combustibles fossiles avec piégeage du carbone – relève d'un problème local. Mais la décision d'éliminer l'emploi du charbon dont le CO2 n'est pas capturé est un impératif si nous voulons préserver les merveilles de la nature, nos côtes, et notre bien-être social et économique.

Bien que le charbon est le principal problème, il existe de nombreuses questions secondaires, y compris la nécessité d'une transition rapide de centrales électriques au fioul, des installations industrielles et des systèmes de transport vers des sources d'énergie propre (solaire, hydrogène, gaz, éolienne, géothermie roches chaudes [sic], marée), ainsi que celle de la suppression de freins à l'amélioration de l'efficacité énergétique.

Si l'Occident s'engage fermement dans cette voie, les discussions avec les pays en développement peuvent être rapides. Étant donné le potentiel de transfert de technologies, de prise de conscience des effets néfastes du changement climatique et d'interdépendance croissante du commerce mondial, le succès de la coopération entre pays développés et en développement est possible.

L'occident a le plus contribué à la hausse de CO2 d'origine fossile dans l'air aujourd'hui, sur une base par habitant. Ce n'est pas une tentative de chercher qui à blâmer. C'est juste reconnaître la réalité du développement industriel initial dans ces pays, et souligner la responsabilité d'être le chef de file dans la recherche d'une solution au réchauffement de la planète.

Un choix ferme de mettre un terme à la construction de centrales électriques au charbon sans capture du CO2 serait une étape majeure vers une solution au problème du réchauffement de la planète. L'Australie a tout intérêt à résoudre le problème climatique. Les citoyens américains se mobilisent de plus en plus pour bloquer une usine au charbon après l'autre, et des changements majeurs peuvent être prévus après la prochaine élection présidentielle.

Si l'Australie interrompait la construction de centrales électriques au charbon sans capture et séquestration du CO2, elle pourrait être un point de basculement pour le monde. Il est encore temps de trouver ce point de basculement, mais seulement à peine. J'espère que vous prendrez en considération cela dans votre politique nationale. Vous avez le potentiel d'influencer l'avenir de la planète.

Monsieur Le Premier Ministre Rudd, nous ne pouvons pas détourner les yeux des faits de base sur les combustibles fossiles, ni des conséquences pour la vie sur notre planète en ignorant ces faits sur les combustibles fossiles. Si nous continuons à construire des centrales électriques au charbon sans capture de CO2, nous allons déclencher des catastrophes climatiques futurs associées à des points de basculement du climat. Nous devons résoudre le problème du charbon maintenant.

Pour votre information, j'ai l'intention d'envoyer une lettre analogue aux gouverneurs de chaque Etat australien.

Je vous recommande ces chercheurs australiens en climatologie, paléoclimatologie et sciences de la terre qui vous fourniront des précisions scientifiques sur le contenu de mon document ci-joint (Hansen et al., 2008) :

Professor Barry Brook, Professor of climate change, University of Adelaide
Dr Andrew Glikson, Australian National University
Professor Janette Lindesay, Australian National University
Dr Graeme Pearman, Monash University
Dr Barrie Pittock, CSIRO
Dr Michael Raupach, CSIRO
Professor Will Steffen, Australian National University

Cordialement,

James E. Hansen
Kintnersville, Pennsylvania
United States of America

Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
101.  flanagan | 1/10/2008 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

Pour les maladies mentales, je ne suis pas d’accord. On peut citer au moins le saturnisme comme maladie mentale liée à la pollution.

En plus de l’asthme et des allergies, nous pouvons au passage ajouter certains types de cancers et une augmentation du taux d’infertilité.

102.  Araucan | 1/10/2008 @ 14:59 Répondre à ce commentaire

@Curieux,

Les seules maladies “environnementales” restent l’asthme et les allergies mais il semblerait que se soit un défaut de pollution qui entraine le système immunitaire à s’attaquer au corps.

Tout dépend de ce l’on appelle environnemental. Ce ne serait pas la pollution, mais le manque de contact avec certains parasites intestinaux, ou contacts avec les animaux domestiques (bovins,…) ou autres mais bon c’est encore à confirmer.
Si l’on compte dans « environnement », tous les parasites divers et variés qui trainent, il n’y a presque que des maladies environnementales en fait, y compris la grippe.

Pour la qualité de vie de nos ancêtres, lire  » Les peurs alimentaires du moyen-age au XIX siècle » de Madeleine Ferrières, Poche folio.

103.  chria | 1/10/2008 @ 15:06 Répondre à ce commentaire

Désolé je n’ai cité la source du rapport entre pollution et maladies, c’est la gars ci-dessous qui a sorti cela lors d’un colloque
Michael Depledge (environment and human health, Chair of Environment and Human Health, Peninsula Medical School)

En aucun cas je n’aurais fait moi même la relation car effectivement cela semble de premier abord complétement dingue… Même si cela peut se comprendre pour les maladies cardiaques et mentales. Enfin il nous faudrait un biologiste pour qu’il enquête là dessus

Et oui j’avais oublié la diminution du nombre de spematozoïdes, cancer et le reste.

@ araucan : voiçi comment Yves Coppens voit l’affaire :
– A environ 2 à 3 millions d’année : homo habilis, passage de la forêt à la savane, environnement subit.
– Environ 12000 ans (bp) : fin des dernières glaciations, changement d’économie de chasseur-cueilleurs à producteurs, passage de 500000 êtres humains à 12 millions vers 8000 bp ! (puis 100 millions d’êtres humains à -4000 et 300 millions à -2000). environnement conquis
– 19e siècle : environnement surpris (sali, meurtri)
– Vers 1960 : environnement compris (conscience de l’espace limité et de la fragilité de l’environnement).

104.  floyd | 1/10/2008 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

@chria

Des études montrent que la pollution augmente et augmentera de façon significative les maladies type diabète, maladies cardiaques et mentales

Dans les pays ou le niveau de vie augmente, la pollution diminue depuis des dizaines d’années déjà. Lis le chapitre 15 de l’écologiste sceptique ( http://www.mediafire.com/?zyamemqwndd ), et tu verras que les statistiques officielles disent toute la même chose. Mais Lomborg reconnait que dans les pays en voie de développement, il y a encore beaucoup de pollution.

105.  floyd | 1/10/2008 @ 15:17 Répondre à ce commentaire

Par contre, les maladies cardiaques et de type diabète sont plus liés aux modes de vie (exercice, nourritures saines) qu’à la pollution atmosphérique.

106.  chria | 1/10/2008 @ 15:19 Répondre à ce commentaire

Je lis cela
Sinon j’avais oublié, Michael Depledge a aussi insisté sur les nanotechnologies. Celui lui on serait déjà entouré par plus de 600 petites bestioles dont les effets sur l’homme sont encore inconnus.

107.  chria | 1/10/2008 @ 15:20 Répondre à ce commentaire

Mais là rien à voir avec le changement climatique, on est bien d’accord…

108.  chria | 1/10/2008 @ 15:34 Répondre à ce commentaire

@ floyd
Heureusement que les chiffres parlent mieux que ceux qui les inteprétent… (Lomborg et Allegre par ex…). De toute façon on ne saura jamais vraiment quel est l’état objectif de notre planète.

109.  Marot | 1/10/2008 @ 18:15 Répondre à ce commentaire

@chria,

on serait déjà entouré par plus de 600 petites bestioles dont les effets sur l’homme sont encore inconnus.

sans compter les millions de bactéries, virus et autres tout autant inconnus.

De toute façon on ne saura jamais vraiment quel est l’état objectif de notre planète.

Ca c’est un fantasme de plus.
Rien que la description physique, où l’arrêtez-vous ? au mètre ? au cm ? au mm ?

Non sens.

110.  Abitbol | 1/10/2008 @ 18:36 Répondre à ce commentaire

Bref, à lire certains intervenants ici, l’homme doit désormais devenir un petit bourgeois gérant de sa petite planète ??!
Il me semblait pourtant qu’on luttait déjà contre la pollution dans nos contrées.
Il me semblait que nombre de maladies étaient mieux soignées ou avaient même disparu de nos vies.

Nous sommes plus nombreux et nous le serons encore plus demain, et alors ?
On se rend compte que la planète terre n’est pas si grande, et alors ?

Où est passé notre esprit de conquête et d’exploration ? Pourquoi ne pas mettre le fric de la lutte anti GES dans le spatial pour aller chercher ailleurs notre énergie ?
Avec ce que va coûter cette connerie environnementale, on aurait largement de quoi monter un programme pour aller sur Mars et commencer à terraformer cette planète d’ici 2100…
Il y aurait du boulot pour plein de monde, et nous aurions un autre horizon que celui que les écolos nous prépare.
Nous sommes devenus minables et nos préoccupations sont minables.
La lutte contre les GES devrait créer plein d’emplois d’après nos politiques; en dehors de ceux grassement payés des membres du GIEC qui ne produisent rien d’autres que des rapports foireux, qu’on me dise combien ont vu le jour…
En revanche, voyez l’industrie automobile française et ses milliers de licenciements à venir : le premier succès de la diabolisation du carbone.

Mais je crois que j’ai compris : le progrès est un truc de jeunes. Quand on est jeune, on veut faire plein de trucs nouveaux, on est exalté, on veut se dépasser.
Nos pays européens sont des pays de vieux. Le truc des vieux, c’est de regarder le passé et de le regretter. Les vieux voudraient arrêter le temps…
Et bien, ils sont entrain de le faire !!

Quand on avance plus, on recule parce que les autres nous dépassent.
Quand les Chinois, les Indiens et autres Brésiliens tiendront le haut du pavé dans le monde, nos gosses nous demanderons pourquoi on est passé du statut de puissance industrielle à celui de pays sous développé. Faudra leur expliquer que la composition de l’air nous plaisait pas…

111.  Araucan | 1/10/2008 @ 18:51 Répondre à ce commentaire

Avec ce que va coûter cette connerie environnementale, on aurait largement de quoi monter un programme pour aller sur Mars et commencer à terraformer cette planète d’ici 2100…

Ah oui alors : vive le spatial !
Je me rapplle qu’il fut un temps où certaines bonnes consciences disaient qu’il fallait arrêter le spatial parce qu’il y avait assez à faire en bas et que cela coûtait trop cher. Mais aujourd’hui on serait bien embêtés sans les satellites qui nous mesurent le niveau des océans au millimètre près….

112.  Araucan | 1/10/2008 @ 18:52 Répondre à ce commentaire

La vieillerie, c’est dans la tête. Il faut rester jeune et ouverts au développements techniques nouveaux.

113.  Sirius | 1/10/2008 @ 21:03 Répondre à ce commentaire

@78_chria

Je me demande alors : si le thème du changement climatique peut enfin faire bouger les choses, pourquoi ne pas l’utiliser, même si cela va à l’encontre de l’honnêteté intellectuelle et scientifique ?

Ah non! Pas encore le pieux mensonge. Je n’embarque pas là-dedans, notamment parce que : 1) c’est anti scientifique ; 2) c’est immoral ; 3) c’est se tirer dans les pieds…

114.  Curieux | 1/10/2008 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

Je me rapplle qu’il fut un temps où certaines bonnes consciences disaient qu’il fallait arrêter le spatial parce qu’il y avait assez à faire en bas et que cela coûtait trop cher

Et devinez quoi, ce sont les même qui nous vendent les solutions anti-RC !

115.  Sirius | 1/10/2008 @ 21:29 Répondre à ce commentaire

@110_Abitbol

Quand les Chinois, les Indiens et autres Brésiliens tiendront le haut du pavé dans le monde, nos gosses nous demanderons pourquoi on est passé du statut de puissance industrielle à celui de pays sous développé. Faudra leur expliquer que la composition de l’air nous plaisait pas…

À propos d’exploration, les Chinois ont réussi la semaine dernière leur première sortie extra véhiculaire à partir d’un vaisseau en orbite terrestre et ils auraient déjà pour ambition de se rendre sur la Lune. C’est un vieux truc me direz vous mais regardez les Américains : ils ont du mal à redémarrer leur programme d’exploration habitée de la Lune (projet Constellation). Et à cause de la méga crise financière américaine, qui viendra plomber davantage la dette US déjà énorme, il ne serait pas étonnant que la Chine se pose sur la Lune avant les Américains! Désolé je sais que c’est hors topique mais je pense que cela ajoute un peu aux propos très justes à mon sens de Abitbol.

116.  laurent | 1/10/2008 @ 22:09 Répondre à ce commentaire

@chria,

Personne de nous vivra autant de temps que nos parents ou grand parents, parce eux n’ont pas vécu leur enfance dans un milieu déjà pollué.

Ca c’est de la perlouze de chez perlouze… 😉

Renseigne-toi un peu sur les statistiques médicales Chria, et en particulier sur l’évolution de l’espérance de vie…

117.  Sirius | 1/10/2008 @ 22:10 Répondre à ce commentaire

@114_Curieux

Et devinez quoi, ce sont les même qui nous vendent les solutions anti-RC !

Donc seulement quand le progrès technique fait leur affaire… Cela montre que nous sommes tous fondamentalement les mêmes et dans le même bateau en plus.

118.  piloteman | 1/10/2008 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

@chria,

Je me demande alors : si le thème du changement climatique peut enfin faire bouger les choses, pourquoi ne pas l’utiliser, même si cela va à l’encontre de l’honnêteté intellectuelle et scientifique ?

Chria , d’après ce que j’ai cru comprendre vous avez quelques responsabilités au niveau de l’information ou de décisions à caractère local ou même plus .. ?
que vous puissiez proférer une énormité telle que ci-dessus me laisse pantois … !
Vous ne vous rendez même plus compte de ce que vous dites.. je crois qu’il est temps pour vous de respirer un grand coup et de prendre quelques vacances !
revenez nous ensuite, nous vous accueillerons avec plaisir

119.  Araucan | 1/10/2008 @ 23:03 Répondre à ce commentaire

@piloteman,

C’est ce qu’on lui explique depuis un moment !!!!

Sinon vous êtes dur , on ne s’ennuie pas avec Chria, on l’éduque un peu : l’école ça n’apprend pas tout.

120.  floyd | 1/10/2008 @ 23:30 Répondre à ce commentaire

@laurent

Renseigne-toi un peu sur les statistiques médicales Chria, et en particulier sur l’évolution de l’espérance de vie…

Ce qui m’inquiète c’est que Chria est de moins en moins un cas isolé. Comme les médias et les politiques n’arrêtent pas de nous matraquer jour et nuit avec le catastrophisme, j’entends de plus en plus de gens répêter la même chose. Le siècle des lumières ne semble pas avoir servi à grande chose! :roll:

121.  Sirius | 1/10/2008 @ 23:36 Répondre à ce commentaire

@119

Tout à fait d’accord.

122.  miniTAX | 1/10/2008 @ 23:41 Répondre à ce commentaire

Nous, on rentre dans le siècle des lumières… éteintes.
Il faut économiser qu’on vous dit !!!

123.  chria | 1/10/2008 @ 23:52 Répondre à ce commentaire

@piloteman et Sirius
Dans les phrases que vous avez copiées, vous n’avez pas du voir les points d’interrogation à la fin … Je voulais juste demander…
Qu’est-ce que vous êtes crispés !

Sinon merci à vous tous pour mon éducation. Et que les lumières soient avec vous 😆

@laurent 116
Et à partir de quel modèle tu te bases pour savoir ce qu’il va se passer dans x années ? (je continue mon éducation)

124.  Sirius | 2/10/2008 @ 0:38 Répondre à ce commentaire

@123_chria

Citation 1 :

Dans les phrases que vous avez copiées, vous n’avez pas du voir les points d’interrogation à la fin …

Citation 2 :

Je me demande alors : si le thème du changement climatique peut enfin faire bouger les choses, pourquoi ne pas l’utiliser, même si cela va à l’encontre de l’honnêteté intellectuelle et scientifique ?

Premièrement la citation 2 n’est pas une phrases copiée mais une phrase explicitement citée. Deuxièmement, je regrette mais poser la question, dans ce contexte, c’est donner à entendre la réponse. C’est de la pragmatique du langage. Mais si c’était vraiment une question innocente, alors ma réponse argumentée a été donnée. Donc à vous d’y répondre.

125.  laurent | 2/10/2008 @ 0:38 Répondre à ce commentaire

@chria,

Et à partir de quel modèle tu te bases pour savoir ce qu’il va se passer dans x années ?

Sur la simple extrapolation des statistiques OBSERVÉES actuelles (et qui constituent une tendance de fond dans tous les pays du monde, quelque soit leur niveau de développement).
s’il existe une quelconque raison de croire que les les statistiques risquent de s’inverser dans le futur, alors donne-la…. tout en te remémorant qu’une affirmation extraordinaire requiert des preuves extraordinaires… (une simple affirmation ne suffira pas, et pas plus quelques propos alarmistes de quelques « spécialistes » qui pour la plupart ne sont même pas médecins)

Remarque que tu pourrais éventuellement (et facilement…) te procurer les études faites ou commandées par l’INSEE, l’INED, Eurostat, la division de la population des Nations Unies et de la plupart des autres organismes se préoccupant de démographie… et tu verrai une belle unanimité à prévoir une espérance de vie continuer à augmenter au moins jusqu’en 2050….
Naturellement, il est plus facile de colporter quelques ragots provenant de quelques douteux « lanceurs d’alertes » …

126.  chria | 2/10/2008 @ 0:55 Répondre à ce commentaire

Désolé Sirius, je me suis trompé, je parlais de pilotman.
Car Sirius, je suis d’accord avec vous (113)
@ laurent
Je n’ai pas d’autres raisons de croire, et je ne suis pas un alarmiste.
Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’un alarmiste viendrait faire dans ce forum ?
J’ai entendu un truc, je vous en fait part pour avoir votre avis, et je me fais démonter pour avoir posé la question.

127.  Sirius | 2/10/2008 @ 1:11 Répondre à ce commentaire

@126_chria

OK. Bien reçu. Merci. Bonne suite de semaine.

128.  laurent | 2/10/2008 @ 18:55 Répondre à ce commentaire

@chria,

J’ai entendu un truc, je vous en fait part pour avoir votre avis, et je me fais démonter pour avoir posé la question.

Et bien la prochaine fois tu expliquera que tu a entendu un truc et que tu demande un avis…. au lieu d’affirmer tout de go une ânerie comme tu l’a fais dans le post #95.
… cela t’évitera de te faire « démonter »…

129.  Curieux | 3/10/2008 @ 12:13 Répondre à ce commentaire

@flanagan,
Quelle différence fais-tu entre

“la prochaine fois tu expliquera que tu a entendu un truc”

et

“Des études montrent que…”

Pour moi c’est exactement la même chose en plus « culotté » venant de quelqu’un dont la quasi totalité de ces post est fausse, pardon farfelue.

130.  chria | 3/10/2008 @ 13:57 Répondre à ce commentaire

Merci de me soutenir flanagan
Effectivement mon seul but quand je dis que j’ai entendu quelque chose de quelqu’un n’est pas de provoquer ni de vous faire changer d’avis, mais de vous informer de la manière dont les choses se disent autour de moi. Je pensais que cela pouvait vous intéresser puisque si vous vous voulez lutter contre la désinformation, il est important de connaitre les apriori de l’autre camps.

131.  Curieux | 3/10/2008 @ 15:02 Répondre à ce commentaire

@flanagan,
Cher flanagan,
Si vous observez mes quelques post sur chria, ils sont TOUS motivé par la – comment dis-tu – « je n’aime pas la mauvaise foi, c’est tout« .

Laissez un peu votre agressivité au placard, histoire qu’on puisse avoir une discussion civilisée entre personnes civilisés

Donc quand je te réponds sur les papillons, je ne suis pas civilisé ? Alors j’ai vraiment besoin que tu m’explique ce civilisé veut dire pour toi.

Enfin il me semble que c’est un problème entre chria et moi, a moins que tu n’épelle
« flanagan » C-H-R-I-A.

132.  chria | 3/10/2008 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

@curieux
Finalement on est tous les deux d’une mauvaise foi extrême…
Qui se ressemble s’assemble 😛

133.  Curieux | 3/10/2008 @ 17:17 Répondre à ce commentaire

@flanagan,

Si je résume, je suis intervenu dans la disucssion chria-laurent, et vous êtes venu m’interpeller là-dessus

Donc si je lis bien, et nous sommes d’accord, intervenu dans la discussion.

Laissez un peu votre agressivité au placard, histoire qu’on puisse avoir une discussion civilisée entre personnes civilisés

Donc si je vous toujours bien lis vous parlez de la personne (moi en l’occurence) qui écrit ?

Dans un débat, il faut éviter les attaques ad hominem

Et vous arrivez à écrire ça ensuite ?
Faut que vous vous relisiez, mon vieux.
Finalement je préferre le « Finalement on est tous les deux d’une mauvaise foi extrême » de chria qui somme toute résume bien la situation.

134.  Frédéric, admin skyfall | 3/10/2008 @ 18:08 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Inutile de répondre à flanagan/coca/noon/enisor ….
De manière générale, ne perdez pas votre temps à sauter sur la première provocation venue, elle vient presqu’à coup sûr de la même personne. Il faudrait un certain temps à notre indésirable favori pour se désintoxiquer de skyfall.

135.  floyd | 2/12/2008 @ 20:46 Répondre à ce commentaire

Hansen semble être un pro-nucléaire:

James Hensen, NASA scientist famous for sounding early warning on global warming, has an eight page open letter to Barack Obama arguing for Integral Fast Breeders and Liquid Flouride Thorium Reactors

http://www.columbia.edu/~jeh1/....._Obama.pdf

James Hansen appeared on Charlie Roseand advocated nuclear power

http://the-redpill.blogspot.co.....clear.html

Sorry, the comment form is closed at this time.