Conséquences du réchauffement climatique, version vidéo



(consultez également la liste des « conséquences du réchauffement climatique » du blogroll, colonne gauche)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
2.  Araucan | 19/11/2008 @ 2:11 Répondre à ce commentaire

Cela va un peu vite mais c’est rigolo. Vive l’humour !

3.  Sirius | 19/11/2008 @ 3:13 Répondre à ce commentaire

La courbe que l’on montre à la fin est approximativement conforme à celle-ci.

4.  Curieux | 19/11/2008 @ 12:22 Répondre à ce commentaire

Enfin un état des lieux objectifs : tout le monde s’envoie en l’air !

5.  miniTAX | 19/11/2008 @ 12:51 Répondre à ce commentaire

J’adore, surtout avec la musique 😛 😛
Tellement absurde et pourtant vrai ! A côté de cette farce, les Monthy Python passeraient pour du journalisme d’investigation.

6.  Flo | 19/11/2008 @ 15:33 Répondre à ce commentaire

Et en voilà une de plus :
http://fr.news.yahoo.com/2/200.....ff8aa.html

En gros si je comprends quelque chose à ce charabia, ça a commencé à refroidir à peu près partout (eau liquide), sauf là ou il y a de la glace (où ça fond plus vite).

GLOBAL warming ?

Question pour ma culture personnelle : on sait vraiment mesurer ou calculer le volume d’eau qui provient de la fonte des glaces terrestres?

7.  joletaxi | 19/11/2008 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

@5
il faut s’adapter.Dans l’exemple donné, des « savants cosinus » expliquent que malgré un refroidissement relatif des océans,ca continue à monter,car c ‘est bien connu, quand les océans se mettent à se refroidir, on peut s’attendre à ce que les t° sur les continents s’affolent, et que la fonte des glaciers s’accélère,ce qui fait monter le niveau des océans.
Ce qui est plutôt ennuyeux, c est que d’autres « savants consinus » croient plutôt que le niveau s’est stabilisé,ce qui infirme le beau raisonnement précédant.
Mais un autre « savant cosinus » lui, a trouvé que le système Argo, qui avait plutôt été satisfaisant jusqu’en 2003,en affichant une montée régulière des t°,à partir de cette date,s’est brutalement mis à afficher n’importe quoi, notamment, un refroidissement général,ce qui était insupportable.Dans une étude détaillée,il explique que après corrections, les résultats sont bien plus satifaisants, et indiquent une montée des t°.
Patatras,l’étude citée plus haut devient sans objet.
On rejoint le thème du petit film:c’est vraiment n’importe quoi.

8.  Araucan | 19/11/2008 @ 22:16 Répondre à ce commentaire

En voici une intéressante :

Nike, Starbucks calling for new U.S. climate policy

http://www.reuters.com/article.....1220081119

BICEP said its members include many consumer companies that are not major greenhouse gas producers.

In a news advisory, the group said it would « pressure the U.S. government for action on climate change, upping the ante in a vital discussion that has thus far been dominated by major utilities and manufacturers. »

The U.S. Climate Action Partnership (USCAP) — whose members include AIG, BP America, ConocoPhillips, Chrysler, Duke Energy, the Environmental Defense Fund, Ford, GM, the National Wildlife Federation, the Natural Resources Defense Council, The Nature Conservancy, PepsiCo, Shell and the World Resources Institute — earlier this week offered its own environmental prescriptions.

L’alliance des verts, des champions de la réduction des coûts salariaux et des pétroliers : cool, non ?

9.  Daniel | 19/11/2008 @ 23:24 Répondre à ce commentaire

Dans cette vidéo on voit un article ou le RC est accusé d’ affecter la dance des abeilles
Le Parlement de l’EU tout aussi ridicule dans le domaine

le « changement climatique et les champs électromagnétiques que dégagent les pylônes d’électricité et les téléphones portables » cités comme responsables de la disparition des abeilles sur le site du Parlement de l’UE !

http://www.europarl.europa.eu/.....ult_fr.htm

10.  Araucan | 19/11/2008 @ 23:36 Répondre à ce commentaire

Pour illustrer le sujet de cette liste en voici trois de plus :

Carbon dioxide already in danger zone, warns study 18/11/08
http://www.eurekalert.org/pub_.....111808.php

et le 19/11…
Global warming predictions are overestimated, suggests study on black carbon
http://www.news.cornell.edu/st.....on.kr.html

Avec

« We know from measurements that climate change today is worse than people have predicted, » said Lehmann. « But this particular aspect, black carbon’s stability in soil, if incorporated in climate models, would actually decrease climate predictions. »

😆 😆

Après la réhabilitation des cycles soliares, peut-être bientôt celle de la vapeur d’eau…

Water vapor confirmed as major player in climate change

http://www.eurekalert.org/pub_.....111708.php

11.  joletaxi | 20/11/2008 @ 11:28 Répondre à ce commentaire

@8
On revient à nouveau avec cette vieille histoire;le CO2 initie une augmentation de l’évaporation, qui est le principal gaz à effet de serre,ce qui met en route un processus d’emballement .
Cela devient fatiguant.
A une certaine époque,la GM entretenait une volée de « chercheurs » qui produisaient,je devrais dire qui éructaient,des études dispendieuses sur des sujet certes intéressants,mais sans objet vis-à-vis de leur employeur.Au bout du compte, l’action GM ne vaudra même plus le prix de l’imprimé.
On n’imagine pas les sommes inouïes qui sont dépensées dans le monde entier par des « chercheurs »,certes bien intentionnés,mais qui se perdent en « études » sur des sujets sans aucun intérêt.
Tout le monde imagine,avec ou sans satellite,que si les océans se réchauffent,cela va produire plus de vapeur d’eau.
La seule chose vraiment intéressante,c’est de savoir si plus de vapeur va produire plus de nuages,et si ces nuages seront des nuages de basse altitude,ce qui visiblement n’a pas effleuré l’esprit de ces « chercheurs ».
On en revient au « mystère » de la formation des nuages.
C’est vraiment déroutant de devoir constater que les réchauffistes resservent sans arrêt les mêmes plats,ignorant superbement les problèmes gênants pour La théorie,comme l’optimum médiéval, comme le refroidissement des années 50,comme le relevé des t°, l’influence du rayonnement cosmique sur la formation des nuages,et le petit film le montre, la liste est loin d’être exhaustive.
Ce qui est inquiétant, c’est que ce bourrage de crâne perpétuel,finit par lasser les gens, qui se désintéressent de la question, et qui sont prêts à avaler n’importe quelle couleuvre.
Il m’arrive de plus en plus souvent lors de discussions sur les éoliennes par exemple,de laisser tomber.
Je ne me lasse pas de répéter ma formule:autant tenter de faire revenir un protestant à la bonne religion…..

12.  jeff hersson | 20/11/2008 @ 14:02 Répondre à ce commentaire

Tiens, une nouvelle calamité :

L’Asie du Sud-Est et les pays insulaires du Pacifique Sud sont confrontés de plus en plus au paludisme et à la maladie de dengue, car les moustiques propageant ces affections tropicales conquièrent de nouvelles régions du monde avec le réchauffement climatique de la planète. Lire la suite l’article

Selon un nouveau rapport, intitulé « L’aiguillon des changements climatiques », des statistiques montrent que depuis les années 1970, les changements climatiques ont favorisé 150.000 décès supplémentaires chaque année, via l’extension de maladies. Pour plus de la moitié, ces décès ont concerné l’Asie.

« Les prévisions concernant l’impact des changements climatiques sur le paludisme et la dengue sont vraiment stupéfiantes », lit-on dans le rapport de l’institut Lowy, rendu public jeudi à Sydney.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la hausse des températures moyennes et des précipitations dues aux changements climatiques va déboucher sur une augmentation du nombre de moustiques dans des régions du globe plus tempérées, où l’on connaît mal les maladies qu’ils transmettent et dont les habitants y résistent mal.

Le rapport prévoit que la prévalence du paludisme pourrait être 1,8 à 4,8 fois plus grande en 2050 qu’en 1990. La proportion de la population mondiale vivant dans des zones où le paludisme est endémique pourrait passer de 45% aujourd’hui à 60% d’ici à la fin du siècle, lit-on dans le rapport Lowy.

A l’horizon 2085, 52% de la population mondiale, soit alors 5,2 milliards d’habitants, vivront dans des régions où sévit la dengue, maladie épidémique tropicale qui ressemble à la grippe.

Les maladies se propageront d’autre part à mesure que les changements climatiques contraindront les populations à fuir certains habitats comme les îles à très faible altitude ou des zones côtières inondées par la montée du niveau des mers.

Par exemple, Tuvalu, pays constitué de neuf îles en Polynésie, a vu plusieurs milliers de ses habitants partir pour la Nouvelle-Zélande afin d’y entamer une nouvelle vie, à cause de la montée des eaux du Pacifique.

« Le nombre de réfugiés ‘écologiques’, dans l’ensemble, pourrait atteindre 50 millions d’ici 2010, et les populations des îles basses sont les plus exposées aux risques. Les personnes fuyant les zones basses représentent le contingent humain qui propagera le paludisme et la dengue », dit le rapport.

L’Australie, qui ne connaît pour l’instant ni le paludisme ni la dengue, va devenir un pays à risque parce qu’il est situé en marge de la zone endémique, qui s’agrandit et pourrait s’étendre au Nord australien.

Les changements climatiques risquent aussi d’entraîner un élargissement de la zone endémique de la dengue. Des secteurs du Pacifique comme les Samoa, Tonga, la Nouvelle-Calédonie, les îles Kiribati et Palau connaissent déjà une épidémie de dengue, avec plus de 2.000 cas signalés depuis le début de l’année.

150000 décès ? C’est peanuts à côté des millions de victimes de la malaria et du palu dûs à l’interdiction du DDT sous la pression des khmers verts… 😈

13.  Flo | 20/11/2008 @ 14:36 Répondre à ce commentaire

@ Jeff

Ca n’arrête pas ce genre de résumé de résumé « d’études » qui de par leur financement DOIVENT conclure que tout est au moins en partie à cause du RCA causé par nos vilaines émissions de GES.
Aucune rigueur scientifique dans l’exposé des journalistes, juste des bouts de citations alarmistes :

« 150000 décès en plus par an », soit, ça représente quoi par rapport à l’évolution de la population sur la zone concernée depuis 1970?

« décès favorisés » par le RC : qu’est-ce que ça veut dire?

Les moustiques qui véhiculent des maladies tropicales se dépalcent vers des régions « plus tempérées »: mais toutes les îles qui « connaîssent déjà des épidémies de dengue (de dingues?) » sont situées entre la lattitude 20 °S et l’équateur et les Kiribati sont quasiment SUR l’équateur. Si les moustioques sont arrivés jusque là c’est qu’ils viennent de zones plus tempérées pas qu’il y vont.

Finalement tout ces gens qui fuient ces îles c’est à cause de la montée des eaux ou à cause de ces moustiques qui se rapprochent de plus en plus de l’équateur parce que décidément dès qu’on s’en éloigne ça commence à cailler des meules?

Enfin, tout ça n’a peut-être rien à voir, j’ai lu quelque part qu’il y a eu des épidémies catastrophiques de malaria en… Ukraine vers la période de la 2nde guerre mondiale.

14.  Araucan | 20/11/2008 @ 15:41 Répondre à ce commentaire

Flo (#13),

La dissémination de la dengue et du palu se disséminent à cause des transports aériens et des déplacements de population. En Australie, les avions sont désinfectés, ce n’est pas sans raison. Autour de Roissy, il y a plusieurs dizaines de cas par an…à cause des moustiques transportés par avion.

Cela n’a rien à voir avec le RCA, mais rien du tout. Idem pour le chikungunya . Les moustiques ne traversent pas des zones marines de plusieurs milliers de kilomètres comme cela.

Et si les gens quittent leurs iles c’est qu’elles commencent à être surpeuplées (Tonga, Tuvalu), ou pour aller faire des études, ou pour trouver du travail ou pour voyager tout simplement.

Pour les épidémies de malaria, il y en avait en France (Languedoc) et en Italie jusqu’au DDT et à l’assainissement des marais côtiers. Il y aurait eu aussi en Sibérie dans les années 20.

15.  Flo | 20/11/2008 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

@ Auarcan.
Je suis entièrement d’accord avec vous. Je remarquais juste que même sans connaissance scientifique pointue, la simple analyse sémantique des dépêches alrmistes combinée à l’observation d’un globe terrestre en plastique permet de conclure à la nullité presque totale des articles en question.
Si les moustiques porteurs de maladies « tropicales » n’étaient pas situés dans des zones voisines de l’équateur (puisqu’ils y arrivent nous dit la dépêche) où diable étaient-ils?

16.  Araucan | 20/11/2008 @ 16:21 Répondre à ce commentaire

Flo (#15),

Entre les tiques qui deviennent plus agressives avec la chaleur, l’eau qui monte, les glaciers qui fondent, les bidouillages de du GISS-NASA et toutes les catas qui deviennent dues au RCA, cela n’aide pas en plus à résoudre les problèmes. Le RCA introduit de fait une sorte de fatalité, dont on ne peut sortir qu’en réduisant notre consommation de pétrole plutôt de de lutter contre les moustiques ou de trouver un vaccin… La confusion qui en résulte aboutit à n’importe quoi et aboutira à la décribidilisation des scientifiques…

Précision : la dengue, le palu et autres maladies peuvent aussi voyager avec l’homme (s’il est déjà infecté, il contaminera lui même par piqûres ultérieures les populations locales de moustiques).

17.  Flo | 20/11/2008 @ 17:11 Répondre à ce commentaire

@ Auracan.
Hier un analyste « expertrolier » en venait à appeler de ses voeux un hiver particulièrement rigoureux pour relancer la demande et augmenter les prix.
C’est vrai la confusion règne sans partage.
Et dire qu’Obama a déclaré que « la science ne se discutait pas » lors d’une conférence organisée par Governator dans un grand hotel de Beverly Hills.

18.  Fabge | 20/11/2008 @ 17:47 Répondre à ce commentaire

La dengue est étroitement liée aux conditions sociales (eau dans les vieux pneus)

19.  Araucan | 20/11/2008 @ 20:04 Répondre à ce commentaire

Flo (#17),

Plus personne ne sait plus que faire et tout est dit et son contraire : bien que ce phénomène soit récurent, ce qui est plus perturbant c’est que tout le monde crie et que personne ne dise clairement : on est dans le noir sur l’avenir pour le moment…

Mais bon si la science ne se discute pas, on est bien parti pour la suite …

20.  dubitatix | 21/11/2008 @ 13:36 Répondre à ce commentaire

Pour Flo et Auracan (17 et 19) : dîtes donc ! Vous ne seriez pas en train de critiquer Arnaque Obama, vous?! ; ))

21.  Araucan | 21/11/2008 @ 15:13 Répondre à ce commentaire

dubitatix (#20),

Tout le monde s’est excité sur ce type qui présente bien et parle bien. Il y a paraît-il un immense espoir sur ce qu’il pourra faire. Bon les démocrates ont la majorité au Congrès US. Mais un démocrate US, c’est un centre droit en France…

Mais sur son programme on n’en sait guère plus, à part la guerre en Irak.
Et sur le RCA, pour entrer dans le post 2012. Je vois qu’il reprend les mêmes antiennes que les autres (influence de Gore ?) : on peut légitimement se méfier, d’autant que l’époque est aux effets d’annonces médiatiques plus qu’au fond. Kennedy était démocrate et Carter aussi.

A voir sur pièces….sachant que l’époque est difficile …

22.  dubitatix | 21/11/2008 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

Araucan (#21)
Al Gore au gouvernement US, cette hypothèse ne laisse rien présager de bon quant au traitement objectif du changement climatique…et si, en plus de ça, « la science ne se discute pas »…
Ce genre d’affirmation péremptoire rappelle étrangement le si peu nuancé « combat du Bien contre le Mal » de son prédécesseur… Pourtant, B. Obama semble être un homme fin et intelligent… Espérons que l’Irak, l’Afghanistan, l’Iran, la Russie et la crise économique ne le conduiront pas à se décharger de la question climatique au profit d’Al Gore ! Si la bride est trop longue, celui-ci risquerait de prendre le mors aux dents et là, la vérité n’en finira pas d’être dérangée !

23.  Flo | 21/11/2008 @ 16:14 Répondre à ce commentaire

@ Auracan

Au début des primaires US on disait même que s’il était Français Obama serait à l’UMP (celle d’avant le discours de Toulon, pas la néo-communiste de maintenant).

24.  Flo | 21/11/2008 @ 16:22 Répondre à ce commentaire

J’ai lu l’article sur les tiques.
Ils sont fous. Où donc sur terre fait-il 40 °C pendant 24 heures de suite?
Dire qu’ils ont réussi à convaincre des homo sapiens sapiens à se laisser approcher par des tiques rendues antropophages… Brrr….

25.  Araucan | 21/11/2008 @ 17:32 Répondre à ce commentaire

Flo (#23),

On ne verra les Us à l’œuvre qu’une fois entrés en négociations : ils y ont toujours un sens aigu de leurs intérêts : en premier lieu, ils vont continuer à vendre les technologies…
Sarko, néo-commusniste ? Non, juste face à des évènements difficilement maîtrisables et pour lesquels il faut bien écoper.

Nb : les tiques passent dèjà sur l’homme de toute façon : le problème ce sont les bactéries et virus qu’elles transportent. Après 24 h à 40 °, moi, j’en conclus qu’elles avaient soif… 🙂 elles ont pris le premier jaja sous la main/ Il aurait fallu réitérer l’expérience 48 h après pour voir si cela se maintenait…

Sorry, the comment form is closed at this time.