Le réchauffement climatique reste en tête des inquiétudes malgré la crise

[Un sondage, qu'il soit favorable ou non, démontrera toujours le "besoin d'une action décisive", surtout contre le changement climatique. Seule change la manière de le présenter]

• • • • •

LONDRES (AFP) — Le réchauffement climatique reste en tête des inquiétudes du public, 43% des personnes interrogées se disant plus inquiètes pour le climat que de la crise économique mondiale, selon un sondage mondial publié mercredi par la banque HSBC.

D'après cette deuxième enquête annuelle sur les préoccupations environnementales, les habitants des 12 pays voudraient voir leur gouvernement prendre plus de mesures décisives pour lutter contre le réchauffement climatique.

Les trois quarts des sondés (78%) voudraient voir leur pays réduire "une part équitable" des émissions facteur de réchauffement.

55% des personnes interrogées estiment que leur gouvernement devrait investir dans les énergies renouvelables et 27% qu'il devrait participer aux négociations internationales pour un accord sur le réchauffement.

"Cette étude démontre le besoin d'une action décisive sur le changement climatique", estime Nicholas Stern, conseiller pour HSBC, cité dans un communiqué.

"Le défi urgent est de construire un cadre pour un accord mondial pour qu'un consensus puisse être atteint" lors de la conférence de l'ONU à Copenhague en 2009. Cette conférence vise à étendre les engagements de Kyoto au-delà de 2012.

Et la conférence de Poznan début décembre en Pologne est "un préalable critique pour y parvenir", a souligné cet économiste, connu pour un rapport clé sur l'économie du changement climatique en 2006.

En revanche, la bonne volonté à changer ses habitudes pour lutter contre le réchauffement semble s'épuiser.

47% des sondés se disent prêts à changer leur style de vie, contre 58% en 2007. Et seulement 20% se disent prêts à dépenser plus, contre 28% un an auparavant.

L'étude commandée par HSBC a été réalisée par internet par l'agence Lightspeed auprès de 12.000 personnes de mi-septembre à début octobre. Des échantillons de 1.000 sondés ont été interrogés dans douze pays, Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Hong Kong, Inde, Malaisie, Mexique, Grande-Bretagne et Etats-Unis.

L'enquête a été réalisée dans le cadre du partenariat pour le climat HSBC avec The Climate Group, Earthwatch Institute, Smithsonian Tropical Research Institute et le Fonds mondial pour la Nature WWF.

Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  Araucan | 6/12/2008 @ 13:03 Répondre à ce commentaire

Sirius (#50),

Oui, c’est le genre de comportement crétin et égoïste, qui consiste à faire signer des pétitions pour faire croire que ses intérêts propres sont ceux de l’humanité entière. Or, s’il existe bien une activité de luxe, inutile, réservée au pays du Nord et perturbatrice de l’environnement, c’est bien le ski. Pourquoi pas une pétition des pilotes de formule 1 à ce compte ?

Je vais aller de ce pas faire signer une pétitions aux grands tétras, aux isards, rennes, caribous, chamois et autres bouquetins pour la suppression du ski qui dégage x milliers de tonnes de CO2 par an (déplacements, déboisement et installations) pour dire que je suis à (ski de) fond dans la lutte contre le CC. 😆

52.  jeff hersson | 6/12/2008 @ 13:32 Répondre à ce commentaire

Araucan (#51), *
L’effet Gore frappe encore ! En effet, cette
pétition est d’autant plus surréaliste qu’aujourd’hui, chez moi, il fait un temps normal de mois de décembre, c’est à dire : Neige à gogo !!
Et je ne parle pas de l’hiver dernier, où il a été battu un peu partout des records d’enneigement ! 😈

53.  Chria | 6/12/2008 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

Il y a effectivement de la neige en ce moment, mais elle est pourrie à skier. Il fait encore trop chaud. On dirait de la neige de printemps. (alpes).
C’est le RCA, c’est sûr.

54.  joletaxi | 6/12/2008 @ 14:49 Répondre à ce commentaire

@39

N’ayez aucune crainte,ce ralentissement possible du Gulfstream est un événement isolé(pour autant qu’il existe)qui trouve sa cause dans une mesure prise par les autorités en catimini et soigneusement cachée du public.
Souvenez-vous, en 98 une canicule provoquait une hecatombe.Comme cela devait se reproduire,et de plus en plus souvent, les autorités ont pris des précautions et ont stocké de grandes quantités de réserves d’eau.Las, les canicules se sont faites rares et les autorités,pas fières ont déversé ces eaux douces dans les fleuves, qui ont ensuite diminué la salinité du Gulfstream etc…
A force de lire de la patasciences à longueur de journées….

55.  Fabge | 6/12/2008 @ 15:24 Répondre à ce commentaire

Retour d’Ardèche, un peu fatigué : deux journées de raquette sur le plateau : tout va bien, d’autant qu’il neige régulièrement depuis le début du mois d’octobre. Ça fond un peu, il reneige, la routine quoi!

56.  Araucan | 6/12/2008 @ 15:26 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#54),

Où aviez trouvé ce délire pataphysique de stockage d’eau et de désalinisation du Gulfstream ?

57.  joletaxi | 6/12/2008 @ 16:24 Répondre à ce commentaire

@56
je vous présente mes excuses,je l’ai inventé.
J’en ai »marre » de toutes ces soi-disant « études » qui n’ont finalement pas plus de fondement que ce petit délire.
Les « scientifiques » ne pourraient-ils de temps à autre cesser de se répandre dans les médias,cela devient aussi fatiguant que le top 50.
Tiens, je lis que les sociétés de produits photovoltaïques protestent car le plan de relance Wallon va accorder une partie du plantureux gâteau des primes « vertes » au secteur de l’isolation des batiments…par ici le pognon…on ne partage pas,pas de solidarité pour sauver le monde.
Cela devient grotesque.

58.  Araucan | 6/12/2008 @ 16:44 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#57),
Le RCA permet à tout le monde de dire n’importe quoi , c’est aussi pour cela qu’il est aussi populaire ! Mais il est vrai que votre petit délire pourrait tout à fait passer pour quelque chose de vraisemblable.
On devrait faire une liste de discussion juste pour inventer des explications pataphysiques de cet ordre et qui pourraient passer pour véridiques…
Certains vont dire qu’il n’y a pas besoin d’en inventer, mais l’humour est une arme efficace même si de nos jour le ridicule ne tue plus…

59.  Frédéric, admin skyfall | 6/12/2008 @ 18:50 Répondre à ce commentaire

Araucan (#58), bonjour, pas besoin d’inventer, la réalité dépasse la fiction : http://skyfal.free.fr/?page_id=7

60.  Argus | 6/12/2008 @ 21:06 Répondre à ce commentaire

@lambda 39

A propos de l »arrêt » du Gulf Stream, lisez (c’est un peu pénible, d’accord) le dernier rapport du GIEC AR4 ou FAR ou le SPM accessible sur le site suisse.
Même le GIEC est très modéré à ce sujet. Même eux repoussent cette possibilité aux calendes grecques.
Le rapport du GIEC, ça devrait rassurer votre copain. Non ?

61.  Araucan | 6/12/2008 @ 22:36 Répondre à ce commentaire

Frédéric, admin skyfall (#59),

Je sais, mais la grosse différence, c’est que nous on ne se prendrait pas au sérieux, comme sur le site ecoEnquirer 🙂 !

Juste une petite question : en ce moment, ce n’est pas très facile de joindre le site : bien souvent, je tombe sur une page Free qui dit erreur:serveur. Ils ont des problèmes chez Free ? Ou il y a trop de connections en même temps sur Skyfal ? 😉

62.  joletaxi | 7/12/2008 @ 1:11 Répondre à ce commentaire

@61
Comment ça pas sérieux?
Je ne vous permet pas de mettre en doute cette théorie,que je compte soumettre à l’analyse de Mr. Mac Inthyre,comme ça, on a de quoi discuter au moins pour 2 ans.
Je ne sais pas vous, mais ce Mr. m’est de plus en plus sympathique?Par contre, je n’aurais pas aimé l’avoir comme réviseur dans mon entreprise…

63.  Araucan | 7/12/2008 @ 2:48 Répondre à ce commentaire

Oui, j’apprécie beaucoup sa démarche qui consiste à revenir aux sources, surtout à regarder la démarche statistique qui est faite et surtout à la tester. Trop de scientifiques biologistes ou de sciences de la nature maîtrisent mal ces outils indispensables dans la science d’aujourd’hui : il fait un travail salutaire. Espérons qu’il fera école à la fois pour la revue par les pairs et pour un meilleure approche du traitement statistique dans les sciences de la nature.

Il me vient une remarque : comment se fait la revue par les pairs sur les modèles climatiques : c’est impossible à faire en six mois ? Si on y trouve le même type de fatras que chez Hansen ou Mann, on n’est même plus face à des prédictions parfaitement inexactes comme le dit miniTax, mais à de la bouillie pour les chats complète et définitive. (même si c’est fait avec la meilleur bonne foi du monde : à partir du moment où on ne peut vérifier, on est juste face à du pifomètre).

64.  miniTAX | 7/12/2008 @ 17:50 Répondre à ce commentaire

comment se fait la revue par les pairs sur les modèles climatiques

Araucan (#63),
Quelle importance ? Les modèles climatiques ne sont pas de la science, c’est juste des croyances informatisées. Qu’is soient peer-reviewed revient à faire approuver par un gang de bandits la meilleure méthode de cambriolage de bijouterie, ça reste quand même de l’escroquerie avec un vernis de respectabilité. Tu as beau mettre une magnifique robe et un beau maquillage sur un cochon, ça reste un cochon.

« Aucun modèle utilisé par le GIEC est initialisé avec les données d’observation et aucun état climatique dans les modèles ne correspond au climat réel ».
Ca ressemble fort à la propagande d’Exxon n’est ce pas, sauf que c’est dit sur Nature par… Trenberth, auteur principal du GIEC et aux accréditations alarmistes impeccables ! 😥
« None of the models used by IPCC are initialized to the observed state and none of the climate states in the models correspond even remotely to the current observed climate. »

65.  Marot | 7/12/2008 @ 20:48 Répondre à ce commentaire

La revue par les pairs ne porte pas sur l’essentiel du papier.
Quelqu’un qui fait de longs calculs ne verra jamais un pair le vérifier.

Tout au plus le pair vérifie que

..le discours reste logique;
..les résultats n’étaient pas connus.
..les conclusions ne contredisent pas ce que disent les résultats;

Sur le reste, le papier est sous l’entière responsabilité du signataire sans garantie aucune sur les algorithmes ni les méthodes employées.
Ces analyses relèvent des successeurs comme McIntyre pour les papiers de Mann sans mettre en cause les pairs qui n’avaient rien vu.

66.  Araucan | 7/12/2008 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

C’est donc braiment grave : il reconnaît que PDO et ENSO ne sont pas pris en compte, etc. Mais il conclut quand même que cela donne les grandes tendances : « It works for global forced variations, but it can not work for many aspects of climate, especially those related to the water cycle. » Cela marche pour les variations mondiales sous forçage, mais cela ne peut pas marcher pour beaucoup d’aspects du climat, spécialement ceux reliés au cycle de l’eau.

Donc on a un truc qui marche mais on ne sait pas pourquoi ou si : on a bidouillé quelques paramètres pour que cela ait l’air vrai.

Donc le type qui reliait les cycles solaires aux cycles de la Bourse, n’était pas plus débile : au moins il avait une corrélation (même sans cause).

Donc les modèles du climat créent un monde virtuel : toute référence à ces foutus modèles revient à nous faire changer de dimension, d’autant plus que personne ne va voir comment c’est trafiqué.

Autant revenir aux bonnes vieilles courbes polynomiales calculées à partir des données et ajustées au fur et à mesure.

67.  Araucan | 7/12/2008 @ 21:12 Répondre à ce commentaire

C’est donc braiment grave : il reconnaît que PDO et ENSO ne sont pas pris en compte, etc. Mais il conclut quand même que cela donne les grandes tendances : « It works for global forced variations, but it can not work for many aspects of climate, especially those related to the water cycle. » Cela marche pour les variations mondiales sous forçage, mais cela ne peut pas marcher pour beaucoup d’aspects du climat, spécialement ceux reliés au cycle de l’eau.

Donc on a un truc qui marche mais on ne sait pas pourquoi ou si : on a bidouillé quelques paramètres pour que cela ait l’air vrai.

Donc le type qui reliait les cycles solaires aux cycles de la Bourse, n’était pas plus débile : au moins il avait une corrélation (même sans cause).

Donc les modèles du climat créent un monde virtuel : toute référence à ces foutus modèles revient à nous faire changer de dimension, d’autant plus que personne ne va voir comment c’est trafiqué.

Autant revenir aux bonnes vieilles courbes polynomiales calculées à partir des données et ajustées au fur et à mesure.

Donc modèles = pifomètre.

68.  Lambda | 8/12/2008 @ 11:05 Répondre à ce commentaire

ok, merci tous. Je vais donc lui référencer le « rapport du GIEC AR4 ou FAR ou le SPM », qui est quand même à la base de toute cette psychose, c’est pas rien. Mais justement, il est peut-être là le problème : le citoyen Lambda n’est peut-être pas capable et n’a surtout pas envie de se farcir ce genre de rapport pour spécialistes.. Il se contente d’écouter le résumé dans le JT de 20h sur TF1, ou de regarder un documentaire sur ARTE, sans creuser plus.. Et faut avouer que peu de médias reprennent les thèses sceptiques. Même les « contestataires » du type Marianne ou le Canard Enchaîné n’y vont pas. ça aide pas…

69.  jeff hersson | 8/12/2008 @ 11:12 Répondre à ce commentaire

Lambda (#68),
Marianne ? Vous voulez rire ? Vu les penchants de bon nombre de ses lecteurs ( écolo-bobos), vous n’êtes pas prêts d’y voir un débat contradictoire à ce sujet ! Suffit juste de voir les commentaires sur leur site quand ils balancent un sujet quelconque sur l’automobile ou l’écologie, vous comprendrez vite… 😈

70.  Chria | 8/12/2008 @ 11:33 Répondre à ce commentaire

Aucun média ne reprend les thèses sceptiques, c’est pareil que de douter du 11 septembre, etc…

71.  jeff hersson | 8/12/2008 @ 11:39 Répondre à ce commentaire

Chria (#70),
Pire encore, c’est comme renier l’Holocauste !
Je me suis déjà fait traiter de « révisionniste » par des bobos, véridique…

72.  Araucan | 8/12/2008 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

Lambda (#68),
Ajoutez-y le Non IPCC report aussi et les sites pensée unique and climatedebatdaily.com !

ca ne le fera peut-être pas changer d’avis mais au moins il aura vu qu’il y avait débat…

73.  Lambda | 8/12/2008 @ 15:12 Répondre à ce commentaire

effectivement, tout ça a le mérite d’exister mais reste assez marginale.. Je dis ça, mais en allant chercher le journal ce midi, je tombe sur un numéro de « La recherche », qui titre en grand « Soleil et climat : la polémique ». J’ai rapidement parcouru, mais l’idée principale semble être qu’on sait pas tout de l’influence du soleil sur le climat, que certes elle n’est pas contestable, mais reste marginale à 10 %, le reste étant anthropique. Avec notamment à la fin du dossier une ITW de Naomi Oreskes qui nous refait le coup du sceptique à la solde d’EXXON, obsédé par les crypto-communistes repeints en vert.. dommage, mais malgré tout, on avance un peu..

74.  Araucan | 8/12/2008 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

Oui, on en a causé ici

http://skyfal.free.fr/?p=265#comment-11589

75.  Chria | 8/12/2008 @ 15:51 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#71),
Çà fout les j’tons !

76.  Chria | 8/12/2008 @ 15:53 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#71),
Remarque si tu as réfuté le réchauffement, c’est sûr que certains doivent s’exciter… 😕

77.  Araucan | 8/12/2008 @ 16:54 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#71),

Bienvenue au club, moi c’est par mon chef (bobo énarque c’est tout dire !)

78.  jeff hersson | 8/12/2008 @ 17:34 Répondre à ce commentaire

Chria (#76),
J’avais simplement dit qu’il n’y avait aucune preuve d’une influence humaine quelconque sur le climat, c’est tout… Qu’est ce que j’avais pas dit là… 🙂

79.  Daniel | 8/12/2008 @ 18:00 Répondre à ce commentaire

68-2008
Réchauffement climatique piège a cons

80.  Araucan | 8/12/2008 @ 18:12 Répondre à ce commentaire

Daniel (#79),

Vu le nombre de gens qui s’y font prendre cela rassure sur les caractéristiques de ceux qui sont faits prendre au piège ! 🙂

81.  Araucan | 8/12/2008 @ 18:17 Répondre à ce commentaire

Et hop , 57 écolos au frais …

http://fr.news.yahoo.com/2/200.....ff8aa.html

82.  Araucan | 8/12/2008 @ 19:18 Répondre à ce commentaire

Maintenant, ce sont les loups qui vont souffrir du RCA (quelques perles à dénicher dans le blog…), sachant que l’aire naturelle du loup va de l’espace à la Sibérie !

http://blogs.reuters.com/envir.....es-expert/

83.  miniTAX | 9/12/2008 @ 0:14 Répondre à ce commentaire

Araucan (#81), des réchauffistes au frais, ça doit être comique 😉

84.  Araucan | 9/12/2008 @ 9:39 Répondre à ce commentaire

Je ne comprends pas : ils ont eu une directive carbone sur le transport aérien, ils ont besoin de l’avion pour vaquer à leurs obligations planétaires et pour sauver le monde, qu’est-ce qu’ils veulent de plus ? Qu’il n’y ait plus d’avions ?

Comme le dit jeff (http://skyfal.free.fr/?p=285#comment-11916), ils vont être relaxés ou appelleront Hansen à l’aide (il viendra en… avion ?)

Bon, ils auront peut-être le temps de réfléchir au frais ! 57 de moins dans le circuit pour deux ou trois jours, cela ne fait pas de mal : il faudra voir combien ils vont payer ensuite en dommages et intérêts pour le blocage de l’aéroport… 😉

85.  Araucan | 9/12/2008 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

Le RCA profite au moins à quelqu’un …. puisqu’il explique tout désormais…

http://www.liberation.fr/econo.....x-encheres

Pour le coût, il y a du carbone fixé ! 😆

86.  Chria | 9/12/2008 @ 14:43 Répondre à ce commentaire

Un libanais à aussi trouvé une patate de 11 kg dans son jardin.
A défaut du RCA (qui n’est pas mentionné dans l’article cher Araucan), ce genre de signes annonce plutôt la venue de Gargantua !

87.  Araucan | 9/12/2008 @ 16:00 Répondre à ce commentaire

Attendez, il paraît que l’on mange trop, mais les patates aux truffes cela ne se refuse pas !

88.  Woody | 14/12/2008 @ 0:04 Répondre à ce commentaire

Curieux (#14),

Lu dans  » Les scientifiques ont perdu le Nord – Réflexions sur le réchauffement climatique » de Serge Galam, Ed. Plon :

« On peut citer le principe de réfutabilité de Karl Popper selon lequel une théorie ne peut être qualifiée de scientifique que si elle permet des prédictions qui peuvent en principe être invalidées par l’expérimentation. Pour la climatologie, ce sont les échelles de temps nécessaires qui rendent pour le moment tout verdict, positif ou négatif, superflu. En ce sens, la climatologie non seulement n’est pas une science exacte, mais n’est pas une science tout court, du moins pas encore. Ce qui n’est pas incompatible avec le fait d’avoir une démarche scientifique. »

89.  Chria | 14/12/2008 @ 1:36 Répondre à ce commentaire

« En ce sens, la climatologie non seulement n’est pas une science exacte, mais n’est pas une science tout court, du moins pas encore. Ce qui n’est pas incompatible avec le fait d’avoir une démarche scientifique.”
Pauvre Karl tu dois te retourner dans ta tombe

90.  Chria | 14/12/2008 @ 1:44 Répondre à ce commentaire

J’adore Popper et je trouve insupportables d’utiliser ses écrits pour ne dire

91.  Chria | 14/12/2008 @ 1:45 Répondre à ce commentaire

…pour ne rien dire

92.  Marot | 20/03/2009 @ 9:57 Répondre à ce commentaire

J’ai été heureux de constater dans le billet que l’économiste Stern, celui du rapport conseille HSBC.
Il dit

Cette étude démontre le besoin d’une action décisive sur le changement climatique

Il ferait mieux de s’occuper de sa banque :
http://www.lemonde.fr/la-crise.....01386.html

La banque britannique HSBC est à son tour rattrapée par la crise. Elle annonce, lundi 2 mars, une augmentation de capital de 12,5 milliards de livres (14,1 milliards d’euros) après la chute de 70 % de son bénéfice net… Elle est due notamment à des dépréciations d’écarts d’acquisition massives

Ouh la la, qu’elle est bien conseillée la banque.

Alors les conseils de Stern sur le climat, savez-vous ce que j’en fais ?

93.  Curieux | 20/03/2009 @ 10:13 Répondre à ce commentaire

Marot (#92),
Hé oui, encore un qui a massivement abusé des « modèles mathématiques » !

94.  miniTAX | 20/03/2009 @ 10:34 Répondre à ce commentaire

L’ironie dans l’histoire, c’est que Sir Nicholas Stern a été pendant des années un responsable de la Worl Bank, le symbole même du « capitalisme sauvage », de la « mondialisation débridée » et de l’impérialisme américain. C’est le diable en personne pour les altermondialistes et surtout pour les écolos qui l’accusent de tous les maux possibles et imaginables sur Terre, depuis la famine en Somalie jusqu’à la déforestation en Amazonie en passant par la guerre en Iraq.
Et maintenant que Stern a recyclé sa boule de crystal dans l’astro-climatologie-économique, du statut de honni, il passe à honorable à un tel point qu’il est cité de toute part par la FARCE comme l’économiste de référence à consulter pour « sauver le climat » dans les décennies à venir.

Un cavalier de l’apocalypse transformé par la grâce du Dieu Sioutou (CO2 pour les intimes) en cheval blanc (ou inversement selon le camp où on se place), décidément, le réchauffement climatik, c’est magik.

95.  scaletrans | 20/03/2009 @ 10:49 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#94),

Toujours aussi percutant. J’aime bien quand vous écrivez comme ça.

Sorry, the comment form is closed at this time.