Les femmes seront les plus affectées par le changement climatique d’après l’UICN

[Ne riez pas c'est un non-événement authentique]
• • • • •
La vie des femmes serait davantage menacée par le changement climatique que celle des hommes, d’après un communiqué de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. En effet, le changement climatique affectera tous les pays, mais les femmes pauvres vivant dans les pays en développement seront affectées de manière disproportionnée par le phénomène par rapport au reste de la population mondiale.
Réchauffement climatique

Malgré cela, une grande partie des négociations et des débats organisés par les Nations Unies autour du changement climatique et des outils à mettre en œuvre pour lutter contre le phénomène n’ont pas pour l’instant pris en compte les questions de sexe.« Les femmes ne sont pas seulement des victimes impuissantes. Elles sont des agents puissants de changement et leur leadership est essentiel » souligne Lorena Aguilar, conseillère principale de l’UICN sur la question des sexes.

« Nous avons besoin d’agir maintenant pour nous assurer que leurs voix soient entendues –ici à Poznan et au-delà ».Les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’être tuées lors de catastrophes naturelles telles que des cyclones, des ouragans, des inondations et des canicules, qui sont des phénomènes de plus en plus fréquents en conséquence du changement climatique. Ainsi, dans 141 pays étudiés de 1981 à 2002, les catastrophes naturelles ont tué plus de femmes que d’hommes ou ont tué des femmes plus jeunes que les hommes tués.

Les filles et les femmes sont souvent chargées d’aller chercher de l’eau ou du bois dans les pays en développement. Dans les régions les plus pauvres du monde, et notamment en Afrique sub-saharienne, les femmes et les filles peuvent passer trois à quatre heures par jour à accomplir ces tâches.

"Les gouvernements ici à Poznan doivent
s’attaquer au problème du changement
climatique et prendre en compte la menace
qu’il représente pour les femmes dans le
monde" Lorena Aguilar, conseillère de l'UICN

Les inondations, les sécheresses et le phénomène de désertification peuvent obliger ces femmes à devoir effectuer des distances de plus en plus longues pour trouver de l’eau ou du bois, ce qui conduit un bon nombre de jeunes filles à arrêter leurs études et leur éducation. Des 115 millions d’enfants dans le monde qui ne vont pas à l’école, trois sur cinq sont des filles, et les femmes représentent 75% de la population mondiale illettrée.

« Les négociations autour du changement climatique se concentrent presque totalement sur la science et les politiques sans prendre assez en compte l’impact sur les citoyens les plus pauvres du monde, dont la plupart sont des femmes » explique Lorena Aguilar.

Mais les femmes sont aussi un élément de réponse au changement climatique. L’adaptation au changement climatique affectera l’agriculture, la sécurité alimentaire et la gestion de l’eau dans les zones rurales, c’est-à-dire des tâches principalement féminines. En Afrique par exemple, 80% de la production alimentaire est gérée par les femmes.

L’UICN, dans le cadre de l’Alliance Climatique et des Genres Mondiale (Global Gender and Climate Alliance), a publié un manuel d’entraînement qui servira d’outil pratique pour aider les législateurs à développer des politiques de réponse au changement climatique prenant en compte le sexe des individus.

Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Abitbol | 10/12/2008 @ 2:02 Répondre à ce commentaire

Après l’ours polaire et le tigre du Bengale, les femmes seront les victimes privilégiées du RCA…
Mieux vaut lire ça qu’être illettré…
J’espère que les donateurs privés et publics de l’IUCN sont contents de l’emploi de leur (notre) pognon.

2.  jeff hersson | 10/12/2008 @ 10:49 Répondre à ce commentaire

Je propose de créér un fond en faveur des Savoyards, victimes privilégiées du RCA, fond dont je serais bien sûr le gérant, depuis les iles caim… mon humble bureau…

3.  Astre Noir | 10/12/2008 @ 11:48 Répondre à ce commentaire

Bon, moi, je veux bien me dévouer et accueillir chez moi quelques spécimens de cette espèce en voie de disparition à cause du réchauffement climatique…

…si possible blondes à forte poitrine

Oui, je sais, je suis un affreux macho, je sors

4.  Araucan | 10/12/2008 @ 11:55 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#2),

dans l’immense marché aux subventions et financements qu’est devenu la Convention cadre des nation unies sur le changement climatique, aucun groupe de pression ou ONG ne peut être absent, les femmes comme les ours polaires, les skieurs, les producteurs de bioéthanol … afin de récupérer une partie de la bulle financière qui va se créer…

Reconnaissons qu’il vaut mieux être homme, éduqué, riche et en bonne santé que femme pauvre, illettrée, malade et avec quatre gosses.

Pour améliorer la condition des femmes commençons par s’assurer qu’elles ont accès à l’éducation et qu’elles vont à l’école : c’est la meilleure méthode sur le moyen et long terme (cf Olivier Todd).

Mais cela n’a rien à voir avec le changement climatique !

5.  Flo | 10/12/2008 @ 12:38 Répondre à ce commentaire

La curée continue. L’angle d’attaque est intéressant.
Bon les ours, les loups, les grenouilles, les plantes, les glaciers et toute la nature qu’il s’agit de sauver ne viendront jamais demander la moindre obole.
Les pauvres, les enfants à la place de qui il faut parler, nous semblons malheureusement et tristement trop habitués et ça ne suffit plus dans notre monde d’égoïsme. (On conviendra qu’il y a plus urgent pour les aider que le contrôle illusoire ou pas de la température qu’il fera dans cent ans)
Les femmes qui sont les égales des hommes dans notre monde occidentale, ça c’est intéressant et universel comme victime.
Je doute cependant que les pays où nous les pensons les plus malheureuses, et où leur situation n’a effectivement rien à voir avec la température qu’il fait, soient les plus frigants demandeurs de changement, réchauffement ou pas.

6.  Araucan | 10/12/2008 @ 12:53 Répondre à ce commentaire

Flo (#5),

Ok avec vous.

Toutefois ,

Bon les ours, les loups, les grenouilles, les plantes, les glaciers et toute la nature qu’il s’agit de sauver ne viendront jamais demander la moindre obole.

Si si ils viennent demander, parce qu’ils ont des défenseurs ou des représentants humains qui parlent pour eux ! (cf tout le discours sur la disparition de la biodiversité !)

7.  joletaxi | 10/12/2008 @ 14:37 Répondre à ce commentaire

Mon cas personnel n’est certes pas une preuve des dégâts occasionnés par le réchauffement climatique sur les femmes,mais lorsque j’ai épousé une gentille jeune fille,douce, prévenante,toujours de bonne humeur, je ne pouvais pas me douter que quelques années plus tard et quelques dixièmes de degré en plus, elle se muerait en une ……
@4 merci bien Araucan,bonne idée, cela nous donnera des M.Aubry et S Royal…

Je ne comprends pas vos critiques.Il vaut bien mieux dépenser quelques milliards ici, pour éventuellement éviter un degré de plus dans 50 ans, que de gaspiller quelques millions directement sur place pour installer adduction, et assainissement de l’eau.Une éolienne chez eux ne servirait a rien, pas plus que des panneaux solaires, alors que chez nous,cela devient vital.
Et puis,comme le pape interdit le préservatif à ces braves gens,autant laisser le palu se charger de la démographie…

8.  Chria | 10/12/2008 @ 16:10 Répondre à ce commentaire

Le RCA a déjà sévi sur ce forum puisque toutes les femmes sont parties

9.  Araucan | 10/12/2008 @ 18:20 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#7),
Vous préférez MAM ?

Mais vous faites de l’ironie je suppose ….

Ou allez lire ce blog plein de finesse …

http://wmbriggs.com/blog/2008/.....idence-of/

10.  joletaxi | 11/12/2008 @ 1:14 Répondre à ce commentaire

@araucan

mais finalement,qui est ce type joletaxi qui écrit ici?

11.  Araucan | 11/12/2008 @ 1:23 Répondre à ce commentaire

Si vous avez un doute, demandez à Frédéric de vérifier les adresses IP…

12.  Dyblast | 11/12/2008 @ 1:30 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#2), effectivement ou est passé le réchauffement climatique … on se les caille … ça fais 2 fois que ça neige avant noël dans les vallées … ça pas du arrivé depuis X années… haaaaah ce rech…. heu changement climatique…

13.  jeff hersson | 11/12/2008 @ 9:51 Répondre à ce commentaire

Dyblast (#12), Ah ouais, damné changement climatique…Là, il est tombé suffisamment de neige depuis trois jours pour tenir jusqu’à la fin de l’année, au moins… :mrgreen:

14.  the fritz | 11/12/2008 @ 14:09 Répondre à ce commentaire

Les femmes seront les plus affectées par le changement climatique d’après l’UICN
Et la femme de Kousou, elle n’en est pas victime?

15.  Araucan | 11/12/2008 @ 20:57 Répondre à ce commentaire

Non, il faut plus de neige encore pour faire mentir les statistiques de Chria !

16.  Araucan | 11/12/2008 @ 21:00 Répondre à ce commentaire

D’ailleurs il a neigé à Houston (Texas) le 10/12. Le dernière chute de neige à cette date là était le 10/12/1944.

Il y avait eu de la neige à Noêl en 2004 aussi.

17.  Chria | 11/12/2008 @ 21:42 Répondre à ce commentaire

Ben voyons !

18.  Araucan | 12/12/2008 @ 0:51 Répondre à ce commentaire

Chria (#17),

Mais si monsieur le sceptique …

voir là :
http://wattsupwiththat.com/200.....ll-record/

19.  Chria | 12/12/2008 @ 15:17 Répondre à ce commentaire

Mon « ben voyons » s’exclamait sur le fait qu’une chute de neige de rien du tout et hop, c’est la glaciation… Comme vous disiez, il en faut vraiment beaucoup plus pour faire mentir mes stats !
D’ailleurs c’est marrant il a neigé à Houston 64 ans après, au jour près ! (à mince y’a Noel 2004 aussi)… 😀

20.  Araucan | 12/12/2008 @ 15:39 Répondre à ce commentaire

Reconnaissez au moins que c’est un événement assez rare, et qui peut être lié à une certaine quantité de froid (et d’humidité aussi)…Il a neigé aussi à la Nouvelle Orléans.

Les stats c’est autre chose.

Quoique : la pratique qui consiste à éliminer les « données aberrantes » des jeux de données ou à dire « c’est exceptionnel » est au moins gênante par le fait que cela élimine des questions et par là des réponses.

Mais là on s’amuse avec la neige et par le fait que pour le moment elle ne suit pas les stats. Tant mieux pour les skieurs ! 🙂

21.  Chria | 12/12/2008 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

Oui c’est rare.
Sinon chez nous on est toujours dans la norme. Comme j’ai essayé de l’expliquer plus haut les forts enneigements actuels sont surtout liés aux à l’enchainement exceptionnel des perturbations sur la France. En gros le temps est pourri et cela n’a rien à voir avec le CC.

Un site sympa on l’on voit que 2008 est une année assez chaude :
discover.itsc.uah.edu/amsutemps/execute.csh?amsutemps

22.  Araucan | 12/12/2008 @ 16:11 Répondre à ce commentaire

Chria (#21),

En gros le temps est pourri et cela n’a rien à voir avec le CC.

Vous relirez votre bréviaire du CC : tout événement météo vient du CC donc du RCA. Non mais …. 😆

23.  Chria | 12/12/2008 @ 16:12 Répondre à ce commentaire

En voyant cette carte ça n’a pourtant pas l’air si exceptionnel de la neige jusqu’au texas :
//climate.rutgers.edu/snowcover/chart_clim.php?ui_month=12

24.  Chria | 12/12/2008 @ 16:13 Répondre à ce commentaire

C’est moi qui l’invente le bréviaire alors…

25.  Araucan | 12/12/2008 @ 16:34 Répondre à ce commentaire

Chria (#23),
La grande plaine centrale des USA est coutumière des coulées d’air polaires, qui contribuent notablement au climat continental que l’on y trouve : mais c’est assez rare de voir de la neige à Houston, comme il est rare de voir de la neige à Athènes.
En ce moment, il y a de la neige dans les montagnes à l’est de l’Algérie.

Je ne vois pas en quoi votre carte montre que la neige n’est pas exceptionnelle à Houston (et puis il n’y a pas la légende la carte c’est agaçant)

26.  miniTAX | 12/12/2008 @ 16:48 Répondre à ce commentaire

Sinon chez nous on est toujours dans la norme. Comme j’ai essayé de l’expliquer plus haut les forts enneigements actuels sont surtout liés aux à l’enchainement exceptionnel des perturbations sur la France. En gros le temps est pourri et cela n’a rien à voir avec le CC.

Chria (#21), ce que tu ne sembles pas saisir, c’est que même si on est dans la « norme » ces 5 dernières années, ça veut dire que la tendance climatique a changé et que le « consensus » et ses modèles, qui prévoient un réchauffement accéléré, sont à la ramasse. Ils sont d’autant plus à la ramasse que les émissions de CO2 fossiles s’accélèrent alors que le climat refuse de coopérer avec la FARCE.

On est rentré dans une phase de refroidissement consécutive au changement de phase de la PDO, chose dont j’ai déjà prévenu depuis au moins 2 ans et dont les sceptiques tels que d’Aleo ont parlé depuis des années. Et les choses vont en s’empirant, tant pour le climat que pour les réchauffistes, parce que c’est un demi cycle qui dure au moins 30 ans.

Juste avec un grapheur sur mon PC et en regardant les bonnes variables au lieu d’avoir les yeux embués de CO2, mes prédictions ont été meilleures que les super-calculateurs megawatt multi-millions de dollars des « milliers » de climatologues du consensus. Tu parles d’une théorie !

27.  Hacène | 12/12/2008 @ 17:08 Répondre à ce commentaire

@ Araucan. De quelles montagnes de l’est algérien parles-tu ? Parce que pour les principaux massifs, les plus hauts, ce qui serait bizarre, c’est qu’il n’y en ait pas !

28.  Chria | 12/12/2008 @ 17:13 Répondre à ce commentaire

JAraucan (#25),
Bien sûr que cela est exceptionnel, mais ce n’est pas pour autant illogique à la vue de la météo actuelle.
Quant aux coullées d’air polaires, peut-être sont-elles responsables de la stagnation des températures entre les rocheuses et les appallaches (entre, et pas sur…). C’est toujours pareil quand on compare des données qui ne sont pas mesurées dans le même contexte topoclimatique. Voir l’article Evidence for a solar signature in 20th-century temperature data from the USA and Europe (Jean-Louis Le Mouël, Vincent Courtillot, Elena Blanter, Mikhail Shnirman) qui montre bien les différences entre les différentes « zones »climatiques des EU dans l’évolution des températures lors du siècle dernier.

miniTAX (#26),
Le réchauffement n’est pas linéaire, et d’ailleurs je trouve cela complétement con comme affirmation. J’ai bien saisi le problème. Sauf que ce n’est pas moi qui sonne le clairon à la moindre chute de neige, et je trouve cela bête aussi.
Je suis en plus bien d’accord avec vous : il se peut que l’on rentre dans une phase de refroidissement. Mais cette année 2008, même si elle est fraiche par rapport aux années depuis 2000, restera « chaude » par rapport aux années 90 et surtout par rapport aux 50 dernières années. Les données le confirment et 2008 est dans la « normale » des températures depuis le brusque réchauffement des années 80. Toute la question est de savoir si cette tendance actuelle à la stagnation va se prolonger vers une baisse ou vers une hausse. Pour l’instant, rien ne permet de le dire, mais comme vous dites il y a des signes qui ne trompe pas, même s’il faut rester prudent.

29.  Araucan | 12/12/2008 @ 17:38 Répondre à ce commentaire

Hacène (#27),

Autant pour moi, juste un voisin qui revient d’Algérie et qui me disait qu’il y avait de la neige chez lui (800 m).

30.  miniTAX | 12/12/2008 @ 17:45 Répondre à ce commentaire

Sauf que ce n’est pas moi qui sonne le clairon à la moindre chute de neige, et je trouve cela bête aussi.

Chria (#28), mais bon sang, il ne s’agit pas de la « moindre chute de neige ». Il s’agit d’un refroidissement généralisé ces dernières années: neige exceptionnelle à johanesbourg, neige jamais vue depuis 50 ans à Buenos Aires ou à Bagdad, des centaines de milliers de buffles morts de froid au Vietnam & Cambodge, des dizaines de millions de personnes bloquées par la neige en Chine, état d’urgence pour cause de froid dans les Andes, record de chute de neige au Canada et au centre des USA, récoltes d’agrumes californiens ravagés par le gel, chute de 30% de la production de vin en France à cause du gel et d’un manque d’ensoleillement, étés pourris en Europe, les océans qui se refroidissent, des icebergs aperçus au large de la Nouvelle Zélande… Et tout ça alors qu’on n’a pas eu une seule éruption de grande ampleur dans le genre Pinatubo ou El Chichon (qui refroidissent la Terre de 0,5°C pendant au moins 2 ans) pendant que la FARCE nous serine que le « forçage » par les GES s’accélère plus que jamais.

Il te faut quoi pour ne pas trouver des observations « bêtes » ? Un petit-âge glaciaire pendant 20 ans ?

31.  Hacène | 12/12/2008 @ 17:54 Répondre à ce commentaire

@Araucan.
Les villages à 800 m sont souvent sous la neige. En kabylie, 800 m, c’est déjà assez haut et la neige est présente, parfois fortement, tous les ans. Les villages de haute Kabylie sont parfois sous 50cm, 1 m de neige, voire plus. Cette photo n’est pas une anomalie, c’est courant. Vu que les arbres sont des cèdres, l’altitude est ici d’au moins 1400 m. À mon avis pas à plus de 1500-1600 m. Dans le Djurdjura, il y a deux stations de ski (1400-1800 m), dont l’activité n’est pas toujours assurée étant donné la grande variabilité des précipitation au Maghreb, y compris neigeuses. Par ailleurs, les records de froid au Maghreb sont impressionnants (bon, j’ai pas ceux d’Algérie en tête, à part les -17°C de Sétif en 1962).
Par contre, la neige en plaine est plus rare, même si on peut considérer que ça arrive finalement assez souvent (c’était le cas en 2005 je crois, même dans l’ouest)

32.  Araucan | 12/12/2008 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

Hacène (#31),

Merci pour la photo, les seuls cèdres que j’avais vu sous la neige, c’était au Mont Ventoux !

Mais je voulais faire bisquer Chria !

33.  Robirobo | 12/12/2008 @ 22:38 Répondre à ce commentaire

Toujours est-il que ce matin j’ai eu du mal a demarrer la voiture… -25C. Ce n’est pas rare ici, mais ce qui est rare c’est que nous ne sommes qu’au mois de decembre. L’annee derniere on a eu comme la temperature la plus haute entre le 1er novembre 2006 et le 15 mars 2007 que nous avons eu etait 4 C le …4 Novembre. Et un mois entre -15C et -30C. La, on a battu des records (sur 50 ans)… C’est con moi qui avait achete des shorts pour ce Noel, c’est mal barre!

34.  Daniel | 12/12/2008 @ 23:23 Répondre à ce commentaire

Coté arctique
http://arctic-roos.org/observa.....-in-arctic

35.  Chria | 12/12/2008 @ 23:29 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#30),
Il est quand même étonnant qu’il neige autant dans des endroits où il ne neige pas d’habitude, alors que si l’on s’en tient aux températures, il faisait bien plus froid entre 1950 et 1980 que depuis quelques années. On a eu aussi bizarrement de fortes chutes de neige en France vers les années 85 alors que parallèlement les températures montaient en flèche. Je me souviens aussi d’un -27 vers 1000m en pleine journée à la même époque et je n’ai plus jamais revécu cela.
J’ai beau faire des efforts et votre énumération fait réfléchir, mais je n’arrive pas à croire que ces phénomènes sont reliés à une quelconque tendance à long terme au niveau mondial. Comme on a pu avoir des sursauts de phénomènes climatiques « chauds », il se peut tout aussi bien que l’on est la même chose avec les « froids ». Tout n’est qu’une question d’échelle de perception.
Enfin pour faire bisquer aussi parce que comme vous je pars au quart de tour, je dirais qu’il se peut que les GES ont un effet encore inconnu sur l’atmosphère, nos historiques ne nous servant alors plus à rien pour prédire quoi que ce soit. Le climat se détraque, il se passe des trucs bizarres mais rien de bien alarmant.
Sinon on pourrait mettre vos exemples dans la listes des phénomènes extrêmes tant prisée par les réchauffistes… 😯

36.  maurice | 16/12/2008 @ 13:37 Répondre à ce commentaire

Chria (#35),

Moi je me souviens d’étés chauds et secs, de printemps et d’automnes humides et doux, et d’hivers froids. Et j’en ai connu plein, je dirais même que c’est récurrent. En 45 ans d’existence et de pratique de potager je n’ai toujours pas vu de changement significatif dans la pousse ou le rendement de mes plants.
Mais je reconnais que je n’ai pas encore expérimenté le jardinage en Islande, au Sahara ou sur les plateaux himalayens donc certainement mon témoignage n’est pas pertinent.

37.  Marot | 16/12/2008 @ 14:24 Répondre à ce commentaire

Chria (#35),

dans des endroits où il ne neige pas d’habitude

Rigolade, il neige tous les ans dans les Alpes, le Pyrénées, l’Auvergne, etc.

les températures montaient en flèche

Re-rigolade, quelle flèche ? quelques dixièmes de degrés ?

il se peut que les GES ont un effet encore inconnu sur l’atmosphère

et il se peut qu’ils n’aient pas d’effet perceptible.

38.  Chria | 16/12/2008 @ 15:52 Répondre à ce commentaire

Marot (#37),
Reprend le post de miniatx et tu verras que cette argumentation n’est pas de moi.
Relis les post avant de dire n’importe quoi.
Quant à la temp elle est montée de 1.5 à 2°C depuis 1985 dans les Alpes et de 1°C en moyenne en France. C’est pas de ma faute.

maurice (#36),
Effectivement votre potager n’est pas universel, et vous n’êtes pas L’inra

39.  Marot | 16/12/2008 @ 16:39 Répondre à ce commentaire

Chria (#38),
1) Quand on reprend un texte de quelqu’un d’autre, on le met en citation.
2) Ce n’est pas « depuis » c’est « vers les années 1985 ».

J’avais lu et le n’importe quoi y était et y reste.

40.  Araucan | 16/12/2008 @ 17:07 Répondre à ce commentaire

Eh bien si l’on revient dans la norme (si jamais elle existe…), on va s’ennuyer quelque peu.

Disons que cette année n’est pas dans la « norme » des réchauffistes
et que cette année est dans la norme des sceptiques.

Juste une remarque indépendante du RCA et de la sauce autour : le climat est par nature complexe. Hors dans les systèmes complexes (non réductibles à des lois simples), il y a par nature des évènements non prévisibles (extrêmes) qui se produisent et/ou dont on ne prévoit le retour.
Je vais donner juste un exemple : les inondations de Vaison la Romaine : c’est un évènement dont on peut supposer qu’il ne s’est pas produit pendant près de 2000 ans (cf le pont).
C’est difficile à concevoir parce que l’on aime bien les phénomènes réguliers et prévisibles : donc on cherche de telles lois.
Mais l’hypothèse de la marche aléatoire (cf Minitax et sur ce post http://wmbriggs.com/blog/ ) au moins pour certains phénomènes climatiques est à creuser.

41.  miniTAX | 16/12/2008 @ 19:03 Répondre à ce commentaire

Quant à la temp elle est montée de 1.5 à 2°C depuis 1985 dans les Alpes et de 1°C en moyenne en France. C’est pas de ma faute.

Chria (#38),
La hausse estimée (car les températures avant 1950 sont considérées par MF même comme olé-olé) de 1°C en France, c’est sur TOUT le 20e siècle, et non depuis 1985 seulement.
Et elle s’est faite par un bond d’environ 0,6°C aux alentours de 1986 (que je surnomme l’effet Tchernobyl). La corrélation avec le CO2 ? On la cherche toujours…

42.  Fabge | 16/12/2008 @ 19:16 Répondre à ce commentaire

@ minitax et Chria

L’inflexion de 1986 est connue partout en Europe. L’année n’est d’ailleurs pas partout la même. Elle correspondrait à un changement de circulation atmosphérique : plus de types de temps d’W SW.
Certaines mauvaises langues se demandent quand on est passé massivement des abris bois aux abris plastiques (vers ces années-là?).

Je confirme que Météo-France est d’une prudence de sioux quant aux valeurs d’avant 1950.

43.  Flo | 17/12/2008 @ 12:46 Répondre à ce commentaire

J’ai trouvé une « non victime »:

http://fr.news.yahoo.com/64/20.....b1c83.html

Elle n’a « pas trouvé l’âme soeur », je me demande bien pourquoi!

44.  floyd | 17/12/2008 @ 12:58 Répondre à ce commentaire

@Flo

pour s’approcher d’un bilan énergétique carbone proche de zéro.

Elle s’est arrêté de respirer? 😉

45.  Araucan | 17/12/2008 @ 14:11 Répondre à ce commentaire

Regardez là on en cause aussi …
http://skyfal.free.fr/?p=196#comment-12332

Sorry, the comment form is closed at this time.