Un rapport japonais questionne la cause humaine du réchauffement climatique

[Pas de "consensus" climatique au Japon]

• • • • •

Réchauffement climatique

Débat de chercheurs dans une étude sur le réchauffement climatique, la majorité pense que les gaz à effet de serre ne sont pas la cause.

La Société Japonaise de l'Energie et des Ressources (JSER) a publié une nouvelle étude sur les causes du réchauffement climatique. Intitulé "Le réchauffement climatique : quelle est la vérité scientifique ?", le rapport met en lumière les divergences de vues de cinq éminents scientifiques japonais.

Tous, sauf un, sont en désaccord avec l'idée que le réchauffement de la planète serait le résultat de l'activité humaine.

Les cinq auteurs du rapport, Syunichi Akasofu, professeur émérite à l'Université de l'Alaska, et ancien directeur du Fairbanks Geophysical Institute et l'International Arctic Research Center, Shigenori Maruyama, professeur des Sciences de la Terre et des planètes de l'Institut de Technologie de Tokyo, Kiminori Itoh, professeur de chimie-physique à l'Université nationale de Yokohama, Seita Emori, directeur de l'Institut national des sciences de l'environnement, et Kanya Kusano, directeur de la Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology (JAMSTEC).

Bien que tous les chercheurs sont d'accord avec la déclaration du Groupe Intergouvernemental d'Etude du Climat (GIEC) "le réchauffement du système climatique est sans équivoque", quatre sur cinq rejettent l'explication selon laquelle la principale cause du réchauffement serait  les émissions anthropiques de gaz à effet de serre. Le seul chercheur d'accord avec le GIEC a été Emori, lui-même membre du GIEC.

Akasofu réfute la thèse du GIEC avec cet argument : "les émissions de CO2 ont augmenté, mais l'augmentation de la température de l'air s'est arrêtée autour de 2001. Le changement climatique est dû en grande partie aux oscillations naturelles". Akasofu dit que le réchauffement a commencé avant l'ère industrielle et estime que une grande part de ce réchauffement vient simplement d'une récupération naturelle après ce qu'on appelle le Petit Age Glaciaire, qui a duré jusqu'au 17ème siècle.

Professeur Itoh attaque les mesures de température elles-mêmes en disant : "Les données prises par les États-Unis sont inadaptées. Nous ne disposons des données par satellite de la température global qu'à partir de 1979". Itoh, qui a déjà appelé le réchauffement climatique "le pire scandale de l'histoire scientifique", est également un expert rewiewer au GIEC.

Dr Kasano estime que les rayons cosmiques, qui sont modulées par des cycles magnétiques solaires, pourraient avoir un impact à grande échelle sur le climat terrestre.

Le rapport contient des données sur lesquelles s'appuient les chercheurs et peut être consulté publiquement (en japonais) sur Internet.

Source

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  miniTAX | 16/09/2009 @ 16:17 Répondre à ce commentaire

« Comme nous sommes désormais en train d’augmenter chaque jour un peu plus l’opacité de l’atmosphère aux infrarouges »
————————————–
Affirmer qu’on est en train d’augmenter l’opacité de l’atmosphère aux IR parce qu’on a augmenté de 30% un gaz qui fait 0,03% de l’air relève de la débilité profonde.

« L’effet de serre » (qui n’en est pas d’ailleurs) est dû à l’air, point barre. Quand on monte de 100m, la température baisse théoriquement de 0,98°C (le fameux gradient adiabatique) et dans la pratique d’environ 0,5°C (à cause de la vapeur d’eau qui complique tout). Oui, juste en changeant d’altitude de 100m ! et c’est de la physique de base qui se calcule avec la gravité, pv=nrt et l’enthalpie, bref de la thermodynamique tout ce qu’il y a de plus classique et ça reste vrai que ce soit avec les gaz sataniques de la FARCE ou n’importe quel gaz !!!

Alors qui est ce qui a encore sa tête peut prétendre qu’il puisse exister un équilibre de ce gradient adiabatique sur des siècles sur toute la colonne d’air qui entoure la Terre et qui de surcroît serait « perturbé » par un changement de 0,01% d’origine humaine quand il suffit de regarder par sa fenêtre pour savoir que cet équilibre n’a jamais existé à aucune échelle de temps ?
La pseudo-science qui est étalée sans vergogne par la FARCE dépasse l’entendement. Où sont donc les gens de bien chez les scientifiques pour la dénoncer ?

52.  Araucan | 17/09/2009 @ 10:59 Répondre à ce commentaire

jmr (#49),

Allez faire un tour sur le site pensée-unique où l’article de Wood est expliqué …

http://www.pensee-unique.fr/ef.....ml#spencer

ensuite cherchez Wood dans la page ainsi ouverte…

53.  Chaniel37 | 17/09/2009 @ 14:43 Répondre à ce commentaire

J’ai trouvé ça sur un autre forum :

« Le GIEC pourrait-il devenir frileux ? »

C’est ici :
http://diablogtime.free.fr/?p=1286

Le réchauffement ne serait-il plus à la mode ?!

L’info est-elle déjà sortie sur Skyfall ?

Sorry, the comment form is closed at this time.