Sortir du rouge avec le vert

(Le changement climatique permet aux experts du yaka-fokon de trouver une large audience dans les médias et au niveau politique. La crise économique aussi. Parfois, ce sont les mêmes qui s'expriment sur les deux sujets en même temps. Vieilles lunes qui ressurgissent ou nouveaux concepts ? Florilège … )

Pour ceux qui ne savent avec quoi encombrer leur table de nuit, voici deux ouvrages "boîtes à outils" qui nous livrent de quoi envisager l'avenir. La richesse de nos économies s’appuie sur des ressources naturelles en voie d’épuisement et l’accroissement du PIB -graal politique s’il en est- exerce une pression trop forte sur l’environnement. Le constat est commun à ces deux ouvrages en librairie depuis janvier, mais les solutions qu’ils livrent pour y remédier diffèrent.

Pour Hervé Kempf, journaliste au Monde, il faut sortir du capitalisme pour sauver les meubles, la Terre, et ceux qui s’assoient dessus, les Humains. Il compare le capitalisme à la rafflésie, une fleur tropicale qui pompe l’énergie de la plante qu’elle parasite. Elle grossit subitement jusqu’à 1 mètre de diamètre, et meurt.

Si la croissance verte s e greffe sur les racines du capitalisme, elle ne peut aider à sortir du rouge. Pas d’un point de vue environnemental en tous cas. Au fil de ses reportages, Kempf nous convie à un terrifiant tour du monde du green new deal en marche. La croissance verte est déjà en train de produire de considérables effets pervers. A savoir: le nucléaire qui, avec ses déchets et risques, hypothèque l’avenir; l’éolien industriel qui défigure les paysages de France; les agrocarburants qui déciment les forêts tropicales; la séquestration de CO2 qui… émet du CO2; … D’après Kempf, trois idées -erronées- structurent la pensée dominante: la technologie résoudra le problème; la consommation d’énergie va continuer à croître et la croissance du PIB va se poursuivre; le changement climatique est le seul problème -exit la biodiversité en péril et la dangereuse dégradation des écosystèmes sur lesquels se base l’économie. Ces problèmes-là, il est vrai, n’intéressent ni les hommes politiques, ni les industriels car ils ne se traduisent pas en promesses de revenus verts.

Sortir du capitalisme? Autant miser sur un changement anthropologique majeur, ricanent les auteurs de C’est maintenant!, Jean-Marc Jancovici, expert du climat, et Alain Grandjean, économiste. «Cela a autant de chances de se produire à brève échéance que l’apparition d’une 2ème Lune la semaine prochaine.» Ils tirent à boulets rouges sur Les Verts, les écolos, les militants radicaux, ceux qui se rassemblent «contre» (les ogm, le nucléaire, la chasse à la baleine, …), à défaut d’être d’accord sur les «pour» à défendre. Selon les coauteurs, ces militants-là n’ont rien compris au capitalisme, qui ne se définit pas comme «la domination de tous par de grandes multinationales, mais seulement comme la propriété privée des moyens de production».

Du fait de leur expérience auprès des grands groupes, les deux compères de l’X proposent des solutions plus pragmatiques et surtout dédiées à l’urgence climatique. D’abord et avant tout, il est urgent de renvoyer les députés à leurs chères études, écrivent-ils. Une fois cela fait, ils pourront peut-être débattre en profondeur avant de voter de superficiels Grenelle. Les deux auteurs proposent la nomination à tous les postes de l’Etat d’un conseiller technique ressources et énergie qui fourrerait son nez dans tous les dossiers, retraites et diplomatie comprises.

   Comme Kempf, ils prônent la décroissance des biens matériels («on va devoir se faire à l’idée d’être plus heureux   avec moins») et le courage politique de le faire comprendre. Mais contrairement au journaliste, en bons polytechniciens, ils célèbrent la technologie (nucléaire, séquestration de CO2, …). Ils imaginent un monde où l’on devra déplacer les villes à la campagne, car il y aura «moins d’emplois tertiaires et plus de bras dans l’agriculture, l’artisanat, les métiers techniques». Les zones pavillonnaires énergivores seront condamnées à mourir. Dans certains secteurs régaliens comme l’énergie, Grandjean et Jancovici défendent la régulation pour ne point perdre le pilotage des investissements. En clair, déployer le nucléaire et construire au plus vite 4 réacteurs. Mais leur leitmotiv, c’est la taxation de l’énergie. D’après eux, on taxe trop le travail et pas assez l’énergie.

Pour Kempf, la réponse est plus globale, plus enthousiasmante aussi. Dans sa besace figurent la tarification progressive (plus on consomme -eau, électricité, …,- plus on paie), la taxation des riches, la relocalisation -sans les relents nationalistes-, … Le capitalisme s’effondre, profitons-en! Son compost servira à fertiliser les initiatives solidaires, celles qui rendent heureux. Et de citer le succès des coopératives, des mouvements associatifs, qui, à eux seuls, pèsent 10% du PIB. Il raconte les succès des Amap (associations qui mettent directement en relation le producteur de légumes et le consommateur), du covoiturage, du troc, des logiciels libres, …, bref des échanges non financiers. En cela, le livre de Kempf nous convie à une réflexion plus large sur le bien-être de l’Homme. Le capitalisme dans ses formes les plus abouties décérèbre l’humain, lui confisque la parole, frustre le consommateur sans cesse sollicité, …, en un mot le rend fou et le déshumanise.

Source Libération (blog de Laure Noualhat).

Posté par Araucan.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Murps | 4/03/2009 @ 10:27 Répondre à ce commentaire

Ce sont des illuminés ou je ne m’y connais pas…
Comment un journal comme Libé peut-il relayer de telles âneries avec autant d’aplomb ?

J’espère sincèrement que le fascisme vert n’est pas à son début mais touche plutôt à sa fin…

Cordialement.
Murps

2.  Michel07 | 4/03/2009 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

Le travail est plus taxé que l’energie, ben voyons, l’essence c’est quoi ?

3.  jeff hersson | 4/03/2009 @ 10:32 Répondre à ce commentaire

Murps (#1), Libé s’adresse à ses lecteurs, voyons… Et vous savez bien la couleur du lecteur moyen de Libé… 😉

4.  Araucan | 4/03/2009 @ 10:40 Répondre à ce commentaire

Les deux auteurs proposent la nomination à tous les postes de l’Etat d’un conseiller technique ressources et énergie qui fourrerait son nez dans tous les dossiers, retraites et diplomatie comprises.

Cela s’appelle un commissaire politique ou je me trompe ?

5.  miniTAX | 4/03/2009 @ 11:02 Répondre à ce commentaire

C’est pas que Libé, c’est aussi Hervé Kempf, journaliste au Monde, avec ses saillies écolo-réchauffistes et perfidement gauchistes dont il fait grâce à ses lecteurs à chaque « nouvelle » environnementales. Et c’est également le style de toutes les chaînes télés dont le mot d’ordre est de paraître toujours plus vert que le voisin. Il n’y a qu’à voir, par exemple, ce qu’est devenu Thalassa, le « magazine de la mer »de, qui ne rate pas une seule occase pour nous ponctifier sur notre empreinte carbone pendant que ses journalistes globe-trotter, eux, ne se privent pas de faire leur table-ronde sur une plage des Caraïbes ou de Vanuatu.

Au passage, je me demande bien ce que ce genre de C/C (double connerie pour les intimes) fait ici sur ce blog. Si c’est pour nous « informer » d’un nième éloge d’un système-alternatif-à-inventer, je ne vois pas trop l’intérêt.
Skyfal nous avait habitué à des traductions d’articles essentiellement scientifiques et de qualité avec des points de vues pertinents et/ou des infos & données nouvelles. Là, je m’excuse de le dire mais c’est franchement n’importe quoi. Tout ce que ça va générer, c’est une bataille rangée d’arguments politiques. Bref, beaucoup d’échauffement et très peu de lumière.

6.  Curieux | 4/03/2009 @ 11:11 Répondre à ce commentaire

D’accord avec miniTax.
Syfal ouvre la porte en grand pour de longues tirades « politichiennes ». Suffit de voir les « Picoilade » sur des articles pourtant sérieux.

7.  Araucan | 4/03/2009 @ 11:33 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#5), Curieux (#6),

Il n’empêche que ces gens sous couvert d’arguments scientifiques, dont il faut discuter la validité, en tirent des conclusions qui vont toucher tout le monde : l’intérêt de ce post c’est de monter le délire sans frein qui s’exprime.

L’actualité scientifique de fond, il n’y en a pas tous les jours (parce que cela ne se construit pas en un jour non plus 🙁 ).
Mais si vous avez des références significatives merci de les signaler et/ ou de les traduire, on les postera…

8.  miniTAX | 4/03/2009 @ 11:59 Répondre à ce commentaire

Ce que j’appelle un « bon » article, c’est comme par exemple celui sur les discussions par les ministres hier sur un accord européen destiné à booster Coppenhague.
Pas des délires d’une blogueuse échocondriaque, toute « journaliste à Libé » qu’elle soit.

9.  Curieux | 4/03/2009 @ 13:58 Répondre à ce commentaire

Araucan (#7),
2 points,
1/ il n’y a aucun élément scientifique dans l’article ci-dessus, même pas d’élément politique, que du verbiage,
2/ Vous vous engagez sur le terrain de la pur idéologie terrain de prédilection de tous les alarmistes, écolos, etc. Sur ce terrain ils sont plus forts que nous ne serait-ce que parce que plus nombreux. Là le « consensus » fait sens (au sens démocratique) et a du poids.

10.  Philippe | 4/03/2009 @ 14:03 Répondre à ce commentaire

Bien, bien, bien,

Skyfal est comme un gros Titanic qui prend le large pour sa toute première traversée : il faut faire vite, impressionner tout le monde et pulvériser le record de vitesse en « groupe » 🙂

Mais bon, je ne vous souhaite pas la même fin inéluctable, sans quoi mes pauses café seraient bien monotones 🙂

Voilà ce à quoi me fait penser votre blog finalement…

Je me dis parfois :
– mais pourquoi diable ces gens là sont-ils si enclins à la critique gratuite en 8-clos ?
– mais pourquoi diable n’organisent-ils pas eux-mêmes des débats ouverts à tous ?

Le blog, oui c’est vrai, il est ouvert. Je semble y être toléré…

Mais bon. Revenons-en à mon commentaire initial qui m’incite soudainement à rédiger ces quelques lignes.

Je vous invite à vous rafraichir la mémoire en navigant sur ces deux liens important selon moi :
http://www.monde-diplomatique......OUCQ/11808
http://wwwo.lemonde.fr/doublon.....59155.html

Pour ceux qui ne savent pas qui est Monsieur Lehoucq :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_Lehoucq

Dans l’attente de vous lire.

Votre dévoué mathématicien réchauffiste 🙂

11.  Curieux | 4/03/2009 @ 14:20 Répondre à ce commentaire

Philippe (#10),

Je te rappelle que James Hanssen est le directeur du NASA Goddard Institute for Space Studies avec un palmares autrement plus impressionnant que ton Lehoucq qui m’apparaît être à la recherche d’une notoriété qui lui échappe.

Et pourtant Hanssen est aujourd’hui controversé par ces paires. Même et ces calcules et modèles ont été OFFICIELLEMENT sérieusement étrillés, alors… je pense que ton Lehoucque fait partie de ses gens qui ont un gros diplôme qui les dépasse de loin.
Ainsi ton Lehoucq n’a d’autre choix que le monde diplomatique (sans majuscule « ça » ne le mérite pas) et d’écrire des bouquins de dilettante, « Mais où est donc le temple du soleil ? Enquêtes scientifiques au pays d’Hergé, Faire de la science avec Star Wars, etc« .

12.  Philippe | 4/03/2009 @ 14:36 Répondre à ce commentaire

Curieux (#11),

Je ne savais pas que le but de la recherche scientifique consistait essentiellement en une comparaison de la taille de ses diplômes…

Peu importe selon moi ce qui a été fait avant. Ce qui compte avant tout ce sont les idées dès maintenant…

Paul Krugman disait récemment de Jean-Claude Trichet qu’il vivait sur une autre planête…

Peut-être vivez-vous vous aussi sur une autre planête ?

60% de la forêt des Land c’est cassée la gueule en quelques heures, mais ça c’est bien sur Terre que c’est arrivé…

Ah ce bon vieux Klaus, cela

13.  Philippe | 4/03/2009 @ 14:40 Répondre à ce commentaire

Curieux (#11),

Je ne savais pas que le but de la recherche scientifique consistait essentiellement en une comparaison de la taille de ses diplômes…

Peu importe selon moi ce qui a été fait avant. Ce qui compte avant tout ce sont les idées dès maintenant…

Paul Krugman disait récemment de Jean-Claude Trichet qu’il vivait sur une autre planète…

Peut-être vivez-vous vous aussi sur une autre planète ?

60% de la forêt des Land c’est cassée la gueule en quelques heures, mais ça c’est bien sur Terre que c’est arrivé…

Ah ce bon vieux Klaus, cela faisait longtemps que l’on ne l’avait pas vu 🙂

Votre dévoué mathématicien réchauffiste 🙂

14.  miniTAX | 4/03/2009 @ 14:44 Répondre à ce commentaire

Philippe (#10),
Mon pôvre mathémagicien, tu as autant d’esprit critique qu’un lemming, un dérivé de mouton intégral. Même quand ton gourou est atteint d’Alzheimer avancé, tu es encore en train d’être en extase devant ses élucubrations.

Lehoucq 2005 : « le temps de doublement de la consommation mondiale d’énergie est voisin de 50 ans »

Lehoucq 2007 : « Aujourd’hui, l’humanité double sa consommation d’énergie tous les trente-cinq ans environ. »

15.  miniTAX | 4/03/2009 @ 14:53 Répondre à ce commentaire

60% de la forêt des Land c’est cassée la gueule en quelques heures, mais ça c’est bien sur Terre que c’est arrivé…

Philippe (#13),
Ah oui, super comme argument. C’est sûr, si on avait laissé les Landes en marécage comme avant Colbert, on n’aurait eu que des roseaux couchés et non des pins. Les dégâts auraient été minimes.

Ensuite, qu’est ce que tu vas mettre d’autre sur le dos des vilains homos kapitalistus ? Les tsunamis, les vagues scélérates, l’explosion du mont St Hélène, la disparition des tigres à dent de sabre ?
Quant on voit le niveau de réflexion de nos bac + n, ça fait peur

16.  Bof | 4/03/2009 @ 15:02 Répondre à ce commentaire

Philippe (#13),

60% de la forêt des Land c’est cassée la gueule en quelques heures, mais ça c’est bien sur Terre que c’est arrivé…

Vous souhaitez un vrai débat, et je vous suis là-dessus. Mais par pitié, pas ce genre d’argument… Que voulez-vous dire ? Que « Klaus est la preuve qu’il y a réchauffement du à l’homme et qu’il faut agir » ? Avec ce niveau d’argument, on ne va pas aller loin… Est-ce que vous sors

selon météo France, l’hiver 2008-2009 est le plus froid depuis 20 ans, mais ça c’est bien sur Terre que c’est arrivé…

(PS: véridique: MF vient d’annoncer l’hiver le + froid depuis 20 ans) avec le gros sous-entendu « vous voyez bien qu’il y a refroidissement » ?

Ni Klaus, ni la rigueur de l’hiver ne prouvent grand chose, sinon selon moi que le climat est imprévisible même pour les cerveaux qui se veulent les plus pointus…

17.  miniTAX | 4/03/2009 @ 15:13 Répondre à ce commentaire

(PS: véridique: MF vient d’annoncer l’hiver le + froid depuis 20 ans) avec le gros sous-entendu “vous voyez bien qu’il y a refroidissement” ?

Bof (#16),
Ah donc, Klaus était dû à un refroidissement climatique.
Le lien entre les deux, c’était un énigme mathématique à trouver. Sacré Philippe, il ne nous dit pas tout.

18.  jeff hersson | 4/03/2009 @ 15:37 Répondre à ce commentaire

Tiens d’ailleurs, Philippe ne m’a toujours pas répondu :
La neige sur Sydney au mois de juillet dernier, c’est de la faute au RC ?

19.  Philippe | 4/03/2009 @ 15:43 Répondre à ce commentaire

Ravis d’être un Lemming miniTAX. Je ne critique pas justement, j’observe et j’écoute sans rien dire depuis plus de 20 ans…

Ceci dit, c’est bien pour cela que Lehoucq, mais pas seulement lui, beaucoup d’autres encore, moi compris, parle d’expansion exponentielle… Merci le productivisme…

Raisonnons un peu par l’absurde, si vous le voulez bien 🙂

Je vais vous faire plaisir, voici mon hypothèse « absurde » : le réchauffement climatique est avéré et s’accélère !

– conséquences : il doit toujours faire de plus en plus chaud sur Terre !
– or, météo France proclame l’hiver 2008-2009 comme le plus froid depuis 20 ans !
– Skyfal : « On a gagné ! On a gagné ! » 🙂

Vous l’avez compris, l’absurdité est avérée 🙂
La Terre = La France

Votre dévoué mathématicien réchauffiste p)

20.  miniTAX | 4/03/2009 @ 15:48 Répondre à ce commentaire

Philippe (#19),
Donc, ton histoire de Klaus et de 60% des forêts landaises détruite, c’est une absurdité avérée. CQFD. Merci, au revoir.
Quand tu auras un vrai argument intelligent, tu reviens nous voir. On est à ta disposition, petit mathématicien dévoyé.

21.  Curieux | 4/03/2009 @ 15:57 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#14),
A mon avis Lehoucq 2009 va revenir à l’humanité double sa consommation d’énergie tous les soixante-cinq ans environ 😉
Bof (#16),
Et le Met Office (UK) le plus froid depuis 13 ans.
Plus qu’a attendre les Américains, mais dejà « This is nothing like anything we’ve seen since 1950 » soit 29 ans,
Les chinois et j’ai raté les Australien mais ils ont aussi battu les records de façon significative.

Et tout ça en adéquation avec la plongée des T° depuis 10 ans et son accélération depuis 4 ans.

Picoil et Philippe bientôt les nouveaux Robinson et Vendredi dans un océan de « refroidistes » ?

22.  joletaxi | 4/03/2009 @ 17:38 Répondre à ce commentaire

un petit divertissement qui va vous faire du bien;
http://www.facebook.com/group.php?gid=53080958739

23.  Iduna | 4/03/2009 @ 18:17 Répondre à ce commentaire

Philippe (#19),

Ceci dit, c’est bien pour cela que Lehoucq, mais pas seulement lui, beaucoup d’autres encore, moi compris, parle d’expansion exponentielle… Merci le productivisme…

La question qui se pose serait de savoir sur la base de quels arguments sérieux certains peuvent ergoter sur la croissance exponentielle. Globalement, les piliers qui soutiennent la croissance importante affichée par certaines entreprises sont au nombre de trois :

24.  Curieux | 4/03/2009 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#22),

Je crois que cette histoire de réchauffisme terminé et les comptes fait, tant en $ et en € dilapidés, mais surtout en vies humaines perdues (émeutes de la faim, combien de morts ?), il y aura des gens qui iront en prison.

25.  Iduna | 4/03/2009 @ 18:29 Répondre à ce commentaire

… suite du précédent message qui s’est envoyé trop rapidement…
* L’augmentation de la population mondiale qui mécaniquement augmente les besoins. Cette augmentation de la population de cesse de voir son taux baisser et il est prévisible que nous franchissions vers le bas le seuil de renouvellement des générations dans quelques décennies. La croissance de la population continuera un temps par inertie et vieillissement mais il est probable d’assister à une baisse de la population mondiale d’ici 2100. Ce n’est pas moi qui le pense mais l’ONU dans ses projections.
* Le rattrapage des « pays riches » par les « pays pauvres » qui ouvre de grands marchés en croissance, tels que la Chine. Il est fort probable que ce mouvement continue durant ce siècle (c’est par exemple l’hypothèse sur laquelle travaille le GIEC) et plus cela se produira, et moins il y aura de croissance à rattraper évidemment.
* l’innovation et l’amélioration des rendements.

Avec au moins deux de ses trois piliers condamnés à moyen terme, et quand on sait que la croissance énergétique dépend étroitement de la croissance économique, qui peut croire à l’idée de croissance exponentielle, autrement que comme une période transitoire ?

26.  Abitbol | 4/03/2009 @ 19:00 Répondre à ce commentaire

Philippe (#10),

Débattre c’est bien, mais encore faut-il que tu sois prêt à débattre…
Tu débarques sur le blog avec tes histoires à dormir debout sur des trous béants dans la banquise au pôle nord. Tu as une référence à la noix que tu n’as ni vérifié, ni recoupé nulle part, et justement, on te met le nez dans le caca…
La moindre des choses serait que tu reviennes un brin modeste, et surtout que tu lises la littérature de ce site et des liens avant de jouer au redresseur de torts !!

27.  Araucan | 5/03/2009 @ 0:45 Répondre à ce commentaire

miniTAX, Curieux ,

A propos de vos commentaires peu amènes sur ce post, je regrette effectivement de ne pas l’avoir posté sous la mention Humour, parce qu’à ce niveau, on est effectivement dans la farce. Pratiquer le second degré ne fait pas de mal parfois…
Toutefois, ignorer ce genre d’écrits ne me semble pas une meilleure attitude : leur excès même les rend risibles mais ils traduisent une tendance, significative je ne sais l’estimer, mais non nulle en tout cas…j’en ai eu le témoignage cet après-midi même. La question ici n’est pas de faire de la pub à ce genre d’écrit mais au contraire de les considérer dans leur excès même et dans leur dimension utopique et de le montrer. Démonter les idéologies n’est pas inutile même si c’est parfois un travail prométhéen.

Et pour conclure, voici une dépêche qui montre que l’on n’est jamais à l’abri de ce genre de délire …:

États-Unis – Les militants écologistes affirment que le papier toilette « de luxe » représente une plus grande menace pour notre environnement que les gaz d’échappement de nos voitures.

Le goût des Américains pour le papier toilette multicouches molletonné entraînerait l’abattement de milliers d’arbres chaque année afin de contenter ce marché qui ne connaît pas la crise.Plus de 98 % du papier toilette américain proviendrait d’arbres issus de forêts vierges, le reste étant complété par des matériaux recyclés, alors que l’Europe produit son papier toilette à plus de 40 % à l’aide de matières recyclées.Lors de la fabrication du papier, de nombreuses fumées toxiques sont rejetées dans l’atmosphère à cause des agents chimiques utilisés. Le scientifique Allen Hershkowitz, membre du Conseil de défense des ressources naturelles, s’inquiète et tente de mettre en garde les populations contre la production et l’utilisation de ce papier toilette : « Fabriquer du papier toilette avec le bois de la forêt vierge est une chose pire que la conduite d’un Hummer en terme de pollution et de réchauffement climatique ».L’association Greenpeace a d’ailleurs lancé un guide écologique du papier toilette pour tenter d’enrayer le développement de ce marché et faire admettre aux Américains que recyclage ne rime pas obligatoirement avec mauvaise qualité, idée pour le moment largement répandue dans les foyers outre-Atlantique.

28.  Curieux | 5/03/2009 @ 9:16 Répondre à ce commentaire

Araucan (#27),

Si il fallait prouver la mauvaise foi, pardon l’escroquerie vert cet article est idéal.
Il y est écrit : « Plus de 98 % du papier toilette américain proviendrait d’arbres issus de forêts vierges« , qui est la traduction résumé de
« With approximately 90 percent of our pulp now sourced through third-party suppliers, influencing their behavior through Kimberly-Clark’s purchasing policies and decisions is one way we help drive sustainable forestry practices worldwide. We require all suppliers of virgin pulp, round wood, woodchips and other forms of fiber to be certified to an internationally recognized forest certification system. (This includes the certification of the operations of their industrial fiber suppliers.)
At the end of 2005, approximately 88 percent of our virgin pulp came from suppliers that have certified their forests or fiber procurement activities.findings as a benchmark for improvement.
Strategic Partnerships As part of our Global Business Plan, Kimberly-Clark focuses on ways to increase speed to market, accelerate growth and acquire new technologies to expand our health and hygiene portfolio. These efforts involve developing strategic partnerships and alliances where appropriate. We launched a number of these partnerships in 2005, ranging from supply and licensing agreements, to product
« .

En gros les verts nous escroquent trompent en confondant forêt vierge et pulpe vierge c’est à dire non recyclé. En plus la totalité du papier provient de plantation agricole d’arbre. Là ou ça devient tragique, c’est que c’est très précisément ce type de forêt qui sont les meilleurs puits de carbone végétal.

29.  scaletrans | 5/03/2009 @ 9:19 Répondre à ce commentaire

Plus qu’a attendre les Américains, mais dejà “This is nothing like anything we’ve seen since 1950” soit 29 ans,

non curieux… 59 à ma pendule!

il y aura des gens qui iront en prison

Vous rêvez mon cher ami, ces gens là s’en tirent toujours par des pirouettes, ils ont les me(r)dias dans la poche

Iduna (#25),
Le drame démographique de l’Europe est déjà effectif depuis de longues années, il a même commencé à la Révolution pour la France, passée depuis cette époque d’une population trois fois plus élevée que celle du Royaume Uni, à l’égalité un peu plus de cent ans plus tard: c’est un fait unique dans l’histoire… et un fait ignoré de la plupart.

30.  Curieux | 5/03/2009 @ 9:21 Répondre à ce commentaire

Quel tag utiliser ici pour barrer du texte ? « s », « strike » ou « del » ?

31.  andqui | 5/03/2009 @ 9:30 Répondre à ce commentaire

Le problème, c’est toujours l’association de la science avec les convictions économiques, politiques, voire idéologique (ne parlons pas de la métaphysique de la « nature »). Les réchauffistes le sont car cela va dans le sens de leur opposition au libéralisme. Les sceptiques (et je le sens poindre chez certains de ce blog) sont plutôt favorables au mode de gouvernance économique actuel.
Ces domaines sont disjoints, tant par leur nature que par leurs méthodes dialectiques.
La tentation d’asservir la science à la politique n’est pas nouvelle mais elle reprend force et vigueur aujourd’hui.
Dès lors, restons sur les explications de la réalité que nous donne la science (quand elle le peut), sans y trouver une quelconque justification de nos opinions.
Comme dis Bachelard, l’opinion ne pense pas.

32.  Curieux | 5/03/2009 @ 9:37 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#29),

Merci pour la correction 😉 .

Vous me permettrez d’insister sur la prison. Aujourd’hui ce que vous dites est évident mais dans dix ans (ou moins ?) c’est moins sur. les démocraties montrent qu’elles ont la mémoire longue. Combien ont cru être tombés dans l’oublie est ce sont réveillés avec un mandat d’arrêt aux fesses ?

« Le drame démographique de l’Europe » pourquoi drame ? pourquoi seulement l’Europe ? Il s’agit bel et bien d’un phénomène mondiale qui apparaît être lié à la prospérité des populations. Peut-être cela doit-il s’analyser en une régulation naturelle de population à l’instar de la plupart des espèces animales ? Cela amènera peut-être des changements sociaux tout à fait inconnues aujourd’hui. Qui vivra verra, et l’aventure sera toujours « demain ». 😉

33.  Iduna | 5/03/2009 @ 9:50 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#29),
C’est d’ailleurs surprenant de voir comme on est enclin à se porter cent ans voire mille ans dans le futur en matière de climat, et comme le discours sur l’avenir de la démographie, sur le long terme, ne reçoit pratiquement aucun écho. Sinon, on s’inquiéterait sans doute plus de l’hiver démographique que du réchauffement climatique… A ce titre, il y a un « jeu » pas mal fait sur le site de l’INED pour se rendre compte à quelle vitesse la population humaine peut s’effondrer avec un nombre d’enfants par femmes inférieur à 2,1. De quoi gonfler d’espoir ceux qui pensent que l’humanité est le cancer de la Terre.

34.  chria | 5/03/2009 @ 10:06 Répondre à ce commentaire

Philippe (#19),
Moi aussi j’étais réchauffiste jusqu’au jour où j’ai appris à réfléchir non plus sur l’émotif mais sur les faits. C’est sûr que l’on perd de sa naïveté quand on apprend que finalement toutes nos certitudes ne sont que des mensonges. Et en vous lisant je vois bien que vous êtes toujours à ce niveau car je vous cite :

– conséquences : il doit toujours faire de plus en plus chaud sur Terre !
– or, météo France proclame l’hiver 2008-2009 comme le plus froid depuis 20 ans !
– Skyfal : “On a gagné ! On a gagné !” 🙂

Vous l’avez compris, l’absurdité est avérée 🙂
La Terre = La France

Le problème c’est si votre raisonnement par l’absurde peut sembler justifié, en fait vous oubliez de souligner que ce genre de ritournelles « logique » est utilisé constamment par les réchauffistes pour justifier les idées qu’ils ont mis en place et qui d’ailleurs leur échappent lorsqu’ils se rendent compte que leur arguments ne sont pas basés sur des preuves scientifiques mais sur de la récupération politique.

Il est évident que l’on ne peut pas critiquer constamment les scientifiques qui travaillent et qui obtiennent des résultats qui ne vont pas dans le sens des sceptiques, ou inversement.
Le problème est qu’il n’existe aucune preuve irréfutable de quoi que ce soit. Un article pondu dans un journal n’est pas une preuve, d’autant que souvent on détourne le propos.

Peut-être vivez-vous vous aussi sur une autre planète ?

60% de la forêt des Land c’est cassée la gueule en quelques heures, mais ça c’est bien sur Terre que c’est arrivé…

Vous voyez le bout du doigt et vous pensez que c’est la lune ? En tout cas monsieur le matheux je ne vous félicite pas pour ce propos trollesque ou tout simplement bête. A moins que justement vous soyez énervé par le fait que parfois les choses ne sont pas comme on croit le croire.

Il neige, il neige, c’est la fête à skyfall.
Ben oui, pour une fois qu’on annonce pas la fin du monde à cause d’une belle journée ensoleillé bien chaude…

Tout n’est que question de perception dans cette affaire. L’humilité est donc la seule qui nous reste pour avancer.

SInon c’est toujours rigolo de lire ça :
http://www.romandie.com/infos/.....qq3z1z.asp

« On est toujours dans un contexte de changement climatique avec un réchauffement bien en cours », explique-t-il. »

« Compte tenu des divergences entre les différents modèles de prévisions saisonnière, aucun scénario n’est privilégié, ni pour les températures ni pour les précipitations, concernant le printemps à venir ».

Comme quoi il est beaucoup plus difficile de prévoir le temps à court terme qu’à très long terme. A croire que la complexité climatique décroit avec le temps… Comme le nombre de variable.
2100, c’est tellement loin qu’on peut dire n’importe…

35.  Araucan | 5/03/2009 @ 10:10 Répondre à ce commentaire

Curieux (#28),

Merci de ces recherches complémentaires, qui précisent bien les choses.
Il ne faut pas oublier, au moins en Europe, la pâte à papier est produite à partir de co-produits (branches, petits bois d’éclaircie) ou de sous produits (dosses et sciures) de l’exploitation pour d’autres usages (sciages, déroulage).
Le recyclage pose un problème, qui est le lavage des encres d’imprimerie : d’où consommation d’eau et problème de leur épuration.

Ah oui de plus pour faire du papier, il vaut mieux avoir à faire avec des espèces précises : ce que l’on a en plantation…et non pas le mélange des forêts vierges naturelles.

Il n’existe pas de forêts vierges : l’homme y a toujours mis le pied, la main et le feu quelque part…

36.  Araucan | 5/03/2009 @ 10:13 Répondre à ce commentaire

chria (#34),

“Compte tenu des divergences entre les différents modèles de prévisions saisonnière, aucun scénario n’est privilégié, ni pour les températures ni pour les précipitations, concernant le printemps à venir”.

Quelle belle formule à garder en stock parce qu’elle peut être réutilisée tous les trois mois ! 😉

37.  Flo | 5/03/2009 @ 11:03 Répondre à ce commentaire

Auracan (#36)

Oui, d’ailleurs elle était déjà en stock puisqu’on pouvait la lire exactement identique sur le site de MF l’automne dernier concernant l’hiver à suivre…
J’aime beaucoup l’introduction à cette phrase dans les médias qui la citent : « Météo France indique que pour le printemps… ».
Toute une phrase bien alambiquée pour dire que finalement MF n’indique rien.

38.  MrHulot (celui de J.Tati !) | 5/03/2009 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

Araucan (#27),

Démonter les idéologies n’est pas inutile même si c’est parfois un travail prométhéen.

Indispensable même !
C’est en effet par les idéologies, et par la conjonction d’idéologies pourtant opposées dans d’autres domaines, que peuvent s’expliquer les outrances et la fuite de la rationalité.

39.  Fabge02 ex-Fabge | 5/03/2009 @ 11:49 Répondre à ce commentaire

@Flo

Il y a des gens bien à Météo-France, qui savent ce qu’il en est de la prévision. Cela dit, il est intéressant de faire l’exercice : émettre une prévision, savoir pourquoi elle ne s’est pas révélée bonne, c’est très instructif. On pourrait en faire de même pour des prévisions à long terme, sans omettre de préciser que ce n’est qu’une hypothèse.

40.  Flo | 5/03/2009 @ 12:45 Répondre à ce commentaire

@ Fabge.

Je n’en doute pas. J’y ai d’excellents clients qui sont des gens plus que bien.
Je suis plus critique envers la presse et sa manière de présenter l’absence d’information qu’envers Météo-France.
Par rapport au reste de votre commentaire le problème est que justement il n’en font plus de prévisions (à trois mois d’après la presse). Si je suis votre raisonnement, ils ne pourront donc plus ni se tromper, ni à fortiori comprendre pourquoi ils se sont trompés.

41.  Michel07 | 5/03/2009 @ 18:04 Répondre à ce commentaire

Araucan (#36),
C’est exactement ce que fait MF chaque trimestre, aucune tendance sauf pour les DOM TOM (je confirme Flo).
Là ou MF m’a surpris c’est d’avoir oser communiquer sur le fait que notre hiver a été le plus froid depuis 20 ans, étrange …

42.  guignolo | 12/03/2009 @ 20:52 Répondre à ce commentaire

N’y aurait-il pas une petite vengeance vis à vis du CEA qui s’est accaparé une quasi exclusivité vis à vis du climat ?
Ancien Ingénieur-chercheur du CEA, cela me rappelle une phrase d’un de mes « hauts » directeurs en 1991, je cite de mémoire après un repas un peu arrosé sous les tropiques !
« Avec cette histoire de CO2, nous allons leur b… la g… à ces c… de Greenpisseux ».
On’a pas eu plus de centrales nucléaires, mais on a récolté des éoliennes ;-(((

43.  Araucan | 12/03/2009 @ 21:05 Répondre à ce commentaire

guignolo (#42),

Si vous commencez à expliquer les choix politiques français en fonction des établissements ou ministères qui gagnent le leadership sur un sujet nouveau donné (ce qui revient souvent à regarder quel est le corps qui a gagné…) ou des bagarres pour l’obtenir, on n’a pas fini de déprimer ! 😆

44.  Astre Noir | 13/03/2009 @ 8:15 Répondre à ce commentaire

Une déclaration de Fotis kafatos, Président du Conseil Européen de la Recherche.

Elle s’applique à l’origine aux OGM, mais je trouve qu’elle va très bien aussi au sujet du RCA

Les principes de l’activité scientifique sont universels.

La science n’accepte pas les convictions qui ne reposent pas sur des démonstrations.

Elle refuse les préférences personnelles ou les révélations.

Elle soumet toutes les propositions au critère impitoyable de l’expérimentation, de la concordance avec les connaissances déjà acquises et de la logique.

45.  miniTAX | 13/03/2009 @ 10:08 Répondre à ce commentaire

“Avec cette histoire de CO2, nous allons leur b… la g… à ces c… de Greenpisseux”.

guignolo (#42),
Mouais, la réalité est que Greenpeace s’est bien goinfré autant que le CEA avec cette « histoire de CO2 » alors bon hein, c’est plutôt une histoire d’escrocs qui se disputent le butin et qui doivent décider de la trophée du plus grand bandit.

Mais quand cette vaste arnaque planétaire explosera en plein vol parce que la FARCE ne pourra plus balayer d’un revers de main le fait que le soleil rentre dans un nouveau minimum de Dalton et que le climat se refroidit (ce sera l’apothéose avec une éruption massive dans le genre Pinatubo), ce sera le CEA et ses ingénieurs-climatologues-escrocs comme Jouzel, Masson Delmotte & co qui se feront bien b… la g… comme tu le racontes si bien. Les Greenpisseux eux en seront déjà à d’autres menaces d’apocalypse comme, au hasard, les centrales nucléaires de génération 4, histoire de se remplir les caisses, t’inquiètes.

Ce sera l’éternelle histoire de l’arroseur arrosé quoi. La roue tourne, et bien plus vite que tu ne le crois, petit guignolo.

46.  guignolo | 13/03/2009 @ 15:18 Répondre à ce commentaire

Minitax (#45)
Je suis parfaitement d’accord avec vous, mais j’ai subi un lavage de cerveau à l’intérieur du système pendant un certain temps, avant d’ouvrir enfin les yeux l’été dernier en me « caillant des meules » en vacance en Bretagne !
Ayant passé trente cinq ans au sein de ce grand organisme scientifique qui est un des tenants les plus âpres du « réchauffisme ». J’adhérais alors bien volontiers aux thèses officielles, voire un peu fier des collègues qui recevaient un Nobel (de la paix seulement, sans commune mesure avec un Nobel de physique… ), ). Et puis cet été, me caillant vraiment les meules en Bretagne, je me suis posé des questions, de recherches sur des sources sures, en lectures de rapport, en conférences universitaires surtout US, les écouteurs sur les oreilles, le pc sur les genoux et madame qui dort à côté!. Des vacances studieuses, vu le temps…Je me suis enfin forgé une opinion.
C’est surtout grâce au site « pensée unique » que j’ai ouvert les yeux, et compris que derrière tout ça il n’y avait que de la politique.
Quand à mon pseudo « petit » guignolo, il vient du fait que mon premier post c’est fait lors du passage du film de Belmondo à la télé !

47.  jeff hersson | 13/03/2009 @ 17:08 Répondre à ce commentaire

guignolo (#46),
Bienvenue chez les sceptiques !

48.  Myke | 14/03/2009 @ 13:24 Répondre à ce commentaire

MiniTAX (#45).
J’aimerais bien partager votre optimisme entraînant sur l’explosion de la bulle réchauffiste. Mais j’ai quelque difficulté.
Comme j’ai un certain âge (né en 1935), le bourrage de crâne actuel me rappelle quelques épisodes peu agréables de notre histoire nationale, et je ne constate aucun progrès dans l’évolution des esprits.
Les convulsionnaires de Copenhague ne semblent pas prendre le chemin de la sérénité scientifique.
Songeons aussi aux intérêts colossaux qui sous-tendent le marché mondial du carbone, sans parler des Madoff(s) de toutes sortes qui doivent commencer à tournoyer alentour. Croyez-vous que tout ceci puisse prendre fin ou se reconvertir rapidement ?
Bref, je ne suis pas rassuré ; mais peut-être me manque-t-il des éléments d’appréciation.

49.  Araucan | 14/03/2009 @ 15:41 Répondre à ce commentaire

Myke (#48),

Je suis assez du même avis, d’autant que les US vont entrer dans la danse, sauf gros clash d’ici décembre.

Voir aussi la référence donnée par Curieux ici :
http://skyfal.free.fr/?p=333#comment-15777

Il faut peut-être attendre de voir ce qui se passera d’ici le 15 avril.

50.  floyd | 7/12/2009 @ 14:47 Répondre à ce commentaire

Juppé prône la décroissance pour les pays développés (ou comment recycler le communisme avec le vert).
Comme tout le monde le sait, une immense majorité des français vivent dans l’opulence et le gaspillage. Ils apprécieront :roll:

http://tempsreel.nouvelobs.com.....politique/

Sorry, the comment form is closed at this time.