Une heure dans le noir : -1% de consommation en France

(L'opération a été lancée au niveau mondial et voici quelques résultats)


L'opération "Une heure pour la planète" s'est traduite, hier, en France, par une baisse d'un peu plus de 1 % de la consommation d'électricité, soit environ 800 mégawatts (MW), estime le gestionnaire du Réseau de transport d'électricité (RTE). (Rappelons qu'à cette heure-là, il y avait un match de foot ! Araucan)

 DessinCette chute est "équivalente à 13 millions d'ampoules de 60 watts qui ont été éteintes" ou à "la consommation d'une ville comme Lyon un jour de pointe en hiver", explique une porte-parole de RTE. Des centaines de
monuments et bâtiments publics ou privés ont été plongés dans le noir de 20 h 30 à 21 h 30 un peu partout en France, dans un geste symbolique pour le climat, à l'initiative du Fonds mondial pour la nature (WWF).

Environ 200 villes étaient mobilisées en France pour éteindre l'éclairage de leurs monuments les plus caractéristiques pour témoigner de leur engagement contre le dérèglement climatique. RTE invite "celles
et ceux qui se sont mobilisés" à "continuer à effectuer des gestes d'économie d'électricité", en éteignant les appareils électroniques en veille, en ne chauffant pas des pièces inoccupées ou encore en utilisant avec modération la climatisation.

"Avec quelque 500.000 familles qui ont éteint leurs lumières durant une heure, notre pays a exprimé symboliquement mais massivement sa volonté d'une action contre le réchauffement climatique", juge l'organisation.

"L'opération fut un énorme succès en Belgique". Pas moins de 193 villes et communes belges y ont participé, de même que 329 entreprises.

Une petite enquête du coté de chez RTE montre qu'à 20h, le 28/03/09, la consommation en France était de 61 509 MW à 20 h, 60 078 MW à 20h30 et à 21h30 de 56 845 MW. A titre de comparaison, une semaine auparavant, le 21/03/09, la consommation était de 60 303 MW à 20 h, de 58 961 MW à 20h30 et à 21h30 de 56 773 MW (mais sans match de foot !). Pour le 27/03/09, on a respectivement les données suivantes : 65 371, 63 402, 60090. Dans les trois cas, les minima sont atteints à 22 h.

Faites vos observations avec RTE :

Pour les nostalgiques, la même chose en 1977 et en direct : "http://vodstream.tf1.fr/lci/vod/news/2007-01/archives_mars77.wmv%20" 😉 .Cela donne une comparaison chiffrée.

Posté par Araucan

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  DM | 30/03/2009 @ 9:46 Répondre à ce commentaire

Perso je l’ai fait, mais pour que l’idée ne soit pas stupide j’ai également éteint la TV, le PC etc.. presque tout (sauf bien entendu frigo, congélo..) même le chauffage.

Parce qu’une ampoule c’est ridicule à coté de la consommation de presque tous les autres appareils.

C’est totalement gratuit et sans avenir mais bon..

2.  scaletrans | 30/03/2009 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

DM (#1),

Ben moi, j’ai fait également le contraire, en laissant rideaux et volets bien ouverts, pour que tout le monde voie bien mon médius levé à la face des ayatollahs charlatanesques du globe.

3.  ardeche07 | 30/03/2009 @ 11:18 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#2),
Idem pour moi, j’ai tout allumé pour manifester contre la dictature ecologiste.

4.  andqui | 30/03/2009 @ 11:27 Répondre à ce commentaire

En ce qui me concerne, cette pantalonade m’était totalement sorti de la tête; je n’ai donc rien changé à mes habitudes. Ce matin, d’ailleurs, personne n’en parle, ce qui me rassure sur l’humanité

5.  tmtisfree | 30/03/2009 @ 11:38 Répondre à ce commentaire

J’ai tout allumé (vérification annuelle, tout ça…), démarré les voitures pour être sûr que tout fonctionnera lundi, on ne sait jamais…

Bye,
TMTisFree

6.  DM | 30/03/2009 @ 11:56 Répondre à ce commentaire

Ça m’a couté moins cher 😀

7.  jeff hersson | 30/03/2009 @ 12:01 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#3), Pareil, lumières, ordis, sono… Et les médius aussi… :mrgreen:

8.  Chria | 30/03/2009 @ 12:20 Répondre à ce commentaire

moi aussi j’ai complétement oublié… Faut dire j’étais en train de préparer une fabuleuse bavette aux échalottes en sirotant un bourgogne avec un pote en matant le match… (enfin vu le niveau on a surtout parler du vin…)

9.  Araucan | 30/03/2009 @ 12:27 Répondre à ce commentaire

Je suis allé au cinéma ! Et je n’ai pas vu de différence en sortant avant 21h30 !

Quand on regarde les chiffres de RTE, ce n’est pas très clair cette histoire de -1 % en France. En plus, l’effet match de foot a certainement noyé le tout !
Je n’ai pas vraiment trouvé de chiffres pour la Suisse et le Canada par exemple et pour la Belgique la source est WWF…

En fait ce qui comptait c’était l’effet d’annonce et le fait de faire éteindre l’illumination à des villes cela sert surtout à marquer les politiques….

je crois que c’est sur le site de RTL où des chez sont interrogés à Bordeaux : il y en a un qui dit :  » De toute façon on peutr lregarder la télé avec les lampes éteintes ! » 😆

Ce truc cela fait plutôt pschitt en fait…

10.  Astre Noir | 30/03/2009 @ 12:49 Répondre à ce commentaire

Chria (#8),

C’était quoi, comme Bourgogne ?

11.  Astre Noir | 30/03/2009 @ 13:00 Répondre à ce commentaire

A vrai dire, je ne vois vraiment pas ce qu’on peut conclure des chiffres donnés.

Si on prend comme base 100 la consommation à 20 h, on a :

Pour le samedi 28 mars, jour de l’opération :
97,67 % à 20h30 et 92,42 % à 21 h 30

Pour le 21 mars :
97,77 % à 20h30 et 94,15 % à 21h30

Pour le 27 mars :
96.99 % à 20h30 et 91,92 % à 21h30.

Si quelqu’un arrive à trouver une variation significative de ces chiffres, je lui paye une bouteille de Bourgogne

12.  Mr Hulot (celui de J Tati ! !) | 30/03/2009 @ 13:11 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#2),

Ben moi, j’ai fait également le contraire, en laissant rideaux et volets bien ouverts, pour que tout le monde voie bien mon médius levé à la face des ayatollahs charlatanesques du globe.

+1 😀

13.  Astre Noir | 30/03/2009 @ 13:48 Répondre à ce commentaire

« Avec quelque 500.000 familles qui ont éteint leurs lumières durant une heure, notre pays a exprimé symboliquement mais massivement sa volonté d’une action contre le réchauffement climatique », juge l’organisation.

Voyons voyons….
Vous avez dit 500 000 familles…Voui voui voui…rappelez moi, combien il y a d’habitants en France ? Vous me dites ? 64 millions…Bien bien bien..Et un foyer moyen se compose de combien de personnes en moyenne ? 2,5 personnes ? Parfait…Je divise donc 64 millions par 2,5 , et ça me donne…

…et bien ça nous fait 25,6 millions de foyers en France.

Rappelez moi déjà, combien de foyers ont éteint leur lumières ? 500 000 ? Et bien ça nous fait donc environ 2 % des foyers qui ont éteint leur lumière.

Je confirme, c’est bien une mobilisation massive!
:roll:

Juste une dernière question, avant de partir…

Sur les 800 MW, c’est à dire les 13 millions d’ampoules de 60 W…On en doit combien aux 200 villes qui ont décidé d’éteindre leurs monuments ?

14.  Chria | 30/03/2009 @ 14:50 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#10),
Si cela t’intéresse (c’est un peu hors sujet mais bon…), on a comparé un saint amour (un beaujo-bourgogne, gamay) avec une trouvaille savoyarde (http://www.invinoveritas.fr/an.....rosset.htm) en cépage 100% mondeuse. Ce dernier est très bon pour un vin savoyard. A goûter ! (et faire confire les échalottes dedans…).
Donc c’était finalement pas très bourgogne tout ça… Mais super rapport qualité prix ! (la crise… :roll:

15.  florent76 | 30/03/2009 @ 15:03 Répondre à ce commentaire

Aucun effet autrement dit et j’ai trouvé cela très amusant de vouloir mettre la France dans le noir alors qu’il ne faisait pas nuit, le jour même du passage à l’heure d’été !

Il faut bien attendre 20h45, voire 21h00 en Bretagne désormais pour qu’il fasse vraiment noir chez soi, contre 19h45 la veille de l’opération ! Facile de tirer d’élogieuses conclusions de tout cela ensuite aidé par la lumière du jour ! On y voit plus clair n’est-ce pas ? CQFD

16.  Astre Noir | 30/03/2009 @ 15:20 Répondre à ce commentaire

florent76 (#15),

Attention, le passage à l’heure d’été est dans la nuit de samedi à dimanche. Donc samedi soir, on était encore à l’heure d’hiver

Chria (#14),

A mon avis, le St Amour est très surestimé…Mais il paraît qu’il s’en vend des hectolitres dans les restaurants le soir du 14 février.
En revancje, je suis bien d’accord sur la Mondeuse, qui peut donner d’excellents vins. Je te conseille l’Arbin Mondeuse Vieilles Vignes de Louis Magnin.

Qui a dit que nous avions des conversations d’ivrognes ?

😆

17.  Araucan | 30/03/2009 @ 15:46 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#13),

Désolé mais c’est pour la Belgique les 500 000 familles !

Sinon, il y a des Seyssel tout à fait intéressants (mais je reste très bourgogne à la base aussi)…

18.  Chria | 30/03/2009 @ 16:12 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#16),
oui je connais le vieille vigne de Magnin il est top mais bien plus cher ! Quand au saint amour, c’est vrai, c’est surfait… (même si la qualité du vin ne dépend de l’utilisation commerciale de son nom).
Sinon à part les altesses de Seyssel, en rouge en Bugey on trouve de vraies perles. En tout cas je vois qu’il y a des connaisseurs (moi je suis plutôt débutant). Perso je préfère les bourgognes (mais un peu trop chers) et les côtes du rhône (super rapport qualité prix).
Attention : l’abus de vin rend sceptique… Et il faut boire avec modération (vous le connaissez d’ailleurs ?)

19.  Araucan | 30/03/2009 @ 16:20 Répondre à ce commentaire

Chria (#18),

Alors en complément, explorez du coté de l’AOC Côtes du Roussillon, y’a de très bonnes choses tout à fait abordables !

20.  florent76 | 30/03/2009 @ 16:27 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#16), Autant pour moi, j’ai crû que c’était prévu pour dimanche ! Cela la réduction de la facture énergétique peut-être une bonne chose si ça peut éviter la construction de nouvelles centrales nucléaires et autres infrastructures qui sont pour le coup réellement polluantes et un danger pour la vie.

21.  Murps | 30/03/2009 @ 17:12 Répondre à ce commentaire

Le coup du 1% de baisse de consommation m’a fait rigoler tant c’est difficile à évaluer.
J’ai complètement oublié cette prière écologiste annuelle, c’est bête car du coup, moi aussi je voulais allumer un maximum de trucs pour protester…
En ce moment je trouve que les offensives médiatiques des ayatollah verts sont terribles ces derniers jours.
Rappellez vous le reportage de F2 sur les ours et les eskimaux, preuve irréfutable du réchauffement et de l’ouverture prochaine du passage du Nord-Ouest…

Sinon, dans la vraie vie, c’est vrai qu’un petit Crépy « de base » avec des produits savoyards…
😉

Cordialement,
Murps

22.  andqui | 30/03/2009 @ 17:21 Répondre à ce commentaire

Rien qu’un Côtes du Ventoux: ils y en a qui valent les Gigondas et mieux (domaine de Fondrèche à Mazan! C’est divin ) voire les Châreanneuf en blanc.
Pour rester en Savoie, un gamay de Chautagne peut être pas mal

23.  jeff hersson | 30/03/2009 @ 17:26 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#16), Le Mondeuse, il faut se méfier, car comme le disent les savoyards :
« qui boit trop de Mondeuse plante la batteuse ! »

24.  joletaxi | 30/03/2009 @ 17:33 Répondre à ce commentaire

@21 Murps

Avez-vous remarqué comment le journaliste se tire une balle dans le pied:le reportage tentait de nous faire croire que les ours envahissent les villages, chassés de leur terrain de chasse qui fond à vue d’oeil.A la fin du reportage,un « ancien »(j’ai du mal à écrire ce terme,cette échéance se rapproche à grande vitesse) expliquait,que 20 ans auparavant, il s’était trouvé nez-à-nez avec un ours en ouvrant sa porte,un ours en mal de distraction sans doute?
De même un reportage sur l’extinction des feux sur la RTBF;Un couple attablé à une table bien garnie au restaurant de notre monument national,l’atomium,explique qu’i est temps de faire « quelque chose » pour arrêter cette société de consommation et de de gaspillage éhonté.Nul doute qu’ils étaient venus à vélo,et que les plats qui créeraient une émeute dans certains pays,étaient là juste pour garnir!

25.  Daniel | 30/03/2009 @ 18:06 Répondre à ce commentaire

Il chauffe sur le climat
portrait
Jean-Marc Jancovici. L’inventeur du bilan carbone, 47 ans, est obsédé par le
réchauffement en cours. Il exhorte les industriels à prendre des mesures.
http://www.liberation.fr/terre.....-le-climat

« Il se méfie de ceux qui idéologisent la cause, car ils la desservent,
dit-il : «Les faits physiques n’ont pas besoin d’être politisés». »

26.  jerem | 30/03/2009 @ 18:20 Répondre à ce commentaire

Moi j’allume tout en meme temps, je fou le chauffage a fond, d’ailleurs le chauffage faudra certainement encore le mettre dans les prochains mois car le mont redoubt crache d’importante quantité de souffre

http://spaceweather.com/swpod2.....n882jq9b73

, le soleil ne veut toujours pas redemarrer, les oceans sont froids…

27.  dubitatix | 30/03/2009 @ 18:35 Répondre à ce commentaire

Après nos amis réchauffistes quasi-congelés au pôle nord, voici le reportage de Paris Match au Groenland… Partie là-bas afin de lutter contre le réchauffement climatique, l’équipe a dû affronter, ô surprise, les rigueurs du froid !!! Au Groenland ! Au mois de mars ! Y’a plus de raison…
Cliquer ici

28.  the fritz | 30/03/2009 @ 18:36 Répondre à ce commentaire

50. joletaxi | 29/03/2009 @ 16:48
C’est pas du léger qu’il boit notre fritz…

Hey Jo, visiblement je ne suis pas le seul à m’arsouiller parmi les lecteurs de ce blog; mais moi c’est au Saint Emilion

29.  joletaxi | 30/03/2009 @ 19:04 Répondre à ce commentaire

@ the Fritz

je n’ai jamais eu aucun doute:ce blog est un repère de « pochtrons ».Il suffit de lire les derniers commentaires.
J’espère ne pas vous avoir vexé,tout cela n’était que de l’humour »belge ».
Par contre, parti comme cela est, il nous en faudra de l’humour pour supporter toutes les « commandements du nouveau catéchisme »
http://www.leblogauto.com/2009.....more-24770

30.  Franck Boizard | 30/03/2009 @ 19:15 Répondre à ce commentaire

Comme je ne regarde pas la télé et que je lis des journaux pas trop cons, je n’étais pas au courant de cette initiative ridicule.

31.  dubitatix | 30/03/2009 @ 19:33 Répondre à ce commentaire

joeletaxi (#28)
Ah, la couleur sombre… Mais pourquoi Diable les Touareg s’obstinent-ils à porter du noir ou du bleu profond?

32.  Araucan | 30/03/2009 @ 19:44 Répondre à ce commentaire

Franck Boizard (#29),

Mais le ridicule des uns fait le rire des autres. lol

33.  Curieux | 30/03/2009 @ 21:47 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#28),

Ah ! c »est américains, pour combattre le RC vont-ils interdire les noirs et autres basanés ?

34.  joletaxi | 30/03/2009 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

« Few challenges facing America and the world are more urgent than combating climate change.The science is beyond dispute and the facts are clear. »

— PRESIDENT-ELECT BARACK OBAMA, NOVEMBER 19 , 2008

With all due respect Mr. President, that is not true.

We, the undersigned scientists, maintain that the case for alarm regarding climate change is grossly overstated. Surface temperature changes over the past century have been episodic and modest and there has been no net global warming for over a decade now.1,2 After controlling for population growth and property values, there has been no increase in damages from severe weather-related events.3 The computer models forecasting rapid temperature change abjectly fail to explain recent climate behavior.4 Mr. President, your characterization of the scientific facts regarding climate change and the degree of certainty informing the scientific debate is simply incorrect.

Yun Akusofu, Ph.D University Of Alaska
Arthur G. Anderson, Ph.D, Director Of Research, IBM (retired)
Charles R. Anderson, Ph.D Anderson Materials Evaluation
J. Scott Armstrong, Ph.D, University Of Pennsylvania
Robert Ashworth, Clearstack LLC
Ismail Baht, Ph.D, University Of Kashmir
Colin Barton Csiro (retired)
David J. Bellamy, OBE, The British Natural Association
John Blaylock, Los Alamos National Laboratory (retired)
Edward F. Blick, Ph.D, University Of Oklahoma (emeritus)
Sonja Boehmer-Christiansen, Ph.D, University Of Hull
Bob Breck Ams, Broadcaster Of The Year 2008
John Brignell, University Of Southampton (emeritus)
Mark Campbell, Ph.D, U.S. Naval Academy
Robert M. Carter, Ph.D, James Cook University
Ian Clark, Ph.D, Professor, Earth Sciences University Of Ottawa, Ottawa, Canada
Roger Cohen, Ph.D Fellow, American Physical Society
Paul Copper, Ph.D, Laurentian University (emeritus)
Piers Corbyn, MS, Weather Action
Richard S. Courtney, Ph.D, Reviewer, Intergovernmental Panel On Climate Change
Uberto Crescenti, Ph.D Past-President, Italian Geological Society
Susan Crockford, Ph.D University Of Victoria
Joseph S. D’aleo, Fellow, American Meteorological Society
James Demeo, Ph.D, University Of Kansas (retired)
David Deming, Ph.D, University Of Oklahoma
Diane Douglas, Ph.D, Paleoclimatologist
David Douglass, Ph.D, University Of Rochester
Robert H. Essenhigh, E.G. Bailey Emeritus, Professor Of Energy Conversion The Ohio State University
Christopher Essex, Ph.D, University Of Western Ontario
John Ferguson, Ph.D, University Of Newcastle
Upon Tyne (retired)
Eduardo Ferreyra, Argentinian Foundation For A Scientific Ecology
Michael Fox, Ph.D, American Nuclear Society
Gordon Fulks, Ph.D, Gordon Fulks And Associates
Lee Gerhard, Ph.D, State Geologist, Kansas (retired)
Gerhard Gerlich, Ph.D, Technische Universitat Braunschweig
Ivar Giaever, Ph.D, Nobel Laureate, Physics
Albrecht Glatzle, Ph.D, Scientific Director, Inttas (Paraguay)
Wayne Goodfellow, Ph.D, University Of Ottawa
James Goodridge, California State Climatologist (retired)
Laurence Gould, Ph.D, University Of Hartford
Vincent Gray, Ph.D, New Zealand Climate Coalition
William M. Gray, Ph.D, Colorado State University
Kenneth E. Green, D.Env., American Enterprise Institute
Kesten Green, Ph.D, Monash University
Will Happer, Ph.D, Princeton University
Howard C. Hayden, Ph.D, University Of Connecticut (emeritus)
Ben Herman, Ph.D, University Of Arizona (emeritus)
Martin Hertzberg, Ph.D, U.S. Navy (retired)
Doug Hoffman, Ph.D, Author, The Resilient Earth
Bernd Huettner, Ph.D
Ole Humlum, Ph.D, University Of Oslo
A. Neil Hutton, Past President, Canadian Society Of Petroleum Geologists
Craig D. Idso, Ph.D, Center For The Study Of Carbon Dioxide And Global Change
Sherwood B. Idso, Ph.D, U.S. Department Of Agriculture (retired)
Kiminori Itoh, Ph.D, Yokohama National University
Steve Japar, Ph.D, Reviewer, Intergovernmental Panel On Climate Change
Sten Kaijser, Ph.D, Uppsala University (emeritus)
Wibjorn Karlen, Ph.D, University Of Stockholm (emeritus)
Joel Kauffman, Ph.D, University Of The Sciences, Philadelphia (emeritus)
David Kear, Ph.D, Former Director-General, Nz Dept. Scientific And Industrial Research
Richard Keen, Ph.D, University Of Colorado
Dr. Kelvin Kemm, Ph.D, Lifetime Achievers Award, National Science And Technology Forum, South Africa
Madhav Khandekar, Ph.D, Former Editor, Climate Research
Robert S. Knox, Ph.D, University Of Rochester (emeritus)
James P. Koermer, Ph.D, Plymouth State University
Gerhard Kramm, Ph.D, University Of Alaska Fairbanks
Wayne Kraus, Ph.D, Kraus Consulting
Olav M. Kvalheim, Ph.D, Univ. Of Bergen
Roar Larson, Ph.D, Norwegian University Of Science And Technology
James F. Lea, Ph.D
Douglas Leahy, Ph.D, Meteorologist
Peter R. Leavitt, Certified Consulting Meteorologist
David R. Legates, Ph.D, University of Delaware
Richard S. Lindzen, Ph.D, Massachusetts Institute Of Technology
Harry F. Lins, Ph.D. Co-Chair, IPCC Hydrology and Water Resources Working Group
Anthony R. Lupo, Ph.D, University Of Missouri
Howard Maccabee, Ph.D, MD Clinical Faculty, Stanford Medical School
Horst Malberg, Ph.D, Free University of Berlin
Bjorn Malmgren, Ph.D, Goteburg University (emeritus)
Jennifer Marohasy, Ph.D, Australian Environment Foundation
James A Marusek, U.S. Navy (retired)
Ross Mckitrick, Ph.D, University Of Guelph
Patrick J. Michaels, Ph.D, University Of Virginia
Timmothy R. Minnich, MS, Minnich And Scotto, Inc.
Asmunn Moene, Ph.D, Former Head, Forecasting Center, Meteorological Institute, Norway
Michael Monce, Ph.D, Connecticut College
Dick Morgan, Ph.D, Exeter University (emeritus)
Nils-axel Morner, Ph.D, Stockholm University (emeritus)
David Nowell, D.I.C., Former Chairman, Nato Meteorology Canada
Cliff Ollier, D.Sc., University Of Western Australia
Garth W. Paltridge, Ph.D, University Of Tasmania
Alfred Peckarek, Ph.D, St. Cloud State University
Dr. Robert A. Perkins, P.E. University Of Alaska
Ian Pilmer, Ph.D, University Of Melbourne (emeritus)
Brian R. Pratt, Ph.D, University Of Saskatchewan
John Reinhard, Ph.D, Ore Pharmaceuticals
Peter Ridd, Ph.D, James Cook University
Curt Rose, Ph.D, Bishop’s University (emeritus)
Peter Salonius, M.Sc., Canadian Forest Service
Gary Sharp, Ph.D, Center For Climate/Ocean Resources Study
Thomas P. Sheahan, Ph.D, Western Technologies, Inc.
Alan Simmons, Author, The Resilient Earth
Roy N. Spencer, Ph.D, University Of Alabama-Huntsville
Arlin Super, Ph.D, Retired Research Meteorologist, U.S. Dept. Of Reclamation
George H. Taylor,MS, Applied Climate Services
Eduardo P. Tonni, Ph.D, Museo De La Plata (Argentina)
Ralf D. Tscheuschner, Ph.D
Dr. Anton Uriarte,Ph.D, Universidad Del Pais Vasco
Brian Valentine, Ph.D, U.S. Department Of Energy
Gosta Walin, Ph.D, University Of Gothenburg (emeritus)
Gerd-Rainer Weber,Ph.D, Reviewer, Intergovernmenal Panel On Climate Change
Forese-Carlo Wezel, Ph.D, Urbino University
Edward T. Wimberley, Ph.D, Florida Gulf Coast University
Miklos Zagoni,Ph.D Reviewer, Intergovernmental Panel On Climate Change
Antonio Zichichi,Ph.D President, World Federation Of Scientists
Footnotes

Swanson, K.L., and A. A. Tsonis. Geophysical Research Letters, in press: DOI:10.1029/2008GL037022.
Brohan, P., et al. Journal of Geophysical Research, 2006: DOI: 10.1029/2005JD006548. Updates at http://www.cru.uea.ac.uk/cru/data/temperature.
Pielke, R. A. Jr., et al. Bulletin of the American Meteorological Society, 2005: DOI: 10.1175/BAMS-86-10-1481.
Douglass, D. H., et al. International Journal of Climatology, 2007: DOI: 10.1002/joc.1651.

une petite liste à tenir sous le coude, quand on vous parle de consensus

35.  ardeche07 | 30/03/2009 @ 22:11 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#33),
C’est marrant il y en a 4 qui font parti du GIEC !

36.  Myke | 31/03/2009 @ 9:08 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#33) A propos du premier de la liste (Akasofu) voir la dernière mise à jour de « pensée unique » qui rend compte d’un de ses article récent (19/03/09) « Two natural components of the recent climate change ». Il y a un lien sur le site.
Le résumé de Jean Martin est déjà très clair, mais l’article est facile à lire même pour un lecteur en anglais très moyen (que je suis), et très documenté (nombreuses courbes chronologiques, cartes, photographies)
Une démarche pragmatique et modeste dont devraient s’inspirer beaucoup d’ « experts » en climatologie.

37.  Chria | 31/03/2009 @ 10:35 Répondre à ce commentaire

l’article est très intéressant et confirme les travaux des russes mais j’ai l’impression qu’il oublie le fait que les modèles du giec sont aussi basé sur l’augmentation du taux de GES et des conséquences sur l’effet de serre. Il est encore trop tôt pour savoir si la stagnation des temp depuis 2000 va se transformer en nette refroidissement ou alors si elle n’est que le prémisse à une nouvelle remontée. L’article ne montre absolument pas que les GES n’ont pas d’impact, et donc ne répond aux problèmes du RCA, mais il éclaire bien les causes naturelles des évolutions des températures.

C’est un combat de prédiction toutes plus aléatoires les unes que les autres. L’important est surtout d’avoir conscience qu’en l’état de la recherche il faut multiplier les observations et les mesures afin de savoir vers quelle piste orienter les recherches. Je sais vous allez me dire que le giec n’a pas de doute et nous assène à coup de trique sa théorie de l’effet de serre, et qu’il faut bien résister par honneteté scientifique, mais il faut quand même souligner que les modèles du giec ont soulevé un lièvre et que sans eux on ne serait pas là à débattre infiniment (et avec aussi un plaisir infini…).

38.  Chria | 31/03/2009 @ 10:38 Répondre à ce commentaire

D’ailleurs, on pourrait faire une moyenne entre les deux courbes (giec et oscillations) est tout le monde serait content…
On l’a, notre consensus ! 😈

39.  Myke | 31/03/2009 @ 11:41 Répondre à ce commentaire

Chria (#36). Ce que vous dites est exact, mais vous avez pu remarquer l’extrême prudence du rédacteur, qui ne fait aucun pronostic, n’utilise aucun « modèle », et même évite d’ « expliquer » les phénomènes dont il se contente de donner une description (aussi bien la tendance de sortie du little ice age que l’oscillation).
Quand à l’effet de serre, il ne le nie pas (ce qui est peut-être habileté et diplomatie de sa part) mais lui donne par soustraction une importance marginale, ce qui pourrait être une amorce de négociation.
Dans sa conclusion (pages 46 et 47), il plaide donc surtout pour une réouverture du dossier.
Mais nous savons bien qu’actuellement aucune discussion n’est possible avec le Giec qui a choisi le monisme et qui s’est complètement enferré dans ce système intellectuel.
Science is not « settled », it is « blocked ».
C’est dommage.

40.  Araucan | 1/04/2009 @ 9:21 Répondre à ce commentaire

Effet de cette campagne en Californie. Peanuts !

41.  Araucan | 7/04/2009 @ 17:34 Répondre à ce commentaire

Araucan (#40),

Extrait de cet article http://fr.news.yahoo.com/4/200.....1ccfa.html.

Il est clairement dit que l’on n’y arrivera pas : alors pourquoi s’embêter ?

Le réchauffement climatique devrait excéder le seuil des 2°C

Le réchauffement climatique devrait probablement excéder le seuil des 2°C considéré par l’Union européenne comme déclencheur d’un changement « dangereux », selon des experts en question climatique interrogés par Reuters.
…/….
Pour dix d’entre eux, il est au mieux « improbable » que la communauté internationale parvienne à contenir sous les 2°C la hausse des températures moyennes de la planète par rapport à la situation préindustrielle.

Dans le jargon du GIEC, « improbable » renvoie à moins d’une chance sur trois.

« Scientifiquement, c’est possible. Mais compte tenu du niveau de volonté politique, c’est improbable », précise Salemeel Huq, de l’Institut international de l’environnement et du développement basé à Londres.

Et David Karoly, de l’Université de Melbourne, juge lui « très improbable » que le monde remplisse cet objectif.

« La concentration dans l’atmosphère de gaz à effet de serre à durée de vie longue est déjà suffisante pour provoquer un réchauffement supérieur à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, et nous continuons d’en émettre toujours plus », explique-t-il.
…/…

42.  Fabge02 ex-Fabge | 7/04/2009 @ 19:24 Répondre à ce commentaire

Je trouve ça très bien : si, par je ne sais quel miracle ou bidouillage de données, le niveau de CO2 émis avait baissé, on aurait pu lui imputer la stagnation (baisse ?) des températures. Comme ce n’est pas le cas, l’expérience continue. Les taux de CO2 vont croître, inéluctablement car les pays en développement n’ont d’autre choix que de brûler du fossile. Si les températures suivent les cycles décrits par les russes, ce qui me semble le plus probable, les courbes CO2 températures vont sérieusement décrocher.
Que se passera-t-il alors? Je n’en ai pas la moindre idée.

43.  Vazkor | 7/04/2009 @ 19:41 Répondre à ce commentaire

L’article sur Yahoo est déjà indisponible.
Bizarre, vous avez dit bizarre…

44.  Araucan | 7/04/2009 @ 20:05 Répondre à ce commentaire

Vazkor (#43),

http://fr.news.yahoo.com/4/200.....1ccfa.html

(il y avait un point en trop au bout de l’adresse, désolé)

45.  Chria | 7/04/2009 @ 23:09 Répondre à ce commentaire

Je crois que cela ne marche toujours pas

46.  Araucan | 7/04/2009 @ 23:45 Répondre à ce commentaire

Voici l’article en entier :

http://fr.news.yahoo.com/4/200.....1ccfa.html

Le réchauffement climatique devrait excéder le seuil des 2°C

il y a 7 heures 17 min
Reuters Alister Doyle et Gerard Wynn

Le réchauffement climatique devrait probablement excéder le seuil des 2°C considéré par l’Union européenne comme déclencheur d’un changement « dangereux », selon des experts en question climatique interrogés par Reuters.
Neuf des onze experts sollicités pour cette étude, tous membres du comité de rédaction du rapport du Groupe intergouvernemental sur le climat (GIEC), jugent par ailleurs que les éléments démontrant la responsabilité de l’activité humaine dans l’évolution du climat ont gagné en importance ces deux dernières années.

En 2007, dans son dernier rapport en date, le GIEC se disait certain à 90% que les activités humaines, et avant tout la combustion d’hydrocarbures, étaient la principale cause du réchauffement observé ces cinquante dernières années.

Interrogés à titre personnel, la plupart d’entre eux anticipent aussi une fonte des glaces l’été dans l’océan Arctique et une élévation du niveau des océans plus rapides que les projections avancées en 2007 par le GIEC.

« Un grand nombre des effets que nous observons aujourd’hui dépassent ce que nous anticipions », souligne William Hare, de l’Institut de recherche de Potsdam sur les effets du climat.

Pour dix d’entre eux, il est au mieux « improbable » que la communauté internationale parvienne à contenir sous les 2°C la hausse des températures moyennes de la planète par rapport à la situation préindustrielle.

Dans le jargon du GIEC, « improbable » renvoie à moins d’une chance sur trois.

« Scientifiquement, c’est possible. Mais compte tenu du niveau de volonté politique, c’est improbable », précise Salemeel Huq, de l’Institut international de l’environnement et du développement basé à Londres.

Et David Karoly, de l’Université de Melbourne, juge lui « très improbable » que le monde remplisse cet objectif.

« La concentration dans l’atmosphère de gaz à effet de serre à durée de vie longue est déjà suffisante pour provoquer un réchauffement supérieur à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, et nous continuons d’en émettre toujours plus », explique-t-il.

Cette étude a été réalisée en marge de la conférence de Bonn, en Allemagne, où les délégations de 175 nations sont réunies jusqu’à mardi dans le cadre des négociations sur le futur traité censé succéder au Protocole de Kyoto.

L’Union européenne, à l’instar d’associations écologistes, considère nécessaire de limiter le réchauffement à 2°C par rapport aux températures moyennes enregistrées avant la révolution industrielle pour éviter un scénario noir (élévation du niveau des mers, inondations, sécheresses ou canicules).

Pour l’heure, le réchauffement moyen est de 0,7°C.

Version française Henri-Pierre André

47.  Marot | 8/04/2009 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

Araucan (#46),
Cette étude est manifestement du type « au dire d’expert ».

Je recommande la lecture de
http://www.forecastingprincipl.....udit31.pdf

On y trouve tout ce qui fait que ce genre d’étude n’est pas crédible ainsi que bon nombre de sottises déjà publiées.

48.  Araucan | 8/04/2009 @ 14:29 Répondre à ce commentaire

Marot (#47),

C’est pour cela qu’au début je n’ai pas collé l’ensemble de l’article : c’est du doigt mouillé de gens déjà tellement impliqués dans cette question.
Le point qui je voulais mettre en lumière était : « on n’arrivera pas à limiter la hausse de température à 2 °C ».
Pourquoi nous embêter alors avec quelque chose que l’on ne maîtrisera pas ? Comment tenir une position aussi illogique ?

(NB: je suis persuadé que toutes ces prévisions sont structurellement fausses et qu’y croire relève d’une intoxication collective entretenue, mais j’aime bien relever les illogismes dans le discours pro RCA).

49.  Serguei | 22/10/2009 @ 9:23 Répondre à ce commentaire

RETOUR A L’OBSCURANTISME :  »j’ai lu le commentaire d’une personne qui à peur du noir elle fait allusions aux quartiers dangereux s’ils ne sont pas eclairés. la nuit est faite pour dormir et je suppose que les gens mal intentionnés ne voient pas mieux que quiconque de ce fait ils resteront chez eux » ( je cite ) un commentaire aussi navrant montre que la fin est proche : la DECROISSANCE obligatoire.

Sorry, the comment form is closed at this time.