Un groupe sous-contrôle judiciaire pour « coup » contre une centrale électrique

[Ces tentatives de sabotage de centrales électriques sont cautionnées par James Hansen, le célèbre climatologue, qui n'hésite pas à témoigner en faveur des manifestants]
• • • • •

La police a arrêté 114 individus suspectés de planifier un attentat visant une  centrale électrique au charbon de Nottinghamshire. Les agents de police ont arrêté ces individus juste après minuit, lors de leur descente policière dans une école privée de Sneinton, à Nottingham.

Réchauffement climatique
La centrale de Ratcliffe-On-Soar, lieu de manifestations déjà en 2007

Ils ont dit que ces protestataires auraient posé une "menace sérieuse" au fonctionnement normal de la centrale électrique de Ratcliffe-On-Soar. Un porte-parole de la police de Nottingham nota que les "équipements spécialisés" trouvés lors du raid laissent croire que la centrale au charbon était la cible.

"Juste après minuit, les forces de police de Nottinghamshire arrêtèrent 114 hommes et femmes à travers la G.B., suspectés de conspiration pour s'introduire sans autorisation dans la centrale dans le but de causer des dégâts".
En avril 2007, 11 activistes écologistes ont été arrêtés après qu’ils se soient introduits dans la centrale électrique au charbon pour protester contre ses émissions de gaz à effet de serre. Le Nottingham Evening Post annonça à grands fracas que la police avait contacté plusieurs centrales électriques au charbon du Nord et Centre du pays pour les avertir de possibles protestations pendant le weekend prolongé de Pâques.

Un porte-parole d’Eon, propriétaire de la centrale électrique, a dit : "On peut confirmer que la centrale électrique de Ratcliffe était celle visée par la protestation prévue pour ce (lundi) matin de bonne heure. "Même si nous comprenons que chacun a le droit de protester pacifiquement et légalement, aucun de ces critères n'était respecté.

"Nous allons aider les forces de police dans leur enquête d'une tentative qui aurait pu être très dangereuse et irresponsable de gêner le bon fonctionnement d’un centrale électrique.

"Nous ne savons pas encore pourquoi ces manifestations ont été organisées. Mais, nous pensons que c’est lié à la nouvelle centrale au charbon qu'Eon prévoit de construire à Kingsnorth, au Kent."

Le conseiller de la ville de Nottingham, David Mellen a dit que la police a investi l’école privée d’Iona dans une opération "basée sur des informations du service de renseignement."

Il mentionna : "je ne sais pas si c’est l’école ou le parking qui était utilisé. Le voisinage a rapporté qu’il y avait beaucoup de bruits après minuit. Il semblait que ce lieu était utilisé comme point de rendez-vous pour des individus venant de tout le pays."
Toutes les personnes arrêtées ont été relâchées sous contrôle judiciaire.

Source, traduction par Vinety

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone