Le véritable danger du réchauffement climatique.

(Valclav Klaus est président de la République tchèque et préside à ce titre le Conseil des ministres de l'UE jusqu'en juin 2009. Il est l'auteur d'un livre intitulé "Blue Planet in Green Shackles – What Is Endangered: Climate or Freedom?" "La planète bleue dans de vertes chaînes – Qui est menacé : le climat ou la liberté ?")

• • • • •

Réchauffement climatique
V. Klaus, Président tchèque

PRAGUE – Je suis surpris du grand nombre de personnes en Europe, aux USA et ailleurs qui soutiennent une politique de l'environnement sous-tendue par une hystérie quant au réchauffement climatique. Je pense notamment à la législation sur le plafonnement et l'échange des droits d'émission de gaz à effet de serre (cap-and-trade initiative) et à la subvention des sources d'énergie "verte". Je suis convaincu qu'il s'agit d'une erreur stratégique – non seulement en raison des incertitudes quant aux dangers du réchauffement climatique, mais à cause de la certitude des dégâts que ces mesures vont engendrer.

J'ai été invité récemment à parler de cette question lors d'une conférence à Santa Barbara en Californie. Mon auditoire comportait des dirigeants d'entreprise qui espéraient profiter des mesures d'échange des droits d'émission, des subventions aux énergies renouvelables et des emplois "verts". Je leur ai conseillé de ne pas se laisser prendre par le climat d'hystérie qui prévaut dans ce domaine.

L'Europe a plusieurs années d'avance sur les USA en ce qui concerne les mesures visant à limiter le réchauffement climatique. Tous les membres de l'UE ont ratifié le Protocole de Kyoto et adopté un large éventail de mesures pour diminuer leurs émissions et atteindre les objectifs fixés par le Protocole.

Ces mesures comportent le plafonnement et l'échange des droits d'émission de gaz à effet de serre (ce que l'on appelle aussi le négoce des émissions polluantes), des taxes élevées sur l'essence et des programmes ambitieux de construction d'éoliennes, ainsi que d'autres projets d'énergie renouvelable. Elles ont été décidées au moment où l'économie européenne se portait bien – et on peut l'espérer, avec la conscience de leur coût – des plus significatif.

Avec la crise financière mondiale et le brusque ralentissement de l'économie, deux choses deviennent claires. Premièrement ces sources d'énergie sont très coûteuses et deuxièmement, les mesures de rationnement comme les droits d'émission constitueront une menace permanente sur l'activité économique. Paradoxalement, les émissions n'ont pas diminué en raison de ces mesures, mais à cause de la récession mondiale.

Cela ne m'étonne pas, car je me suis fortement impliqué dans la transition de mon pays du communisme vers une société libre et l'économie de marché. Nos industries lourdes, vieilles et démodées, ont mis la clé sous la porte pratiquement du jour au lendemain, car elles étaient incapables de faire face à l'ouverture de l'économie. Cela a entraîné une réduction spectaculaire des émissions de CO2.

Le secret derrière la réduction des émissions était donc le déclin économique. Lorsque l'économie a redémarré en République tchèque et dans d'autres pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, les émissions ont naturellement augmenté. Il est évident qu'il y a une très forte corrélation entre croissance économique et utilisation de l'énergie.

Je suis donc étonné de voir des gens adhérer à l'argument politique la mode selon lequel des mesures comme les droits d'émission des gaz à effet de serre, les plans d'action gouvernementaux et les subventions aux énergies renouvelables peuvent bénéficier à l'économie. On prétend que les gouvernements, en collaboration avec le secteur privé, vont créer une "nouvelle économie de l'énergie", que les entreprises impliquées vont réaliser des bénéfices et que tout le monde s'en trouvera mieux.

C'est illusoire. Le négoce des droits d'émission n'aboutira qu'à une hausse du coût de l'énergie. Les consommateurs seront donc contraints de resserrer les cordons de leur bourse et de restreindre leurs dépenses dans d'autres domaines. Certaines entreprises "vertes" qui fourniront de l'énergie verte à prix élevé tireront peut-être leur épingle du jeu, mais l'effet économique net sera négatif.

Il faut avoir une vue d'ensemble. Il est possible de réaliser des bénéfices quand l'énergie est rationnée ou subventionnée, mais à condition que la croissance soit faible, voire négative. Autrement dit,à long terme, chacun bataillera pour avoir sa part du gâteau – un gâteau qui sera plus petit en raison du rationnement de l'énergie.

Cela n'augure rien de bon, que ce soit en terme de croissance ou de sortie de la crise actuelle.

Source : Project Syndicate

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  piloteman | 2/06/2009 @ 13:01 Répondre à ce commentaire

manque plus que les extra terrestres, les terroristes , les maîtresses jalouses, et les médias auront presque tout dit sur ce qu’ils ne savent pas

52.  jeff hersson | 2/06/2009 @ 13:15 Répondre à ce commentaire

piloteman (#51), Les journalistes français m’épateront toujours, de leur capacité à résoudre l’enquête avant même qu’on aie localisé les premiers débris de l’appareil…

53.  Chria | 2/06/2009 @ 13:46 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#49),
Il était hier au grand journal et a dit exactement la même chose, ou plutôt « le réchauffement climatique est aussi responsable, on aura de plus en plus d’orage… ».
Ma mâchoire est tombé ainsi que celle de ma femme qui a bien rigolé et à enfin compris que je n’étais pas fou lol

54.  Abitbol | 2/06/2009 @ 14:34 Répondre à ce commentaire

Chria (#53),
hahaha, ma femme n’est pas encore sûr que je sois sain d’esprit, je dois avoir d’autres atouts…
Mais c’est vrai que ça serait presque drôle s’il n’était pas question d’un crash aérien avec ses dizaines de victimes.

56.  Daniel | 2/06/2009 @ 20:36 Répondre à ce commentaire

Ce soir sur France Inter : l’ascension de Himalaya plus difficile a cause du RC

58.  Flo | 3/06/2009 @ 13:31 Répondre à ce commentaire

Sur le crash :

« Est-ce qu’on est entré dans une période de chocs climatiques d’une violence absolument extraordinaire? C’est une des questions qu’il va falloir se poser », J.L. Borloo (Source lci.fr)

Dire que l’on se reproche parfois sur ce blog de confondre météo et climat!

59.  Chria | 3/06/2009 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

Quelques perles :
– Quand on lit l’article on voit bien que le journaliste mélange tout :
http://www.romandie.com/infos/.....giwhsn.asp

– Si vous lisez le lien 55 vous verrez un truc marrant : pas une seule fois dans l’article il ne parle de changement climatique, c’est juste dans le titre…

– La meilleure à rajouter dans la liste, accrochez-vous
http://www.lefigaro.fr/science.....agues-.php

60.  jeff hersson | 3/06/2009 @ 14:58 Répondre à ce commentaire

Chria (#59), Ah oui, quand même…
Ma femme me fait la tronche, c’est la faute du CC, à coup sûr…

61.  scaletrans | 3/06/2009 @ 15:28 Répondre à ce commentaire

Chria (#59),

D’où il ressort que les lecteurs du Figaro ont l’air moins c*.* que les rédacteurs (si l’on se fie aux commentaires…).

62.  andqui | 3/06/2009 @ 17:20 Répondre à ce commentaire

Chria (#59),

Vous rigolez, mais c’est sérieux. Tiens, pas plus tard qu’hier soir, je rentre du boulot et qu’est-ce que je trouve… un mec dans mon lit avec ma femme.
Je m’avance pour le virer mais il me dit tout de go: « vous vous trompez, cher Monsieur, je me suis réfugié chez vous car l’angoisse du réchauffement m’a saisi brutalement dans la rue. Votre charitable épouse, témoin de mon effarement, m’a gentiment proposé de me réconforter. »
Je lui répond que le RCA n’angoisse que les journalistes de Libé et du Monde; il me dit alors: « vous, vous n’êtes qu’un négationniste, un de ces salauds de la clique à Allègre, un autre Faurisson du climat et je vais vous dénoncer à la milice climatique. »
Alors, j’ai fermé ma G. parce que le gonze ne plaisantait pas. Je lui ai offert un pastis parce qu’au fond, il ne faut pas se fâcher, ça renforce le RCA.

63.  jeff hersson | 3/06/2009 @ 18:23 Répondre à ce commentaire

andqui (#62), :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

64.  REDBARON 17 | 3/06/2009 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

andqui (#62),
T’es sûr que ce n’est pas le « refroidissement » actuel qui a incité ce brave garçon à rechercher un peu de… chaleur…??? !!!!!!!!

65.  Chria | 3/06/2009 @ 19:21 Répondre à ce commentaire

andqui (#62), lol

Je suis devenu alcoolique à cause du RCA.
A force d’entendre parler du réchauffement climatique dans les médias, j’ai recherché sur internet des informations. Au fil de mes pérégrinations je suis tombé sur un forum qui niait le réchauffement ! Les fous. Puis, après m’être fait bien enfoncé par un certain MT, j’ai fini par réfléchir par moi même et comme souvent dans ces cas là, cela a généré beaucoup d’angoisse. Voyant par hasard que certains forumeurs de ce site appréciaient les choses de la vie, j’ai voulu gouté un bon whisky et j’ai trouvé un grand réconfort dans ce breuvage tourbeux à souhait qui vous fait pendre le RCA avec philosophie. Depuis, je suis alcoolique, et c’est dur.
Maudit RCA !

66.  Fabge02 | 3/06/2009 @ 19:58 Répondre à ce commentaire

Sur un chat du monde à propos de la disparition du vol Rio-Paris :

Question de Clipperton : Certains spécialistes avancent l’idée que les normes de certification n’ont pas évolué pour tenir compte des phénomènes climatiques plus violents dus au rechauffemement. Qu’en pensez-vous ?

Réponse de François Grangier : Je n’ai personnellement noté aucune modification spectaculaire des conditions climatiques rencontrées. Tout au plus une variation du nombre de jours de brouillard ou de la direction habituelle des vents. A l’échelle de la vie d’un homme, je pense que ces variations n’ont aucune signification

Il en est ainsi dés qu’on pose la question à un vrai professionnel confronté à des risques réels.

67.  Araucan | 3/06/2009 @ 21:25 Répondre à ce commentaire

Chria (#59),

L’article suisse est effectivement une énorme perle dans son genre…sur le RCA et le reste d’ailleurs !

68.  Araucan | 3/06/2009 @ 22:23 Répondre à ce commentaire

Sur l’accident du vol AF

http://wattsupwiththat.com/200.....#more-8151

69.  ardeche07 | 3/06/2009 @ 22:24 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#61),
En effet la plupart des commentaires sont bien plus sensés que l’article, et lorsque on regarde l’analyse d’un rare commentateur réchauffiste on admire la contradiction et le non-sens :

EXTRAIT:
Il fait au moins 23 degree a Dublin depuis 5 jours.. il n’y a pas un seul nuage et il n’a jamais fait aussi chaud pendant une periode aussi longue ! De memoire d’homme cela ne s’est jamais vu d’apres les irlandais !! Evidement ils sont contents mais…

Certes c’est anecdotique comme information mais bien representatif d’un problemem mondiale!!

C’est tout un climat qui peut se retrouver chambouler et donc d’inombrables problemes qui vont arriver : plus de maladies( car les hivers ne sont plus assez froid et ne tuent plus les bacteries. le resultat c’est les grippes aviaires et porcines). On aura moins de recoltes dans les champs et donc les prix des aliments vont monter ce qui est une catastrophe pour les pays pauvres.. Un autre probleme c’est la surpopulation des pays pauvres.. Pendant ce temps la population europeenne decroit.. Dommage que le monde entier ne decroit pas en meme temps !!!

On comprend bien l’effet catastrophique des 23°C à Dublin, c’est vrai ça doit être terrible…
Quand à la grippe c’est le summum, un hiver plus doux donne plus de grippe , c’est étrange si la grippe n’aime pas le froid pourquoi se manifeste -t-elle en hiver ??? mais c’est sur que lorsque l’on croit que la grippe est due à une bactérie…
Le couplet sur la baisse des récoltes due au réchauffement est pas mal non plus, il ferait bien de regarder dans l’histoire quel etait le rendement agricole pendant le petit age Glaciaire..
Comment peut-on etre naif à ce point ?

70.  Araucan | 4/06/2009 @ 10:05 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#69),

Non angoissé … sur des événements sur lesquels on ne peut rien directement mais sur lesquels on vous fait croire que vous êtes coupables forcément coupable…
Ce peut être aussi l’angoisse d’un monde qui n’arrête pas de changer et qui n’est pas prévisible…

71.  Chria | 5/06/2009 @ 18:22 Répondre à ce commentaire

A l’instant sur france 5 gérald chez pas quoi, le pote à Hulot qui avait annoncé que le réchauffement est une cause de la catastrophe de l’avion (plus de gros cumulo), a retire sa casquette Hulot et a mis de l’eau dans son vin, en précisant qu’il avait appelé ces copains du cnrs et du giec et qu’ils lui on dit qu’ils n’avaient que des tendances, mais pas de certitude. Par contre il explique ensuite que son expérience personnelle de 30 ans lui a montré que ces cumulo sont aujourd’hui beaucoup plus grands et hauts.

72.  Marot | 5/06/2009 @ 19:55 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#69), Chria (#59),
Déjà le texte « journalistique » contient trois horreurs :

1) Le sismographe, cela n’existe plus en tant qu’appareil unique. La fonction de détection, sismomètre, et la fonction d’enregistrement numérique, enregistreur, sont séparées.

2) Les « sismographes » ont beaucoup changé depuis 30 ans, ce ne sont plus du tout les mêmes qu’alors.

3) La houle est créée par des vents oui, mais autant par leur durée que par leur force. Si l’on attend des tempêtes et des cyclones pour avoir de la houle, on peut attendre longtemps.

Une belle animation de suivi de la houle dans le pacifique fournie par Boost (ENST et IFREMER)
D’autres animations sont dans http://www.boost-technologies.com/shom/

Je soupçonne le reste de l’article d’être à l’avenant.

Le curieux ira sur les sites des deux fabricants principaux de susmographes.:
Guralp http://www.guralp.com/
Kinemetrics http://www.kinemetrics.com

73.  Daniel | 5/06/2009 @ 22:50 Répondre à ce commentaire

Chria (#71),

Une intense vague de froid a frappé le sud du Brésil, où il gèle rarement ce qui prouve que, peut-être, est en train de se préparer un hiver plus froid que la normale.

http://www.meteogiornale.it/news/read.php?id=20277

Sorry, the comment form is closed at this time.