L’empreinte carbone comparative

• • • • •

La question cruciale de l'empreinte carbone est enfin traitée de manière appropriée par les journalistes d'investigation grolandais. La chute est plutôt convenue – surtout pour les lecteurs de Skyfall – mais imparable.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  Outrecuistre | 17/06/2009 @ 14:22 Répondre à ce commentaire

Je viens de finir de lire le livre de Gérondeau sur le C02 « un mythe planétaire ». Cet ouvrage est plein de bon sens et m’a donné une autre perspective sur toute cette histoire! Je le conseille vivement notamment pour la reflexion sur la consommation inéluctable des ressources fossiles quelles que soient les politiques ou incitations adoptés en occident, et son influence sur les dégagements de CO2. L’application stricto sensu du protocole de Kyoto ne ferait que ralentir la consommation de pétrole/gaz/charbon et ainsi étaler considérablement la transition vers d’autres énergies. Il faudrait au contraire tout brûler rapidement!

52.  miniTAX | 17/06/2009 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

L’application stricto sensu du protocole de Kyoto ne ferait que ralentir la consommation de pétrole/gaz/charbon et ainsi étaler considérablement la transition vers d’autres énergies

Ca pourrait, peut-être, ralentir la conso de fossiles dans les pays qui sont tenus de réduire le CO2 mais en aucun cas réduire la conso globale. Croire le contraire, c’est ne pas voir plus loin que le bout de son nez.
Tout simplement (et c’est un point que Gérondeau ne soulève pas assez à mon goût) parce que la réduction dans les pays riches va mécaniquement faire baisser les prix (loi de l’offre et de la demande toussa) et donc forcément rendre plus attractifs les fossiles pour les pays pauvres qui ne pourront pas « profiter » des bienfaits de la taxe carbone à la française et qui s’empresseront donc d’en profiter pour se développer aussi vite qu’ils peuvent et ils ont bien raison ! Sauf à balancer des bombes thermonucléaires sur la tronche les émirs pétrolifères qui veulent vendre leur fossile et sur les ateliers du monde qui veulent en acheter, il faut être couillon pour croire que vendeurs et acheteurs vont se bouder juste pour faire plaisir à Mère Gaïa pour d’hypothétiques bénéfices futurs scénarisés par de la science Nintendo des climatologues.

Les chiffres sont implacables, les fossiles que les chinois brûlent EN PLUS chaque année correspond à notre consommation chaque année! Dit autrement, au cas où ce n’est pas clair pour certains tellement c’est incroyable, si, à partir de 2010 jusqu’à la fin des temps, la France ne brûle plus aucun fossile (mais bon, personne n’est obligé de se suicider hein), à partir de 2011, la somme des émissions France + Chine aura quand même augmenté par rapport à 2009 rien qu’à cause de la croissance chinoise. Ce n’est pas pour rien que contrairement aux crétins de bureaucrates européens qui ont négocié sur notre dos et qui ont capitulé unilatéralement, le Sénat américain puis l’administration Bush n’ont jamais voulu d’une réduction qui n’implique pas la Chine et les autres gros émetteurs présents et futurs, doctrine idiote tant que c’était prônée par Bush mais devenue du bon sens maintenant que le Messie Obama s’est mis à l’adopter.

53.  Peak.Oil.2008 | 17/06/2009 @ 16:13 Répondre à ce commentaire

@Outrecuistre.

Comment on fait quand on arrive au pic énergétique mondial et que l’on a plus assez d’argent (mais des dettes) et plus d’énergie (mais des infrastructures pourries) pour investir dans quoi ce soit de neuf ? Est-on encore en position d’investir ? A part apprendre à faire sans je ne vois pas très bien ce qui est possible. Passé le pic toutes énergies confondues, le monde est en décroissance, et dans ce contexte tout coûte de plus en plus cher (pouvoir d’achat en berne). Dans ces conditions, le soleil en boite, c’est pour après-après-demain ( http://news.bbc.co.uk/2/hi/sci.....103557.stm ).

Brûler le plus rapidement tout ce qui reste, est ce que nous avons fait, ce que nous faisons le mieux, ce que nous continuons à faire, et c’est aussi le moyen de s’assurer une décroissance des plus chocs. Parmi un nombre croissant de citoyens, l’écologie gagne des points, mais il semble que le fatalisme en gagne bien davantage. Les citoyens sont bien conscients que les verts ne pourront pas nous sauver du merdier dans lequel on s’est mis tous ensembles.

Les verts sont méprisés par les flambeurs depuis bien 40 ans, et maintenant que les flambeurs voient leur château de carte se fissurer, ils en viennent pathétiquement à soutenir des politiques vertes qu’ils ont méprisées depuis des décennies. Ne vous faites pas leurrer par le marketing écologique des partis et des corporations, le monde n’est pas devenu pro-écolo parce que le discours l’est devenu. L’être humain s’accommode souvent d’une certaine dissonance cognitive (d’ailleurs la parano et l’optimisme qui rêgnent sur ce site ont paradoxalement tendance à me fasciner).

J’ai bien l’impression que le ‘Toujours Plus’ est toujours classé numéro Uno.

Je vous conseille ‘Peak Everything’ de Richard Heinberg et j’envie votre techno-optimisme, vous aves bien de la chance.

54.  the fritz | 17/06/2009 @ 16:18 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#52),
C’est d’une implacable logique, sauf si l’on croit à la fusion nucléaire pour dans 20 ans

55.  Curieux | 17/06/2009 @ 16:18 Répondre à ce commentaire

Peak.Oil.2008 (#45),
TOUS les organismes VIVANTS modifient profondément leur biotope.
Les algues bleus (production d’un pur poison, l’O2), les cocolithes (destruction massive du CO2) et plus récemment cette nouvelle « le déplacement de troupeaux d’éléphants (natif du coin) à entraîné en moins d’un an la reconstitution de la savane en forêt.

56.  Curieux | 17/06/2009 @ 16:22 Répondre à ce commentaire

Peak.Oil.2008 (#53),

l’écologie gagne des points

Et le chômage aussi.

57.  scaletrans | 17/06/2009 @ 16:39 Répondre à ce commentaire

Peak.Oil.2008 (#53),

« We are pressed for time, the climate situation is worse. I think we should go with a faster line of experiments. Iter should admit its limitations and it will give a limited contribution to fusion, but to get to ignition you need to follow a different road, »

Comment accorder du crédit à un « scientifique » qui nous ressasse l’antienne de la FARCE ? Sinon je suis incapable de dire s’il faut faire ITER ou non; je pense que oui car c’est une expérience en vraie grandeur qui peut changer notre destin.
Par contre, pour les besoins plus immédiats, l’arrêt de Super Phénix fut une erreur considérable, perpétuée à la grande joie des Greenies qui s’attaquent uniquement aux projets de ce genre hors des USA. Les Brésiliens, eux, ne se sont pas laissés faire.

58.  Peak.Oil.2008 | 17/06/2009 @ 16:49 Répondre à ce commentaire

@Curieux (55). Vous mettez quelques centaines de milliers d’hommes le long de Gange et vous quantifiez le nombre de bactéries au cm3. Vous en rajoutez quelques centaines de millions et vous me dites si il y eu une évolution du nombre de bactéries. L’accumulation des bactéries est-elle souhaitable ? Si oui, rajoutez des hommes !

@Curieux (56). Forcément, nous sommes entrez en décroissance (depuis 2007-2008) et c’est parti pour durer même si on peut espérer un mini sursaut avant un plongeon bien plus sérieux (qui aura comme seul mérite de clarifier les choses). Le chômage passera au second plan quand la politique sera remise en cause et que la stabilité même des états sera menacée. La dictature sera certainement la réponse dans bien des états pour contenir le flot de chômeurs endettés … Les états policiers ont bien de l’avenir, le féodalisme de droite aussi (avec une com mêlant raison d’état, écologie et socialisme ) !

59.  REDBARON 17 | 17/06/2009 @ 17:38 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#52),

D’accord avec ton analyse, si on pense que les pays comme la Chine mais aussi l’Inde; le Brésil… vont se plier aux diktats « carbonés » de l’occident… on se met le doigt dans l’œil… bien profond.

Alors espérons dans les nouvelles techno, l’hydrogène, les piles à combustible…
Mais à mon avis la fusion c’est pas pour dans 20 ans , FRITZ est optimiste… mais il faut, il y a tellement de catastrophistes…

60.  Outrecuistre | 17/06/2009 @ 17:57 Répondre à ce commentaire

Oui donc d’apres Gérondeau, peu importe si le CO2 à un effet sur le climat ou pas, vu que ses emissions vont se résorber avec les quantités d’énergie fossile déclinantes. Voila le résumé et la preuve de l’inutilité des politiques anti-CO2 (s’il en fallait encore une).

61.  Peak.Oil.2008 | 17/06/2009 @ 18:18 Répondre à ce commentaire

@Scaletrans.
Je vote écolo même si je suis pour le nucléaire (on a une chance énorme d’en avoir dans le contexte de décroissance qui s’installe). Hélas, on est encore loin de la fusion mais il faut investir massivement sans compter sur des résultats garantis. Par rapport à mon vote, c’est un compromis, il faut faire avec cette particratie.

62.  REDBARON 17 | 17/06/2009 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

Outrecuistre (#60),
Le problème est que si un politique, de droite ou de gauche, s’aventurait à dénier l’action présumée du CO2 sur le RCA, il se ferait réduire en cendres par la nouvelle religion et ses prélats. Allègre s’y est essayé, avec modération et, même le « Canard enchaîné » le dézingue pour ses prises de position climatique.

Et puis le CO2 va permettre l’instauration d’une « belle taxe » applaudie par tous les verdâtres en mal d’imagination… et confortés par leur score aux Européennes.

63.  jeff hersson | 17/06/2009 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

la perle du jour, signée une fois de plus Maxi(!)Sciences :

Réchauffement climatique : des effets déjà observables aux États-Unis

il y a 1 heure 28 min
Maxisciences Maxisciences

* Imprimer

États-Unis – Mardi, l’administration Obama a déclaré dans un rapport que les impacts du réchauffement climatique étaient déjà observables, et sans doute irréversibles, sur le territoire américain.

« Le changement climatique est là dès maintenant, pas dans des décennies ou des siècles à venir » prévient Jerry Melillo, coauteur du rapport Global Climate Change Impacts in the United States.

Augmentation des températures et fonte des glaciers qui engendre une élévation du niveau des océans, le rapport rédigé par plusieurs ministères américains se fait alarmant. « Le changement climatique provoqué par les activités humaines est une réalité, non seulement dans les régions polaires isolées et dans les petites îles tropicales, mais aussi dans tous les endroits du monde, dans notre propre arrière-cour  » explique Jane Lubchenco qui est à la tête de l’Administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA).

Le rapport précise que la hausse des températures ne va cesser de s’aggraver et ainsi provoquer de nouvelles et plus fréquentes vagues de chaleur tandis que les ouragans, nombreux dans le sud-est du pays, se feront plus violents et destructeurs. Inondations et sécheresses seront elles aussi au programme avec un important impact sur l’agriculture, si un véritable projet de développement durable ne voit pas rapidement le jour aux États-Unis, préviennent les auteurs du rapport.

Alors que le projet de loi sur le climat, prévoyant une réduction de 17 % des gaz à effet de serre par rapport à 2005, et ce d’ici 2020, s’apprête à être voté par la Chambre des Représentants, le changement climatique et certaines de ses conséquences sont irréversibles. « Même si l’on réduit les émissions, le changement climatique et ses conséquences continueront en partie à se faire sentir, du fait des gaz déjà présents dans l’atmosphère » souligne Jerry Melillo.

ON VA TOUS Y POURRIR ! VITE LA TAXE CARBONE !!

64.  Peak.Oil.2008 | 17/06/2009 @ 18:34 Répondre à ce commentaire

@Outrecuistre.
Mise à part l’idée de tout flamber le plus vite possible (une forme d’opportunisme imbécile très classique), je suis d’accord avec la conclusion, aucune politique menée ne pourra être aussi efficace que les effets de la décroissance énergétique qui s’impose à nous. Comme je pense que l’on a déjà atteint le pic toutes énergies confondues, je suis d’accord avec Gérondeau sur le suite.

A propos des alternatives, je ne pense pas que le pétrole synthétique puisse remplacer le pétrole conventionnel, il coûtera bien plus cher quand le prix pétrole s’envolera et n’égalera jamais le pétrole en terme de dépit de production.

65.  Abitbol | 17/06/2009 @ 18:43 Répondre à ce commentaire

« le pétrole en terme de dépit de production »

Le dépit mène parfois au débit de boisson…
Faut arrêter de boire les paroles de Pichuile Outrecuistre.

66.  the fritz | 17/06/2009 @ 22:35 Répondre à ce commentaire

REDBARON 17 (#59),
l’hydrogène, les piles à combustibles……., l’électricité sont des vecteurs , pas des sources; contrairement à la fusion!
Mais j’espère qu’elle ne sera jamais maitrisée, je l’ai déjà dit maintes fois; un monde ou chacun a à portée de main l’énergie gratuite est un monde fini, bétonné, pollué , surpeuplé, déforesté, ou chacun voudra faire la pluie ou le beau temps( pour parler un peu de climat) je ne suis donc pas si optimiste que cela, mais je n’applaudi pas non plus à la perspective de la crise énergétique comme peak oil, mais je reste serein ; les acquisitions technologiques sont irréversibles; il n’y a que la société de consommation qui est pendable; mais ne répétez pas cela dans le tiers monde!!!!!!!!!!!

67.  Peak.Oil.2008 | 17/06/2009 @ 23:16 Répondre à ce commentaire

@the fritz. C’est quand même fou ça ! Je ne me réjouis pas de la crise énergétique en cours et à venir (peut-être me suis-je mal exprimé). Je m’inquiète surtout de le désillusion que va engendrer la crise énergétique (> économique > sociale > politique), je m’inquiète de la désillusion que va provoquer le décroissance chez les gens qui n’y sont pas préparés psychologiquement, je m’inquiète de ce que cette désillusion peut provoquer chez les citoyens; des réactions passionnelles de masse !
– rejet du système dans son ensemble
– rejet de la démocratie
– rejet de la libre pensée
– rejet de la politique
– rejet des élites
– recherche de boucs émissaires (on commence avec les banquiers)
– rejet de la technologie
– rejet de la consommation
– rejet du passé dans son ensemble
– et au pire … rejet de l’avenir (tout est foutu donc plus rien ne compte)

La crise énergétique à venir est la porte ouverte à toutes les dérives si on continue à se voiler la face quant à ses implications. Il est donc plus qu’urgent d’en parler pour s’y préparer. Il est également plus qu’urgent d’en parler pour y faire face. On ne s’en sortira pas si on se contente de vouloir régler les problèmes au jour le jour et en niant les contraintes à venir !

68.  miniTAX | 17/06/2009 @ 23:24 Répondre à ce commentaire

Hélas, on est encore loin de la fusion mais il faut investir massivement sans compter sur des résultats garantis.

Peak.Oil.2008 (#61),
pas de pot, tout le fric est déjà dilapidé dans les moulins à vent et autres gadgets « durables » et les caisses de l’Etat sont vides. Al Gore & co nous ont braqué et raclé les fonds de tiroirs.

On ne peut pas vous taper juste quelques milliers d’euros pour sauver la planète ? Qu’est ce que c’est une somme aussi dérisoire quand l’avenir de l’humanité est en jeu ?

69.  miniTAX | 17/06/2009 @ 23:27 Répondre à ce commentaire

Je ne me réjouis pas de la crise énergétique en cours et à venir (peut-être me suis-je mal exprimé).

Peak.Oil.2008 (#67), rooo, l’affreux hypocrite! Et même pas fichu d’avoir le courage d’assumer ses opinions.

70.  laurent | 17/06/2009 @ 23:41 Répondre à ce commentaire

Peak.Oil.2008 (#67),

– rejet du système dans son ensemble
– rejet de la démocratie
– rejet de la libre pensée
– rejet de la politique
– rejet des élites
– recherche de boucs émissaires (on commence avec les banquiers)
– rejet de la technologie
– rejet de la consommation
– rejet du passé dans son ensemble
– et au pire … rejet de l’avenir (tout est foutu donc plus rien ne compte)

Bof…. en France, on a tout cela depuis la fin des années 70… et cela n’a rien à voir avec un éventuel peak oil (cela s’est enraciné alors que le prix de l’énergie n’a jamais atteint des sommets).
… cela a par contre tout à voir avec une société de rentiers, décadence normale de nantis qui ont l’impression d’avoir plus à perdre qu’à gagner en sortant de l’immobilisme.

Tu n’a donc pas à t’inquiéter. La « désillusion » ne peut toucher un peuple sans illusions.

71.  miniTAX | 18/06/2009 @ 0:06 Répondre à ce commentaire

« La “désillusion” ne peut toucher un peuple sans illusions.  »
———-
laurent (#70),
Pas mal celle-là et tellement vrai pour illustrer le niveau de futilité des préoccupations des piquistes.

72.  scaletrans | 18/06/2009 @ 9:36 Répondre à ce commentaire

laurent (#70),

La “désillusion” ne peut toucher un peuple sans illusions.

Ou sans idéal pourrait-on dire… mais c’est bien trouvé quand même 🙂

73.  Peak.Oil.2008 | 18/06/2009 @ 9:59 Répondre à ce commentaire

Donc, selon vous, quand les pêcheurs sans illusions, les fermiers sans illusions et les employés sans illusions seront confronter à des pénuries ou des prix devenu tellement prohibitif qu’ils n’auront plus les moyens de faire le plein … ils le prendront avec philosophie. Si tel est le cas, je serai agréablement surpris, un tel degré d’acceptation et de résignation est rare. Je ne savais pas que les français étaient ainsi.

74.  Peak.Oil.2008 | 18/06/2009 @ 10:09 Répondre à ce commentaire

Ce matin à deux pas du ‘Conseil de l’Union européenne’ j’ai reçu la version papier du International Herald Tribune du Samedi 19 décembre 2009.

http://iht.greenpeace.org/

75.  dubitatix | 18/06/2009 @ 11:23 Répondre à ce commentaire

Peak Oil (#58)
Dans votre scénario décroissant à la Mad Max, vous dîtes : « Les Etats policiers ont bien de l’avenir, le féodalisme de droite aussi… » Hum, hum… Avez-vous lu L’insurrection qui vient écrite par un fameux comité invisible ? Il y est beaucoup question d’une organisation des individus en « communes ». C’est curieux, mais ça m’a fait penser à une sorte de féodalisme de gauche…
Si c’est possible, j’aimerai bien rester en démocratie, même toute pourrie !

76.  Peak.Oil.2008 | 18/06/2009 @ 13:59 Répondre à ce commentaire

@dubitatix
J’aimerais également rester en démocratie (si elle n’était pas autant pourrie elle ne nous aurait pas envoyé dans le mur) … mais je crois que nous vivons ses dernières heures. Profitons-en et contemplons la chance que nous avons !

“We are now in the early stages of an unprecedented economic failure – the terminal decline and probable collapse of global Capitalism. We are completely unprepared for this failure of our economic system and tsunamic societal change that will soon be imposed upon us. We face the prospect of protracted economic dysfunction and mass unemployment leading to social and political unrest. If we fail to respond prudently to this emergency we face the prospect of the failure of our essential services and even the collapse of our society itself.”
http://www.energybulletin.net/node/49234

Si il faut choisir entre dictature et anarchie … que pensez-vous que la majorité (ou la rue) demandera ? Sachant l’homme est un loup pour l’homme …

77.  Laurent | 18/06/2009 @ 14:26 Répondre à ce commentaire

Tu te fous de la gueule du monde goulougoulou…

Il n’y a aucun « mur », et la « démocratie » ne peut pas nous envoyer dans quelque chose qui n’existe pas. Même si tu avais partiellement raison, une dégradation des conditions économique de constitue pas un « mur », mais une situation à laquelle l’homme finit immanquablement à s’adapter.
Par contre, la litanie des charlatans comme toi essayant de convaincre les gens de l’existence d’un « mur » est justement ce qui créée une perte de confiance dans la démocratie, donc provoquent sa dégradation et la demande de remplacement par un régime autoritaire.

Ce sont les prédicateurs (de ton espèce, ou pire), qui font le lit des dictateurs.
Le seul « tord » de la démocratie est structurel (et donc n’en est pas un): c’est de droit de parole donné aux prédicateurs, qu’on ne peut pas restreindre (vu que la liberté d’opinion est un des piliers fondamentaux de la démocratie).

78.  miniTAX | 18/06/2009 @ 14:41 Répondre à ce commentaire

Donc, selon vous, quand les pêcheurs sans illusions, les fermiers sans illusions et les employés sans illusions seront confronter à des pénuries ou des prix devenu tellement prohibitif qu’ils n’auront plus les moyens de faire le plein … ils le prendront avec philosophie.

Peak.Oil.2008 (#73), mais c’est ce qui arrive déjà depuis des décennies à des milliards de terriens ! Faut sortir un peu de ton cercle consanguin de bobos à QI d’huître, mon vieux.

Le seul “tord” de la démocratie est structurel (et donc n’en est pas un): c’est de droit de parole donné aux prédicateurs, qu’on ne peut pas restreindre (vu que la liberté d’opinion est un des piliers fondamentaux de la démocratie).

Laurent (#77),
Il y a une solution automatique très simple à ça, qui est éprouvée et qui marche partout: donner le pouvoir aux prédicateurs. C’est l’équivalent de la piqûre de rappel. On a vu ce que ça a donné avec les nationalisations sous Miterrand et l’intermède du Front National.
Bon, il faut faire gaffe à ce que le vaccin ne tue pas le patient…

79.  REDBARON 17 | 18/06/2009 @ 16:19 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#78),

« Il y a une solution automatique très simple à ça, qui est éprouvée et qui marche partout: donner le pouvoir aux prédicateurs. C’est l’équivalent de la piqûre de rappel. On a vu ce que ça a donné avec les nationalisations sous Miterrand et l’intermède du Front National. »

N’aurais-tu pas une certaine propension à tout mélanger…???
Que je sache le FN n’as pas interprété un quelconque intermède… et le diable nous en préserve…!!!
En 2002 c’est Jospin qui a été « saqué » mais jamais le FN n’a été en capacité à gouverner…

80.  Piloteman | 18/06/2009 @ 16:56 Répondre à ce commentaire

the fritz (#66),

un monde ou chacun a à portée de main l’énergie gratuite est un monde fini, bétonné, pollué , surpeuplé, déforesté, ou chacun voudra faire la pluie ou le beau temps( pour parler un peu de climat) je ne suis donc pas si optimiste que cela,

Est-ce si sûr ? Nous avons bien la possibilité de nous nourrir pour presque rien, et nous n’en profitons pour nous gaver de 10 repas par jour..
L’énergie illimité de la fusion nucléaire nous ouvrira enfin les portes de l’espace que nous sommes destinés à conquérir. Il reste des problèmes techniques à résoudre, mais à l’époque de Christophe Colomb aurions nous pu imaginer le genre de bateau à voile nécessaire pour aller sur la Lune ?

Il me semble indispensable d’arrrêter ce misérabilisme intellectuel qui consiste à rien imaginer d’autre qu’une humanité vivotante sur une planète limitée..
Oh ! on se reveille, on rêve , on part à la conquête du futur.. c’est ça l’avenir pour nos enfants.

81.  Abitbol | 18/06/2009 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

Piloteman (#80),

Merci Piloteman !!!!
Des fois on se sent seul et puis, tout à coup, une voix s’élève et on reprend confiance.
Je ne comprends pas que les esprits soient si restreints en ce moment…
🙂

82.  miniTAX | 18/06/2009 @ 18:32 Répondre à ce commentaire

Que je sache le FN n’as pas interprété un quelconque intermède… et le diable nous en préserve…!!!
En 2002 c’est Jospin qui a été “saqué” mais jamais le FN n’a été en capacité à gouverner…

REDBARON 17 (#79), l’éclatement et la descente aux enfers du FN a commencé le jour où il a eu à gouverner 3 (ou deux, sais plus) mairies. Il faisait encore illusion quand il avait juste à tirer des plans sur la comète (comme nos éco-tartuffes actuels) mais dès qu’il s’agit de mettre la main dans le cambouis, tout partait en sucette.

Alors je dis chiche, mettons un escrologiste à la tête d’une grosse mairie, prenons une bonne grosse taxe carbone en chantant histoire de nous faire certifier bouffons internationaux et de faire bien rire les Américains, Chinois et Indiens qui s’assoient sur leurs émissions de CO2.
Si les gens sont assez moutons pour en arriver là avant de comprendre la vaste escroquerie intellectuelle des pastèques, bah allons y. Ils vont bêler d’être tondus jusqu’à l’hypoderme mais ça repoussera.

83.  Curieux | 18/06/2009 @ 18:57 Répondre à ce commentaire

Piloteman (#80),
Sans compter que dans 1 Md d’années il fera +100° (dû au Soleil 🙂 ). Si nous voulons sauver la planète, le seul moyen sera de la déplacer. Alors, 9 Md de cerveaux humains et énormément d’énergie seront les biens venus. Et le résultat n’est pas garanti.

84.  REDBARON 17 | 18/06/2009 @ 19:25 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#82),
Ah ! Vitrolles et son « couple légendaire » les Mégret mari et femme…
Les Vitrollais payent encore la « bonne gestion » de ces ineffables crétins… qui avaient quand même été élus…

Alors je dis chiche, mettons un escrologiste à la tête d’une grosse mairie, prenons une bonne grosse taxe carbone en chantant histoire de nous faire certifier bouffons internationaux et de faire bien rire les Américains, Chinois et Indiens qui s’assoient sur leurs émissions de CO2.

« Rappelles toi Barbara… »
Et la bonne grosse taxe pour les vieux qui a duré… 40 ans…!!!
Cela dit la « bonne grosse taxe carbone », elle nous pend au nez, comme un sifflet de deux ronds… avec notre super Borloo…!!!

85.  the fritz | 18/06/2009 @ 23:41 Répondre à ce commentaire

Piloteman (#80), Abitbol (#81),

la connaissance du système solaire me passionne autant que vous; mais je pense qu’il est ridicule de vouloir envoyer des hommes sur Mars; des robots feront bien mieux le travail de reconnaissance, de même que sur Titan etc; et le cosmos la vie extraterrestre toutes aussi ca^tivante; mais le créneau de développement d’une vie intelligente et les distances et donc les durées de communications me semblent interdire à tous jamais la confrontation avec une autre civilisation; decevant certes, mais peut-etre si dans quatre milliards d’années l’homme sera encore présent sur Terre il pourra profiter d’un certain répit en terra formant Titan ou d’autres cailloux du système solaire qui d’ici là pourraient présenter une évolution similaire à notre Terre ; mais je ne me fais pas de souci; avec la fusion nucléaire, nos spermatozoîdes auront muté pour nous transformer en amibe intelligente supportant des voyages interstellaires
Après la climatologie qui passionnent les foules on va bientôt revenir aux ovnis, je vous le promets

86.  Abitbol | 19/06/2009 @ 1:56 Répondre à ce commentaire

the fritz (#85),
En fait, je crois que je me fous de ce que tu penses the fritz !

87.  Marot | 19/06/2009 @ 5:16 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#86),
C’est avec regret que je vous dis que ce post est inutile et même nuisible au bon déroulement de la discussion.

88.  Astre Noir | 19/06/2009 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#82), REDBARON 17 (#84),

En 1995, le Front National a emporté 3 mairies : Toulon Marignane et Orange.

Puis en 1997, après annulation de l’élection de 1995, le FN a aussi emporté Vitrolles.

A Toulon, où la gestion désastreuse, les rivalités internes et l’accointance du maire Le Chevallier avec le milieu ont permis que cette équipe soit vite déconsidérée, et le FN a été balayée aux municpales suivantes (2001)

En revanche Bompard à Orange, Simonpieri à Vitrolles et Mégret à Vitrolles ont été réélus en 2001 (ces deux derniers sous l’étiquette MNR, le parti fondé par Mégret après sa scission du FN).
Et Bompard a encore été réélu en 2008 à Orange, sous l’étiquette MPF, cette fois ci.

Alors vous voyez, dire qu’il n’y a qu’à élire un escrolo, juste comme ça pour voir, après cette expérience désastreuse des mairies FN, je ne suis pas vraiment pour

89.  Araucan | 19/06/2009 @ 10:28 Répondre à ce commentaire

the fritz (#85),

En tout cas, la course à l’espace repart : après les Chinois, les Indiens, voici les USA intéressés à nouveau par la Lune….

http://fr.news.yahoo.com/4/200.....1ccfa.html

90.  Curieux | 19/06/2009 @ 11:34 Répondre à ce commentaire

Araucan (#89),
Ça doit être éco-compatible, n’exportent-ils pas le CO2 dans l’espace ?

91.  Araucan | 19/06/2009 @ 12:11 Répondre à ce commentaire

Curieux (#90),

La plus grande quantité utilisée est au décollage et les produits utilisés sont :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ergol

Liste des principaux ergols liquides :

* Réducteurs
o hydrogène liquide (LH2) ;
o hydrazine ;
o hydrate d’hydrazine
o monométhylhydrazine (MMH) ;
o diméthylhydrazine asymétrique (UDMH) ;
o RP-1 (kérosène ultra-raffiné) ;
o éthanol ;
o éther éthylique ;
o essence de térébenthine.

* Oxydants
o oxygène liquide (LOX) ;
o peroxyde d’azote (NTO) ;
o peroxyde d’hydrogène ;
o acide nitrique fumant rouge inhibé (IRFNA) ;
o acide perchlorique ;
o tétrafluorohydrazine ;
o fluor liquide ;
o fluorure d’oxygène.

Principaux ergols solides [modifier]

Liste des principaux ergols solides :

* perchlorate d’ammonium ;
* nitrate de potassium.

… plutôt des composés à base d’azote ou de chlore ou de fluor !

92.  the fritz | 19/06/2009 @ 14:13 Répondre à ce commentaire

Marot (#87),

Merci Marot de le dire.

93.  the fritz | 19/06/2009 @ 14:14 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#86),
Difficile de comprendre le mépris qui filtre dans ta réponse

94.  Chria | 19/06/2009 @ 16:10 Répondre à ce commentaire

the fritz (#85),
Il y a fort à parier que l’humanité se séparera en plusieurs branches dont chacune aura une spécificité précise et il ne serait même pas étonnant qu’on se retrouve avec plusieurs espèces. Évidemment, la conquête de l’espace serait un peu obligatoire pour voir apparaître une telle évolution. Sur le long terme il semble même inéluctable que l’on rencontre un jour une forme de vie intelligente. Et même si notre espèce s’éteint, qui sait, nos bébés machines survivront peut-être, vivront dans l’espace, et se seront eux qui prendront contact.

95.  scaletrans | 19/06/2009 @ 19:44 Répondre à ce commentaire

En tous cas, Chria a une bonne mine d’émoticones !

96.  Chria | 19/06/2009 @ 23:17 Répondre à ce commentaire

suffit de taper sur le clavier…

97.  the fritz | 20/06/2009 @ 14:19 Répondre à ce commentaire

Chria (#96),
Je préfère taper sur les réchauffistes

98.  jeff hersson | 20/06/2009 @ 17:42 Répondre à ce commentaire

the fritz (#97), à coups de bons mots, c’est beaucoup plus drôle…
J’ai réussi à ecrire « Yann Malthus Bertrand » trois fois sur rue89 et à me faire noter au maxi sur ces commentaires, c’est tout de même fabuleux…:mrgreen:

99.  scaletrans | 20/06/2009 @ 20:41 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#98),

Excellent !!

Sorry, the comment form is closed at this time.