Taxe carbone : Rocard remet sa copie

( Transcrit par Marot, voici l'interview de M. Rocard sur France Info, le mardi 28 juillet à 8h 41’ . Il répond aux questions de Céline Bayt-Darcourt  (Durée : 7'54") Grand moment de radio mais triste démonstration de culture scientifique … )

• • • • •

M. Rocard : Le principe, c’est que la terre est protégée de radiations excessives du soleil par l’effet de serre, c’est à dire une espèce de protection nuageuse, enfin protection gazeuse qui dans l’atmosphère est relativement opaque aux rayons du soleil. Et quand nous émettons du gaz carbonique ou du méthane ou du protoxyde d’azote, un truc qu’il y a dans les engrais agricoles, on attaque ces gaz, on diminue la protection de l’effet de serre et la planète se transforme lentement en poële à frire. Le résultat serait que les arrière-petits-enfants de nos arrière-petits-enfants pourront plus vivre. La vie s’éteindra à sept huit générations, c’est complètement terrifiant. Alors pour faire ça, il faut diminuer ce qu’on émet comme oxyde de carbone et on a commencé par attaquer les grandes sources de ça qui sont la production d’électricité et des productions comme le ciment, le béton, l’acier, l’aluminium ou les matières plastiques qui consomment énormément d’énergie en les fabriquant.  Et pour ça, on a inventé les quotas, c’est une invention qui a été faite au protocole de Kyoto et dont l’application dans l’union européenne, vingt-sept pays, vise tous les producteurs d’électricité, les producteurs de matériaux qui sont soumis à un plafond d’émission. S’ils ont besoin de produire davantage, donc d’émettre davantage, il faut qu’ils achètent, ça représente un coût, donc une espèce de taxe, il faut qu’ils achètent des quotas sur le marché des quotas.
Malheureusement ceci ne concerne que les producteurs d’énergie et de matériaux. Pour le transport, pour l’agriculture, pour le chauffage de nos appartements, pour nos conduites automobiles, il y a rien. Et donc dans le cas de l’Allemagne, ces quotas y visent 60 % de la production parce qu’elle fait toute son électricité au charbon de la production de gaz carbonique, elle fait toute son électricité au carbone. Nous on fait l’essentiel de notre électricité avec du nucléaire, donc on en a moins, mais les quotas ne concernent quand même  que 40% de toute notre production de gaz carbonique. Et par conséquent, faut autre chose.
Alors, l’autre chose, c’est une idée d’une dissuasion par une taxe. Elle s’appelle la contribution climat énergie. Ce nom voulant dire que peut être dans l’avenir, il faudra s’occuper d’autres gaz, le méthane ou le protoxyde d’azote mais après. On commence par l’oxyde de carbone, par le gaz carbonique pardon, pour prendre l’habitude de changer et puis pour pousser au plus gros. Après tout c’est les deux tiers du total des gaz à effet de serre. Cette taxe sera un renchérissement de nos consommations d’énergie, en espérant qu’on ajustera le tir de manière que ça pose, que ça pèse autant sur l’électricité venant du charbon, du gaz, du fuel, et que ça pèse autant sur l’essence que sur le gasoil par exemple. Cette taxe, elle devrait être en œuvre assez bientôt. On aurait pu penser à taxer tous les produits qu’on vend dans les supermarchés, enfin tout ce qu’on achète ici en fonction du contenu en gaz carbonique de leur fabrication. C’était trop compliqué, c’était prendre des mesures discutables et jamais très certaines, on a préféré taxer en amont, c’est-à-dire les consommations d’énergie elles-mêmes et c’est ça que la taxe va frapper.

C. Bayt-Darcourt : Elle va frapper tout le monde, tous ceux qui utilisent…

M. R. : Il faut qu’elle frappe tout le monde, sinon les gens ne la sentiront pas comme juste. Nous sommes devant une situation assez étrange. Personne ne nie qu’il faut éviter de faire rôtir nos arrière-petits-enfants comme des merlans dans une poële à frire, qu’il faut mettre ça en place, tout le monde est d’accord à la condition que la dureté de cette taxe parce que c’est méchant, ça va faire mal soit partagée par tout le monde et qu’il n’y ait pas d’exception ni d’exemption.

C. B.-D. : Alors vous vous voulez que ce soit reversé aux ménages les plus modestes.

M. R. :  Alors justement, pas seulement les plus modestes enfin les plus modestes, les ménages moyens mais surtout ceux qui parce qu’ils habitent loin, parce qu’ils sont en zone rurale,…

C. B.-D. : Donc obligés de prendre leur voiture.

M. R. : Ils sont obligés de prendre leur voiture, y compris ceux qui travaillent la nuit à des horaires atypiques où il y a pas de métro ni de train pour y aller ni de bus

C. B.-D. : C’est le cas, nous, journalistes du matin.

M. R. : Absolument, il faut trouver, c’est compliqué à faire, l’administration fiscale est en train d’y travailler. Il faut trouver des moyens de les exempter. Il y a des métiers complets d’ailleurs, l’agriculture, la pêche, les chauffeurs de taxis, dans lesquels il faut trouver des moyens de rendre le métier économiquement possible malgré cette taxe, donc il faut que la taxe joue pour changer les comportements mais il ne faut pas qu’elle assassine les gens.

C. B.-D. : Alors justement, si cette taxe…

M. R. : On a travaillé à inventer ces moyens de ne pas assassiner les gens.

C. B.-D. :  Ca rapportera huit milliards d’euros à l’état. Mais si jamais ce n’est pas reversé, vous aurez été le dindon de la farce.

M. R. : Ce sera reversé en grande partie en séparant profondément ce qui est payé par les ménages qui doit être utilisé pour compenser les surcharges des ménages et ce qui est payé par des entreprises qui doit contribuer à compenser ce qui est payé par des entreprises. Les ménages ne doivent en aucun cas avoir l’impression de contribuer au bon fonctionnement de l’économie et au fonctionnement des entreprises. Ca serait une catastrophe. Donc c’est difficile à faire et nos recommandations sont strictes pour l’administration des impôts qui va organiser tout ça dans le détail et organiser surtout les restitutions.

C. B.-D. : Vous avez le plein soutien des verts et Daniel Cohn Bendit qui est arrivé deuxième aux élections européennes. J’imagine que ça vous a fait plaisir.
M. R. : Oui c’est sympathique qu’ils comprennent qu’on prend les choses au sérieux. Euh ! le gouvernement est solide. Je pense que nous n’avons pas eu non plus d’objection au principe de la taxe. Il y aura beaucoup de bagarres sur les détails, mais nous n’avons pas eu d’objection au principe de la taxe ni du PS ni du PC. Tout le monde sait qu’on n’y échappe pas. Alors il faut le faire bien.
C. B.-D. : Justement, vous parlez du parti socialiste, Michel Rocard, on est obligé d’en parler ce matin. Vous êtes membre du parti socialiste hélas toujours ? ancien Premier ministre.
M. R. : Non pas hélas, il est en crise, c’est pas d’aujourd’hui, c’est une vieille affaire. J’ai vu ce matin une phrase de… je sais plus qui c’était, je crois que c’était un député de la majorité, non, non, c’est un dirigeant socialiste. Il disait « Les contenus de la crise actuelle étaient déjà bouclés dès le congrès de Reims ». C’est assez vrai, le PS a longtemps hésité à admettre qu’on était en économie de marché et qu’on n’en sortirait pas et qu’en plus c’était bon pour les libertés. Donc il a mis longtemps à admettre qu’il faut que le marché fonctionne plutot que d’aspirer à un commandement administratif de l’économie. Le programme commun de la gauche il y a trente ans, c’était une vision de l’administration de l’économie. Et du coup le PS est divisé là-dessus, or il préfère vivre son unité, se tenir chaud dans l’unité que de faire des choix qui soient clairs et du coup, il devient peu lisible.
C. B.-D. : Très rapidement, Michel Rocard, qu’est-ce que vous allez faire maintenant que votre rapport va être remis ? Quels sont vos projets ?
M. R. : J’ai une mission permanente qui est que je suis ambassadeur de France chargé des négotiations internationales concernant les pôles. Et ça c’est très difficile parce que l’Antarctique est à peu près sauvé, c’est même parce que je suis le père du protocole qui protège l’environement dans l’antarctique qu’on m’a embarqué dans cette affaire-là. Dans l’Arctique, au contraire, jusqu’à y a cinq ans, personne n’en parlait, c’était une affaire de poêtes, de chercheurs scientifiques et d’explorateurs, point. Personne n’y allait. Depuis le réchauffement, on s’aperçoit qu’on pourra aller y faire de la pêche, aller y faire du tourisme,  que les grands navires pourront deux mois l’été, contourner le pôle nord par la Sibérie ou par le Canada, pour aller d’Europe au Japon ou en Chine, ça fait gagner 5000 km, tout le monde va y aller et en plus c’est plein de pétrole. Or l’exploitation du pétrole c’est un danger écologique.

C. B.-D. : On aura l’occasion…

M. R. : Mettre de l’ordre dans tout ça c’est une très longue affaire et il y a de vrais conflits.

• • • • •

Source : France-Info

Autres sources : RMC Rocard : "Ne pas faire paniquer les gens".

Pour ceux qui veulent lire le rapport, c'est .

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
301.  Araucan | 14/09/2009 @ 15:21 Répondre à ce commentaire

Pub de la France sur le net avant Copenhague…

http://www.copenhague.developp.....openhague/

302.  miniTAX | 14/09/2009 @ 15:55 Répondre à ce commentaire

Cette perle trouvée dans les archives de l’INA, où j’apprends que Michel Rocard avait déjà participé à une grande conférence à Genève pour sauver la planète de l’effet de serre.
C’était… en 1990 ! Depuis, vu comment il a approfondi sa connaissance du sujet, en particulier « des gaz à effet de serre qui attaquent l’atmosphère et qui transforme la Terre en poêle à frire », on peut conclure avec certitude que son gâtisme ne date pas d’aujourd’hui.
Et c’est lui qui est sensé être un initiateur du « changement de comportement des Français ».

303.  scaletrans | 14/09/2009 @ 16:14 Répondre à ce commentaire

Araucan (#301),

Le matraquage continue: ils n’ont plus beaucoup de temps avant de devoir entamer une esquive latérale (pour une fois aujourd’hui, je suis optimiste)

304.  douar | 14/09/2009 @ 17:02 Répondre à ce commentaire

@miniTAX
Super le lien! …avec une augmentation du niveau de la mer de 6 cm tous les 10 ans, si mon modèle mathématique est correct, nous devons arriver à + 12 cm en 2010. Alerte!!

305.  Lambda | 14/09/2009 @ 21:16 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#303),

?
Pourquoi êtes-vous optimiste ?

Copenhague va ne faire qu’entériner toute cette psychose alarmiste, non ?

306.  Flo | 15/09/2009 @ 13:39 Répondre à ce commentaire

On sait bien qu’Areva investit dans les éoliennes mais là…

http://www.lefigaro.fr/societe.....tream-.php

« Le groupe français d’électricité EDF souhaite participer au projet South Stream qui prévoit la construction d’un immense gazoduc entre la Russie et l’Europe. »

Quelle hypocrisie!

307.  Flo | 15/09/2009 @ 13:42 Répondre à ce commentaire

Ou encore:

« Les investisseurs ont salué ce matin des informations de presse concernant un possible déplafonnement des tarifs réglementés, et un ralliement du groupe au projet South Stream. Le cours d’EDF grimpe de plus de 5%. »

Le « débat » sur NOTRE taxe carbone n’a pas encore refroidit mais le « business as usual » a repris ses droits dare dare!

308.  scaletrans | 16/09/2009 @ 10:21 Répondre à ce commentaire

Lambda (#305),

C’est déjà passé… une faiblesse momentanée :roll:

309.  Lambda | 16/09/2009 @ 18:02 Répondre à ce commentaire

😆 😆 je me disais aussi..

je crois que, malheureusement, il va falloir apprendre à vivre avec le mythe RC »A », et son influence sur nos petites vies.. j’espère que vous aimez le vert. (ex:Manger du Banania, c’est bon pour l’environnement-c’est écrit sur la boîte-mais je sais plus pourquoi). Je vois pas comment ils pourraient faire marche arrière, maintenant..

En tout cas, je souhaite qu’on ait un P** d’hiver, comme l’année dernière, ça les discréditerait… un temps..

310.  Araucan | 17/09/2009 @ 10:19 Répondre à ce commentaire

Lambda (#305),

Ou la relancer pour 10 ans encore…

311.  scaletrans | 17/09/2009 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

Lambda (#309),

En tout cas, je souhaite qu’on ait un P** d’hiver, comme l’année dernière, ça les discréditerait… un temps..

J’adore l’idée… tout en tremblant en songeant à ma facture d’électricité.

312.  Astre Noir | 17/09/2009 @ 13:40 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#311),

J’adore l’idée… tout en tremblant en songeant à ma facture d’électricité.

Ne vous plaignez pas…Pensez à ceux qui se chauffent au fuel ou au gaz et qui en plus vont devoir payer la taxe carbone…

Cela pourrait d’ailleurs contribuer à la rendre encore plus poulaire, cette taxe…
On paye plein pot un hiver froid pour lutter contre le réchauffement climatique 😡

313.  Chaniel37 | 17/09/2009 @ 14:41 Répondre à ce commentaire

J’ai trouvé ça sur un autre forum :

« Le GIEC pourrait-il devenir frileux ? »

C’est ici :
http://diablogtime.free.fr/?p=1286

Le réchauffement ne serait-il plus à la mode ?!

L’info est-elle déjà sortie sur Skyfall ?

314.  Flo | 18/09/2009 @ 8:59 Répondre à ce commentaire

Elle est pas mal celle là:

http://www.maxisciences.com/ph.....t3633.html

Baisse du tarif de rachat de 9 % / an à partir de 2013!
J’aime bien le prétexte du progrès technologique / hausse du rendement pour abaisser le prix de rachat.
C’est sûr, ceux qui installent aujourd’hui pendant le phase de « décollage » un équipement qu’il faudra au bas mot 20 ans pour amortir, vont tellement en profiter du « progrès technologique »!

Y-a-t-il une étude qui porte sur l’atraction exercée sur les PIGEONS par les panneaux solaires?

315.  miniTAX | 18/09/2009 @ 10:02 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#312),

On paye plein pot un hiver froid pour lutter contre le réchauffement climatique 😡

Excellente celle-là !

316.  Curieux | 18/09/2009 @ 10:28 Répondre à ce commentaire

Flo (#313), `

Y-a-t-il une étude qui porte sur l’atraction exercée sur les PIGEONS par les panneaux solaires?

Ça ne serait pas la version remasterisée du miroir aux alouette ?

317.  Manu95 | 18/09/2009 @ 13:46 Répondre à ce commentaire

Flo (#313),

C’est sûr, ceux qui installent aujourd’hui pendant le phase de “décollage” un équipement qu’il faudra au bas mot 20 ans pour amortir, vont tellement en profiter du “progrès technologique”!

La réponse est « Non » sans hésitation. Et toute cette mode des panneaux solaires photo-voltaïques est un marché de dupes non seulement pour les acheteurs (les vrais pigeons) mais aussi pour les entreprises européennes qui se sont lancées dans le solaire.
Des firmes allemandes reconnaissent qu’elles ne peuvent concurrencer les Chinois qui les vendent à des prix qu’ils ne peuvent pratiquer.

En ce qui me concerne, j’ai un toit en Eternit orienté plein sud. Je remplacerais bien ces quelques 25 m² d’Eternit polluantes par des panneaux solaires, mais pour cela je ne peux pas les acquérir à un bon prix et les placer moi-même. Non, pour profiter des primes de l’Etat, il me faudrait avancer une somme de 5700 € ce que je refuse, n’étant pas du tout certain de les amortir
La garantie est de 20 ans sur les panneaux, 10 ans sur l’onduleur et 30 ans sur l’étanchéité. On ne parle pas de frais d’entretien.

Je n’arrive pas à placer ici l’image de la pub que j’ai scannée :
http://img10.imageshack.us/i/ecovision.jpg

Faudra qu’on m’explique…

318.  Manu95 | 18/09/2009 @ 14:44 Répondre à ce commentaire

Ca va j’ai trouvé.

« rentable dès la première année », là , je veux voir… Rentable tant que la compagnie d’électricité accepte de racheter à un prix surfait ma production d’énergie.

« garantie de 10, 20 et 30 ans » . Ils ne risquent pas grand chose.
Il est plus que probable que d’ici quelques années (bien moins que 10) la société aura disparu comme tant d’autres de ce créneau solaire.

En Belgique, avec nos conditions d’ensoleillement merveilleuses, je croirais plus facilement aux panneaux solaires thermiques (parce que toute eau réchauffée par le solaire peut être stockée facilement), mais surtout à une isolation renforcée.

319.  Flo | 18/09/2009 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

@ Manu

Entièrement d’accord.
Reste plus qu’à suivre les Japonais dans le projet de station solaire spatiale (qui vont nous envoyer l’énergie au moyen d’un faisceau micro-onde, avec 1 GW exploitables à l’arrivée, ouarff, ouarff)
ou alors les Allemands avec leur méga centrale saharienne qui alimentera toute l’Europe (re ouarff)….

320.  the fritz | 21/09/2009 @ 21:03 Répondre à ce commentaire

bravo pour les auteurs

La taxe carbone (Fanny Ardant)
Lundi 7 septembre 2009, « Le Fou du Roi » France-Inter
Dans un passé récent où les ramettes de papier tombaient des arbres en toutes saisons, où
la planète gueuletonnait en déroulant à la demande ses nappes phréatiques, où les
machines à laver jouaient du tambour, la guerre était au congélo, froide, et nous nous
servions allègrement au robinet : eau, gaz, essence à tous les étages… Monsieur Jean-
Louis Borloo n’était pas un calamar, donc pas encornet, ni un iceberg à la fraise, donc pas
en cornet, il n’était pas descendu dans l’arène, donc pas encore encorné, de toutes façons
il n’était pas encore né. On se brûlait les ailes, pas la politesse, et quand un homme
disparaissait on disait : “paix à ses cendres !”. Puis les lingots d’or noir vinrent à manquer,
et, si la vérité sortait du puits, l’argent se mit à sortir des puits de pétrole. On déterra les
kalachnikov, un ingénieur américain inventa le code barre et quand un homme
disparaissait on se prit à dire : “guerre à ses cendres !”. On tombait des nues : ainsi donc
notre planète, comme un vulgaire supermarché, avait des stocks, loin d’être inépuisables.
En gros bébé du big-bang, elle portait des couches, en ozone absorbant, dont les barrières
anti-fuites donnaient des signes de faiblesse, et le mercure grimpait… La banquise, jadis
ouverte 24h sur 24, commença à fermer ses guichets, l’empereur des manchots, touché
par la crise, se mit à faire du cinéma, les ours blancs troquèrent leurs polaires contre des
chemises à fleurs. On tenta de parfumer les Pyrénées à la cannelle, et l’on fit mine de
découvrir la couleur verte. L’herbe devint verte, le carburant vert, la lessive verte, le
cartable vert, le tourisme vert, les technologies vertes et le bulletin de vote vert, ce fut une
grande décou-verte, à partir de laquelle on enfonça des portes ou-vertes ! Il fallait
remettre la planète à flot, ainsi naquit Cécile Duflot. Monsieur Jean-Louis Borloo enfila son
costume en Grenelle vert foncé, et son chapelet de casquettes du même ton : Ministre de
l’écologie et de l’énergie : Jean-Louis Au bord de l’eau. Ministre du développement
incommensurable, de la mer, des flaques et des glaçons, Jean-Louis Bigorneau. Ministre
en charge des négociations sur la pluie et le beau temps, Jean-Louis Bungalow. Ministre
en charge des technologies et des plantes vertes, l’Arlésienne de l’éolienne, l’Arletty de la
biosphère, “biosphère, biosphère, est-ce que j’ai une gueule de biosphère ?”, Jean-Louis
Mille saborloo. Ministre de la nature, de la terre et du ciel, des cui-cui, des glou-glous, de
l’effet de serre, des grenouilles et des greens, Jean-Louis Beau vélo. Et notre Don
Quichotte de la Manche et des océans, surfant sur la vague verte, partit en guerre contre
un moulin qui moulinait… du carbone ! Le carbone ! La pollution à tous nos problèmes !
La méchante fée Carabone sur tous nos berceaux ! La condition sine carbone à tous nos
malheurs. De Narbonne aux Sables d’Olonne, de Bayonne à Carcassonne, des côtes
Bretonnes au Lot-et-Garonne, la chasse au carbone fut déclarée. Sus au CO2 hideux, au
carbonique inique ! Vous polluâtes de carbone ? Eh bien payez, maintenant ! Vous
crachâtes sur la voie publique ? Eh bien crachez au bassinet ! Tenez, moi, par exemple :
j’écris cette chronique en cinq exemplaires, avec du papier carbone, mais je paierai la
taxe, car bonne est la taxe… Je bosse à la lueur d’un pollueur 100 watts inadéquat, mais
je paierai la taxe, car bonne est la taxe… je pollue comme je respire, j’expectore du
dioxyde à la louche, on m’appelle Al Carbone, mais je paierai votre taxe expiro, Borloo,
car bonne est la taxe. Une fois sur deux mes oeufs au bacon finissent à la carbonara, à
moi le bonus-malus gastronomique, mais je paierai la taxe vomito-Borloo, car bonne est la
taxe. Je porte des sous-vêtements en fibre de carbone, je les lave au bromure d’hexadécyl-
triméthyl-ammonium, mais je paierai la taxe omo-Borloo car bonne est la taxe…
Tous les dimanches, j’emmène mes enfants en pique-nique, et nous étalons sur une nappe
en polypropylène, assiettes et gobelets en carton, couteaux et fourchettes en rhodoïd,
oeufs durs en acétate de cellulose, poissons panés en polystyrène, nous les abandonnons
sur place puisque nous payons votre taxe plastico-Borloo, car bonne est la taxe. Je pars
au boulot en auto, j’ai du boulot, j’ai du pot, mais pas du pot catalytique, j’ai le popotin du
populo, mon pot pollue mais je paierai votre taxe poids lourds sumo-Borloo, car bonne est
la taxe… Je pollue, tu pues, il obstrue, nous infestons, vous enfumez, ils encrassent…
mais nous payons notre droit à saloper, car bonne est la taxe. ♫ Prions mes frères :
« Notre vert qui êtes au Ministère, que votre couleur soit sanctifiée, que votre volonté
veloutée verte soit faite, sur la Terre vue du ciel comme au ciel, donnez-nous aujourd’hui
notre taxe quotidienne, ne nous laissez pas succomber à la pollution gratuite, mais
délivrez-nous des scrupules, maintenant et à l’heure des déjections, et des élections, Au
nom du lierre, du lys et du pissenlit, cyclamen ! » ♫
Vincent Roca

321.  Araucan | 21/09/2009 @ 21:57 Répondre à ce commentaire

the fritz (#319),

Super, vous l’avez transcrit ?

322.  Araucan | 21/09/2009 @ 22:52 Répondre à ce commentaire

Le fils caché d’Al Gore ?

http://fr.news.yahoo.com/3/200.....f7422.html

http://fr.news.yahoo.com/3/200.....633fe.html

(NB : Tony Blair est sur les rangs pour être le »ministre des affaires étrangères de l’UE »…..)

323.  the fritz | 22/09/2009 @ 9:31 Répondre à ce commentaire

Araucan (#320),
J’ai demandé, on me l’a envoyé

324.  Myke | 22/09/2009 @ 14:09 Répondre à ce commentaire

the fritz (#319),
Bravo ! Je ne savais plus quel poste écouter, je vais peut-être essayer France-Inter.
(J’ai abandonné Europe-1 à cause des insupportables « brèves de la planète » du petit matin, mais je suis tombé de Charybde en Scylla).

325.  scaletrans | 22/09/2009 @ 15:02 Répondre à ce commentaire

Myke (#323),

Je ne vous conseille pas non plus « Rance Inter », le téléphone « conne » de Vendredi dernier était délirant. Après avoir « expédié » Vincent Courtillot en trois coups de cuiller à pot, ils ont repris leur petit train train alarmiste entre eux, non sans avoir émis l’affirmation selon laquelle c’était en France qu’il y avait le plus de sceptiques. Les contre vérités scientifiques s’accumulaient tranquillement, sans qu’aucun sceptique ait réussi à se faire entendre au téléphone qui n’a cessé de « conner ».
Pour ne pas casser mon petit poste, je l’ai coupé…

326.  jeff hersson | 22/09/2009 @ 15:15 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#324), La radio ? ça existe encore, cette chose-là ? :mrgreen:

327.  Flo | 22/09/2009 @ 15:47 Répondre à ce commentaire

@ scaletrans, Myke et Jeff hersson

En effet c’est de plus en plus con-fondant, un vrai moulin à prière!

328.  Fabge02 | 22/09/2009 @ 19:23 Répondre à ce commentaire

Très franchement, écoutez France-Culture, je n’ai jamais vu (entendu) un media plus sceptique vis-à-vis du catastrophisme ambiant.

J’ai récemment participé à un colloque de climatologie, je peux vous dire que, là aussi, il y a pas mal de sceptiques.

329.  Astre Noir | 22/09/2009 @ 21:59 Répondre à ce commentaire

Allez Frederic, au boulot…

A quand la première émission de radio-skyfal ?
😉

330.  scaletrans | 24/09/2009 @ 19:06 Répondre à ce commentaire

La dernière c…rie du Ministère de l’Environnement: un rapport sur les conséquences du réchauffement sur la France. Si vous voulez rire (jaune) allez sur le site du Ministère. On est pas payé cher…

331.  Araucan | 24/09/2009 @ 20:34 Répondre à ce commentaire

Quelques courbes de température sans effets d’ilôt urbain dans le rapport sur les TAAF …

http://www.ecologie.gouv.fr/Ra.....ts-du.html

332.  Myke | 25/09/2009 @ 15:06 Répondre à ce commentaire

Araucan (#330),
Indépendamment des commentaires tendancieux (toujours ces références aux années soixante), les trois courbes présentées (Amsterdam, Crozet et Kerguelen) montrent que les températures sont stables depuis 1982 ou 1983 (malgré la rupture de série vers 1998 pour Crozet). On s’explique donc assez mal les effets néfastes, donnés comme récents, qui sont abondamment décrits dans la brochure. Sont-ce des effets retardés du réchauffement de 1970 à 1980 ? ou des effets imaginaires ?

333.  Araucan | 25/09/2009 @ 19:42 Répondre à ce commentaire

Myke (#331),

Oui elles me semblaient bien plates sur toute leur dernières période….

Je n’ai pas vérifié s’il y avait des courbes pour les iles sous souveraineté anglaise.

334.  Bamboo | 8/01/2010 @ 13:31 Répondre à ce commentaire

Sigurd (#38),
Parler de NH comme d’un homme d’état est lui faire bien des honneurs.

Par contre, à l’heure ou Sarcausette parle à tord et à travers qu’il ne va pas taxer le travail et les entreprises avec sa taxe carbone après s’être fait retoquer par le Conseil d’Etat, rappeler cette évidence qu’on taxe toujours le travail est tout sauf inutile…

Et pour le coup, il s’agit bien là d’un mensonge qui s’ajoute à la longue liste des mensonges quasi quotidiens de notre monarque…

335.  Curieux | 8/01/2010 @ 14:09 Répondre à ce commentaire

Bamboo (#334),

des mensonges quasi quotidiens de notre monarque…

De notre classe politique. Sinon tu vas te plaindre d’être à court de stock de burettes au prochain changement de majorité.

336.  chria | 8/01/2010 @ 14:28 Répondre à ce commentaire

Apparemment impôts et taxe vont servir à compenser les pertes de revenu de nos dinosaures de la culture provoquées par leur inadaptation.
Le changement en france, c’est garder ce qui ne marche pas et profiter du système le plus que l’on peut avant sa retraite.

337.  Bamboo | 9/01/2010 @ 10:28 Répondre à ce commentaire

Curieux (#335),

Vous avez parfaitement raison mais, hélas, l’un n’empêche pas l’autre et viser le particulier ne signifie pas qu’on exclut le général (ou le colonel…).

338.  Curieux | 9/01/2010 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

Bamboo (#337),

oui et non, imaginez Ségolène… là, la seule question serait son QI c’est 99 ou 101 ?
Conclusion, aujourd’hui dans notre beau pays ce n’est pas personnalité qui est l’enjeu mais le système – ce que j’appelle la « politcadministration » – qui est le problème.

Viser le particulier amène à des actions du style Sarko days, ce qui est archi stupide parce que cela remet en cause le principe du vote (élu par > 50% pour 5 ans) ce qui pour vous comme pour nous tous serait calamiteux : ça revient à céder la totalité du pouvoir à une bande de bras cassés.

Sorry, the comment form is closed at this time.