La taxe carbone selon Vincent Roca.

(Un peu d'humour fait beaucoup plus que longues diatribes. Merci à The Fritz pour nous avoir obtenu ce texte !)

• • • • •

Lundi 7 septembre 2009, « Le Fou du Roi » France-Inter

Dans un passé récent où les ramettes de papier tombaient des arbres en toutes saisons, où la planète gueuletonnait en déroulant à la demande ses nappes phréatiques, où les machines à laver jouaient du tambour, la guerre était au congélo, froide, et nous nous servions allègrement au robinet : eau, gaz, essence à tous les étages… Monsieur Jean-Louis Borloo n’était pas un calamar, donc pas encornet, ni un iceberg à la fraise, donc pas en cornet, il n’était pas descendu dans l’arène, donc pas encore encorné, de toutes façons il n’était pas encore né. On se brûlait les ailes, pas la politesse, et quand un homme disparaissait on disait : “paix à ses cendres !”.
Puis les lingots d’or noir vinrent à manquer, et, si la vérité sortait du puits, l’argent se mit à sortir des puits de pétrole. On déterra les kalachnikov, un ingénieur américain inventa le code barre et quand un homme disparaissait on se prit à dire : “guerre à ses cendres !”. On tombait des nues : ainsi donc notre planète, comme un vulgaire supermarché, avait des stocks, loin d’être inépuisables. En gros bébé du big-bang, elle portait des couches, en ozone absorbant, dont les barrières anti-fuites donnaient des signes de faiblesse, et le mercure grimpait… La banquise, jadis ouverte 24h sur 24, commença à fermer ses guichets, l’empereur des manchots, touché par la crise, se mit à faire du cinéma, les ours blancs troquèrent leurs polaires contre des chemises à fleurs.
Le trait de Denis Pessin

Les rois du carbone (Denis Pessin)

On tenta de parfumer les Pyrénées à la cannelle, et l’on fit mine de découvrir la couleur verte. L’herbe devint verte, le carburant vert, la lessive verte, le cartable vert, le tourisme vert, les technologies vertes et le bulletin de vote vert, ce fut une grande décou-verte, à partir de laquelle on enfonça des portes ou-vertes ! Il fallait remettre la planète à flot, ainsi naquit Cécile Duflot. Monsieur Jean-Louis Borloo enfila son costume en Grenelle vert foncé, et son chapelet de casquettes du même ton : Ministre de l’écologie et de l’énergie : Jean-Louis Au bord de l’eau. Ministre du développement incommensurable, de la mer, des flaques et des glaçons, Jean-Louis Bigorneau. Ministre en charge des négociations sur la pluie et le beau temps, Jean-Louis Bungalow. Ministre en charge des technologies et des plantes vertes, l’Arlésienne de l’éolienne, l’Arletty de la biosphère, “biosphère, biosphère, est-ce que j’ai une gueule de biosphère ?”, Jean-Louis Mille saborloo. Ministre de la nature, de la terre et du ciel, des cui-cui, des glou-glous, de l’effet de serre, des grenouilles et des greens, Jean-Louis Beau vélo.
Et notre Don Quichotte de la Manche et des océans, surfant sur la vague verte, partit en guerre contre un moulin qui moulinait… du carbone ! Le carbone ! La pollution à tous nos problèmes! La méchante fée Carabone sur tous nos berceaux! La condition sine carbone à tous nos malheurs. De Narbonne aux Sables d’Olonne, de Bayonne à Carcassonne, des côtes Bretonnes au Lot-et-Garonne, la chasse au carbone fut déclarée. Sus au CO2 hideux, au carbonique inique ! Vous polluâtes de carbone ? Eh bien payez, maintenant ! Vous crachâtes sur la voie publique ? Eh bien crachez au bassinet ! Tenez, moi, par exemple : j’écris cette chronique en cinq exemplaires, avec du papier carbone, mais je paierai la taxe, car bonne est la taxe… Je bosse à la lueur d’un pollueur 100 watts inadéquat, mais je paierai la taxe, car bonne est la taxe… je pollue comme je respire, j’expectore du dioxyde à la louche, on m’appelle Al Carbone, mais je paierai votre taxe expiro, Borloo, car bonne est la taxe. Une fois sur deux mes oeufs au bacon finissent à la carbonara, à moi le bonus-malus gastronomique, mais je paierai la taxe vomito-Borloo, car bonne est la taxe. Je porte des sous-vêtements en fibre de carbone, je les lave au bromure d’hexadécyl-triméthyl-ammonium, mais je paierai la taxe omo-Borloo car bonne est la taxe…
Dessin de Placide
Dessin de Placide
Tous les dimanches, j’emmène mes enfants en pique-nique, et nous étalons sur une nappe en polypropylène, assiettes et gobelets en carton, couteaux et fourchettes en rhodoïd, oeufs durs en acétate de cellulose, poissons panés en polystyrène, nous les abandonnons sur place puisque nous payons votre taxe plastico-Borloo, car bonne est la taxe. Je pars au boulot en auto, j’ai du boulot, j’ai du pot, mais pas du pot catalytique, j’ai le popotin du populo, mon pot pollue mais je paierai votre taxe poids lourds sumo-Borloo, car bonne est la taxe…
Je pollue, tu pues, il obstrue, nous infestons, vous enfumez, ils encrassent… mais nous payons notre droit à saloper, car bonne est la taxe. ♫ Prions mes frères : « Notre vert qui êtes au Ministère, que votre couleur soit sanctifiée, que votre volonté veloutée verte soit faite, sur la Terre vue du ciel comme au ciel, donnez-nous aujourd’hui notre taxe quotidienne, ne nous laissez pas succomber à la pollution gratuite, mais délivrez-nous des scrupules, maintenant et à l’heure des déjections, et des élections, Au nom du lierre, du lys et du pissenlit, cyclamen ! » ♫

Vincent Roca

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
52.  floyd | 29/12/2009 @ 21:38 Répondre à ce commentaire

Araucan (#50),

L’anti spam ne me permet pas de poster le lien, mais avec google faite:

Conseil constitutionnel taxe carbone

Vous trouverez tout de suite.

53.  Bof | 29/12/2009 @ 21:39 Répondre à ce commentaire

le voici

54.  ardeche07 | 29/12/2009 @ 21:43 Répondre à ce commentaire

piloteman (#49),
J’ai vraiment du mal à y croire c’est trop beau pour être vrai.
Ils vont certainement modifier le texte pour la faire passer non ?
Si elle est vraiment supprimée , alors CHAMPAGNE !!!
mince j’ai déjà bu ma bouteille à la fin de Copenhague lol

55.  Ben | 29/12/2009 @ 21:47 Répondre à ce commentaire

piloteman (#49), à noter l’intéressant complexe pétrochimique de « Feyzion » mentionné en légende de l’image accompagnant la dépêche AFP. Qu’est donc Feyzin devenu ?

56.  floyd | 29/12/2009 @ 21:53 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#53),

Ne sabrez pas trop tôt le champagne, la taxe semble avoir été annulée parce qu’elle ne s’appliquait pas assez à tout le monde. Donc il est plausible qu’elle revienne sous une forme plus ‘égalitaire’.

57.  Volauvent | 29/12/2009 @ 21:54 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#53),

Attention! La raison invoquée par le conseil est manifestement erronnée. En effet, ils disent que l’égalité devant l’impôt n’est pas respectée car les industries et les centrales productrices d’électricité sont exonérées. Or celles ci sont soumises à la Directive européenne sur les marchés de permis d’émission qui par principe se substituait à une taxe.
La logique voudrait donc que l’on fasse payer deux fois les industries et l’électricité ce qui reviendrait inévitablement à piocher encore plus dans vos poches.
Le vote du conseil est purement politique, la plupart des elus UMP ne voulaient pas de la taxe. Le Conseil a donc cherché une raison « vertueuse » pour la faire annuler pour éviter de se faire taxer de ringardise.
Il est difficile de prévoir maintenant la suite des évènements; cela va être super rigolo.

58.  Araucan | 29/12/2009 @ 22:00 Répondre à ce commentaire

C’est publié !
Avec les motifs du Conseil constitutionnel ! Autant aller à la source !
http://skyfal.free.fr/?p=468

59.  Araucan | 29/12/2009 @ 22:02 Répondre à ce commentaire

floyd (#51),

Merci c’est effectivement ce que j’ai fait !

60.  Florent76 | 29/12/2009 @ 22:06 Répondre à ce commentaire

Marot (#47), C’est pas vrai !? Encore ce soir au JT, ils nous expliquaient que les particuliers bataillaient pour charger leurs cuves en fioul avant le

61.  Florent76 | 29/12/2009 @ 22:07 Répondre à ce commentaire

1er janvier 2010, date à laquelle s’appliquait la taxe carbone !

62.  Volauvent | 29/12/2009 @ 22:20 Répondre à ce commentaire

Araucan (#57),

Je viens de lire les commentaires à la décision du conseil, et la taxe carbone n’est qu’un des éléments qui a fait retoquer la loi de finance. Notez de ce fait que l »Etat attaque 2010 sans budget, ce qui est une situation inédite. Je ne sais pas s’il y a une procédure qui permette d’assurer le quotidien en attendant un nouveau passage au Parlement.
Tout cela n’est finalement pas si drole car cela va créeer d’énormes difficultés. Il n’est économiquement pas possible par exemple d’appliquer 17 euros la tonne à l’industrie lourde; c’est la raison pour laquelle l’Europe prévoit encore des quotas gratuits dans une certaine proportion jusqu’à 2020. De plus, le Conseil fait une erreur d’analyse; en effet, les industries soumises à quotas, même gratuits, ont un montant de quotas qui les oblige à réduire leurs émissions.Elles ont donc une contrainte qui rend caduque certains arguments du conseil qui invoque la Charte de l’Environnement.

63.  Araucan | 29/12/2009 @ 22:39 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#61),

La loi de finances n’est pas annulée en entier ! Juste certains articles !

NB : le CC se trompe peut-être mais c’est lui qui tranche ! Donc le gouvernement est coincé : soit il l’applique à toutes les activités, modulo l’intérêt général qui pourrait justifier des exemptions soit il la supprime …

De plus , dans le second communiqué de presse on apprend

Enfin, à la suite de sa décision n° 2009-599 DC du même jour sur la loi de finances pour 2010, le Conseil a d’office censuré l’article 82 de la loi de
finances rectificative qui instaurait une compensation supplémentaire de
contribution carbone.

Couik !

64.  Volauvent | 29/12/2009 @ 23:01 Répondre à ce commentaire

Araucan (#62),

C’est plus compliqué que cela; les recettes ne sont plus assurées à 100% jusqu’à un nouveau vote sur les articles concernés (et il y a toute la réforme sur la taxe professionnelle qui est remise en cause!). Donc l’état n’a plus de budget; il faudra sans doute une ordonnance (et encore je ne sais pas si c’est possible) pour assurer le quotidien. (par ex payer les fonctionnaires …).
Sur la taxe carbone le gouvernement devra je pense l’abandonner jusqu’à 2012, date à laquelle la nouvelle Directive sur les quotas entre en vigueur.
Mais ce qui est inqiétant c’est l’utilisation de la Charte de l’Environnement par le Conseil; cela créee une jurisprudence qui peut conduire à tous les excès.

65.  Araucan | 30/12/2009 @ 0:12 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#63),

Non la réforme de la taxe professionnelle est passée à un chouia près. La taxe nouvelle est annoncée pour la loi de finances rectificative prévue fin janvier (investissement d’avenir…)
http://tempsreel.nouvelobs.com.....onnel.html

Mais je suis d’accord avec vous, la vraie nouveauté est la référence à la Charte de l’environnement (mais elle est là pour servir … c’est fait !).

66.  thierry_st_malo | 30/12/2009 @ 8:09 Répondre à ce commentaire

De toute évidence, il n’y a pas que moi que le GIEC et les écolos n’ont pas convaincu ; il y a aussi le Conseil Constitutionnel même s’il ne le proclame pas officiellement !
Quant à Nicolas Sarkozy, il continue à ne rien comprendre, on ne se refait pas !
Maintenant, si Greenpeace, les pipoles et les autres veulent descendre dans la rue pour exiger une taxe, cela va sûrement les rendre populaires…

67.  Volauvent | 30/12/2009 @ 10:02 Répondre à ce commentaire

Araucan (#64),

Il y a un article de la taxe professionnelle qui est retoqué:

Le Conseil constitutionnel a jugé que le fait d’imposer davantage, parmi les contribuables visés ci-dessus réalisant moins de 500 000 euros de chiffre d’affaires, ceux qui emploient moins de cinq salariés constitue une rupture caractérisée du principe d’égalité devant l’impôt. Il a donc déclaré contraire à la Constitution, au 1° de l’article 1467 du CGI, les mots : « Dans le cas des contribuables autres que ceux visés au 2°, », le premier alinéa de son 2° et, par voie de conséquence, le second alinéa du paragraphe I de l’article 1586 ter du même code.

68.  Araucan | 30/12/2009 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#66),
c’est ce que je vous disais en #64 (cela concerne le cas des bénéfices non commerciaux, exemption pour moins de 500 k€) mais tout le reste est passé.
Fillon a annoncé que la taxe carbone remodifiée sera présentée au Conseil des ministres de fin janvier, pour préciser ma seconde phrase du #64.

69.  Volauvent | 30/12/2009 @ 10:44 Répondre à ce commentaire

Araucan (#67),

Ce n’est pas un détail, cela concerne une grosse partie du périmètre des entreprises assujetties!

70.  Araucan | 30/12/2009 @ 11:06 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#68),
Par rapport à l’ensemble de la réforme de la taxe professionnelle, qui est passée, désolé mais l’exonération des entreprises faisant des bénéfices non commerciaux de moins de 500 k€ (http://droit-finances.commentc.....ciaux.php3)
n’est pas une disposition majeure du nouveau dispositif qui se met en place (même si cela fera une différence pour les ex-potentiels bénéficiaires).

71.  Daniel | 30/12/2009 @ 14:18 Répondre à ce commentaire

Taxe carbone: polluez au bois et touchez la cagnotte du CO2

http://www.bloob.fr/la-presse-.....11461.html

72.  Redbaron 17 | 2/01/2010 @ 14:59 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#54),
Vade retro satanas !!!
Du champagne…

Chaque bouteilles ouvertes… PAF !
5 LITRES de CO2… qui viennent renforcer l’effet de serre…

Comment ?
Ce n’est pas du CO2, mais du Gaz carbonique… Ah bon !
ca change tout…!!!!!!!!!!!!!!!!!

Allez champagne pour tout le monde en ce début d’année 2010…!!!!!!

73.  Manu95 | 2/01/2010 @ 16:05 Répondre à ce commentaire

Redbaron 17 (#72),

5 LITRES de CO2… qui viennent renforcer l’effet de serre…

Je dirais plutôt une bonne vingtaine de litres au moins, sachant que certaines bières contiennent jusqu’à 9 g/L de CO2.

Sorry, the comment form is closed at this time.