Le changement climatique, débat organisé par Elkabach

[Enfin un vrai débat sur le réchauffementclimatique mais sur Public-Sénat, donc avec une audience minuscule, alors faites passer le mot]

 • • • • •

– Nous sommes à quelques jours du Sommet mondial de Copenhague sur le climat : chaque jour compte. Tant de cris d'alarme et de désespoir s'élèvent de partout que ça en devient un vacarme assourdissant.
– Toutes les agences internationales insistent sur le fait que le monde va continuer à utiliser jusqu'en 2030 comme source d'énergie à 80% : le pétrole, le gaz et le charbon : c'est-à-dire des énergies qui polluent.
– Le monde est en alerte mais cette alerte et l'angoisse qui l'accompagne sont-elles justifiées ? : « oui » disent la plupart des scientifiques, d'autres minoritaires mais déterminés répondent : « non, vous exagérez » !.
– Bibliothèque Médicis va chercher à démêler le vrai du faux et à y voir un peu plus clair.

Avec :

  • Claude ALLÈGRE, Ancien ministre de l'éducation nationale
  • Vincent COURTILLOT, Professeur de géophysique
  • Jean JOUZEL, Climatologue, directeur de recherche à l'institut Simon Laplace
  • Frédéric DENHEZ, Journaliste scientifique, auteur de l'Atlas Du Réchauffement Climatique – Un Risque Majeur Pour La Planète
  • Jean-Pierre FLEURY, Producteur, réalisateur
  • Fabrice LARDREAU, Ecrivain

Source : Public-Sénat

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  floyd | 17/11/2009 @ 22:04 Répondre à ce commentaire

Merci pour la vidéo. Ah, pour une fois le son n’est pas décalé! 😉

2.  Dyblast | 17/11/2009 @ 23:30 Répondre à ce commentaire

Tres bon, dommage que Allègre gueule trop…

3.  miniTAX | 18/11/2009 @ 0:22 Répondre à ce commentaire

Elkabach est décidément de plus en plus contaminé par Allègre, si ça continue, il va finir au bûcher de l’église médiatico-réchauffiste : il vient de reprendre vertement (c’est le mot) Cécile Duflot Duflop qui avait balancé la formule réchauffiste favorite de « négationnisme climatique » à Europe 1 et qui a été obligée de s’excuser piteusement.

Pour la petite histoire, cette insulte de « négationnisme climatique » a été à l’origine utilisée contre Lindzen, qui est juif et qui a des membres de sa famille gazés par les Nazional Socialistes. S’y est ajouté le « Nuremberg pour les négationnistes du RC » par une journaliste du Washington Post et top du top, Hansen qui compare les wagons de charbon (donc émetteurs de gaz sataniques) aux trains de la mort. Charmant n’est ce pas, le relativisme gauchiste et sa banalisation des crimes historiques. Et c’est cette même clique prétendument « progressiste » qui veut imposer aux terriens une gouvernance mondiale, et qu’on a laissé faire en toute impunité depuis des années.

4.  Xavier | 18/11/2009 @ 2:29 Répondre à ce commentaire

Le débat aurait pu être intéressant, dommage qu’Allègre monopolise autant la parole, de plus pour faire du hors sujet la plupart du temps… Il déssert vraiment la cause.

5.  Stan Selene | 18/11/2009 @ 3:42 Répondre à ce commentaire

Courtillot est tres bon, vraiment clair, concis. Un excellent interlocuteur.

Par contre je n’en reviens pas comment Allegre est bordelique et surtout bien trop agressif (il prend le debat bien trop a coeur, du coup c’est plus le coeur qui parle que la tete). Domage.

Jouzel est tres fort dans la langue de bois.

6.  floyd | 18/11/2009 @ 10:01 Répondre à ce commentaire

C’est certain qu’Allègre est une ‘grande gueule’, mais comme les débats télévisuelles sur le réchauffement sont souvent organisés pour montrer combien les sceptiques sont ridicules, en invitant une majorité de réchauffistes et en posant des questions biaisées, cela ne me dérange pas trop que pour une fois, par le biais d’Allègre, les sceptiques ont eu la parole.
Il faut aussi rappeler qu’Elkabach, comme pas mal de ses collègues, n’arrêtent pas de couper la parole de ses interlocuteurs.
Concernant ses propos, à part l’acidification des océans et la confusion entre la météo et le climat, je les trouve très souvent pertinents. Il a rappelé entre autre, la baisse des températures depuis 12 ans, l’utilisation excessive de l’informatique par les réchauffistes, les vrais problèmes comme l’eau et la faim,etc..

7.  floyd | 18/11/2009 @ 10:05 Répondre à ce commentaire

Et puis on critique Allègre pour son ego et sa verve, mais pratiquement tous les personnages publiques, qui sont liés ou pas à la science, font tous dans le politiquement correct en montrant dans les médias combien ils sont préoccupés par le sort de la planète et comment ils trient consciencieusement leur déchets. Alors face à cette hypocrisie, Allègre je prend! 🙂

8.  chria | 18/11/2009 @ 10:05 Répondre à ce commentaire

Allègre n’est pas si mal si on considère ses propos non pas sur le plan scientifique mais politique, car les gens en ont marre d’entendre parler du Giec et du CO2, alors qu’il existe plein de problèmes actuels qui ne se résolvent pas ou disons qui n’attirent pas autant de fonds et de journalistes. Un exemple ici : http://especemenacee.blogspot......e-bon.html
Je pense que sur ce point Allègre peut toucher juste. Mais sa virulence peut effectivement repousser.
Courtillot a été bon comme d’hab.
Jouzel a avoué son penchant écolo et que le Giec est un organisme politique, ainsi qu’il existe encore beaucoup d’incertitude. Pour moi il est le grand perdant.
Enfin je reviens encore sur Elkabbach, complétement allumé par les théories sceptiques, ce qui m’étonne un peu, disons qu’il les affiche si ouvertement. En tout cas, connaissant son amour pour notre cher président, et connaissant aussi les rapports entre Allègre et NS, on peut se poser des questions…

9.  super.mouton | 18/11/2009 @ 10:35 Répondre à ce commentaire

Je trouve qu’Allègre sort un peu du débat. Je trouve que ce débat aurait du être mieux organisé aussi: comme dit Courtillot, on mélange souvent l’aspect scientifique, politique et citoyen de ce « problème ». Faire un débat sur ces 3 aspects séparément aurait été plus pertinant (et aurait vraiment aidé le camps sceptique). Bon vais pas jeter Allegre non plus, car c’est vrai que c’est bcp grâce à lui qu’en france, les choses bougent, mais bon , je trouve que ses « autres problèmes » peuvent aussi s’avérer démago… (et en plus ses phrases qui commencent par « non, moi… moi » m’énnervent un peu :p )
J’aime beaucoup la remarque sur l’écologisme profond et je crois que ce que l’écrivain dit sur ça n’est vraiment pas faux.
Ca me fait penser au meilleur des mondes. Par contre, Huxley, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’était pas anti eugéniste, au contraire, il faut relire sa préface…
pour Elkabbach, je trouvait ça cool qu’il donnait un temps de parole équivalent pour les deux camps.
En gros, le débat est quand même pas mal et équilibré et on voit clairement aussi que les pro sont des fanatiques…

10.  Volauvent | 18/11/2009 @ 10:39 Répondre à ce commentaire

chria (#8),

Jouzel n’a pas été bon, c’est évident mais il a marqué un point auprès d’un public non averti qui est la question du refroidissement strato. Devant l’accumulation de faits qui les contredisent, ils n’ont plus que cela; il faut donc bâtir un discours simple montrant que cet argument est lui aussi foireux, par exemple en donnant le taux de corrélation entre CO2 et temperature strato, je ne l’ai pas fait mais il ne doit pas être merveilleux, ou en donnant d’autres paramètres pouvant expliquer le phénomène, et enfin en citant tous les autres faits qui contredisent la théorie GIECC .
Même si Minitax dit qu’on ne doit pas rentrer dans la controverse, il me semble qu’il faut savoir répondre à cela (cela ne m’étonnerait pas d’ailleurs que Courtillot le fasse…)

11.  super.mouton | 18/11/2009 @ 10:54 Répondre à ce commentaire

super.mouton (#9), et « retour au meilleur des mondes » ici

chapII

Dans cette seconde moitié du vingtième siècle, nous n’intervenons pas scientifiquement dans notre reproduction, mais à notre manière anarchique et chaotique, nous ne sommes pas seulement en train de surpeupler notre planète, nous avons l’air de faire en sorte que ces êtres sans cesse plus nombreux soient d’une qualité biologique inférieure. Au mauvais vieux temps, les enfants souffrant de vices héréditaires graves ou même bénins survivaient rarement; aujourd’hui, grâce à l’hygiène, à la pharmaceutique et à la conscience modernes, la plupart de ces diminués atteignent la maturité et propagent leur espèce. Dans les conditions actuelles, tout progrès de la médecine tendra à être contrebalancé par un accroissement correspondant des chances de survie d’individus affligés de quelque insuffisance génétique. Malgré les nouvelles drogues-miracle et des traitements plus efficaces (on peut même dire en un certain sens, grâce à eux), la santé physique de la masse ne s’améliorera pas, au contraire, et un déclin de l’intelligence moyenne pourrait bien accompagner cette détérioration.

moi j’étais choquée car je croyait ce que dit wikipédia:

Huxley fonde sa dystopie sur l’aspect utopique d’une société-monde profondément anesthésiée par le progrès scientifique et technique de l’an 600 après Ford. Ce roman pousse à son paroxysme les conceptions sur l’eugénisme qui était alors considéré par la communauté scientifique, et particulièrement par les généticiens et les biologistes, comme une science à part entière. D’ailleurs, Julian Huxley, frère d’Aldous Huxley, était un éminent généticien partisan de l’eugénisme (nommé à la tête de l’UNESCO en 1946). Le Meilleur des mondes dénonce les méfaits de l’utopie en tant que conceptualisation fausse et assujettissante. L’épigraphe qui introduit l’œuvre cloue au pilori l’utopie et invite les intellectuels à l’éviter pour échapper au piège idéologique qu’elle tend

12.  Volauvent | 18/11/2009 @ 11:14 Répondre à ce commentaire

super.mouton (#11),

Pour ceux ou celles qui voudraient une introduction à la problématique « deep ecology versus démocratie » Luc Ferry a écrit une petit ouvrage amusant et très réussi « le nouvel ordre economique » en 92 . Pour approfondir, lire Hans Jonas qui est le théoricien du pincipe de responsabilité.
Avec Allègre, L Ferry est un des seuls à se mouiller, mais il le fait avec beaucoup plus de retenue et d’élégance.

13.  Volauvent | 18/11/2009 @ 11:15 Répondre à ce commentaire

Volauvent (#12),

Pardon, il s’agit du nouvel ordre ecologique evidemment.

14.  Bof | 18/11/2009 @ 11:18 Répondre à ce commentaire

Allègre était ce matin sur europe1 invité… d’Elkabach ! Qui lui tend les perches. Elkabach ne croit effectivement pas trop au RCA semble-t-il

sinon, dans ce que dit Allègre, il y a à prendre et à laisser, comme toujours.

15.  super.mouton | 18/11/2009 @ 11:19 Répondre à ce commentaire

Au fait, cet aprem, je vais à une conférence au parlement sur  » have human changed the climate ». C’est organisé par des sceptiques…
il y aura F.Goldberg, F.S.singer, H. Labohm, Svensmark etc..
Est-ce que vous avez des questions? je pourrais les poser à la fin!

Volauvent (#12), oki, vais m’y pencher, ça m’intéresse pas mal ce truc…

16.  super.mouton | 18/11/2009 @ 11:36 Répondre à ce commentaire

Des questions????????????

17.  super.mouton | 18/11/2009 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

bon ze dois y aller… Dsl de ne pas l’avoir dit plus tôt… j’vous raconterer tout demain

18.  Curieux | 18/11/2009 @ 11:53 Répondre à ce commentaire

chria (#8),

Enfin je reviens encore sur Elkabbach, complétement allumé par les théories sceptiques, ce qui m’étonne un peu

Pas tant que ça. Toutes les bobolandies fonctionnent sur le principe de 6 mois à 1 an d’avance sur le changement de tendance (pas climatique hé ! people, bien sur).

C’est ce que nous voyons ici émerger et d’où le « rechauffiste » comme langue morte.

Au passage les parieurs politiques sur le réchauffement, sarko par exemple, vont avoir, à mon avis du mal en 2012. Le RC sera cuit 😉

19.  Mr Hulot (celui de J Tati ! !) | 18/11/2009 @ 14:21 Répondre à ce commentaire

Curieux (#18),

Pas tant que ça. Toutes les bobolandies fonctionnent sur le principe de 6 mois à 1 an d’avance sur le changement de tendance (pas climatique hé ! people, bien sur).

C’est ce que nous voyons ici émerger et d’où le “rechauffiste” comme langue morte.

Tu es bien optimiste (j’espère me tromper), la capacité de « recyclage » du discours est telle..

20.  Wuethrich | 18/11/2009 @ 15:38 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Encore une nouvelle « sensationnelle » parue aujourd’hui:
Les divorces contribuent aussi au réchauffement climatique!!!

Faire moins d’enfants pour limiter le réchauffement climatique
L’ONU recommande de faire moins d’enfants pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’accroissement rapide de la population mondiale est en effet responsable, parmi d’autres facteurs, du réchauffement du climat.
La composition des ménages est aussi une variable importante qui se répercute sur le volume de gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère. Les divorces ne sont pas sans conséquence, explique Werner Haug, directeur au Fonds des Nations unies pour la population. Deux domiciles séparés avec deux voitures produisent davantage d’émissions de CO2 qu’un seul.

Le Fonds des Nations unies pour la population (FUNAP) explique que la croissance démographique dans le monde est à l’origine de 40 à 60% des émissions de gaz à effet de serre depuis 1820. Une meilleure planification familiale pourrait avoir une influence sur l’évolution du climat.

La planification familiale, les soins de santé reproductive et les relations entre les sexes pourraient influer sur l’évolution future des changements climatiques et modifier la manière dont l’humanité s’adapte à la hausse du niveau des mers, à des tempêtes de plus en plus violentes et à de sévères sécheresses, affirme le rapport.

Les femmes ont à cet égard un rôle primordial à jouer, non seulement pour le contrôle des naissances, mais aussi parce qu’elles gèrent les ménages et qu’elles ont « un rôle immense dans la production alimentaire dans les pays en développement ».

(ats)

21.  williams | 18/11/2009 @ 16:16 Répondre à ce commentaire

Wuethrich (#20),

Comme on voit on parle toujours de nous et pas des entreprises pour l’emmission du CO2 (trajet pour le travail… pour ce chauffer…) et aussi on nous penalise avec la taxe carbone bien plus que les entreprise qui n’ont plus la taxe professionnelle.

Pourtant 50% des emissions de CO2 sont du aux entreprises (industrielles…) alors que le secteur residenciel emets 10% du CO2.
En plus les entreprises n’ont plus la taxe patronal donc ceci leur donne un avantage par rapport a nous. Et puis les avions sont ce qui emettent le plus de CO2 dans l’atmosphere et consomment le plus du carburant, malgres cela les societes de transport aeriens auront une dedution de la taxe carbone de 75%.

Tout ceci montre que ce sarkozy veut nous prendre l’argent et met sur le dos de l’ecologie=> l’economie donc question de politique.

Williams

22.  Araucan | 18/11/2009 @ 16:36 Répondre à ce commentaire

Wuethrich (#20), williams (#21),

Voir l’article du Monde d’aujourd’hui intitulé « le poids d la démographie menacerait le climat » …
Cette tendance est présent déjà depuis un moment depuis les dérapages de certains qui chiffrent une naissance à 600 tonnes de CO2 jusqu’à ceux qui envisagent des politiques de réductions de naissances (cf certains think tanks anglais) en passant par un site bien pensant FR, qui montre bien l’effet de culpabilisation engendré…

23.  Daniel | 18/11/2009 @ 17:34 Répondre à ce commentaire

Génial les néo-malthusiens propagandistes de l’éffet de serre vont plaider pour l’abolition des droits au divorce
Les femmes a la maison ( ca économise une voiture émettrice de GES ) et pourquoi pas une bonne guerre pour éliminer les hommes !

24.  jeff hersson | 18/11/2009 @ 19:19 Répondre à ce commentaire

Araucan (#22),

l’article de l’IMMonde en question les réactions de beaucoup de lecteurs sont immondes aussi…

25.  Argus | 18/11/2009 @ 19:58 Répondre à ce commentaire

@Araucan, Daniel, Jeff

Le malthusianisme et l’eugénisme sont dans la droite ligne de la genèse de cette histoire de réchauffement climatique.

Vous pourriez lire, à ce sujet, cet article passionnant du Prof G. Rossi de Bordeaux que j’ai trouvé ici :

http://www.pensee-unique.fr/Rossi1.pdf

Sait-on aussi que le père Arrhénius a dès 1909 participé à la fondation de l’une des toutes premières organisation eugénistes au monde ? (c’est même sur Wiki-anglais) :

« Svante Arrhenius was also actively engaged in the process leading to the creation in 1922 of The State Institute for Racial Biology in Uppsala, Sweden, which had originally been planned as a Nobel Institute. Arrhenius was a member of the institute’s board, as he had been in The Swedish Society for Racial Hygiene (Eugenics), founded in 1909. Swedish racial biology was world-leading at this time, and the results formed the scientific basis for the Compulsory sterilization program in Sweden, as well as inspiring the Nazi eugenics in Germany. »

Mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. On va se faire traiter de complotistes.

26.  Curieux | 18/11/2009 @ 20:33 Répondre à ce commentaire

jeff hersson (#24),
Ah maintenant on sait qui lit le l’immonde et j’espère qui ne le lira plus :mrgreen:

27.  miniTAX | 18/11/2009 @ 22:02 Répondre à ce commentaire

Argus (#25), eugénisme qui était à l’époque d’Arrhenius une science établie et cautionnée par toutes les institutions scientifiques, académies de sciences et de médecines et tout le toutim.
La science du « consensus » dans toute sa splendeur quoi.

Pour la petite histoire, Arrhénius est cité constamment par les réchauffistes comme le père de la théorie de l’effet de serre pour montrer que c’est une théorie vieille d’un siècle donc forcément cachère. Or si on prend le papier d’origine d’Arrhénius sur l’effet de serre, qui soit-dit en passant révèle un travail de titan (compte tenu des moyens de calculs et de mesures à son époque) et la rigueur scientifique d’un génie (il a un Nobel quand même!) on découvre que que le réchauffement suite à un doublement de la concentration de CO2 serait, selon l’auteur, de 6°C (table VII, colonne « carbonic acid=2 »). Ce qui veut dire que le prétendu père de l’effet de serre avait tablé sur un effet de serre délirant et assurément contredit par ce qu’on a vu au 20e siècle, le double de celui estimé par le GIEC (3°C +-50% pour un doublement du CO2), chose que la FARCE se garde bien d’ébruiter à chaque fois qu’elle balance son argument d’autorité de la « théorie vieille d’un siècle ».

Détail amusant, dans le même tableau, Arrhénius avait montré qu’avec un réchauffement climatique, les pôles se réchauffent plus que les basses latitudes, ce qui veut dire que le gradiant méridien de température diminue, càd que la source des intempéries et tempêtes dans les régions septentrionales devrait être moins forte, chose que les modèles réchauffistes trouvent aussi mais que la FARCE se garde bien là encore d’avouer.

Et enfin, supprême ironie, Arrhénius s’était aventuré à la fin de son article dans des considérations paléoclimatiques, en qualifiant le Tertiaire où le climat était bien plus doux (« mild »), avec l’Arctique 7 à 8°C plus chaud qu’actuellement de … « périodes géniales » (« genial age » dans le papier) par opposition aux périodes glaciaire. Car ce qu’il craignait comme la peste, c’était la survenue du prochain âge glaciaire et non notre apocalypse carbo-thermique post-moderne. Comme quoi, chaque époque a son industrie de la peur.

28.  Araucan | 18/11/2009 @ 22:06 Répondre à ce commentaire

Curieux (#26), Daniel (#23), Argus (#25), jeff hersson (#24),

Une ou deux joies citations issues des réactions des lecteurs :
« Il est bien connu que la réduction du nombre des naissances empêche le niveau de la mer de monter…! »
« Mais non ! Ce sont les fourmis : il y a beaucoup trop de fourmis sur terre. Et les scolopendres, vous n’imaginez pas la surpopulation de scolopendres. Il faut stériliser les fourmis, les scolopendres… et les cirons, j’oubliais les cirons, très importants les cirons… Et le pire est que certains se croient habilités à voir de la bêtise dans les commentaires des autres. Les pays riches ont bien plus d’inactifs avec leurs vieux mais ils les nourrissent ! Bref ! »
« Beaucoup de commentateurs n’ont rien compris. le problème n’est pas que les femmes des PVD ont trop d’enfants, mais que ces enfants ne meurent plus tout jeunes. Il faut supprimer les campagnes de vaccination, fermer les centres de soins et d’hygiène, interdire aux sages-femmes de pratiquer leur métier, offrir à tous les médecins des cabinets en Ile de France ou PACA, et le problème sera vite réglé. Ah, les méfaits de la colonisation !!! »
« Et dans la foulée limiter le nombre de présidentiables au PS qui font courir un danger mortel à notre écosystème français »
« Ces analyses sorties du chapeau d’idéologues occidentaux feront l’objet de contre-enquête, non?  »
« Sinon on pourrait tous retenir notre respiration pendant une minute? »

Sinon effectivement, le reste est tout de même nauséabond.

Voici le texte de l’UNPFA en français….
http://www.unfpa.org/swp/2009/fr/pdf/FR_SOWP09.pdf
http://www.unfpa.org/public/media_resources/swp09

Sinon l’article du monde est classique dans sa structure : comme UNFPA a perdu la moitié des ses financements, il essaye d’en récupérer auprès de la plus grosse source potentielle actuelle la convention Climat… Mais la méthode est limite ( merci à Leridon de ramener du bon sens dans cet article ) et le titre racoleur et inutilement provocateur.

29.  Araucan | 18/11/2009 @ 23:21 Répondre à ce commentaire

super.mouton (#17),

Oui, oui on attend avec impatience le compte-rendu !

30.  super.mouton | 19/11/2009 @ 9:29 Répondre à ce commentaire

Araucan (#29), Grrrr, lol, on m’a oublié , ou je n’ai pas vu la personne qui venait chercher les gens à 14h.. Apparement j’étais pas la seule. Enfin, suis pas allée finalement, ouin… .vais quand même demander s’il y a de la doc, notamment sur Copenhague et sur la question des basses/hautes couches.
Sorry, suis deg!! j’avais pris ma demi journée pour ça ouin!! :'(. la prochaine fois, prendrais le num de portable de la personne sensée venir me chercher…

31.  scaletrans | 19/11/2009 @ 10:13 Répondre à ce commentaire

Argus (#25),

ROSSI: je trouve la conclusion plutôt décevante. L’auteur a l’air de penser que le nouveau paradigme créé, ne l’oublions pas, par des malthusiens purs et durs, pourrait déboucher sur du positif. Le CV des initiateurs et continuateurs de la FARCE plaide pour le contraire: on voit bien que presque tous sont des adeptes du « Stonehenge de Géorgie ».

32.  scaletrans | 19/11/2009 @ 10:14 Répondre à ce commentaire

Curieux (#26),

Au contraire, il faut toujours étudier l’ennemi !

33.  super.mouton | 19/11/2009 @ 10:16 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#31), oui , d’ailleurs des idées de l’origine de ce dolmen? J’ai halluciné quand j’ai découvert ça!

34.  Patrick | 19/11/2009 @ 10:18 Répondre à ce commentaire

Passionnante émission (une fois n’ est pas coutume) sur la 5 hier mercredi dans « c’ est dans l’ air » avec Courtillot qui fait aimer la science. Comme Jamie Gouraud.
Il faut une émission permanente sur la science (la vraie, la dure, pas les pseudos sciences style sociologie) à une heure de grande écoute sur le service public.

35.  Araucan | 19/11/2009 @ 10:26 Répondre à ce commentaire

super.mouton (#30),
Arghhhh !

36.  JG2433 | 19/11/2009 @ 11:58 Répondre à ce commentaire

Moments trop rares à la télé…
Le Pr Courtillot a été pa-ssio-nant !
M. Odon Vallet – un « puits de science », dans son domaine – également.

37.  super.mouton | 19/11/2009 @ 12:08 Répondre à ce commentaire

Araucan (#35), Non, mais la honte quoi 😳

38.  Argus | 19/11/2009 @ 16:38 Répondre à ce commentaire

@scaletrans #32
Tout a fait d’accord. Je pense aussi que le titre est mal venu : » Une réussite ? »
Non, je pense que c’est un échec franc et massif….

39.  VideoScopie | 2/12/2009 @ 9:04 Répondre à ce commentaire

En complément de ce débat, cette vidéo sur le dernier livre de Vincent Courtillot:

40.  VideoScopie | 2/12/2009 @ 9:06 Répondre à ce commentaire

En complément de ce débat, cette vidéo sur le dernier livre de Vincent Courtillot:

Source: VideoScopie Production – Odile Jacob

41.  Guy | 11/01/2010 @ 22:08 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette bouffée d’air libre. Ca donne l’espoir de voir
un jour les écolos cesser de nous em…

Sorry, the comment form is closed at this time.