Le ClimateGate expliqué par le Ministre de l’Information

• • • • •

Pour ceux qui ne savent toujours pas ce qu'est le ClimateGate, un résumé concis et clair par le Ministre de l'Information irakien Mohammed Saïd al Sahaf.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Luc Chartrand | 3/12/2009 @ 23:05 Répondre à ce commentaire

Pour rire un peu du ClimateGate

http://pouruneecolelibre.blogs.....fiste.html

2.  Araucan | 3/12/2009 @ 23:33 Répondre à ce commentaire

Sondage de l’uE sur le CC :

http://ec.europa.eu/public_opi.....ial_fr.htm

3.  Araucan | 3/12/2009 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

Comment on en arrive à faire avaler la taxe carbone …

http://www.euractiv.com/fr/cha.....cle-187959

4.  Groucho Marx | 4/12/2009 @ 9:09 Répondre à ce commentaire

C’est dommage qu’on oublie toujours l’une de ses phrases chocs :

« Read on my lips … »

Ce qui pourrait donner: « read on my lips, the climategate has never exist »

5.  Peak.Oil.2008 | 4/12/2009 @ 9:59 Répondre à ce commentaire

Pour Marot !

Chuck Norris donne aussi son avis sur Copenhague sur FOX news (un des outils les plus démocratique qui soit) …

« In this conference, they’re going to try to take our money and send it to third-world countries because of, since we spend so much oil and these other countries have suffered, then we’re going to give our money to these third-world countries. »

6.  super.mouton | 4/12/2009 @ 10:21 Répondre à ce commentaire

Le réchauffement n’est pas dû au CO2. C’est Chuck Norris qu’à pété un matin.

7.  miniTAX | 4/12/2009 @ 10:33 Répondre à ce commentaire

Groucho Marx (#4), on dit « read my lips ».
« Read on my lips », c’est du franglais.

8.  Groucho Marx | 4/12/2009 @ 10:44 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#7),
ok, ok. merci pour la rectification

9.  plombier | 4/12/2009 @ 11:45 Répondre à ce commentaire

Comment on en arrive à faire avaler la taxe carbone sauf pour les anglais .

AFP / 14 novembre 2009
Changement climatique: l’homme pas responsable pour une majorité de Britanniques
LONDRES – Moins de la moitié des Britanniques considère que l’activité humaine est responsable du réchauffement climatique, selon un sondage réalisé pour Le Times et publié samedi.(14-11)

Seulement 41% des personnes interrogées acceptent comme un fait scientifique confirmé le réchauffement général de la planète et qu’il est dû à l’homme.

Près d’un tiers (32%) estime que ce lien n’est pas encore prouvé. 8% considèrent que c’est la propagande écologique qui en rend l’homme responsable et enfin 15% estiment que la Terre ne se réchauffe pas.

Seul un quart (28%) pense que le changement climatique est le problème le plus sérieux auquel le monde doit faire face.

Le Times souligne que ce scepticisme illustre la difficulté qu’aura le gouvernement britannique à persuader le public d’accepter des taxes vertes plus élevées destinées à baisser respectivement de 34% en 2020 et de 80% en 2050 les émissions de gaz carbonique.

Environ 53% des personnes interrogées sont opposées à des hausses de prix pour inciter les conducteurs à moins utiliser leur voiture.

Sondages réalisé avant le Climategate !

10.  Araucan | 4/12/2009 @ 12:04 Répondre à ce commentaire

plombier (#9),

Peut-être ont-ils passé le point de non retour de la saturation médiatique ? 🙂

11.  piloteman | 4/12/2009 @ 12:25 Répondre à ce commentaire

Araucan (#10),

Y aurait-il donc un pic-média au delà duquel on se bouche les oreilles et on surveille son porte-monnaie ?

12.  Curieux | 4/12/2009 @ 12:39 Répondre à ce commentaire

piloteman (#11),
A mon avis c’est certain. Avec la vague de propagande réchauffiste sur toutes les chaînes de télé, matin, midi et soir, ça va vomir dans les chaumières.

13.  Marot | 4/12/2009 @ 12:41 Répondre à ce commentaire

piloteman (#11),
Je ne pense pas qu’il faille le décrire ainsi.

C’est plutôt, « on » en fait trop, ce n’est pas normal.

Une semaine de plus et Maastrich ne passait pas.
La « constitution giscardienne » est passée de 60% de oui à 54% de non après une campagne écrasante.
Nous vivons en ce moment la même chose pour la vaccination contre la grippe.

14.  Araucan | 4/12/2009 @ 14:12 Répondre à ce commentaire

piloteman (#11),

Oui, je le pense : en partie par réflexe, parce qu’après tout cela peut être assimilé à un envahissement de l’espace privé, d’où une réaction de défense, et ensuite, parce qu’il faut mettre en place de moyen de défense active (arguments recherches sur le sujet) pour contrer la saturation, ne serait-ce que pour râler après la télé …

15.  Bamboo | 4/12/2009 @ 14:58 Répondre à ce commentaire

La partie pour la vérité climatique n’est pas gagnée. Tous les scientifiques, tous les journalistes et tous les médias qui se sont engagés sans recul, voire sans discernement sur les thèses du GIEC ne vont pas se dédire comme cela.

Aussi longtemps qu’ils pourront espérer, par le contrôle de l’information, continuer à faire de la propagande plutôt que de l’information, ils vont persister.

Les échantillons des déclarations des alarmistes (Le Monde, Libé, les chaînes nationales, RFI (C’est pas du vent : non c’est (souvent) du pipeau)) donnent une bonne idée de ce que les médias conduisent d’assauts de dénégation, de minimisation, de falsification des informations révélées par les mails du CRU.

Le combat pour un débat scientifique sur le climat continue…

16.  Bamboo | 4/12/2009 @ 15:07 Répondre à ce commentaire

Une des difficultés pour que la vérité progresse est que, « dans les chaumières, » il y en pas mal qui n’ont pas le loisir ou le goût de s’informer sur le net après leurs 10-11h passées hors de chez eux.

Cependant l’espoir est que l’information diffuse par d’autres canaux que le net ou les médias dominants : par les comptoirs de café, le bouche à oreille, les échanges à la cafétéria… Je suis amené par ma profession à rencontrer beaucoup de monde sur les chantiers de BTP, lorsque j’ai l’occasion de discuter un peu, je me rends compte que bien des gens, qui ne passe pas leur temps sur le net ont une bonne appréciation de ce qui se passe, en matière de régression sociale par exemple.

La diffusion de l’information se déroule à la manière d’une épidémie.

La victoire reste au bout de la plume, pourvue que celle-ci serve à faire réfléchir et à éclairer le débat, ce qui se fait très bien sur skyfal (entre autres).

17.  Araucan | 4/12/2009 @ 16:05 Répondre à ce commentaire

Bamboo (#15),

Le combat pour un débat scientifique sur le climat continue…

c’est même l’aspect central du Climategate, mais aussi le lien entre science et politique et science information sur celle-ci.
Autre aspect : information et internet, parce qu’après tout, cette affaire n’aurait pu exister sans Internet : le piratage, la diffusion des documents, l’analyse décentralisée qui en est faite, la diffusion de l’information, la manière de la présenter et l’accès aux fichiers, qui permet à tous ceux qui ont accès à Internet de se faire une idée personnelle…

18.  Blanc Cassis | 4/12/2009 @ 17:06 Répondre à ce commentaire

http://www.spiegel.de/internat.....82,00.html

19.  plombier | 4/12/2009 @ 18:11 Répondre à ce commentaire

Jouzel sur Libération :

Que pensez-vous de la polémique du Climate Gate? Les scientifiques du Giec ont-ils dissimulé des données, et notamment un pseudo-refroidissement climatique?

Je ne pense pas qu’ils aient dissimulé des faits. Ceux-ci sont accessibles (??). J’espère que cette polémique fera long feu. Qu’il y ait un langage trop direct, assez cru et agressif dans des mails privés, ce n’est pas étonnant.

Rajendra Pachauri a la BBC sur le Climategate

« Nous allons certainement regarder tout ça et ensuite nous adopterons une position », a déclaré à la BBC Rajendra Pachauri. « On ne veut certainement pas fermer les yeux. C’est une question sérieuse et nous allons l’étudier en détail » .

20.  Curieux | 4/12/2009 @ 20:25 Répondre à ce commentaire

Bamboo (#15),

tous les médias qui se sont engagés sans recul, voire sans discernement sur les thèses du GIEC ne vont pas se dédire comme cela

Houlà, vous ne lisez pas la presse ?
Exemple, la grippe A, toute la presse « sceptique » 😉 sur la vaccination il y a 2 mois. Aujourd’hui toute la presse au basque di gouvernement sur le manque d’effectif pour vacciner.
Si ils s’y étaient pris il y a deux mois, y aurait pas de problème Aujourd’hui.

21.  pecqror | 4/12/2009 @ 23:43 Répondre à ce commentaire

Un nouveau site vient de se créer, http://www.climategate.com/

Sorry, the comment form is closed at this time.