Climat : a-t-on réchauffé les chiffres ?

[Emission C dans l'Air consacrée au ClimateGate]
• • • • •
Enquête de l’ONU, mise en garde de l’Arabie saoudite… Le "Climategate", l’affaire des emails piratés de scientifiques de l’université d’East Anglia, ravive les débats sur l’origine du changement climatique, à l’heure du sommet de Copenhague.
Invités :
  • Jean Jouzel, Glaciologue et climatologue.
  • Laurent Cabrol, Journaliste et présentateur spécialisé dans la météo.
  • Vincent Courtillot, Géophysicien et directeur de l’Institut de physique du globe de Paris.

Link: ClimateGate Jouzel & Courtillot

Source : France 5, émission C dans l'Air du vendredi 11 décembre 2009
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Woody | 14/12/2009 @ 8:09 Répondre à ce commentaire

Il y avait un quatrième participant à cette émission :
Jacques Percebois, économiste et directeur du CREDEN.

2.  andqui | 14/12/2009 @ 8:50 Répondre à ce commentaire

Woody (#1),
C’est vrai mais il n’était pas à sa place dans ce débat (c’est pas de sa faute) et il n’a dit que des banalités sur l’énergie.
Ceci dit, les conséquences du dogme du RCA sur l’évolution du contexte politico-économique de la gestion et de l’utilisation de l’énergie sont fondamentales (et vraisemblablement dramatiques pour les démocraties) et au centre de Copenhague, même si personne n’en parle explicitement.
C’est un autre débat, nécéssaire évidemment!

3.  Eric | 14/12/2009 @ 10:17 Répondre à ce commentaire

Les questions qui dérangent ne sont pas les bienvenues à Copenhague: lorsque le sujet du Climategate est évoqué par un journaliste, les agents de sécurité des Nations Unies interviennent.

Voir la vidéo : http://bit.ly/5osipE

4.  Eric | 14/12/2009 @ 10:24 Répondre à ce commentaire

 » Jean Jouzel, qui est un excellent chimiste glaciologue, mais dont les connaissances scientifiques sur le climat sont limitées. »

Citation de feu Marcel Leroux, professeur en climatologie à l’université Jean Moulin de Lyon III et directeur du Laboratoire de Climatologie, Risques, Environnement (CNRS) : http://bit.ly/4AwJza

5.  williams | 14/12/2009 @ 10:47 Répondre à ce commentaire

Quand on voit que dans l’emmission C DANS L’AIR Mrs Courtillot n’esite pas a dire des points positifs sur des recherches ou decouvertes (je ne sais plus exactement) de Jean Jouzel ca montre bien que Mrs Courtillot est honnète. Donc si il contredit certains éléments sur réchauffement de la terre ce n’est pas pour critiquer comme bp de réchauffistes le disent mais pour dire exactement se qu’il pense en tant que scientifique suivant les recherches… qu’il a réalisés.

Puis souvent Jean Jouzel contredit ou se defend par des reponses politiques que par des reponses scientifiques alors que le rechauffement de la terre donc l’evolution du climat c’est une question scientifique. Ca montre aussi que se sommet de Copenhague doit etre plus une question politique que de scientifique.

Donc on mets l’economie sur le dos de l’ecologie.

Williams

6.  Blanc Cassis | 14/12/2009 @ 11:03 Répondre à ce commentaire

Comment voulez vous que Jouzel se déjuge ?
Prochains meetings en 2011 du Workgroup I dont il fait partie : Colorado, Malaisie, Chine……sans compter les AR à Genève, ou à Bruxelles ?
Si vous fréquentez les 5* pour votre job, il est dur de passer au Formule1 à la retraite…

7.  Murps | 14/12/2009 @ 11:04 Répondre à ce commentaire

J’aimerais bien un véritable débat de qualité dans lequel on ferait apparaitre toute (ou partie de) l’argumentation de skyfall ou pensée-unique.

J’aimerais bien aussi qu’on fasse intervenir des journalistes et des scientifiques étrangers, pas seulement ceux du GIEC évidemment.

Les rares fois ou j’en vois ils sont sidérés par l’absence de débat en france.
Une journaliste américaine l’a dit ce week-end au zapping sur canal plus. Je ne sais plus sur quelle chaine c’était à l’origine.

8.  Bof | 14/12/2009 @ 11:12 Répondre à ce commentaire

J’ai bien aimé ce débat, pas de noms d’oiseau ou d’accusations, tout le monde a pu s’exprimer.
Courtillot a été très bon, même Cabrol n’a pas démérité. Jouzel a fait de la politique, et je pense que c’est ce qui ressort le plus de son intervention.
Un téléspectateur attentif verra j’espère le fait que Courtillot et Jouzel sont tombés d’accord à la fin pour dire que des études existent montrant toutes les incertitudes autour du soleil. Jouzel n’a pas pu dire autre chose,…. et donc se retrouve à se contredire lui-même

9.  super.mouton | 14/12/2009 @ 13:11 Répondre à ce commentaire

Yes!!! trop bon!! mon message à c dans l’air à eu son petit impact !!! youpi youpi

10.  Marot | 14/12/2009 @ 15:23 Répondre à ce commentaire

super.mouton (#9), Quel était ce message ?

11.  super.mouton | 14/12/2009 @ 15:49 Répondre à ce commentaire

Ben j’ai demandé s’il pouvait « faire un émission sur le Climategate en invitant par exemple J.Jouzel pour corriger les sceptiques! » lol

nouvelle vidéo de copenhaguen sur le climategate censuré..
ici tralalalère

12.  super.mouton | 14/12/2009 @ 15:50 Répondre à ce commentaire

a né, ok lol, je savais pas qu’il y allait avoir cette émisison, parle pas des messages SMS… mais de la demande d’émission que d’autres on du faire aussi…

13.  fred972 | 14/12/2009 @ 21:13 Répondre à ce commentaire

Bon ben, tout ça c’est pas tout ça, mais…
J’ai entendu parler d’un projet de pétition, rassemblant de préférence le plus de scientifiques « sceptiques » possible, dénonçant la partialité manifeste des MSM français, et tout particulièrement du sévice public financé par une redevance sur laquelle personne ne m’a demandé mon avis (de même d’ailleurs que les subventions reçues par la presse écrite « indépendante ») puis, plus rien, silence radio.
Quelqu’un peut-il m’en donner des nouvelles?

14.  floyd | 14/12/2009 @ 21:32 Répondre à ce commentaire

En tout cas je sais pas si de nombreux lecteurs de skyfal ont été prévenu en avance de l’émission et ont envoyé leurs questions sms, mais vous avez remarqué? Pratiquement toutes les questions étaient des questions sceptiques ou anti-GIEC!
Cela veut dire que pour d’autres émissions similaires, cela vaut la peine de prévenir les gens ici! 🙂

15.  Curieux | 14/12/2009 @ 22:38 Répondre à ce commentaire

floyd (#14),

Ou peut-être qu’un très écologique tri sélectif était à l’œuvre ! 😈

16.  mica | 14/12/2009 @ 23:33 Répondre à ce commentaire

les articles du 15 et du 16 ne sont pas accessible?? bug??

17.  Araucan | 15/12/2009 @ 1:16 Répondre à ce commentaire

mica (#16),

????

18.  Blanc Cassis | 15/12/2009 @ 4:53 Répondre à ce commentaire

Pachaury, Président du GIEC, a t-il le temps de sauver la planète avec un tel CV ?

http://bit.ly/6Utqow

19.  andqui | 15/12/2009 @ 7:34 Répondre à ce commentaire

floyd (#14),
J’ai été prévenu vers 15h par ce site et j’ai immédiatement posté une 12aine de questions en me gardant de toute provocation et de toute affirmation trop sceptique; ce plus, avec 130 caractères max, il faut être concis

20.  Marot | 15/12/2009 @ 7:56 Répondre à ce commentaire

Blanc Cassis (#18),
Il fait son beurre l’ingénieur en chemins de fer et dans tous les domaines :
le pétrole, la grande industrie, la bourse de carbone, etc.

Il n’y a qu’en matière de climat qu’il est quasi absent.

En France, on le verrait énarque, en Inde ?

21.  rageous | 15/12/2009 @ 8:29 Répondre à ce commentaire

Blanc Cassis (#18),
Quand on voit l’acharnement de nos primates écolos à traquer les conflits d’intérêts des labos publics par exemple AFFSA/OGM, et comme ils sont si bons militants à la solde de ce magnat, c’est stupéfiant!

22.  Fabge02 | 15/12/2009 @ 8:55 Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas trop vite associer CEA et réchauffisme. En fait, ce type de financement date de bien longtemps, des années 50, lorsque le CEA essayait de trouver des applications non militaires, j’ai ainsi travaillé avec un humidimètre à neutrons dit ‘CEA’ pour évaluer l’humidité du sol. Il en a été de même pour des appareils médicaux.
Je crois que cela tient aussi au fait que seuls les labos du CEA avaient le droit de manipuler certaines substances, ce qui est sans doute encore le cas aujourd’hui.

24.  Curieux | 15/12/2009 @ 11:49 Répondre à ce commentaire

Climat : a-t-on réchauffé les chiffres ?
C’est sûrement vrai mais il y en a un qui vient de recevoir une sacrée douche froide c’est Al Gore et en plus par un climatologue tendance GIEC !

Dans son discour Gore annonce : “These figures are fresh. Some of the models suggest to Dr [Wieslav] Maslowski that there is a 75 per cent chance that the entire north polar ice cap, during the summer months, could be completely ice-free within five to seven years.”

Mais, le climatologue auteur de l’étude citée a douché Gore :
It’s unclear to me how this figure was arrived at,” Dr Maslowski said. “I would never try to estimate likelihood at anything as exact as this.

Au passge notez le changement du paradigme Giecien « very likely » en « I would never try to estimate likelihood ».

Que de progrès en quelques semaines !

25.  Curieux | 15/12/2009 @ 11:54 Répondre à ce commentaire

Remy (#23),

Pour Obama c’était annoncé, son plus gros bailleur de fond électoral est Goldman & Sachs la banque la plus en pointe sur le caps and trade et autres fonds « green ».

26.  Marot | 15/12/2009 @ 12:24 Répondre à ce commentaire

Curieux (#24),
et la fortune de Gore est passée de 2 à 100 millions de dollars en quelques années.

27.  Atmosceptic | 15/12/2009 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

Bonjour, les amis, j’ai créé un blog consacré uniquement aux interventions médiatiques (viéos et audios) de Vincent Courtillot.


http://vincentcourtillot.blogspot.com/

28.  Remy | 15/12/2009 @ 17:46 Répondre à ce commentaire

29.  Remy | 15/12/2009 @ 17:46 Répondre à ce commentaire

Climate Religion and Copenhagen III

30.  Manu95 | 15/12/2009 @ 19:56 Répondre à ce commentaire

Remy (#29),
Excellent !

31.  andqui | 15/12/2009 @ 20:10 Répondre à ce commentaire

Atmosceptic (#27),
Attention à ne pas tomber dans l’idolâtrie ni dans le culte de la personalité; cela le déservira ainsi que notre position.
Il n’approuverait pas , j’en suis sûr

32.  Marot | 15/12/2009 @ 20:18 Répondre à ce commentaire

Atmosceptic (#27),
Très bonne initiative et beau travail.

33.  Frédéric, admin skyfall | 15/12/2009 @ 22:19 Répondre à ce commentaire

Merci Atmosceptic, c’est une bonne idée pour qui veut retrouver toutes les vidéos de Courtillot dans un seul lien. Je l’ajoute au blogroll à gauche.

34.  Araucan | 15/12/2009 @ 23:27 Répondre à ce commentaire

Atmosceptic (#27),

Merci, juste pour signaler qu’il est lourd au chargement 🙁 ….

35.  Manu95 | 16/12/2009 @ 1:10 Répondre à ce commentaire

Je dirai même plus, … il est beaucoup trop lourd au chargement

36.  Murps | 16/12/2009 @ 16:40 Répondre à ce commentaire

Fabge02 (#22),

Tout à fait.
Les compagnies de service pétroliers comme Schlumberger Wireline & Testing utilisent depuis des années des détecteurs de neutrons qu’ils descendent par câble dans les puits de prospection pour trouver des hydrocarbures.
Un met une source de neutrons d’un côté et un détecteur de l’autre, entre les deux la roche. Si celle si contient des hydrogènes (eau ou hydrocarbures) les neutrons sont thermalisés et donc détectés.

38.  Araucan | 16/12/2009 @ 19:27 Répondre à ce commentaire

Fabge02 (#22),

En DEA, j’ai passé quelques jours à Cadarache pour utiliser des méthodes de msure avec des isotopes du P : dans le labo, en fait ils faisaient de la pédologie et même de l’archéologie !
Murps (#36),
La sonde à neutron est aussi utilisée en pédologie …

39.  yvesdemars | 16/12/2009 @ 20:04 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#37),
6ème seulement mais avec le décalage.

beaucoup de commentaires vont dans le même sens

40.  Hieronim | 16/12/2009 @ 21:23 Répondre à ce commentaire

News tirée du Soir.be.

Pendant le dernier âge interglaciaire, il y a 125.000 ans, le niveau des mers était de 8 à 9,4 mètres plus élevé qu’actuellement, avec des températures aux pôles de 3 à 5 degrés plus chaudes qu’aujourd’hui, selon une nouvelle étude parue ce mercredi dans Nature. Ce résultat de chercheurs des universités de Harvard et Princeton, publié en plein sommet sur le climat de Copenhague, révise à la hausse les estimations du dernier rapport du Giec en la matière, qui estimaient la hausse du niveau des mers entre 4 et 6 mètres au-dessus du niveau actuel pour la même période.

Que faisait donc l’homme il y a 125 000 ans pour en arriver là?

Bref…

41.  Myke | 17/12/2009 @ 9:10 Répondre à ce commentaire

Araucan (#38),
La sonde à neutron est aussi utilisée en travaux publics, comme dispositif de mesure rapide et non destructive de la masse volumique (chaussées et bétons).

42.  Fabge02 | 17/12/2009 @ 14:24 Répondre à ce commentaire

@Myke

Je passe maintenant à la sonde TDR

43.  the fritz | 17/12/2009 @ 14:40 Répondre à ce commentaire

Hieronim (#40),

PSST, faut pas l’ébruiter; cela permettrait à certains de faire des règles de trois encore plus catastrophiques pour le 21 ème siècle
Horreur malheur!!!!

44.  antoniosan | 17/12/2009 @ 18:26 Répondre à ce commentaire

Mr Jouzel pretendant que le GIEC n’etait pas un organe politique fut le moment de supreme desinformation suivi de pres par le GIEC lieu de debat…

Sorry, the comment form is closed at this time.