Tous les chemins mènent à Pachauri

• • • • •

Tel que rapporté par Reuters – avec une légère correction : le patron de la Banque asiatique de développement (ADB), Haruhiko Kuroda, a averti les gouvernements que l'échec d'un accord sur le climat à Copenhague pourrait conduire à un effondrement du marché du carbone, ce qui dévasterait les efforts pour faire face au changement climatique rendre très riches les commerçants de carbone.

Ca aide bien sûr de savoir que M. Kuroda est mieux connu dans les milieux écolos pour avoir créé le Groupe consultatif de l'ADB sur les changements climatiques – présidé par le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri, président à temps partiel du GIEC.

Un membre intéressant de ce groupe est le Dr Klaus Toepfer, Directeur fondateur de l'Institut des hautes études du climat, du système terrestre et des sciences du développement durable et ancien directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Et ce fut le PNUE, bien sûr, qui a créé le GIEC – qui a maintenant comme président à temps partiel le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri.

Un autre membre est professeur Hironori Hamanaka, président du conseil d'administration de l'Institut des stratégies environnementales mondiales (IGES). L'IGES prétend être "un institut de recherche qui mène des recherches pragmatiques et innovantes de politiques stratégiques pour soutenir le développement durable dans la région Asie-Pacifique." On ne sera donc pas surpris d'apprendre que l'organisation travaille en étroite collaboration avec TERI, dont le Directeur général est le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri.

Encore une autre est Mme Huguette Labelle, également membre du conseil de l'organisation  Global Compact de l'ONU, la même ONU dont le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri fait partie. L'hilarant est que Mme Labelle est présidente de Transparency International, l'organisation mondiale de la société civile " menant la lutte contre la corruption". La mission de TI "est de créer un changement vers un monde exempt de corruption."

Le Conseil comprend également le professeur Jeffrey D. Sachs, Directeur du Earth Institute à l'Université de Columbia. C'est le même Earth Institute qui a créé le Centre des risques climatiques, en invitant le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri à devenir son premier Président du conseil d'administration.

Un personnage intéressant est le Dr Emil Salim, un conseiller du Président indonésien sur l'environnement et les questions de développement durable. Mais il est également membre l'APFED – le Forum Asie-Pacifique pour l'environnement et le développement. Une de ses principales activités est le parrainage des "Initiatives de partenariats pour les réseaux du savoir et le renforcement des capacités" – en collaboration avec TERI en tant que partenaire majeur. Mais ça ne s'arrête pas là. Dr Salim est également président de l'Institut asiatique de l'énergie, créé en 1989 par TERI et soutenue par lui depuis. Et le Directeur général de TERI est le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri.

Le dernier mais non des moindres, est le professeur Zhou Dadi, directeur général (émérite) de l'Institut de recherches énergétiques, qui est évidemment connu sous le nom de TERI, dont le directeur général est le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri.

Rome paraît-il n'est plus le centre du monde. Dans ce brave nouveau monde du changement climatique et du développement durable, tous les chemins mènent à Rajendra K. Pachauri.

Source : Richard North

NDT : la présentation précédente est très incomplète, eu égard aux multiples talents et connexions du Dr. Pachauri, résumés (partiellement ?) ci-après  par Business Week  (je surligne);

Dr. Rajendra Kumar Pachauri is a Strategic Advisor at Pegasus Capital Advisors, L.P. He has been a Director-General of The Energy Research Institute (TERI) since April 2001. Dr. Pachauri has been Head of Tata Energy Research Institute, New Delhi (now known as The Energy and Resources Institute) since April 2001. He has been the President of the Asian Energy Institute since 1992. Dr. Pachauri has been the President of the International Association for Energy Economics … since 1988. He has been Chairman and Member of the Advisory Group at Asian Development Bank since May 2009. Dr. Pachauri has been an Independent Director of Oil and Natural Gas Corp. Ltd., since June 26, 2006. He serves as Vice-Chairman of the Intergovernmental Panel on Climate Change. Dr. Pachauri serves as Director of GloriOil Limited. He serves as Director of the Institute for Global Environmental Strategies, Japan. Dr. Pachauri serves as a Member of External Advisory Board of Chicago Climate Exchange, Inc. He serves as Member of the Advisory Board on Energy. Dr. Pachauri serves as a Member of the International Advisory Board of Toyota Motors. He serves as a Member of Climate Change Advisory Board of Deutsche Bank AG. Dr. Pachauri served as Chairman of the International Association for Energy Economics from 1989 to 1990. He served as an Independent Director of NTPC Ltd. (National Thermal Power Corp.), from January 30, 2006 to January 2009. Dr. Pachauri served as a Director of the Indian Oil Corporation Limited until August 28, 2003. He served as non-official Part-time Director of NTPC Ltd., from August 2002 to August 2005. Dr. Pachauri served as a Director of Gail India Ltd. from August 18, 2003 to October 26, 2004. He served as Director of Tata Energy Research Institute., since 1981. Dr. Pachauri serves as Member of National Environmental Council, Government of India under the Chairmanship of the Prime Minister of India. He serves as a Member of the International Solar Energy Society, World Resources Institute, World Energy Council. Dr. Pachauri has been Member of the Economic Advisory Council to the Prime Minister of India since July 2001. He serves as Member of the Oil Industry Restructuring Group, for the Ministry of Petroleum and Natural Gas, Government of India. Dr. Pachauri serves as a Member of the Economic Advisory Council to the Prime Minister of India. He served as an Advisor to the Government of India. Dr. Pachauri also served as Director of Consulting and Applied Research Division at the Administrative Staff College of India, Hyderabad. He served as Visiting Professor, Resource Economics at the College of Mineral and Energy Resources, West Virginia University. Dr. Pachauri served as a Member of the faculty of several prominent academic and research institutions and has published 22 books and several papers and articles. He received the Padma Bhushan award. Dr. Pachauri was a Senior Visiting Fellow of Resource Systems Institute, East — West Center, USA. He was a Visiting Research Fellow at The World Bank, Washington, DC and McCluskey Fellow at the Yale School of Forestry & Environmental Studies, Yale University. Dr. Pachauri received a Ph.D. in Industrial Engineering and Economics from North Carolina State University, Raleigh, North Carolina, U.S.A. and a Masters of Science in Industrial Engineering in 1972.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Blanc Cassis | 16/12/2009 @ 4:42 Répondre à ce commentaire

Pour compléter son CV :
http://eureferendum.blogspot.c.....y-man.html

2.  lelynx | 16/12/2009 @ 10:57 Répondre à ce commentaire

Blanc Cassis (#1),

Intéressant!

On a vu comment le GIEC est le maitre à penser des recherches en météo(voir cette thèse http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00439861/fr/ ou le mot GIEC apparait en permanence)

Il s’est aussi infiltré dans la SNCF:

Dr Pachauri also keeps some ties with his roots. In his capacity as a former railway engineer, he is a member of the Policy Advisory Panel for the French national railway system, SNCF and has been since April 2007. Long before that, Dr Pachauri became the President of the Asian Energy Institute, a position he took on in 1992.

3.  pastilleverte | 16/12/2009 @ 16:11 Répondre à ce commentaire

@lelynx # 2
ai parcouru la thèse (un peu trop stats à mes faibles moyens « scientifiques »)
Certes référence constante aux rapports du GIEC, mais dans conclusions, pas d’attribution anthropique indiscutable et bémols sur conclusions un peu « hâtives » de certains climatologues « mainstream », c’est du moins ce que j’ai cru comprendre plus ou moins entre les lignes…

4.  miniTAX | 11/01/2010 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

Ca commence sérieusement à sentir le roussi pour notre globe-trotter végétarien Pachauri. Pas étonnant après tout, à force de souffler de l’air chaud, il est cramé.
Les médias de masse en Inde finissent enfin par s’intéresser à ses magouilles : http://indiatoday.intoday.in/s.....complete=1

J’aime bien la conclusion assassine du journaliste:

The climate change hero is quick with his answers, but doubts over his links linger.

Pour suivre de près les pérégrinations du businessman multi-millionnaire auto-proclamé protecteur du climat RizPasChaud, voir bien sûr le blog du journaliste Richard North : http://eureferendum.blogspot.c.....erest.html
Le dénouement de cette vaste arnaque va être un spectacle son et lumière.

5.  Abitbol | 11/01/2010 @ 18:30 Répondre à ce commentaire

En revanche, mettre en médaillon de l’article la photo du prophète fou de l’île mystérieuse de Tintin, je trouve ça limite…
Vous auriez pu mettre le vrai visage de Pachauri !

6.  Curieux | 11/01/2010 @ 21:23 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#5),
C’est le même et Ranko le Gorille s’appelle Al dans l’intimité.

7.  chria | 12/01/2010 @ 9:46 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#3),
Oui on avait déjà parlé de cette thèse et c’est bien la conclusion qu’il faut lire, ce qui montre que le Giec c’est de l’effet d’annonce et que ça sert pour financer des études, alors que la recherche n’est pas sensible aux arguments d’autorité et autres spéculations. C’est pourquoi il faut toujours séparer le Giec dans son aspect politique et globalisant (synthétisant) à la science faite dans les labos et sur le terrain, science qui peut être approximative, là n’est le problème, car la science avance et ne cherche pas à avoir des certitudes.

8.  pecqror | 12/01/2010 @ 12:24 Répondre à ce commentaire

J’en profite pour publié un lien de papyjako qui parle de cette affaire..

– Une subvention de 30 417 Livres Sterling (34 000 €) est versée par DEFRA (le Ministère de l’Environnement Anglais), à l’Université de Cambridge,

– Cette subvention est reversée par l’Université à la branche Européenne de TERI. Tiens tiens … cette organisation Indienne dont le Directeur Général est Rajendra Pachauri,

http://www.lepost.fr/article/2.....rdure.html

9.  Marot | 12/01/2010 @ 13:27 Répondre à ce commentaire

Le contrôle des publications par Pachauri :

Member, Editorial Advisory Board, India in Global Affairs (IGA), Delhi, Sakaal Group of Publications, Pune

Member, Editorial Advisory Board, Chinadialogue(London)

Member, Advisory Panel, Human Development Report 2007, United Nations Development Programme (UNDP)

Member, Editorial Board, Environmental Research Letters, Institute of Physics Publishing, University of California.

Member, Advisory Board, Innovations: Technology / Governance / Globalization, School of Public Policy, George Mason University and the Kennedy School of Government, Harvard University.

Member, Editorial Board, International Journal of Regulation and Governance, TERI.

Editor-in-Chief, Resources, Energy, and Development, TERI.

Member, Editorial Board, Energy Policy (Butterworth).

Member, Editorial Policy Board, The Energy Journal (IAEE).

Member, Editorial Advisory Board, TERI Information Digest on Energy and Environment, TERI.

Member, Editorial Board, Journal of Energy in Southern Africa (South Africa 1993–99).

Member, Advisory Board, Joint Implementation Quarterly, Foundation JIN (The Netherlands).

Member, Advisory Board of Editors, Mitigation and Adaptation Strategies for Global Change (Kluwer Academic Publishers, The Netherlands).

Member, Board of Contributing Editors, Environment (Washington DC).

Member, Editorial Board, Environmental Monitoring and Assessment, (Kluwer Academic Publishers, The Netherlands).

Associate Editor, Encyclopedia of Energy (Academic Press, California).

Member, Editorial Board, Climate Policy. (January 2001–December 2002, Elsevier Science Limited, England.)

Member, Advisory Committee, Alliance for Global Sustainability (AGS) Book Series.

10.  miniTAX | 12/01/2010 @ 14:06 Répondre à ce commentaire

Marot (#9), avec tout ça, on se demande où notre jet-setter végétarien multimillionnaire (en $ hein, pas en roupies) trouve le temps pour « protéger le climat » 😮

11.  Marot | 12/01/2010 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

La participation de Pachauri à des comités et conseils (hors Inde, hors énergie et hors industrie) :

Member, Advisory Board, Green Commandos, India, August 2009 onwards

Member, The New York Academy of Sciences International Board, New York, August 2009 onwards

Member, Patronage Committee, the ZERO Race, July 2009 onwards

Member, East-West Centre (EWC) 50th Anniversary – Honorary Committee, USA, 25th June 2009

Member, International Advisory Committee for the New Gyeongbuk Committee, Province of Gyeongsangbuk-do, Republic of Korea, June 2009 onwards

Member, International Steering Committee, National Climate Change Adaptation Research Facility (NCCARF) and the CSIRO Climate Adaptation Flagship, Australia

Member, Global Advisory Committee for Earth Day 2010, Earth Day Network, USA, April 2009 onwards

Chairman, ADB’s Advisory Group on Climate Change and Sustainable Development, April 2009 onwards

Member, Honorary Committee, The H. John Heinz III Centre for Science, Economics and Environment, USA, April 2009 onwards

Special Advisor to the Energy for All Partnership, Asian Development Bank (ADB), March 2009 onwards

Strategic Advisor for the ‘Pegasus Capital Advisors, L.P., New York, February 2009 onwards

Member, MDP-International Advisory Board (IAB), The Earth Institute at Columbia University, USA, January 2009 onwards

Member, External Advisory Board, The University of British Columbia, Canada, December 2008 onwards

Member, Veolia Institute’s Foresight Committee, The Institut Veolia Environnement, France, November 2008 onwards

Member, International Advisory Board for the Climate Protection Initiative of the German Federal Ministry for the Environment, Nature Conservation and Nuclear Safety (BMU), November 2008 onwards

Member, Expert Committee, UGC-Swami Pranavananda Saraswati Awards, University Grant Commission, New Delhi, November 2008

Member, Leadership Group on Water Security, Asia Society, USA, November 2008 onwards

Member, Saltire Prize Challenge Committee, Edinburgh, October 2008 onwards

Member, Summit’s Senior Advisory Group, The National Bureau of Asian Research (NBR), USA, August 2008 onwards

Member, The National Economic and Social Council (NESC), Kenya, July 2008 onwards

Member, Governing Board, UNESCO International Science, Technology and Innovation Centre for South-South Cooperation (ISTIC), Kuala Lumpur, Malaysia, July 2008 onwards

Member of the Board, Glitnir Globe – The Sustainable Future Fund, Iceland, June 2008 onwards

Chairman, Indochina Sustainable Infrastructure Fund, LP, Vietnam, June 2008 onwards

Member, Advisory Board of the Global Economic Symposium, Germany, June 2008 onwards

Member, VIP Recommendation Board for the Green Energy and Green Livelihoods Achievement Award, Sierra Club, USA, June 2008 onwards

Member of the Board, International Risk Governance Council, Geneva, Switzerland, May 2008 onwards

Member, World Economic Forum’s Network of the Global Agenda Council, Geneva, Switzerland, April 2008 onwards

Member, Advisory Group, The Rockefeller Foundation, USA, April 2008 onwards

Honorary Member, Science Centre, Japan, April 2008 onwards

Member, Board of the Credit Suisse Research Institute, Zurich, April 2008 onwards

Member, Singapore’s first International Advisory Panel (IAP) on Energy, Government of Singapore, April 1st, 2008 to March 31st, 2010.

Member, National Renewable Energy Laboratory’s (NREL) National Advisory Council, Colorado, USA, February 2008 onwards

Member, Global Board of Advisors, Siderian Ventures, San Francisco, CA, USA, December 2007 onwards

Member, International Advisory Board, World Energy Congress 2013, Daegu, Korea, June 2007 onwards

Member, Advisory Senate for the Ice Organization, May 2007 onwards (for three years)

Member, Policy Advisory Panel on SNCF, Paris, April 2007 onwards

Member, LEAD International Advisory Council, UK, April 2007 onwards

Coordinator, An International Commission on Education for Development Policy and Practice, USA, 1st March 2007 to 1st March 2008

Member, Gulf Research Centre (GRC) Foundation Council, Dubai, March 2007 onwards

Associate Fellow, Asia Society, USA, November 2006 onwards

Member, Veolia Environment Sustainable Development Visiting Committee, France, April 2006 onwards

Adviser, International Advisory Board, Toyota Motor Corporation, Japan, April 1st, 2006 to March 31st, 2009.

Member, Board of Overseers, International Research Institute of Climate and Society, New York, January 2006 onwards.

Panel Member, IAC study on “Transitions to Sustainable Energy Systems”, InterAcademy Council, The Netherlands, September 2005 – September 2007.

Member, India–China Eminent Persons’ Group, Government of India and the People’s Republic of China, February 2001 onwards.

Member, Biotechnology Advisory Panel, DuPont, USA, 2000-2002.

External Advisor, Unilever Environmental Group, Unilever, London, 1998-2002.

Member, Board of Trustees, Institute for Global Environmental Strategies (IGES), Environment Agency, Government of Japan, April 1997–March 1999

Member, FEOP (Far East Oil Price) Advisory Board, Oil Trade Associates, Singapore, April 1997 onwards.

Member, Climate Institute Advisory Board, Washington, DC, September 1994–1997.

Chairman, Work Group A – World Energy Council (WEC) Committee on Developing Countries, 1993–1995.

Member, World Resources Institute (WRI) Council, 1992–1997.

Member, Board of the International Solar Energy Society (ISES), 1991–1996.

Member, World Energy Council London, Advisory Board of Commission on « Energy for Tomorrow’s World – the realities, real options and the Agenda for Achievement », 1990–1993.

President (1988) and Chairman, International Association for Energy Economics (IAEE), Washington, DC,1989–90.

President, International Association for Energy Economics (IAEE), Washington, DC, 1988.

Member, Task Force on Energy Planning and Modelling, United Nations University, Tokyo, 1982.

Founding Member & Chairman (1980–83), Coordinating Committee, Cooperative International Network for Training and Research in Energy Planning (CINTREP) (Secretariat: UNESCO, Paris) – 1980–87.

12.  miniTAX | 12/01/2010 @ 14:51 Répondre à ce commentaire

Punaise, c’est pas un jet qu’il faut à Pachauri mais une cabine de télé-transportation.
Même avec un tapis volant, c’est pas possible qu’il soit à l’heure à tous ses rdv.

13.  Marot | 12/01/2010 @ 15:02 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#12),
Tout ceci est pris sur son site personnel officiel. 😆

14.  Marco33 | 12/01/2010 @ 15:08 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#12),
Vu l’abondance de titres, fonctions et autres postes honorifiques, je suis sûr que cela intéresserait un psy ce TOC …..

15.  Marot | 12/01/2010 @ 15:08 Répondre à ce commentaire

La participation et fonctions de direction de Pachauri à des comités et conseils énergie, pétrole et industrie (hors activités diverses et gouvernementales non énergétiques) :

Member, Group on ‘Meeting Energy Concerns’ constituted under ‘Abiding Initiatives’, Bihar Development & Investment Promotion Council, Government of Bihar, May 2007 onwards

Member, Task Force on US Global Strategy: Implications and Suggested Response, constituted by the Prime Minister of India, November 2005.

Member, Standing Committee of Eminent Persons, Rural Electrification Corporation Ltd., New Delhi – April 2004 onwards

Member, National Productivity Council, New Delhi – January 2004 onwards

Member, Research & Development Advisory Committee of the Ministry of Non-Conventional Energy Sources, Government of India, August 2002 onwards.

Member, Energy Review Committee, Government of Maharashtra (on Dabhol Power Project), February 2001 – May 2001

Member, Steering Committee on Energy Sector for Tenth Plan (2002–2007), Planning Commission, Government of India, November 2000 onwards.

Member, Advisory Group of Eminent Persons, Ministry of Power, Government of India, January 1999 – April 2004.

Member, Standing Independent Group, Ministry of Power, Government of India, September 1997–January 2000.

Member, Energy Policy Committee, Planning Commission, Government of India, August 1995 to May 1996.

Member, Task Force on Chemical Routes for Tapping Solar Energy constituted by Department of Non-conventional Energy Sources, Government of India, New Delhi, December. 1985–December 1989.

Member, Advisory Board on Energy (ABE), Government of India, New Delhi, 1983 to 1988 (The Board reported directly to the Prime Minister of India).

Member, Working Group on Energy Policy, Government of India, New Delhi, 1977–1980.

Member, Panel on Rural Electrification, Committee on Power, Government of India, New Delhi, 1977–1979.

Member, Governing Council, Energy Management Centre, New Delhi, 1992 to 1999.

Director, Board of Directors, GAIL (India) Limited, avril 2003 à octobre 2004.

Director, Board of Directors, Indian Oil Corporation Limited janvier 1999 à septembre 2003.

Member, Group on India Hydrocarbon Vision – 2025, Constituted by the Hon’ble Prime Minister of India, Government of India, March 1999–February 2000.

Chairman, Committee set up in terms of the order of the Hon’ble High Court of Judicature at Allahabad, Lucknow Bench regarding setting up of a Refinery at Rae Bareli, Ministry of Petroleum & Natural Gas, Government of India. 1996.

Member, Strategic Planning Group on Restructuring of Oil Industry (`R’ Group), Ministry of Petroleum & Natural Gas, Government of India, New Delhi, November 1994–May 1996.

Member, Committee to examine all aspects of ONGC’s existing organisation with a view to examining the need for its restructuring, Government of India, New Delhi, June 1992.

Member, Chairman’s Advisory Council on Exploration Strategy of the Oil and Natural Gas Commission (CACES), September 1986–1991.

Chairman of the Governing Council, National Agro Foundation (NAF), April 2009 onwards

Co-chairperson of the International Advisory Committee, Indian Nitrogen Group, Society for Conservation of Nature, October 2008 onwards

Member, High Level Committee on Economic Affairs, FICCI, May 2007 onwards

Member, CAG’s Audit Advisory Board, Office of the Comptroller and Autidor General of India, Government of India, New Delhi, November 2003 onwards.

Member, Advisory Committee for Consultancy Support, Bureau of Industrial Costs and Prices (BICP), Ministry of Industry, Government of India, New Delhi, April 1988–December 1989.

Member, Working Group on Production, Planning and Control, Expert Committee on Public Enterprise, Government of India, New Delhi, 1980-81.

16.  Warm | 27/08/2010 @ 10:15 Répondre à ce commentaire

Pachauri a ouvert ses comptes, lire ici:

http://www.guardian.co.uk/envi.....i-accounts

Le Sunday Telegraph a officillement retiré l’article de North et a présenté ses excuses:

http://www.telegraph.co.uk/new.....ology.html

On 20 December 2009 we published an article about Dr Pachauri and his business interests. It was not intended to suggest that Dr Pachauri was corrupt or abusing his position as head of the IPCC and we accept KPMG found Dr Pachauri had not made « millions of dollars » in recent years. We apologise to Dr Pachauri for any embarrassment caused.

Si Skyfall avait une once d’honnêteté, l’article ci-dessus devrait être retiré, ou alors présenté avec d’abord une mise en garde et un lien pointant vers les excuses du journal, et vers les comptes complètement transparent de Pachauri et de son organisation indienne…

17.  pecqror | 27/08/2010 @ 10:28 Répondre à ce commentaire

Warm (#16),

Une si avait Skyfall fois d’honnêteté, l’article ci-Dessus devrait être de retraite, ALORS OU presents with D’ABORD UNE mise en garde et de l’ONU vers les excuses pointant privilège du Journal, et vers les Comptes Complètement transparent de Pachauri et de organisation indienne fils …

Comprends rien!

18.  miniTAX | 27/08/2010 @ 10:50 Répondre à ce commentaire

les comptes complètement transparent de Pachauri

Warm (#16), complètement transparent qu’il dit, warf, warff. Et qui a trouvé que c’est « complètement transparent », le Pape ? Ah non, une officine privée investie à fond dans l’arnaque climatique et payé pour faire des conclusions à la demande. Leur demander de trouver qq chose qui cloche, c’est comme demander à une dinde de fêter Noël.

D’ailleurs, chouette !!!! puisque les « comptes de Pachauri sont complètement transparent » (décidément, c’est pas l’indécence qui t’étouffe), je suis sûr que toi Warm, tu vas t’empresser de révéler des réponses toutes simples aux questions que tout le monde se pose :
1) qui a payé KPMG pour enquêter sur Pachauri, KPMG qui est de toute facile exclus d’office pour rendre un avis impartial vu les conflits d’intérêt évidents même pour un mogolien sous-doué.
2) le revenu annuel de Pachauri et les sources de ce revenu.

Mais bon, je ne retiendrai pas mon souffle pour attendre autre chose de toi que du vent, rien que du vent, encore du vent.

19.  Warm | 27/08/2010 @ 11:01 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#18),

Et bien sûr, MiniTAX, vous avez vous même enquêté, épluché les comptes, et vous connaissez la vérité vraie… 🙂 🙂 🙂

Et les américains ne sont jamais allé sur la lune 🙂

2) le revenu annuel de Pachauri et les sources de ce revenu.

C’est dans le rapport de KMPG…Pachauri a ouvert ces comptes privés. Vous verrez que d’être chairman de l’IPCC, c’est … 0 pour le revenu 🙂 🙂

20.  Curieux | 27/08/2010 @ 11:28 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#18),

A mourir de rire ce rapport !
Dans la méthodo de KPMG (page 5) c’est Pachauri lui-même qui a fourni ces comptes et déclaré ces banques. Idem pour TERI dont Pachauri est le patron.

Un peu comme si la police pour perquisitionner demander au « mis en examen » quelles pièces visiter.

D’autant plus que le problème était l’attribution d’une subvention en million d’Euros à Teri.

la seule chose intéressante, ce sont ces revenus, ~ 420.000 €

21.  Laurent | 27/08/2010 @ 11:33 Répondre à ce commentaire

Warm (#16),

Si Skyfall avait une once d’honnêteté, l’article ci-dessus devrait être retiré, ou alors présenté avec d’abord une mise en garde et un lien pointant vers les excuses du journal

Si TU avais ine once d’honnêteté, tu n’aurais pas fais cette remarque, vu que l’article ci-dessus (de Skyfall) ne dis à aucun moment que Pachauri est corrompu ou s’est enrichi dans les années récentes, mais juste qu’il est millionnaire (ce qui est vrai), et qu’il est membre du conseil d’administration d’une multitude d’organisations (ce qui est vrai aussi).
Skyfall n’a donc pas a retirer quoi que ce soit, ni à mettre en garde, ni à pointer quoi que ce soit pour justifier quoi que ce soit…

Mais comme tu n’a pas le moindre petit soupçon d’honnêteté, ta malhonnête tentative de détournement (juste pour placer une critique infondée)…. était inévitable… 😉

22.  miniTAX | 27/08/2010 @ 11:43 Répondre à ce commentaire

Et bien sûr, MiniTAX, vous avez vous même enquêté, épluché les comptes, et vous connaissez la vérité vraie… 🙂 🙂 🙂

Warm (#19), j’ai jamais dit ça, arrête de mentir effrontément et de mettre tes idioties sur mon compte.

C’est dans le rapport de KMPG…Pachauri a ouvert ces comptes privés. Vous verrez que d’être chairman de l’IPCC, c’est … 0 pour le revenu 🙂 🙂

Bref, du vent en guise de réponse, comme on peut s’y attendre. T’es même pas fichu d’épeler correctement KPMG, super crédible comme mec !

Mais je vais t’aider à trouver qq début de réponses dans le « rapport ». Dès les premières pages, qu’est ce qu’on apprend (gras ajouté) :

paragraphe 1.1.5 : « Teri a demandé à KMPG de conduire un rapport indépendant sur les comptes de Pachauri [patron de … Teri, hi hi] et de Teri »

Donc en clair et en net, Teri et le patron de Teri Pachauri payent une entreprise dans la même branche qu’eux, à savoir l’industrie du catastrophisme climatique, pour enquêter sur … Teri et le patron de Teri. C’est ce qu’on appelle une enquête « indépendante », façon réchauffiste !!!! C’est Dracula qui charge un vampire d’une enquête « indépendante » sur la disparition des poches de SA banque du sang. Délire !
Pas étonnant que tes neurones, programmés pour ignorer tous les faits qui dérangent ont zappé quand je te posais la question du financement du rapport de KPMG.

As t on besoin de continuer encore dans le sordide, notamment sur les sources et les matériaux de l’enquête ? Non, je ne crois pas. Ton rapport « indépendant », c’est direct poubelle.

Bon, tu peux présenter tes excuses à Fred maintenant.

23.  maurice | 27/08/2010 @ 11:45 Répondre à ce commentaire

Bah de ttes façons c’est anecdotique, comparé a Al Gore et ses copains d’Union Carbide et du Chicago Carbon Stock Exchange , Pachauri fait presque figure de dilettante.

24.  Clem | 27/08/2010 @ 12:10 Répondre à ce commentaire

Très bon article.
Il faudra qu’un jour tous ces gens rendent des comptes.
Madoff et Crozemarie pourraient bien avoir de la compagnie dans leur cellule…

25.  Marot | 27/08/2010 @ 14:45 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#22),
En G.-B. les pièces à conviction pour l’examen de la culpabilité de Jones ont été sélectionnées par Jones.

Ici, Pachauri donne SA liste de comptes à une boîte qu’IL paye pour les examiner.

26.  Warm | 27/08/2010 @ 19:14 Répondre à ce commentaire

Laurent (#21),

Si TU avais ine once d’honnêteté, tu n’aurais pas fais cette remarque, vu que l’article ci-dessus (de Skyfall) ne dis à aucun moment que Pachauri est corrompu ou s’est enrichi dans les années récentes, mais juste qu’il est millionnaire (ce qui est vrai), et qu’il est membre du conseil d’administration d’une multitude d’organisations (ce qui est vrai aussi).
Skyfall n’a donc pas a retirer quoi que ce soit, ni à mettre en garde, ni à pointer quoi que ce soit pour justifier quoi que ce soit…

Petite explication de texte:

Encore une autre est Mme Huguette Labelle, également membre du conseil de l’organisation Global Compact de l’ONU, la même ONU dont le businessman millionnaire Rajendra K. Pachauri fait partie. L’hilarant est que Mme Labelle est présidente de Transparency International, l’organisation mondiale de la société civile  » menant la lutte contre la corruption ». La mission de TI « est de créer un changement vers un monde exempt de corruption.blockquote>

Dans le contexte, pourquoi est-ce « hilarant » que cette dame fasse partie d’une organisation luttant contre la corruption ?

27.  Marot | 27/08/2010 @ 19:38 Répondre à ce commentaire

Warm (#25),
Pas de chance !

Pachauri a fermé son site où il étalait ses quelques 120 fonctions officielles.

Et puis, le Telegraph manipule délicieusement l’understatement mâtiné d’humour britannique :

we accept KPMG found Dr Pachauri had not made “millions of dollars” in recent years.

nous acceptons que KPMG ait trouvé que le Dr Pachauri n’a pas fait des « millions de dollars » dans les dernières années.

Nous acceptons, oui, sommes-nous d’accord ou convaincus ? ah non !

On les voit sourire d’ici pendant qu’ils cisèlent cette phrase assassine.

28.  Laurent | 27/08/2010 @ 19:41 Répondre à ce commentaire

Warm (#25),

Petite explication de texte:

En quoi ta « petite explication de texte » montre-t-elle que L’article de Skyfall dise quoi que ce soit, voire même suppose quoi que ce soit sur la transparence des comptes de Pachauri????
Ce n’est pas le cas…. ton accusation de malhonnêteté prouve donc bien TA malhonnêteté…

29.  PapyJako | 27/08/2010 @ 19:44 Répondre à ce commentaire

Marot (#26),
On pourrait dire aussi :

« Après mûre réflexion, j’ai acquis la conviction que Pachauri n’est pas une ordure. Mais tout le monde peut se tromper »

30.  PapyJako | 27/08/2010 @ 19:46 Répondre à ce commentaire

maurice (#23),

Bah de ttes façons c’est anecdotique, comparé a Al Gore et ses copains d’Union Carbide et du Chicago Carbon Stock Exchange , Pachauri fait presque figure de dilettante.

Pachauri fait partie de de « la bande du Carbon Stock Exchange ». Mais ce n’est pas trop là qu’on s’enrichit aujourd’hui !…

31.  Marot | 29/08/2010 @ 10:49 Répondre à ce commentaire

J’ai beaucoup aimé la lecture du rapport de KPMG heureusement fourni par Warm à qui je dois un grand merci pour le bon moment passé à sa lecture.

Ce que j’y ai appris sur l’investigation et sur les activités de M. Pachauri fut passionnant.

Sur l’investigation

La période va du 1er avril (! défense de rire) 2008 au 31 décembre 2009.
Quelques extraits du texte de KPMG

Reviewed personal bank account, income tax returns and other books of account maintained by Dr. Pachauri, as provided by him and his tax counsel, Mr. Ashok Khurana

We were informed that Dr. Pachauri does not hold or operate any other bank accounts other than those mentioned above.

We were informed that all expenses and incomes pertaining to Dr. Pachauri’s projects are usually recorded in following two sub ledger account codes: 2007 DG 11 – for the period 1 April 2007 to 31 March 2009 2009 DO 01 – for the period 1 April 2009 to 31 March 2010
We performed an analysis of the above mentioned account codes and reviewed transactions on a sample basis.

This report is based on information provided to us by TERI, Dr. Pachauri and his tax counsel. Work done by us was as considered necessary at the given point in time. Third party evidence has not been verified.

Our work constituted limited review, and the scope of our work was significantly different from that of an audit and cannot therefore be relied upon to provide the same level of assurance as an audit.

Sur ses activités bénévoles

Les surprises sont de taille. Entre autres, il conseille gratuitement des entreprises de pure charité publique ou privée comme

Asian development bank notée AAA par Standard & Poor’s, Fitch et Japan Credit Rating Agency, Aaa par Moody.

Pegasus capital advisors U.S.-based private equity fund manager that provides creative capital and strategic solutions. Pegasus currently manages close to $2.0 billion in assets through several private equity funds.

Chicago climate exchange entreprise détenue par Al Gore, Goldman Sachs et d’autres.

Siderian ventures entreprise de venture capital « Our investment style favors capital efficiency ».

Le rapport de KPMG vous le dit, ce sont des Honorary positions without financial emoluments, même Warm n’en doute pas et donc moi non plus.

32.  maurice | 29/08/2010 @ 11:37 Répondre à ce commentaire

Marot (#30),

« limited review » tout est dit.

ce serait comme avoir un controle fiscal sur un périmètre défini par le contribuable et sur sa seule bonne foi.

33.  Marot | 29/08/2010 @ 12:29 Répondre à ce commentaire

maurice (#31),
C’était comme l’enquête sur Jones où le même Jones a sélectionné les papiers à examiner.

Toujours les mêmes recettes.

34.  marquis | 4/09/2010 @ 13:19 Répondre à ce commentaire

Pachauri participa au rencontre du 4 juin 2001 (« Asian Environmental Solutions« ) mené par Dr. Thomas Barnett du U.S. Naval War College, au 107è étage du World Trade Center One à New York. Quelques scénarios assez intéressants furent discutés….

http://www.abeldanger.net/2010.....trade.html

35.  Marot | 22/09/2010 @ 14:29 Répondre à ce commentaire

Pachauri et ses comptes suite

Teri, sa boîte montée par le groupe Tata a créé des filiales.

Je n’ai aucune idée des règles de consolidation des comptes en Inde, mais…

A. Montford dans son blog Bishop Hill est revenu sur un lièvre de taille.

Les comptes de sa filiale Teri-Europ domiciliée à Londres ont été examinés par la UK Charity commission sur demande extérieure. Cette commission examine normalement les comptes des organismes de charité qui ont un revenu supérieur à 10 000 £ par an.

Il est alors apparu que Teri-Europe a déclaré
en 2006, 7 000£
en 2007, 9 000 £
en 2008, 8 000 £

Mais tous comptes faits ce n’était pas
7 000 mais 16 610 £
9 000 mais 49 878 £
8 000 mais 170 468 £

La seule explication donnée a été : « une erreur ».

KPMG a bien eu raison de se couvrir en écrivant

This report is based on information provided to us by TERI, Dr. Pachauri and his tax counsel. Work done by us was as considered necessary at the given point in time. Third party evidence has not been verified.

Le rigolo qui en #16 se gargarisait des comptes complètement transparent de Pachauri et de son organisation indienne… a de quoi s’étrangler.

R. North a fait quatre billets sur Teri-Europe, sa directrice et ses activités à lire icisite de TeriEurope est ici et voici la liste de ses administrateurs :

Mme Ritu Kumar
Dr Ken R. Lum
Dr R K Pachauri (coucou le revoici veillant au grain)
Mr Andrew Simms
Dr Maritta R. Koch-Weser

Conseillers
Sir John Houghton (celui qui posait devant la crosse de hockey)
Sir Crispin Tickell GCMG KCVO

36.  PapyJako | 22/09/2010 @ 15:45 Répondre à ce commentaire

Marot (#35),

Le rigolo qui en #16 se gargarisait des comptes complètement transparent de Pachauri et de son organisation indienne… a de quoi s’étrangler.

Warm, rigolo ??? 😡 😡 😡

Vous en avez de bien bonnes mon cher ! 👿

Sinon, ça m’étonnerait que la saga Pachauri soit terminée. Merci de faire la sentinelle !

37.  floyd | 23/09/2010 @ 23:43 Répondre à ce commentaire

Cela commence a sentir le roussi pour Pachauri:

UN climate chief resignation call

Several environmentalists, UK MPs and scientists has called for the resignation of Rajendra Pachauri, chair of the UN’s climate science body.

Tout l’article:
http://www.bbc.co.uk/news/scie.....t-11395194

Je ne crois pas à la démission de Pachauri. Les politiciens sont mouillés jusqu’au cou dans cette affaire, et ils auraient trop à perdre en le faisant partir, car cela montrerait bien que les sceptiques avaient raison à propos du GIEC.

38.  Clem | 23/09/2010 @ 23:47 Répondre à ce commentaire

« Follow the money »

39.  PapyJako | 24/09/2010 @ 8:17 Répondre à ce commentaire

floyd (#37),

Les politiciens sont mouillés jusqu’au cou dans cette affaire, et ils auraient trop à perdre en le faisant partir

C’est vrai, et il ne faut jamais oublier que le GIEC est une organisation politique, dont les membres sont choisis par les gouvernements. Je ne vois pas en quoi le fait que la Direction en soit assurée par un affairiste aux dents longues et aux très grandes poches pourrait gêner beaucoup les politiciens … Ils en ont l’habitude.

40.  Conseil Inde | 25/10/2010 @ 8:36 Répondre à ce commentaire

Salut,
Merci pour les détails.
Il était bon de savoir que Le Conseil comprend également le Dr Jeffrey D. Sachs, Directeur du Earth Institute à l’Université Columbia. C’est la même chose Earth Institute, qui a créé le Centre riskby climatique invitant les affaires millionnaire Rajendra K. Pachauri de devenir le premier président du conseil d’administration.
C’est un grand poste.

Sorry, the comment form is closed at this time.