Le secret des nuages.

• • • • •

Très beau documentaire danois réalisé en 2009 par Lars Oxfeldt Mortensen ou tout ce que vous avez voulu savoir sur le rôle des rayons cosmiques dans les changements climatiques sans jamais oser le demander. Avec les auteurs les plus connus de cette théorie, Svensmark, Veizer, Shaviv, Friis-Christensen, qu’on peut enfin découvrir de visu. Chose remarquable, ce film a été diffusé le vendredi 2 avril 2010 dernier, à 22h sur Arte, chaîne habituellement très « écologiquement correcte ».

Posté par Fred.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
101.  pecqror | 12/04/2010 @ 17:43 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#95),

Ceux qui parlent de la menace pour la biodiversité n’ont qu’à me citer une espèce (végétale ou animale) qui aurait disparu ces 50 dernières années en Amazonie ou en Indonésie, UNE SEULE.

La reinette de sumatra , éteint en 1978 dans les hautes pleines arborés, il n’y avait plus d’eau sur la colline, alors le machin à creuvé, elle marchait pas assez vite.

Je défie quiconque d’en trouvé une!! Même dans le dico!!

102.  miniTAX | 12/04/2010 @ 17:44 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#97), autre chose dont je suis sûr que vous ne savez pas et que beaucoup de monde ne sait pas : en Bolivie (2 fois la surface de la France, quand même !), le nombre de stations de températures intégrées dans la température « globale » sur ces 20 dernières années se monte à … ZERO : (regardez par ex. la tronche de la température sur 100 ans de La Paz). C’est quasiment pareil pour le Soudan ou l’Angola, 5x la taille de la France, et ce ne sont que des exemples !
Eh oui, la « science » du réchauffement est aussi mauvaise que ça…

103.  Marot | 12/04/2010 @ 17:48 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#95),
J’ai demandé sur un site réchauffiste le NOMBRE d’espèces disparues depuis 50, 100 ou 500 ans.

Aucune réponse, à croire que les « militants » ne tiennent pas de comptes.

Pour la France métropolitaine, l’iucn donne sans précision de date :
Mammifères : 0
Poissons d’eau douce : 2 dans les années 1920 Lac Léman
Reptiles : 0
Amphibiens : 0
Oiseaux nicheurs : 0

104.  miniTAX | 12/04/2010 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

Marot (#103), c’était sur EffetsdeTerre, à un certain Nimch. Je m’en souviens, c’est moi qui ai déclenché la question qui fâche 😉
Pour balancer des platitudes habituelles sur les menaces sur la biodiversité, la sixième extinction de masse, l’épuisement des sols, la pollution catastrophique… il y a foule. Mais dès qu’on demande de fournir des indicateurs concrets, il n’y a plus personne. Tout ce qu’on obtient, c’est des répliques pavlovienne dans le style « t’es un négationniste », typiques de l’ouverture d’esprit des écochondriaques.

105.  Marco33 | 12/04/2010 @ 18:30 Répondre à ce commentaire

Ainsi donc, l’Amazonie, le « poumon de la planète », serait une des plus grosses productrices de CO2?……………
Moi, cela ne m’émeut guère : un poumon, ça absorbe bien de l’oxygène pour rejeter ensuite du CO2, non ?

106.  Clem | 12/04/2010 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#95),

Je vois la « grenouille dorée » du Costa Rica, qui a été vue la dernière fois en 1994 et qui avait été montrée « en exemple » par certains (je vous laisse deviner qui 🙂 ), comme étant ce qui va arriver à des centaines d’autres par notre faute si on ne fait rien.
Par contre, des scientifiques, auteurs d’une étude récente, ont reconnu que le réchauffement global n’y était pour rien, mais que l’extinction était imputable à un phénomène météo bien connu dans le coin.

Bref, de toute façon, les « allers et venues » des espèces est un phénomène qui n’a pas attendu l’homme (et qui n’a pas de raisons de s’arrêter) pour exister.

107.  pecqror | 12/04/2010 @ 22:16 Répondre à ce commentaire

Clem (#106),
WUWT avait écrit un article la dessus
http://wattsupwiththat.com/201.....e-corpses/

108.  pecqror | 12/04/2010 @ 22:21 Répondre à ce commentaire

pecqror (#107),
Il y a un comité pour cela
http://creo.amnh.org/

109.  pecqror | 12/04/2010 @ 22:31 Répondre à ce commentaire

Les données CREO, des extinctions pour les poissons et mammifères.
http://dl.free.fr/b7F8Fg343

110.  BLARD | 13/04/2010 @ 9:38 Répondre à ce commentaire

Pour répondre à MARCO 33.

Oui, la forêt amazonienne, comme toute forêt ancienne, ne peut être le « poumon de la terre » pour une raison simple, l’arbre en activité diurne, capte du CO2 et relâche de l’ oxygène, c’est la photosynthèse, mais la nuit, l’arbre respire en absorbant comme nous, de l’O2 et relâche du …CO2.
Or les vieux végétaux dont le métabolisme se réduit en activité, on moins besoin de croître, la photosynthèse s’amenuise, ils ne grossissent plus, mais ils continuent de respirer la nuit.
« Voilà pourquoi votre fille est sourde »
Sur la disparition des espèces, comment faire un bilan sérieux sachant que seulement 10% de la « canopée » des forêts tropicales sont répertoriés? Comment peut-on évoquer des disparitions sur des espèces dont on ignore l’existence?
Il en est de même pour l’ensemble du « bentos » des océans qui n’est connu qu’à 10% lui aussi.
Tant que la peur sera brandie comme arme de persuation par les « écolomaniaques », on ne trouvera pas les solutions pour faire bien vivre les milliards d’hommes qui occupent cette « bonne vieille terre ».
DURAMEN

111.  miniTAX | 13/04/2010 @ 10:12 Répondre à ce commentaire

Tant que la peur sera brandie comme arme de persuation par les “écolomaniaques”, on ne trouvera pas les solutions pour faire bien vivre les milliards d’hommes qui occupent cette “bonne vieille terre”.

BLARD (#110), « bien vivre », c’est une notion relative. Un habitant des bidonvilles actuel vivra toujours bien mieux qu’un paysan des campagnes du Moyen Age, quand la bonne vieille terre n’avait que quelques centaines de millions d’habitant. Un Français moyen, avec les soins médicaux modernes, les voyages en charter à l’autre bout du monde, la nourriture variée, les possibilités de se cultiver pas chères, la paix durable, l’électricité et l’eau courante… vit infiniment mieux que Louis 14 !

Si les terriens vivaient si mal, on se demande pourquoi leur espérance de vie augmente chaque année. S’ils sont si nombreux, on se demande comment ça se fait que la quantité de nourriture produite/habitant ne cesse de croître.
Bref, TOUS les indicateurs objectifs montrent une amélioration constante. Malthus est mort et recyclé en CO2 depuis des lustres. Il est temps de passer à autre chose.

112.  BLARD | 13/04/2010 @ 10:39 Répondre à ce commentaire

Bravo à Skyfall pour son retour. Un peu de baume sur les plaies que le fanatisme nous infligent!
Car, hélas le chemin est encore long pour qu’enfin les réchauffistes comprennent.
Hier soir sur Mots croisés de France 2, animée par Yves CALVI, il y avait un beau panel, l’inénarrable Artus-bertrand, la désespérée Chantal Jouano, ministre, l’intransigeant Jaddot, député européen et deux compars de moindre volée, qui n’ont cessé de considérer que nous sommes bien dans un réchauffement dù au CO2!
Aucune présence de contradiction minimale pour dire au moins que tout ce déploiement de Grenelle I ou II, ne repose que sur de l’improbable.
Je venais de visionner le film de Stevenmark qui confirme ce que Haroun Tazzieff et Marcel Leroux disaient en leur temps.
La vapeur d’eau, les nuages sont la clé de la question!
Cet acharnement sur le CO2, fait peur!
Lorsque Eric Zemmour évoque l’inquisition de Torquemada en Espagne, je crois qu’il voulait parler d’Al Gore et de ses deux assistants Hulot et Arthus-Bertrand!
Bonne journée à tous
DURAMEN

113.  RanTanPlan | 13/04/2010 @ 15:14 Répondre à ce commentaire

L’hystérie de Jouano et d’autres autour du CO2 et sur l’implication que doit avoir la France dans ce domaine est hautement risible, c’est clair.
http://carma.org/

En récupérant les données de ce site, on peut dresser un bilan de la production de CO2 par pays en ne retenant bien entendu que les usines référencées dans le site. En %, on tombe sur :
1) Chine ~ 27 %
2) USA ~ 24.6 %
3) Inde ~ 5.5 %
4) Russie ~ 4 %

29) France ~ 0.5 %

Je n’ai pas fait le total pour l’Europe (CE), mais on doit légèrement dépasser les 13%

On devine bien entendu qu’il y a des anomalies, des manques surtout, dans ces mesures. Mais ces manques sont à priori bien plus en faveur d’une diminution de la part du CO2 émis par la France que pour l’inverse.

0.5%, déjà, cela écarte d’emblée l’idée que le comportement des français peut changer le monde. On réduirait de 80% nos émissions que personne sur terre ne s’en rendrait compte même avec la sonde la plus précise de l’univers.
Enfin, cela justifie -d’un certain point de vue- que de prendre une mesure au niveau français sans passer par une mesure à plus haut niveau (mondiale si possible, européenne au moins) est complètement ridicule. Heureusement, quelqu’un s’en est rendu compte au gouvernement (ce quelqu’un s’en est sans doute rendu compte sur le plan économique, mais c’est une autre histoire).

Si on retient toujours le chiffre de 0.5 %, si on l’impute à 20 millions de consommateurs, alors chacun d’entre nous a une responsabilité à hauteur de ~ 10E-7 dans les émissions de l’homme.

Enfin, si on regarde la part de l’homme dans les émissions globales de CO2, on navigue selon les publications, grosso modo, entre 3% et 10% (grosse maille).

La Foi est aveugle.

114.  RanTanPlan | 13/04/2010 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#95),

Ceux qui parlent de la menace pour la biodiversité n’ont qu’à me citer une espèce (végétale ou animale) qui aurait disparu ces 50 dernières années en Amazonie ou en Indonésie, UNE SEULE.
Depuis le temps que je pose cette question qui tue, j’attends toujours.

Tout comme pecqror, j’aimerai rebondir sur ce paragraphe en digressant légèrement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dauphin_de_Chine

Oui, voici donc une espèce, un mammifère, qui a disparu officiellement en 2006. Pourquoi en parler ? Parce que sa disparition aurait été grandement accélérée par les activités humaines. Nous sommes coupables. Et comment donc ? Quelle est la cause ? La construction d’un barrage.

C’est ballot quand même ? :roll:

115.  pecqror | 13/04/2010 @ 16:22 Répondre à ce commentaire

RanTanPlan (#114),
« Espèce fonctionnellement éteinte » .
http://news.nationalgeographic.....lphin.html

116.  Myke | 13/04/2010 @ 19:02 Répondre à ce commentaire

RanTanPlan (#113),
Vous pouvez caussi onsulter le site du CDIAC, qui tient une comptabilité des émissions de CO2 de toutes origines, par pays et par région du monde. Il suffit de regarder les graphiques pour se faire une idée des ordres de grandeur.
http://cdiac.ornl.gov/trends/e....._2006.html
La France doit émettre dans les 1,2 ou 1,3% du total mondial

117.  Patrick Bousquet de Rouvex | 14/04/2010 @ 17:32 Répondre à ce commentaire

Myke (#116), » Vous pouvez caussi onsulter » dites-vous ; voulez-vous dire osculter ? comme Jean-Louis Etienne ? voir page Billet sans sujet 6…

118.  MichelLN35 | 14/04/2010 @ 17:56 Répondre à ce commentaire

Bernard (#12),
J’avais appris aussi que la galaxie tournait comme un ensemble ce qui est semble-t-il faux. Cependant, les nombres donnés par Svensmark ou Shaviv dans ces vidéos, que j’avais visionnées avec beaucoup moins de confort à partir de Pensée Unique, me semblent un peu confus.

Comment en effet passer d’un des 4 bras à l’autre en environ 130 à 140 millions d’années (de Scutum Crux à Sagittarius) et faire un tour complet en 250 millions d’années.

Pour moi il faudrait environ 4*140 = 560 millions d’années ce qui correspond au graphe de Veizer visible sur Pensée Unique en mettant Perseus il y a 450 Ma, Norma, il y a 280 Ma, Scutum il y a 180 Ma, actuellement Nous sortons de Sagitarius par le petit nuage Orion Spurr, il y a environ 70Ma nous y étions entrés et 30Ma dans Orion, dans environ 100 Ma nous ferons la traversée de Perseus à nouveau.

Je dois manquer quelquechose ou alors les vidéos sont anciennes et l’auteur fait un lapsus qui n’a pas été corrigé.
La théorie est très simplement exposée par Svensmark dans un papier (pdf) intitulé Cosmoclimatology où les nombres que je viens de donner sont avancés.

119.  Myke | 14/04/2010 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#117),
Mon doigt a fourché, j’ai le droit, non ?

120.  Bernard | 14/04/2010 @ 18:10 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#118),

En fouillant sur le net j’ai trouvé ce lien:
http://www.astronomes.com/c4_v.....laxie.html

Il doit y avoir des enseignements à en tirer.

121.  Patrick Bousquet de Rouvex | 14/04/2010 @ 18:17 Répondre à ce commentaire

Myke (#119), fourché, dites-vous ? Le diable est dans les détails… 🙂

122.  MichelLN35 | 14/04/2010 @ 19:22 Répondre à ce commentaire

Bernard (#120),

Non c’est aussi 225 million d’années pour un tour d’orbite. Pourtant voici un morceau du texte de Svensmark :

Later, Shaviv joined forces with a geologist, Jan Veizer of the Ruhr University and the University of Ottawa, to refine the analysis using a large database on tropical sea-surface temperatures, as seen in figure 8 (Shaviv and Veizer 2003). The matches between spiral-arm encounters and icehouse episodes are as follows:
! Perseus Arm: Ordovician to Silurian Periods;
! Norma Arm: Carboniferous;
! Period Scutum-Crux Arm: Jurassic to Early Cretaceous Periods;
! Sagittarius-Carina Arm: Miocene Epoch, leading almost immediately (in geological terms) to
! Orion Spur: Pliocene to Pleistocene Epochs.

Cela me semble très clair.

123.  Bernard | 14/04/2010 @ 19:56 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#122),

Appel aux astronomes!

Le soleil tourne t’il toujours sur la même orbite ou s’approche t-il du centre de la galaxie en tournant?

Il semble que plus près du centre, les étoiles ont une vitesse angulaire qui augmente.
Je ne vois pas d’explications. Mes connaissances en astronomie sont très classiques.

124.  yvesdemars | 14/04/2010 @ 20:25 Répondre à ce commentaire

Bernard (#123),
à mon avis c’est comme pour les système solaire:
les étoiles intérieures tournent plus vite que les extérieures
mais à la même distance du centre.

Ex mars 1,9 années venus 224 jours

selon les lois de Kepler …

il vaut mieux ne pas se rapprocher du centre c’est plus encombré et il y un énorme trou noir ….

125.  Bernard | 14/04/2010 @ 20:45 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#124),

C’est ce que je pense aussi, les lois de Kepler sont bien vérifiées dans le voisinage du soleil!

Mais bon, on est dans un autre monde à l’échelle de la galaxie et un trou noir c’est méchant et particulièrement attractif et de plus en plus attractif au fur et à mesure qu’il grossit!
Et comme je l’ai dis je ne suis pas astronome! Je ne me fais pas de soucis, il y a sûrement une explication aux divergences de durées et ça ne remet pas en cause la base de la théorie.

126.  Williams | 14/04/2010 @ 22:05 Répondre à ce commentaire

La rotation du Soleil doit etre plus compliquée que celles des planetes autour du Soleil.

Car déja il y a bp plus d’astres qui influencent l’orbite du Soleil puis meme les planetes gazeuses influencent plus ou moins son orbite (barycentre du Systeme Solaire) tout comme la Lune le fait sur la Terre.

Donc son orbite doit etre la même a X année lumiere disons a chaque fois qu’il fait un tour autour de centre de la Voie Lactée tout les 250 millions d’années.

En plus son orbite est tres incliné par rapport a notre galaxie. Il est à 48 années lumière au dessus du plan et en phase ascendante à la vitesse de 7 km/s. Tous les 30 millions d’années le Soleil traverse le plan de la Voie-Lactée.

Williams

127.  Patrick Bousquet de Rouvex | 14/04/2010 @ 22:55 Répondre à ce commentaire

Williams (#126), « orbite (barycentre du Systeme Solaire) » : n’est-ce pas plutôt : autour du barycentre… qu’il faut dire ?
« Donc son orbite doit etre la même a X année lumiere disons a chaque fois qu’il fait un tour autour de centre de la Voie Lactée tout les 250 millions d’années. » Ah ? Pourquoi elle ne varierait pas ? Quand on regarde le mouvement autour du barycentre, il est très irrégulier ?…

128.  MichelLN35 | 15/04/2010 @ 12:18 Répondre à ce commentaire

Williams (#126),
Je viens de trouver un site avec certaines explications qui pourraient résoudre l’énigme :

http://system.solaire.free.fr/presentationsyt.htm

Bon week end

129.  Araucan | 15/04/2010 @ 12:33 Répondre à ce commentaire

Sur le Soleil (Wikipedia)
http://fr.wikipedia.org/wiki/S.....me_solaire

« Le Soleil est une étoile naine jaune qui se compose de 74 % d’hydrogène, de 24 % d’hélium et d’une fraction d’éléments plus lourds. Le Soleil est de type spectral G2–V. « G2 » signifie qu’il est plus chaud (5 770 kelvins en surface environ) et plus brillant que la moyenne, avec une couleur jaune tirant sur le blanc. Son spectre renferme des bandes de métaux ionisés et neutres, ainsi que de faibles bandes d’hydrogène. Le suffixe « V » (ou « classe de luminosité ») indique qu’il évolue actuellement, comme la majorité des étoiles, sur la séquence principale du diagramme de Hertzsprung-Russell : il tire son énergie de réactions de fusion nucléaire qui transforment, dans son noyau, l’hydrogène en hélium, et se trouve dans un état d’équilibre hydrostatique, ne subissant ni contraction, ni dilatation continuelles.

Il existe dans notre galaxie plus de 100 millions d’étoiles de type spectral identique, ce qui fait du Soleil une étoile somme toute assez banale, bien qu’il soit en fait plus brillant que 85 % des étoiles de la Galaxie, qui sont en majorité des naines rouges[3].

Le Soleil gravite autour du centre de la Voie lactée dont il est distant d’environ 25 à 28 000 années-lumière. Sa période de révolution galactique est d’environ 220 millions d’années, et sa vitesse de 217 km⋅s-1, équivalente à une année-lumière tous les 1400 ans (environ), et une unité astronomique tous les 8 jours[4].

Dans cette révolution galactique, le Soleil, comme les autres étoiles du disque, a un mouvement oscillant autour du plan galactique : l’orbite galactique solaire présente des ondulations sinusoïdales perpendiculaires à son plan de révolution. Le Soleil traverserait ce plan tous les 30 millions d’années environ, d’un côté puis de l’autre — sens Nord-Sud galactique, puis inversement — et s’en éloignerait au maximum de 230 années-lumière environ, tout en restant dans le disque galactique. La masse du disque galactique attire les étoiles qui auraient un plan de révolution différent de celui du disque galactique[note 3].

Le Soleil tourne également sur lui-même, avec une période de 27 jours terrestres environ. En réalité, n’étant pas un objet solide, il subit une rotation différentielle : il tourne plus rapidement à l’équateur (25 jours) qu’aux pôles (35 jours). Le Soleil est également en rotation autour du barycentre du système solaire, ce dernier se situant à un peu plus d’un rayon solaire du centre de l’étoile (hors de sa surface), en raison de la masse de Jupiter (environ un millième de la masse solaire). »

130.  Williams | 15/04/2010 @ 12:34 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#127),

“orbite (barycentre du Systeme Solaire)” : n’est-ce pas plutôt : autour du barycentre… qu’il faut dire ?

Plus precisement c’est pas le Soleil qui tourne autour du centre de la galaxie mais le barycentre du Systeme Solaire alors que le Soleil lui tourne autour du barycentre du Systeme Solaire.

Ah ? Pourquoi elle ne varierait pas ? Quand on regarde le mouvement autour du barycentre, il est très irrégulier ?…

Justement quand je disais « son orbite doit etre la même a X année lumiere pres disons a chaque fois qu’il fait un tour autour de centre de la Voie Lactée tout les 250 millions d’années » Je voulais dire qu’il est peut etre possible que l’orbite du systeme solaire varie sur quelques années lumieres mais ca doit rester tout de meme assez proche de ce quel est par rapport a la taille de notre galaxie qui est 100 000 années-lumière de diamètre et de 1000 années-lumière d’épaisseur.

Car je pense qu’on ne doit pas pouvoir comparer la rotation du baycentre du systeme solaire autour du centre de la voie lactee a la rotation Soleil autour du barycentre systeme solaire vu que ce qui influence leur rotation n’evoluent pas pareil et n’ont peut etre pas la meme importance de l’effet gravitationnel.

Williams

131.  Williams | 15/04/2010 @ 12:35 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#128),

Je viens de trouver un site avec certaines explications qui pourraient résoudre l’énigme :

http://system.solaire.free.fr/presentationsyt.htm

Bon week end

Ce site est justement le 1er site que j’ai cree.

Williams

132.  Bernard | 15/04/2010 @ 12:49 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#128), Araucan (#129), Patrick Bousquet de Rouvex (#127), Williams (#130),

Effectivement après une longue scrutation dans les pages Web parlant de notre Galaxie. Tous disent que la période est bien de 250 millions d’années et que l’orbite est oscillante.

A t’elle toujours eu cette longue période? Ça c’est une autre histoire et je n’ai as assez de données pour me faire une opinion.

J’ai lu que le soleil aurait fait 18 fois le tour depuis sa naissance ce qui voudrait dire que le période n’a pas changée mais je ne sais pas si ce chiffre est obtenu par un calcul inverse
Cette échelle de temps est très grande !

Je pense cependant qu’il y a de fortes chances que la période a été relativement stable depuis la naissance du soleil.

133.  miniTAX | 15/04/2010 @ 13:03 Répondre à ce commentaire

Il faut consulter directement les articles de vulgarisation de Shaviv à ce sujet, il a un blog. Les sceptiques sont souvent d’excellent communicateurs (Gilles de Gennes est un parfait exemple), selon le viel adage, ce qui se conçoit bien s’énonce clairement.
D’ailleurs, un de ses articles a été publié ici (merci la fonction de recherche skyfall) et traduit par… notre bien-aimé modo Araucan 😉

A noter que contrairement à ce que certains laissent entendre ci-dessus, ce qui démontre qu’ils n’ont PAS visionné la vidéo, la corrélation climat-rayons cosmiques ne se produit pas qu’aux échelles de temps géologique, elle se produit à toutes les échelles, allant même jusqu’à quelques heures comme lors d’événements Forbush. A côté, la minuscule corrélation CO2-température est à la ramasse et encore, trouvée seulement après que la FARCE ait « lissé » les données comme des porcs et cherry-pické les périodes (à ce compte, sinus et cosinus aussi sont corrélés, il suffit de filtrer à mort les données).

134.  MichelLN35 | 18/04/2010 @ 18:34 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#133),
Excellent rappel de l’article de Shaviv avec lequel j’ai un problème d’interprétation que je voudrais bien que quelqu’un m’explique.

Les deux courbes de 14C et de 18O sont parallèles et les deux échelles sont dans le même sens. Je pense d’après la légende que le rayonnement cosmique plus important produit plus de 14C dans les cernes des arbres en période plus froide.

Quant au 18O de l’eau lourde évaporée de l’océan indien, il me semblait que plus il y en avait (déficit plus faible) et plus la température de surface de la mer était élevée.

Les deux courbes, avec ce raisonnement, devraient être en antiphase ou les deux échelles inversées. Je me trompe probablement quelquepart mais je ne sais où.

135.  yvesdemars | 18/04/2010 @ 20:51 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#134),

extrait Wikipédia :

« Une température de l’eau plus chaude implique que les molécules requièrent moins d’énergie pour s’évaporer, puisqu’elles ont déjà plus d’énergie. Une eau plus froide implique que l’eau requiert plus d’énergie pour se vaporiser. Étant plus lourde, une molécule d’eau O-18 requiert plus d’énergie qu’une molécule d’eau O-16 pour quitter l’état liquide, une eau plus froide libère de la vapeur plus riche en O-16. Une eau plus froide collecte donc plus d’O-18 que d’O-16 que ne le fait une eau plus chaude. »

donc tout va bien l’échelle de droite est dans le sens d’une baisse des températures de bas en haut, comme le C14 de l’échelle de droite 🙂

136.  MichelLN35 | 19/04/2010 @ 0:01 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#135),
Je ne pense pas que le raisonnement soit juste car les stalagmites sont formées à partir de la vapeur d’eau extraite de la mer et précipitée en pluie qui est plus riche en 18O par temps chaud et qui, lors de la dissolution du CO3Ca puis de sa re-précipitation sur la stalagmite va utiliser un oxygène lourd de la pluie pour redonner la molécule de CO3Ca.

Donc, à mon sens, les pics de 18O devraient correspondre aux creux de rayons cosmiques et de 14C puisque c’est en périodes chaudes qu’ils sont extraits de la mer au maximum.

137.  antoine | 17/06/2010 @ 15:04 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Savez-vous si le projet CLOUD au CERN à produit des résultats ? Et si oui, quels sont-ils ? Je ne suis pas parvenu à en trouver, ni l’état d’avancement du projet, rien… Est-ce disponible ?

Merci

139.  floyd | 17/06/2010 @ 15:10 Répondre à ce commentaire

antoine (#137),

Les dernières nouvelles, en français en tout cas, sont là:
http://www.pensee-unique.fr/theses.html#cloud10

Sorry, the comment form is closed at this time.