Le changement climatique « agrandit les îles »

[Encore une nouvelle d'un icône de l'alarmisme climatique, comme celle naguère sur le Bangladesh, qui n'intéresse pas les médias francophones qui préfèrent celle-ci]
• • • • •
  • Le Réchauffement Climatique n'a pas submergé les îles"
  • Certaines îles ont rétréci
  • La plupart sont restés stables ou se sont agrandies

une île de l'archipel du Tuvalu

Plusieurs îles du Pacifique que l'on croyait perdues face à la montée du niveau de la mer causée par le changement climatique se sont en fait agrandies, selon les scientifiques.

Une étude publiée dans New Scientist cette semaine a révélé que malgré les craintes de longue date de la disparition des îles de l'océan Pacifique dans les prochaines décennies en raison de la hausse du niveau de la mer dû au réchauffement climatique, ces îles ont réagi en fait face à la menace en s'agrandissant.

Sur les 27 îles étudiées, 4 ont rétréci,
les autres sont stables ou en croissance

L'étude de 27 îles par l'Université d'Auckland  et par la Commission des Géosciences du Pacifique Sud a constaté que sur les 60 dernières années, seulement quatre des 27 îles a rétréci, les autres ont été soit stables ou soit en croissance.

Sur la même période, le niveau de la mer a augmenté de 120 millimètres, soit 2 millimètres par an.

La raison réside dans la façon dont les îles ont été formées au fil du temps, selon l'étude, car celles-ci semblent réagir aux changements de conditions météorologiques.

L'érosion des coraux est le mécanisme de formation des îles du Pacifique et, comme le corail vivant fournit un approvisionnement continu en matériau, le vent et l'action des vagues permet une constante accumulation de débris sur les îles.

Les principaux événements météorologiques comme les cyclones ont renforcé les fondations des îles. Lorsque l'ouragan Bebe  a balayé Tuvalu en 1972, les débris échoués sur l'île ont entraîné une augmentation de 10 pour cent de la taille de l'île principale.

Tuvalu est l'un des premiers groupes d'île dont on prédit la submersion par la montée des eaux causée par les changements climatiques avec une altitude de seulement 4,5 mètres.

Cependant l'étude a révélé que sept de ses îles se sont agrandies en moyenne de 3% depuis 1950.

Des résultats similaires ont été faits dans les environs de Kiribati, où trois des plus grandes îles habitées ont augmenté entre 10 et 30%.

Toutefois, l'étude prévient que la hausse du niveau des mers serait toujours une menace pour de nombreuses régions du monde, et que des facteurs tels que l'érosion ne pouvaient pas être écartée en tant que menace pour les îles.

Source, publication originale dans Global and Planetary Change

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  pastilleverte | 4/06/2010 @ 10:06 Répondre à ce commentaire

Ah vous voyez-bien, y’en a 4 qui ont rétréci. C’est bien la preuve du danger du RCA !
No comment, En fait, « de nombreuses études » et « des scientifiques » ont (dé)montré que les coraux sont bien menacés par l’homme, mais en raison soit de p^eche « explosive », soit de rejets d’eaux usées, soit de récolte intempestive. même les 4X4 Tuvaliens n’expliquent pas les dégats causés par la Nature, la vilaine, qui n’en fait qu’à sa tête.
J’aime le dernier paragraphe qui enfonce des portes ouvertes pour arriver à placer le danger de la hausse du niveau des mers.
Attention, si il pleut, il est possible que vous soyez mouilé, si il gèle couvrez-vous, et quand le mer monte, j’ai honte, j’ai honte (mais quand elle descend…)

2.  williams | 4/06/2010 @ 11:23 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#1),

4 sur 27 iles etutiés c’est a dire que 14.80% c’est plus que que minime comme c’est meme pas 1/4 des îles.

Puis avec le GIEC qui abuse sur les terre au-dessous du niveau de la mer comme il a fait pour le Pays-Bas quant il a admis une nouvelle fois s’être trompé en écrivant que 55% du territoire des Pays-Bas (au lieu de 26%) étaient sous le niveau de la mer on ne peut plus sur se qu’ils disent.

Williams

3.  Axel | 4/06/2010 @ 13:39 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#1),
quand le mer monte, j’ai honte, j’ai honte (mais quand elle descend…)

Quand elle descend quoi ? 😉

http://www.dailymotion.com/vid.....-mer_music

4.  Murps | 4/06/2010 @ 13:56 Répondre à ce commentaire

ces îles ont réagi en fait face à la menace en s’agrandissant.

:-)) Tordant !

Comment peut-on écrire une telle ânerie sinon en étant un croyant et pratiquant convaincu de la théorie du Gaïa ?

5.  Araucan | 4/06/2010 @ 14:13 Répondre à ce commentaire

Quelle est l’erreur sur la mesure de la surface des îles ?

6.  pastilleverte | 4/06/2010 @ 15:50 Répondre à ce commentaire

@ williams : I was a little ironical wasn’t I ?
@Araucan : bonne question, amusez-vous à chercher la surface de la France métropolitaine, pays en principe connu, stabilisé dans ses frontières depuis 150 ans, exploré, mesuré, et vous aurez du mal à trouver la même réponse, certes à « seulement » quelques centaines de km2 près, mais quand même… A moins que la hausse du niveau de la mer ait déjà joué (ou la hausse des alluvions, « des » scientifiques se disputant peut être sur ce grave sujet hautement stratégique, qui sait ?)

7.  Marot | 4/06/2010 @ 17:26 Répondre à ce commentaire

Murps (#4),
Le Guardian a écrit plus sobrement

He said the study suggested the islands had a natural ability to respond to rising seas by accumulating coral debris from the outlying reefs that surround them.

Il a dit que l’étude suggère que les îles ont une capacité naturelle à répondre à la hausse des mers par une accumulation de débris des coraux des récifs périphériques qui les entourent.

8.  monmon | 4/06/2010 @ 21:39 Répondre à ce commentaire

12 cm en 60 ans (avec quelle marge d’erreur?)représente moins de 5% d’une amplitude de marée. Quel crédit accorder à de tels chiffres?

9.  Patrick Bousquet de Rouvex | 4/06/2010 @ 21:47 Répondre à ce commentaire

Murps (#4), ben, si c’est des îles coraliennes, elles le font effectivement, pour survivre, elles croissent !

10.  Araucan | 4/06/2010 @ 23:08 Répondre à ce commentaire

Bon, après le radeau de Thor Ayerdahl, celui de la méduse, voici le radeau de glace !

http://www.actualites-news-env.....nland.html

Les paris sont ouverts !
1) en combien de temps ressembleront-ils à des ours blancs ?
2) en combien de temps vont-ils couler ?

11.  Manu95 | 4/06/2010 @ 23:20 Répondre à ce commentaire

Encore des nantis désœuvrés qui vont aller faire les malins pour prouver quoi ? que la glace fond … ça on le sait.
Ce genre de mission-bidon devrait être interdit et aucune mission de sauvetage financée par les cons-tribuables ne devrait être permise, sauf à mettre à charge de ces c.. tous les frais avec une sérieuse prime de risques pour les participants.

12.  pastilleverte | 5/06/2010 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

4 bobo-gogos vont siroter un apero géant des glaçons issus de la « banquise-qui-fond-on-vous-l’avez-bien-dit, dans leur wishy pendant 2 mois, ce qui prouve que le réchauffement climatique -anthropique- est en marche accélérée.
Qu’arrivera t il si un ours (polaire), la sale bête n’ayant pas encore disparu de la surface de la Terre, enfin de la mer, enfin de la glace, s’attaque à eux ? Vont-ils se laisser dévorer en bons amoureux de la vie sauvage ? Vont-ils (avoir le temps de) lancer un étude auto peer reviewed par les décideurs du Giec pour connaitre le point de départ de l’ours blanc, la fonte de sa graisse et l’augementation de sa tempêrature ? (au fait, comment prend-on la tempêrature d’un ours blanc.. vivant..)
Voir dans le même genre d’ineptie l’aventure de ce groupe anglo saxon incluant une journaliste de la BBc qui pour avoir voule « prouvé » la fonte (accélérée) de la banquise avait été pris dans des tempêtes zet blizzards et avait dû être rapatrié dare-dare et à grands frais alors qu’il étaient encore loins du pôle (nord), en plein été évidemment. (j’ai la flemme de retrouver les références, voir le site pensée-unique).
Ou ce kayakiste de la paix verte ou autre bobos-enragésengagés, qui s’étonna de ne pouvoir « pagayer-pagayer » plus près que plusieurs centaines de km du pôle, la banquise ayant refusé cette année là de « disparaitre complètement en été »
Enfin , le brave docteur Etienne, fort sympathique au demeurant, qui a mesuré l’épaisseur de la banquise à lui tout seul sur les quelques millions de km2, on y croit, on t coit et revenant quelques années plus tard a trouvé que ces trous étaient regelés (ou quelque chose d’approchant) !
Rappel minimum de surface de la banquise Nord (« historique de 30 ans ») en septembre 2007, 4,5 millions de km2, soit 8 fois la surface de la France, minimum 2008 une France de plus, et en 2009 encore une autre de plus, même si pour septembre 2010, rien ne dit, et personne ne peut prévoir à l’heure actuelle quelle sera l’étendue minimum constatés, sauf à dire qu’elle aura lieu en septembre.
Enfin, espérons que cette « aventure à haut risques » (on les plaint), occupera suffisamment la scène médiatique pour nous faire oublier les « petits » tracas habituels (accidents, chômage, crise économique, réfugiès climatiques de l’été-dits aussi « Aoûtiens »-, prix Nobel de la Paix attribué à des réalisateurs de docu-fictions, etc etc).

13.  Araucan | 5/06/2010 @ 12:05 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#12),

(au fait, comment prend-on la tempêrature d’un ours blanc.. vivant..)

On l’endort au fusil hypodermique et on lui met un thermomètre là où il faut !
😉

14.  Manu95 | 6/06/2010 @ 6:58 Répondre à ce commentaire

Si ça rate et qu’il n’apprécie pas la plaisanterie, il y a intérêt à avoir autre chose qu’un fusil anesthésique pour se défendre. C’est que ces gentilles bestioles pèsent jusqu’à 600 kg pour un mâle et courent plus vite qu’un homme sur la terre ferme, que dire sur la glace.
Wikipédia

15.  Flo | 7/06/2010 @ 12:57 Répondre à ce commentaire

Araucan (#13),

Oui mais comment être SUR que le fait de l’endormir ne modifie pas sa tempértaure ? 🙂

16.  Flo | 7/06/2010 @ 13:00 Répondre à ce commentaire

Manu95 (#14),

..et qu’il est l’un des plus redoutables prédateurs connus et qu’il est l’un des très rares mammifère n’ayant pas de prédateur « naturel » à l’age adulte.

17.  mica | 7/06/2010 @ 14:24 Répondre à ce commentaire

t personne ne peut prévoir à l’heure actuelle quelle sera l’étendue minimum constatés, sauf à dire qu’elle aura lieu en septembre.

bien sur il y a pas un institut qui nous fais des prévisions justement en juin sur l’étendue du minimum?? l’année passée ils nous on fait bien rire, si qqn à un lien avec leurs prévisions??

18.  Araucan | 7/06/2010 @ 14:48 Répondre à ce commentaire

Flo (#15),

On essaye avec des mammifères plus petits et moins remuants, pour voir s’il y a une différence ! Et ensuite on fait un modèle pour l’ours ! (Mais normalement comme c’est un mammifère, la température corporelle ne doit pas changer -sauf peut-être pendant l’hibernation- …)

Flo (#15),
Si l’homme et les maladies de l’ours blanc …

mica (#17),
Il y a eu quelques plantages ces dernières années, mieux vaut rester prudent ! 😉
Si jamais l’étendue mini est plus faible que l’an dernier, ne vous inquiétez pas il y aura tous les choeurs antiques que vous voulez !

19.  Flo | 7/06/2010 @ 15:24 Répondre à ce commentaire

Araucan (#18),

20.  Flo | 7/06/2010 @ 15:27 Répondre à ce commentaire

Araucan (#18),

Flûte texte pas passé.

Oui bonne idée, de plus certains individus « mal léchés » pourraient servir de cobaye!

Pour les prédateurs c’est en pensant à l’homme que j’avais écrit « naturel » (sans pétoire, ni lance…) mais je n’avais pas pensé aux microbbes, bactéries et autres virus. Mis je ne suis pas sûr qqu’on puisse les classer comme « prédateurs »

21.  Araucan | 7/06/2010 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

Flo (#20),

Parasites, mais toute espèce a les siens, plus moins stricts : l’ours a ses rhumes, grippes, pestes et autres ténias, bien à lui …

22.  miniTAX | 7/06/2010 @ 15:45 Répondre à ce commentaire

..et qu’il est l’un des plus redoutables prédateurs connus et qu’il est l’un des très rares mammifère n’ayant pas de prédateur “naturel” à l’age adulte.

Flo (#16), les mammifères n’ayant pas de prédateurs sont assez courants. Ce qui est quasi-unique et par conséquent redoutable chez l’ours blanc, c’est que c’est un mammifère suffisamment intelligent pour ne pas avoir peur de l’homme tant qu’on cherche juste à l’effrayer (ce qui est presque toujours le cas vu les quotas de chasse).

http://www.city-data.com/forum.....tovik.html

23.  Robert | 7/06/2010 @ 15:56 Répondre à ce commentaire

Pour les prédateurs c’est en pensant à l’homme que j’avais écrit “naturel” (sans pétoire, ni lance…)

Bah, les orques ne détestent pas se mettre un ours sous la dent de temps en temps, et l’homme est un prédateur naturel de l’ours depuis des millénaires (les pantalons traditionnels des inuits sont fait en peau d’ours) le fait d’utiliser un harpon ou un arc ne change rien au fait que l’homme soit un prédateur naturel.

24.  Flo | 7/06/2010 @ 16:10 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#22),

Belle photo !

25.  Flo | 7/06/2010 @ 16:11 Répondre à ce commentaire

Robert (#23),

D’acccord mais vous jouez sur les mots.

26.  Manu95 | 7/06/2010 @ 16:19 Répondre à ce commentaire

Je me permets de m’insurger contre le fait que l’on considère l’homme comme un prédateur. Il est bien pire que cela, puisqu’il va jusqu’à tuer par plaisir ou par profit (tuer un éléphant pour ses défenses et laisser sa carcasse pourrir).

Ce que P-E Victor disait des loups, peut se dire des ours :

Nous n’avions pour eux aucune haine.
Ils faisaient métier de loups comme nous faisions métier d’hommes.
Ils étaient créatures de Dieu. Comme nous.
Ils étaient nés prédateurs. Comme l’homme.
Mais ils étaient restés prédateurs, alors que l’homme était devenu destructeur.
[Paul-Émile Victor – Conscience]

27.  RanTanPlan | 7/06/2010 @ 17:46 Répondre à ce commentaire

Pour résumer : Les iles s’agrandissent du fait de l’action des coraux qui sont sources principales de leur expansion.

– Les îles sont menacées par la montée des eaux !
– Euuuh, oui mais là on voit qu’elles grandissent quand même un peu.
– C’est parce que le corail les défend !
– Euuuh, mais votre collègue disait que l’acidité des océans augmentait à cause du réchauffement climatique ce qui détruisait le corail.
– C’est vrai aussi. S’il y avait plus de corail, en fait les îles grandiraient encore plus (et envahirait même tout le pacifique si mes calculs à un ou deux millions de km² près sont justes).

Merci professeur de ces précisions. Il faut donc sauver le corail, mais pas trop quand même donc.

28.  Robert | 7/06/2010 @ 18:46 Répondre à ce commentaire

Flo (#25)

D’acccord mais vous jouez sur les mots.

Pas tellement, l’homme est au sommet de la chaine alimentaire il est donc prédateur par définition.

29.  Manu95 | 7/06/2010 @ 19:03 Répondre à ce commentaire

Robert (#28),

Avez-vous seulement déjà tué un animal vous-même, de vos propres mains ?
Je me méfie des grands guerriers en chambre. Forts en gueule derrière leur clavier ou au Café du Commerce, mais qui s’évanouissent à la vue du sang.

30.  Fétrocho | 7/06/2010 @ 19:26 Répondre à ce commentaire

Manu95 (#29),

Non Bob ne tue que le ridicule … et à mains nues.

31.  Cultilandes | 7/06/2010 @ 22:32 Répondre à ce commentaire

RanTanPlan (#27), Si le niveau des océans monte, c’est évidemment parce que le corail se développe, crée et agrandit des atolls et prend la place de l’eau!

32.  Abitbol | 8/06/2010 @ 2:24 Répondre à ce commentaire

Et moi qui croyait que les asticots étaient le sommet de la chaîne alimentaire…

33.  RanTanPlan | 8/06/2010 @ 9:34 Répondre à ce commentaire

Cultilandes (#31), je vous crois sur paroles.
Imaginons qu’un scientifique (un fou !) publie un truc sur la montée des fonds marins…
Pour rattacher cela au réchauffement climatique anthropique, je propose l’analyse suivante : le réchauffement provoque une contraction (ou dilatation, il faut voir) de la croute terrestre laquelle entraine une montée des eaux. C’est imparable.

Il n’y a plus qu’à modéliser ça, avec une mesure par continent et par mois (inutile de s’emm… avec plus), puis en se calant sur les relevés du niveau marin, à faire une corrélation à l’arrache, et roule. Je suis un génie.

34.  Robert | 8/06/2010 @ 9:44 Répondre à ce commentaire

Manu95 (#28)

Je ne chasse plus depuis 1978 et je ne chassais que le chamois à part ça j’ai sûrement saigné plumé plus de poulets et déshabillé plus de lapins que vous.

35.  Robert | 8/06/2010 @ 9:49 Répondre à ce commentaire

Manu95

Jajouterai que j’ai plus de 20 ans de secours en montagne dans les pattes et que j’ai sorti des pauvres types tombés dans des crevasses et tellement âbimés qu’ils tenaient dans un sac poubelle de 100 litres ( je ne vous cache pas que quelquefois j’ai gerbé on n’est pas des bêtes quand même)

36.  Manu95 | 8/06/2010 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

Robert (#35),

En vous titillant un peu, on arrive à vous faire vous découvrir. 🙂

37.  Patrick Bousquet de Rouvex | 8/06/2010 @ 12:32 Répondre à ce commentaire

Manu95 (#26), Serait-ce encore le début d’une polémique-victor ?

38.  Manu95 | 8/06/2010 @ 17:16 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#37),

Je ne connais même pas ce Paul-Emile Victor. Je trouve juste sa citation bien vraie, sauf que rien ne prouve que nous soyons des créatures d’un dieu quelconque.
Mais on ne va pas commencer ici un débat sur l’athéisme. Disons que je crois simplement en un dieu de moins que certains 😉

39.  Patrick Bousquet de Rouvex | 8/06/2010 @ 20:42 Répondre à ce commentaire

Manu95 (#38), Vous ne le connaissez pas ??? Ca alors, un débat télé avec nos alarmistes des années 70, Tazieff, Cousteau et cie a été remis en lien récemment, je ne sais plus où : sinon, tapez sur Google, vous apprendrer qui il étéit, le modèle de J.L. Etienne et de quelques autres…

40.  Patrick Bousquet de Rouvex | 8/06/2010 @ 20:43 Répondre à ce commentaire

vous apprendrez qui il était…

41.  Patrick Bousquet de Rouvex | 8/06/2010 @ 20:49 Répondre à ce commentaire

Sinon, je lis ça : http://www.futura-sciences.com.....lan_23740/ et je me dis que décidément, tous les gars qui commencent une conférence, un article ou un rapport se croient obligés de se fendre d’une exergue plus ou moins succincte, et quelquefois oiseuse ou indigeste, pour parler du réchauffement anthropique : je vais faire un post là-dessus, un de ces jours quand j’aurai un peu plus de temps… : là il se contente de quelques mots (7 mots, un record de sobriété !) : « …et, plus récemment, par les êtres humains.  » Certains en font des tartines et s’en pourlèchent les babines à n’en plus finir ! A suivre…

42.  Araucan | 8/06/2010 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#37),

43.  Argus | 9/06/2010 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

@Robert 34 et 35

Vous seriez plutôt sympathique Robert si vous ne vous n’aviez pas eu l’idée saugrenue de vouloir discuter de questions scientifiques sans en avoir les moyens et en vous obstinant à pécher des infos mal digérées, ici ou là sur Internet.
Hélas, vos quelques déclarations et vos jugements péremptoires notamment sur des personnes qui vous dépassent de cent coudées (mais pas en alpinisme), vous ont fait juger, peser et évaluer sur ce site.
Vous êtes grillé.

44.  RDEURO | 9/06/2010 @ 17:33 Répondre à ce commentaire

Argus (#43),
Il a donc été pesé, évalué et jugé insufisant !
Sir « William Thatcher » 😀

45.  yvesdemars | 9/06/2010 @ 20:27 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#39),

oui et ce qui est drôle c’est que Cousteau a dit « arrêtez de nous bassiner avec le CO2 »
IL me semble que Tazieff n’était pas tellement plus chaud là dessus.

par contre Cousteau était préoccupé à juste titre :
– de la protection des océans contre la pollution et la sur pêche
– et de l’impact climatique d’une exploitation industrielle de l’Antarctique à travers l’émission de suie influant sur l’albedo de la calotte glaciaire. Notons que sur ce point Pielke SR a sorti il y quelques mois une étude sur l’impact des émissions de suie par les centrales thermiques indiennes sur les glaciers himalayens

46.  Patrick Bousquet de Rouvex | 9/06/2010 @ 22:39 Répondre à ce commentaire

L’effet d’ilôt de chaleur urbain affecterait de 30 à 50 % les températures enregistrées ? C’est énorme !! Quand je vous disais… :
http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/

47.  Patrick Bousquet de Rouvex | 10/06/2010 @ 11:23 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#45), par contre Cousteau était préoccupé par le nombre d’habitants sur terre et on peut le randger parmi les p

48.  Patrick Bousquet de Rouvex | 10/06/2010 @ 11:26 Répondre à ce commentaire

le ranger (les randgers remplacés par des palmes (académiques…) parmi les partisans de la décroissance… de l’humanité ! (on dit qu’il avait eu quelques sympathies nazies dans sa jeunesse, alors, méfiance !)

Sorry, the comment form is closed at this time.