Le projet Andromède (1/2)

par Benoît Rittaud

C’est l’été… voici une nouvelle de mon cru, en deux parties. Elle n’a pas d’autre prétention que d’essayer de vous amuser. Selon l’expression consacrée, toute ressemblance, etc.
La suite (et la fin) sera publiée demain.

• • • • •

« … car, comme vous le savez, la chimie des amas globulaires extragalactiques est un élément clé pour percer les mystères de la genèse des galaxies et, partant, reconstituer certains aspects de la formation de l’univers. Pour être en mesure de réaliser des observations fines dans la galaxie d’Andromède, nous devrons faire l’acquisition d’un PPO. Combiné avec la lentille de 1,5 m dont nous disposons… »
Labrousse se tourna vers son voisin de table :
— PPO ?
Para-Photonic Optical. Un appareil de folie inventé l’an dernier par les Américains. Avec ce truc, tu peux visualiser un têtard qui barbote sur Betelgeuse.
— Sérieux ?
— Presque.
En tant que directeur du Laboratoire d’Études et d’Observations Stellaires, Labrousse ne fut pas long à tirer des conclusions. Pour visualiser un têtard barbotant sur Betelgeuse, il ne peut exister qu’un seul moyen : payer très cher. Trop cher pour le labo. Ravière avait donc beau défendre avec flamme son projet, il était grand temps de siffler la fin de la récréation.
— Question concrète, dit-il tout haut à l’adresse de son enthousiaste collègue : les pépettes pour acheter le bouzin, tu vas les trouver sur Alpha du Centaure ?
— Heu… dans la préparation de ma demande de financement ministériel, je…
— Oui, bon : combien ?
La réponse le fit s’étrangler. Le projet de Ravière était séduisant, mais seul un miracle parviendrait à convaincre un conseiller de ministre de mettre sur la table une telle somme pour le simple plaisir de détecter les premiers amas globulaires sis dans la galaxie d’Andromède. Pourtant, vu l’éloignement de ladite galaxie, un appareil capable de visualiser les têtards de Betelgeuse était indispensable.
— Et si on se rabattait sur les Nuages de Magellan ? suggéra Taliotte, jeune recrue à la tête aussi pleine de science que de bonne volonté. Ils sont dix fois plus près de nous qu’Andromède. Si l’on combine une bonne vieille technologie CCD avec des…
— Coco, coupa Labrousse, le jour où on préparera le projet quadriennal d’un labo chilien ou australien, on en reparlera. D’ici-là, attendu que les Nuages de Magellan ne sont observables que de l’hémisphère Sud, on va se contenter d’Andromède. Vu ?
L’ambiance se tendait dans la salle de réunion. Malgré son coût pharaonique, tout le monde s’était rendu compte, non sans une certaine irritation pour certains responsables d’équipes, que le projet de Ravière était de loin le mieux ficelé de tous. Les derniers mots du directeur faisaient d’ailleurs clairement comprendre que celui-ci comptait bien que la traque des amas de la galaxie d’Andromède devienne bientôt l’occupation principale des membres du labo. Du moins si le ministère acceptait de payer. Il fallait donc trouver comment le convaincre de le faire.
— Ça plaît bien, les galaxies, expliqua Bertin. Si on reste un peu dans le vague sur le contenu exact du projet et qu’on met plutôt l’accent sur les belles photos et quelques histoires de vie extraterrestre…
— … tout le monde se foutra de notre gueule et on sera grillé à vie, termina Labrousse. Les labos ont trop tiré sur ce genre de corde, maintenant ça ne prend plus.
— Il n’y a rien d’autre à présenter que la vérité, s’indigna soudain, droit dans ses bottes, le respectable professeur Tastillon. Nous sommes des scientifiques, pas des marchands de tapis. Le projet de Ravière est impeccable, il va nous offrir sur un plateau une moisson de résultats intéressants. Pensez donc : les amas globulaires extragalactiques ! Le premier regard précis que nous aurons sur une autre galaxie que la nôtre ! Un irremplaçable élément de comparaison, qui pourra avoir des répercussions sur toute la cosmologie ! Une nouvelle ère va s’ouvrir qui…
— Le classement de Shanghai ? proposa Ambelt tandis que Tastillon poursuivait seul son discours enflammé. Les politiques sont de grands fans de classements internationaux. Des vrais gosses. On pourrait leur faire miroiter que le projet permettra de publier pas mal d’articles de recherche qui auront un certain retentissement médiatique. On devrait même pouvoir avoir un ou deux papiers dans Nature. De quoi espérer gagner des places dans le classement des organismes de recherche.
— Pas suffisant, expliqua le directeur. Aujourd’hui, même les projets les plus nuls débitent ce genre de salades. Vu le coût de notre projet, il faut vraiment qu’on se démarque, qu’on trouve un truc. Parce que c’est pas pour dire, mais les amas globulaires d’Andromède, on a vu plus sexy. Vous voulez que je vous rappelle ce que m’avait raconté l’emmerdeur en chef ministériel d’il y a quatre ans quand je voulais lui vendre notre projet sur les étoiles triples ? Je l’entend encore m’expliquer carrément qu’il avait besoin de chercheurs surtout pour s’occuper de la grippe aviaire.

Personne n’ayant d’idée lumineuse à apporter, c’est sur cette note des plus sombres que la réunion prit fin.

(à suivre)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  Laurent Berthod | 21/07/2010 @ 13:07 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#50),

Oui, enfin, prédire un réchauffement climatique pour punir les hommes de leurs péchés n’est pas prévu par les textes bibliques, mais n’y est pas vraiment contraire non plus ! 😉

D’une façon générale je trouve que la doxa écolo c’est la nouvelle apocalypse (dans un style littéraire nul, comparé à celui de Saint-Jean !)

52.  Marot | 21/07/2010 @ 15:41 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#51),
Mais si Apocalypse
Chapitre 8, 7
et le tiers de la terre fut brûlé, et le tiers des arbres fut brûlé, et toute herbe verte fut brûlée.
16,8-9
Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu; et les hommes furent brûlés par une grande chaleur

53.  RDEURO | 21/07/2010 @ 15:45 Répondre à ce commentaire

Marot (#52),
Oui et c’est probablement le Soleil car le Vatican a massivement investi dans 3 observatoires (des gros,surtout le dernier très récent) dont l’objectif principal est l’observation du Soleil 😀
(D’après certaines rumeur, le dernier secret « non divulgué » de Fatima y serait pour quelque chose dans cet investissement massif dans des observatoires)

54.  RDEURO | 21/07/2010 @ 15:46 Répondre à ce commentaire

… décidement, je ne suis pas copain avec les émoticônes

55.  Laurent Berthod | 21/07/2010 @ 15:49 Répondre à ce commentaire

Marot (#52),

Ah, oui, merci de cette citation. J’avais oublié. J’irai la relire pour l’avoir dans son jus, c’est-à-dire son contexte. Donc, en fin de compte, le Saint-Office n’aurait pas demandé qu’on prouve que le RCA est plus qu’une hypothèse pour ne pas le condamner !

56.  RDEURO | 21/07/2010 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

Marot (#52),
Pour bruler de l’herbe verte, la chaleur est soudaine et non progressive… On est plus dans le scénario du film Prédiction

57.  Scaletrans | 21/07/2010 @ 18:01 Répondre à ce commentaire

L’Apocalypse, d’après ses plus grands exégètes, doit s’interpréter au sens mystique, et non littéral. Les citations ci-dessus sont des allégories.

58.  Laurent Berthod | 21/07/2010 @ 23:27 Répondre à ce commentaire

Scaletrans (#57),

Oui, mais il y a aussi l’exégèse « historicienne » : la nouvelle Babylone = l’empire Romain. Les aigles, les cavaliers, etc. = les légions, les Impérators, enfin, je n’ai pas mémorisé les détails, mais c’était une peu les imprécation antisarkozy d’aujourd’hui, dans un autre style, que diable ! Et qui étaient sans doute plus méritées à une époque de persécution contre le christianisme que les accusations de dictature sarkozienne : j’attends de voir le jour où il se posera la couronne impériale sur la tête !

59.  Manu95 | 22/07/2010 @ 4:25 Répondre à ce commentaire

j’attends de voir le jour où il se posera la couronne impériale sur la tête !

Impossible ! Il a déjà perdu la tête… seulement au figuré hélas.
En novembre 2010, quand Obamessiah ben Laden aura ramassé une déculottée aux élections de demi-mandat, je parie que NS 1er va encore faire un caca nerveux.

60.  MichelLN35 | 22/07/2010 @ 12:15 Répondre à ce commentaire

L’Apocalypse est un texte intéressant dont j’ai publié une exégèse originale d’un historien des dogmes que je tiens en privé à votre disposition.

Mais, ici, puisque la nouvelle de Ben parle de la galaxie Andromède, j’ai repris un vieux fil d’Araucan sur les rayons cosmique et en tirant sur les fils des références je suis arrivé au site de Nir shaviv et à l’adresse suivante :
http://www.sciencebits.com/ice-ages
dans la discussion, quelques réponses de Shaviv, éclairent quelque peu le cycle du système solaire dans la Voie lactée. Les bras galactiques semblent être des sortes de vagues d’ embouteillages ou d’encombrements stellaires.

A méditer, notamment pour William. Comment expliquer les durées de rotation autor du centre galactique, #250 Ma ou #570Ma ?
Cordialement
Michel

61.  Patrick Bousquet de Rouvex | 22/07/2010 @ 12:44 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#60), cette exégèse m’intéresse, vous pouvez me l’envoyer sur mon blog (en cliquant sur mon nom) si vous voulez bien ? Merci

62.  scaletrans | 22/07/2010 @ 13:51 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#61),

+ 1 🙂

Sorry, the comment form is closed at this time.