1451.  Marot | 19/03/2011 @ 12:23 Répondre à ce commentaire

Autre guégerre, faire du catastrophisme scandaleux comme futura-sciences (oui, sciences sans honte)

On y apprend deux fausses nouvelles le 18 mars lancées par un nommé Jean-Luc Goudet:
La radioactivité augmente dangereusement à Tokyo !!!
Les habitants fuient massivement vers le sud !!!

On appréciera que le verbe « fuir » est utilisé deux fois pour mettre de l’ambiance bien glauque.

1452.  Murps | 19/03/2011 @ 12:54 Répondre à ce commentaire

J’ai trouvé une nouvelle unité de mesure de la radioactivité !

L’équivalent-banane !

Excellent .
🙂

1453.  Bob | 19/03/2011 @ 13:01 Répondre à ce commentaire

Marot # 1452

Si je ne confonds pas, l »auteur de ces horreurs qui ne déparent pas le site FS, se dit journaliste « scientifique ». En réalité, il est plutôt versé dans la techno informatique. Mais, bien sûr, il sait et écrit tout sur tout.

1454.  maurice | 19/03/2011 @ 13:34 Répondre à ce commentaire

Murps (#1452),

http://www.jaif.or.jp/english/.....us-15e.pdf

le taux de radiation Fukushima est donc actuellement de 4000 bananes par heure !

y a plus de risque de constipation qu’autre chose alors. 😉

1455.  yvesdemars | 19/03/2011 @ 14:10 Répondre à ce commentaire

orange mlagré un titre alarmiste

La radioactivité de Fukushima contamine des produits alimentaires

précise

Ces niveaux de contamination ne sont pas dangereux pour la santé, a assuré le porte-parole du gouvernement Yukio Edano, en appelant la population à garder son calme.

« Même si une personne se mettait à boire du lait contaminé pendant un an, la dose de radiations qu’elle recevrait serait équivalente à celle d’un seul scanner » à l’hôpital, a précisé le porte-parole.

Pour les épinards, ce niveau « serait équivalent à un cinquième de la dose reçue lors d’un scanner », a-t-il ajouté.

1456.  Marot | 19/03/2011 @ 16:33 Répondre à ce commentaire

Classement des ventes de quelques uns de nos livres préférés ou pas, chez Amazon aujourd’hui

Arezki 4.968 Climat, mensonges et propagande 19,86 €
Allègre 6.944 L’imposture climatique : Ou La fausse écologie 18,91€
Rittaud 20.784 Le Mythe climatique 16,15€
Huet 25.958 L’imposteur, c’est lui: Réponse à Claude Allègre 11,40€
Foucart 74.189 Le Populisme climatique : Claude Allègre et Cie, enquête sur les ennemis de la science 18,05€

1457.  Myke | 19/03/2011 @ 17:11 Répondre à ce commentaire

Marot (#1456),
Mais où trouvez-vous cela ? J’ai cherché sur Amazon en vain.
Et sont-ce des chiffres de vente ou des classements ?

1458.  Patrick Bousquet de Rouvex | 19/03/2011 @ 17:14 Répondre à ce commentaire

Myke (#1457),

Classement des ventes

Donc ce sont des classements, rassurez-vous !

1459.  Marot | 19/03/2011 @ 17:37 Répondre à ce commentaire

Myke (#1457)
Allez sur le détail d’un livre, n’importe lequel, passez à la descente les § :
Produits fréquemment achetés ensemble
Les clients ayant acheté cet article ont également acheté
Descriptions du produit

Dans Détails sur le produit, vous avez
Classement des meilleures ventes d’Amazon: … c’est là.

1460.  Myke | 19/03/2011 @ 17:47 Répondre à ce commentaire

Marot (#1459),
Vu et noté, merci ;
Patrick Bousquet de Rouvex : je m’en doutais, vu la tonalité du message de Marot…

1461.  yvesdemars | 19/03/2011 @ 18:02 Répondre à ce commentaire

excellent analyse du funeste rapport Stern

par JM BELOUVE

bases discutables, absence de pise en compte des incertitudes et conclusions irréalistes, tout y est …

1463.  Murps | 20/03/2011 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

Une quarantaine d’agriculteurs, atteints de graves pathologies après avoir manipulé des pesticides, viennent de créer une association pour aider les victimes et alerter les pouvoirs publics.

On part encore d’un conviction pour prouver quelque chose.
J’ai de la compassion pour ces gens malades, mais a-t-on des preuves irréfutables que leurs pathologies sont dues aux pesticides qu’ils ont manipulé ?

Je lis ici

Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes : on estime que 1 homme sur 6 vivant jusqu’à 80 ans en recevra le diagnostic.

D’autre part

Le nombre de personnes employées à titre permanent par l’agriculture s’élève en 2007 à 770 000 personnes[3]

Si la moitié sont des hommes, j’en déduis que 60 000 agriculteurs mâles souffriront d’un cancer de la prostate dans leur vie.

Le souci avec ce genre de cancer, c’est que « trop de monde l’a », alors pour prouver que ce sont les pesticides, il faudrait des taux plus élevés chez les agriculteurs que chez la population témoin.

1464.  Araucan | 20/03/2011 @ 23:49 Répondre à ce commentaire

Maintenant ce sont les fèves
http://tempsreel.nouvelobs.com.....japon.html

1465.  miniTAX | 21/03/2011 @ 0:30 Répondre à ce commentaire

Araucan (#1464),

Les fèves contenaient 11 becquerels (bq) par kilo d’iode radioactif et 1 bq par kilo de césium 137, a-t-elle précisé à l’AFP, appelant à la population à ne pas paniquer.

11 Bq/kg , mon dieu, c’est terrible !!! Ce qui veut dire en mangeant 1 kilo de fève irradié du Japon, le consommateur aura ingéré presque autant de radioactivité qu’en mangeant … 1 banane (14 Bq).

D’ailleurs, des fèves irradiés japonais sur le marché de Taiwan, ça veut dire qu’en moins une semaine, elles ont eu le temps de subir sucessivement le tsunami, la contamination radioactive (à 1500 km de Fukushima, dans le sens contraire des vents !), la récolte, le séchage, l’emballage, l’expédition et le passage de douanes. Moi, je dis, le journaliste qui arrive à relier ça à la « catastrophe » nucléaire, il est carrément balèze !

1466.  Patrick Bousquet de Rouvex | 21/03/2011 @ 0:35 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#1465), Apparemment le journaliste ne fait que rendre compte que de la panique taïwanaise !

1467.  Marot | 21/03/2011 @ 0:42 Répondre à ce commentaire

Araucan (#1464)
Rappels :
la radioactivité moyenne d’un kg de pommes de terre est 150 Bq
la radioactivité moyenne d’UNE banane (150g) 19 Bq

1468.  miniTAX | 21/03/2011 @ 1:01 Répondre à ce commentaire

Un reportage pour une fois objective, d’une journaliste anglaise qui vient de débarquer à Tokyo : tout est normal, rien à voir avec la description apocalyptique des médias occidentaux.

Au sujet des sentiments des Japonais sur nous (notamment sur l’épisode où l’abruti de l’IRSN a déclaré que Fukushima est de niveau 6, entre TMI et Tchernobyl, sur la foi d’éléments sorties de son chapeau) :

‘We have been seeing the reports on CNN and hearing what the French have been saying about our country and how the disaster is out of control and that Tokyo is in chaos.

Hikaru added: ‘There is a lot of anger in Japan against the French. We are not particularly close to that country and their officials have been coming out very publicly and accusing the Japanese of mishandling the power-plant disaster.

‘How dare the French attack us when they are always the first to collapse and run away at the first sign of any trouble?’

1469.  Marot | 21/03/2011 @ 1:47 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#1468)
À lire aussi cet article de Kevin Myers du Independant irlandais.

Extrait

« Some 20 million people still commute to work in the Tokyo greater metropolitan area everyday. Millions of them are now walking, up to 30km. People interviewed waiting for news of lost family spoke calmly. Old people pulled from rubble apologise to rescuers for causing trouble. The anger among expats about the way the foreign media has covered things is palpable. »

Quelque 20 millions de personnes vont travailler tous les jours dans la grande métropole de Tokyo. Des millions d’entre eux le font maintenant à pied, jusqu’à 30 km. Les personnes interrogées qui attendent des nouvelles de leurs familles perdues parlent calmement. Les personnes âgées extraites des décombres présentent leurs excuses aux sauveteurs pour les ennuis qu’elles leur causent. La colère à l’égard des expatriés sur la façon dont les médias étrangers ont couvert les choses est palpable.

1470.  jean l | 21/03/2011 @ 7:36 Répondre à ce commentaire

Oui, la couverture médiatique en France de la catastrophe japonaise a été et reste consternante. Le délire radioactif a eu pour conséquence que la plupart des secours étrangers ont été cantonnés par leur gouvernements hors de la zone la plus touchée par le tsunami; la palme revenant aux Français qui se sont croisés les doigts dans une base américaine. Bravo !
L’impunité et l’irresponsabilité des grands médias sont une source de consternation quotidienne. Les sinistrés pourraient leur intenter un procès pour non assistance à personnes en danger, ou pour calomnie, ou pour faux témoignage, ou les 3 à la fois, mais sans aucune chance d’aboutir évidemment.

1471.  scaletrans | 21/03/2011 @ 14:21 Répondre à ce commentaire

J’ai honte de constater que mon pays est peuplé presque exclusivement de lavettes. La comparaison avec la dignité de l’ensemble des Japonais est consternante.

1472.  Myke | 21/03/2011 @ 16:33 Répondre à ce commentaire

Carte interactive des radiations au Japon.
Je ne sais pas bien la lire, je compte sur plus compétents. Il me semble que 1 Gray/h # 1 Sievert/h ?
http://www.targetmap.com/viewer.aspx?reportId=4870
Le chargement dure environ cinq minutes.

1473.  Myke | 21/03/2011 @ 17:51 Répondre à ce commentaire

et les séismes à partir du 11 mars 0 heures.
http://www.japanquakemap.com/

1474.  Bob | 21/03/2011 @ 18:10 Répondre à ce commentaire

Scaletrans #1471

J’ai honte de constater que mon pays est peuplé presque exclusivement de lavettes.

Je comprends ça.
Mais, là non plus, il ne faut pas confondre les médias hystériques, qui décidément, une fois de plus, ont perdu les pédales, avec le reste de vos compatriotes.

Outre le SARS, la grippe aviaire, la maladie de la vache folle etc. qui n’avaient guère soulevé d’inquiétude dans la population, souvenez-vous de l’affaire récente du H1N1.

Nos compatriotes ne se sont pas rués dans les salles de vaccination. Très loin de là. ( A la différence des Quebecois, par exemple). Seulement un sur quatre, si je me souviens bien.
Malgré une campagne forcenée menée à la télé, à la radio et dans les journaux.

Au grand dam de Mrs Bachelot qui doit encore se demander comment elle va se débarrasser des ses dizaines de millions de doses inutiles et périmées.

1475.  Marot | 21/03/2011 @ 18:18 Répondre à ce commentaire

Myke (#1472)
Voir ce message

Les comptages
1 Bq = 1 désintégration par seconde
Comme des papiers sortent encore avec l’ancienne unité, la Curie :
1 microCurie = 370 000 Bq
1 picoCurie = 0,37 Bq
1 Bq = 2,7 picoCurie

Les énergies
1 Gy = 1 joule/kilo de matière, quelle qu’elle soit
Le Sv mesure ce qui est absorbé par des tissus vivants, il dépend de la nature du rayonnement, plus ou moins énergétique et plus ou moins absorbé
1 Gy produit :
1 Sv de photons ou d’ électrons (rayonnement beta)
5 Sv de protons
20 Sv de noyaux lourds (rayonnement alpha)
5 à 20 Sv de neutrons.

1476.  Myke | 22/03/2011 @ 6:45 Répondre à ce commentaire

Marot (#1475),
Je vais essayer de mémoriser tout cela, merci.

1477.  Murps | 22/03/2011 @ 12:21 Répondre à ce commentaire

Il me semble que le rayonnement béta était considéré comme plus fort que cela en équivalent de dose il y a quelques années.
De mémoire, on appliquait un facteur 2.
Cela donnait 1Gy en beta -> 2 Sv

Quelqu’un confirme ?

1478.  Laterjuju | 22/03/2011 @ 13:03 Répondre à ce commentaire

Myke (#1472),
Les infos brutes sont dispo ici pour les seismes et la pour les
radiations
Le deuxieme lien etant tire de la version japonaise du premier…

1479.  Myke | 22/03/2011 @ 19:30 Répondre à ce commentaire

Laterjuju (#1478),
Vu, merci pour le lien.

1480.  Bob | 22/03/2011 @ 19:49 Répondre à ce commentaire

Et pour ceux qui s’intéressent à l’activité sismique de la planète, presqu’ en direct, voici un lien pas mal du tout :

http://www.emsc-csem.org/Earth.....yp=world#5

1481.  Papyjako | 23/03/2011 @ 3:38 Répondre à ce commentaire

Marot (#1475),

Les comptages
1 Bq = 1 désintégration par seconde
Comme des papiers sortent encore avec l’ancienne unité, la Curie :
1 microCurie = 370 000 Bq
1 picoCurie = 0,37 Bq
1 Bq = 2,7 picoCurie

J'ajouterai, aux fins de comparaisons : 


  La radioactivité (comptage) 

  Le panache qui va traverser la France demain = 0,001 Bq/m3 d'air (IRSN)

Les relevés dans l'est de la France en 1986, au moment du passage du "nuage" de Tchernobyl : entre 1 et 10 Bq/m3 d'air (IRSN)

1 litre d'eau de mer : 10 Bq

Les relevés en Ukraine et Biélorussie, en 1996, au passage du "nuage" de Tchernobyl : entre 100 et 1000 Bq/m3 d'air (IRSN)

Un kg de bananes : 130 Bq

Une maison mal aérée, 500 Bq/m3 d'air

Un kilo de café : 1000 Bq

Un adulte : 8000 Bq 

  
 
  Les effets biologiques (bouclier anti-panique) : 

  
 Dormir à coté de quelqu'un (une année ?) : 0,05 microSv
Vivre une année à 50 miles d'une centrale nucléaire : 0,09 microSv
Manger une banane : 0,1 microSv
Vivre une année à 50 miles d'une centrale à charbon : 0,3 microSv
Une radio du bras : 1 microSv
Utiliser un moniteur CRT pendant un an : 1 microSv
Une radio dentaire : 5 microSv
Dose moyenne reçue chaque jour normal par une personne : 10 microSv
Un voyage en avion de NewYork à Los Angeles : 40 microSv
Manger une banane par jour pendant 1 an : 40 microSv
Vivre dans une maison de pierre, de brique ou de béton pendant une année = 70 microSv
Dose totale du fait de l'accident de Three Miles Island par quelqu'un habitant à 10 miles : 80 microSv
Une heure sur la plage des BlackSands (Areia Oreta) à Guarapari au Brésil : 131 microSv  
 

  Attention, changement d'unité … on passe au milliSv 

  Limite Française annuelle pour la radioactivité ajoutée, 1 milliSv
Une mammograhie : 3milliSv
Dose annuelle moyenne reçue par une personne (85% est naturel,le reste médical) : 3,65 milliSv
Un scanner thoracique : 5,8 milliSv
Une heure passée sur le site de Tchernobyl en 2010 : 6 milliSv
Limite Française annuelle pour les travailleurs du nucléaire : 20 milliSv
Une année passée dans l'état du Kerala en Inde : 35 milliSv
Limite Américaine annuelle pour les travailleurs du nucléaire : 50 milliSv
Plus petite dose annuelle qu'on ait pu lier à une augmentation du risque de cancer : 100 milliSv
Une année passée à Ramsar en Iran (moyenne) : 132 milliSv
Une année dans la station spatiale internationale : 170 milliSv
Dose limite (USA) pour les sauveteurs engagés dans une opération de sauvetage de vies humaine 250 milliSv
Une année passée dans certains endroits à Ramsar en Iran : 260 milliSv
Dose annuelle reçue par les "irradiés de Taïwan" (certains pendant 20 ans) : 500 milliSv
Dose (à fort débit de dose) déclenchant des symptomes médicaux d'empoisonnement : 400 milliSv (variable) 


  Attention, changement d'unité …on passe au Sv 

  Empoisonnement radioactif sévère, parfois mortel : 2 Sv
Empoisonnement radioactif très sévère, survie possible si traitement rapide : 4 Sv
Dose fatale, même en cas de traitement : 8 Sv
Dose reçue en 10 minutes au réacteur de Tchernobyl après la fusion du coeur : 50 Sv. 

  Source : http://xkcd.com/radiation/

1482.  Papyjako | 23/03/2011 @ 4:03 Répondre à ce commentaire

Laterjuju (#1478),

Les infos brutes sont dispo ici pour les seismes et la pour les

Pour un suivi des séismes japonais, il y a aussi :

http://www.japanquakemap.com/

Avantage, c’est graphique et interactif !… impressionnant.

mardi, il y a eu 33 séismes,
dont 16 de magnitude supérieure à 5
dont 8 de magnitude supérieure à 5,5
dont 4 de magnitude supérieure à 6
dont 3 de magnitude supérieure à 6,5

J’admire profondément les Japonais de ne pas céder à la panique !

1483.  Laterjuju | 23/03/2011 @ 8:21 Répondre à ce commentaire

Laterjuju (#1478),
Le lien vers les donnees de radiation est en fait issu de la version japonaise ce lien et non de l agence de meteo japonaise comme je l avais indique…

Aujourd’hui a Tokyo on tourne a 0.00012 millisivert de l heure soit a peine 3 fois la dose normale…Si je reste encore 95 ans (au bas mot, puisqu il s agit d un pic de radioactivite du au changement provisoire de regime des vents…)… j ai 5% de chances de chopper un cancer… ah ah ah…

Bon il s agit de debit de dose… donc d exposition. Il faudrait avoir aussi acces aux doses respirees et ingerees… mais la pour l instant, meme la Criirad n a rien pu mettre en evidence malgre un titre racoleur.

Papyjako (#1482),

J’admire profondément les Japonais de ne pas céder à la panique !

Et moi donc… C est juste bluffant… Et pourtant, ils ne prennent pas la situation a la legere loin de la… Ce qui n empeche pas tout le monde de vivre et travailler comme si de rien n etait (ou presque)… Et les gens secourus dans les zones sinistrees de s excuser du derangement occasionne… de faire sagement la queue pour obtenir des bouteilles d eau minerale ou des capsules d iode stable… Et la mafia locale (les yakuzas) de fournir de l’aide aux evacues…

Les raisons en sont, a mon sens, multiples.. On pourrait en parler des heures et ce serait encore caricatural… Le passe religieux et philosophique y est surement pour quelque chose, mais aussi l integration des risques lies aux catastrophes naturelles depuis le plus jeune age ou encore le devouement de l individu a la societe (fuir pour sauver sa petite personne sans penser aux autres, au lieu de travailler a reconstruire l economie, serait un deshonneur)…

Cet aspect en particulier pourrait aussi expliquer pourquoi les asso environnementales n ont pas ou peu d influence au Japon. Tout discours (eg. catastrophiste) amenant a perturber l’harmonie societale est en general mal vu. Ici, c’est le vivre ensemble et travailler ensemble.

En dehors de ces quelques hypotheses, force est aussi de constater que les medias, loin de sombrer dans l hysterie et le sensationalisme a la sauce francaise, se contentent de faire dans le factuel… Il suffit de jeter un oeil a Kyodo news ou NHK pour s en rendre compte. C en est meme parfois deroutant pour un cerveau europeen attendant des elements clairs et directifs (meme si biaises).

Tout n est pas rose non plus dans cet societe, loin de la, mais il y a vraiment des elements tres interessants dont nous autres europeens pourrions nous inspirer… ce aue je vais dire la n est pas tres patriote, mais… en fait… je prefere ne meme pas imaginer comment on se comporterait en France face a une situation similaire.

Autant dire que les occidentaux fuyant en masse le pays, comme autant de poulets effrayes et idiots, apres avoir copieusement profite de tous ses avantages, n ont pas redore notre blason…

1484.  Myke | 23/03/2011 @ 9:39 Répondre à ce commentaire

Une réflexion et une question. Avant la guerre (expression de vieux..), certaines stations thermales vantaient les propriétés radio-actives (le tiret était de rigueur à l’époque) de leurs eaux : exemple Luchon.
Les eaux de Vichy, alimentées en partie par les monts de la Madeleine, doivent bien avoir aussi de telles propriétés. Il doit y avoir d’autres exemples.
On sait depuis Paracelse que le poison, c’est la dose. Alors, la radioactivité à faible dose a-t-elle des propriétés bénéfiques ?

1485.  Fabge 02 | 23/03/2011 @ 9:50 Répondre à ce commentaire

à Myke

C’est ce que suppose Jean de Kervasdoue dans son livre « Les prêcheurs de l’Apocalypse »

1486.  joletaxi | 23/03/2011 @ 10:35 Répondre à ce commentaire

Myke (#1484),

un article qui va à contre courant

http://jennifermarohasy.com/bl.....e-solomon/

On oublie un peu vite que les japonais ont expérimenté en vraie grandeur l’exposition aux radiations.Je ne sais pas ce qu’il y a de crédible(aucune réf) dans cet article mais le fait est que des nuages radioactifs ,c’est pas neuf.
Dans les commentaires à l’article d’origine, un intervenant explique que les effets d’une bombe,ou de fuites à une centrale ne sont pas comparables,c-à-d, une centrale c’est beaucoup plus grave.Ceci à un moment où des gens tendent d’obtenir réparation de l’armée pour avoir été exposés à un tir qui a mal tourné!
Je crois que cette catastrophe est comparable à la venue du messie,ils l’attendaient depuis si longtemps.Personnellement,je m’en voudrais de venir perturber la fête.Après, quand le buffet sera vide, qu’il ne restera plus que quelques confettis dans la rigole,on pourra peut-être discuter.

1487.  Marot | 23/03/2011 @ 10:41 Répondre à ce commentaire

Myke (#1484)
Quelques taux de radioactivité d’eaux minérales ou de cures en Bq/litre

St-Yorre-Royale (Allier) 4,8
Vichy – Grande Grille (Allier) 4,44
Vichy – Hôpital (Allier) 4,07
Le Boulou-Janette (Pyrenes-Orientales) 4,0
Sail-sous-Couzan-Brault 3 (Loire) 3,18
Chateldon-Sergentale (Puy-de-Dôme) 2,77

toujours très inférieurs au kg de bananes (150 Bq/kg)

1488.  Murps | 23/03/2011 @ 11:01 Répondre à ce commentaire

On a été mauvais avec nos sauveteurs (qui sont pourtant bons) en leur interdisant de se rendre sur la zone contaminée.

C’est ballot car « contaminé » ne veut pas dire « dangereux pour la santé ».

Le japon râle à juste titre à ce sujet.
http://www.lepoint.fr/monde/to.....662_24.php

(apparemment il y a un problème avec les liens que l’on poste)

Et là, on se heurte à une absence totale d’expertise en matière de radioprotection de la part des responsables de la sécurité civile.
C’est pourtant pas compliqué de réaliser un suivi dosimétrique et médical des personnels.

On a l’air vraiment tartes, c’était bien la peine d’envoyer des sauveteurs si c’est pour évacuer les ressortissants.

1489.  joletaxi | 23/03/2011 @ 11:23 Répondre à ce commentaire

On accuse souvent les septiques de bénéficier de fonds importants pour répandre des « mensonges ».
Mais quand on parle d’argent affecté à des recherches,on n’est pas dans des comptes d’épiciers.
Dans un très bon article sur le nouveau juteux « fromage » que les écolos se proposent de sponsoriser(cela attendra peut-être un peu maintenant qu’ils ont un os à moelle à ronger) à savoir la sixième extinction de masse, Hoffman cite des chiffres:
le recensement exhaustif des espèces dans leur biotope pourrait nécessiter la somme de 263 milliards $ qu’il compare au coût de la catastrophe japonais estimée à 235 milliards $.
Il y a comme ça des domaines de la recherche dont la public pourrait être mieux informé

1490.  Marot | 23/03/2011 @ 11:38 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#1489)

pourrait nécessiter la somme de 263 milliards $

et comme pour tous les grands projets, multipliez par 3.14 au moins.

1491.  rageous | 23/03/2011 @ 11:49 Répondre à ce commentaire

Laterjuju (#1483),

meme la Criirad n a rien pu mettre en evidence malgre un titre racoleur.

Pour les épinards
http://www.criirad.org/
Des niveaux de contamination très élevés – et non pas des traces de radioactivité – ont été mesurés dans des épinards : de 6 100 Bq/kg à 15 020 Bq/kg pour l’iode 131, avec une moyenne de 10 450 Bq/kg.
Il suffit qu’un enfant de 5 ans ingère 10 000 Bq d’iode 131 pour qu’il atteigne la limite annuelle maximale admissible de 1 mSv.
Pour les enfants de moins de 2 ans, la limite de dose est atteinte avec l’ingestion d’environ 5 500 Bq (soit une activité nettement inférieure à celle contenue dans les épinards de la préfecture d’Ibaraki).

Bq/kg d’épinards cuits ou crus?
Soit 500 g d’épinards pour un enfant de moins de 2 ans?
A moins d’être le digne descendant de Popeye! 😆

Les aliments contaminés (produits à risque comme les légumes à feuille, le lait et les fromages frais) doivent être retirés de la consommation.
Ils ne sont pas « sans danger ». Bien sûr, il ne s’agit pas de fortes doses de rayonnements et de risque immédiat.
Rien à voir avec les niveaux d’exposition des équipes qui interviennent sur la centrale de Fukushima.
Il n’en demeure pas moins que des mesures de protection sont indispensables : la contamination du fait de l’ingestion d’aliments contaminés s’ajoute à l’inhalation de gaz et d’aérosols radioactifs et à l’irradiation par les panaches radioactifs et par les dépôts au sol.

Pour le lait (trad. google des analyses japonaises) c’est surtout l’iode 131 avec sa durée de vie de 8 jours…
http://translate.googleusercon.....trw3HaVCgw

1492.  Myke | 23/03/2011 @ 15:42 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#1486),
Merci pour le lien (et merci à Marot pour ses chiffres). Cela étant, Lawrence Solomon est un bien curieux personnage, qui semble ici être à contre-emploi.
Je signale un rapport commun académie des sciences-académie de médecine, datant de 2005, sur les relations dose-effet des radiations. On y trouve de nombreuses références.
http://www.academie-sciences.f.....070405.pdf

1493.  jean l | 23/03/2011 @ 17:47 Répondre à ce commentaire

On sait depuis Paracelse que le poison, c’est la dose. Alors, la radioactivité à faible dose a-t-elle des propriétés bénéfiques ?

Hé, hé, qui sait ? On pourrait se le demander à en juger par l’explosion de biodiversité qui a cours actuellement à Pripyat (mais oui vous savez la ville disparue près de Tchernobyl…)

1494.  Marot | 23/03/2011 @ 18:37 Répondre à ce commentaire

Sortie de première grandeur du président de Nestlé rapportée par The independant

Extraits :

Peter Brabeck-Letmathe, the chairman of Nestlé, lashed out at the Obama administration for promoting the use of ethanol made from corn, at the expense of hundreds of millions of people struggling to afford everyday basics made from the crop.

Mr Brabeck-Letmathe weighed in to the increasingly acrimonious debate over food price inflation to condemn politicians around the world who seem determined to blame financial speculators instead of tackling underlying imbalances in supply and demand. And he reserved especially pointed remarks for US agriculture secretary Tom Vilsack, who he said was making « absolutely flabbergasting » claims for the country’s ability to cope with rising domestic and global demand for corn.

« Today, 35 per cent of US corn goes into biofuel, » the Nestlé chairman told an audience at the Council on Foreign Relations (CFR) in New York yesterday. « From an environmental point of view this is a nonsense, but more so when we are running out of food in the rest of the world.
« It is absolutely immoral to push hundreds of millions of people into hunger and into extreme poverty because of such a policy, so I think – I insist – no food for fuel. »

Peter Brabeck-Letmathe, président de Nestlé, s’en est pris à l’administration Obama pour sa promotion de l’utilisation de l’éthanol à base de maïs, au détriment de centaines de millions de personnes qui luttent au quotidien pour donner le minimum à partir des récoltes.

M. Brabeck-Letmathe a pesé dans le débat de plus en plus acrimonieux sur l’inflation des prix alimentaires pour condamner les hommes politiques du monde entier qui semblent déterminés à blâmer les spéculateurs financiers au lieu de lutter contre les déséquilibres sous-jacents de l’offre et la demande. Et il a réservé spécialement pour les remarques au secrétaire à l’Agriculture des États-Unis, Tom Vilsack…

«Aujourd’hui, 35 pour cent du maïs des va en biocarburant,» a déclaré le président de Nestlé à un auditoire du Council on Foreign Relations (CFR) à New York hier. «D’un point de vue environnemental cela est un non-sens, mais d’autant plus que nous sommes à court de nourriture dans le reste du monde. Il est absolument immoral de pousser des centaines de millions de personnes dans la faim et dans l’extrême pauvreté en raison d’une telle politique, donc je pense que – j’insiste – pas de nourriture pour le carburant.»

La réponse a été donnée :

Speaking to farmers earlier this month, the Obama administration’s agriculture secretary said he found arguments from the like of Nestlé « irritating ». Mr Vilsack said: « The folks advancing this argument either do not understand or do not accept the notion that our farmers are as productive and smart and innovative and creative enough to meet the needs of food and fuel and feed and export. »

S’adressant aux agriculteurs au début du mois, le secrétaire à l’agriculture de l’administration Obama a dit qu’il trouvait les arguments du genre de Nestlé « irritants ». M. Vilsack a déclaré: «Les gens qui avancent cet argument ou ne comprennent pas ou n’acceptent pas l’idée que nos agriculteurs sont assez productifs et intelligents et innovants et créatifs pour répondre aux besoins de nourriture et de carburant et d’aliments pour animaux et à l’exportation.»

Splendide langue de bois.

1495.  Papyjako | 23/03/2011 @ 22:11 Répondre à ce commentaire

Myke (#1484),

… certaines stations thermales vantaient les propriétés radio-actives (le tiret était de rigueur à l’époque) de leurs eaux : exemple Luchon.
Les eaux de Vichy, alimentées en partie par les monts de la Madeleine, doivent bien avoir aussi de telles propriétés. Il doit y avoir d’autres exemples.

Mais tout à fait !…

La ville de Ramsar (Iran), championne du monde toute catégorie de la radioactivité naturelle, avec une exposition annuelle moyenne de 132milliSv (en certains endroits 260 milliSv) est une ville d’eaux, recherchée pour les effets bénéfiques de ses sources radioactives – certaines en pleine ville.

Outre les gens qui vivent à Ramsar en permanence – où les études épidémiologiques n’ont trouvé aucune anomalie, notamment en termes de cancers et de malformation – les riches Iraniens y viennent en vacances, et y ont de belles villas et le dernier shah d’Iran y avait un fort joli palais (voir le post que j’avais écrit)

Dans le même article, vous trouverez les détails sur la station balnéaire de Guarapari, dans l’état d’Espirito Santo au Brésil. Les 100 000 habitants qui y vivent y reçoivent une dose annuelle de 6,4 milliSv, en ville. mais, sur la plage, la radioactivité monte à 40 microSv/h, soit 350 milliSv en dose annuelle (pour ceux qui vivraient sur la plage 😈 )

Voici une photo des pauvres victimes …

… dont beaucoup, complètement inconscientes du danger encouru, reviennent chaque année … se faire tuer … 😈 😈

Mais l’endroit recherché par les curistes est la plage de « Black sands » (Areia Preta), où il viennent se faire soigner, et où la radioactivité monte jusqu’à la valeur effrayante de 131 microSv/h, soit 1147 milliSv en dose annuelle … s’ils y vivaient l’année.

Le problème des « faibles doses » (« Low dose » en anglais),n’est pas près d’être clos. A ceux qui veulent creuser, je recommande le site du département de l’énergie US, avec plein de liens utiles, en particulier, le lien sur une table de synthèse qui dit tout …

1496.  Papyjako | 23/03/2011 @ 22:15 Répondre à ce commentaire

Laterjuju (#1483),
Merci, Laterjuju, de ces compléments … en direct (presque !)

1497.  rageous | 24/03/2011 @ 2:48 Répondre à ce commentaire

jean l (#1493),
A voir ou revoir en image
http://www.youtube.com/watch?v=Dy_dQIB2ljY

1498.  Papyjako | 24/03/2011 @ 3:07 Répondre à ce commentaire

rageous (#1491),

Soit 500 g d’épinards pour un enfant de moins de 2 ans?
A moins d’être le digne descendant de Popeye!

En plus, c’est 500 grammes d’épinards chaque jour, pendant toute l’année.

A mon humble avis, le gamin, il va crever d’autre chose avant la fin du premier mois !

Sorry, the comment form is closed at this time.