Conséquences du réchauffement climatique

• • • • •

Une liste très allégée des multiples conséquences et risques du réchauffement climatique, en vidéo exclusive par Climatescam pour Skyfall.
Pour une liste plus complète, consulter le blogroll à gauche.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
101.  Marot | 25/11/2010 @ 15:59 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#100),

j’espère qu’il ne sont pas subventionnés …

Mais si, mais oui. Le contribuable britannique paye les éoliennes ET le CRU et Jones ET l’électricité plus chère ET Gregory
comme nous payons les éoliennes ET le photovoltaïque ET l’IPSL ET Jouzel ET Le Treut… ET peut-êt’ ben Warm.

102.  JG2433 | 25/11/2010 @ 16:59 Répondre à ce commentaire

floyd (#98),

Je suis sidéré qu’avec le niveau lamentable des articles sur le réchauffement, les gens puissent encore se faire manipuler ainsi. Cela fait peur !

J’ai le même sentiment que vous.
J’ajouterai la sidération qui fut la mienne à la vue des manifestants dans les rues de Copenhague, l’année dernière, en raison de leurs accoutrements carnavalesques tous plus ridicules les uns que les autres, dont l’objectif était de « conscientiser » (= manipuler) les foules.

Marot (#99),

affecter la qualité de la viande

Avez-vous vu – il y a de cela maintenant pas mal d’années… – le téléfilm dans lequel l’acteur Bernard Fresson jouait le rôle d’un patron d’une conserverie (spéciliyés : pâtés, etc) ?
Son slogan : « Cochon heureux, pâté fameux »

Dans cette œuvre de fiction divertissante, entendre cela est plutôt amusant.
Mais là, … ces allusions sur tout et n’importe quoi,… c’en devient une vraie obsession. Insupportable !

103.  JG2433 | 25/11/2010 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

spéciliyés => spéciaités 🙁

104.  rageous | 25/11/2010 @ 18:43 Répondre à ce commentaire

Oser la suspicion du RC sur la qualité de la barbaque, elle est bien bonne! Alors que les plus grands scandales sanitaires sont à mettre à leur score, l’ESB et la dernière vague de fièvre aphteuse!
Dans un cas pour des économies au traitement des farines animales, pour l’autre le rebus des plateaux repas des transports aériens recyclés aux élevages de porcs , alors le RC comme dit miniTAX Youh hou !!!!
Et pour les leçons culinaires, peuvent repasser, rien que leur gigot bouillie, beuark!…

105.  Marot | 25/11/2010 @ 19:55 Répondre à ce commentaire

rageous (#104)
Gigot à la menthe !

106.  PapyJako | 25/11/2010 @ 20:35 Répondre à ce commentaire

Trouvé en suivant des liens un peu au hasard :
Une nouvelle espèce marine découverte dans l’Océan Pacifique

+1 pour la « biodiversité »

Si c’était une espèce disparue, on aurait accusé le réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique est donc favorable à la « biodiversité ».

107.  Araucan | 25/11/2010 @ 20:40 Répondre à ce commentaire

PapyJako (#106),

Pas sûr qu’il n’y ait pas une erreur dans le raisonnement … 😆 : ce genre de découvertes n’est que l’illustration des manques en matière d’inventaire des espèces et de l’exploration de certains milieux extrêmes ..
et j’aimerais bien avoir une idée de la variation de température dans ces grands fonds …

108.  JG2433 | 25/11/2010 @ 20:52 Répondre à ce commentaire

Araucan (#107),

J. Duran a abordé sur son site « Pensée unique » le thème de la » chaleur manquante » et expliqué pourquoi qu’elle ne s’y trouvait pas dans les grands fonds, en particulier.

109.  JG2433 | 25/11/2010 @ 20:59 Répondre à ce commentaire

pourquoi qu’elle

Mes excuses pour ce nouvel « à peu prêt »

P.S. : Araucan, je ne sous-entend pas bien sûr dans mon post précédent que vous puissiez ignorer ce fait… 😉

110.  Murps | 25/11/2010 @ 21:01 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#108), mesurer les échanges thermiques entre la terre et l’espace…

Ca me laisse dubitatif, à la fois sur la possibilité de le faire, de donner un sens à la mesure, de caractériser le système dynamique et de prévoir son évolution.
Je dis ça un peu intuitivement, mais je pourrais préciser ma pensée en creusant…

111.  Laurent Berthod | 25/11/2010 @ 21:48 Répondre à ce commentaire

Murps (#110),

Pour le recyclage des déchets des repas aériens dans l’alimentation des porcs, je suis en partie d’accord. Il est plus que probable que c’était bien la cause de la dernière épizootie de fièvre aphteuse qui a touché l’Europe. Mais il n’est en rien évident que les Anglais soient pour quelque chose dans ce recyclage.

Pour l’ESB et les techniques de fabrication des farines animales, je serais personnellement beaucoup plus prudent que vous-même. Voir l’article Vache folle : la vraie histoire des farines

Bien à vous

112.  Laurent Berthod | 25/11/2010 @ 21:49 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#111),

Oups, ce n’était pas à Murps que je répondais, mais à :

rageous (#104),

Avec mes excuses.

113.  Araucan | 25/11/2010 @ 21:51 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#109),

Merci ma question reste parce que manifestement les thermomètres y sont rares !

114.  PapyJako | 25/11/2010 @ 22:13 Répondre à ce commentaire

Araucan (#107),

Pas sûr qu’il n’y ait pas une erreur dans le raisonnement … : ce genre de découvertes n’est que l’illustration des manques en matière d’inventaire des espèces et de l’exploration de certains milieux extrêmes ..

Mais bien sûr … je ne « raisonnais » pas, c’était une boutade.

Mais, à l’inverse aussi, dans le cas des espèces qui ont disparu, il est beaucoup plus facile d’accuser l’homme que de prouver sa culpabilité.

Mais ce débat a déjà eu lieu, aucun élément nouveau qui justifie sa réouverture.

115.  miniTAX | 25/11/2010 @ 22:46 Répondre à ce commentaire

Araucan (#113), en dessous de la thermocline, le profil vertical de la température ne change pas beaucoup et reste autour de 4°C. Contrairement à l’atmosphère, c’est un milieu très stable car sans convection (c’est comme si vous chauffez une casserole par le haut !) et à cause de sa capacité calorifique énorme (de mémoire, 1 m d’eau des océans en représente autant que toute l’atmosphère).

De toute façon, la découverte d’UNE nouvelle espèce n’a rien d’un scoop, sauf pour celui qui veut monter la mayonnaise médiatique pour se faire de la pub à bon compte. En 10 ans par ex. on arrive à trouver 1000 espèces rien que dans la région du Mékong dont 15 mammifères et pas que des vers marins ridicules.
A mettre en face des moins de 900 extinctions totales comptées depuis 500 ans et que les catastrophistes qualifient crapuleusement de 6e extinction de masse. De la « science » post-moderne dans toute sa splendeur.

116.  Araucan | 25/11/2010 @ 22:49 Répondre à ce commentaire

PapyJako (#114),

Tout à fait d’accord …

117.  rageous | 26/11/2010 @ 0:42 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#111),
Merci Laurent, je me damne de découvrir seulement maintenant ce rapport Phillips!
Faut dire que nous sommes encore dans les impératifs d’approvisionnement en reproducteurs résistants tremblant…

118.  RDEURO | 30/11/2010 @ 18:29 Répondre à ce commentaire

La dernière… Le réchauffement va créer des DINOSAURES … SI SI !!

BBC : Global Warming Creates Dinosaurs http://stevengoddard.wordpress.....dinosaurs/

119.  Patrick Bousquet de Rouvex | 30/11/2010 @ 22:42 Répondre à ce commentaire

RDEURO (#118), L’Algorannus rex et le Jouzeloanodon ?

120.  Patrick Bousquet de Rouvex | 30/11/2010 @ 23:34 Répondre à ce commentaire

La carcasse du premier avion à avoir circulé en Antarctique, en 1912, a été retrouvée par des scientifiques australiens, ont annoncé ces derniers samedi.

C’est bien de circuler qu’il s’agissait. L’avion, un Vickers britannique construit en 1911, était hors d’état de voler depuis qu’un crash avait endommagé ses ailes peu avant l’expédition menée par Douglas Mawson, explorateur et géologue australien.

Mawson, dont l’expédition s’est étalée de 1911 à 1914, espérait en fait se servir de l’avion comme d’une gigantesque luge motorisée. Mais le moteur eut vite fait de rendre l’âme en raison du froid, incitant les explorateurs à s’en débarrasser tout à fait sur place.

« On a retrouvé le tracteur des airs, ou en tout cas ce qu’il en reste », écrit Tony Stewart, membre de l’équipe scientifique qui travaille à Cape Denison sur les traces de Mawson. La Mawsons’ Huts Foundation tâche de préserver le camp de base de l’expédition presque centenaire.

Les restes de l’avion n’avaient plus été aperçus depuis les années 70.

Source: THE ASSOCIATED PRESS (CP)

121.  RDEURO | 30/11/2010 @ 23:48 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#119),
Et pour rester ecolo, mettons le velosixrapport !

122.  Patrick Bousquet de Rouvex | 1/12/2010 @ 9:11 Répondre à ce commentaire

RDEURO (#121), et comme dirait un auteur de théâtre Belge, le toiletsèchfessalairbobourbanus (dans la neige)…

Sorry, the comment form is closed at this time.