Chasse aux sceptiques en Allemagne ?

Après que Madame Marie-Luise Dött, une parlementaire allemande eut exprimé ses doutes sur le RCA, voici que des parlementaires avec les groupes des Verts et de l'Alliance 90 déposent une question au gouvernement … La voici. Merci à P. Gosselin du signalement. (NB : la compétition pour les points Godwin n'est pas ouverte d'autant que cela apporte peu. D'autres l'ont fait (cf WUWT : plus intéressant est de s'amuser à substituer "alarmistes" à "négationistes" avec quelques corrections complémentaires (ONG, Think tank, entreprises) pour se poser la question de qui finance l'activisme de qui …).

• • • • •

Kleine anfrage. (Question au gouvernement fédéral).

Par les députés Dr. Hermann Ott, Bärbel Höhn, Hans Josef Fell, Sylvia Kotting-Uhl, Oliver Kriseher, Undine Kurth (Quedlinburg), Nicole Maisch, Dorothea Steiner et le parti Alliance 90/Les Verts.

Négationistes du changement climatique dans la coalition gouvernementale.

Les soi-disant "sceptiques du changement climatique» ou «négationnistes du changement climatique" sont depuis longtemps incontournables dans la politique américaine. Leur influence sur la politique climatique des Etats-Unis n'est pas insignifiante. Ils sont principalement soutenus et financés par les industries des énergies fossiles tels que Exxon (Esso) ou Koch Industries. Il semble maintenant que leur influence en Allemagne et en Europe augmente. Ces dernières semaines, il y a eu divers communiqués de presse et des nouvelles, publiés dans l'édition allemande du Financial Times et dans le magazine Der Spiegel que les négationistes connus du changement climatique des groupes parlementaires de la CDU et du FDP ont mis en place un forum de discussion et que certains membres de la CDU et du FDP sympathisent ouvertement aux arguments de Fred Singer, un négationiste du changement climatique. Ces activités et d'autres des dénommés «sceptiques du climat»  justifient de demander l'avis du gouvernement fédéral à leur propos.

Nous demandons au gouvernement fédéral :

1. Le gouvernement fédéral a-t-il connaissance de la publication d'un article scientifique revu par les pairs, qui mette en cause l'origine anthropique du changement climatique, et ce, de manière conforme aux données scientifiques ?

2. Y-a-t-il dans les plus hautes instances de l'état fédéral, un débat scientifique sur le changement climatique est une réalité et si l'action de l'homme y est déterminante ?

3. Les publications scientifiques du physicien des USA Fred Singer sur le thème de la protection du climat sont-elles connues du gouvernement fédéral ? Comment le gouvernement fédéral évalue-t-il la réputation scientifique de M. Singer sur la protection du climat ?

4. Est-ce que les arguments de Fred Singer et d'autres ont pesé et sont éclairants pour le gouvernement fédéral ? Comment a-t-il pris la déclaration de M. Singer, disant que «les hommes politiques qui veulent arrêter le changement climatique sont plus dangereux que le changement climatique lui-même" ?

5.Le gouvernement fédéral connait-il les thèmes sur lequels M. Singer s'est impliqué auparavant ? Comment a-t-il considéré, qu'il a remis en cause par exemple les dangers de la tabagie passive, les dommages dus aux CFC à la couche d'ozone ou minimisé les pluies acides? Comment, dans ce contexte le gouvernement fédéral évalue-t-il les activités de M.Singer contre la protection du climat et la crédibilité de ses arguments ?

6. Le gouvernement fédéral a-t-il connaissance par qui ont été financées les activités de M. Singer dans le passé ? Le gouvernement fédéral connaît-il parmi les financeurs allemands, ceux qui – comme Exxon et Koch Industries aux USA- financent les activités des négationistes du changement climatique ?

7. Le gouvernement fédéral est-il d'avis , que l'on donne un forum aux seuls intérêts des industries fossiles via des manisfestations avec M. Singer et que l'on valorise ainsi un travail non-scientifique et des activités douteuses ?

8. Il y a aussi des voix au sein du gouvernement fédéral qui remettent en question la cause anthropique du changement climatique ?

9. Comment le gouvernement fédéral juge-t-il les activités de l'Institut européen pour le climat et l'énergie (EIKE) sur le changement climatique,  soutenu par Fred Singer ? Cet Institut travaille-t-il, selon le gouvernement fédéral, sur les questions scientifiques du changement climatique ?

10. Le gouvernement fédéral sait-il,  si les événements organisés par les négationistes du changement climatique sont financés par des fonds publics, par exemple via l'instutut libéral qu'est la Fondation Friedrich-Naumann pour la Liberté ?

11. Le gouvernement fédéral approuve-t-il, sur le principe, l'utilisation de fonds publics pour diffuser les théories négationnistes du changement climatique comme le fait Fred Singer?

Berlin, le 3 Novembre 2010

Renate Kuenast, Jürgen Trittin et le groupe.

@@@@@@

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
101.  Lagneau-du-ruisseau | 15/11/2010 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

Loin de moi l’idée de vouloir censurer, de demander l’auto-censure ou de proner une ligne. Je suis pour que le débat soit le plus riche possible. Je donne juste une opinion sur le fait que ce site gagne en qualité lorsque chacun évite d’en profiter pour faire certaines pubs hors de propos avec le changement climatique. Après chacun fait ce qu’il veut : poster, lire, ne pas poster, ne pas lire.

102.  jean l | 16/11/2010 @ 8:29 Répondre à ce commentaire

Lagneau-du-ruisseau (#98),

J’ai cru comprendre que de nombreuses personnes d’idéologie différente y débattaient et se retrouvaient d’accord sur l’arnaque climatique du GIEC et consorts.

Vous avez très bien compris. Où donc est le problème ?

103.  Abitbol | 16/11/2010 @ 8:37 Répondre à ce commentaire

Lagneau-du-ruisseau (#101),

Je donne juste une opinion

Comme tout le monde ici. Continuez.
Vous pouvez même prôner l’apolitisme si ça vous chante, c’est une opinion politique comme une autre…

104.  JG2433 | 16/11/2010 @ 9:53 Répondre à ce commentaire

Lagneau-du-ruisseau (#92),

Je demande à certains de ne pas fourguer leurs opinions douteuses ou personnelles

Ce qui reviendrait à devoir décrire une boule de billard sans parler ni de sa forme ni de sa couleur.

105.  julien | 16/11/2010 @ 10:27 Répondre à ce commentaire

Le vrai problème à mon sens (c’est mon opinion), c’est le cercle vicieux qui s’est instauré entre les politiques et les scientifiques au sujet du réchauffement climatique depuis les années 1980.

C’est l’un des faits que judith cury (membre du GIEC, ou ex-membre?) dénonce dans un post sur son blog: Reversing the direction of the positive feedback loop (Comment inverser la direction du cercle vicieux positif).

D’une part, les scientifiques dénoncent un risque qui est bien existant, mais qui est de moins en moins sérieux au fil des découvertes scientifiques dans le domaine de la climatologie: il suffit pour s’en convaincre de comparer les projections de hausse de températures et de hausses des océans des différents rapports du GIEC AR1 à 4: les prévisions de réchauffement sont revues à chaque fois à la baisse lorsque la science progresse.

D’autre part, les politiques répondent aux scénarios catastrophes par une récompense: une augmentation des crédits de recherche, qui pousse ces mêmes scientifiques à faire des prévisions de plus en plus catastrophiques et à utiliser des raccourcis simplistes pour marquer les esprits.

Il est dans l’intérêt général, à mon humble avis, de casser ce cycle.

106.  julien | 16/11/2010 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

Je comprends maintenant tout à fait que mon opinion dérange les forces en place… C’est sur:

Les écologistes: des gens qui ont l’impression de perdre leur rêve à cause de nous (sceptiques).
Les scientifiques en place: qui ont peur de perdre leur confortable fauteuil au travail tout simplement…

107.  Patrick Bousquet de Rouvex | 16/11/2010 @ 10:40 Répondre à ce commentaire

XLM (#93),

Je vais parler “d’opinions douteuses” sur le changement climatique maintenant !!

jojobargeot (#94),

la simulation de modèles douteux

Je doute, donc j’essuie…

108.  Patrick Bousquet de Rouvex | 16/11/2010 @ 10:43 Répondre à ce commentaire

… sceptique !

109.  miniTAX | 16/11/2010 @ 10:50 Répondre à ce commentaire

D’une part, les scientifiques dénoncent un risque qui est bien existant

Non, sans blague, le changement climatique présente un risque ??? Heureusement qu’il y a des experts en enfonçage de porte-ouverte pour dénoncer un risque que même l’homme de Néanderthal connaît. On se sent plus rassuré.

110.  julien | 16/11/2010 @ 10:59 Répondre à ce commentaire

Lagneau-du-ruisseau (#101), J’avoue être assez satisfait de la technique de laisser un hameçon pour en savoir un peu plus sur qui lit vraiment ce blog.. 😉

111.  Lagneau-du-ruisseau | 16/11/2010 @ 15:25 Répondre à ce commentaire

julien (#110),

J’avoue être assez satisfait de la technique de laisser un hameçon pour en savoir un peu plus sur qui lit vraiment ce blog..

Personnellement, j »aime beaucoup ce blog où j’ai trouvé de nombreuses réponses aux questions et interrogations que je me posais. Je le lis tous les jours depuis quelque temps. J’avais commencé par celui de Papyjako il y a plus longtemps.

La qualité des références et de certains échanges est là, même si les pseudos débats avec Warm relèvent de la pièce de théâtre car celui-ci ne cherche pas réellement l’échange d’informations scientifiques, juste porter la contradiction avec n’importe quel argument ou « preuve » bidon ou tronquée. Mais ça détend aussi le soir après le boulot…

Mon post de l’autre jour a été mal compris par certains mais ce n’est pas grave. Il faudra que je sois plus précis la prochaine fois que je pousse un coup de gueule ! Les sceptiques sont des gens exigeants et pointilleux… Mais c’est très bien ainsi !!!

112.  Warm | 16/11/2010 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

La qualité des références et de certains échanges est là, même si les pseudos débats avec Warm relèvent de la pièce de théâtre car celui-ci ne cherche pas réellement l’échange d’informations scientifiques,

Ah ? Il y a de l’information scientifique par ici ? J’entens, à part celle que j’apporte 🙂 :).

Je suis bien le seul à mettre en lien des articles de recherches originaux… remonter un peu les fils, vous verrez.. Et quand j’en mets on me descend flamme, parce que soit disant, ce n’est pas là qu’on trouve la vérité scientifique. 🙂 🙂 .

113.  luc | 16/11/2010 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

Je suis bien le seul à mettre en lien des articles de recherches

çà c’est ben vrai, tu ne fais d’ailleurs que çà, puisque la preuve est faite que tu ne comprends rien à tes copier coller répétés et que tu es incapable de penser par toi-même.

114.  Patrick Bousquet de Rouvex | 16/11/2010 @ 16:47 Répondre à ce commentaire

La guerre a repris aux Etats-Unis sur le front du climat. Dopée par ses résultats électoraux, la droite veut laminer tout ce qui reste des projets du pays pour diminuer ses émissions de CO2. Des scientifiques ont décidé d’investir les médias pour contrer les « négationnistes ».

Le coup a été préparé la semaine dernière par 39 scientifiques précisément identifiés, chercheurs universitaires pour la plupart, appartenant à la Société américaine de géophysique. Dans un article tonitruant paru le 8 novembre dans le Los Angeles Times, repris par l’ensemble des journaux d’est en ouest, ils criaient leur ras-le-bol de la mise en doute du réchauffement climatique :

« On s’engage parce qu’on est fatigués de prendre des coups. L’idée que la vérité triomphera forcément un jour ne tient plus la route. La vérité est connue depuis deux décennies, et rien n’a changé. »

Ce coup de gueule collectif -ils annoncent 700 soutiens parmi leurs collègues membres de la Société de géophysique- dénote une vraie colère chez les scientifiques du climat, qui ont cultivé jusque là une discrétion à toute épreuve, fuyant les projecteurs, se contentant de répondre aux questions sans s’investir dans le débat politique.

suite sur Rue89:
http://www.rue89.com/american-.....ues-175854

115.  miniTAX | 16/11/2010 @ 17:38 Répondre à ce commentaire

çà c’est ben vrai, tu ne fais d’ailleurs que çà.

luc (#113), Vous croyez réellement à son mensonge stupide, que Warm est « le seul à mettre en lien des articles de recherches » sur Skyfall ? Non mais faut arrêter le délire !

116.  Marco33 | 16/11/2010 @ 18:47 Répondre à ce commentaire

Warm (#112), Celle là, direct dans le collector…
Quand j’aurais fini de rire !!!!
😀 😀 😀

117.  yvesdemars | 16/11/2010 @ 22:16 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#114), 89 tout ça …

118.  Patrick Bousquet de Rouvex | 16/11/2010 @ 22:20 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#117), ???

119.  Warm | 17/11/2010 @ 16:08 Répondre à ce commentaire

Dans le contexte de cette soit-disant chasse aux sorcière anti-sceptiques, un message édifiant d’un climato-sceptique des antipodes, qui expliquent comment manipuler les foules pour décrédibiliser les scientifiques.

http://nzclimatescience.net/in.....8;Itemid=1

Pour remporter l’aspect politique du débat climatique, nous devons abaisser la crédibilité de l’establishment climatique occidental auprès du grand public. Et ce papier comment vous pouvez le faire. Il rassemble simplement les points les plus facilement compréhensible qui montrent qu’on ne peut pas leur faire confiance, avec beaucoup de photos et un minimum de texte et de détails. Il omet beaucoup de faits relevants et est atrocement économique en mots, parce que le béotien a une attention très réduite aux arguments climatiques.

La stratégie de ce papier est de miner la crédibilité de l’establishment climatique scientifique. C’est tout. Il n’a rien de scientifique et il ne contient rien que les sceptiques n’aient déjà entendu auparavant.

To win the political aspect of the climate debate, we have to lower the western climate establishment’s credibility with the lay person. And this paper shows how you do it. It simply assembles the most easily understood points that show they are not to be entirely trusted, with lots of pictures and a minimum of text and details. It omits lots of relevant facts and is excruciatingly economical with words simply because the lay person has a very short attention span for climate arguments.

The strategy of the paper is to undermine the credibility of the establishment climate scientists. That’s all. There is nothing special science-wise, and there is nothing in it that most skeptics haven’t heard before. .

120.  M | 17/11/2010 @ 17:55 Répondre à ce commentaire

# 120

Pure intox de la part de warmichou qui ne présente et traduit que ce qui l’arrange.

Je conseille à tous de lire tout le document en référence qui n’est pas bien long et surtout d’aller voir le PDF publié sur le site de JoNova..

121.  Patrick Bousquet de Rouvex | 17/11/2010 @ 18:55 Répondre à ce commentaire

M (#121), La question des drôles de relevés de températures semble bien résumé dans ce pdf. Je ne comprends pas tout, loin de là (Il y a des mots que je ne connais pas, on dirait du langage iroquois (p. 30):

To appreciate the desperation and sheer chutzpah of the establishment’s shenanigans, you need to know a tiny bit about the feedbacks.

123.  M | 17/11/2010 @ 19:47 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#121),

Je ne m’étais jamais demandé ce que ces mots déjà rencontrés signifient réellement, parce que quand je lis une langue étrangère, je ne traduis pas mot à mot dans ma tête, j’essaie de penser directement en anglais, en ne m’attachant qu’au sens général.

Non ce n’est pas de l’iroquois, mais de l’argot (du yddish?) ou des mots d’origine incertaine, d’après mon dictionnaire anglais de référence (extension aux moteurs de recherche du Petit Panda Roux)

chutzpah
–noun Slang .
1. unmitigated effrontery or impudence; gall.
2. audacity; nerve.

Wordl English Dictionary :

informal shameless audacity; impudence [C20: from Yiddish]

shenanigans
–noun Informal .
1. Usually, shenanigans.
a. mischief; prankishness: Halloween shenanigans.
b. deceit; trickery.
2.
a mischievous or deceitful trick, practice, etc.

Je traduirais grossièrement comme ceci :
« Pour apprécier le désespoir et la claire impudence des tricheries de l’establishment, vous devez connaître un petit morceau au sujet des feedbacks (boucles de réaction). »

124.  Warm | 17/11/2010 @ 20:30 Répondre à ce commentaire

Pure intox de la part de warmichou qui ne présente et traduit que ce qui l’arrange.

Ah mais vous pouvez tout traduire, le reste c’est pareil :). J’ai mis le lien vers la source, vous auriez pu vous dispenser de la remettre…

Pour le document pdf, le fait que vous vous jetiez dessus avec délectation, alors que son auteur lui même le qualifie de pur instrument de propagande, en dit long sur le niveau de crédulité du « skyfallien » moyen :).

125.  Patrick Bousquet de Rouvex | 17/11/2010 @ 20:47 Répondre à ce commentaire

M (#123), Merci.

Petit Panda Roux)

Vous parlez de firefox ? Je croyais qu’il s’agissait d’un renard ?

126.  M | 17/11/2010 @ 21:28 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#125),

Le petit panda, panda roux, panda fuligineux ou panda éclatant (Ailurus fulgens), est un mammifère originaire de l’Himalaya et de la Chine méridionale.
Wikipédia

Le panda roux est surnommé « firefox » (renard de feu) en anglais à cause d’une certaine ressemblance, d’où la confusion fréquente par les utilisateur de Mozilla Firefox (voir en fin d’article, avant Notes et références)

127.  M | 17/11/2010 @ 21:31 Répondre à ce commentaire

Warm (#124),

Les personnes sensées quand elles sont au fond d’un trou, elles arrêtent de creuser. Vous pas, apparemment.

128.  Marot | 17/11/2010 @ 22:02 Répondre à ce commentaire

Et pour décrédibiliser un warm, il suffit de rétablir une traduction correcte.

Pour remporter gagner dans l’aspect politique du débat climatique, nous devons abaisser diminuer la crédibilité de l’establishment climatique occidental auprès du grand public. Et ce papier comment vous pouvez le faire. Il rassemble simplement les points les plus facilement compréhensibles qui montrent qu’on ne peut pas leur faire entièrement confiance, avec beaucoup de photos et un minimum de texte et de détails. Il omet beaucoup de faits relevants significatifs et est atrocement affreusement économique en mots, parce que le béotien grand public a une attention très réduite n’est pas longtemps attentif aux arguments climatiques.

La stratégie de ce papier est de miner d’ébranler la crédibilité de l’establishment climatique scientifique. C’est tout. Il n’a rien de scientifique qui relève particulièrement de la prudence scientifique et il ne contient rien que les beaucoup de sceptiques n’aient déjà entendu auparavant.

129.  Marco33 | 17/11/2010 @ 22:25 Répondre à ce commentaire

Warm (#124), Pôvre petit warmichou qui s’offusque que certains méchants sceptiques osent utiliser les mêmes armes que les prêtres de sa religion…..
Si tu savais…..

130.  Patrick Bousquet de Rouvex | 17/11/2010 @ 22:37 Répondre à ce commentaire

M (#126), Vous nous en apprenez tous les jours, et même plusieurs fois par jour !

131.  Warm | 17/11/2010 @ 23:06 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#129),

Pôvre petit warmichou qui s’offusque que certains méchants sceptiques osent utiliser les mêmes armes que les prêtres de sa religion…..
Si tu savais…

Ah je croyais que les sceptiques étaient tous d’une honnêteté sans faille et pratiquait une parfaite éthique scientifique. Merci de confirmer que tel n’est pas le cas….

132.  Marco33 | 17/11/2010 @ 23:16 Répondre à ce commentaire

Warm (#131), ben non, pas toujours : un petit peu de mauvaise foi quelque fois…..
Mais je vous rassure : perso je suis TREEEEEEES loin de votre niveau !
😀 😀 😀

Sorry, the comment form is closed at this time.