La Guerre à Mort Entre la Chine et l’Occident

• • • • •

A l'occasion de la semaine de Cancun, le blogueur "Our man in Sichuan" a mis en ligne une traduction partielle du livre "La Conspiration du Carbone, la guerre à mort entre la Chine et l'Occident". Plusieurs points remarquables méritent d'être signalés. D'abord, ce livre (violemment) climato-sceptique comme son titre l'indique sans ambiguïté, été écrit en chinois, par l'auteur chinois Gou Hongyang.  Ensuite, il est très factuel, abondamment documenté et surtout interprété sous un angle inédit, par un Chinois, vivant en Chine et observant l'Occident, ce qui change de la perspective climato-sceptique très majoritairement anglo-saxonne dont nous avons l'habitude.

Enfin, le plus significatif à mon avis, la Chine est un pays à parti unique, où l'information relève de la priorité nationale et est très fortement contrôlée. Si ce livre, au style sans détour et à l'impact certain sur l'opinion publique compte tenu de l'immensité du lectorat potentiel, a pu être publié, ce n'est qu'avec l'aval du régime par son Ministère de l'Information. Cela ne fait donc aucun mystère sur la véritable position du gouvernement communiste chinois vis à vis du réchauffement climatique et démontre à quel point la version donnée par nos médias sur la prétendue implication de la Chine dans la "protection du climat" est édulcorée et trompeuse (même si on s'en doutait déjà à la lumière des résultats des négociations internationales). De manière plus générale, si vous êtes intéressé par la question du réchauffement mais vu dans le contexte chinois par des Chinois, démarche qui semble de plus en plus incontournable, le blog de "Our man in Sichuan" est une mine d'informations précieuse.

Ci-après un extrait traduit en français qui donne un aperçu de la teneur du livre. C'est "du chinois" certes, mais dans un style captivant, accessible et qui se laisse lire comme un roman. L'auteur embrasse tous les sujets liés au réchauffement-changement climatique, du débat scientifique à la géostratégie et à la politique du carbone en passant par les énergies alternatives. Un livre décidément passionnant et qui manque cruellement aux rayons francophones. Si nos lecteurs veulent se dévouer pour traduire les 3 parties, je serais enchanté de les publier.

Part 1 La conspiration du carbone ou pourquoi Cancun a déjà échoué

Part 2 Tenir tête aux Etats-Unis, l'arch-ennemi : pourquoi la Chine est elle si nerveuse ?

Part 3  Les négociations internationales ne font que cacher les intérêts nationaux

cancunwave1.jpeg

Mais il y avait un écart certain entre la réalité et les peurs des gens. Le froid de l'hiver à Copenhague a laissé une impression durable sur les participants.

Dès les premiers jours de la conférence, le vent d'hiver hurlait à l'extérieur, et les derniers jours étaient couronnés de gros flocons tourbillonnants et  10cm de neige. En plein milieu de la conférence, une grande partie de l'Allemagne subissait de fortes chutes de neige, avec des températures de -10°C. Un lac de Bavière atteignait même -33°C, le plus bas enregistré en Europe. 4 trains Eurostar étaient bloqués sous la Manche sur la voie d'urgence. C'était la première fois en 15 ans que ce genre d'incident avait eu lieu. Les portes des trains intercity en Allemagne étaient bloquées par le gel.

A l'autre bout du monde, l'Asie était également été sous l'emprise d'un hiver glacial.

À la fin de Décembre 2009, une tempête a frappé la Chine. En l'espace d'une nuit, dans la partie nord du Xinjiang, la température est descendue en dessous de -30°C. Début 2010, la température à Pékin atteignait -16°C, la plus basse température enregistrée au cours des 40 dernières années.

C'était comme si l'hiver glacial se riait de toutes ces théories du "Réchauffement Global". Si la planète se réchauffait à un rythme de plus en plus rapide, comme l'affirment tous ces écologistes, alors qu'en est-il de ce froid extrême ? Chaque fois qu'il y a des doutes sur le réchauffement climatique, c'était comme si les écologistes renversent tout pour dire que ça aussi, c'est à cause du réchauffement climatique. L'effet de serre s'est transformé en un gros fourre-tout, peu importe ce qui se passe, du moment que c'est mauvais, on peut l'y mettre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  Hacène | 12/12/2010 @ 16:04 Répondre à ce commentaire

Pour en revenir à Michel Rocard, voici d’autres paroles, qui, me semble-t-il, sont restées méconnues, malgré leur charge comique certaine, qui en dit long…
Mi-mai 2009, journées de clôture de la 4e année polaire internationale, notre ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique prend la parole :

Merci M. le sénateur. Mesdames, Messieurs, chers amis, M. l’ambassadeur, je suis la pièce rajoutée, imprévue et surprenante de cet ordre du jour. Ma présence ici a ceci d’incongru que pour apporter des conclusions à la quatrième année polaire internationale, je n’y ai participé en rien. Je n’y suis pour rien, je n’en ai pas eu l’idée. On m’a fichu là à cause d’un aléa de carrière récent, mais qui n’est pas sans connexion avec vos préoccupations et par conséquent, il m’a semblé important d’y réfléchir. (…) D’autant plus que cet aléa de carrière me met, moi, en charge de représenter le gouvernement, l’administration, la République française, dans les combats sur la gouvernance de l’Arctique qui est votre thème de cet après-midi. C’est là en effet, cher Jean Malaurie, que ça va mal. La gouvernance de l’Arctique va vraiment très mal.

Je me sens donc le devoir de répondre devant vous à quelques questions – dont la première est qu’est-ce que grand Dieu, je fais ici ? – et de vous dire ensuite comment les choses peuvent s’orienter.

Il y eu bien sûr la poële à frire et l’extinction de la vie à quelques génération, citation qui, elle, est est bien dans Climat, mensonges et propagande, avec les approximations de Nicolas Sarkozy…

52.  Laurent Berthod | 12/12/2010 @ 16:29 Répondre à ce commentaire

Hacène (#51),

Je pense que cette déclaration liminaire de Michel Rocard indique qu’il n’a pas perdu tout sens de l’humour malgré son grand âge (mental).:-)

53.  Hacène | 12/12/2010 @ 16:42 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#52),
C’est certain. Cela a d’ailleurs fait rire l’assemblée.

_____
NB : dans la citation, il n’y a pas eu de coupure. La (…) est de trop.

54.  Myke | 12/12/2010 @ 18:23 Répondre à ce commentaire

Hacène (#45),
Donc Michel Rocard ne l’a pas inventé ? Il n’a même pas inventé çà ?

55.  Araucan | 12/12/2010 @ 20:45 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#36),

Volontiers …. 🙂

Sorry, the comment form is closed at this time.