A propos du vote sur la suppression du financement du GIEC

Traduction (par PapyJako) de l'article du Dr. Roy Spencer

On the House Vote to Defund the IPCC 

==============


  Note du traducteur
: Dans la nuit du 18 au 19 février, la Chambre des repésentants des Etats-Unis a voté la suppression de la contribution (2,3 Millions de dollars pour 2011) des USA au fonctionnement du GIEC. Ce vote sera examiné par le Sénat, et est susceptible de véto par le Président. Voici le commentaire du Docteur Roy Spencer, Climatologue à l'UAH (Université d'Alabama à Huntsville), ancien de la NASA.

===============

• • • • •

Les négationnistes du changement climatique ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour le vote de la nuit dernière. Je parle de ceux qui nient le changement climatique NATUREL. Comme Al Gore, John Holdren, et tous ceux qui pensent que le changement climatique a été inventé après leur naissance.

Les politiciens ont créé le GIEC il y a 20 ans avec un objectif final en vue : réguler les émissions de CO2. Je le sais, parce que j’ai été témoin de certaines concertations derrière le rideau. Ce n’est pas une organisation scientifique. Il a été organisé pour utiliser les organismes scientifiques financés par les gouvernements, pour atteindre des objectifs politiques.
En fait, ce n’est pas obligatoirement une mauvaise chose. Mais quand ils sont décrits comme des représentants d’une science neutre, cela EST une mauvaise chose. Si le Réchauffement Climatique Anthropique – et l’ "acidification" des océans (qui est une dénomination biaisée et totalement incorrecte) – s’avère être largement une fausse alerte, ceux qui ont dirigé le GIEC seront sans emploi. Nous y reviendrons.
Je veux être clair sur un point. SI nous sommes en train de détruire la planète en brulant  des carburants fossiles, alors il FAUT faire quelque chose.
Mais la communauté de la science du climat a accepté d’être instrumentalisée sur ce sujet, et, en conséquence, les politiciens, les activistes et les média ont avec succès décrit une science biaisée comme établie.
Ils ne se sont probablement pas rendu compte du fait que  "science établie" est un oxymore.
Les scientifiques du climat qui défendent le GIEC le plus fort ont perdu leur objectivité. Bien sûr, ils ont ce que je considère comme une théorie plausible. Mais ils suppriment activement toute preuve contraire, par exemple les tentatives d’étudier des explications naturelles au réchauffement récent.
C’est pour cela que le public a été tellement indigné par les courriers du ClimateGate. Le ClimateGate ne démontre pas que leur science est fausse … mais elle en révèle la distorsion. La Science progresse en explorant les explications alternatives. Depuis longtemps, le GIEC a abandonné cette exploration.
Bien sûr, ils ont observé (ce qui est correct d’après moi) que les changements dans l’irradiation solaire n’ en sont pas responsables. Mais il y a TELLEMENT d’autres possibilités, et tout ce qu’ils font est de rejeter les autres explications. Ils ont une théorie – l’augmentation du CO2 est coupable – et ils s’y tiennent religieusement. Et cela guide toutes les recherches qu’ils entreprennent.
Les modèles climatiques sont effectivemen t de grandes réalisations. C’est ce à quoi ils sont utilisés qui est suspect. Au total, 23 modèles couvrent un large ensemble d’estimations de réchauffement pour l’avenir, et cependant il n’y a aucun moyen de les tester sur ce pourquoi ils sont utilisés : les prédictions de changement climatique !

Presque tous les modèles produisent des variations à l’échelle de la décennie qui dépassent ce que nous avons observé dans les quinze dernières années. Ce fait est connu depuis des années, mais sa publication dans la littérature revue par les pairs continue à être bloquée.

Ma théorie est que les changements naturels de la couverture nuageuse sont responsables de la plus grande part du réchauffement récent. Les données des proxys de température autour du monde suggèrent que pratiquement chaque siècle des deux derniers millénaires a connu un réchauffement ou un refroidissement. Pourquoi le réchauffement actuel serait-il causé par l’homme, alors que l’Optimum Médiéval ne l’était pas ? Simplement parce que nous avons finalement une explication possible – le CO2 ?
Cela montre seulement à quel point nous en savons PEU sur le changement climatique … mais pas comme nous en avons une GRANDE connaissance.
Pourquoi les scientifiques se sont-ils laissés utiliser de cette façon ?  Quand je les ai bousculés sur la science au cours de ces années, ils se sont tous retranchés sur la position que se débarrasser des combustibles fossiles est « la bonne chose à faire de toutes les façons ».
En d’autres termes, ils ont laissé leurs vues du monde, leurs opinions politiques, leur compréhension de l’économie (ou l’absence d’icelle) influer sur leur jugement scientifique. Je suis honteux pour notre discipline scientifique et gêné par leur comportement.
Est-il vraiment étonnant que les scientifiques aient une si mauvaise réputation parmi les contribuables qui les paient pour jouer dans leurs bacs à sable devenus des tours d’ivoire ? Ils peuvent faire des prédictions apocalyptiques tous les jours sur des éventualités du lointain futur sans jamais avoir à répondre d’être dans l’erreur.
L’apport perpétuel d’argent pour la recherche climatique est aussi une source de biais. Tout un chacun dans mon métier sait que tant que le changement climatique anthropique restera une menace sérieuse, l’argent continuera à couler, et que les programmes de recherche sur le climat continueront à croître.
Je reconnais que les ressources en combustibles fossiles ne sont pas éternelles. Mais nous ne seront jamais « à court » … nous ralentirons simplement nos extractions au fur et à mesure qu’elles deviendront plus rares (c'est-à-dire plus chères). C’est comme cela que le monde marche.
Ceux qui prétendent que nous allons nous réveiller un matin et que nos ressources en énergie fossiles seront épuisées sont soit des courtisans, soit stupides, soit les deux.
Mais la façon dont nous allons opérer la transition vers d’autres sources d’énergie fera toute la différence. Rendre plus chères, artificiellement, nos ressources énergétiques les plus abondantes et les plus abordables, au moyen de lois et de règlements, aura pour conséquence de tuer des millions de personnes.
Et c’est pour cela que j’élève la voix. La pauvreté tue. Ceux qui soutiennent le contraire, du haut de leur position d’abondance et de bien-être basée sur les combustibles fossiles, sont comme des enfants gâtés.
Le scientifique réellement objectif devrait se demander si PLUS, pas moins, de dioxyde de carbone ne devrait pas être l’objectif à atteindre. Il y a plus de preuves expérimentales des bénéfices d’un accroissement de CO2 que de dommages quelconques causés par ce dernier. Les bénéfices ont été mesurés, et proviennent du monde réel. Les risques demeurent hypothétiques.
Le dioxyde de carbone est nécessaire à la vie sur terre. Qu’il ait pu être diabolisé de manière si efficace avec si peu de preuves concrètes est vraiment un témoignage de l’analphabétisme de notre société moderne. Si les hommes détruisaient le CO2 – au lieu d’en créer – imaginez le scandale que CELA entraînerait !
J’adorerais avoir la chance de mener un contre-interrogatoire de ces négationnistes du changement climatique (naturel) devant un tribunal. Ils en ont trop fait, pendant trop longtemps. Se pourrait-il qu’ils aient raison ? Certainement. Mais le public ne peut pas imaginer à quel point leurs arguments sont légers et anecdotiques.
Finalement, je doute que le financement du GIEC ne soit jamais supprimé. Le vote de la nuit dernière à la Chambre est juste un coup de semonce. Mais, à moins que le GIEC ne commence à changer ses méthodes, il court le risque d’être totalement marginalisé. Il a pratiquement déjà atteint ce point, de toutes les façons.
Et peut-être que la direction du GIEC s’en fiche que ses déclarations soient ignorées, aussi longtemps qu’ils peuvent voyager en avion à travers le monde pour se rencontrer dans des destinations exotiques (NDT : jamais à Lamotte-Beuvron, ni Romorantin-Lanthenay …) et décider de l’endroit où leur prochaine rencontre pourrait se tenir. J’ai entendu dire que c’était un bon plan.
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
101.  Papyjako | 22/02/2011 @ 22:11 Répondre à ce commentaire

Araucan (#100),

Petite histoire en forme de devinette à propos d’agriculture intensive.

Je brûle de connaître la réponse !… De toutes les façons, si vous ne me la donnez pas, je suis certain que PBR le fera !… 😉 😉

102.  Araucan | 22/02/2011 @ 22:57 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#101),

Paris ! …

Mais ce genre de pratique est attestée aussi au Moyen-Age autour des villes de quelque importance …

103.  M | 22/02/2011 @ 22:59 Répondre à ce commentaire

parousnik (#93)

L’espérance de vie qui augmente concerne uniquement les personnes nées avant l’agriculture et l’élevage intensif… et cette courbe s’inverse… De plus un million de gens actuellement vivent avec la maladie d’ Alzheimer en France… tout dépendant donc ou la barre de vie est mise… Par contre Il serait très interessant de savoir les taux de gens qui vivent avec ou sans médicaments… et combien mourrait sans médicaments.
Et puis je ne suis pas écrivain… mais bouillie ne convient pas, musli peut être.

Si je prends votre texte au pied de la lettre, plus personne n’est concerné.

En oubliant de mettre un « s » à intensif, vous avez en effet écrit équivalent de :
L’espérance de vie qui augmente concerne uniquement les personnes nées avant l’agriculture et avant l’élevage intensif…

Vous en connaissez, vous, des gens nés avant l’agriculture ?

Sans les progrès de l’hygiène et de la médecine, le million de personnes qui vivent avec Alzheimer, Parkinson et autres maladies essentiellement de vieillesse n’aurait jamais atteint leur âge. Elles seraient mortes bien avant, peut-être d’une vulgaire pneumonie.

Je m’étonne que personne ne signale que si l’on meurt de cancer ou de maladies cardio-vasculaires dans les pays développés, c’est parce que l’on ne meurt plus d’autre chose, avant d’avoir atteint un âge avancé.

Finalement, nous mourrons tous d’un arrêt cardiaque. :o)

104.  Abitbol | 22/02/2011 @ 23:17 Répondre à ce commentaire

M (#103),

Finalement, nous mourrons tous d’un arrêt cardiaque.

Pas du tout, des fois c’est le coeur qui lâche !

105.  Araucan | 23/02/2011 @ 0:42 Répondre à ce commentaire

Quelles sont les statistiques pour les gens qui meurent en bonne santé (hors accident) ?

106.  Laurent Berthod | 23/02/2011 @ 1:12 Répondre à ce commentaire

M (#103),

Nous ne mourrons pas tous d’un arrêt cardiaque. Mais le sens général de votre idée est très sensé. Sur l’épidémie ou l’explosion de cancers, il faut dénoncer sans relâche l’imposture des écologistes.

107.  M | 23/02/2011 @ 4:13 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#106),

Il faut d’abord s’entendre sur la définition de la mort.

Cet article de Wikipédia est un peu morbide mais très instructif
Datation des cadavres

Rassurez-vous, je n’ai pas de goût particulier pour ce genre de lecture.
J’ai découvert cet article récemment en cherchant des infos sur la température du corps humain au niveau de la peau.

Je m’étonnais de voir calculer les déperditions d’un corps nu dans une salle de bain à 20°C en utilisant Stephan-Boltzmann et une température de 37°C.

Si vous êtes debout, nu, dans votre salle de bain, votre corps va émettre environ 648 W/m² et la salle de bain 419 W/m², alors vous perdrez 229 W/m²

M. Cronholm

On trouve par ailleurs pour la production de chaleur du corps humain
au repos : 60 W/m²
marche lente 120 W/m²
marche rapide 180 W/m²

Ça fait quand même un sacrée différence.

108.  Papyjako | 23/02/2011 @ 8:18 Répondre à ce commentaire

M (#103),

Je m’étonne que personne ne signale que si l’on meurt de cancer ou de maladies cardio-vasculaires dans les pays développés, c’est parce que l’on ne meurt plus d’autre chose, avant d’avoir atteint un âge avancé

Jean de Kervasdoué, dans son instructif « Les prêcheurs de l’apocaypse« , excellement sous-titré « Pour en finir avec les délires écologiques et sanitaires » avait rappelé :

La vie est une maladie sexuellement transmissible mortelle dans 100% des cas

A chaque fois donc que – du fait des extraordinaires progrès de la médecine, de l’amélioration de notre environnement, des progrès de l’hygiène et de ceux de notre alimentation – l’on arrive à réduire sensiblement l’occurrence d’une maladie mortelle, on élève, par un effet purement mécanique, la proportion des autres. En effet, le total restera toujours 100%.

Au pire, s’il ne restait plus qu’une seule maladie mortelle – allez prenons au hasard l’embolie pulmonaire – ce serait une tragédie, elle serait à la cause de 100% des décès.

Araucan (#105),

Quelles sont les statistiques pour les gens qui meurent en bonne santé (hors accident) ?

Gros malin va … :P… la réponse est au dessus …

Sinon, concernant les accidents, je me suis laissé dire que les taux de décès par accident sur autoroute étaient particulièrement faibles en Zambie, mais que cela pourrait changer bientôt, à moins qu’on ne découvre que le tracé dérangerait un escargot ou une larve de moustique « en voie de disparition » …

109.  M | 23/02/2011 @ 8:40 Répondre à ce commentaire

M (#107),
Pour les calculs de M. Cronholm, c’est encore pire que ce que j’ai écrit de mémoire.

En calculant à l’aide de S-B la température du corps nu à partir de ces 648 W/m² on arrive à une température de 53.8 °C.
37°C donnerait E = 524.65 W/m², ce qui est manifestement encore trop élevé parce que la température moyenne de la peau ne dépasse sûrement pas les 30°C.

Les valeurs de 60, 120 et 180 W/m² sont entre autres citées dans cet article de Wikipédia à propos de l’Isolation vestimentaire

110.  Papyjako | 23/02/2011 @ 9:00 Répondre à ce commentaire

M (#107),

On trouve par ailleurs pour la production de chaleur du corps humain
au repos : 60 W/m²
marche lente 120 W/m²
marche rapide 180 W/m²

J’attire l’attention des escrologistes qui seraient amenés à lire les lignes ci-dessus, en leur faisant remarquer que cette production d’énergie croissante s’accompagne – obligatoirement, c’est de la « physique de base » 😆 – d’émissions croissantes de leur gaz satanique préféré. 😆 😆

Qu’attendent ils pour instaurer une taxe sur le jogging ? :mrgreen:

111.  M | 23/02/2011 @ 9:18 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#110),

On devrait augmenter les traitements des bureaucrates qui dorment sur leur bureau. En effet, pendant qu’ils dorment ils ne produisent que 48 W/m² 😉

112.  miniTAX | 23/02/2011 @ 9:27 Répondre à ce commentaire

Araucan (#105),

Quelles sont les statistiques pour les gens qui meurent en bonne santé (hors accident) ?

Ha ha, excellent, j’adore 😛 😛 😛

Plus sérieusement, il faut savoir qu’à côté des statistiques d’espérance de vie à la naissance, il y a aussi l’espérance de vie à 50 ans, 60 ans …
Donc on connaît parfaitement le nombre moyen d’années qui reste à vivre pour un Français, Américain ou Japonais de 50 ans, qui aurait donc « baigné » depuis tout petit dans les pesticides et bien sûr ce nombre est en augmentation régulière comme l’espérance de vie à la naissance ou comme l’espérance de vie en bonne santé (autre indicateur qui fiche en l’air la propagande chimiophobe).

Donc la litanie des escrologistes sur l’espérance-de-vie-qui-va-bientôt-baisser-qu’à-cause-des-pesticides, c’est comme dab une autre de leur foutaise qu’ils répètent comme un bigot récite un psaume.

113.  miniTAX | 23/02/2011 @ 9:34 Répondre à ce commentaire

M (#107),

On trouve par ailleurs pour la production de chaleur du corps humain
au repos : 60 W/m²
marche lente 120 W/m²
marche rapide 180 W/m²

Non, il s’agit de W (60, 120, 180W) et non de W/m². Pour pouvoir comparer à la température radiative en W/m2, il faut ramener ces valeurs à la surface du corps. En fait non, il ne faut pas comparer du tout parce que le corps évacue la chaleur en W principalement par évapo-transpiration : sueur + vapeur d’expiration et non par radiation. Votre chien par exemple n’a même pas de sueur et évacue toute sa chaleur excédentaire en haletant.

114.  Papyjako | 23/02/2011 @ 10:11 Répondre à ce commentaire

En fait non, il ne faut pas comparer du tout parce que le corps évacue la chaleur en W principalement par évapo-transpiration : sueur + vapeur d’expiration et non par radiation.

C’est donc encore pire que ce que je croyais. Non seulement ces sportifs dégagent une quantité indue de gaz satanique, mais, en plus, ils augmentent la teneur de l’atmosphère en monoxyde de dihydrogène sous forme gazeuse, le pire des GES !… :mrgreen: :mrgreen:

Ont-ils conscience du tort causé à « Ma Terre » par leur comportement totalement irresponsable ? 😆 😆

115.  julien | 23/02/2011 @ 10:32 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#110),

Exactement! voilà la cause du réchauffement climatique: la hausse du nombre de joggeurs! 😀

Plus sérieusement quand on passe de 1 milliard à 7 milliards d’êtres humains en un siècle, rien qu’avec la chaleur corporelle, celà augmente comment la température globale?

116.  parousnik | 23/02/2011 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#99),
Pour la première fois depuis 25 ans, l’espérance de vie aux États-Unis a diminué. Une rupture notable avec l’idée que l’espérance de vie ne pourrait plus s’arrêter d’augmenter. En cause : le passif du tabagisme et l’obésité.
http://www.notre-planete.info/.....ie_USA.php

L’insee en voilà une référence.. tenez au sujet du climat
http://www.insee.fr/fr/themes/....._id=T10F02
et c’est de même pour l’ONU et l’OMS avec récemment la grippe porcine américaine qui nous a couté plus d’un millard d’euros…

Quand à Bové il ne s’est pas contenté de fouiller le net a longueur de journée… Si l’europe a reculé malgré la puissance de monsanto et autres c’est bien grace a lui et aux autres illuminés…dont et je ne le regrette pas je fais parti…
Nul ne doute qu’avec la découverte de l’existence des microbes et LA NAISSANCE DE LA MICROBIOLOGIE les conditions d’hygiène
notamment dans les maternités ont fait sérieusement diminuer les taux de mortalité… » » En 1846, un obstétricien hongrois, Ignace Semmelweis, réussit à faire passer dans sa maternité la mortalité des accouchées de 27 % à 0.23 % simplement en exigeant des sages-femmes et des étudiants en médecine chargés d’examiner les patientes qu’ils se lavent les mains à l’eau de Javel de Berthollet mais est ce que parce que celui-çi chimiste a découvert cela qu’il faille croire et penser que toute la chimie industrielle est bonne pour l

117.  parousnik | 23/02/2011 @ 10:54 Répondre à ce commentaire

parousnik (#116),
La santé de la flore et de la faune terrestre ? Il suffit de faire analyser la qualité nutrive du blé cultivé intensivement et du blé cultivé biologiquement pour mettre en évidence le problème…

118.  Araucan | 23/02/2011 @ 11:31 Répondre à ce commentaire

parousnik (#117),

Faites une petite recherche sur ergot du seigle et carie du blé …

119.  Marot | 23/02/2011 @ 12:28 Répondre à ce commentaire

parousnik (#117)
Oui, il suffit de faire les analyses et oi,on trouve que le blé bio n’est pas mieux mais est produit à 27 q/ha au lieu de 80.

Que tout les producteurs virent au bio et c’est la famine assurée.

120.  Abitbol | 23/02/2011 @ 13:10 Répondre à ce commentaire

Marot (#119),

Que tout les producteurs virent au bio et c’est la famine assurée.

Sauf pour les nantis qui ont les moyens de se payer du bio qui n’est pas mieux ni meilleur, mais qui coûte plus cher et requiert plus d’énergie.

121.  Papyjako | 23/02/2011 @ 14:08 Répondre à ce commentaire

parousnik (#117),

Il suffit de faire analyser la qualité nutrive du blé cultivé intensivement et du blé cultivé biologiquement pour mettre en évidence le problème…

Ah … il « suffit« , et je suppose que, pour que les dites analyses soient recevable, il « faut » qu’elles soient faites par un laboratiore « indépendant », c’est à dire sous le contôle de Gr€€np€ac€ ?

Mais au fait, elles ont où vos analyses ?

Voir l’ouvrage collectif dirigé par Marian Apfelbaum « Risques et peurs alimentaires« . Vous y découvrirez qu’il n’y a pas une seule étude scientifique, pas une seule, qui ait pu démontrer que « manger bio » puisse apporter à la santé le moindre bénéfice.

Tout le reste est au niveau des phantasmes, des peurs irraisonnées, délibérément entretenues par ceux qui bâtissent sur l’ignorance des braves gens.

122.  yvesdemars | 23/02/2011 @ 14:28 Répondre à ce commentaire

restant dans le sujet une très lucide analyse du fameux « hide the decline » par Judith Curry concernant la crosse de hockey

It is obvious that there has been deletion of adverse data in figures shown IPCC AR3 and AR4, and the 1999 WMO document. Not only is this misleading, but it is dishonest

il est évident qu’il y a eu une élimination des données dérangeantes dans les chiffres figurant dans les AR3 et 4 du GIEC et dans le document WMO de 1999. Ceci n’est pas seulement trompeur mais aussi malhonnête ..

123.  Bob | 23/02/2011 @ 16:22 Répondre à ce commentaire

Yvesdemars #122

OMG, où allons nous ?
Vla-t-y pas que Judith se met à utiliser notre vocabulaire maintenant !
Faudra pas longtemps avant qu’elle soit estampillée « négationniste », celle-là.
Ce qui est marrant, ce sont les réactions de Gavin Schmidt sur le même forum…

(OMG : « Oh my God ! », en langue SMS-US)

124.  Bob | 23/02/2011 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

Zut ! Des italiques !
J’essaie de les tuer…
Essai

125.  Curieux | 23/02/2011 @ 16:44 Répondre à ce commentaire

parousnik (#117),

Pour ton éducation, va lire Dietary Pesticides (99.99% All Natural),
puis Carcinogens au naturel? – claims that natural carcinogens outweigh the risks from pesticides

Si tu eux sauver ta peau – mais n’est-il pas déjà trop tard – arrêtes le bio !

126.  Abitbol | 23/02/2011 @ 16:53 Répondre à ce commentaire

Le BIO est-il meilleur ou non ?

Une étude très sérieuse menée au Royaume-Uni :

la LSHTM a analysé toutes les études scientifiques publiées dans le monde entier entre 1958 et 2008. Sur la base de la littérature scientifique analysée, la FSA est parvenue à la conclusion premièrement qu’il n’y a pas de différences significatives entre les denrées alimentaires conventionnelles et biologiques et, deuxièmement, que la consommation de denrées alimentaires biologiques n’a pas d’influence sur la santé humaine.

http://www.fibl.org/fr/sujets-.....u-non.html

127.  yvesdemars | 23/02/2011 @ 17:00 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#126),

voire pour ceux qui ont mangé du bio traité à la roténone avant son interdiction très récente, augmenter les risques de maladies tells quAlzheimer ou Parkinson

la roténone, insecticide « bio », en plus d’être dangereux pour certains insectes auxiliaires (et donc bénéfiques) comme les coccinelles, les punaises carnivores et leurs larves, et pour certaines espèces d’animaux à sang froid, s’est avéré nocif pour l’homme (altération de la fertilité, toxicité pour l’embryon durant la grossesse, maladie de Parkinson…). La Commission Européenne a donc interdit sa commercialisation et son usage. La France a bénéficié d’une dérogation (pour les utilisateurs professionnels uniquement) jusqu’en 2011. Pour les jardiniers amateurs, la distribution de la Roténone est interdite depuis le 15 mai 2009, et son utilisation, le 10 octobre 2009.

Ce n’est pas parce qu’une molécule est d’origine végétale, donc naturelle, qu’elle n’est pas dangereuse pour les écosystèmes, et que l’on ne doit pas l’utiliser avec parcimonie!

128.  yvesdemars | 23/02/2011 @ 17:15 Répondre à ce commentaire

Bob (#123),

les réactions de Gavin Schmldt ça ressemble à des manoeuvres désespérées: ils pouvaient contenir à la rigueur Mc Intyre mais Judy Curry c’est une figure de la science respectée …

il y a plusieurs posts sur WUWT la dessus aujourd’hui …

129.  Papyjako | 23/02/2011 @ 18:04 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#127),

Ce n’est pas parce qu’une molécule est d’origine végétale, donc naturelle, qu’elle n’est pas dangereuse pour les écosystèmes, et que l’on ne doit pas l’utiliser avec parcimonie!

Tout à fait !… la belladone et la ciguë sont d’excellents exemples de produits tout à fait naturels, dont l’inocuïté est loin d’être prouvée :mrgreen: :mrgreen:

130.  M | 23/02/2011 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#120),

Sauf pour les nantis qui ont les moyens de se payer du bio qui n’est pas mieux ni meilleur, mais qui coûte plus cher et requiert plus d’énergie.

Des enquêtes ont été faites sur le coût de la « vie en vert », un luxe que seuls les nantis peuvent se permettre.

La vie en vert, deux fois plus chère pour les pauvres
Nos calculs exclusifs montrent que la facture verte aggrave la fracture sociale. Une inégalité qui risque de freiner la conversion au mode de vie écolo.

Surcoût de la vie en vert :
Ménage modeste (Revenu annuel perçu 29 571 euros = 2464 €/mois) 21,7%
Ménage riche (Revenu annuel perçu 146 627 euros = 12 220 €/mois) 9,7%

L’écologie est-elle un luxe?
Difficile de concilier respect de l’environnement et petit budget. Surtout lorsque les intermédiaires chargent artificiellement la facture du «naturel»

131.  miniTAX | 23/02/2011 @ 18:23 Répondre à ce commentaire

parousnik n'est qu'un (…), comme ceux de son groupuscule écolo-obscurantiste. Il va balancer n'importe quelle foutaise pour défendre le bio et diaboliser l'agriculture conventionnelle alors qu'il connaît que dalle du sujet et n'a jamais cherché à se renseigner. C'est là qu'on voit les vertus de la liberté d'expression parce que plus les charlots comme lui parlent, plus ils donnent des preuves de leur ignorance et leur bigoterie.

Pour info (…), histoire qu'il évite de se ridiculiser davantage avec des rhétoriques stupides (on peut toujours rêver), les analyses de la valeur nutritive du blé, c'est fait systématiquement, ne serait ce que pour assurer la maîtrise et la répétabilité de la panification exigée par la filière. Et la valeur nutritive du blé bio est systématiquement inférieure à celle du blé conventionnel, surtout dans la teneur en protéines à cause de la carence en azote des champs bios. Cette infériorité nutritionnelle avérée du blé bio est largement connue et reconnue, même par les défenseurs les plus extrémistes du bio, il suffit de 10 s de google pour avoir autant qu'on veut d'infos là dessus, mais visiblement, c'est au dessus des moyens intellectuels de notre troll.

Dans un pays riche, cette faible teneur en protéine du blé bio n'est qu'un inconvénient, dans un pays pauvre, où l'apport en protéine est insuffisante, c'est un handicap énorme, surtout pour les plus jeunes enfants déjà suffisamment malnutris pour pas qu'on en rajoute. L'ignorance des fascistes verts est donc risible. Enfin, on rirait plus si l'impact de ces nuisibles lobotomisés n'était pas aussi tragique. Rien n'est plus dangereux que l'ignorance en action.

132.  IMAZ-AIZPURUA | 23/02/2011 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

@ Tous
A toutes fins utiles,
j’ai mis dans mon blog quelques
petits résumés et traductions de:
Judith Curry, 2010
(Investigación y Ciencia, enero 2011),
James Hansen, 2004
(Investigación y Ciencia, mayo 2004),
Philip D. Jones, 1990
(La Recherche, mars 1990),
Claude Lorius, 1977
(La Recherche, novembre 1977).

JAIA

133.  JG2433 | 23/02/2011 @ 18:51 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#129),

la belladone et la ciguë sont d’excellents exemples de produits tout à fait naturels dont l’innocuité est loin d’être prouvée

Naturelle, l’amanite phalloïde (Amanita phalloïdes) l’est, sans conteste, tout autant.
Sauf à la proposer, en poêlée par exemple, à son pire ennemi…
Un mets à partir d’un produit « naturel » mais qui, néanmoins, n’en serait pas moins « radical ». 🙁

134.  Papyjako | 23/02/2011 @ 18:54 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#127),
Je ne connaissais pas l’histoire de la Roténone … Elle est exemplaire … Merci.

Cela m’évoque le cas des minerais de phosphate broyés, engrais autorisés en agriculture biologique à la condition expresse qu’ils ne subissent aucun traitement « chimique », ce qui exclut, par exemple, qu’on en élimine le cadmium, élément au demeurant parfaitement naturel mais qui est susceptible de provoquer, outre la mort dans les cas extrêmes, les quelques petits inconvénients suivants :

– Diarrhée, douleurs d’estomac et vomissements importants
– Fracture des os
– Echec de reproduction et même, probablement, infertilité
– Problèmes au système nerveux central
– Problèmes au niveau du système immunitaire
– Désordre psychologique
– Probablement altération de l’ADN ou développement de cancer

On est vraiment chez les fous !…

135.  thierry_st_malo | 23/02/2011 @ 18:58 Répondre à ce commentaire

Voilà ce que dit le Gâteux dans son blog ( le Gâteux, c’est moi mais vous l’aviez compris ) :

Lu dans http://skyfall.free.fr

« Dans la nuit du 18 au 19 février, la Chambre des représentants des Etats-Unis a voté la suppression de la contribution (2,3 Millions de dollars pour 2011) des USA au fonctionnement du GIEC. Ce vote sera examiné par le Sénat, et est susceptible de véto par le Président. »

Et ce n’est qu’un début ! La période de bouleversements planétaires dans laquelle nous entrons va très rapidement nous renvoyer aux fondamentaux à grands coups de pied au c… et mettre fin aux soucis existentiels quoique poétiques des écolos bobos. Moins de pétrole lybien ( ou autre ) = moins de voitures = moins de CO2. Que demande Nicolas Hulot ? Ah ça, les ventes de 4×4 Ushuaïa vont baisser… Et puis, tiens, on va s’apercevoir que les immatriculations de voitures neuves conditionnent la « ri-lance » dont parle Madame Christine Lagarde… Et puis… et puis, zut ! Tous trop c…, tiens !

Le Gâteux

136.  yvesdemars | 23/02/2011 @ 19:12 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#110),
y avait eu la dessus grâce à PU un très bon

papier

de Florin Aftalion

Sauvons la Planète … du ridicule

que je ne peux m’empêcher de citer, l’humour étant plus fort que toutes les études peer reviewés et toutes les autorités établies

137.  parousnik | 24/02/2011 @ 3:54 Répondre à ce commentaire

Papyjako (#121),

Vous me faites marrer autant que les hystériques du réchauffement anthropique… Continuez donc à bouffer de l’industriel… ce qui est sur c’est que cela ne vous fera pas perdre vos oeillères ou alors trop tard…

138.  Papyjako | 24/02/2011 @ 7:30 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#136),

y avait eu la dessus grâce à PU un très bon papier de Florin Aftalion

Merci !… j’ai apprécié !

139.  Papyjako | 24/02/2011 @ 14:05 Répondre à ce commentaire

parousnik (#137),
N-plus-unième imprécation sans l’ombre du commencement d’un début d’argumentation. => poubelle.

140.  IMAZ-AIZPURUA | 24/02/2011 @ 14:39 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#126),
« Le bio est-il vraiment meilleur pour la santé ? »

« Il est avéré que les consommateurs de produits bio
sont en meilleur santé que les autres.
Mais est-ce grâce à un mode de vie reconnu plus sain […]?
[Etc.] »

(http://www.larecherche.fr/cont.....le?id=4657)
*
Mon potager demi-bio n’est pas très productif…

JAIA

141.  Marot | 24/02/2011 @ 16:44 Répondre à ce commentaire

IMAZ-AIZPURUA (#140)
Un article et une discussion sur ce sujet ici, dans le site de Pierre-Ernest.

142.  IMAZ-AIZPURUA | 24/02/2011 @ 17:01 Répondre à ce commentaire

@ Abitbol (#126) et Marot (#141)
Merci pour les liens!

C’est comme le sport…

« Aucune étude n’a pu démontrer un lien direct
entre une pratique sportive et la durée de la vie.
Avoir une bonne hygiène de vie, ne pas fumer,
ne pas boire de l’alcool, comme c’est le cas pour
un certain nombre de sportifs, peut effectivement
avoir un effet sur l’espérance de vie. »

(50 millions de consommateurs, juillet 1994)
*
Cela dit,

« Les hommes mariés vivent plus longtemps
que les célibataires, qui vivent plus longtemps
que les veufs, et les femmes plus que tout le monde. »

(Science et Vie, novembre 1981)
*
JAIA

143.  Marot | 24/02/2011 @ 17:29 Répondre à ce commentaire

IMAZ-AIZPURUA (#142)
Ajoutez l’ancien Premier ministre Raffarin : Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints.

144.  IMAZ-AIZPURUA | 24/02/2011 @ 18:28 Répondre à ce commentaire

Marot (#143),
On dirait du Coluche 😆
JAIA

145.  pastilleverte | 24/02/2011 @ 20:12 Répondre à ce commentaire

Et oui, tout bien pensé, il vaut mieux être beau, intelligent, riche, et (surtout…) en bonne santé,
que moche, con, pauvre et souffreteux
(avec une confiance de 90%, comme dirait le GIEC)

146.  Laurent Berthod | 24/02/2011 @ 21:15 Répondre à ce commentaire

parousnik (#137),

Vous devriez vous informer auprès de sources sûres avant de débiter les idées à la mode qui courent dans tous les media assoiffés d’audimat de de tirage. Si vous êtes jeunes, vous êtes pardonnable du fait de votre innocence. Dans le cas contraire, vous êtes un vieux c. Un peu comme moi !

Il n’y a pas d’explosion des cancers

Écologisme et cancer : mythologie et réalités

Et pour le fait que je sois un vieux con réac, c’est ici !

147.  IMAZ-AIZPURUA | 25/02/2011 @ 9:46 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#145),

« Mieux vaut être beau et idiot que laid et intelligent. »
« On savait que la beauté pouvait être éblouissante.
Ces travaux de psychologie nous montrent qu’elle
peut l’être au point d’aveugler la justice,
l’école et la médecine. »
(Ça m’intéresse, mars 1985)
🙁

JAIA

148.  floyd | 19/03/2011 @ 22:12 Répondre à ce commentaire

The great global warming blunder‘ de Roy Spencer est disponible en version électronique:

http://avaxhome.ws/ebooks/scie.....under.html

The Great Global Warming Blunder unveils new evidence from major scientific findings that explode the conventional wisdom on climate change and reshape the global warming debate as we know it. Roy W. Spencer, a former senior NASA climatologist, reveals how climate researchers have mistaken cause and effect when analyzing cloud behavior and have been duped by Mother Nature into believing the Earth’s climate system is far more sensitive to human activities and carbon dioxide than it really is.

In fact, Spencer presents astonishing new evidence that recent warming is not the fault of humans, but the result of chaotic, internal natural cycles that have been causing periods of warming and cooling for millennia. More carbon dioxide in the atmosphere is not necessarily to be feared; The Great Global Warming Blunder explains that burning of fossil fuels may actually be beneficial for life on Earth.

As group-think behavior and misguided global warming policy proposals threaten the lives of millions of the world’s poorest, most vulnerable citizens, The Great Global Warming Blunder is a scintillating exposé and much-needed call for debate.

Sorry, the comment form is closed at this time.