Corrélation entre températures et industrialisation.

Voici la traduction du résumé d'un article de Ross McKitrick intitulé "Atmospheric circulation do not explain the temperature-industrialisation correlation" ou "La circulation atmosphérique n'explique la corrélation entre la température et l'industrialisation" . Une première version est disponible ici et d'autres éléments sont disponibles .

• • • • •

Les séries de données maillées de température de surface des terres sont utilisées en climatologie en supposant que la containation de ces données par l'urbanisation, le changement d'utilisation des sols et les processus socio-économiques associésont été identifiés et éliminés, ne laissant qu'un "pur" enregistrement du changement climatique. Mais plusieurs études ont montré une corrélation entre les motifs spatiaux des tendances au réchauffement dans ces séries de données et ceux de l'industrialisation, montrant que des effets locaux non-climatiques pouvaient être présents. Cela peut de fait biaiser les mesures de réchauffement mondial et leur attribution aux gaz à effet de serre. Le rapport 2007 du GIEC met de coté cet aspect en affirmant que la corrélation entre température et industrialisation devient statistiquement non significative si certains phénomènes de circulation atmosphérique, appelés oscillations, sont pris en compte. Cet aspect des choses n'a pourtant jamais été testé et le GIEC ne donne pas de preuve de son affirmation. J'ai réalisé deux modèles spatialisés qui  reproduisent de façon simultanée les oscillations atmosphériques principales et la répartition de l'activité socio-économique. Les corrélations entre les variations du réchauffement et celles du développement socio-économique sont importantes et significatives en présence des oscillations atmosphériques, en contradiction avec ce qu'affirme le GIEC. Les résulats des tests sur l'influence des données aberrantes, d'autocorrélation spatiale, de biais d'endogénéité, de non-linéarité résiduelle et d'autres  (NdA : tests sur les régressions linéaires multiples) sont discutés.

@@@@@@

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone