NIPCC vs. IPCC/4 et fin

Suite et fin du texte de Fred Singer, traduit par Jean Martin et Jean-Michel Reboul. (Source)

• • • • • 

Activité Solaire : Une cause majeure du changement climatique à l'échelle décennale.

Si elle n'est pas d'origine anthropique, quelle est la cause vraisemblable du changement climatique du 20ème siècle ? Les données isotopiques des stalagmites [Fig. 26] montrent une corrélation visible entre les paramètres du climat terrestre et la variation des rayons cosmiques (générateurs de nuages), produits par des variations de l'activité solaire (flux de particules et champs magnétiques interplanétaires). Notez que les taches solaires et l'IST (Iiradiance solaire totale) agissent uniquement comme indicateurs approximatifs de l'activité solaire et sont insuffisants pour produire des effets climatiques importants.

image054.jpg

Fig. 26 : Relation entre C-14 (activité solaire) et O-18 (température) produits par les rayons cosmiques provenant des dépôts stalagmitiques (6500-9500 avant JC). Le graphique inférieur montre la partie centrale (d'une durée de 400 ans).

• • • • •

Un point d’histoire

L'écart entre le réchauffement de la surface rapporté (à partir de 1979) et les tendances atmosphériques aux tropiques est évident depuis environ 20 ans. Voir par exemple, fig. 9 dans le livre Hot Talk, Cold Science [Fig. 27]. Pourquoi n'y a-t-il pas eu là de ré-analyse des données de surface – ne serait-ce qu'en invoquant l'effet d'îlot de chaleur urbain? La disparité entre les tendances des températures atmosphériques/surface a été étudiée par des experts en 2000 [voir encadré] et dans l'étude CCSP-1.1 (2006). Explications possibles : les données des radiosondes des ballons pour les tropiques peuvent avoir été jugées trop peu nombreuses ; les données MSU des satellites ont soit été ignorées par le GIEC, soit sont considérées comme incorrectes. Les données des proxys ont été soit ignorées soit supprimées par les partisans du réchauffement anthropique "politiquement correct". Il semble que le Climategate ait été le détonateur qui a finalement permis de semer le doute sur les tendances rapportées du réchauffement de surface.
image056.jpg
Fig. 27: [HTCS (1997) Fig. 9] Disparité entre les tendances tropicales surface/atmosphériques, comme déjà constaté dans les données en 1997. Remarque : la tendance au réchauffement NH contredit toute suspicion de refroidissement par des aérosols sulfatés.
• • • • • 


NAS-NRC Report [2000]: “Réconcilier les observations 
du changement global de températures”

Le groupe NAS-NRC (présidé par le Professeur JM Wallace) n'a pas réussi à "réconcilier" la disparité des tendances de température entre la surface et la troposphère – mesurée par les ballons-sondes et aussi par des satellites MSU. L'explication la plus simple serait de rejeter les tendances de surface. Pourtant, le groupe a choisi la conclusion opposée, sans prendre en compte l'ajustement "adiabatique humide".

Ce rapport a été suivi six ans plus tard par le rapport SAP 1.1 du CCSP, qui a comparé (dans le chapitre 5) les tendances de la température tropicale de surface et atmosphérique avec les modèles climatiques (voir Fig.1 et 2) – et a noté la disparité évidente. Fait intéressant, le sommaire exécutif du rapport du CCSP (TMG Wigley, auteur principal) a essayé de passer outre les résultats du chapitre 5 en se concentrant sur une comparaison globale et en utilisant une métrique inappropriée – "Gamme" plutôt que "Déviation Standard" – pour la comparaison. Pour plus de détails, voir Singer [E & E 2011].

concl.jpg

• • • • • 

Quelques sujets de recherche particuliers

1. Pourquoi les tendances modélisées sont-elles en désaccord avec les tendances observées ? Sensibilité du climat ? Rétroaction négative ou saturation ?
2. Quelle est la cause des changements climatiques du 20ème siècle ? Changements de l'activité solaire, oscillations internes – ou une combinaison (par résonance stochastique)?
3. Élévation du niveau des mers : comprendre son ampleur. Accélération – ou non ?
4. Changements climatiques abrupts (événements D-O dans les carottes de glace et augmentation du CO2)
5. Effets possibles sur le climat de la circulation aérienne.

• • • • • 

Traduit de l’anglais (Juillet 2011) par Jean Martin et Jean-Michel Reboul.

@@@@@@

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone