Projection/débat à Palaiseau

Par Benoît Rittaud.

Mise à jour : compte-rendu du débat dans le commentaire ci-dessous : Ben (#41).

Vendredi soir à 20h30 au Cinépal’ de Palaiseau aura lieu la projection de notre film préféré à tous, j’ai nommé Une Vérité qui dérange, de Davis Guggenheim (2006). LE film d’Al Gore, quoi. Cette projection sera suivie d’un débat sur le thème : « Le changement climatique : sommes-nous responsables ? », en présence de Jean-Louis Dufresne (laboratoire de météorologie dynamique) et de votre serviteur. Ci-dessous l’affiche qui m’a été communiquée, pas tout à fait terminée semble-t-il.

affiche-une-verite-qui-derange-vert4.jpg

 PS : La MJC de Palaiseau a des problèmes avec son site internet, ne soyez donc pas étonnés de ne trouver cette info que sur Skyfall pour le moment. Il m’est aussi signalé qu’il est prudent de réserver à l’avance, la salle ne comportant que 85 places. Le téléphone de la MJC : 01 60 14 29 32. Et mon déplacement est bénévole – Al Gore, lui, gagnera peut-être quelque chose, allez savoir… (Un peu long, ce Post-Scriptum…)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  AntonioSan | 20/11/2011 @ 0:19 Répondre à ce commentaire

Bob (#42), Bob c’est d’ailleurs amusant d’ecouter Foucart sur France Cult. dissocier Al Gore du GIEC pour le Nobel de la Paix 2007 en disant que ce fut une erreur… et pourtant Jouzel faisait des gorges chaudes de Gore il y a 4 ans…

52.  Laurent Berthod | 20/11/2011 @ 0:37 Répondre à ce commentaire

Bob (#24),

Mais parfois, je me demande si ce ne serait pas une bonne idée que d’envoyer certains de nos élites, ministres écolo, fonctionnaires européens (chargés de l’agriculture), et membres d’EELV, faire un stage d’un ou deux ans dans nos fermes, au plus près de la nature.

Juste une observation, collatérale comme les dégâts,comme ça, en passant. Les mecs qui se coltinent la réalité dans leurs labos, leurs observatoires, leur anneau géant du Cern, qui ne sont pas qu’à fabriquer des modèles pourris devant leur ordinateur, ils sont aussi près de la nature, ni plus ni moins, que les fermiers ! Ont pourrait donc envoyer les élites essayer de faire une manip au Cern, il seraient tout aussi incompétents que pour réussir la culture d’un blé ou la traite d’une vache !

53.  jean l | 20/11/2011 @ 6:07 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#52),
Certes. A chacun son job, comme dirait l’autre.

54.  Bob | 20/11/2011 @ 9:22 Répondre à ce commentaire

jean l (#53),

A chacun son job, comme dirait l’autre.

Bien sûr. Ce serait l’idéal et c’est vrai pour des boulots indépendants.

Sauf que dans ces cas-là, les uns prétendent régenter le boulot des autres.
Le moins que l’on puisse exiger d’eux (les uns) , c’est qu’ils effectuent un stage sur le terrain des autres.
Non ?

55.  jean l | 20/11/2011 @ 20:47 Répondre à ce commentaire

Bob (#54),
C’est beaucoup mieux en effet si les chefs savent ce qu’ils commandent aux autres.

56.  Mihai V | 21/11/2011 @ 7:19 Répondre à ce commentaire

jean l (#55),

C’est beaucoup mieux en effet si les chefs savent ce qu’ils commandent aux autres.

On peut espérer qu’ils « savent » ce qu’ils commandent. Mais il est préférable qu’ils sachent faire eux-mêmes ce qu’ils commandent.
Les meilleurs chefs dans une entreprise sont généralement ceux qui ont gravi les différents échelons de la hiérarchie, pas ceux qui ont été bombardés à leur place par une autorité quelconque.

57.  jean l | 21/11/2011 @ 7:47 Répondre à ce commentaire

Mihai V (#56),
Tout à fait.

Sorry, the comment form is closed at this time.