« Le Monde » s’illustre encore…

Par Benoît Rittaud

• • • • •   

Le "journal de référence" a publié le 4 novembre un article de Julien Bouissou sobrement intitulé "Des "tsunamis de montagne" menacent le Bhoutan". Il faut payer pour le lire, mais voici l'extrait qui est en accès libre :

 

La fonte des glaciers de l'Himalaya fait peser le risque d'un déversement catastrophique des lacs d'altitude dans les vallées. Un défi effrayant pour ce petit pays qui vit des bienfaits de la haute montagne. Menacé par le réchauffement climatique, le royaume du Bhoutan, coincé entre l'Inde et la Chine dans les contreforts de l'Himalaya, paie les conséquences de l'industrialisation du reste de la planète. Au nord du pays, les glaciers de la chaîne himalayenne fondent de 20 à 30 mètres en moyenne par an, à un rythme qui s'accélère au point que les experts redoutent leur disparition d'ici à 2035.

Revoilà donc les glaciers himalayens et leur fonte programmée pour 2035.

Petit rappel : cette annonce catastrophiste est issue du rapport du GIEC de 2007. Le président du GIEC, Rajendra Pachauri, après avoir qualifié de "science vaudou" l'avis de ceux pour qui il s'agissait d'une erreur, a dû faire piteusement machine arrière et reconnaître qu'il s'agissait bien d'une bourde. Elle a maintenant été identifiée il y a près de deux ans.

Apparemment, Stéphane Foucart, le journaliste attitré du Monde pour le réchauffement climatique (et tout de mêmeau courant de la bourde), était occupé ailleurs – sans doute à son article du 5 novembre dans le hors-série "culture et idées", dans lequel il redit tout le mal qu'il pense de l'avis des climatosceptiques en général (et de celui de votre serviteur en particulier, à qui il ne faut pas compter que Le Monde ouvre un jour les colonnes : c'est toujours plus facile de taper sur les absents).

L'article a été jugé de suffisamment bonne qualité pour être republié dans Time, cette fois en accès libre (mais en anglais).

La qualité de la presse française, c'est quand même quelque chose – et elle est appréciée comme il se doit par WUWT.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1.  Marco33 | 16/11/2011 @ 20:04 Répondre à ce commentaire

Le gag!!
Vite !!
A classer dans la rubrique « Flagrant délires de médias qui trompent ».

Et à user comme argument !!

2.  Murps | 16/11/2011 @ 20:05 Répondre à ce commentaire

En tout cas, les trois commentaires visibles à cette heure sur l’article du Time sont impitoyables.

Extraits :

Pretty shabby journalism, and I use that term loosely.

Even Pachauri acknowledges that the Himalayan Glacier Melt scare was wrong

Oh please tell me you didn’t just recycle that lie.

Et ce n’est qu’un début…

3.  Marco33 | 16/11/2011 @ 20:13 Répondre à ce commentaire

Benoît : le dernier lien ne fonctionne pas.
Si quelqu’un est abonné à ce quotidien, on pourrait l’informer que nous avons la preuve de son incompétence et qu’à chaque article réchauffiste, nous lui ressortirons son oeuvre!
Promo 2006, de ce que je viens de lire sur lui : le niveau baisse…..

4.  Ben | 16/11/2011 @ 20:27 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#3), corrigé, merci.
Je vais écrire au médiateur du Monde.

5.  Clem | 16/11/2011 @ 20:35 Répondre à ce commentaire

Une preuve de plus (si il en fallait encore) que ce n’est qu’un torche-balle…

6.  jmr | 16/11/2011 @ 20:39 Répondre à ce commentaire

Puisque 2035 était en réalité 2350 dans le texte d’origine de l’étude (par ailleurs fausse), on peut imaginer en conséquence de permuter les lettres du Monde. Je propose « Le Me_do » la lettre « n » étant facilement remplacée par un « r », pour un journal qui n’en manque pas ! 😀

7.  Marot | 16/11/2011 @ 20:41 Répondre à ce commentaire

En plus le petit rigolo Julien Bouissou est correspondant de la pelure en Inde.

Il ne sait rien, il n’a rien vu, il n’a rien entendu, il n’a rien compris.

8.  jipebe29 | 16/11/2011 @ 20:41 Répondre à ce commentaire

@ Marco33
Je suis abonné, et je ne me prive pas de faire très régulièrement des commentaires vitriolés.
Voici, par exemple mes 3 commentaires sur leur article désinformateur concernant BEST. Le troisième a été censuré et non publié (dommage, je le trouvais pas mal…)
1) Admettons que ce résultat de moyenne soit correct. Il ne couvre que 1/3 de la planète (sans doute moins car il y a eu peu de mesures aux deux pôles), et donc il n’est qu’un indicateur sans signification globale. Ce qui est certain, ce sont les mesures satellitaires qui montrent que T (globale) est stable depuis début 1999, quoique le taux de CO2 ait continué à augmenter (et on ne peut pas affirmer que cela est dû aux rejets humains). J’attends toujours que l’on prouve le rôle clé du CO2…
2) Le plus cocasse est que le très honorable Stéphane Foucard étende gaillardement à toute la planète, au mépris de toute rigueur scientifique, des résultats de mesures ne portant que sur les terres émergées, soit 1/3 de la planète… Dogme, quand tu nous tiens….
3) Comment se fait-il que S. Foucard, honorable « doctorus climatologicus », bien connu pour son éthique journalistique et son objectivité, lui qui nous a, avec toute sa perspicacité, immédiatement informé du communiqué d’une ONG affirmant que T allait monter de +2,4°C à partir de 2011, comment se fait-il qu’il n’ait sorti aucun article sur la publication des premiers résultats du projet CLOUD dans Nature? Timidité? Oubli? Victime du virus « delirium carbonum »? Je m’interroge…

9.  Ben | 16/11/2011 @ 20:57 Répondre à ce commentaire

Mon courrier au médiateur :
Monsieur,
Je suppose que la rédaction du « Monde » s’est félicitée d’avoir vendu au « Time » l’article de Julien Bouissou sobrement intitulé « Des « tsunamis de montagne » menacent le Bhoutan » et paru dans votre édition datée du 4 novembre. Dès son introduction, cet article annonce la couleur en évoquant la fonte annoncée des glaciers himalayens pour 2035, une grossière erreur du GIEC qui a été corrigée piteusement par celui-ci il y a près de deux ans. Je suppose aussi que Stéphane Foucart, qui s’occupe en général de la question du climat pour votre journal, n’a pas eu l’opportunité de faire le travail de relecture le plus élémentaire, trop occupé qu’il était sans doute par son propre article dans lequel il dit tout le mal qu’il pense des climatosceptiques comme moi (sans bien entendu leur donner la parole). Il me reproche notamment de ne faire que recopier des sites internet anglo-saxons : je vous suggère néanmoins d’aller voir par vous-même sur internet le bel effet de la traduction du Time de l’article de Julien Bouisseau sur la réputation internationale de la presse française.
Cordialement,
Benoît Rittaud.

10.  Hacène | 16/11/2011 @ 21:30 Répondre à ce commentaire

jmr (#6), Ben (#9),
En fait, il n’y a pas eu erreur de la part du GIEC dans la retranscription du document d’origine, puisque celui-ci, dû au WWF, parle bien de 2035. C’est le WWF qui a fait cette erreur (s’il s’agit bien d’une erreur). Rappelons que cette date viendrait de la reprise d’une déclaration péremptoire sans référence scientifique de la part d’un glaciologue indien catastrophiste. Puis le WWF a détourné une phrase émanant d’un rapport pour l’UNESCO concernant l’ensemble des glaciers du monde, pôles exclus. Il y est fait mention de leur recul (et non leur disparition) pour 2350. Année transformée en 2035 pour coller avec la prédiction du glaciologue indien sur l’Himalaya à l’échéance d’une quarantaine d’années. Ce qui donne ce paragraphe tordu et assez incompréhensible du rapport du GIEC :

« Les glaciers dans l’Himalaya reculent plus vite que dans n’importe quelle autre partie du monde et, à ce train, la probabilité qu’ils disparaissent d’ici 2035, et peut-être plus tôt, est très grande si la Terre continue à se réchauffer au rythme actuel. Sa [???] superficie totale diminuera probablement de 500 000 à 100 000 km2 vers 2035 (WWF, 2005). »

11.  Bob | 16/11/2011 @ 21:37 Répondre à ce commentaire

J’aime bien le post de Petrossa sur WUWT à ce propos
C’est dur mais vaut la peine de le lire plutôt que d’admirer son nombril.

Petrossa says:
November 16, 2011 at 9:19 am

No point messing about with french media, they really are zombified. Most of france is still. Go figure they have 80% nuke energy at 8 cents tax included but have just decided to build a huge windfarm. They still go on about CO2 reduction at every avenue they can, from agriculture to ads for cars.

In france the IPCC from the 90′s rules, mostly because hardly any frenchperson speaks anything but french.

Soit (traduction loose, libre) :

« Pas la peine de perdre son temps avec les médias français, ils sont complètement zombifiés. D’ailleurs la plupart de la France l’est. Imaginez vous qu’ils ont 80% de l’énergie qui vient du nucléaire à 8 cents taxe comprise mais qu’ils viennent juste de décider de construire une ferme éolienne géante. Ils continuent avec la réduction du CO2 chaque fois qu’ils le peuvent et ça va de la pub pour les voitures à l’agriculture.

En France, Le GIEC gouverne depuis les années 90, principalement parce que pratiquement aucun français ne parle autre chose que le français. « 

Boudiou ! OMG !

C’est dur mais c’est pas mal envoyé.
En effet, ceux qui lisent couramment l’anglais ont rapidement pu se faire une opinion en lisant les courriers du Climategate et les divers articles accessibles pour le débat.

Les autres… lisent Foucart du Monde ou Huet de Libé.
Sont Zombifiés.

12.  Araucan | 16/11/2011 @ 23:40 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#1),

Fait.

jmr (#6),

Le Démon est un anagramme qui convient aussi.

13.  Marot | 17/11/2011 @ 7:35 Répondre à ce commentaire

Le Time a affiché une rétractation 6 heures après que WUWT ait secoué les puces, en fin d’article mais c’est toujours ça !

The original version of this article, first published in the French newspaper Le Monde, cited a 2007 report by the U.N. Intergovernmental Panel on Climate Change which stated that the Himalayan glaciers could disappear by 2035. In 2010 the IPCC retracted that report, calling it inaccurate; there is no known date by which Himalayan glaciers are expected to disappear.

La version originale de cet article, d’abord publié dans le journal français Le Monde, a cité un rapport de 2007 du Giec, qui a déclaré que les glaciers de l’Himalaya pourraient disparaître d’ici 2035. En 2010, le GIEC rétracté ce rapport , le qualifiant de inexact; aucune date n’est connue où les glaciers himalayens sont censés disparaître.

Dans le Monde RIEN évidemment ! 13 jours plus tard.
Morgue et mépris toujours.

14.  Marco33 | 17/11/2011 @ 9:57 Répondre à ce commentaire

Marot (#13), C’est une munition à utiliser : la différence flagrante d’un traitement professionnel de l’information face à quoi?
Soit de l’incompétence crasse
Soit une volonté de désinformer

Ou bien un mix des deux?

A stocker dans la rubrique idoine!

15.  Murps | 17/11/2011 @ 10:21 Répondre à ce commentaire

Bob (#11), n’empêche que cette petite analyse en anglais est parfaitement pertinente…

Le problème n’est pas d’entendre les délires de journaleux français, sectaires, prétentieux et médiocres.
Le problème c’est la pensée unique…

16.  Bob | 17/11/2011 @ 10:39 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#14),

On peut toujours aller les encenser sur topjournaliste.com..

Murps (#15),
Malgré la pensée unique imposée par les médias ; beaucoup de gens savent maintenant que de nombreux scientifiques ne sont pas d’accord.

et ça, ça a tout changé …

17.  Marot | 17/11/2011 @ 13:55 Répondre à ce commentaire

Bob (#16)
J’y étais allé cette nuit.

J’ai vu que les deux boutiquiers de Tripes et Volailles ont les plus mauvaises notes de toute la presse écrite avec 1,77/5 et 1,82/5 loin devant le troisième.
Gagnant et placé dans la course des mauvais.

Savourez ici le rang et les commentaires (cliquez sur le nom pour les lire).

18.  Bob | 17/11/2011 @ 18:37 Répondre à ce commentaire

Marco33 (#14),

Et dire que le club des journaleux méprisent le WEB et ses forums parce « l’information n’y est jamais vérifiée ». Désopilant !

J’ai plutôt l’impression du contraire. Dans les forums, il faut citer ses sources et se justifier. L’hyperlien est un atout redoutable qui manque aux pisse-copies.

Cela va dans le sens d’un des derniers articles de Judy Curry, sobrement intitulé :
« Peer-review is f…cked up  » .
Soit « Le processus de revue par les pairs est baisé ! »

Elle n’a pas tort, Judy. Il est beaucoup plus difficile de se colleter avec des forumers (parfois pro) sur un forum scientifique que de balancer des vannes sur un article qu’on n’aime pas parce qu’il met votre travail en défaut, dans la quiétude de son bureau et sous anonymat.
D’ailleurs plusieurs revues ont mis au point ce processus de peer-review ouvert au public (abonné) sur Internet.
En général, ça marche.

19.  Marco33 | 17/11/2011 @ 18:51 Répondre à ce commentaire

Bob (#18), Et après ils vont pleurer la mort de la presse écrite…

20.  yvesdemars | 17/11/2011 @ 19:05 Répondre à ce commentaire

commentaire sur WUWT

My advanced computer model projects a complete meltdown of Times’

and « le Monde »

authority by 2035 AD due to anthropogenic nitty-gritty disruption.

Je ne pense pas que Le Monde tienne dans cette ligne éditoriale jusqu’en 2035 …:)

21.  pastilleverte | 17/11/2011 @ 19:32 Répondre à ce commentaire

un peu d’indulgence, que diable !
Chacun sait que la fin du monde est pour le 20 décembre 2012, de même que le 11 novembre 2011 à 11h11 il s’est passé…strictement rien de spécial, merci.
Donc, 2035 ou 2350, de toutes façons ni Huet ni Fouccard ne seront là (ni nous non plus d’ailleurs).
Tiens je re prendrai bien un bol de catastrophisme Himalayo-apocalyptique.

22.  Bob | 17/11/2011 @ 21:05 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

Donc, 2035 ou 2350, de toutes façons ni Huet ni Fouccard ne seront là (ni nous non plus d’ailleurs).

C’est pour ça que c’est beaucoup :moins risqué de faire de la climato que de la météo.
Jamais pris en flag ! Il y a toujours prescription.

23.  Titoune | 17/11/2011 @ 22:31 Répondre à ce commentaire

La fonte des glaciers himalayens n’est pourtant pas une vue de l’esprit.

http://www.google.com/hostedne.....971f1dd.51

24.  Laurent Berthod | 18/11/2011 @ 0:50 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

le 11 novembre 2011 à 11h11 il s’est passé…strictement rien de spécial

Si, si ! Le 11/11/2011 il s’est passé une chose unique, qui ne s’était jamais passée avant et ne se passera jamais plus, le 11/11/2011 nous fûmes une fois à jamais le 11/11/2011 !

25.  Astre Noir | 18/11/2011 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

Chacun sait que la fin du monde est pour le 20 décembre 2012, de même que le 11 novembre 2011 à 11h11 il s’est passé…strictement rien de spécial, merci.

En fait,c’est une grossière erreur, car comme chacun sait que le nombre de l’apocalypse est le 666, la fin du monde, et je le tiens d’une source sûre, puisque c’est de Greenpeace revisité par le Monde est pour le 66 juin 2666 à 6h 66…

26.  pastilleverte | 18/11/2011 @ 12:12 Répondre à ce commentaire

@ astre noir :
Touché coulé !!!

27.  JG2433 | 18/11/2011 @ 12:27 Répondre à ce commentaire

Astre Noir (#25),
Vous me rassurez car dans ce domaine irrationnel, je n’ai aucune compétence. 🙂
Ma fille, née un 12/12, ne risquera donc rien l’année prochaine – en particulier le 12/12/12 à 12:12 ! 😀

28.  lemiere jacques | 18/11/2011 @ 23:06 Répondre à ce commentaire

Titoune (#23),
certes , et ça ne résout pas non plus la question de la causalité, et à l’instar du facétieux lindzen citant un article de 1922 sur la fonte des glaces , que se passait il avant 1961?

29.  Bob | 19/11/2011 @ 0:33 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#28),

Le rapport du GIEC analysé par Judith Curry :
http://judithcurry.com/2011/11.....me-events/

30.  Mihai V | 19/11/2011 @ 8:21 Répondre à ce commentaire

Bob (#29),

Après avoir tout lu en diagonale, parce que cela ne mérite guère plus, j’arrive à la conclusion : Ils ne savent toujours pas , mais ils en causent quand même.

J’ai aimé le message de P. Gosselin :

P Gosselin | November 18, 2011 at 3:37 pm

Before making prognoses for the end of the 21st century, they first need to come up with a model that can at least get the next 5 or 10 years right. So far they haven’t. Until they can do that, any model prognoses beyond that aren’t worth the recycled paper they’re printed on.

Et je ne peux m’empêcher de penser à l’excellente chanson de Jean Gabin : Maintenant je sais que vous pouvez enregistrer en MP3

Il y a soixante coups qui ont sonné à l’horloge
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde et j’m’interroge…
Maintenant je sais… je sais qu’on n’sait jamais !
La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C’est tout c’que j’sais ! Mais ça, j’le sais… !

31.  lemiere jacques | 19/11/2011 @ 23:39 Répondre à ce commentaire

Mihai V (#30),
eh oui…
dans un monde logique, on devrait tester la capacité prédictives des modèles pour leur accorder un peu de crédit…
dans le monde du giec c’est inutile…

Ce qui est littéralement fascinant est le fait qu’on ne progresse quasiment pas sur ces questions…les m^mes critiques sont énoncées et..ignorées…
Et la réalité a beau apparaître grosse comme un camion dans une salle de bain…
http://pielkeclimatesci.wordpr.....b-tisdale/

C’est fascinant..je suis curieux de voir si ils admettront un jour avoir été quelque peu trop péremptoire avec leur 90 100% de certitude…..

32.  JG2433 | 20/11/2011 @ 9:33 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#31),

C’est fascinant..je suis curieux de voir si ils admettront un jour avoir été quelque peu trop péremptoire avec leur 90 100% de certitude…..

Tant on crie Noël qu’il finira bien par arriver.
En revanche, pour votre interrogation, il ne faudra pas y compter ! 🙁

Certaines raisons et explications concernant cette attitude avaient été avancées sur Skyfall, il n’y a pas si longtemps. Toutefois, je ne me souviens plus exactement dans quel fil.

Sorry, the comment form is closed at this time.