Nouvelles du moment 2012/1

 

• • • • •

Cour des comptes

Le coût du Grenelle de l'environnement :

Le coût des biocarburants : Le constat de la Cour est qu'au terme de 15 ans de politique en faveur des biocarburants, dont les six  dernières plus engagées que les précédentes, les seuls équilibres qui ont été réellement modifiés par ces politiques sont de nature agricole (culture du colza, production d’huile alimentaire, de tourteaux, nouveaux débouchés pour la betterave). Les autres équilibres, que ce soit l’indépendance énergétique ou la réduction des émissions de gaz à effet de serre, n’ont été que peu ou pas modifiés.

Voir également.

Investissements : 260 milliards de $ investis dans les énergies vertes dans le monde en 2011.

••••••

Pédalage

Rien ne va plus pour les mobylettes électriques

••••••

Réseau action Climat : une bibliothèque (trop) bien triée en ligne …

••••••

Arctic attack !

L'eau douce de la fonte nous menacerait ! Le Gulf Stream s'arrêterait et il ferait froid en Europe. Une prédiction sans date … (article originel).

Et quand il fait très froid dans l'Arctique, c'est l'ozone qui déguste …

Une vidéo retraçant les évolutions de la baquise.

••••••

Océans

Acidification des océans : on commence à la mesurer (Article 1, article 2)

La Nina connaîtrait un pic , on verra bien…

ENSO index

Courants marins et glaciations ou le rôle du courant circumpolaire antarctique il y a 40 M d'années lorsque l'Antarctique est devenue le continent glacé…

Rio+20

Juste deux petits articles dans la première version de la déclaration en ligne :

Climate change

88. We reaffirm that climate change is one of the greatest challenges of our time, and express our deep concern that developing countries are particularly vulnerable to and are experiencing increased negative impacts from climate change, which is severely undermining food security and efforts to eradicate poverty, and also threatens the territorial integrity, viability and the very existence of small island developing  states. We welcome the outcome of COP17 at Durban and look forward to the urgent implementation of all the agreements reached.

Nous réaffirmons que le changement climatique est un des plus grand enjeux de notre époque et exprimons notre profonde inquiétude pour les pays en développement qui y sont particulièrement vulnérables et qui en subissent les impacts négatifs croissants, ce qui compromet la sécurité alimentaire et les efforts pour éradiquer la pauvreté, toute en menaçant l'intégrité territoriale, la viabilitévoire l'existence des petits états insulaires en développement. Nous accueillons les résultats de la COP17 à Durban et nous avons hâte de voir la mise en oeuvre de tous les accords obtenus.

89. We encourage international initiatives and partnerships to address the interrelationship among water, energy, food and climate change in order to achieve synergies as well as to minimize conflicts among policy objectives, being particularly sensitive to impacts on vulnerable populations.

Nous encourageons les initiatives internationales et les partenariats pour traiter des inter-relations entre l'eau, l'énergie, l'alimentation et le changement climatique autant pour créer des synergies que pour minimiser les conflits entre les objectifs politiques, en étant particulièrement sensibles aux impacts sur les populations vulnérables.

Pour plus de détails sur la préparation et suivre les débats (à partir du 26/01) voir .

••••••

Les hérissons déclinent au Royaume Uni, vous verrez que ce sera la faute du CC …

••••••

Atténuation du CC

Vous avez le choix entre l'injection de sulfate dans la stratosphérique ou des aérosols. Dans le premier cas, ce serait efficace pour les tropiques mais inefficace pour les Pôles. Dans le second cas, les bénéfices pour l'agriculture seraient pour le moins variables. Dans les deux cas, la prédiction est difficle à cause des incertitudes sur les modèles climatiques : il fallait le dire !

@@@@@@

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
51.  Jojobargeot | 31/01/2012 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#48), Juste pour vous rendre attentif, ces deux épisodes de froids intenses se sont produit pendant un minimum d’activité solaire ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui, quoique le cycle 24 étant faible, les AMP ont possibilités de descendre plus vers le sud. Ce qui n’était pas le cas pour 89-90

Pour mémoire, l’hiver 89-90, s’était produit pendant le maxima et sous l’influence océanique, le cumul de neige fut énorme en haute altitudes, mais en dessous de 2000m c’était pluies incessantes, une année « verte » pour le ski, on skiait sur les paturages. Cet épisode faisait suite au minima de 1985 et les hivers 86 87 furent aussi très froids, à l’instar de 54-55-56.

En février 1985, le genevois fut paralysé par 85cm de neige tombée en une nuit, c’était magique, mais ce qui le fut moins, c’était des températures au dessous de -15° pendant trois semaines, suite à une fin janvier avec une semaine au dessous de -20°, reccord à -27° un matin, huile de boite figée et chauffage impossible, j’ai accumulé de la neige dans l’habitacle pendant un mois, elle n’a jamais fondu, normal avec une alfa gt 1300 junior et ses 8 litres d’huile moteur, c’est long à chauffer.
Alors quand aujourd’hui les mickeys nous font des pointes à 10 km/h sur 3 centimètres de neige…..on rigole doucement en l’imaginant dans les conditions dantesques de l’époque.

52.  julien | 31/01/2012 @ 13:10 Répondre à ce commentaire

Et pendant que le dernier bastion de douceur hivernale cède à l’hiver en Europe, c’est de l’autre coté de notre planète, un froid record que l’on peut trouver en Alaska, avec une station météo qui cesse de fonctionner juste avant d’enregistrer la nouvelle température la plus froide jamais enregistrée aux USA (-61 Celsius).

Bitter cold records broken in Alaska – all time coldest record nearly broken, but Murphy’s Law intervenes

53.  Patrick Bousquet de Rouvex | 31/01/2012 @ 16:34 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#51),

Alors quand aujourd’hui les mickeys nous font des pointes à 10 km/h sur 3 centimètres de neige….

C’est le cas aujourd’hui où tous les enseignants n’ont pas assuré les classes pour 15 pauvres cm en Corrèze… ah ! On me dit que ce n’est pas le raison ?… :mrgreen:

54.  pastilleverte | 31/01/2012 @ 17:53 Répondre à ce commentaire

et vu la gueule de l’oscillation arctique (AO), on en a encore pour quelques brrrr

55.  Jojobargeot | 2/02/2012 @ 10:30 Répondre à ce commentaire

Petite réaction en rapport avec le trou de la couche d’ozone. Chose étrange quand même, c’est toujours en phase d’activité maximum du Soleil que l’on sort de son chapeau magique LE trou.

Qqun pourrait-il nous fournir des relevés au moment des minimas d’activité?

Car, là aussi, je m’interroge sur le réel impact des CFC, surtout quand on sait que l’instigateur de la politique anti CFC à remis ça avec le CO2.

56.  Hacène | 2/02/2012 @ 10:38 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#55),
En faisant une petite recherche Gogol avec « ozon hole » et « cosmic rays », on trouve des articles apportant des éléments pour une corrélation entre ces deux variables. Il y a même quelque chose sur realclimate, que je n’ai pas consulté (sans doute pour dire que ces travaux sont nuls).

57.  miniTAX | 2/02/2012 @ 11:29 Répondre à ce commentaire

Car, là aussi, je m’interroge sur le réel impact des CFC, surtout quand on sait que l’instigateur de la politique anti CFC à remis ça avec le CO2.

Pas besoin de se poser la question quand on sait que Bush père surnommait à l’époque Al Gore « ozone man ». Eh oui, ce charognard est dans tous les coups fourrés de l’industrie du catastrophisme.

58.  Araucan | 2/02/2012 @ 21:13 Répondre à ce commentaire
59.  yvesdemars | 2/02/2012 @ 21:30 Répondre à ce commentaire

anomalie UAH janvier 2012 : -0,09°C
ça baisse, 2012 commence froid …

la courbe noire est une tendance quadratique de R Spencer

Sorry, the comment form is closed at this time.