OUblier le RCA.

Qui aura raison : la NASA ou le Met Office ? soyons patients jusqu'en 2015 … (Source)

• • • • •

Le 29/01/2012.

Oubliez le réchauffement mondial car c'est du cycle 25 dont il faut désormais s'inquiéter (si les scientifiques de la NASA ont raison, la Tamise pourrait à nouveau être totalement totalement prise en glace)…

Le supposé "consensus" sur le réchauffement anthropique se retrouve face à un défi génant après la publication de nouvelles données sur la température montrant que la planète ne s'est pas réchauffée depuis 15 ans.

Les chiffres suggèrent que nous pourrions même nous diriger vers un mini-age de glace qui rivaliserait avec la chute de températures de 70 ans qui vit la Tamise geler au 17th siècle.

Basées sur les mesures issues de plus de 30.000 stations, les données ont été discrètement publiées la semaine dernière  par le Met Office et l'Unité de recherche sur le climat de l'Université d'East Anglia. Elles confirment que la tendance à la hausse des températures dans le monde a pris fin en 1997.


A painting, dated 1684, by Abraham Hondius depicts one of many frost fairs on the River Thames during the mini ice age

Un tableau de 1684 d'Abraham Hondius représentant l'une des nombreuses foires sur la glace de la Tamise lors du petit âge glaciaire.

Entre temps, ces climatologues de haut niveau ont déclaré hier au Mail de dimanche qu'après avoir émis de hauts et inhabituels niveaux d'énergie tout au long du 20ème siècle, le soleil se dirige maintenant vers un "grand minimum"  d'émissions, avec des étés froids, des hivers glaciaux et un raccourcissement de la saison de végétation.
Le soleil connaît des cycles de 11 ans, avec  vus à leur apogée, un nombre élevé de taches solaires. Nous sommes actuellement à ce que devrait être l'apogée du 24ième cycle, ce qui explique pourquoi la tempête solaire de la semaine dernière a donné lieu à des observations d'aurores boréales plus au sud que d'habitude. Mais le nombre de taches solaires est de moitié moins important que lors des autres maxima du 20ème siècle.
L'analyse
des experts de la NASA et l'Université de l'Arizona, de mesures du champ magnétique 120 000 miles sous la surface du soleil, suggèrent que l'apogée du cycle 25, prévue en 2022, sera encore bien plus faible.

Selon le document publié la semaine dernière par le Met Office, il y a 92 pour cent de chances qu'à la fois le cycle de 25 et ceux des décennies suivantes seront aussi faibles voire plus faibles que le "minimum de Dalton" de 1790 à 1830. Durant cette période, nommé d'après le météorologue John Dalton, les températures moyennes de certaines régions d'Europe ont chuté de 2C.

Toutefois, il est aussi possible que la baisse d'énergie solaire puisse être aussi marquée que le «minimum de Maunder» (d'après l'astronome Edward Maunder), entre 1645 et 1715, la période la plus froide du «Petit Âge glaciaire», lorsqu'en même temps que se tenaient les foires sur glace de la Tamise, les canaux de Hollande gelaient.
•••••
The world average temperature from 1997 to 2012

Température moyenne mondiale de 1997 à 2012.

Pourtant, le Met Office affirme que les conséquences d'une telle baisse seraient aujourd'hui négligeables car l'impact du soleil sur le climat est plus faible que le dioxyde de carbone anthropique. Bien que le soleil puisse décliner jusqu'en 2100, "Cela ne ferait que provoquer une diminution de la température globale de la 0.08C. Nos résultats suggèrent qu'une réduction de l'activité solaire à un niveau jamais depuis des centaines d'années seraient insuffisantes pour compenser l'influence dominante des gaz à effet de serre. "  selon un des auteurs Peter Stott.

Ces résultats sont farouchement contestés par d'autres experts du soleil.

Les températures mondiales pourraient finir bien plus froides qu'actuellement pour les les 50 ans à venir".a déclaré Henrik Svensmark, directeur du Center for Sun-Climate Research  au Danemark National Space Institute. «Cela sera un long combat de convaincre certains scientifiques spécialistes du climat que le soleil est important. Il se pourrait bien que le soleil va le démontrer tout seul, sans avoir besoin de leur aide. " Il a souligné qu'en revendiquant que l'effet du minimum solaire serait faible, le Met Office s'est appuyé sur les mêmes modèles informatiques mis en cause par la pause actuelle dans le réchauffement climatique.

Les niveaux de CO2 ont continué à augmenter sans interruption et, en 2007, le Met Office avait affirmé que le réchauffement climatique était sur le point de «réapparaître massivement". Il aavait déclaré qu'entre 2004 et 2014 il y aurait une augmentation globale de 0,3 °C. En 2009, il prédisait qu'au moins trois des années 2009 à 2014 battraient le record antérieur de 1998.


Cycles d'activité solaire de 1749 à 2040.
World solar activity cycles from 1749 to 2040

Jusqu'ici il n'y a eu aucun signe que cela soit arrivé. Mais hier, un porte-parole du Met Office a insisté sur le fait que ses modèles étaient toujours valables. «La prévision sur dix ans reste de la science d'avant-garde. La période de la prévision d'origine n'est pas encore terminée"..

Le Dr Nicola Scafetta, de l'Université Duke en Caroline du Nord, est l'auteur de plusieurs articles affirmant que les modèles climatiques du Met Office auraient dû montrer un «réchauffement stagnant de 2000 à maintenant».

«Si les températures continuent de rester stationnaires ou commencent à se refroidir à nouveau, la divergence entre les modèles et les données enregistrées finira par devenir si grand que toute la communauté scientifique questionnera les théories actuelles, dit-il.

Il pense que le modèle du Met Office qui attribue une importance bien plus grande au CO2 qu'au soleil, ne pouvait conclure qu'à une absence de refroidissement. «La vraie question est de savoir si le modèle lui-même est correct". Pendant ce temps, l'un des experts de l'Amérique du climat les plus éminents, la professeur Judith Curry de l'Institut de technologie de Géorgie, a déclaré qu'elle a trouvé la prédiction confiante du Met Office d'un impact «négligeable» difficile à comprendre.

«Le comportement responsable à avoir serait d'accepter le fait que les modèles peuvent avoir de graves lacunes quand il s'agit de l'influence du soleil", a déclaré la professeur. Comme pour la pause du réchauffement, elle dit que beaucoup de scientifiques ne sont pas surpris ».

Quatre cents ans d'observations des taches solaires.

Four hundred years of sunspot observations

Elle soutient qu'il devient évident que des facteurs autres que le CO2 jouent un rôle important dans les hausses ou les baisses de chaleur, tels les cycles de 60 ans de la température de l'eau dans les océans Pacifique et Atlantique.

«Ils ont été insuffisamment apprécié en termes de climat,» a-t-elle déclaré. Lorsque les deux océans étaient froids dans le passé, comme de 1940 à 1970, le climat s'est refroidi. Le cycle du Pacifique s'est "retourné" dans un mode chaud vers froid en 2008 et l'Atlantique est susceptible de basculer dans les prochaines années.

Pal Brekke, conseiller principal au Centre spatial norvégien, a dit que certains scientifiques ont du mal à accepter l'importance des cycles de l'eau, car cela leur revient à admettre que les océans – et non le CO2 – est à la source d'une part importante du réchauffement climatique entre 1970 et 1997.


Il en est de même pour l'impact du soleil – qui a été très actif pendant la majeure partie du 20ème siècle.

«La nature est sur le point de réaliser une expérience très intéressante. Dans 10 à 15 ans à partir de maintenant, nous serons bien plus en mesure de déterminer si le réchauffement de la fin du 20ème siècle était vraiment causé par le CO2 anthropique, ou par la variabilité naturelle».
En attendant, depuis la fin de l'année dernière, les températures mondiales ont chuté de plus d'un demi-degré, alors l'effet du froid de "La Nina" a ressurgi dans le Pacifique Sud. «Nous entrons désormais dans la deuxième décennie de la pause" dit Benny Peiser, directeur de la Global Warming Policy Foundation. «Si nous ne voyons pas de preuve convaincante du réchauffement climatique d'ici 2015, il commencera à devenir clair que si les modèles sont perdus. Et, s'ils le sont, les conséquences pour certains scientifiques pourraient être très graves. "
————
•••••
Voir ici le communiqué du Met Office.
Voir ici les prévisions annuelles du Met Office pour 2012
@@@@@@




Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
101.  the fritz | 5/02/2012 @ 14:53 Répondre à ce commentaire

Marot (#100),
C’est tous les ans depuis que le GIEC existe: un au sud et un au Nord

102.  Hacène | 5/02/2012 @ 15:05 Répondre à ce commentaire

the fritz (#101),
Ah ah ! Bien vu ! Mais je parlais bien de la seule France…

103.  Marot | 5/02/2012 @ 16:02 Répondre à ce commentaire

the fritz (#101)
Très joli !

104.  Patrick Bousquet de Rouvex | 5/02/2012 @ 16:40 Répondre à ce commentaire

Daniel (#81), 260 officiels à ce jour, et plus à cette heure sûrement. Et il faisait -17°C cette nuit à La Souterraine, en Creuse (en altitude modérée donc), où j’avais la malchance de me trouver vers 1 h du matin…
http://www.france24.com/fr/201.....no-cache=1

105.  Patrick Bousquet de Rouvex | 5/02/2012 @ 16:49 Répondre à ce commentaire

Marot (#100), Moi je propose à Jouzel : un pic de canicule et un pic de froid par an, tous les deux dus au RCA ; c’est simple, non ?

106.  pastilleverte | 5/02/2012 @ 17:28 Répondre à ce commentaire

Bon, et pour faire simple :
un pic à glace ?
(noter : valable également en été en transformant en pic à glaces)

ou alors on pourrait appeler ces évènements (extrêmes) des
G.I.E.C
Glacé Inconveniement Et Chaud

107.  Hacène | 5/02/2012 @ 17:59 Répondre à ce commentaire

Toute vague de froid est un événement « Giec » ! GIEC : Glaces Incongrues car Exterminées par le Carbone.
On peut décliner à l’infini, mais quoi qu’il en soit, il s’agit toujours, quoi qu’on dise, de Glaces Inopportunes Emmerdant les Carbocentristes. 😀

108.  Patrick Bousquet de Rouvex | 5/02/2012 @ 18:42 Répondre à ce commentaire

http://www.20minutes.fr/articl.....d-ressenti
On dirait bien que cette histoire de froid ressenti n’est là que pour laisser entendre que si on a froid, ce n’est pas parce qu’il fait vraiment froid (au contraire des canicules, qui, elles, sont des vraies canicules) mais que c’est plutôt une impression de froid, due à nos petites sensibilités avivées de -pour la plupart- citadins frileux et tellement habitués au réchauffement climatique, qu’elle nous surprend tous. Mais que, RCA aidant, ce ne peut être qu’un intermède bientôt remis à sa juste place d’exception qui justifie la règle : attendons les commentaires de Meteo-France et consorts dans ce sens pour très bientôt.

109.  Patrick Bousquet de Rouvex | 5/02/2012 @ 18:52 Répondre à ce commentaire

Quant aux recommandations de la Ministre de la Santé (elle ne la ramène pas souvent, cette inconnue, mais là elle fait fort) aux personnes fragiles, de ne pas mettre le nez dehors, c’est ou de l’inconscience ou du cynisme, car ce sont justement les plus fragiles qui n’ont pas de chez eux bien chauffé, qui subissent le plus la cruelle morsure du froid à cause de leur situation. Elle aurait mieux fait de proposer des hébergements temporaires de ces personnes dans les hôpitaux dont elle a la charge : Vincent de Paul, Abbé Pierre, revenez, ils ont perdu tout sens de l’humanité ! Et l’Eglise n’a plus les moyens de ses coutumes anciennes, c’est la société civile et l’Etat qui se doivent de porter assistance et d’anticiper cette assistance au lieu de prendre l’air étonné et de froncer le sourcil en stigmatisant les inconscients qui se risquent à mettre leur carcasse en plein vent.

110.  Alpiniste | 5/02/2012 @ 19:34 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#108),
Oui, ou plutôt façon de masquer les t° réelles bien négatives derrière un effet du vent ? En somme, s’il fait si froid, c’est la faute au vent et non au…froid…?
Ca me semble tout de même un peu trop capillotracté pour berner le public.

Je pense que c’est plus simplement la recherche du sensationnalisme qui est permanente chez les media, tant pis si ç’est à l’opposé de ce qu’ils ont clamé il y a peine plus d’un mois à propos de la t°2011 en France. Du moment que c’est dit avec éloquence !

De toutes façons, en matière de comm., ce qui compte, c’est bien l’éloquence, beaucoup plus que la vérité. Les hommes et femmes politiques le savent…

A mon avis, si la secrétaire d’état (et non la ministre) ne vous a pas convaincu, c’est qu’elle a du manquer d’éloquence. 😉

111.  Marot | 5/02/2012 @ 19:48 Répondre à ce commentaire

Je suis bien d’accord avec vous Alpiniste (#110) sur le sensationnalisme des médias.
Il n’est que de lire les « températures sibériennes » et « températures polaires » pour s’en convaincre alors que nos -10°C n’ont rien à voir avec les -30 à -60°C ailleurs.

Je note que le nombre de morts est celui des morts directement de froid et non du froid ambiant qui sont déjà au moins plusieurs dizaines de milliers.

112.  Bernnard | 5/02/2012 @ 19:57 Répondre à ce commentaire

Sur cet article du Monde.fr on peut lire ça:

L’organisation météorologique mondiale (OMM) est en train de développer un « indice climato-thermique universel » (UTCI) basé sur une modélisation des échanges thermiques entre le corps humain et l’air ambiant. Peut-être détrônera-t-il l’indice de température ressentie d’ici l’année prochaine.

Sur le site UTCI, il existe un calculateur qui donne une température où interviennent la vitesse du vent et l’humidité. Mais je n’ai pas vu de formules ( en cherchant rapidement).

113.  the fritz | 5/02/2012 @ 20:02 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#109),

Et l’Eglise n’a plus les moyens de ses coutumes anciennes,
————————————————
C’est vrai, pourtant en Alsace où l’on confond encore besace de l’eglise et porte monnaie , que dis-je , porte-feuille de l’état, ce beau monument très visité près de chez moi est fermé jusqu’au 1er mars, comme cela pas de facture de chauffage et pas de sdf à chasser

http://fr.wikipedia.org/wiki/A.....8s-Saverne

114.  Laurent Berthod | 5/02/2012 @ 21:14 Répondre à ce commentaire

Alpiniste (#110),

De toutes façons, en matière de comm., ce qui compte, c’est bien l’éloquence,

Éloquence ? Rhétorique plutôt ! Non ?

115.  Alpiniste | 5/02/2012 @ 22:18 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#114), Si ? quand je pense à notre président actuel, je trouve que le terme éloquence colle mieux que rhétorique.

116.  Nicias | 5/02/2012 @ 22:29 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#112),

Un commentaire m’inspire. Jouzel devrait parler de réchauffement climatique ressenti. Si j’ai bien compris (?), avec le RCA, on a moins de vent et plus d’humidité. On peut alors parler de sensitivité climatique ressentie de, au pif, + 30° C ?

117.  Patrick Bousquet de Rouvex | 5/02/2012 @ 22:36 Répondre à ce commentaire

Nicias (#116),

On peut alors parler de sensitivité climatique ressentie de, au pif, + 30° C ?

Vous avez la formule mathématique ? Vous savez bien que ça fait sérieux, une formule pour les charlatans qui nous baratinent dans les officines nationales et internationales : il faut mo-dé-li-ser !

118.  Bernnard | 5/02/2012 @ 22:46 Répondre à ce commentaire

Nicias (#116),
Patrick Bousquet de Rouvex (#117),
Oui ou du doigt mouillé!
En mo-dé-li-sant les échanges thermiques du nez ou du doigt ça serait sérieux! 🙂

119.  Mihai V | 6/02/2012 @ 5:04 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#109),

… ce sont justement les plus fragiles qui n’ont pas de chez eux bien chauffé, qui subissent le plus la cruelle morsure du froid à cause de leur situation. Elle aurait mieux fait de proposer des hébergements temporaires de ces personnes dans les hôpitaux dont elle a la charge

Tout à f

120.  Mihai V | 6/02/2012 @ 5:22 Répondre à ce commentaire

Parti trop tôt…
Tout à fait d’accord avec Patrick que la sinistre de la Santé a raté une magnifique occasion de se taire.

Les hôpitaux sont généralement déjà surchargés en période hivernale. Ils se plaignent tous d’un manque de lits et de personnel. Ce sont des bâtiments publics qui devraient être utilisés en premier et au besoin il faut réquisitionner des bâtiments privés inoccupés ou inutilisés – tant pis pour les proprios, il y a des priorités en cas de force majeure.

Le devoir d’assistance à personne en danger ne concerne pas que l’Etat, mais nous tous. Qui s’inquiète encore de ses voisins ? Qui va vérifier que la petite vieille qui vit seule à deux pas de sa maison peut se chauffer correctement et ne manque de rien ? Qui proposera de la ravitailler si elle a des problèmes de déplacement alors qu’on lui recommande de ne pas sortir ?
Franchement l’égoïsme de nos concitoyens me dépasse.

121.  Jojobargeot | 6/02/2012 @ 9:49 Répondre à ce commentaire

the fritz (#101), Très juste c’est la raison pour laquelle pour mieux mettre les participants en phase avec leurs élucubrations vaseuses, ils se réunissent dans des destinations en été. Donc en hiver pour nous, il faut dire qu’a Coppenhague, ils on failli ne plus pouvoir rentrer chez eux, bloqué par une terrible vague de froid. Pour un sommet sur le réchauffement, c’était le pompon « vous radotez réchauffement? regardez dehors! », ça ne pouvait plus durer comme ça. 😈

122.  Marco33 | 6/02/2012 @ 9:56 Répondre à ce commentaire

Toute cette histoire de « froid ressenti », notion réelle mais qui sort bizarrement cet hiver…
Nos réchauffistes ont bien vu le vent tourner depuis quelques temps, d’où :
– phase une, on ne parle plus de réchauffement mais de dérèglement climatique,
– phase deux, on sort le « froid ressenti » pour accentuer cette impression de dérèglement. Avec forcément des valeurs qui impressionnent.
Et voilà de nouveau justifié l’endoctrinement politique du fascisme vert.

123.  François bis | 6/02/2012 @ 11:01 Répondre à ce commentaire

Le flux de pertes de chaleur s’exprime « en gros » par (T corps – Tamb) x S corps x H

où H est le Coef d’échange convectif. En air calme (pas de vent) H=5 à 10 W/m².°C

Là aussi, en gros, H augmente de 10 par 1 m/s de vent en plus (exemple si V vent = 2m/s alors H = 20 W/m².°C, etc…)

Exemple si S = 1m² (surface corporelle), T amb = -10 °C, T surface corps nu (T peau) = 20 °C alors
Pertes = 300 W si Vvent

124.  François bis | 6/02/2012 @ 11:03 Répondre à ce commentaire

Désole un partie de ma démo s’est perdue

125.  Jojobargeot | 6/02/2012 @ 11:11 Répondre à ce commentaire

«La nature est sur le point de réaliser une expérience très intéressante. Dans 10 à 15 ans à partir de maintenant, nous serons bien plus en mesure de déterminer si le réchauffement de la fin du 20ème siècle était vraiment causé par le CO2 anthropique, ou par la variabilité naturelle».
En attendant, depuis la fin de l’année dernière, les températures mondiales ont chuté de plus d’un demi-degré, alors l’effet du froid de « La Nina » a ressurgi dans le Pacifique Sud. «Nous entrons désormais dans la deuxième décennie de la pause » dit Benny Peiser, directeur de la Global Warming Policy Foundation. «Si nous ne voyons pas de preuve convaincante du réchauffement climatique d’ici 2015, il commencera à devenir clair que si les modèles sont perdus. Et, s’ils le sont, les conséquences pour certains scientifiques pourraient être très graves. « 

Ils sont capable de dire que la nature se trompe et que seul leurs modèles sont vrais! C’est déjà fait me direz-vous. Swensmark; Scafetta et Curry sont un peu trop optimistes, depuis 20 ans que la clique du GIEC fait de la désinformation, c’est être un peu optimiste de croire qu’il feront un « mea culpa », pour Jouzel c’est « meat coule plus » pauvre homme, impossible pour lui de voir la vérité en face, affublé d’un strabisme divergent, au sens propre comme figuré. Que pouvez-vous attendre de menteurs professionnels à part continuer à s’enfoncer dans leurs mensonges, il n’y à que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et pour ne pas paraître idiots auprès de la populasse, on change la forme mais pas le fond, le discours à toujours le même but nous faire passer à la caisse, de gré et quand ils seront coincés, pincés la main dans le sac, ce sera de force. Vous pourrez manifester, ils n’en auront comme d’habitude, rien à foutre.

126.  Bernnard | 6/02/2012 @ 11:45 Répondre à ce commentaire

François bis (#123),
Je comprends bien votre calcul.
Dans mon commentaire (# 112), je fais référence au site UTCI dans lequel on trouve un document.doc qui présente de manière résumé le principe de calcul du flux thermique sur le corps humain (Mean radiant temperature Tmrt). C’est assez indigeste (d’autant plus que c’est un résumé).
Dans ce calcul, le corps humain est assimilé au corps noir! De plus, on tient compte du rayonnement solaire solaire direct , du rayonnement solaire diffus, du rayonnement IR de l’environnement, du rayonnement IR du ciel et j’en passe! Tout celà pour dire que le ΔTmrt = TMRT – Ta que l’on trouve dans le calculateur varie de -18K (nuit claire) à +58 k(aux alentours de midi dans les hautes altitudes).

Enfin… on mo-dé-li-se à fond! C’est pas simple… 😐

127.  miniTAX | 6/02/2012 @ 12:59 Répondre à ce commentaire

Ils sont capable de dire que la nature se trompe et que seul leurs modèles sont vrais!

Jojobargeot (#125), ils vont surtout truquer encore plus les mesures et balayer sous le tapis les données qui dérangent (pourquoi croyez-vous que les mesures de précipitations, d’ensoleillement, de surface de la banquise en Antarctique, du niveau de la mer sur nos côtes, de la surface du Bangladesh… ne font jamais la une des merdias ?).
Il n’y a qu’à voir comment Hansen ou le GIEC « refroidissent » les températures passées (oui, le passé !).

128.  yvesdemars | 6/02/2012 @ 16:29 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#127),

oui comme l’etat major français en 1940 … (leur modèle c’était la ligne Maginot)

129.  Gilles des Landes | 6/02/2012 @ 17:36 Répondre à ce commentaire

Comment voulez-vous oublier le RCA avec la préparation du Rio + 20. Lisez attentivement la liste des invités (bizarre, on dirait qu’il n’y a que des convaincus) et le dossier de presse où l’on parle nommément de « lutte contre le réchauffement climatique ». Mais heureusement le Nouvel Ordre Mondial est en route (j’avais plutôt apprécié la partie « sociale » et la volonté de s’éloigner de la politique du GIEC, mais c’est plus fort, il faut absolument vendre cette gouvernance climatique…http://www.developpement-durab.....s-une.html
Tant qu’on y est je me suis encore un peu énervé avec un site que j’aime bien (pour le boulot) s’il n’y avait pas trop de citations d’idéologues qui mènent des études inutiles http://www.tela-botanica.org/actu/article4866.html
Bon, relativisons, s’il n’y avait pas le réchauffement, il ferait vraiment froid !

130.  pastilleverte | 6/02/2012 @ 20:14 Répondre à ce commentaire

Et pourtant, Rio + 20 semblait bien parti, en mettant l’accent sur le social et le sociétal …
Mais bon, même si les 3 « piliers » du DD sont supposés égaux et indispensables, celui de l’environnement reste le plus connu et le plus médiatisé;
En tant qu’ex responsable du DD dans une entité d’ grosse boite, je peux vous dire que les 2 autres piliers avaient du mal à passer auprès de mes collègues, alors que la boite y insistait autant que celui de l’EV, au niveau politique générale.
Bref, pourvu qu’il ne neige pas à Rio !

131.  RDEURO | 6/02/2012 @ 20:40 Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais je pense que vous connaissez BILDERBERG (les runions des élites pour le NWO)

Voilà, sur leur sire, on trouve daté de juin 2010 (oui, 2010)
« Global Cooling: Implications of Slow Economic Growth”

http://bilderbergmeetings.org/conferences-10s.html

Quelques infos sur un blog…
http://suboptimalplanet.blogsp.....oling.html

132.  Patrick Bousquet de Rouvex | 7/02/2012 @ 11:42 Répondre à ce commentaire

Ils ont bien fait d’y aller en plein été ! : http://www.maxisciences.com/ra.....21129.html

133.  Patrick Bousquet de Rouvex | 7/02/2012 @ 22:33 Répondre à ce commentaire

Il n’y a pas qu’avec du sel dans la neige qu’on peut faire de la soupe, on peut aussi écouter Le Treut, le génie de l’IPSL, qui nous enseigne des grandes vérités :

en hiver [car] quand le vent vient du nord, il est très froid, alors que quand il vient du sud, le temps est plus chaud.

Waouw, encore, professeur, encore…

Ce qui se passe sur le pas de notre porte n’est donc pas révélateur des tendances à long-terme, et il faut bien distinguer climat et météo. «L’impact du changement climatique ne se voit qu’à long-terme, rappelle Hervé Le Treut. Le système climatique est relativement complexe, en moyenne on aura un réchauffement mais localement les températures varient avec les mouvements de l’air».

Ah, bon, on parle de la fameuse canicule, donc ?
C’est beau et c’est là : http://www.20minutes.fr/articl.....ent-climat

134.  floyd | 7/02/2012 @ 22:47 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#133),

Concernant votre lien vers l’article parue dans ’20 minutes’, ce qui est incroyable c’est les commentaires! Tous les lecteurs de skyfall sont allés là bas poster un commentaire ou quoi?!?!? 😀

135.  Patrick Bousquet de Rouvex | 7/02/2012 @ 22:53 Répondre à ce commentaire

floyd (#134), Ah bon, je n’avais pas vu, déjà que j’ai eu du mal à lire l’article en entier (pb de digestion…) Je vais y faire un tour…

136.  Patrick Bousquet de Rouvex | 7/02/2012 @ 23:01 Répondre à ce commentaire

Celui-ci résume bien les propos du Duc de l’IPSL :

Il fait froid ! « C’est une fluctuation qui ne contredit par le RC ». Il fait chaud: « ah oui, cette fluctuation confirme bien le RC » ! Avec le GIEC, et la presse qui relaie complaisamment sa propagande, c’est « pile je gagne, face tu perds »

137.  Laurent Berthod | 8/02/2012 @ 9:43 Répondre à ce commentaire

Patrick Bousquet de Rouvex (#136),

Voilà justement ce qui fait que votre fille est muette. Cela vient de ce qu’elle a perdu la parole.

138.  Araucan | 8/02/2012 @ 12:03 Répondre à ce commentaire
139.  Laurent Berthod | 8/02/2012 @ 12:16 Répondre à ce commentaire

</i>Voilà justement pourquoi il fait froid. Cela vient du réchauffement.

Voilà pourquoi il y a des hautes pressions. Cela vient de ce que les glaces ayant fondu, l'air est plus chaud.

Etc. etc.

Signé Rahmstorf Furax !

NB Je ne comprends pas pourquoi ça se met en italique et qu'il est impossible de mettre ce post en police normale.

140.  Nobody | 8/02/2012 @ 13:43 Répondre à ce commentaire

fin de l'italique

141.  Araucan | 8/02/2012 @ 14:04 Répondre à ce commentaire

Article du Spiegel sur l’un des auteurs du livre signalé par MV dans Fil info de sceptiques

http://www.spiegel.de/internat.....14,00.html

142.  Araucan | 8/02/2012 @ 14:15 Répondre à ce commentaire

Et voilà pourquoi les uSA ne veulent de la taxe carbone sur les carburants des avions
http://www.spiegel.de/internat.....91,00.html

143.  Yagloo | 14/02/2012 @ 10:25 Répondre à ce commentaire

Marot (#47),

144.  Yagloo | 14/02/2012 @ 10:29 Répondre à ce commentaire

Marot (#47),
La température ressentie n’est pas une notion nouvelle.
J’ai été militaire à une époque ancienne, et on nous avait enseigné la notion de température ressentie dans les années 80, lorsqu’on envisageait une sortie en montagne, basée sur l’index WDGT (je peux me tromper pour le terme exact…) tenant compte de la température du thermomètre, du vent et de l’humidité.

145.  Yagloo | 14/02/2012 @ 10:31 Répondre à ce commentaire

floyd (#134),
OUI !!! Moi !!
🙂

146.  Marot | 14/02/2012 @ 11:25 Répondre à ce commentaire

Yagloo (#144)
Cher nouveau, je n’a pas dit que c’est une notion nouvelle. Je dis

La température ressentie a été inventée pour tenir compte de la sensation induite mais aussi du refroidissement convectif supplémentaire par le vent aux basses températures.

Pas de chance, les réchauffistes ont mis la main sur la chose et l’utilisent pour majorer les températures hautes alors qu’il n’y a pas de cause physique a prendre en compte. Au contraire, du vent augmente l’évaporation de la transpiration et refroidit.

Une biographie du créateur en 1940 de la notion, Paul Siple peut être lue ici.

147.  Nobody | 14/02/2012 @ 11:39 Répondre à ce commentaire

fin de l’italique

148.  Marot | 14/02/2012 @ 11:51 Répondre à ce commentaire

Yagloo (#145)
La dame Chauvet en prend plein la figure.

149.  Gilles des Landes | 14/02/2012 @ 23:06 Répondre à ce commentaire

mouais, il y en a qui ressentent les températures, d’autre qui les prévoient. Attention, ça chauffe et ça va chauffer ! Bon, on ne dit pas où sera située la hausse ni comment elle sera mesurée. En tout cas, très forts pour prédire cela sans que quiconque ne rechigne !
C’est ma fille qui m’a envoyé ce mail, elle commence à se demander qui croire … son père ou les prédicateurs qui ont pignon sur rue???? http://www.lemonde.fr/planete/.....r=RSS-3208
Au passage regardez (si vous avez la patience) les autres articles ; il y a des courbes qui ont une forme « bizarre » vous ne trouvez pas ? (voir l’article sur l’évolution du climat par la NASA dont on a déjà parlé ici.). Tiens, c’est signé Hansen… peut-être un hasard ou un parent … En plus on a dépassé le taux supportable par l’atmosphère en ppm de CO2. C’est vraiment du n’importe quoi !
Ensuite, pour les grands classiques : Allègre qui rechute, les glaciers de l’Himalaya qui sont mal (ce n’est plus 2035 mais sûrement avant 2350, etc.)
Keep cool, la fin du Mode approche, plus que quelques mois…

150.  Bob | 14/02/2012 @ 23:30 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#149),
Vous pourriez dire à votre fille
1) De ne jamais faire confiance aux dépêches de l’AFP

2) Que ces prédictions ne sont que des résultats de modèles informatiques non validés.

2) Que les budgets de la recherche, du CNRS, du CEA et de Météo France, comme tous les autres, peuvent faire l’objet de réductions drastiques en ce moment et que ces gens-là ont probablement trouvé opportun de faire une piqure de rappel en ces temps de froidure et de disette.

Comme aurait dit Michel Audiard (lui c’était à propos de la police) :

« La climatologie c’est comme la Sainte vierge. Pour qu’on y croit, il faut qu’on la voit de temps en temps. »

Justement, GRACE vient de montrer que les glaciers de l’HImalaya se portent beaucoup mieux que prévu. Ce qui n’est guère étonnant.

Sorry, the comment form is closed at this time.