Nouvelles du moment/2

• • • • •

Négociations internationales.

Rio+20 : les positions françaises. A comparer avec les résultats fin juin.(Centre d'analyse stratégique).

Comment gagner de l'argent en vendant du CO2. Partie 1 et partie 2.

Faut pas rêver, les USA n'iront pas.

Economie sobre en carbone … il faut vraiment y croire.

Ce n'est pas moi qui le dit 🙂

• l'OME cela va rater …

• "L'attention à l'environnement va de pair avec le PIB"

Vague de froid.

Tous les jours on nous annonce un record de consommation d'électricité : + 100 000 MW le 07/02/2012

A suivre en direct sur RTE (les prévisionnistes ont l'air de bien se débrouiller eux).

Ce n'est pas 1985, certes … mais pas sûr du tout que l'Allemagne s'en sorte grace au photovoltaïque

A défaut d'avoir des centrales, encore faut-il avoir des réseaux …rapidement. Cela éviterait peut-être cela.

Ce qui est génial, c'est qu'il y a toujours des explications

Taxe carbone

Les chinois n'en démordent pas … c'est non.

Publications

Qu'il fasse chaud ou froid, les coraux n'aiment pas … 😀

Si, si on ne sait pas tout sur la neige !

Quand méduses varient, ce n'est pas la faute du CC …

Glace en réduction, hivers froids … (faire un tour dans la discussion ici) et voir également.

La peur du tipping point en Arctique

Pour le fun

Les glaciations de l'Ordovicien c'est de la faute aux plantes de l'époque (des mousses) qui auraient trop stocké de carbone … (mais c'est tout de même de la paléontologie par ordinateur …).

A suivre : les bouées Argo.

Et la rédaction du cinquième rapport du GIEC, les fichiers ZOD ( voir et ici, compilation)

@@@@@@

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
151.  the fritz | 17/02/2012 @ 17:09 Répondre à ce commentaire

the fritz (#147),
C’est loupé
remettre la police d’origine

152.  Bob | 17/02/2012 @ 18:12 Répondre à ce commentaire

Météo-France et autre simulateurs du même tonneau annoncent que la banquise aura disparu (selon les modèles informatiques) en 2040-2060.

http://france.meteofrance.com/.....t_id=83190

Pas de pb pour eux, ils seront en retraite et leurs ordinateurs aussi…depuis longtemps.

153.  Bernnard | 17/02/2012 @ 18:16 Répondre à ce commentaire

Mihai V (#148),

Oui mais d’un autre coté en cherchant un article sur Pensée Unique, on trouve une autre chose intéressante et on s’y accroche.
Un peu comme dans un super marché quand on achète ce qui n’était pas prévu dans la liste de courses! 🙂
Cela m’arrivait souvent au début de lire plusieurs pages qui n’étaient pas en rapport avec ma recherche du moment.
Ce qui ne veux pas dire que je connais tout le site mais enfin j’aime bien m’y référer.
Comme vous il faut savoir que cet article existe et savoir le retrouver.

154.  Mihai V | 17/02/2012 @ 18:30 Répondre à ce commentaire

Araucan (#150),

On en revient toujours quoi qu’on fasse à vieille Pyramide de Maslow, qui même si elle est maintenant contestée reste une approche intéressante.

Ne dit-on pas que « corps affamé n’a pas d’oreilles » et d’une manière plus imagée en wallon, « quand le bac est vide, le cochon grogne ».

Il est illusoire de penser que quelqu’un qui éprouve au quotidien des difficultés à survivre à peu près décemment, va se tracasser pour des problèmes écologiques. Cette personne aura des gestes écologiques qui ne lui coûtent rien ou presque, voire lui font économiser de l’argent. Mais il ne faut pas lui en demander beaucoup plus.

Il est typique de constater que les plus fanatiques des écolos sont souvent des personnes issues de milieux aisés, et même de la bourgeoisie. Il a été relevé en Grande Bretagne que beaucoup d’activistes étaient des fils de petits barons, gros propriétaires terriens, des gens qui n’ont jamais travaillé de leurs mains !

155.  yvesdemars | 17/02/2012 @ 18:53 Répondre à ce commentaire

un papier bien senti de Bjorn Lomborg sur l’impasse de la politique allemande en matière d’énergie solaire :

– coût supplémentaire énergétique par foyer 260 $ /an alors que le solaire ne produit que 0,3% de l’électricité allemande ….
– électricité 3x plus chère qu’aux US
– gain sur le réchauffement du XXIème siècle 23 heures soit 0,00005°C (base Giec donc en fait beaucoup moins)

156.  Araucan | 17/02/2012 @ 19:57 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#155),

Ce coté là des choses m'amuse beaucoup :

"It gets worse: because Germany is part of the European Union Emissions Trading System, the actual effect of extra solar panels in Germany leads to no CO2 reductions, because total emissions are already capped. Instead, the Germans simply allow other parts of the EU to emit more CO2. Germany’s solar panels have only made it cheaper for Portugal or Greece to use coal."

Un peu plus tard, traduction : "C'est même pire : parce que l'Allemagne participe au système européen d'échange d'émissions, l'effet actuel de panneaux solaires supplémentaires dans ce pays ne conduit pas à des réductions d'émissions de CO2, car le total des émissions est plafonné. Au contraire, l'Allemagne permet tout simplement à d'autres pays de l'UE d'émettre plus de CO2. Les panneaux solaires germaniques ont just permis de rendre moins chère l'utilisation du charbon au Portugal ou à la Grèce."

157.  Laurent Berthod | 17/02/2012 @ 20:16 Répondre à ce commentaire

Mihai V (#154),

Il a été relevé en Grande Bretagne que beaucoup d’activistes étaient des fils de petits barons, gros propriétaires terriens, des gens qui n’ont jamais travaillé de leurs mains !

A commencer par le prince de Galles himself !

158.  AntonioSan | 17/02/2012 @ 22:58 Répondre à ce commentaire

Bob (#152), Aussi interessant est le mandat de MF… propagande rechauffiste incluse…

159.  Gilles des Landes | 18/02/2012 @ 9:05 Répondre à ce commentaire

Bob (#152), Et c’est surtout la comparaison 1971-2000 vs 2071-2100 qui est intéressante ! Par ailleurs, la cata est une fois de plus annoncée si on ne réduit pas les GES, mais aucune piste pour y parvenir (et surtout aucune allusion à l’inefficacité des mesures prises depuis Kyoto). Notre Météo vas surpasser le MetOffice !

160.  Araucan | 18/02/2012 @ 23:50 Répondre à ce commentaire
161.  Patrick Bousquet de Rouvex | 19/02/2012 @ 0:03 Répondre à ce commentaire

piloteman (#141),

ouais pis au fait, il se passe quoi en cas de guerre atomique ? on a prévu une taxe anti radiations ?

Ah! Bonne question : il faut suggérer aux candidats à l’élection présidentielle de proposer cette taxe à laquelle Bercy semble ne pas avoir encore pensé !!

162.  Nicias | 19/02/2012 @ 16:38 Répondre à ce commentaire

Araucan (#160),

Pour les gaz de schiste, il est un peu optimiste le gars. Le problème de cette techno, c’est qu’il faut faire des centaines de puits avec donc statistiquement un risque plus élevé de malfaçon.
Les commentaires font peur, tous contre et peut être un neutre. Je dis peut-être neutre, car je ne suis pas sur que pour son auteur, qui rapporte le CV de l’interviewé, être géologue ne soit pas un crime.

163.  Bob | 19/02/2012 @ 17:04 Répondre à ce commentaire

Araucan (#160),

Ca c’est de la prévision !

Avec des conditionnels à la pelle…
C’est de la prévision chère à Minisciences..

D’ailleurs en contradiction objective avec le rapport Spécial sur les extrêmes climatiques du GIEC publié en 2011 qui nous dit (SPM page 9) prudemment :

IPCC, 2011: Summary for Policymakers. In: Intergovernmental Panel on Climate Change Special Report on
Managing the Risks of Extreme Events and Disasters to Advance Climate Change Adaptation

Source

 » Projected changes in climate extremes under different emissions scenarios generally do not strongly diverge in the coming two to three decades, but these signals are relatively small compared to natural climate variability over this time frame. Even the sign of projected changes in some climate extremes over this time frame is uncertain. For projected changes by the end of the 21st century, either model uncertainty or uncertainties associated with emissions scenarios used becomes dominant, depending on the extreme.  »

« Les changements projetés des extrêmes climatiques, effectués avec des scénarios variés d’émission (NdT : de CO2) ne divergent pas fortement pour les deux ou trois décennies à venir, mais ces signaux sont relativement faibles si on les compare à la variabilité climatique naturelle durant cette même période. Même le sens des projections des variations d’un certain nombre d’extrêmes climatiques, pendant cette période, est incertain. Pour ce qui est des projections des changements d’ici la fin du siècle, ce sont surtout, soit les incertitudes inhérentes aux modèles utilisés, soit les incertitudes associées aux scénarios des émissions choisis qui prévalent en fonction de l’extrême climatique étudié. »

164.  Bernnard | 19/02/2012 @ 17:22 Répondre à ce commentaire

Araucan (#160),
Dans l’article sur les gaz de schiste on lit cette phrase:

Il a notamment rappelé la présence de gaz naturel dans l’eau destinée à la consommation,

Il peut y avoir une raison non naturelle de contamination:

En 1970 je faisais un stage au gaz de France et javais en charge une partie des analyses chimiques des eaux provenant des cavités de stockage de gaz naturel de la région parisienne.
A cette époque le gaz venant de Lacq (Pyrénées atlantique) était stocké sous pression dans des cavités souterraine. La pression de ce gaz était utilisée pour chasser l’eau des cavités. Cette eau partait, et pouvait se retrouver dans la distribution avec des traces de produits organiques.

165.  Nobody | 19/02/2012 @ 18:53 Répondre à ce commentaire

Nicias (#162),

Le problème de cette techno, c’est qu’il faut faire des centaines de puits avec donc statistiquement un risque plus élevé de malfaçon.

Il me semble que c’est le contraire. L’utilisation des forages horizontaux avec cette technique permet de réduire le nombre de puits.

166.  Araucan | 19/02/2012 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#164),

Si je ne me trompe pas, la question de la contamination de l’eau vient du fameux film qui a mis le feu aux médias et aux antis, où les exemples donnés proviennent de régions avec du charbon souvent proche de la surface et de gens qui ont leur propre forage pour l’eau (habitat isolé).

Mais effectivement, il y a toujours la possibilité de malfaçon dans un forage.

167.  Araucan | 19/02/2012 @ 21:36 Répondre à ce commentaire

Bob (#152),

Le document édité en entier là
http://entreprise.meteofrance......tribute=72

Cela est le graphique qui a été publié en son temps par Le Monde. On notera que l'anomalie est calculée par rapport à la période 1901-2000.

Regarder les deux pages à la fin (entre autres)

Les études de prévision décennale.

Dans ses rapports successifs, le GIEC émet des conclusions fortes pour le 21e siècle via les projections climatiques réalisées numériquement à partir de plusieurs scénarios d'émission de gaz à effet de serre. L’une des nouveautés et originalités du 5e rapport est de se focaliser, en complément, sur le "futur proche" correspondant aux prochaines décennies (~2010-2040) et de conduire ainsi un exercice de prévision à l’échelle de temps décennale.

En l'absence de variation des forçages extérieurs, le système Terre produit une variabilité à toutes les échelles de temps. Cette variabilité dite interne se superpose au changement induit principalement par les gaz à effet de serre et module ainsi l'évolution climatique, en particulier sur les deux ou trois prochaines décennies. A ces échéances, il est donc particulièrement important d'en tenir compte.

La variabilité interne du système climatique a jusqu’à aujourd’hui été simulée par les modèles sans que l’on cherche à reproduire son évolution chronologique observée. C’est d’ailleurs pourquoi le terme de projection, et non pas de prévision, était le seul utilisé pour désigner les simulations numériques du 21e siècle dans tous les précédents rapports du GIEC.

Dans le cadre de CMIP-5, les scientifiques français ont réalisé une série de prévisions rétrospectives du climat des cinquante dernières années puis effectué un exercice préliminaire de prévision, au sens strict du terme, pour la période 2010-2035. La nouveauté est que ces prévisions ont été initialisées à partir des observations océaniques en respectant la chronologie observée (les prévisions démarrant en 1960 ont utilisé comme état initial de l'océan la meilleure estimation possible de l'état océanique de 1960), l'océan étant le moteur principal de la variabilité interne décennale.

Les principaux objectifs de ces simulations sont de :
– quantifier la capacité à reproduire les fluctuations décennales observées depuis 1960
– estimer la prévisibilité du système climatique aux échelles de temps décennales.

La Figure 4.8 reproduit deux exemples de prévision :

– L’image du haut montre que les modèles sont capables de reproduire les fluctuations observées pour la température globale de l’océan en surface avec une grande acuité. La prévisibilité de la température océanique est en grande partie expliquée par les forçages externes pris en compte dans les simulations (variabilité solaire, volcanisme, émissions des gaz à effet de serre, …). On remarque en particulier la tendance au réchauffement et le rôle de l'activité volcanique qui la module.
– L'image du bas montre que, pour la température de surface océanique moyennée sur l'Atlantique Nord uniquement, les prévisions reproduisent une partie significative de la variabilité décennale de ce bassin océanique. L'analyse montre que cette capacité prédictive est principalement associée à l'initialisation de l'océan à partir des observations (et non aux forçages externes, comme précédemment).

D'une manière générale, la capacité à prévoir aux échelles décennales est plus faible :
– à l’échelle régionale qu’à l’échelle planétaire,
– sur les continents que sur les océans,
– au-dessus du Pacifique qu’au-dessus de l'Atlantique.

Je rajoute les graphiques d'ici deux minutes.

Voici le graphique 4.8

168.  Araucan | 19/02/2012 @ 22:03 Répondre à ce commentaire

Le RCA améliore les performances en plongée des éléphants de mer
http://www.maxisciences.com/%e.....21676.html

Le Gulf Stream ? RAS
http://www.maxisciences.com/gu.....21637.html

169.  Bob | 19/02/2012 @ 22:57 Répondre à ce commentaire

Araucan (#168),

Gulf Stream : pas de pb.

Elle est bien bonne !

Après avoir prétendu pendant des années que les Gulf Stream (l’AMOC) serait affecté par le RCA, et avoir observé qu’il n’en était rien, ils ont modifié leurs paramètres pour qu’ils rendent compte (au moins) de la réalité observée…
… tout en affirmant que, cette fois-ci, ils ont de véritables capacités prédictives.:
Comment le savoir ?
C’est invérifiable et invérifié.

Cela n’a rien à voir avec la science. C’est de l’ASO.
De l’astrologie sur ordinateur.

Article de Minisciences à faire lire aux très nombreux zozos qui, quand il fait froid en Europe, affirment que c’est parce que le Gulf Stream s’est arrêté.

170.  AntonioSan | 20/02/2012 @ 8:02 Répondre à ce commentaire

Araucan (#167), a noter que les previsions s’allongent vers 2300… cela permet de faire serieux. 😉

171.  scaletrans | 20/02/2012 @ 16:33 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#170),

Et surtout, avec l’allongement de la vie, il se pourrait qu’il y en ait qui soient encore de ce monde dans pas mal de temps 😈

172.  Méca Flu | 20/02/2012 @ 17:21 Répondre à ce commentaire

Bob (#169),
Bonjour Bob,certains imaginent des scénarios catastrophes qui verraient l’arrêt(ou une inversion) de ce tapis roulant,ce qui,selon eux entraînerait glaciation au nord et fournaise au centre.L’influence des vents et des courants sur le climat est évidente.Le meilleur exemple est la différence de climats entre le Canada et la France,pourtant à des latitudes comparables,donc pareillement exposés au soleil.Certains climatologues attribuent cette différence au Gulf-Stream,d’autres invoquent les vents dominants qui apportent la douceur marine en Europe et les extrêmes continentaux sur la côte est du Canada.Chacun peu avoir raison à divers degrés,seul le débat scientifique peut permettre de trancher.Cependant,cette question(et bien d’autres) qui ne devrait n’être l’objet que de science,a pris depuis quelque temps une tournure de nature religieuse.Aussi grave soit-elle, la pollution n’inversera pas le sens de rotation de la Terre,même si nous mourions tous asphyxiés…mais certains bien-pensants qui comme les adeptes de la papauté d’autrefois telle une cohorte prétorienne,une phalange compacte et déterminée de prêtre soldats,parcours le monde et veulent juger la question à une aune mystique.
Cordialement

173.  miniTAX | 20/02/2012 @ 18:13 Répondre à ce commentaire

A cette époque le gaz venant de Lacq (Pyrénées atlantique) était stocké sous pression dans des cavités souterraine. La pression de ce gaz était utilisée pour chasser l’eau des cavités. Cette eau partait, et pouvait se retrouver dans la distribution avec des traces de produits organiques.

Bernnard (#164), oui, c’est terrible les « traces de produits organiques » (sic) dans l’eau, interdisons derechef le pastis.

Et puis l’argument des hystériques du fracking sur le méthane de la mort qui tue dans l’eau, c’est carrément à péter de rire (si vous voyez ce que je veux dire).

Mais avec les marchands de trouille, visiblement, plus c’est gros, mieux ça passe.

174.  miniTAX | 20/02/2012 @ 18:18 Répondre à ce commentaire

,d’autres invoquent les vents dominants qui apportent la douceur marine en Europe et les extrêmes continentaux sur la côte est du Canada

Méca Flu (#172), allons, allons, on compare l’Ouest avec l’Ouest et NON avec l’Est !
Si vous voulez comparer la côte Est du Canada, c’est avec la côte Est de la Chine.

175.  Méca Flu | 20/02/2012 @ 18:25 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#174),
‘les vents dominants d’Ouest qui apportent la douceur marine en Europe et les extrêmes continentaux sur la côte Est du Canada’ effectivement c’est mieux.
Merci d’avoir noté cette petite coquille miniTAX.
Cordialement

176.  AntonioSan | 20/02/2012 @ 19:12 Répondre à ce commentaire

Huet dans son dernier billet liberatoire…

Du côté des pôles, c’est le grand écart. L’Antarctique montre surtout du froid, y compris dans le courant circum antarctique, malgré quelques taches de chaud. Et l’Arctique montre à l’inverse de températures très au-dessus de la moyenne.
La raison en est notamment qu’entre 500.000 et un million de kilomètres carrés de l’océan Arctique habituellement couverts de glaces étaient à l’air libre, comme le montre la comparaison ci-dessus entre le 15 janvier 1980 et le 15 janvier 2012 (attention, pour 1980 la neige sur les terres émergées n’est pas indiquée, ainsi que les galciers hors Groënland). Or, comme la température mesurée est, au dessus des océans, non celle de l’air mais celle de la surface de l’eau, cela signifie que des zones qui étaient nécessairement très au dessous de zéro car recouvertes de la banquise étaient en janvier au dessus (voire très légèrement en dessous car l’eau salée reste liquide un peu en dessous de zéro).

Vraiment pauvre Sylvestre… comme si cette difference minime en mer de Barents expliquait le regain d’intensite des descente d’air polaire et leur consequence, un retour d’air chaud sur les marges de ces AMPs sur l’ensemble de l’arctique… Mais bien sur cela fait tres impressionant en km 2, grand comme la France et il suffit de regarder une image satellite pour s’apercevoir de la taille respective de l’octogone (hexagone ajuste pour l’inflation 😉 ) et des AMPs qui l’affectent pour comprendre l’inanite basique de ces theories Petoukhov, Overland and Jaiser… qui sont supposees expliquer ce que nos genies du GIEC n’avaient pas prevu il y a a peine une dizaine d’annees…

177.  Bob | 20/02/2012 @ 20:00 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#176),

Huet, c’est pas l’activiste blogueur qui écrit dans L’hibernation ?

178.  Hacène | 20/02/2012 @ 20:22 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#176),
C’est pas pire, loin de là, que l’explication de la vague de froid récente par la fonte de la même banquise en mer de Barents. Rappel pour ceusses qui n’ont pas suivi :
La banquise est de moindre extension —> La mer est réchauffée —> L’air est réchauffé à son tour —?—> Il s’ensuit la présence d’un anticyclone qui nous envoie de l’air froid !
La science progresse, on n’a plus le temps de suivre ! Je connaissais la dépression thermique, mais alors là je découvre l’existence d’anticyclones thermiques. Saperlipopette, on en apprend tous les jours.
Et là, c’est pas un journaliste qui le dit (en premier), mais des scientifiques encartés…

179.  Méca Flu | 20/02/2012 @ 20:35 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#176),
Bonjour AntonioSan,
Votre commentaire est très réaliste,il est particulier celui là car il faut-être » couillus » pour se permettre de dénigrer des contributeurs(quand ce n’est pas des scientifiques de grande renommée) dans son propre article,celui que vous citez me laisse songeur… exemple:
« je veux bien vous ré-expliquer le truc, mais il faudrait quand même que vous acceptiez de faire un petit effort de comprenette,Ok, c’est pas d’une simplicité absolue, mais c’est quand même un raisonnement du niveau lycée… » il y en a d’autres !
Comment un journaliste d’un grand quotidien, peut-il à ce point prendre une écriture d’une telle suffisance envers des contributeurs de son blog « qui se veut au carré ! » c’est à ma connaissance le seul que je connaisse.
Cordialement

180.  the fritz | 20/02/2012 @ 21:40 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#176), Moi je trouve au contraire que la remarque de Huet est très intéressante; si l’on fait confiance à la mesure de surface de banquise , on a l’explication toute crachée aux grosses taches rouges sur le pôle Nord, qui n’est en fait qu’un artéfact de mesure, d’autant plus que Hansen extrapole ces artéfacts sur des milliers de km2 qui sont impropres aux relevés de température

181.  Bob | 20/02/2012 @ 22:14 Répondre à ce commentaire

Méca Flu (#179),

Comment un journaliste d’un grand quotidien

Est-ce « un journaliste » ?
Est-ce « un grand quotidien » ?

182.  Méca Flu | 20/02/2012 @ 22:31 Répondre à ce commentaire

Bob (#181),
La réponse est dans vos questions.
Je vous souhaite à tous une bonne soirée,je prendrais le temps dans l’avenir de contribuer de façon plus technique,j’aime beaucoup les attracteurs et les fractals.
Cordialement

183.  Murps | 21/02/2012 @ 19:34 Répondre à ce commentaire

Méca Flu (#182), bienvenue au club.

😉

Sorry, the comment form is closed at this time.