Rio+20 et le changement climatique

Comme personne n'en parle, voici ce qui a été adopté à Rio sur le changement climatique. Il y a 25 fois le mot climatique ou climat dans le texte, qui fait 283 paragraphes. Il y a 14 engagements volontaires sur le sujet sur 712 à ce jour.

• • • • •

Changement climatique

190. Nous réaffirmons que le changement climatique constitue l’un des plus grands défis de notre époque et nous sommes profondément inquiets de ce que les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter à l’échelle mondiale. Nous  constatons avec une vive préoccupation que tous les pays, en particulier les pays en développement, sont exposés aux effets néfastes du changement climatique et en subissent déjà les conséquences accrues, notamment les sécheresses persistantes et autres phénomènes météorologiques extrêmes, la hausse du niveau des mers, l’érosion du littoral et l’acidification de l’océan, qui menacent la sécurité alimentaire et compromettent les efforts pour éliminer la pauvreté et parvenir à un développement durable. Nous soulignons donc que l’adaptation au changement climatique est une priorité mondiale urgente et de premier ordre.
••• 
191. Nous insistons sur le fait que le caractère planétaire du changement climatique requiert de tous les pays qu’ils coopèrent le plus largement possible et qu’ils participent à une action internationale efficace et appropriée en vue d’accélérer la réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Nous rappelons que la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques dispose qu’il incombe aux parties de préserver le système climatique dans l’intérêt des générations présentes et futures, sur la base de l’équité et en fonction de leurs responsabilités communes mais différenciées et de leurs capacités respectives. Nous notons avec une vive préoccupation l’écart important entre les effets combinés des engagements pris par les parties en matière de réduction des émissions annuelles mondiales de gaz à effet de serre d’ici à 2020 et les tendances cumulées des émissions qui permettraient de limiter la hausse de la température mondiale moyenne à 2 °C ou à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels. Nous considérons que les financements doivent provenir de sources variées, publiques et privées, bilatérales et multilatérales, y compris de sources nouvelles, pour appuyer des mesures d’atténuation et d’adaptation adaptées aux pays, la mise au point et le transfert de technologies ainsi que la création de capacités dans les pays en développement. Nous saluons à cet égard le lancement du Fonds de Copenhague pour le climat et nous appelons à sa mise en place rapide pour pouvoir bénéficier d’un processus de reconstitution des ressources rapide et approprié.
•••
192. Nous exhortons les parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et au Protocole de Kyoto à respecter intégralement leurs engagements ainsi que les décisions adoptées dans le cadre de ces instruments. Nous nous appuierons pour cela sur les progrès réalisés, y compris lors de la dix-septième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et de la septième Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto tenue à Durban (Afrique du Sud) du 28 novembre au 9 décembre 2011.

• • • • •

Pour le texte en entier et en français, voir là.

@@@@@@

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
251.  Marot | 25/07/2012 @ 12:14 Répondre à ce commentaire

ecospam (#250)
En résumé (dernier paragraphe)
« Les carottes de glace de Summit montrent que les événements de fusion de ce type se produisent environ tous les 150 ans en moyenne. Le dernier événement date de 1889, celui d’aujourd’hui est dans les temps », explique Lora Koenig, un glaciologue de Goddard et membre de l’équipe de recherche qui analyse des données satellitaires. « Mais si nous continuions à observer des événements de fusion de ce genre dans les années à venir, ce serait inquiétant. »

Et si les poules avaient des dents dans les années à venir ça viendrait du RCA !

252.  ecospam | 25/07/2012 @ 13:32 Répondre à ce commentaire

Tout cela est bien sur une vaste blague (3), pour ceux qui ne comprennent pas qu'on peut mesurer les températures:

[ En français SVP sinon plus court]

http://thinkprogress.org/clima.....ion-event/

253.  miniTAX | 25/07/2012 @ 14:33 Répondre à ce commentaire

« Allez je suis sympa :
http://www.ac-nice.fr/massena/.....ysique.pdf  »

Titoune (#242),
Effectivement, il est simpa, le p’ti toune pour le lien. C’est juste balot qu’en bon bigot réchauffiste, il ignore ce qu’il y a dans le lien qu’il poste. On y lit notamment cette somptueuse conclusion, au sujet de « la Terre est un corps » :

« Finalement, sous l’appellation corps, ce sont longtemps cachées des notions mal connues. On appelait corps tout et n’importe quoi. Aujourd’hui, cette appellation est peu à peu abandonnée, au profit de terme plus précis. »

254.  Mihai V | 25/07/2012 @ 15:16 Répondre à ce commentaire

ecospam (#252),

Titre de l’article en référence :
U.S. Sees Hottest 12 Months And Hottest Half Year On Record

By Joe Romm

Un article pondu par ce malade de Joe Romm ! Tout est dit, pas la peine de lire…

Vous n’avez rien de plus sérieux à nous proposer ?

255.  the fritz | 25/07/2012 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

Après la nouvelle sortie de Rance Inter ce matin , après les incendies de Catalogne, c’est parce qu’il ne pleut plus assez; j’ai donc enfin compris pourquoi le niveau de la mer monte: c’est parce qu’il ne pleut plus assez , donc cela ne s’évapore plus malgré le réchauffement et comme en plus les rivières coulent toujours …..Voilà, c’est pas plus compliqué que cela

256.  Bob | 25/07/2012 @ 15:58 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#253),

On appelait corps tout et n’importe quoi. Aujourd’hui, cette appellation est peu à peu abandonnée, au profit de terme plus précis.”

C’est assez bien dit et ça permet de dater à des époques reculées les connaissances vacillantes de notre Toune favori.
C’est de la paleo-titounologie, en quelque sorte.

257.  jipebe29 | 25/07/2012 @ 16:26 Répondre à ce commentaire

@titoune #183
Vous ne savez pas lire : j’ai écrit « deux systèmes IDENTIQUES », bon d’là d’bon d’là!….

C’est bien beau de ramener votre « savoir » condescendant, mais il faudrait faire preuve de rigueur dans vos commentaires, car là vous avez tout faux!.. (Une fois n’est pas coutume!…)

258.  jipebe29 | 25/07/2012 @ 16:33 Répondre à ce commentaire

@The Fritz #255
En Bretagne, après près de 4 mois consécutifs fort arrosés et très frais, on aurait bien aimé du soleil et de la chaleur!…

L’été ensoleillé et chaud n’est ici que depuis 2 jours!…. Et encore : 27°C à Concarneau, 25 °C à Brest, 22 °C à Morlaix !!! Mais que diantre fait le GIEC?????

259.  douar | 25/07/2012 @ 16:42 Répondre à ce commentaire

the fritz (#255), Sur France Inter, again, info incroyable sur la fonte accélérée de la calotte glaciaire du Groenland en ce moment même. C’est étrange, mais ils sortent cette nouvelle juste pendant les jours de canicule (qui ne va pas durer très longtemps d’après les prévisions). De plus, nous devrions, en toute logique, voir le niveau des océans monter immédiatement non?

260.  jipebe29 | 25/07/2012 @ 16:43 Répondre à ce commentaire

@titoune #167
« Ok les température ne sont pas additives.

Exact mais cependant elles peuvent être moyennées.

Mais pour faire une moyenne, ne faut-il pas faire des additions puis une division? Ou alors je n’ai rien compris à votre science surréaliste?

261.  Titoune | 25/07/2012 @ 16:49 Répondre à ce commentaire

jipebe29

j’ai écrit “deux systèmes IDENTIQUES”, bon d’là d’bon d’là!…

Et alors ? Tous les systèmes ne sont pas identiques comme les températures par exemple d’où le nécessité d’avoir une moyenne pour pouvoir établir une tendance.

Je trouve marrant que des personnes qui hurlent à tout vent que les températures se sont stabilisées depuis une dizaine d’années n’acceptent pas la notion de moyenne, c’est totalement incohérent.

262.  ecospam | 25/07/2012 @ 17:31 Répondre à ce commentaire

Tout cela est bien sur une vaste blague (4) et Joe Romm est un illustre crétin. Pour ceux qui comprennent la notion de statistique, et autre « distribution de probabilité », même Paul Krugman y arrive:

A couple of weeks ago the Northeast was in the grip of a severe heat wave. As I write this, however, it’s a fairly cool day in New Jersey, considering that it’s late July. Weather is like that; it fluctuates….

La suite ici: http://www.nytimes.com/2012/07......html?_r=1

263.  the fritz | 25/07/2012 @ 17:41 Répondre à ce commentaire

jipebe29 (#258),
Qui a parlé de canicule ? J’ai rejpoins le S-O ; 15° le matin , on recherche la couverture

264.  Titoune | 25/07/2012 @ 17:42 Répondre à ce commentaire

Mais pour faire une moyenne, ne faut-il pas faire des additions puis une division? Ou alors je n’ai rien compris à votre science surréaliste?

Quand on parle d’addtion c’est le résultat qui compte on obtient une somme 100km + 100km = 200km par contre le résultat d’une moyenne n’est pas une somme 20° + 10°/2 = 15°. Vous ouvez aussi moyenner des grandeurs additives, la taille moyenne des français est de 173cm. Une moyenne est un référentiel très utile et indispensable (demandez à l’INSEE ou aux organismes de météo, même aux banques).

265.  Bob | 25/07/2012 @ 19:09 Répondre à ce commentaire

Titoune (#261),

Non et non. Si vous avez un système hétérogène, ce n’est pas « une moyenne » que vous faites, c’est une « moyenne pondérée » (par exemple, avec les volumes, comme avec les deux litres d’eau mais vous ne vous en apercevez pas parce que les deux volumes sont identiques).

Outre la difficulté de la mesure de la température en chaque point, le problème, le Hic, se trouve dans « la pondération ». Par exemple, vous pouvez faire comme Hansen et affecter la température d’un seul point de l’arctique ou de la Sibérie à une surface correspondant à un cercle de rayon égal à plusieurs centaines de km. Tout simplement parce que vous n’avez pas d’autre thermomètre.
Et on prétend ensuite que l’on connaît la température à 5/100 de degré près !

Vous effectuez ensuite une sommation (avec les systèmes de grille, c’est exactement pareil même si c’est moins apparent) avec au numérateur une somme de produits de température x Surface et au dénominateur la surface de la planète.
Dès lors, vous avez le droit d’effectuer des calculs avec ces quantités parce que ce sont des produits extensifs.
En effet, le produit d’une variable intensive (la température) par une variable extensive (la surface) est devenu une variable extensive.

Donc ce que vous calculez en réalité n’est pas une moyenne des températures mais une moyenne pondérée, sérieusement entachée de choix arbitraires notamment sur la manière dont la température évolue d’un point à l’autre (ce qui suppose une connaissance détaillée de processus que l’on ne maîtrise pas).
Ainsi, affirmer comme le font certains « scientifiques » qu’il s’agit de LA température moyenne de la planète est une manière malhonnête et propre à dissimuler tous les bricolages possibles, pour cacher l’énorme difficulté du problème lié à la pondération (ou à l’homogénisation ce qui revient au même).
Le problème des mesures satellitaires est très différent car les mesures sont pratiquement faites en continu depuis l’espace.

Je suis désolé. Vous ne comprenez pas ce que vous écrivez et cela fait rigoler ceux qui ont un minimum d’esprit critique.
Et il y en a beaucoup sur Skyfall.

266.  LAutreVersantDesMonédières | 25/07/2012 @ 20:10 Répondre à ce commentaire

ecospam (#262),
Mais bien sûr, et elles sont où les fameuses preuves du financement somptueux des « deniers » par Exxon & co ?
Parce que nous on peut en produire des preuves de financements somptueux du « Mann made warming » par des puissances plus importantes qu’Exxon.

267.  Nicias | 25/07/2012 @ 20:36 Répondre à ce commentaire

ecospam (#262),

J’aime bien Krugman mais il me gonfle avec le RCA.
Pour lui, on peut modéliser simplement avec une courbe de Gauss, et si on se déplace sur cette courbe vers la droite (ça se réchauffe), on a plus de sécheresses. C’est un très grand pédagogue.

Le problème ici, c’est qu’on a plus de sécheresses mais aussi plus de déluges. Il faudrait une sorte de courbe de Gauss à deux bosses, comme un chameau.

268.  lemiere jacques | 25/07/2012 @ 21:14 Répondre à ce commentaire

Nicias (#264),

on rappelle le bouton bullshit du fils pielke…. et pi…

bon e si n dit échauffement global on en déduit que ça va chauffer…

mais si on dit dérèglement climatique ça veut peut être dire que ici plus froid et là plus chaud, la plus humide et la moins humide…( huh en étant globalement plus chaud)…

prétendre comprendre ce qui se passe à une Echelle régionale voire continental me semble hardi….
c’est un des thèmes favori de pielke..le vieux je crois…l’inaptitude des modèles aux échelles « humaines »…

Une question simple..avez vous vu des modèles numériques climatiques faire des prédictions saisonnières fiables? prédire une nina/nino qui me semble t il a des petits effets sur le climat??? non!! alors qu’est ce qui permet d’associer les évènements météo au rca????? c’est presque malhonnête.

Vous aurez l’air malin quand après avoir annoncé aux gens d’une région que ça va chauffer et que les sécheresses vont se multiplier, vous devrez, confronté, à la réalité leur expliquer que le refroidissement est somme toute logique puisque courant oceanique, fonte des glace, regime des vents ..etc…
prévoir à posteriori….bouton bullshit aussi….

269.  Marot | 25/07/2012 @ 21:58 Répondre à ce commentaire

lemiere jacques (#268)

Vous aurez l’air malin quand après avoir annoncé aux gens d’une région que ça va chauffer et que les sécheresses vont se multiplier,…

C’est ce qui se passe en Australie, voir le site de Joanne Nova, ainsi qu’en G.-B.
Dans ces deux pays la sècheresse annoncée a fait place à des déluges.

270.  ecospam | 25/07/2012 @ 23:02 Répondre à ce commentaire

Tout cela est bien sur une vaste blague (5), Joe Romm est un illustre crétin, Krugman gonfle avec le RCA et James Hansen ne comprend rien. Il y a pourtant fait un peu de statistique:

Public Perception of Climate Change and the New Climate Dice

http://arxiv.org/pdf/1204.1286.pdf

271.  Daniel | 25/07/2012 @ 23:35 Répondre à ce commentaire

Le nouveau site lancé hier par Météo France indique , a une très petite échelle , l’évolution des températures ou des précipitations jusqu’a 2085 !

(Républicain Lorrain du 25 juillet )

Driasles futurs du climat, projections climatiques pour l’adaptation de nos sociétés.
Driasles futurs du climat a pour vocation de mettre à disposition des projections climatiques régionalisées réalisées dans les laboratoires français de modélisation du climat (IPSL, CERFACS, CNRM-GAME). Les informations climatiques sont délivrées sous différentes formes graphiques ou numériques.

Driasles futurs du climat propose une démarche d’appropriation en trois étapes : l’Espace Accompagnement présente un guide d’utilisation et de bonnes pratiques pour les projections climatiques. L’Espace Découverte permet d’appréhender l’information suivant différents axes, les modèles, les scénarios d’émission, les paramètres et indices climatiques. Enfin, l’Espace Données et Produits est dédié à la commande et au téléchargement des données numériques.

http://www.drias-climat.fr/dec.....emperature

272.  Abitbol | 26/07/2012 @ 1:25 Répondre à ce commentaire

la taille moyenne des français est de 173cm.

Très mauvais exemple : d’abord parce que c’est faux, la taille moyenne des français est bien inférieure à 173cm. C’est la taille moyenne des hommes français adultes. Et elle est marquée sur la CNI de chacun, on a donc quasiment 100% des mesures, ce qui aide franchement pour faire une moyenne.
Pour faire une moyenne de la température sur terre, il faudrait déjà se mettre d’accord sur ce que l’on mesure. La température de l’air, de l’air et des mers, des sols, etc… Ensuite, disons que l’on ne prend que l’air, alors sur une colonne de quelle hauteur ? Sachant que la surface de la terre varie de -300M à +8848M, comment fait-on pour moyenner cela ? Et enfin quelle grille serait pertinente, un thermomètre tous les KM2 ou tous les 500KM2 en sachant que la température entre Brest et Paris n’est pas tout à fait la même ?

273.  Titoune | 26/07/2012 @ 8:37 Répondre à ce commentaire

Abitbol

Je sais que le chiffre est faux, mais ça ne réfute pas la pertinence de la moyenne.

Sur les moyennes de températures :

http://www.ipsl.fr/fr/layout/s.....ourd-hui-1

274.  Bernnard | 26/07/2012 @ 9:19 Répondre à ce commentaire

Bob (#265),
Merci de cette explication pédagogique.
Mais comme signalé par Araucan dans un autre post :
Il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre!

En particulier la phrase

ce qui suppose une connaissance détaillée de processus que l’on ne maîtrise pas

ne peut etre entendue ,et encore moins admise.

275.  Bob | 26/07/2012 @ 10:48 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#273),
Hum, à dire le vrai, ce n’était pas du tout destiné à Robert dont l’entêtement est proverbial. Autant parler à un mur.

Juste quelques considérations sur les mesures de T en relation avec les notions extensif/intensif.

276.  Marot | 26/07/2012 @ 11:37 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#273)
Il n’y a pas que les processus, les math aussi en prennent un sacré coup avec

Quand on parle d’addtion (sic!) c’est le résultat qui compte…

par contre le résultat d’une moyenne n’est pas une somme…

Le prochain matheux qui me parlera de groupe abélien ou de corps commutatif sera renvoyé chez l’illustre Roro, qui a reçu la médaille fieldsde navets.

Notre Roro additionnant des saucisses, c’est le résultat qui compte

277.  pastilleverte | 26/07/2012 @ 15:21 Répondre à ce commentaire

@ Marot : mais cessez donc de ridiculiser ce pauvre Robert (Bidochon), après tout c’est un vrai héros (de BD), lui !
Quant à notre trollprof, je me permets de lui dire que j’ai été à l’école, oui monsieur, et que j’en ai retenu plein de choses comme le théorème d’Archimède :
« Tout corps plongé dans l’eau en ressort mouillé »

278.  Nicias | 26/07/2012 @ 16:50 Répondre à ce commentaire

Bob (#265),

Par quoi peut-on multiplier la température pour obtenir une grandeur physique qui ait un sens utile ?
Si je multiplie une température par un volume, ça a quel sens ?
On obtient quoi d’autre que des K.m^3^ ?

Titoune (#273),

L’IPSL dit:

D’un point de vue plus scientifique, les valeurs moyennes peuvent aussi donner lieu à interprétation physique. Ainsi, la température globale de la Terre est la valeur qui permet à la planète d’équilibrer son bilan énergétique. Il existe en effet une loi physique appelée loi de Stefan-Boltzmann qui établit une relation mathématique entre la température et la quantité d’énergie émise par rayonnement. En application de cette loi, on peut ainsi donner à la température globale de 15°C une interprétation en terme de bilan radiatif

Leur interprétation physique est fausse. Cf G&T, ∑aT^4^ En particulier en économie, le calcul du PIB ou de la croissance d’un pays, indicateurs plutôt aisés à comprendre et universellement utilisés, est néanmoins d’une complexité opérationnelle et algorithmique telle qu’il mobilise à lui seul des services statistiques entiers à l’INSEE à plein temps.

Le PIB (une grandeur extensive par ailleurs) est calculé de trois manières différentes sans qu’on puisse arriver à un résultat fiable à 1% près.
Si l’IPSL pense que l’on peut calculer la température moyenne du globe avec une précision suffisante, qu’il nous explique alors pourquoi ils donnent un chiffre de 15° alors que l’AR4 donne 14° dans son chapitre 1.

279.  Nicias | 26/07/2012 @ 16:55 Répondre à ce commentaire

Grrrr

Mes formules qui apparaissaient bien dans la prévisualisation ont été pourries lors de la validation.
Après G&T, lire ∑aT^4

280.  Nicias | 26/07/2012 @ 16:58 Répondre à ce commentaire

ça passe pas non plus…
C’est l »inégalité de trucmuche bien connue a priori de beaucoup ici, cf G&T.

Après l’équation tronquée, Nicias 278, c’est une citation de l’IPSL et le dernier paragraphe est de moi.

281.  Nicias | 26/07/2012 @ 17:06 Répondre à ce commentaire

Test

∑aT^4 < ((1/n)∑aT)^4

282.  Nicias | 26/07/2012 @ 17:10 Répondre à ce commentaire

:Nicias (#281),

ça marche ,
… faut juste remplacer < par &gt dans mon équation.

283.  Marot | 26/07/2012 @ 17:24 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#277)
Vous avez raison.

Citer à son propos le vrai Robert Eugène Louis B. de Binet est une promotion imméritée du roro local.

284.  Araucan | 26/07/2012 @ 17:34 Répondre à ce commentaire
285.  yvesdemars | 26/07/2012 @ 18:32 Répondre à ce commentaire

Nicias (#278),

le PIB est calculé de la manière suivante :

PIB de l’économie privée (somme des valeurs ajoutées)
+ masse salariale du secteur public.

Il est étonnant que le nouveau gouvernement n’ai pas compris qu’il suffit d’augmenter les salaires du secteur public pour générer de la croissance …mdr 🙂

286.  Laurent Berthod | 26/07/2012 @ 19:30 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#285),

+ masse salariale du secteur public

Je crois plutôt que c’est « valeur ajoutée au coût des facteurs du secteur non marchand ». En fait, à peu près ça, mais un « à peu près » plus exact que votre formulation.

Quand il y a excédent budgétaire ou capacité à emprunter sans que les taux grimpent, augmenter les salaires du secteur non marchand peut avoir un effet sur la croissance (avec risques de dérapage de l’inflation et de déficit de la balance commerciale). Si les taux s’envolent, alors l’augmentation de la charge de la dette qui en résulte peut avoir un effet récessif très puissant.

287.  Nicias | 26/07/2012 @ 19:32 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#285),

le PIB est calculé de la manière suivante

ou de deux autres manières, en sommant les dépenses ou les revenus.

Il est étonnant que le nouveau gouvernement n’ai pas compris qu’il suffit d’augmenter les salaires du secteur public pour générer de la croissance

Oui, c’est une identité comptable. Pour revenir vers la climatologie, on peut dire que les salaires reçus sont une conséquence de la production et non l’inverse !
Il faut lire le lien de Titoune vers l’IPSL. Ces gens font des statistiques et pensent les lois de la physique comme des identités mathématiques. Cela leur permet de dire que la température est une fonction du rayonnement reçu, les mécanismes physiques fonctionnent à l’envers comme le notent G&T.

288.  Nicias | 26/07/2012 @ 19:34 Répondre à ce commentaire

Nicias (#287),

Erratum, fonction du rayonnement émis et non reçu.

Sorry, the comment form is closed at this time.