CQFD.

• • • • •

Imaginez que juste le temps de ce billet, vous êtes un décideur politique : un politique concerné bien sûr par la perspective du dangereux réchauffement climatique dû à l'homme, qui stresse vos électeurs, frira leurs descendants, agite les ONG et remplit des pages entières de journaux. Jusqu'à présent, vous avez délégué la question aux gouvernements successifs, qui n'ont pas manqué d'occuper la scène avec des déclarations tonitruantes, des stratégies holistiques à toutes les échelles, de dispositifs fiscaux et de guides techniques pour payer plus cher son électricité ou son chauffage.

Mais voilà, le sujet vous rattrape et vous voilà obligé de produire du discours sur le sujet. Vous voulez des images pour faire frémir et des chiffres pour impressionner. Quoi de mieux qu'une carte de France bigarrée pour montrer l'avenir qui nous attend ? Votre assistant, passionné de fruits de mer à ses heures est tombé sur un site adéquat à la faveur d'une faute de frappe : SCAMPEI. C'est en français, pas trop jargonnant et surtout avec des images du climat de la France en 2030 et 2080. Ça a l'air sérieux et consensuel : plusieurs laboratoires de recherche ont travaillé ensemble, ont intégré certains scénarios du GIEC, c'est bien le GIEC, maintenant tout le monde connaît et ont même bâti leurs propres scénarios prenant en compte les effets des océans. Ce dernier point ne vous arrête pas, même si une lointaine réminiscence vous dit peut-être c'était un peu bizarre d'avoir oublié les océans, parce que vous n'avez pas oublié l'histoire du Gulf Stream qui empêche l'Europe de l'Ouest de passer des hivers aussi frisquets que ceux de New York. C'est récent et utilisable, plein de modèles qui annoncent l'avenir, le rêve des politiques. Cool …

Première visite vers les températures minimales diurnes du futur proche : c'est bon, cela chauffe en été …

Température minimale diurne (°C) futur proche.

tn_jja_prochec.jpg

Idem pour la même saison pour le futur lointain. Cela augmente, logique et il y a bien des variations entre les modèles, mais c'est normal, il faut bien que les scientifiques fassent leurs intéressants et exposent leurs travaux. Plus de CO2, plus de chaleur, jusqu'ici pas de problème pour commenter.

Température minimale diurne (°C) futur lointain.

tn_jja_futurlointaina.jpg

Un petit passage du coté de la neige qui va forcément diminuer, même un politique peut comprendre cela. Globalement, il y aura des économies du coté de la voirie, sur tout en plaine mais d'électeurs grognons en hiver de ne pas voir saler les routes. Plus beaucoup de ski en hiver mais bon, il devrait en rester en Laponie, sinon d'ici là on aura bien inventer le surf sur moraine ou le ski d'ébouli pour remplir les stations.

Troisième visite du coté de la pluviométrie, parce que tous les ans, le ministère de l'eau qui tombe, sourd, ruisselle, circule et disparaît dans la mer parle de pénuries plus ou moins fortes. Et puis le prix de l'eau potable n'arrête pas d'augmenter, c'est donc à surveiller, les électeurs râlent. Regardons l'hiver, saison pourrie en général.

Le futur proche : tiens, il y a des modèles où c'est plus sec et d'autres où c'est plus humide.

Précipitations pluvieuses (en % de la période de référence).

pr_djf_futurprochea.jpg

Le futur lointain : tiens c'est la même chose en plus marqué …

Précipitations pluvieuses (en % de la période de référence). 

pr_djf_futurlointaina.jpg

Donc, s'il fait plus chaud et bien plus sec, surtout l'hiver quand les nappes se rechargent, c'est embêtant car il va falloir rationner l'eau à des électeurs assoiffés et transpirants. Des images de Sahel vous envahissent, les rochers de Fontainebleau se mettent à ressembler au pays Dogon, les chameaux paissent en Champagne, la vigne cuovre les flancs des Ardennes et la côte méditerranéenne ressemble à celle de la péninsule arabique. Cela semble logique, tout le monde le dit, quand il fait plus chaud, c'est forcément plus sec. Jusque là ça va.

Mais avec les autres modèles, c'est très nettement plus humide. Comme au pays basque, pas très froid mais humide, même un peu en été par endroits. Un peu plus au printemps ou à l'automne. Des eucalyptus géants partout, des marais saisonniers, peut-être même des bayous avec des alligators, des inondations géantes en hiver, la verdure 9 mois par an presque partout, des barrages remplis, du maïs en plaine, des bananiers au pays basque et de la vigne à Amiens.

Là, cela devient compliqué. Chaud et sec, c'est du classique mais chaud et humide, personne n'en avait parlé ! Et que dire ? Les gens vont me prendre pour un rigolo et cela va générer des sceptiques : tout le monde sait que s'il fait plus chaud, il fera f.o.r.c.é.m.e.n.t plus sec. Il y a bien eu le Sahara plus humide il y a 6 000 ans mais en est-on bien sûr ? Et que proposer ? Des économies sur l'eau, alors qu'il y aura ce qu'il faut à vue de nez ? Déplacer des villes à cause des inondations ? Ce sera la révolution …

Non décidément, c'est inutilisable. C'est pourtant du quasi officiel mais bon, c'est bien trop dangereux pour l'image si j'en parle le premier. Un article dans le Monde et je serai la risée de tous les collègues. Je ne suis pas Allègre, moi.

Qui c'est déjà le collègue qui maîtrise ? Je vais l'inviter, il parlera à ma place. Il est d'ailleurs moins occupé en ce moment et je parie qu'il a des discours et un programme déjà prêt … Il faut juste qu'il les adapte à mes électeurs car ceux-ci deviennent nerveux en entendant les mots "taxe carbone" mais pour le reste cela ne devrait pas poser de problèmes. Cela m'apprendra à vouloir faire les choses moi-même et à écouter un assistant qui aime les langoustines frites.

Pour plus de détails et de l'analyse conforme, le site Scampei ou le site Drias.

Note d'Araucan : on peut grogner, mais il faut tout de même reconnaître que le site Scampei fait un certain effort de  diffusion des résultats et d'accessibilité aux données (c'est presque une première) même si pour les charger en bloc, il faut en passer sous les fourches caudines du site Drias (données disponibles , modèles, et conditions d'utilisation). Le site dit "En effet, pour cette période (2000-2030), on ne peut distinguer la variabilité climatique naturelle d’un signal qui serait dû au changement climatique" et "Utiliser systématiquement plusieurs scénarios ou plusieurs modèles. 🙂 . Sinon, impossible de savoir combien coûte l'accès aux données (si vous voulez les données de référence, les mesurées, il faut les  (re)payer à Météo France). Mais on est prévenu : "Les textes, éléments graphiques et documents contenus dans ce site (Drias) peuvent être réutilisés sous réserve qu’ils ne soient pas altérés, que leur sens ne soit pas dénaturé ". Vive la liberté d'expression 😀 !

@@@@@@

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

37 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Araucan | 9/02/2013 @ 13:08 Répondre à ce commentaire

Psitt …

2.  Murps | 9/02/2013 @ 14:22 Répondre à ce commentaire

Amusant ce billet.
Mais ce site « Scampei » contiendrait aussi des relevés de mesures et non seulement des simulations ?

En ce qui concerne l’eau, précieuse, et son côté « ressource non durable » à gérer pour les générations future, je dois vous dire que je me sens drôlement dans la peau d’une génération future d’il y 40 ans quand je revois cette vidéo de René Dumont de 1974.
Un bonheur que ce site de l’Ina, qu’est ce que ces vieilleries que l’on ressort au bon moment peuvent être féroces !

3.  Bob | 9/02/2013 @ 16:31 Répondre à ce commentaire

Araucan (#1),

Intéressant et ironique à souhajit, sauf que je me demande où on trouve des politiques qui auraient cette démarche.
Qui ?
Rocard ? NKM ? Borloo ? Christine Lagarde ? On a vu que non.
Des députés ? Je peux vous assurer que les miens, ceux que je connais, ne sont guère disposés ni aptes à se plonger dans ce genre de graphiques.
Leurs conseillers ? J’ai connu un ministre de la recherche dont le principal conseiller était agrégé de lettres classiques…Très bon en grec. J’ai assisté (dans le café derrière l’assemblée nationale) à la rédaction d’un discours du ministre de la recherche de l’époque par une équipe de jeunes énarques qui n’y connaissaient visiblement strictement rien…

Je pense que la démarche habituelle d’un conseiller de ministre ou de politique consiste à aller demander à l’IPSL (ou au CNRS, c’est à dire aux mêmes), voire à T&V, ce qu’il faut dire. Quand ils ont le temps. L’Establishment dans toute sa splendeur.

4.  Araucan | 9/02/2013 @ 16:46 Répondre à ce commentaire

Murps (#2),

Non, pas de relevé de mesure mais une simulation de la période 1961-1980.
Par contre, si j’ai bien compris, pour simuler les aspects régionaux, il y a eu un calage des modèles globaux de fond avec les situations réelles les plus probables (cherchez dans Drias, méthodes).

Bob (#3),
Non, mais on peut rêver et je ne pensais pas à un ministre (s’il bosse, alors il n’a pas le temps). Les éléments de langage d’un discours sont généralement préparés par les services et revus/modifiés/mise en forme par les membres du cabinet (les jeunes énarques parfois). Par contre, le fait de rester dans le discours ambiant … c’est plutôt partagé, non ?

5.  Bob | 9/02/2013 @ 17:05 Répondre à ce commentaire

Araucan (#4),

le fait de rester dans le discours ambiant … c’est plutôt partagé, non ?

Certes. Du moins chez nous.
Ceci dit, on ne sait pas ce que pensent, en réalité, nos politiques dont le discours public est nécessairement « contraint » par la pensée unique.
Mais là encore, on peut rêver…

6.  Nicias | 10/02/2013 @ 15:57 Répondre à ce commentaire

Imaginez que juste le temps de ce billet, vous êtes un décideur politique : un politique concerné bien sûr par la perspective du dangereux réchauffement climatique dû à l’homme

Je fais pendre les écolos avec des boyaux de Saoudiens !
Mais je sais que le conseil constitutionnel ne me laissera pas faire.

Un petit passage du coté de la neige qui va forcément diminuer

En ce moment, il neige dru a nouveau sur les Yvelines, oui je sais chez les écolos-bougeos-bobos-parigos, ce n’est pas le cas. Mais moi je suis en haut des pistes près de la colline de la revanche, point le plus haut d’Ile de France.

Première visite vers les températures minimales diurnes du futur proche : c’est bon, cela chauffe en été …

Sauf que comme je l’ai écrit à propos du chapitre 11 de l’AR5, les modèles ont beau prédire des été chauds et secs, on a pour le moment des hivers chauds et humides.

Des eucalyptus géants partout

c’est sans précédant, la bestiole venant d’Australie, on imagine sans peine le rythme de migration vers le nord de la végétation ! Si seulement Mann pouvait faire une hockey stick avec de l’eucalyptus…

7.  Al Tusi | 10/02/2013 @ 18:53 Répondre à ce commentaire

Ceux qui manqueraient de bases peuvent s’inscrire à une formation assurée par Météo France : http://france.meteofrance.com/.....t_id=93343

Al Tusi

8.  Araucan | 10/02/2013 @ 21:09 Répondre à ce commentaire

Nicias (#6),

Si si, il a neigé cet après midi … C’est dire la force du réchauffement !

Pour les eucalyptus, il est planté en France (un peu) pas mal en Galice et au
Portugal. Et ce n’est pas très difficile à introduire (si d’ici là ils n’ont pas tous brûlé en Australie). Mais bon c’est vrai , il y en a 500 espèces, il devrait en rester…

9.  pastilleverte | 10/02/2013 @ 21:20 Répondre à ce commentaire

Murps (#2),
et, en plus, il ne le boit pas en entier…

Bon, me voilà bien embarrassé, moi qui pensais aller m’installer à la retraite (dans quelques années) en Charente Maritime.
Or les modèles ne donnent pas tous les mêmes résultats…
Ciel, que faire ?

Araucan (#7),
Allons, Araucan, vous n’allez pas vous non plus confondre météo et climat !!!
(lol, mdr, ptdr)

10.  pastilleverte | 10/02/2013 @ 21:22 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#8),
en fait « j’achète » le modèle LMD2, il me convient très bien.
Où peut-on le trouver ?
Le bon coin ? Rue du (café du) commerce ?

11.  Araucan | 10/02/2013 @ 22:01 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#8),

😀

pastilleverte (#9),

Sur le site Drias, prix non communiqués …

12.  the fritz | 10/02/2013 @ 22:39 Répondre à ce commentaire

Nicias (#6),
la colline de la revanche
———————-
beurk, ce laid terril qui rappelle le plat pays 🙂

13.  the fritz | 10/02/2013 @ 22:43 Répondre à ce commentaire

Nicias (#6),
Des eucalyptus géants partout
————–
encore une plante invasive sous laquelle rien ne pousse ; heureusement que de temps en temps un hiver rigoureux les fait tous crever

14.  Araucan | 10/02/2013 @ 22:58 Répondre à ce commentaire

Al Tusi (#7),

Vous nous l’offrez ? 🙂

15.  JG2433 | 10/02/2013 @ 23:21 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#9),

moi qui pensais aller m’installer à la retraite (dans quelques années) en Charente Maritime.

Si vous optez pour des lieux proches du fleuve Charente, n’oubliez pas de vous renseigner sur son exposition aux risques de crues !

N.B. : En ce moment, la Charente est en crue… 🙁

http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr/
http://www.vigicrues.ecologie......p?idspc=13

16.  Nicias | 11/02/2013 @ 4:47 Répondre à ce commentaire

the fritz (#12),

Les Yvelines sont plates, mais on peut y trouver des dénivelés de plus de 80 mètres !
Dans la forêt de Rambouillet, et Dieu seul sait qu’il n’y a rien de plus beau qu’une forêt, on peut trouver un point de vue ou l’on ne voie rien que des arbres à des km à la ronde.
Quel est le mérite de la dune du pyla ? Elle est naturelle ?

17.  Al Tusi | 11/02/2013 @ 8:26 Répondre à ce commentaire

Au cas ou nos connaissances seraient insuffisantes pour la lecture de tels articles et leur pleine compréhension à l’aide des théories « réchaufistes », Météo France propose une formation intéressante : http://france.meteofrance.com/.....t_id=93343

18.  JG2433 | 11/02/2013 @ 8:48 Répondre à ce commentaire

Nicias (#16),

la dune du pyla ? Elle est naturelle ?

Oui !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dune_du_Pilat

19.  Marco33 | 11/02/2013 @ 9:12 Répondre à ce commentaire

Al Tusi (#17), Vous y allez?

20.  pastilleverte | 11/02/2013 @ 10:53 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#15),

Merci de l’info, ce serait plutôt arrière-pays de Royan, en « altitude » (quelques mètres, suffisant pour être tranquille quelques siècles).

21.  pastilleverte | 11/02/2013 @ 10:58 Répondre à ce commentaire

Al Tusi (#17),

on devrait (ne pas) y envoyer la plupart des journalistes.

Entendu ce matin sur Europe 1 de Marie-Odile Monchicourt :
à propos de la découverte (?) d’une scientifique sur le rôle du Ni comme catalyseur du CO2 en carbonates pour la formation des exosquelettes des oursins, dans la série « une bonne nouvelle », cet extrait :

« … ce CO2 qui nous pourrit la vie depuis plusieurs années… »

pourtant elle doit être une grande mangeuse de légumes, fruits et autres plantes (bio ?) qui, elles, adoooorent le CO2 !

22.  pastilleverte | 11/02/2013 @ 11:06 Répondre à ce commentaire

Araucan (#14),

* Prix ? envoyer le dossier de pré inscription et on vous enverra…un devis… ( à la teuté du client ?)
* Clause de confidentialité : chut, tout ceci doit rester secret…
* Les nuages (rôle d’iceux dans le climat) ? Quels nuages? (pas vu, pas pris)
* Les modèles, les modèles, vous dis-je (copyright JB Poquelin)
* Et, enfin et surtout, METEO (France) pour une « formation » CLIMAT….
Ah, décidément, où va le monde ma pauv’ Madame Michu, je vous le demande ?

23.  scaletrans | 11/02/2013 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

“… ce CO2 qui nous pourrit la vie depuis plusieurs années…”

Cette pauvre Marie Odile a sans doute voulu dire « dont les contempteurs nous pourrissent la vie » 🙂

24.  Mihai | 11/02/2013 @ 12:12 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#21),

Étonnant de sa part, alors qu’elle a eu une formation « scientifique » de haut niveau 😈 comme en témoigne sa brillante biographie selon Futura-Nonscience.

Biographie : Marie-Odile Monchicourt

25.  Ecophob | 11/02/2013 @ 13:38 Répondre à ce commentaire

Dans le droit fil de ces prévisions catastrophistes, l’Europe cherche des experts pour savoir comment dépenser l’argent de nos impôts. Dans ce communiqué traduit en français, on peut lire que : ‘Des groupes seront mis en place autour de sujets de préoccupation majeure pour les citoyens européens, concernant par exemple les moyens de lutter contre le changement climatique, de rendre les énergies renouvelables plus abordables…’
Il est écrit également que ‘Les particuliers peuvent manifester leur intérêt à titre personnel ou en tant que représentants de groupes d’intérêt collectif ou d’organisations.’ Traduction : bienvenue aux ONG environnementalistes.
Il est à noter que, bizarrement, sur le site officiel du programme Horizon 2020, ‘climate action’ n’apparaît que sur l’avant dernière ligne, au même titre que ‘resource efficiency and raw materials’. Y aurait-il une différence de point de vue entre ceux qui veulent vraiment faire progresser l’Europe technologique et scientifique, et ceux qui diffusent des communiqués de presse ?

26.  Araucan | 11/02/2013 @ 13:54 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#25),

Votre lien ne fonctionne pas …

27.  pastilleverte | 11/02/2013 @ 14:22 Répondre à ce commentaire

Mihai (#24),
je me disais bien que, moi aussi, je pourrais devenir chroniqueur scientifique, ayant une « formation » tout aussi « brillante »
(mais, au moins je suis un lecteur assidu de pensee-unique et de skyfall..; entre autres).

28.  Bob | 11/02/2013 @ 14:53 Répondre à ce commentaire

Mihai (#24),
Je peux vous l’assurer, MO est une fille super sympa, pas toute jeune en dépit de sa voix de « jeunette ».

Son problème : Elle voue une admiration sans bornes, pour ne pas dire une adoration béate, pour les scientifiques, quels qu’ils soient.
Compte tenu de sa « formation », elle est évidemment dans l’incapacité totale de seulement imaginer qu’il existe des Lyssenko et des scientifiques activistes pour lesquels la science arrive au second plan. De même, elle ne peut pas imaginer que les scientifiques se trompent et disent des âneries;
Bref, pour elle, ce sont des totems qu’il faut vénérer.
Pour moi, elle fait ce qu’elle peut pour la science dans un milieu plutôt hostile (les autres journaleux). Elle se fait instrumenter et n’y voit que du feu; Son salaire n’est guère enviable.

En ce sens, elle n’est pas très différente de Denis Cheissoux (CO2 mon amour) sympa lui aussi mais dont la bagage scientifique est du :même niveau que celui de MO. Cheissoux a pour gourou JM Pelt ( un bio de la bande à Lepage-Séralini) et quelques autres, du moment qu’ils font partie de l’establishment.

Bref, ces braves chroniqueurs ne peuvent concevoir que les scientifiques sont des humains comme les autres. Quelque-uns pires que les autres parce qu’ils se parent de leur toge de scientifique…

Si les chroniqueurs de France Inter et de France Info étaient eux-mêmes des scientifiques, les choses ne se passeraient certainement pas comme ça. D’où, peut-être, la justification de leur existence vis à vis des directeurs de chaînes qui les… tolèrent.
Avec eux, pas de fausse note à craindre….
Mais les qualifier de « journalistes scientifiques » comme d’autres (tels que Volailles), c’est vraiment se moquer du public.

29.  M.Shadok | 12/02/2013 @ 1:23 Répondre à ce commentaire

Mihai (#24),
Elle serait une infusée de la science ?
Quoique l’art dramatique, comme formation, convienne tout à fait aux tendances actuelles…

30.  Ecophob | 12/02/2013 @ 12:34 Répondre à ce commentaire

Araucan (#26),
J’espère que cette fois ce lien va marcher.

31.  minitax | 12/02/2013 @ 12:55 Répondre à ce commentaire

M.Shadok (#29), « dramatique », c’est le mot juste, en effet.

32.  Araucan | 12/02/2013 @ 13:01 Répondre à ce commentaire

Ecophob (#30),

Merci.

Effectivement cela s’inscrit dans le cadre : consultation de la société civile et institutionnalisation du lobbying.

33.  Bob | 12/02/2013 @ 13:28 Répondre à ce commentaire

Araucan (#32),
Les instances européennes recherchent en permanence des « experts » et ce n’est pas d’aujourd’hui; Ils ont beaucoup de mal à en trouver…
Les boulots « TGV », merci.

34.  Araucan | 12/02/2013 @ 14:15 Répondre à ce commentaire

Bob (#33),

Oui mais ceux-là, ce n’est pas pour évaluer la qualité des projets soumis … c’est pour donner des idées !

35.  de Rouvex | 12/02/2013 @ 14:25 Répondre à ce commentaire

Bob (#33), Vous ne postulez pas ?

36.  Bob | 12/02/2013 @ 14:35 Répondre à ce commentaire

Araucan (#34),

c’est pour donner des idées !

Houla ! Alors là, Je crains le pire !

37.  Bob | 12/02/2013 @ 14:35 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#35),
Surtout pas !