Diplomatie climatique.

Jusqu'où iront les questions climatiques ? Pour le moment, elles se sont arrêtées aux portes du Conseil de sécurité à l'ONU. Voici l'intervention de l'Ambassadeur chargé des négociations sur le changement climatique. J'ai souligné en bleu, ce qui ne tue plus depuis longtemps, c'est à dire le ridicule. Araucan.

• • • • •

15 février 2013 – Débat « Arria » du Conseil de sécurité sur les conséquences sécuritaires du changement climatique

Intervention de M. Jacques Lapouge, Ambassadeur chargé des négociations sur le changement climatique.
Monsieur le Président,

Dix-huit mois après l’adoption par le Conseil d’une déclaration présidentielle qui reconnaissait que le changement climatique pouvait « à long terme, aggraver les menaces existantes à la paix et la sécurité internationales », je me réjouis de reprendre la discussion sur ce sujet d’une importance première pour l’action du Conseil à l’avenir et remercie les organisateurs de ce débat.

Je voudrais souligner trois points :

Premièrement, le changement climatique est bien réel, et nous en ressentons tous les jours les impacts. Les risques qu’il nous fait courir sont eux aussi bien réels. Il y a, bien sûr, la menace pour nos partenaires des Petits Etats insulaires en développement, dont l’existence-même peut être mise en péril, comme les orateurs l’ont abondamment démontré ce matin. Le climat est aussi une menace sur la productivité agricole, sur la disponibilité des ressources et sur la viabilité des régions côtières qui abritent plus du tiers de la population mondiale.

Enfin, le changement climatique démultiplie les menaces à la paix et à la sécurité dans les régions et les Etats les plus fragiles.

Je me félicite ainsi que cette réunion nous donne l’occasion d’analyser les vecteurs de conflit sur lesquels le changement climatique aura les effets les plus immédiats. Je rappelle que le paragraphe 8 de la déclaration présidentielle de 2011 prévoyait déjà que soit systématiquement incluse, dans les rapports qu’adresse le Secrétaire général au Conseil, une analyse de l’impact du changement climatique sur la sécurité.

Pour toutes ces raisons, le Conseil de sécurité doit prendre ses responsabilités aussi dans ce domaine, et assumer pleinement le mandat que lui confie la Charte pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Deuxièmement, nous devons agir aujourd’hui pour éviter que le Conseil de sécurité ne soit obligé demain de prendre des mesures de gestion de crise. La communauté internationale doit se mobiliser à tous les niveaux. Nous devons, et c’est bien là l’essentiel, viser l’adoption en 2015 d’un accord international ambitieux et applicable à tous dans le cadre de la Convention Climat, tant en termes d’atténuation que d’adaptation. La France s’engage fortement dans ce sens, et s’est proposée pour accueillir la Conférence des parties de 2015, la CoP21.

Le Conseil de sécurité peut et doit, de son côté, prendre en compte l’impact de ses propres actions. Il n’est pas admissible que les opérations de maintien de la paix dégagent chaque année près d’un million de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, ou contribuent à l’épuisement des ressources rares dans les régions vulnérables où elles opèrent. La France se félicite que le Secrétariat de l’ONU ait commencé à agir pour limiter l’impact environnemental des opérations de maintien de la paix. Elle souhaite que cet effort soit poursuivi et amplifié.

Troisièmement, nous devons tous nous mobiliser pour contribuer à ce que les menaces ne se réalisent pas. C’est pourquoi la France, en tant que membre de l’Union européenne, de concert avec ses partenaires, soutient avec détermination l’engagement pris à Rio du renforcement d’une gouvernance mondiale du développement durable et de l’environnement.

Cette responsabilité nous engage envers les générations futures. De cette responsabilité, la France prend sa part. Nous avons décidé d’affecter en priorité, ces trois prochaines années sur les moyens de l’Agence française de développement, plus 6 milliards d’euros, au secteur de l’accès aux énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. De plus, nous avons décidé d’affecter une part du produit de la taxe sur les transactions financières au « Fonds vert pour le climat », dont la création a été décidée à Copenhague.

La réunion de ce jour est pour nous tous aux Nations unies un appel à l’action. Ne perdons pas un instant, faisons de la menace climatique un outil de mobilisation pour prévenir des conflits qui pourraient en résulter et, à long terme, pour sauvegarder la Planète pour les générations futures.

Je vous remercie.

(Source)

@@@@@@


 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

48 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Murps | 11/03/2013 @ 22:51 Répondre à ce commentaire

C’est impressionnant de bêtise.

Premièrement, le changement climatique est bien réel, et nous en ressentons tous les jours les impacts.

nous devons agir aujourd’hui pour éviter que le Conseil de sécurité ne soit obligé demain de prendre des mesures de gestion de crise.

Non mais quelle bande de tarés !!!!
🙁
Et l’ambassadeur pour la défense intergalactique de la Terre contre les aliens venus hors de la voie lactée, est-ce qu’il s’est exprimé, lui ?
C’est quand même autrement plus important que leur délire climatique !

Et le délégué aux piétinements de girafes ? Il a parlé de mon dispositif anti-girafe ??? Quand est-ce qu’un résumé pour décideurs propose de le rendre obligatoire ?

Et mon prix Nobel de la paix pour ma lutte contre le chat spatial rose ?
Tout le monde s’en fout et personne ne m’aime.

2.  Bob | 11/03/2013 @ 23:34 Répondre à ce commentaire

Lapouge succède à Serge Lepeltier qui occupait le poste lors de Doha…dont on connaît le brillant résultat.

La France s’est déclarée prête à accueillir le prochain jamboree. Donc, il prépare le terrain.

C’est vrai que c’est un discours d’une naïveté confondante. Mais, honnêtement, compte tenu de leur parcours, comment voulez vous que ces gens-là y comprennent quelque chose ?

MMhh ?

3.  André | 12/03/2013 @ 0:20 Répondre à ce commentaire

En lisant, j’ai d’abord que c’était un gag à la Coluche ! C’est vraiment une déclaration faite au nom du gouvernement de la France ? Ne me dites pas qu’on est dirigé par de tels crétins ….

4.  Mihai | 12/03/2013 @ 0:51 Répondre à ce commentaire

André (#3),

Ne me dites pas qu’on est dirigé par de tels crétins ….

On voit que vous n’êtes pas un lecteur de H16 sur Hashtable.

Il n’y a malheureusement pas que la France, le gouvernement du Belgistan n’échappe pas à la crétinerie ambiante.

5.  boken | 12/03/2013 @ 8:43 Répondre à ce commentaire

Enfin il y a longtemps que j’attendais le coup de « l’empreinte carbone » des conflits , c’est fait grace au sieur Lapouge , j’imagine les Etats Majors fournissant les bilans carbone des opérations.

6.  Araucan | 12/03/2013 @ 10:46 Répondre à ce commentaire

boken (#5),

La France fournira-t-elle un bilan carbone de ses opérations au Mali ou en Côte d’Ivoire ?

Avec ce genre de crétinerie, on va finir par démontrer que la conquête des forcenés diminuait les émissions de GES … ou qu’aller aider des réfugiés au fond du Congo coûte décidément trop cher en GES

Cette histoire de RCA montre bien que le sens de priorités est perdu ou que sous prétexte de la fin, on perd toute mesure sur les moyens …

7.  acrux | 12/03/2013 @ 11:21 Répondre à ce commentaire

Si tous les crétins s’arrêtaient définitivement de respirer cela compenserait très largement les émissions de GES des quelques rares opérations de maintien de la paix ou d’aide aux réfugiés alors encore nécessaires.

8.  Laurent de Angelis | 12/03/2013 @ 11:41 Répondre à ce commentaire

Cet exposé d’inepties ne mérite finalement qu’une seule chose:
UN IMMENSE ECLAT DE RIRE.

Rétablissons LE RIRE comme arme de destruction massive… destruction des imbéciles qui prétendent apprendre aux autres ce qu’eux même ne savent pas !

9.  Jojobargeot | 12/03/2013 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

Laurent de Angelis (#8), Si on nous avait sorti ce genres de délires un premier avril il y aurait de quoi s’esclaffer, mais non, nous sommes en mars et le délirium carbonum à atteint les sommets de l’imbécilité.
On sent vraiment la fuite en avant, faire passer le message le plus vite possible pendant qu’il reste encore quelques présidents sous l’influence de conseillers aussi véreux que menteurs. Quand nos présidents se rendrons compte que l’opinion publique est mieux renseignée par le biais d’internet qu’en passant par la case « experts » vendus au GIEC, qu’ils risquent de se ridiculiser politiquement et surtout s’ils s’obstinent à nier l’évidence et être traités d’escrocs agissant contre le peuple, là peut-être feront-ils le ménage parmi leurs conseillers.

Moi aussi je peux faire des prévisions, si la connerie rendait haut, ces messieurs seraient enneigés toute l’année et ce malgré l’hypothétique réchauffement de ces dernières années.

10.  devinplombier | 12/03/2013 @ 12:10 Répondre à ce commentaire

On imagine très bien un général disant :  » bon, on plie les gaules, on a dépassé le quota de CO2  »
N’importe quoi !

11.  pastilleverte | 12/03/2013 @ 12:12 Répondre à ce commentaire

Je vous (nous) trouve bien…indulgents.
Car commencer, comme le signal Murps par « le changement climatique est bien réeel », j’avoue qu’il fallait oser !
De plus m’enlever des mes illusions que les guerres pouvaient maintenant être « propres », ça c’est pas gentil.
Honni soit qui Mali pense !
Est-ce que les produits chimiques fabriqués par AQMI et autres joyeux drilles sont comptabilisés dans le bilan carbone de l’armée française, puisque, ayant pris possession de la « chose » on peut considérer que ces produits sont ceux des « clients » de l’armée française.
Or dans un bilan carbone, il faut comptabiliser tous les les effets indirects, notamment ceux issus des fournisseurs et des clients.
C’est ainsi que le bilan carbone des banques et assurances est bien plus mauvais que celui des…compagnies aériennes !
Murps (#1),
Oser lutter contre le chat spatial rose, ça mérite le bucher pour hérésie, ça !
Abjure ou périt dans les flammes ô mec réant.

12.  Murps | 12/03/2013 @ 12:28 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#11),

Murps (#1),
Oser lutter contre le chat spatial rose, ça mérite le bucher pour hérésie, ça !
Abjure ou périt dans les flammes ô mec réant.

C’est bien ce que je dis, vous ne m’aimez pas. Personne ne m’aime.
🙁

Jojobargeot (#9), juste un petit détail, mais j’aime le faire remarquer à chaque fois : imbécillité prend deux « l ».
😉
Les subtilités de la langue française se cachent même dans les insultes et autres noms d’oiseaux. Pour le reste de votre post, j’abonde !

13.  JG2433 | 12/03/2013 @ 13:26 Répondre à ce commentaire

Araucan (#6),

sous prétexte de la fin, on perd toute mesure sur les moyens …

Les moyens sont devenus une fin. 😥

Ou encore : le gala 🙁 organisé au profit des organisateurs de gala… 😈

14.  Sandra | 12/03/2013 @ 14:38 Répondre à ce commentaire

Moi aussi, j’ai cru à un poisson d’avril un peu en avance sur le calendrier. Le bonhomme ressent les effets du RC chaque jour? Aha, ben, cet hiver, les effets étaient si blancs et abondants qu’il peut continuer sur sa lancée, le réchauffement. A moins que le dingo en question soit un adepte du « il neige parce qu’il fait chaud », ce qui, au vu de la quantité d’inepties dévidées lors de chaque phrase, est tout à fait probable. Et en passant, il nous ressert la soupe insipide des régions côtières bientôt sous-marines et de la paix dans le monde. Mais que vient f… la paix ici??? Aurait-il fumé la moquette avant son intervention? Je n’ai jamais eu une haute opinion de l’ONU, mais là, l’organisation touche vraiment le fond.

15.  pastilleverte | 12/03/2013 @ 14:53 Répondre à ce commentaire

Sandra (#14),
remarquez ce monsieur n’est « que »
quote – chargé des négociations sur le changement climatique -endquote
pas « expert »du GIEC (qui a pouffé ?)

16.  Araucan | 12/03/2013 @ 15:04 Répondre à ce commentaire

Murps (#1),

Mais si ! d’ailleurs j’attends que vous nous retranscriviez son intervention à la-dite réunion …
Sandra (#14),

C’est un ambassadeur, pas un bonhomme, voyons, 😉 et à ce titre, il ne doit guère supporter que l’on ricane. Et d’accord avec Laurent de Angelis (#8), il faut en rire, car c’est totalement ridicule …

17.  Nicias | 12/03/2013 @ 15:40 Répondre à ce commentaire

Il faut créer un corps de casques verts équipé d’armes bio et de munitions durables. Je propose une techno éprouvée: l’arc et les flèches.
Si un jour ils viennent par chez nous, ils pourront utiliser des boules de neiges, c’est recyclable.

18.  AntonioSan | 12/03/2013 @ 15:46 Répondre à ce commentaire

http://www.lexpress.fr/actuali.....tor=AL-447

Comment se protéger de la neige et du froid?Par Lucie Soullier, publié le 12/03/2013 à 12:12, mis à jour à 12:15
Une vague de froid d’une ampleur exceptionnelle touche la moitié nord du pays: 28 départements sont en alerte orange à cause de la neige et du verglas et le Calvados et la Manche sont en vigilance rouge. Les conseils du docteur Bernard François, médecin généraliste à Grenoble, pour se protéger du froid.

Ou comment se proteger du rechauffement climatique…

Et si on se protegeait des Jouzel and co.?

19.  JG2433 | 12/03/2013 @ 17:06 Répondre à ce commentaire

Nicias (#17),

Il faut créer un corps de casques verts équipé d’armes bio et de munitions durables

De son côté, dans son livre « Grands mots d’ordre et petites phrases », P.O.L. éditeur, 2007, Hubert Lucot avait proposé que
« Les soldats humanitaires vainquent la sécheresse du Sahel avec des pistolets à eau. » 😀

20.  Jojobargeot | 12/03/2013 @ 20:42 Répondre à ce commentaire

Murps (#12), Mais quel imbécile je fais, je ne vous le fait pas dire, m’en charge tout seul, na! 😀

Nicias (#17), Malheureux ! N’allez pas leur donner des idées pareilles, ils seraient capable de créer un truc aussi con au sein du « machin », ils n’en sont plus à une délire près.

N’oubliez pas que les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. 😈

21.  Jojobargeot | 12/03/2013 @ 20:48 Répondre à ce commentaire

Sandra (#14),Le fond de la fosse des Mariannes n’est peut être pas assez profond pour cet exemple et en matière de conneries l’Everest leur arrive à la cheville.
Pratique l’ONU, un vrai cour de géographie et une petite boutique des horreurs.

22.  Jojobargeot | 12/03/2013 @ 20:49 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#15), Moi ! 😀 😀

23.  pastilleverte | 12/03/2013 @ 21:26 Répondre à ce commentaire

Nicias (#17),
arc et flèches, c’est vite dit, ç la rigueur issus d’ arbres labellisés SFC de forêts gérées durablement et soutenablement, si et seulement si le WWF y a apposé son tampon « panda », ledit tampon utilisant des encres « vertes » produites sans concurrence avec des produits alimentaires (sans pesticides), testées sur des miltant(e)s écolo volontaire garantis sans OGM (les militants, pas les encres !).

24.  CV | 13/03/2013 @ 10:38 Répondre à ce commentaire

Je ne comprends pas vos moqueries, il est évident qu’à partir du moment où l’on valide cette idée « anthropocentrée » du réchauffement climatique, alors la question se pose aussi par rapport aux activités militaires, enfin voyons, il faut être cohérent quand même!
Non, sans déconner, nous sommes bien gouvernés par une bande d’incompétents-menteurs-psychopathes-dégénérés, tout ça sous le joug du « Chaos »organisé au service d’un nouveau féodalisme mondialisé et réducteur de population, AU SECOURS !!!

25.  François | 13/03/2013 @ 13:01 Répondre à ce commentaire

Nous devons vivre dans un monde idyllique pour que les grands de ce monde n’aient plus qu’à se préoccuper de chimères pour ne pas s’ennuyer, d’histoires de dragons pour se faire peur et de sorcières pour justifier leur salaire… pauvres petits grands hommes, condamnés à ces expédients pour éviter la lassitude de vivre!

26.  Jojobargeot | 13/03/2013 @ 15:47 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#18), j’AI UNE PROPOSITION !!! Pour Jouzel; c’est en short; tongs et marcel sur une terrasse en bord de mer, mmmh….à Deauville par exemple, surtout en ce moment, qu’il profite du réchauffement climatique en sirotant un pastaga à notre santé! Allez, soyons bon prince on lui mettra à disposition un parasol pour éviter les coups de soleil blizzard, pardon, l’habitude d’entendre ses prédictions. 😈

27.  AntonioSan | 13/03/2013 @ 15:59 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#26), oui le Diafoirus climatoc est muet ces jours ci… car il ne peut pas nous servir la soupe vapeur d’eau en hausse a cause du rechauffage puisqu’il fait plus froid et que de toute facon la vapeur d’eau n’augmente pas ou localement en basse couches du fait de l’advection d’air humide tropical par des AMPs puissants.
Alors Diafoirus s’ecrase.

Mais heureusement climategate 3.0 va l’occuper! 😉

28.  boussaroque | 15/03/2013 @ 10:05 Répondre à ce commentaire

Holllande est un des seuls, avec les écolos, à avoir bien compris qu’ « il neige parce qu’il fait chaud», malgré les apparences trompeuses d’un froid persistant. Le bon côté du réchauffement climatique est que l’on va bientôt devoir supprimer tous les accueils d’hivers des SDF devenus inutiles, afin de ne pas donner du grain à moudre aux ignobles septiques prêts à faire feu de tout bois et notamment à nier que des SDF meurent déjà plus souvent de chaud que de froid. Il montre ainsi qu’il a le courage de ses opinions, que le principe de précaution n’est pas un vain mot et que l’on peut faire bien des économies faciles en taxant durement le chauffage, ce que même Pétain avait oubliè de faire pendant la guerre.

29.  LeBoss | 17/03/2013 @ 9:47 Répondre à ce commentaire

Il est étrange que le presse française fasse si peu de cas de déclaration du principal « faiseur de décisions », le directeur du GIEC, Rajendra Pachauri, le patron de Jean Jouzel justement, qui vient de déclarer :

« Il n’y a pas de réchauffement depuis 17 ans. »*

Si à cette déclaration on ajoute les dernier calculs du Met Office (le plus grand labo du monde sur le climat qui sert de référence au GIEC) qui nous disent qu’il n’y aura pas de « réchauffement » jusqu’à : « au moins 2017 », cela fera déjà 22 ans sans réchauffement.

Ce « réchauffement » n’aura duré que pendant 16 ans (de 1980 à 1996) pour un réchauffement total de la planete de moins de 0,4°C…

Mais Jouzel ne varie pas d’un iota dans ses déclarations (hier encore sur Europe 1, il promet 4 degrés de plus à la fin du siècle) et va finir par se faire virer par son patron R. Pachauri qu’il contredit…

Pas de réchauffement disculperait le CO2 donc l’Homme, et les « verts » auraient eu tout faux avec leurs éoliennes, taxes carbone, etc…

Et pendant ce temps, on vient d’annoncer une nouvelle « écotaxe poids lourds » de 0,12€/Km. Qui va pénaliser tous les prix… Pour rien !

Cherchons l’erreur.

*http://www.contrepoints.org/2013/02/26/116205-le-giec-reconnait-17-ans-sans-rechauffement

30.  Bob | 17/03/2013 @ 10:55 Répondre à ce commentaire

LeBoss (#29),

Il est étrange que le presse française fasse si peu de cas de déclaration du principal “faiseur de décisions”, le directeur du GIEC,

Non, ce n’est plus étrange; Cela a été constaté à de multiples reprises. La presse francophone est complètement biaisée.

La question, c’est « pourquoi ? »

31.  williams | 17/03/2013 @ 11:19 Répondre à ce commentaire

Bob (#30),

Bonne question Bob.

Car sur des sites ou vidéo en anglais on en parle ou quelque site français mais rien aux infos sur la TV (TF1, FR2, FR3…) ou au poste :

De reconnaitre ceci ça montre qui leur faut du temps avant de reconnaitre des choses.

Source :
http://www.contrepoints.org/20.....hauffement ou

http://www.contrepoints.org/20.....climatique

et voir ici : http://tbp.mattandrews.id.au/2.....-clutched/

– vidéo en anglais : http://www.youtube.com/watch?v=PWfzpwr9_0U

Une vidéo où on entendrait dire de la bouche de Rajendra Kumar Pachauri, président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) « Il n’y a pas de réchauffement depuis 17 ans. » serrait parfaite justement.

Avez vous trouvé une telle vidéo ??

Williams

32.  yvesdemars | 17/03/2013 @ 11:22 Répondre à ce commentaire

williams (#31),

l’immonde lhibernation et le figolos sont des avatars de Pravda

33.  Bob | 17/03/2013 @ 12:19 Répondre à ce commentaire

williams (#31),

Avez vous trouvé une telle vidéo ??

NOn. Autant que je sache, il s’agit d’un interview relaté dans un journal Australien. (mais texte sous paywall)
repris par une quantité de médias anglophones.

34.  Laurent Berthod | 17/03/2013 @ 15:20 Répondre à ce commentaire

Bob (#30),

Depuis la Grande et Glorieuse Révolution française, en France, il y a d’un côté les bons et de l’autre les méchants.

Ceux qui ne croient pas aux sornettes de l’apocalypse environnementeuse et escrologiste ne peuvent être que du côté des méchants.

C’est pourquoi les journalistes français, les seuls au monde à être toujours du côté des bons, les censurent. C’est ça le journalisme à la Française.

Un bon journaliste français ne cherche pas a démêler le vrai du faux, il n’est pas à la recherche de la vérité, il a la noble mission de faire partager ses convictions à ses lecteurs, de moins en moins nombreux d’ailleurs, parce qu’à force de se faire entuber et de finir par s’en apercevoir, hein…

35.  RanTanPlan | 18/03/2013 @ 17:43 Répondre à ce commentaire

Le climat est aussi une menace sur la productivité agricole, …

ah ! ah ! ah ! 🙂
Ce n’est plus le réchauffement climatique, ce n’est plus le changement climatique, non non, c’est carrément le climat lui même qui est une menace. Je lui suggère d’établir également le coût en CO2 pour lutter contre le climat, histoire de comparer avec ne rien faire, ou encore ne pas vivre du tout. Pour voir.

36.  Araucan | 18/03/2013 @ 21:10 Répondre à ce commentaire

RanTanPlan (#35),

Tout est risque désormais, mon cher monsieur ….

37.  M.Shadok | 19/03/2013 @ 0:38 Répondre à ce commentaire

Araucan (#36),
Risque ? Oui… mais risque zéro !

😉

38.  de Rouvex | 19/03/2013 @ 23:11 Répondre à ce commentaire

RanTanPlan (#35), Araucan (#36), Ben non, ils ont raison en fait, c’est bien le climat qui est dangereux, en particulier pour l’agriculture : un coup de froid sur les bourgeons, et hop ! Tout est foutu ! Un coup de chaud au mauvais moment, et zou ! Rebelote ! C’est donc bien le climat qu’il faut combattre !!

39.  pastilleverte | 20/03/2013 @ 11:16 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#34), Araucan (#36),
j’en profite pour rebondir sur la dernière « découverte » de « résidus » d’insecticides sur les produits contenant du blé,
résidus en-dessous des limites « permises » mais, bien évidemment potentiellement dangereux (perturbateurs endocriniens, le truc à la mode)
Qu’en pense Laurent Berthod ?
(serait-il assez aimable pour arriver à lancer une panique paranoïaque chez le consommateur lambda, merci)

40.  pastilleverte | 20/03/2013 @ 11:17 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#38),
Ben oui, comme dirait je ne sais plus quel gourou :
« Le Climat, une Vérité qui dérange »
(en anglais : The Climate, an incenvenient Truth)

41.  patricia | 26/06/2013 @ 11:23 Répondre à ce commentaire

Le gouvernement français veut-il un réel débat sur la transition énergétique ou tout cela n’est que mascarade ?

Pour preuve la réunion sur ce thème organisée à Rennes en mai dernier n’a réuni que 100 personnes, qui sont souvent , en plus, des connaisseurs du sujet. Il n’est pas normal qu’un débat en présence de Jean Jouzel, climatologue reconnu internationalement,membre du GIEC, et qui a reçu l’équivalent du prix Nobel n’attire pas plus de monde. Rennes est une capitale régionale, et non une bourgade de 1000 habitants ! De plus le sujet de l’énergie est crucial pour les bretons sachant que la Bretagne importe 90% de ses besoins énergétiques.
Le gouvernement nous mène une fois de plus en bateau avec un débat qui finalement n’aura pas lieu avec les français. Le lobby du nucléaire planera t’il toujours sur la France ? Plus d’infos sur : http://www.activeau.fr/Blog.as.....D#Comments

42.  Araucan | 27/06/2013 @ 0:12 Répondre à ce commentaire

patricia (#41),

Les français vont-ils dans les débats publics ?
De toute façon, quand on est content on ne râle pas et lorsqu’on n’est pas content, on dit que le débat est biaisé …

43.  the fritz | 27/06/2013 @ 9:45 Répondre à ce commentaire

patricia (#41),
Patricia , vous voulez inondez la blogosphère avec votre message ?
je ne l’ai pas encore lu sur TDF qui était il me semble votre blog favori, celui de ICE est mort , il reste celui de METEOR, mais c’est tout comme aussi
Concernant le bide de Rennes , c’est peut-être la présence de Jouzel la cause, il commence vraiment à fatiguer
Concernant la mascarade de la transition énergétique , il n’y a pas à chercher très loin; la faute aux écolos : le gouvernement prône la croissance et les écolos la décroissance ; puisque les écolos du gouvernement ne le disent pas officiellement , c’est que ce sont des pauvres demeurés ou de fieffés menteurs et hypocrites
Maintenant concernant la transition énergétique , la vraie qu’il faut envisager lorsque le pic tout fossile sera atteint , j’ai bien peur que l’avenir sera nucléaire , en tout cas , je ne vois que lui pour assurer une économie avec un semblant industriel

44.  the fritz | 27/06/2013 @ 9:48 Répondre à ce commentaire

Araucan (#42),
De toute façon, quand on est content on ne râle pas
—————————————–
Mais comme en France on n’est jamais content , ……………

45.  Bob | 27/06/2013 @ 9:55 Répondre à ce commentaire

patricia (#41),

reçu l’équivalent du prix Nobel n’attire pas plus de monde

Je ne sais pas combien de fois il faudra répéter que pas plus Jouzel que les autres n’ont reçu le Prix Nobel ou « équivalent ».

C’est le GIEC et Al Gore qui ont été nominés, pas les 2000 et quelques participants du GIEC.
Pas plus que les Européens n’ont reçu le prix Nobel parce que l’Europe a été primée.
Le Comité Nobel s’est fendu d’une déclaration précisant ce point-là.

Il serait peut-être temps que les journalistes, les organisateurs et Jouzel lui-même mettent (honnêtement) fin à cette mascarade.

46.  Murps | 27/06/2013 @ 21:23 Répondre à ce commentaire

Bob (#45),

Pas plus que les Européens n’ont reçu le prix Nobel parce que l’Europe a été primée.

Vous voulez dire que moi non plus je n’ai pas eu alors ????
😥

47.  yvesdemars | 28/06/2013 @ 14:23 Répondre à ce commentaire

the fritz (#43),

sur le sujet du nucléaire ce sont probablement les chinois et les indiens qui remporteront le jackpot en explorant la filière Thorium les Européens et les Français particulièrement sont trop engagés dans l’uranium les USA ne parlent plus de nucléaire

à moins que ce ne soient les norvégiens avec un Mox Thorium qui permettrait de résoudre le problème des déchets de plutonium …

http://www.thegwpf.org/thorium-tests-norway/

48.  pecqror | 28/06/2013 @ 14:35 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#47),

Certaines centrales ont été conçues pour fonctionner avec 100 % de MOX : le réacteur pressurisé européen (EPR) à la centrale nucléaire de Flamanville, en France, ou bien la centrale nucléaire de Palo Verde, aux États-Unis. L’EPR moxé permettrait une consommation nette de plutonium, avec toutefois comme conséquence un accroissement des quantités produites d’actinides mineurs (américium, neptunium et curium). En première approximation, on peut considérer qu’une tranche EPR moxé à 100 % serait susceptible de consommer environ 3 tonnes de plutonium par an12.