Les prophéties d’Al Gore … quelques années plus tard.

Article aimablement transmis par Prosper Lambert. Publié par Scaletrans.

Réchauffement climatique : les prédictions d’Al Gore… et la réalité.

Al Gore, gourou auto-proclamé du réchauffement climatique, et un groupe de soi-disant «climatologues » sont dans le pétrin, et pas qu’un peu !
The New American. Par Alex Newman. Mercredi 18 décembre 2013, 15h52.

En 2007, 2008 et 2009, Gore prévenait [1] publiquement, très hystériquement, qu’ « il n’y aurait plus de glace » au pôle Nord d’ici 2013 environ en raison du présumé « réchauffement climatique d’origine humaine ». En se référant aux experts du « climat », la BBC, financée par le gouvernement, attisa l’hystérie collective avec un article aujourd’hui embarrassant, dont le titre était : « Des étés arctiques sans glace “avant 2013” [2]. » D’autres médias officiels relayèrent la même information. Eh bien, 2013 est sur sa fin, et à l’inverse des « prédictions » [3] alarmantes d’Al Gore et de ce que les critiques ont appelé « la secte de la fin du monde », les dernières données satellite [4] montrent qu’en Arctique, la glace a en fait augmenté de 50 % par rapport aux niveaux de 2012. Et même, en octobre, les niveaux de glace se sont accrus à une vitesse telle [5] que c’est la plus rapide qu’on ait enregistré depuis les premiers relevés en 1979.

Les experts prévoient que cette hausse va se poursuivre dans les années à venir, et laissent les catastrophistes du réchauffement mondial se débattre comme de beaux diables dans des explications pour se sauver la face – et pour ranimer une hystérie climatique qui fond à vue d’oeil. Pendant ce temps, en septembre, le niveau de glace de l’Antarctique a enregistré une hausse record pour la deuxième année de suite [6]. À l’heure actuelle, bien sûr, quasiment tous ceux qui ont suivi les informations au sujet du « réchauffement climatique » – aujourd’hui plus communément appelé « changement climatique » eu égard aux relations avec le public – savent aussi que les températures du globe n’ont pas augmenté depuis environ 17 ans [7]. L'impressionnante absence de réchauffement a démoli l’ensemble des 73 « modèles climatiques » dont l’ONU s’est servi pour mettre en avant ses théories controversées.

Cela dit, selon les prédictions et autres théories fumeuses d’Al Gore et du reste des catastrophistes, rien de tout cela n’aurait dû se produire. Il y a cinq ans, devant un public allemand, Al Gore, qu’on surnomme parfois avec ironie « Goracle », soutenait que « la calotte glacière du Nord polarisé (sic) disparaîtra en entier dans cinq ans ». Bien que la vidéo d’origine de cette prédiction, particulièrement ratée, semble avoir été supprimée d’internet, des bloggers du parti conservateur ont réussi à retrouver les mêmes images [8] provenant d’autres sources. « Cinq ans, Al Gore insiste encore, c’est le laps de temps que ça prendra, on pense, avant qu’elle ne disparaisse. »

L'’année suivante, Al Gore fit les mêmes déclarations à un sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague [9]. « Certains modèles suggèrent qu’il y a 50 % de chances qu’il n’y ait plus de glace, pendant certains mois d’été, sur l’ensemble de la calotte glacière du pôle Nord d’ici les cinq à sept années à venir », affirme Al Gore en 2009. « Nous verrons bien. » En effet, cette prédiction, fausse, semble être à côté de la plaque, et c’est un euphémisme ; mais ni la presse officielle ni Al Gore ne semblent vouloir que le reste du monde ne l’apprenne.

En toute franchise, Al Gore n’était pas, loin s’en faut, le seul militant hystérique catastrophiste à se couvrir de ridicule. En décembre 2007, la BBC signala de prétendues « études de modélisation » qui étaient censées indiquer qu’ « il pourrait ne plus y avoir de glace en été dans les eaux du pôle Nord d’ici cinq à six ans à peine ». De facon incroyable, certains des soi-disant « experts » ont même soutenu que ça pourrait arriver avant ; en se basant sur des calculs effectués par des « superordinateurs » qui, selon la BBC, « participent aux recherches standard en climatologie ces dernières années ». « Notre prévision de 2013 de la disparition de la glace en été ne tient pas compte des relevés minimums de 2005 et 2007 », a déclaré le Professeur Wieslaw Maslowski, présenté comme chercheur de l’Ecole Navale, qui a travaillé avec des collègues de la NASA à l’invention des prévisions aujourd’hui sérieusement discréditées concernant la glace polaire. « À partir de là, on peut débattre du fait que peut-être (sic) nos prévisions de 2013 sont trop prudentes. » D’autres « experts » cités dans l’article de la BBC partagent le même délire.

Cependant, dans le monde réel, des preuves scientifiques qui anéantissent les théories du réchauffement climatique prônées par Al Gore, l’ONU et les climatologues payés par le gouvernement, continuent à grossir, en même temps que les calottes glacières des deux pôles. En Arctique, par exemple, les données obtenues par le satellite européen Cryosat indiquent environ 9 000 km³ de glace à la fin de la saison de la fonte 2013. En 2012, 03/01/14 " Réchauffement climatique" : les prédictions d’Al Gore… et la réalité. – certes une année basse, le volume total s’élevait à environ 6 000 km³ – quelques 50 % de moins que le total de 2013. Les ours polaires ne se sont jamais aussi bien portés non plus.

Dans tout l’hémisphère Sud, les données se révèlent encore plus dévastatrices à l’encontre des prétendus « climatologues » et de ce qu’ils appellent leur « cause », dans les emails profondément embarrassants du ClimateGate [10]. D’abord, les chiffres de 2012 indiquent un niveau record de couverture de glace – plus important à chaque endroit depuis qu’on a commencé à tenir les statistiques en 1978. On a établi un nouveau record cette année : en septembre, la glace couvrait plus de 19,5 millions km² de l’océan Antarctique. Et pendant ce temps, partout dans le monde, des records de basses températures continuent de ridiculiser les théories du « réchauffement climatique ». Bien que cela soit anecdotique, évidemment, Le Caire, en Égypte, a vu ses premiers flocons de neige depuis plus de 100 ans [11]. Aux États-Unis, il y a eu des centaines de nouveaux records [12] de basses températures et de chutes de neige. Étrange retournement de situation : certains climatologues ont alors commencé à affirmer que les températures glaciales étaient en fait autant de preuves du « réchauffement climatique ».

Pour expliquer l’absence de réchauffement des dix-sept dernières années, universellement reconnue, au mépris des théories climatiques de l’ONU, les « climatologues » subventionnés par le gouvernement et l’ONU ont de plus vendu l’idée de ce que leurs détracteurs nomment la théorie « L’Océan a mangé mon réchauffement climatique ». L’ONU, soumise à une forte pression politique exercée par l’administration Obama et celle d’autres gouvernements [13], a suivi cette théorie, malgré le manque de preuves observables pour signaler que les profondeurs marines absorberaient en fait le réchauffement climatique prédit par elle-même. L’ONU apparaît de plus en plus déconnectée de la réalité [14] aux yeux des scientifiques indépendants, en affirmant dans son dernier rapport être certaine à 95 % [15] que les émissions de dioxyde de carbone générées par l’humain étaient responsables de la hausse des températures. Ces affirmations, aujourd’hui largement
ridiculisées partout dans le monde, ont été lancées bien que l’absence de réchauffement climatique depuis les dix-sept dernières années ait discrédité absolument tous les modèles informatiques. Plusieurs experts prévoient même un refroidissement mondial [16].

Les meilleurs experts et scientifiques du monde – même ceux, nombreux, qui ont collaboré au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de l’ONU – ont raillé l’équipe mondiale et ont discrédité leur rapport sur le « climat » [17]. Plusieurs gouvernements et dictateurs, cependant, continuent à jouer le jeu, jeu que certains experts appellent la « comédie » ou le « canular » du climat, principalement à cause de primes qui en dépendent et des fonds publics qui aident à perpétuer ce catastrophisme injustifié. Pour les dictateurs du tiers monde, le but semble de s’assurer des milliers de milliards de dollars qui viennent des contribuables occidentaux [18] sous le prétexte de réparations « climatiques » et de « justice ». Pour les gouvernements des pays plus riches, le but paraît être celui de la taxe carbone et celui d’une politique « climatique » mondiale avec des pouvoirs sans précédent sur l’humanité [19]. Réunis à Varsovie pour le dernier
sommet du climat de l’ONU, alors que la « science » derrière les théories sur le réchauffement climatique implosait [20], les membres de ces régimes se mirent d’accord pour finaliser un traité avant 2015 sur le climat dans le monde [21].

Les sondages montrent que malgré les centaines de millions de dollars du contribuable gaspillés en faveur de l’alarmisme pro-réchauffement climatique, le public américain refuse toujours majoritairement ces théories de réchauffement à cause des activités humaines, théories mises en avant par l’ONU et ses alliés, de plus en plus discrédités. Un sondage Rasmussen fait en septembre sur un échantillon d’électeurs éventuels trouve [22], par exemple, que seuls 43 % des votants éventuels croient que le prétendu « réchauffement climatique » est dû aux activités humaines. À peu près le même nombre croit qu’il ne l’est pas.

Malgré des attaques malveillantes et des menaces – certaines furent dévoilées dans le scandale du ClimateGate [23] – les scientifiques quittent de plus en plus le navire du naufrage « climatique » [24]. Et même certains gouvernements, des plus importants, travaillent à contenir ce catastrophisme incontrôlable, comme par exemple les autorités australiennes qui connurent une victoire électorale écrasante un peu plus tôt cette année, en promettant de libérer la nation de la « taxe carbone » [25] tout en supprimant une grande partie de la force de la théorie du « réchauffement climatique » subventionné par le contribuable. Des demandes pour poursuivre en justice « les impostures » des « climatologues » se font aussi entendre.

Jusqu’ici, malgré la surmédiatisation des absurdités d’il y a cinq ans, la presse officielle n’a pas réussi à informer son lectorat en diminution que les affirmations d’Al Gore et de ses compagnons catastrophistes se sont révélées honteusement fausses. De plus, aucune excuse n’est venue de la part d’Al Gore, aucun des « scientifiques » qui ont émis ces prédictions ridicules ne s’est excusé ni n’a perdu son poste, payé par le contribuable. En fait, c’est presque incroyable, les médias officiels répètent comme des perroquets [26] de nouvelles affirmations provenant des mêmes experts déjà discrédités qui indiquent qu’« il n’y aura plus de glace » en Arctique d’ici 2016.

Source

– – – –
Notes
[1] http://pjmedia.com/eddriscoll/2013/12/14/yet-another-final-countdown-expires/
[2] http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/7139797.stm
[3] http://www.thegatewaypundit.com/2013/12/five-years-ago-today-al-gore-predicted-the-north-pole-will-be-ice-freein-
5-years/
[4] http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-25383373
[5] http://www.dailytech.com/Sea+Ice+Growing+at+Fastest+Pace+on+Record/article13385.htm
[6] http://www.washingtonpost.com/blogs/capital-weather-gang/wp/2013/09/23/antarctic-sea-ice-hit-35-yearrecord-
high-saturday/
[7] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/13212-global-climate-warming-stopped-15-years-ago-ukmet-
office-admits
[8] http://pjmedia.com/eddriscoll/2013/12/14/yet-another-final-countdown-expires/
[9] http://thenewamerican.com/world-news/europe/item/8522-cheers-and-jeers-at-copenhagen%E2%80%99sclimate-
conference
[10] http://thenewamerican.com/search?q=climategate
[11] http://www.latimes.com/world/worldnow/la-fg-wn-snow-israel-egypt-20131213,0,1691393.
story#axzz2nMzV6vMp
[12] http://wattsupwiththat.com/2013/12/13/over-2000-cold-and-snow-records-set-in-the-usa-this-past-week/
[13] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16599-obama-allies-tell-un-to-cover-for-lack-of-globalwarming
[14] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16643-top-scientists-slam-and-ridicule-un-ipcc-climatereport
[15] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16637-despite-lack-of-global-warming-un-sure-humanity-isto-
blame
[16] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16372-climate-theories-crumble-as-data-and-expertssuggest-
global-cooling
[17] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16643-top-scientists-slam-and-ridicule-un-ipcc-climatereport
[18] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16987-at-un-summit-poorer-regimes-demand-trillions-in03/
01/14 " Réchauffement climatique" : les prédictions d’Al Gore… et la réalité. – scaletrans@gmail.com – Gmail
https://mail.google.com/mail/?tab=wm#inbox/143587f2431f420f 4/4
climate-loot
[19] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16763-un-carbon-regime-would-devastate-humanity
[20] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16372-climate-theories-crumble-as-data-and-expertssuggest-
global-cooling
[21] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/17026-un-climate-summit-reaches-deal-for-radical-treatyby-
2015
[22] http://news.heartland.org/newspaper-article/2013/09/03/poll-most-people-dont-blame-humans-global-warming
[23] http://thenewamerican.com/search?q=climategate
[24] http://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2013/11/20/the-latest-meteorologist-survey-destroys-the-globalwarming-
climate-consensus/
[25] http://thenewamerican.com/tech/environment/item/16940-australia-rejects-un-socialism-masquerading-asenvironmentalism
[26] http://www.theguardian.com/environment/earth-insight/2013/dec/09/us-navy-arctic-sea-ice-2016-melt

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

87 Comments     Poster votre commentaire »

51.  JG2433 | 7/01/2014 @ 8:40 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#49),

on n’en ressort jamais vivant

« La vie est une maladie sexuellement transmissible constamment mortelle » :roll:

52.  Bob | 7/01/2014 @ 10:17 Répondre à ce commentaire

Bousquet de Rouvex (#50),
Je suis bien d’accord, l’écriture c’est l’homme.
Je ne voulais pas être trop méchant.

53.  Bousquet de Rouvex | 7/01/2014 @ 10:47 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#48),

Or un proverbe arabe dit: Si tu veux te facher avec ton voisin, parle lui de religion.

Surtout si vous êtes Irakien Sunnite et que votre voisin est Chiite (ou inversement)…

54.  pastilleverte | 7/01/2014 @ 12:00 Répondre à ce commentaire

Bousquet de Rouvex (#53),
Entre Hezbollah et Al Quaida, même choix version orientaliste qu’entre la peste et le choléra (ou entre Charybde et Scylla… orthographe comprise…)

55.  Bousquet de Rouvex | 7/01/2014 @ 17:46 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#54), Vous, vous n’hésitez pas à vous fâcher avec les deux !!!

56.  Clem | 7/01/2014 @ 18:46 Répondre à ce commentaire

On aurait aimé que gervais revienne étayer un peu ses propos, et réponde à quelques questions sur le fond (auquel il prétendait être attaché).
(Peut-être que finalement il n’était qu’un troll de plus, comme on en a connu pas mal, disparaissant après un ou deux messages…)

57.  Scaletrans | 7/01/2014 @ 20:54 Répondre à ce commentaire

Clem (#56),

Mais on en a eu de meilleurs 😈

58.  Bob | 7/01/2014 @ 22:57 Répondre à ce commentaire

Scaletrans (#57),
Celui-ci était très bon : le « forçage radioactif » (de 1,5W/m2) et la bombe d’hiroshima, il fallait quand même le faire.

59.  Bob | 7/01/2014 @ 23:08 Répondre à ce commentaire

O tempora o mores !
Les USA sous le coup du « polar vortex » :

60.  acpp | 8/01/2014 @ 9:52 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#43),

Puis-je vous rappeler que le kelvin (symbole K) est l’unité ISO du système de température thermodynamique.

61.  issartier | 8/01/2014 @ 10:16 Répondre à ce commentaire

Gervais a raison : Si Allègre n’était pas le seul à mentir, comme Al Gore il se serait acheté une propriété de 13 millions sans risque de la retrouver sous 6 mètres d’eau, avec l’argent dont l’inonde EDF et d’autres…

62.  issartier | 8/01/2014 @ 10:42 Répondre à ce commentaire

La complication vient du fait que les prêtres de l’église éscrologique sont tous des ayatollahs!

63.  Bob | 8/01/2014 @ 10:46 Répondre à ce commentaire

issartier (#61),

Si Allègre n’était pas le seul à mentir,

Hum, Allègre me semble en bonne compagnie. Et il en manque beaucoup sur cette liste

64.  pastilleverte | 8/01/2014 @ 14:47 Répondre à ce commentaire

acpp (#60),
vous « puis-je ez », je ne suis qu’un ignare du point de vue scientifique, et je l’assume.
Merci de la précision.

65.  pastilleverte | 8/01/2014 @ 14:49 Répondre à ce commentaire

Bob (#63),
jacques Duran y est bien… 🙂

66.  Bob | 8/01/2014 @ 15:27 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#65),
Avec beaucoup d’autres.

67.  yvesdemars | 8/01/2014 @ 15:35 Répondre à ce commentaire

Bob (#66),

mais il manque à vue de nez Roy Spencer et Judith Curry, de même que Pielke Sr et Jr

68.  Bob | 8/01/2014 @ 16:04 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#67),
Oui. Pas plus que John Christy. il faudrait corriger.

C'est un peu délicat car les Pielke, p;ar exemple, sont plutôt des climato-critiques que sceptiques comme beaucoup d'autres de la liste.

69.  MichelLN35 | 8/01/2014 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

Bob (#66),
yvesdemars (#67),

J’en ai trouvé à peu près une centaine d’assez importants qui manque.

Les principaux : Lüning et Vahrenholt ; Gerlich et Tscheuschner ;
Claes Johnson, Postma, Daly, Scafetta, Tatersal (Hochey schtick), Monckton, Jo Nova, David Evans (?), Allan McRay, Salby, Kittagawa, Lon Hocker, Pierre Gosselin, McKitrick, A. Watts, Wegman, Loehle, Massen, Friis Christensen, Will Alexander, Michael Crichton, Lomborg.

et en France, les lanceurs d’alerte, P. Kohler, JP Croizé, V Anger, I. Gran, J. Cambre, S Brunel, Gérondeau, JC Merlin, B Van Vliet Lanoe, A Legendre, H Arezki et tant d’autres qu’il faut garder en mémoire.

70.  yvesdemars | 9/01/2014 @ 14:26 Répondre à ce commentaire

Bob (#68),

les Pielke père et fils sont catalogués lukewarmers par WUWT. Notamment le père croit à l’influence des activités humaines sur le climat mais considère l’impact de l’usage des sols ou des suies sous évalué par le GIEC au profit du seul CO2 ..

quant au fils il conteste l’impact négatif du réchauffement et notamment son influence sur les évènements extrêmes et sur ce point les faits lui donnent raison et pourtant les politicards de l’outre-Atlantique ignorent superbement ces réalités ( Obama ou Kerry notamment).

Lomborg est dans la même catégorie

71.  Bob | 9/01/2014 @ 15:55 Répondre à ce commentaire

yvesdemars (#70),
Toutafé !

72.  miniTAX | 9/01/2014 @ 17:05 Répondre à ce commentaire

Al Gore, c’est aussi l’hystérie sur le mont Kilimanjaro, reprise en choeur par les bigots réchauffistes en France. Il lui avait consacré tout un scénar dans Une Vérité qui Dérange (‘savez, le film où « tout ce que dit Al Gore est exact », dixit l’inénarrable Jouzel), en affirmant sans même utiliser le conditionnel : « avant dix ans, ce sera fini de la neige du Kilimanjaro » (Within the decade, there will be no more snows of Kilimanjaro).

Pour un symbole du réchauffement climatique, le Kilimanjaro est pourtant définitivement passé sous le radar de la FARCE, devinez pourquoi…

73.  Nicias | 9/01/2014 @ 17:17 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#72),

Pas tout à fait.
Dans le rapport du groupe 2 de l’AR5 on attribue toujours la fonte des glaciers de l’Afrique de l’Est au changement climatique (probablement la déforestation mais je n’ai vu que la synthèse qui est très floue).

74.  Hacène | 9/01/2014 @ 18:58 Répondre à ce commentaire

Nicias (#73),
Comme l’influence humaine est attribuée au réchauffement d’après-guerre, il doit donc y avoir un effet rétroactif expliquant les pertes de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle. 😀

Source PNUE (UNEP)

75.  The Fritz | 9/01/2014 @ 19:03 Répondre à ce commentaire

Hacène (#74),
Comme l’influence humaine est attribuée au réchauffement d’après-guerre
——————————-
Ne serait-ce pas le contraire , où est-ce que je pédale dans la choucroute ?

76.  Hacène | 9/01/2014 @ 19:18 Répondre à ce commentaire

The Fritz (#75),
L’influence humaine serait un attribut du second réchauffement du XXe siècle, en aucun cas du premier.
Pour moins d’incompréhension de la part des lecteurs, j’aurais mieux fait d’écrire « Si l’influence humaine caractérise le réchauffement d’après-guerre, il doit donc etc. » Bon, vous aviez compris, tout de même…

77.  mathurine | 9/01/2014 @ 22:46 Répondre à ce commentaire

http://www.ouest-france.fr/le-.....us-1763405
http://www.ouest-france.fr/con.....-9-1839319 J’avais raté cela……..

78.  Bob | 9/01/2014 @ 23:52 Répondre à ce commentaire

mathurine (#77),
Pauvres gosses !

Il serait peut-être temps que Jouz fasse comme Michael Mann (contraint et forcé) et qu’il finisse par corriger les textes qui lui attribuent systématiquement le prix nobel de la paix dont il n’est absolument pas détenteur, comme l’a confirmé officiellement le comité Nobel.
C’est le GIEC et Al Gore qui l’ont eu. Pas les membres du GIEC.
Pas plus que nous mêmes en tant qu’Européens…

79.  Jojobargeot | 10/01/2014 @ 9:56 Répondre à ce commentaire

mathurine (#77), « climatologue de haut-rang » doit en réalité se lire: « Escroc de bas-étage », traduction de la novlangue réchauffiste en français.

Dommage qu’on ne puisse réagir à cet article brûlot propagandiste et rappeler à l’ordre le journaleux de service sur le mensonge colporté du prix Nobel de Môssieur J.Jouzel.

80.  DURAMEN 45 | 10/01/2014 @ 10:19 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#79), Pourquoi ne pas envoyer à ce journaliste peu et mal informé, quelques petits tableaux des températures depuis 1998 ? Sans oublier la directrice de l’Établissement… Un gentil courriel, bien poli, touça et touça…ça se laisse lire…
Duramen

81.  Murps | 10/01/2014 @ 14:35 Répondre à ce commentaire

DURAMEN 45 (#80), on peut dire que si j’étais en poste dans l’établissement on m’aurait entendu ruer dans les brancards.
En plus le journaleux aurait pu utiliser le terme « Proviseur » plutôt que Directeur…

82.  MichelLN35 | 10/01/2014 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

Murps (#81),

Il s’agit d’un établissement privé et je ne suis pas sûr que le terme de « proviseur » soit approprié voir autorisé.

DURAMEN 45 (#80), comme vous avez pu le voir il y a un site du journal et même, il y avait un blog où j’ai fait mes premières armes au début des années 2000. Donc il doit être possible de faire passer un message. je ne sais s’il sera diffusé mais on peut le tenter au moins.

83.  Bob | 10/01/2014 @ 19:00 Répondre à ce commentaire

Jouz ne fait pas que parler au petits…
Il est aussi le Mr Climat du COP21 Paris. qu’il présente comme un défi pour la France. Pour lui peut-être. Pour la France , on espère que ce n’est pas le cas. Sinon on est mal barré.

Voir par exemple la Chine et et l’Allemagne qui ont bien l’air de se foutre du CO2 comme de l’an 40.

Jouz va finir par avoir une extinction de voix.
Et il est encore présenté par le copain de service à l’UBO (Univ Brest) comme collectivement récipiendaire du prix Nobel de la Paix… Ce qui est toujours aussi faux.
Sauf à imaginer que vous soyez tous collectivement récipiendaires du Prix Nobel de la Paix décerné à l’Europe…

84.  The Fritz | 10/01/2014 @ 20:01 Répondre à ce commentaire

Bob (#83),
Jouz ne fait pas que parler au petits…
—————————
c’est aussi l’homme qui murmurait à l’oreille des ânes ; il y en a tellement qui sont prêts à saisir la carotte

85.  Bob | 10/01/2014 @ 20:18 Répondre à ce commentaire

The Fritz (#84),
A l’UBO, les thésards ont baptisé ce genre de raout « la grande messe ».
Bien vu.
Car c’est bien une messe officiée par le grand prêtre de l’église de climastrologie.
Drôle d’époque, vraiment.

86.  AntonioSan | 10/01/2014 @ 21:20 Répondre à ce commentaire

Bob (#85), Peut etre devrions-nous saisir le Conseil d’Etat? 😉

The Fritz (#84), excellent!

87.  The Fritz | 11/01/2014 @ 12:39 Répondre à ce commentaire

c’est calme