Énergie et politiques du climat

Pour discuter de nos vaillants efforts afin de décarboner l’économie.


Le rapport de l’académie des technologies sur la réglementation thermique 2012.


Ils sont contre les éoliennes :

Le site de l’EPAW, Plateforme européenne contre l’éolien industriel.

Stop these things (Australie, eng),  » We’re not here to debate the wind industry, we’re here TO DESTROY IT ! »

Le Plan Climat de Nicolas H.

 

 

4 753 Comments     Poster votre commentaire »

4651.  jdrien | 22/01/2020 @ 12:50 Répondre à ce commentaire

Les pécheurs se mobilisent contre l’éolien en mer:

L’éolien en mer va ruiner la pêche côtière

4652.  papijo | 23/01/2020 @ 9:54 Répondre à ce commentaire

Une initiative intéressante en Allemagne signalée par EIKE. Une pétition qui a déjà recueilli plus de 25000 signatures (reste une dizaine de jours jusqu’à la date de clôture au 31 janvier) va être envoyée à tous les députés du parlement
Texte de la pétition et traduction

4653.  douar | 23/01/2020 @ 10:10 Répondre à ce commentaire

Une chronique de Brice Couturier intéressante (comme souvent), hier sur France Culture.

4654.  Pigouille | 23/01/2020 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

papijo (#4652), superbe initiative. smile

4655.  Pigouille | 23/01/2020 @ 16:19 Répondre à ce commentaire

douar (#4653), et Joel kotkin excellent!
https://quillette.com/2020/01/09/the-growth-dilemma/

4656.  JG2433 | 23/01/2020 @ 17:08 Répondre à ce commentaire

Le Président Macron serait-il réellement sceptique sur le développement de l’éolien en France ?
Et suffisamment convaincu pour nous en épargner les inepties ?

Lors d’une récente table-ronde consacrée à l’écologie, Emmanuel Macron en  exprimant son scepticisme sur le développement de l’éolien terrestre en France a pris ainsi acte de l’erreur de ce  projet actuel de  la   PPE. Il a déclaré « Soyons lucides : la capacité à développer massivement l’éolien terrestre est réduite ». Il a ajouté « le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir dans notre pays » et estimé « qu’on ne peut pas imposer l’éolien d’en haut. »

https://tinyurl.com/va2a2tq

4657.  douar | 23/01/2020 @ 17:12 Répondre à ce commentaire

JG2433 (#4656),
Eolien terrestre, mais pas Offshore.
Subtil.

4658.  JG2433 | 23/01/2020 @ 17:42 Répondre à ce commentaire

douar (#4657),
J’avais remarqué, en effet.
D’autant plus que, dans le cas de l’offshore, l’arnaque n’est-elle pas connue pour être… « plus pire » ? unknw

4659.  jdrien | 23/01/2020 @ 18:24 Répondre à ce commentaire

douar (#4657), JG2433 (#4658), voir #4651

4660.  papijo | 23/01/2020 @ 21:42 Répondre à ce commentaire

Les avions électriques très prometteurs …
Un des projets les plus avancés qui devait être présenté au Bourget cette année parti en fumée … la faute aux batteries (les batteries n’étaient pas à l’intérieur de l’avion, il s’agissait de batteries externes pour tests). La bonne nouvelle: pas de victimes !
Lien: (traduction de l’article de ing.dk)

4661.  Murps | 23/01/2020 @ 22:15 Répondre à ce commentaire

papijo (#4660), je crois qu’on avait parlé ici même de ce zinc, et que les performances sur le papier semblaient exagérément optimistes…
De là à se dire que l’accident tombe à pic, il y a un pas que je ne franchirais pas tant que je n’aurais pas plus d’infos…
search

4662.  BenHague | 23/01/2020 @ 23:42 Répondre à ce commentaire

papijo (#4660),
Merci pour le moment de rigolade

4663.  ppm451 | 23/01/2020 @ 23:48 Répondre à ce commentaire

Murps (#4661),
Je découvre ; cela m’étonnerait qu’il y ait malveillance, qui aurait intérêt ? c’est juste l’adéquation entre une réserve d’énergie inhabituelle (les batteries), des moteurs de bonne puissance et faible poids/volume, et des formes choisies pour réduire la résistance à l’avancement. Donc que du travail intellectuel pour assembler tout cela (pas vraiment de saut techno majeur), mais avec toujours cette grosse limitation de la densité énergétique des accus, par rapport au pétrole. Je ne vois pas qui ce projet pourrait gêner, au contraire les concurrents potentiels doivent être très contents qu’un Aventurier essuie les plâtres, pour se lancer derrière, au cas où laugh
D’après ce que j’ai compris, les concepteurs estiment que la flotte des avions de petites capacité est vieillissante, et qu’il y a un coup à jouer dans les années qui viennent.
Peut-être.

4664.  volauvent | 24/01/2020 @ 9:29 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4663),

Cela pue l’attrape gogo: site internet somptueux, pas de détails….

Une démarche réaliste serait de faire voler l’avion avec des moteurs classiques pour tester sa faisabilité aéronautique. Or il semble qu’ils ne l’ont pas fait.

Les performances semblent complètement farfelues avec du LI ION. Peut être font ils ce projet pour anticiper des progrès dans les batteries, qui viendront ou pas. En attendant, ils vont pomper du fric et vivre confortablement avec.

4665.  papijo | 24/01/2020 @ 9:36 Répondre à ce commentaire

Les joies des énergies vertes et de l’abandon des fossiles !
Le rationnement de l’électricité est en vue en Australie, pays qui a sans doute les plus grandes réserves de charbon à ciel ouvert du monde (et qui ferme ses centrales fossiles) et les plus grandes réserves d’uranium (et interdit la construction de centrales nucléaires sur son sol). Le gouvernement australien a demandé hier aux habitants de Sydney de limiter leur consommation de courant entre 16 heures et 20 heures alors que les températures atteignaient 42°C .

Là-bas, les pics de consommation sont les après-midi d’été à cause de la climatisation, et les jours sans vent … il fait chaud ! Chez nous ce sera les soirs d’hiver sans vent également (et en plus sans soleil !). Ah, la décroissance heureuse ..
Source: Jo Nova et traduction
.

4666.  joletaxi | 24/01/2020 @ 10:20 Répondre à ce commentaire

papijo (#4665),

bah, les renouvelables sont dans le vent…
entendu ce matin dans le poste(europe 1 qui lave plus vert que vert)
la France est très en retard sur le offshore
une seule mega éolienne en mer produit autant qu’un champ d’éoliennes terrestres, et la grosse commission de Von Machin prévoit 30,50 % de renouvelable en 2050
bien sur il y a des grincheux pour contester mais le gouvernement, courageusement, avec fermeté, détermination(difficile de faire une zad en mer) compte bien passer en force.
pas un mot sur les rapports nombreux,y compris du gouvernement, sur les petits problèmes …
Faudra bien un jour … ben non, on ira jusqu’au bout, comme pour l’agriculture, l’automobile ,etc
quel monde bizarre…

4667.  ppm451 | 24/01/2020 @ 11:47 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#4666), Monde bizarre, ou intérêts divergents selon que l’on est décideur élu, ou gilet-jaune payeur de taxes ?

volauvent (#4664),
salut volauvent, bah, ils s’amusent bien ; moi si on me file des crédits, je met une cravate et leur fait un truc terrible . Tiens, si les écolos me filaient quelques millions prélevés sur les taxes carbone, je leur dessine un avion futuriste garanti Carbon-Friendly, et je monte une boîte de promenade à couillons façon aéronautique, pour les bobos.
Tiens. Ça me donne des idées.

4668.  volauvent | 24/01/2020 @ 20:15 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4667),

C’est du joli! C’était vous les avions renifleurs?

4669.  Murps | 24/01/2020 @ 22:49 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4663), à propos de l’avion « Alice », ce n’est pas sur skyfall.fr qu’on en a parlé.
Mais jetez donc un coup d’oeil sur ces commentaires de 2017 :
https://www.aerobuzz.fr/breves-aviation-generale/alice-commuter-electrique-de-neuf-places/

1000 km à 440 km/h = 2h 16mn.
980 Kwh / 2h 16mn = 431 Kw de puissance consommée maximum.
431 Kw / 0.736 = 585 Cv
Je ne compte évidemment pas le rendement, le roulage, la réserve de sécurité, etc…
Ce qui nous fait un avion de 5,9 tonnes qui vole à 440 Km/h avec moins de 585 CV !!!
Grande prouesse technique ou utopie d’une start-up qui ne sais pas compter ? Ou qui veut juste lever des fonds…
Arrêtons les annonces non vérifiées et fantaisistes.

ou bien

Tout à fait d’accord Charles !
Ce que nous voyons ici ressemble juste à un avant projet de designer. Quand les ingénieurs calculs structurels vont mettre la main dedans, ça va moins rigoler. Par exemple les efforts amené par les moteurs en bouts d’ailes (propulsion, torsion, inerties) rapportés aux emplantures sont énormes et vont imposer une structure lourde et incompatible d’ailes à grand allongement et fines => pas crédible du tout en l’état !

Moi je vois bien une possibilité d’espèce d’incendie diplomatique… Quelque chose qui permette de justifier l’échec d’un projet qui part sur des base fantaisistes.

4670.  ppm451 | 24/01/2020 @ 23:13 Répondre à ce commentaire

On est d’accord ! c’est ce à quoi j’avais pensé après avoir écris mon commentaire : l’incendie pourrait venir non pas d’un concurrent ou de l’extérieur (on ne voit pas trop de raisons), mais bien de l’équipe conceptrice, parce qu’elle se rend compte que le bluff devient difficile à maintenir ! je suis d’accord avec les commentaires, les moteurs en bout d’aile, c’est joli et ça met une petite touche d’innovation, mais mécaniquement ça ne tient pas la route : ça apporte un couple terrible à l’emplanture (jonction de l’aile au fuselage), les risques de torsions et vibrations sont amplifiés par la finesse de l’aile, et pire que tout, si un des moteurs tombe en panne, il faut impérativement arrêter l’autre opposé, sous peine de partir en tonneau ! voila pourquoi on met les moteurs le plus près possible du fuselage, un seul peu continuer à tirer l’avion.
En effet, on dirait que ces innovateurs se sont fait plaisir (il y avait peut-être un peu de blé et autres subventions à récolter à droite à gauche) -et aussi chez lez écolos-, mais ils ont dû se rendre compte qu’au moment de passer aux choses sérieuses, les limites physiques allaient les rappeler à plus de réalité… et hop, le li-ion, c’est assez instable smile

4671.  Bernnard | 25/01/2020 @ 11:45 Répondre à ce commentaire

Il va falloir atterrir !
Les batteries, pour alimenter les moteurs électriques, seront toujours loin d’avoir une densité énergétique comparable au kérosène. Une des raisons, et elle est incontournable, est qu’une batterie comporte le carburant et le comburant (en termes chimiques : le réducteur et l’oxydant}, alors qu’un aéronef actuel puise son comburant dans l’air dans lequel il évolue.

4672.  Murps | 25/01/2020 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

Ce que je trouve particulièrement malsain encore une fois, c’est que pas un journalope n’a eu l’idée de donner un avis dans ce sens.
Nous n’avons droit qu’à des petits entrefilets sur les possibilités théoriques de cet avion, comme si les journalistes travaillaient pour l’entreprise et en faisaient la communication.
Pas une question désagréable, pas une seule réflexion sur les limites physiques du problème.

Et évidemment pas un seul mot de la pseudo-presse française sur l’incendie du bidule.
https://www.facebook.com/eNewsAZ/videos/722278014963205/

On ne présente que ce qui DOIT marcher, entretenant ainsi l’idée que l’avion électrique ce n’est pas pour demain mais pour maintenant.

4673.  ppm451 | 25/01/2020 @ 13:03 Répondre à ce commentaire

Hélas ! cette histoire va dans le sens de l’idéologie en cours (l’électricité, les éoliennes c’est bien, donc les avions électriques c’est bien, d’ailleurs cela y ressemble), et les journalistes ne réfléchissent pas plus. Sur le site du bidule, on voit la liste de tous les organismes qui se sont commis dans cette Aventure. Cela laisse rêveur.

4674.  jdrien | 25/01/2020 @ 13:17 Répondre à ce commentaire

Bernnard (#4671), à quand une taxe sur l’oxygène de l’air consom smile mée gratuitement par les moteurs thermiques?

4675.  Murps | 25/01/2020 @ 14:14 Répondre à ce commentaire

jdrien (#4674), ben… il y a déjà la taxe carbone, la TIPP, les tests anti-pollution et la vignette Crit’Air, vous trouvez que c’est insuffisant ??
Remarquez…
pardon

4676.  the fritz | 25/01/2020 @ 15:03 Répondre à ce commentaire

GWPF Newsletter 24/01/20

https://www.reuters.com/article/us-davos-meeting-merkel/merkel-urges-dialogue-between-skeptics-and-believers-to-tackle-climate-change-idUSKBN1ZM1ZY?utm_source=CCNet+Newsletter&utm_campaign=5b6e1a9288-EMAIL_CAMPAIGN_2020_01_24_02_51&utm_medium=email&utm_term=0_fe4b2f45ef-5b6e1a9288-36405437&mc_cid=5b6e1a9288&mc_eid=d434014ddb
Angela Merkel Urges Dialogue Between Skeptics And Believers To Tackle Climate Change

DAVOS, Switzerland (Reuters) – The world needs an open dialogue about climate change to heal the gap between sceptics and believers since time is running out to cut the emissions that drive global warming,

Un dialogue ouvert avec des gens qui croient que le RC est lié aux GES et qu’il faut faire vite pour arrêter ces émissions
Et tout cela vient de la bonne femme qui pollue le plus en Europe et pousse ses concitoyens de manifester pour la fermeture de Fessenheim
Jusqu’où va-t-on pousser la malhonnêteté de nos politiques

4677.  scaletrans | 25/01/2020 @ 15:44 Répondre à ce commentaire

Murps (#4669),
Dans le domaine de l’aviation légère (< 5.7 t), il y a eu tellement de charlatans qui ont réussi à pomper du pognon, que je n'ai jamais réussi à trouver des investisseurs sur un projet qui tenait la route (et qui la tiendrait toujours). Mais comment faire comprendre à des investisseurs des notions comme la qualité massique (Mv/Md) ou la qualité aérodynamique (Cfe) ? Alors que beaucoup de "spécialistes" issus de Supaéro ou autres sont incapables d'y réfléchir ?

4678.  ppm451 | 25/01/2020 @ 17:34 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4677),
pouvez-vous en dire un peu plus sur cet ancien projet ? cela doit être intéressant !

4679.  scaletrans | 25/01/2020 @ 18:26 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4678),
Il s’agit d’un 4/5 places 3 surfaces à hélice propulsive prévu pour croiser à 400 avec seulement 200 Hp. Une maquette au 1/6 était passée à la soufflerie de l’ESEM. Son dépouillement avait amené notre aérodynamicien (le concepteur de la voilure du Falcon 7X…) à modifier légèrement la voilure principale. Les fichiers de fabrication cellule étaient prêts, mais pas les investisseurs… Tout est sur mes disques durs… depuis 15 ans.

4680.  Pigouille | 25/01/2020 @ 18:29 Répondre à ce commentaire

the fritz (#4676), j’ai bien aimé l’emploi du mot believers.

4681.  Murps | 25/01/2020 @ 18:47 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4679), il n’a pas de batteries, ça intéresse moins de monde.
Maintenant, imaginez une version batterie et une version thermique…
La version batterie n’est pas obligée de voir le jour ou d’être rentable…
L’essentiel, c’est la viabilité de la cellule, non ?
smile

4682.  ppm451 | 25/01/2020 @ 19:01 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4679),
Ah oui, joli ! (que veut dire ‘3 surfaces’ ? une voilure principale, un stabilisateur d’empennage et une moustache à l’avant ?) pour atteindre cet objectif de vitesse avec cette puissance-moteur, vous avez dû soigner les formes, la surface mouillée et son état, pour réduire la trainée, déterminante pour la vitesse. Il ressemble à quoi ? Il y a un VariEze ou Long-EZ qui passe parfois à fond les manettes au-dessus de chez moi (avec un petit moteur bien bruyant), vous êtes dans ce style ?

4683.  scaletrans | 26/01/2020 @ 18:48 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4682),

Il ressemble, en plus petit bien sûr, au Piaggio Avanti. Les calculs de perfos ont été faits avec un Cfe de 3,4 pour mille. Divers moteurs ont été envisagés, il n’en existe pas d’idéal actuellement.

4684.  volauvent | 26/01/2020 @ 19:17 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4679),

DynAero MCR 4S

Cet avion développé par DynAero a effectué son premier vol en juin 2000. Son moteur de 100 cv (un Rotax 912S ou 914 ) ne consomme que 20 litres au cent et permet à l’avion d’emporter quatre personnes (pilotes compris). Les winglets et les volets hyper sustentateurs des ailes permettent des atterrissages et des décollages à partir de pistes courtes (200 à 300 m de long).

Je pense que ce type de performances est assez courant actuellement….Dynaero a fait faillite, mais d’autres savent faire…

https://sites.google.com/site/essai228/aviation-civile/avions-civils/avions-de-tourisme/dynaero-mcr-4s

4685.  volauvent | 26/01/2020 @ 19:23 Répondre à ce commentaire

volauvent (#4684),

https://www.automobile-propre.com/breves/crash-mortel-pour-lavion-electrique-de-siemens/
2 morts ici, et un vrai avion. C’est plus grave.

4686.  ppm451 | 26/01/2020 @ 20:08 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4683),
Un Cfe digne d’un planeur, bravo ! il faut réfléchir, pour atteindre une telle valeur…

4687.  scaletrans | 27/01/2020 @ 9:42 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4686),
Lors de la conception, nous nous sommes basés sur des chiffres (Md/Mv et Cfe) déjà démontrés par des appareils à hélice comme le MC 100 (Colomban) et un quadriplace américain Le White Lightning.

4688.  ardeche07 | 27/01/2020 @ 10:25 Répondre à ce commentaire

Belle synthèse, on est mal, très mal même :
https://www.youtube.com/watch?v=XYNQ3W60B8c

4689.  ppm451 | 27/01/2020 @ 12:03 Répondre à ce commentaire

ardeche07 (#4688),
la fin, à partir de la 30eme minute, est très intéressante pour comprendre la situation politico-économique, regardez et écoutez !

(le reste est bien, aussi. Aucun doute que l’on va vers des problèmes et coupures électriques ; on remerciera les écolos en temps voulu.)

4690.  scaletrans | 27/01/2020 @ 17:37 Répondre à ce commentaire

ppm451 (#4689),
C’est effectivement très inquiétant, d’autant plus qu’il n’y a pas eu de politique nucléaire depuis des décennies, à part le projet Astrid qui a été annulé. Vous comprenez, cela pouvait balayer l’un des principaux arguments des antis: les soi-disant déchets, lesquels représentent en fait des centaines d’années de réserves de combustible nucléaire.

4692.  scaletrans | 28/01/2020 @ 20:52 Répondre à ce commentaire

BenHague (#4691),
Dans le musée que j’anime, la collectivité locale propriétaire du site, avait trouvé très écolo-friendly d’ajouter 13 K€ de panneaux solaires qui n’ont jamais, et ne seront jamais branchés car trop éloignés. dash

4693.  Murps | 28/01/2020 @ 23:04 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4692), les éoliennes d’un eco-collège très récent du Var tournent à donf par grand vent, lmais pour rien car ce sont des démonstrateurs, non branchés au réseau.
http://cop21vidauban.eklablog.com/

Désolé…

4694.  Murps | 31/01/2020 @ 18:52 Répondre à ce commentaire

Dans tous les journaux.

La protection de l’environnement» justifie des atteintes à la «liberté d’entreprendre», selon le Conseil constitutionnel
Le Conseil justifie dans une décision inédite l’interdiction faite aux producteurs de pesticides français d’exporter vers des pays tiers des produits contenant des pesticides.

Le conseil constitutionnel sort clairement de ses prérogatives : il se substitue à la fois aux autorités sanitaires et à la justice.
Ensuite on se demande comment on va faire appliquer tout ça sachant que d’après certains écolos tous les produits contiennent des pesticides.

J’aimerais bien avoir l’avis des juristes et des constitutionnalistes, mais tout cela est un pas de plus vers une dictature environnementaliste.

4695.  courrier Nord | 1/02/2020 @ 8:43 Répondre à ce commentaire

Murps (#4669),

Il faut savoir que tous les avions à moteurs propulsifs sont horriblement bruyants car leurs helices battent de l air tubulent.
Celui ci , en plus du moteur arriere, en dehors des problemes de structure et d assymetrie deja mentionnés aurait brassé de l air en bout d aile là où la surpression de l’intrados rejoint la depression de l’extrados pour former les rotors de bout d’aile. Il y a de grandes chances pour que le bruit généré aurait ete infernal. Les moteurs sont en outre a la verticale des bords de la piste sur les petites surfaces ce qui est une garantie de soulever des gravillons et autres debris se retrouvant dans l helice arriere ou sur la piste. Les moteurs placés en bout d aile auraient tendance à les faire flechir vers le bas au roulage rapprochant les helices du sol.
Bref, a priori, pas grand chose de positif à attendre de ce vilain petit canard dont la meilleure place est au fond d’un placard

4696.  courrier Nord | 1/02/2020 @ 9:00 Répondre à ce commentaire

Murps (#4669),
Pour finir avec cette histoire d’avion on pourrait noter les problemes pratiques de pilotage . Le moindre exces d assiette au decollage ou à l atterrissage se soldera par la destruction du moteur arriere, et le moindre coup de roulis, par vent de travers dans ces memes phases de vol reviendra à perdre un moteur lateral.
Bon courage au pilote.. et aux passagers

4697.  scaletrans | 1/02/2020 @ 11:20 Répondre à ce commentaire

courrier Nord (#4696),
Tous ces problèmes avaient été pris en compte lors de la conception, et on pouvait en éliminer ou modérer la plupart. Si le Piaggio Avanti est tellement prisé c’est qu’il offre des performances de jet au prix de la turbine à hélice. Pourtant, ses hélices battent dans le sillage de la portance, ce qui est plus compliqué à traiter que dans le sillage symétrique des gouvernes comme dans mon projet.

4698.  Murps | 1/02/2020 @ 12:08 Répondre à ce commentaire

scaletrans (#4697), cet avion n’est pas très beau mais à une certaine « gueule » et des performances surprenantes.

Pour en revenir à l’Alice qui a brûlé, je n’ai lu nulle part qu’il ait déjà effectué un vol d’essai.
Le seul avion électrique qui serait parti pour être opérationnel serait basé sur un DH Beaver des années 50. C’est amusant de voir que ce serait un bon vieux monomoteur de brousse costaud et bâti à l’ancienne qui commencerait une première exploitation commerciale de l’avion électrique plutôt qu’un rêve de désigner bobo écolo.

D’après ce que j’ai capté, il doit proposer 180 km d’autonomie, ou quelque chose de ce goût là.
https://www.aerobuzz.fr/aviation-generale/le-beaver-electrique-dharbour-air-a-vole/
Les batteries occupent toute la place, les passagers peuvent se brosser ; en fait il n’y a pas de passagers, c’est ballot.
rofl

4699.  scaletrans | 1/02/2020 @ 22:42 Répondre à ce commentaire

Murps (#4698),
Plusieurs avions électriques volent depuis de nombreuses années, tous sont dans la catégorie expérimentale (construction amateur en kit), sauf tout récemment un remorqueur pour vol à voile allemand qui offre une Vz formidable. Ça ne peut intéresser que pour des applications de niche.

4700.  ppm451 | 2/02/2020 @ 11:23 Répondre à ce commentaire

Il grimpe de 10 mètres par seconde ! c’est beaucoup ; c’est le taux de montée moyen d’un jet commercial (une bétaillère pour prolos, pas un jet d’affaire sur-motorisé, hein).
Il a donc un moteur électrique très puissant, et une batterie capable de fournir instantanément un fort courant. Cela doit se payer par une autonomie assez faible, mais je n’ai pas vu ce paramètre indiqué dans les articles. Il ne remorque certainement pas toute une journée, ni même 1/2 journée…

Reste donc à fortement diminuer la masse des batteries, mais quelle marge de progression nous reste t-il dans ce domaine ? Il faudra ensuite que l’électricité pour remplir la batterie ne coûte pas cher du tout, vu les pertes entre conversion de l’énergie primaire, charge de la batterie, restitution du courant et rendement du moteur. Et que la batterie ne coûte pas cher du tout non plus, car entre les cycles de charges/décharges rapides, elle ne va pas durer très longtemps.

Mais ça vaut le coup d’essayer, pour des applications de niches. Pour la voltige c’est parfait, cette activité ne sert à rien si ce n’est le plaisir, et dans ce cas on peut griller de l’énergie sans se questionner sur la rentabilité.
Mais pour transporter du matos comme le fait le Beaver, mieux vaut mettre directement du pétrole, c’est encore le moins cher smile