En France, 20 ans sans réchauffement

par Benoît Rittaud.

La preuve en image :

TendanceFrance1994-2013

La plus longue période sans réchauffement jusqu’en 2013 (plus récente donnée disponible) commence en 1994, avec une tendance légèrement baissière de -0,38°C par siècle, selon les données de Météo France que j’ai pu reconstituer.

2014 est partie pour être une année chaude, mais si son indice reste en-dessous de +1°C (la période de référence est ici 1971-2000), alors la plus longue période sans réchauffement commencera toujours en 1994. Si 2014 crève le plafond avec +1,5°C, cette plus longue période ne commencera plus qu’en 1999.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

43 Comments     Poster votre commentaire »

1.  joletaxi | 4/11/2014 @ 12:22 Répondre à ce commentaire

Mouais
mais c’est local non?
comme l’optimum médiéval, local.
Comme en NZ, local
comme en Australie, local
Comme aux USA, local.
bref ça vaut pas un clou,globalement ça chauffe.

Je profite de solliciter le mathématicien sur un petit problème de proportions.
Il est maintenant incontestable que le réchauffement en NZ et en Australie ont été largement surévalués.
Dans quelle mesure , les corrections apportées influencent-elles la t° globale?
Merci d’avance

2.  volauvent | 4/11/2014 @ 12:49 Répondre à ce commentaire

Quelle est la référence de cette courbe?
Comment avez vous tracé la droite et déterminé la date de départ? Est ce avec la méthode « Monckton »?

3.  chercheur | 4/11/2014 @ 12:56 Répondre à ce commentaire

Quelle est la validité de la température moyenne de référence quand on connaît les effets à la hausse de l’homogénéisation des températures du siècle passé?

4.  chercheur | 4/11/2014 @ 13:14 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#1),

Les techniques utilisées en NZ et Australie étaient identiques à celles utilisées dans le reste du monde. La surévaluation se retrouve probablement dans tous les pays. Il me paraît important que le travail fait en NZ et Australie soit aussi réalisé dans les autres pays. Mais qui va s’y atteler?
Le bilan devrait être fait après ces travaux.

5.  joletaxi | 4/11/2014 @ 13:26 Répondre à ce commentaire

chercheur (#4),

oui, sans doute, mais si on pouvait déjà gagner ne fusse que 0.02 degré,je serais plus rassuré, c’est que ça chauffe ici

6.  AntonioSan | 4/11/2014 @ 17:19 Répondre à ce commentaire

Le Figaro n’en rate pas une:
http://www.lefigaro.fr/vox/soc.....olence.php

L’alerte orange qui touche le Sud de la France intervient quelques jours seulement après la publication d’un rapport accablant sur le changement climatique. Certains internautes sont convaincus que c’est la cause de leurs maux. «Il y a plus de soixante-dix ans que je vis en Cévennes et je n’avais jamais vu cela à cette cadence. Auparavant, ces épisodes étaient nettement plus espacés dans le temps et de plus courte durée. Nous n’avions jamais eu de vents de cette violence», assure Cougourle . Imoko a également «suivi cette dégradation depuis des années en Méditerranée». Et d’appeller le «GIEC à venir constater l’évolution climatique dans la région».

Intensification des echanges meridiens consequence du… rechauffement global, ca ne derange personne et surtout pas les propagandistes du figolo!

7.  Mano | 4/11/2014 @ 18:49 Répondre à ce commentaire

« La preuve (de quoi?) en image »

1998, 2005 et 2010 sont parmi les plus basses températures mentionnées dans ce tableau, qui ne concerne apparemment que la France.

Or ce sont les températures les plus hautes au niveau global : http://data.giss.nasa.gov/gist.....Fig.A2.gif

Nier le réchauffement et s’obstiner à parler de « pause » ne fait rien d’autre que vous déconsidérer (mais j’imagine que vous n’en avez rien à f…)

8.  Ben | 4/11/2014 @ 19:09 Répondre à ce commentaire

Mano (#7)

“La preuve (de quoi?) en image”

Du titre, Mano. Du titre.

1998, 2005 et 2010 sont parmi les plus basses températures mentionnées dans ce tableau, qui ne concerne apparemment que la France.

Bravo ! Vous voyez que ça peut aider, de lire le titre !

Or ce sont les températures les plus hautes au niveau global : http://data.giss.nasa.gov/gist…..Fig.A2.gif

Observation intéressante, mais à quoi vous amène-t-elle ? À une critique des données de Météo France ?

Nier le réchauffement et s’obstiner à parler de “pause” ne fait rien d’autre que vous déconsidérer

Si vous avez un argument à opposer au sujet de ce fil, n’hésitez pas…

9.  Ben | 4/11/2014 @ 19:12 Répondre à ce commentaire

volauvent (#2), la référence est celle des données de température que j’ai pu reconstituer (voir ici). La droite est une régression toute simple. Oui, c’est Monckton : comme il est dit dans le texte, c’est la plus longue période sans réchauffement.

10.  Nicias | 4/11/2014 @ 19:41 Répondre à ce commentaire

Ben (#8),

Observation intéressante, mais à quoi vous amène-t-elle ?

A mon post sur Marcel Leroux et el nino 🙂
1998, 2005 et 2010 sont des années el nino, provoqué/amplifié par le refroidissement du pôle nord selon Leroux (ou l’idée que je m’en fait). Mais en France on est pas sous l’influence des el nino, mais plus sous celle du pôle nord.

11.  Murps2 | 4/11/2014 @ 23:13 Répondre à ce commentaire

Nier le réchauffement et s’obstiner à parler de “pause” ne fait rien d’autre que vous déconsidérer (mais j’imagine que vous n’en avez rien à f…)

Ca s’appelle les yeux de la foi…
On ne peut rien contre la foi.
Elle déplace les montagnes et les crosses de hockey.

Pas d’argument à vous opposer.
Vivez votre conviction religieuse en paix mon fils…
😆

12.  Mano | 5/11/2014 @ 14:45 Répondre à ce commentaire

Murps2 (#11), c’est vous qui parlez de foi, pas moi, la foi est de votre côté.

Pour les arguments vous ne pensez pas que je vais vous les exposer ici, ils sont disponibles aisément, il suffit de vouloir les consulter (mais quand on a la foi pourquoi se fatiguer à lire)

13.  Mano | 5/11/2014 @ 14:49 Répondre à ce commentaire

Nicias (#10), encore Marcel Leroux? Et vous pouvez me rappeler ce qu’il a publié et qui a été validé par ce que l’on appelle la communauté scientifique?

Et dire que c’est moi qu’on « accuse » d’avoir la foi, si croire aux AMP c’est pas avoir la foi 🙂

14.  Hacène | 5/11/2014 @ 15:21 Répondre à ce commentaire

Mano (#13),
Merci de bien vouloir pointer du doigt et expliquer les erreurs contenues dans cet article. Prenez le temps qu’il vous faudra.

15.  Mano | 5/11/2014 @ 15:41 Répondre à ce commentaire

Ben (#8), « Du titre, Mano. Du titre. » comme si je n’avais pas lu le titre…

Comme si je ne savais pas que vous avez une idée derrière la tête, d’ailleurs bien relevée par joletaxi : »Mouais
mais c’est local non? »

Il vous a d’ailleurs posé une question à laquelle vous n’avez pas répondu.

Et je ne posais pas vraiment une question, je ne faisais que rappeller votre introduction : « La preuve en image » avec il est vrai une incise « (de quoi?)  » mais sans attendre vraiment de réponse, puisque je sais que je n’en obtiendrai pas.

A quand le prochain article s’intitulant « La planète, 20 ans sans réchauffement »?

Et pour « Si vous avez un argument à opposer au sujet de ce fil, n’hésitez pas… » voyez ma réponse à Murps.

Pour être plus précis je ne donnerai aucun lien puisque vous avez décidé que mes liens ne valaient pas grand chose (propagande réchauffiste, blablabla…)

16.  joletaxi | 5/11/2014 @ 16:29 Répondre à ce commentaire

Mano (#15),

le français est votre langue habituelle Mano?

car concernant mon commentaire, je crois qu’il y a de votre part un problème de compréhension,relisez posément, suivez avec le doigt.
Si vous n’y parvenez pas ,n’hésitez pas , on est très aimable ici vous savez?

17.  Mano | 5/11/2014 @ 16:34 Répondre à ce commentaire

Hacène (#14), ah oui, vous faites peut-être référence au seul et unique article publié par Marcel Leroux, lequel est étrangement inconnu de la plupart des scientifiques de la planète travaillant sur la climatologie.

http://www.skepticalscience.co......php?s=181 Vite! vite! courrez dire à Skeptical Science qu’ils ont fait une erreur!

Et aussi : http://www.realclimate.org/ind.....nt-page-2/ voir le commentaire : »“Recherche” is the in-house newsletter of the CNRS (the French National Science Foundation), I believe. Global and Planetary Change is a very minor journal. This guy is no heavy-hitter so far as climate research goes. He’s at one of the more minor CNRS labs in France. Given the title of the book (i.e. anything that claims global warming may be a “myth” is bound to be scientifically unreliable) and the $129 cost (limiting its likely readership), I doubt we’ll be reviewing it anytime soon. The only mystery is why Praxis, which had the good judgement to publish Rasmus’ book on solar variability, would get taken in by something like this. »

Aves des gens comme lui (et vous) on est vachement bien considérés dans les autres pays « avancés »

18.  Mano | 5/11/2014 @ 16:40 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#16), « bref ça vaut pas un clou,globalement ça chauffe » est plutôt en contradiction avec l’article non?

Et vous n’avez peut-être pas posé se question? (en français le ? est la marque de l’interrogation)

Alors je vais vous suggérer quelque chose : relisez-vous avant de publier, vous êtes encore à temps de reformuler votre commentaire afin de le rendre plus compréhensible.

19.  jmr | 5/11/2014 @ 16:40 Répondre à ce commentaire

Mano (#12),

Pour les arguments vous ne pensez pas que je vais vous les exposer ici, ils sont disponibles aisément

Vous avez raison, on en trouve la plupart ici : http://pensee-unique.fr/ mais je doute qu’ils aillent dans votre sens.

Nier le réchauffement et s’obstiner à parler de “pause” ne fait rien d’autre que vous déconsidérer

Et qui parle de nier le réchauffement, l’article ne fait que constater qu’il n’a pas eu lieu depuis 20 ans en France malgré les prédictions boules de cristal du GIEC. Quant à la « pause » c’est un argument des mêmes qui, forts de leurs boules-de-cristalleries prétendent que oui, le réchauffement est bien réel, MAIS si on ne le constate plus depuis depuis 20 ans ce n’est une pause.

Avez-vous remarqué que les nouveaux arguments massue de ces derniers mois ne concernent plus que l’augmentation du CO2, devenu la menace absolue puisque lui n’a pas de « pause » ?
Ce qui est intéressant dans ce débat est ce que je vous résume :
Phase 1: On voit que le CO2 augmente et que la température augmente.
Phase 2 : On pense que l’un est à l’origine de l’autre.
Phase 3 : On prédit que « vous allez voir comme l’autre va continuer à grimper ! »
Phase 4 : On s’aperçoit que l’un continue à monter mais plus du tout l’autre.
Phase 5 : On prétend que « c’est une pause »
Phase 6 : Comme la phase 4 perdure, on oublie l’autre et on se concentre sur l’un, « qui n’a jamais été aussi haut ! »
Phase 7 : La nouvelle alerte est « Catastrophe, il continue à monter ! » et on oublie que ce qui était grave c’était l’autre, sa conséquence, qui entretemps ne semble plus être une conséquence.
Ciel ! Mais sur quoi va-t-on pouvoir alerter les gens pour ne pas passer pour des billes ?
Phase 8 : Le CO2 n’a jamais été aussi haut, mais « jamais » à l’échelle terrestre ne veut absolument rien dire, et est-ce que ce foutu CO2 a une quelconque influence ?

Ben là, on ne connaît pas la réponse 😈
jmr

20.  jmr | 5/11/2014 @ 16:47 Répondre à ce commentaire

…Et ceux qui connaissent la réponse sont ceux qui ont la foi. Les autres constatent que « ça ne monte plus », mais ne savent pas. Ils n’ont donc plus la foi.
jmr

21.  Ben | 5/11/2014 @ 16:47 Répondre à ce commentaire

Mano (#15), pardonnez-moi mais vous me faites une réponse digne d’un ado. Allez, je fais un effort.

Et je ne posais pas vraiment une question, je ne faisais que rappeller votre introduction : “La preuve en image” avec il est vrai une incise “(de quoi?) ” mais sans attendre vraiment de réponse, puisque je sais que je n’en obtiendrai pas.

Vous savez que vous n’aurez pas de réponse juste après en avoir eu une : pas mal, celle-là.
Et vous ne commentez pas cette réponse, ni d’ailleurs l’article lui-même, vous contentant d’utiliser ce que dit Joletaxi sans vous rendre compte qu’il faisait de l’humour.

A quand le prochain article s’intitulant “La planète, 20 ans sans réchauffement”?

Voyez ici…

Et pour “Si vous avez un argument à opposer au sujet de ce fil, n’hésitez pas…” voyez ma réponse à Murps.

La réponse en question dit ceci : « Pour les arguments vous ne pensez pas que je vais vous les exposer ici, ils sont disponibles aisément, il suffit de vouloir les consulter ». Voilà qui est imparable…

22.  Mano | 5/11/2014 @ 17:19 Répondre à ce commentaire

Ben (#21), « Voyez ici… » effectivement, l’autocitation est une preuve imparable…

« Voilà qui est imparable… » Ben (sans jeu de mot) oui, c’est imparable là!

La seule chose qui nous différencie c’est que moi je consulte TOUS les sites, y compris le vôtre (je dois être maso), en n’ayant aucun a priori (je suis un pôvre layman comme ils disent) et en essayant de me forger une opinion (moi je peux avoir une opinion, car je ne suis pas scientifique)

C’est toujours un plaisir de vous lire, vous avez réponse à tout 🙂

23.  miniTAX | 5/11/2014 @ 17:25 Répondre à ce commentaire

Les techniques utilisées en NZ et Australie étaient identiques à celles utilisées dans le reste du monde.

chercheur (#4), NON ! En « science » climatique, la manière de réchauffer le plat de spaghetti de températures n’est pas pareil dans l’hémisphère nord que dans l’hémisphère sud.
Comme toute bonne tambouille, chaque terroir a sa recette de tambouille climatique.

24.  Ben | 5/11/2014 @ 17:34 Répondre à ce commentaire

Mano (#21),

“Voyez ici…” effectivement, l’autocitation est une preuve imparable…

Et si vous lisiez ce qu’on vous écrit ? Ici, je répondais à votre question « À quand un article sur 20 ans sans réchauffement ? ».

Pour le reste, vous menez vos investigations comme vous l’entendez, mais j’avoue que votre plaisir à me lire n’est guère réciproque.

25.  Mano | 5/11/2014 @ 18:27 Répondre à ce commentaire

jmr (#18), la « boule de cristal » est la propriété de Ben, pas du GIEC qui collecte les informations de dizaines de milliers de chercheurs de toutes nationalités (tous des charlatans ou des incompétents bien sûr)

Et pour la « pause », il s’agit d’une invention des pseudo-sceptiques, le GIEC parle éventuellement d’un hiatus pour désigner une baisse de l’accélération (je sens qu’il y en a qui vont se déchainer sur ce coup-ci)

Pour votre information voici comment on peut fabriquer la « pause » : http://blog.hotwhopper.com/201.....iatus.html et http://blog.hotwhopper.com/201.....odels.html

Mais je ne me fais pas de souci, vous ne prendrez même pas la peine de lire.

26.  de Rouvex | 5/11/2014 @ 18:35 Répondre à ce commentaire

Mano (#24),

Mais je ne me fais pas de souci, vous ne prendrez même pas la peine de lire.

Mais si, les braves gens qui fréquentent ce site sont d’une bonne volonté admirable et sans cesse ils remettent au pot pour s’instruire ! Je suis certain que beaucoup regarderont vos liens. J’admire leur abnégation…
De même qu’ils jetteront un oeil sur les chiffres de cet article de propagande : http://www.futura-sciences.com.....r-les-i%5D

27.  Jojobargeot | 5/11/2014 @ 18:39 Répondre à ce commentaire

jmr (#18),

Avez-vous remarqué que les nouveaux arguments massue de ces derniers mois ne concernent plus que l’augmentation du CO2, devenu la menace absolue puisque lui n’a pas de “pause” ?

Et dire que ce sont NOS politiques qui nous ont obligés d’équiper nos bagnoles à essence de catalyseurs, qui transforment le CO en CO2. Donc l’hypothétique crise du CO2 est avant tout a cause de nos gouvernants. Avant de faire disparaître le CO2 qui est aussi utile à la vie que H2O, ne serais-ce pas nos politiques dont il faudrait nous priver en premier lieu, constatant les conneries qu’ils sont à même de nous obliger à faire. Pire, capable de nous escroquer avec le résultat de leurs erreurs. Mais est-ce une erreur, ou est-ce une arnaque orchestrée de longue date? Mon opinion est faite depuis longtemps.

28.  de Rouvex | 5/11/2014 @ 18:55 Répondre à ce commentaire

Jojobargeot (#26), Conspirationniste, va. Bou le vilain !

29.  phi | 5/11/2014 @ 19:11 Répondre à ce commentaire

Mano (#24),

Et pour la “pause”, il s’agit d’une invention des pseudo-sceptiques…

Vous avez parfaitement raison, cela ne peut venir que d’un pseudo-sceptique et donc d’un croyant en Giec.
Parler de pause implique une évolution future connue et une reprise certaine du réchauffement.
Un scientifique sainement sceptique parlerait de plateau car il est au courant de l’état actuel de la science, il connaît les échecs répétés des prévisions dans le domaine et a au moins une idée de la faiblesse théorique de la modélisation de l’effet du CO2 sur les températures.

30.  Bob | 5/11/2014 @ 19:47 Répondre à ce commentaire

phi (#28),
Allons bon ! un article fraichement publié au PNAS montre que les « théoriciens » (si l’on peut dire) du RCA avaient « oublié » de prendre en compte les infrarouges lointains ( de 15 à 100 microns) dans le calcul assimilant (carrément à un) les émissivités/absorptivités de l’eau et de la glace notamment aux hautes latitude. Les océans sont beaucoup moins émissifs (ce qui, entre nous, est assez évident) que la glace dans ce domaine de lambda.
Un très très gros détail qui remet sérieusement en question le mantra : »the science is settled ». ça expliquerait le réchauffement de l’arctique et c’est un ingrédient qui ne figure ni dans les modèles (qui l’expliquaient autrement) ni dans les bilans Trenberth-Fasullo.

Et pendant ce temps-là, les prêtres de l’église de climastrologie vous répètent « The science is setlled », sur Rance 5.
PS : On ne sait pas où classer cet article dans les stats bidons de Cook et al.

31.  Bernnard | 5/11/2014 @ 19:56 Répondre à ce commentaire

Bob (#29),
On découvre les infra-rouges lointains, Et moi qui croyais qu’on les comptabilisait ! 🙂
En cherchant bien on trouve !

32.  chercheur | 5/11/2014 @ 19:58 Répondre à ce commentaire

Mano (#7),

Les conséquences du réchauffement sont ici:

http://www.ina.fr/video/CAB890.....video.html

Et vous y croyez toujours…

33.  joletaxi | 5/11/2014 @ 20:08 Répondre à ce commentaire

Bob (#30),

j’ai rien compris à cet article
je vais demander à Mano?

34.  jmr | 5/11/2014 @ 20:28 Répondre à ce commentaire

Mano (#24),

Mais je ne me fais pas de souci, vous ne prendrez même pas la peine de lire.

Lire quoi ? Que Judith Curry est une traître à la « cause » parce qu’elle trouve qu’il y a un hiatus entre le plateau des températures et les run des modèles ? Hou la vilaine ! Tout le monde a bien compris dans cet article que la chaleur manquante se réfugie dans le fond des océans au dessous des 700 m (bien pratique comme idée, je propose aussi la hotte du père Noël), que la variation climatique nous joue des tours (Ah bon ? Le climat varie tout seul ?) et que les volcans ont évacué une partie de la chaleur stockée dans le sol.

voici comment on peut fabriquer la “pause”

Oh, mais c’est édifiant ces articles, je comprends tout ! C’est la vilaine Judith, qui autrefois appartenait au mainstream réchauffiste, et qui a retourné sa veste… Probablement achetée par les lobbys du pétrole, n’est-ce pas ?
Elle a fabriqué la pause, la méchante. En prenant aussi des références de dates fallacieuses. Ben oui, quoi. (Et en lissant les courbes aussi… Ça me rappelle fortement une superbe crosse de Hockey et un fameux « Hide the decline » de certains mails…).
Articles intéressants, merci, maintenant je pense avoir tout compris : ça se réchauffe puisque les media nous le clament, la faute à Judith Cury.
Le reste est littérature !

35.  Bob | 5/11/2014 @ 20:32 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#33),
La profondeur de pénétration des IR dans ces gammes de lambda n’est que de 10 microns max.

Cette très fine pellicule d’eau qui absorbe tous les rayons IR est constamment évaporée par l’agitation océanique et les vents dominants c’est à dire que la chaleur est perdue par convection et non pas par émission. Assimiler ça à un corps noir (parfaitement défini en physique. Il absorbe tout et réémet tout) est une absurdité dont seuls les climastrologues ont le secret.

36.  Imaz-Aizpurua | 6/11/2014 @ 10:27 Répondre à ce commentaire

Mano (#13),
Leroux et
« ce que l’on appelle la communauté scientifique »
.
Laborit :
« Quand, pour employer une expression à la mode,
une idée est acceptée par un large « consensus »,
ce n’est pas parce qu’un million d’individus seront
d’accord avec une erreur, qu’elle en deviendra
pour autant une vérité. »
(Henri Laborit, 1987, Dieu ne joue pas aux dés)

M’ayant intéressé aux inondations en Australie,
j’avais trouvé cela :
.
« Mobile Polar highs over Australia:
Origins and Effect on Rainfall.
University of Wollongong, Papers 2005 :
[…] (Leroux) […] »
Wollongong
.
Cambio climático y pesquerías regionales en el futuro.
[…] anticiclones polares móviles
(véase Leroux 1998)[…].
FAO

JAIA

37.  Imaz-Aizpurua | 6/11/2014 @ 10:36 Répondre à ce commentaire

Mano (#7),
Pause, hiatus…
.
Sisteen years into the mysterious « global-warming hiatus »
(Nature 505, 276-278 (16 January 2014)
Nature
.
The recent pause in global warming (2013)
MetOffice

JAIA

38.  williams | 6/11/2014 @ 12:02 Répondre à ce commentaire

chercheur (#32),

Les conséquences du réchauffement sont ici:
http://www.ina.fr/video/CAB890.....video.html
Et vous y croyez toujours…

Quand j’entends cette vidéo nous dire que dans seulement 10 ans des pays seront englouti par la monté des eaux des océans alors que le niveau monte de 2,50± 0,20 mm donc ce qui ferra 25 mm de plus dans 10 ans soit même pas l’évolution d’une marré dans les régions à faible marrée.

Ces médias abusent comme je ne sais pas quoi a tel point qu’un jours ils vont nous dire que la NASA a vu des bonhommes verts !

Williams

39.  joletaxi | 6/11/2014 @ 12:09 Répondre à ce commentaire

Bob (#35),

je vous remercie de votre aimable attention, mais j’avais cru comprendre que personne n’était en mesure de déterminer si les océans absorbent ou non les IR, qu’ils soient lointains, ou autres,
Spencer avait posé cette question, essentielle à mon avis, je n’ai vu nulle part de réponse.

Je finis par perdre tous mes repères, et en plus, je ne suis sans doute pas assez jeune pour avoir la solution du bidulator

40.  MichelLN35 | 6/11/2014 @ 13:04 Répondre à ce commentaire

Bob (#35),

Il absorbe tout et réémet tout) est une absurdité dont seuls les climastrologues ont le secret.

L’ensemble de l’enseignement de physique en France est d’accord avec cela, puisque c’est ce qui doit ,être enseigné dans la préparation au concours de l’agrégation de physique depuis 2008, dernière révision des programmes concernant la thermodynamique et qu’il n’y a eu aucune révolte des physiciens notamment de l’Académie des sciences.

En attestent les deux références ci-dessous :
http://www.udppc.asso.fr/bupdo.....iche=21046
du professeur Treiner qui a dirigé la refonte des programmes et d’un climatologue éminent : Gilles Delaygue.
http://planet-terre.ens-lyon.f.....-serre.xml

La physique française est dirigée par des climastrogues, c’est sûr !!!
Et personne ne proteste contre cette absurdité, même chez les sceptiques du réchauffement climatique anthropique qui sont d’accord avec l’équilibre radiatif, entre autres.

41.  Bob | 6/11/2014 @ 13:45 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#40),
Il est compréhensible que cela soit enseigné ainsi. En effet je ne connais pas d’autre moyen simple pour mettre en équation les échanges radiatifs que de tout assimiler à des corps noirs ou gris.
Maintenant, le moins que l’on puisse faire quand on est enseignant c’est de dire qu’on le fait ainsi parce qu’on ne sait pas faire autrement mais que cela pose quand même quelques problèmes…
Il en va de même en astronomie.

42.  Murps | 6/11/2014 @ 17:29 Répondre à ce commentaire

Bob (#41), MichelLN35 (#40), cette partie représente une fraction infime du contenu du programme de l’agreg’, je ne suis même pas certain que cela soit intégré dans l’agreg’ de physique, je dirais plutôt en SVT.

Notez que je ne suis pas du tout opposé à un petit calcul de corps noir proposé à des étudiants (genre celui habituellement proposé pour une terre « corps noir » uniforme), dans un but d’application numérique de la loi de SB.
C’est juste l’interprétation et la généralisation façon « climastrologie » qui me contrarient.

43.  MichelLN35 | 6/11/2014 @ 17:34 Répondre à ce commentaire

Bob (#30),
Bob (#41),
+ @ jmr, jojobargeot, phi, joletaxi et @ tous

Décidément, les papiers de Ben sont toujours « pollués » par des discussions sur les prétendus « effet de serre » et « équilibre radiatif »
La publi sur les IR et l’océan avait aussi attiré mon attention, je m’y replongerai plus tard mais je pense qu’il faut continuer cet échange sur le fil info de sceptique, où je vous attends.
merci