Au moins, ils aiment (la forme de) leur pays

par Benoît Rittaud.

Plus je l’approfondis, plus le dernier rapport sur le climat en France au XXIe siècle m’apparaît comme si délirant qu’il est incroyable qu’il ait pu paraître en l’état. Mais comme c’est le week-end, je ne vais pas vous embêter aujourd’hui avec des incohérences mathématiques : seulement vous poser la petite devinette que voici.

Pour illustrer les évolutions régionales du climat en France métropolitaine, le rapport montre diverses images de notre bel Hexagone (toutes plus inutiles et trompeuses les unes que les autres, j’y reviendrai prochainement) comme par exemple celle-ci — devant laquelle vous êtes priés de vous signer et de faire pénitence puisque c’est celle qui montre le plus gros réchauffement envisagé pour la France en 2100.

Hexagone

Sachant que le rapport contient 62 pages, qui se réduisent à 45 si l’on exclut le résumé général, le glossaire et autres bibliographies, la devinette est : combien de mignons petits Hexagones comme le précédent ce rapport contient-il ?

J’en ai compté 162. D’où le titre de ce billet.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

8 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Esteld | 23/11/2014 @ 11:32 Répondre à ce commentaire

Il est remarquable sur ce dessin que seul hexagone chauffe. Le rouge s’arretant pile aux frontières de la France.
Le réchauffement climatique , serait il, à l’instar du nuage de Tchernobil en son temps,un phénomène qui s’arrète aux frontières de l’héxagone ?

2.  JG2433 | 23/11/2014 @ 12:46 Répondre à ce commentaire

Esteld (#1),

Il est remarquable sur ce dessin que seul hexagone chauffe

Sur la carte présentée, en effet…
Mais souvenons-nous de l’ironie de Jean François Revel qui avait écrit :
« Depuis que la France rayonne, le monde entier a attrapé un coup de soleil. »
Mais là, il est vrai, il s’était moqué du milieu intellectuel auto-satisfait défendant mordicus l’« exception culturelle française ». :roll:

3.  Laurent Berthod | 23/11/2014 @ 22:29 Répondre à ce commentaire

Ben alors, ça ! Moi qui pensais pour bénéficier du réchauffement pour mes vieux jours !

2100 ? Mais je ne serai plus là ! (Sauf si Google a découvert l’immortalité !)

4.  Murps | 24/11/2014 @ 18:30 Répondre à ce commentaire

162 cartes de France.
162 cartes inutiles.
162 graphiques avec des colorations bidons.

162, ça me rappelle un capot à la belote
😆

5.  miniTAX | 24/11/2014 @ 23:40 Répondre à ce commentaire

Les 162 cartes du rapport sont donc incompatibles avec d’autres cartes pondues précédemment par la même confrérie climastrologique :

Soit la Bretagne, l’Aquitaine, le PACA… disparaissent sous les eaux, soit ils se réchauffent de 5°C mais pas les deux en même temps. Que quelqu’un souffle à Jouzel & co cette impossibilité axiomatique parce que même ceux avec un QI de bulot ont fini par s’en apercevoir depuis longtemps.

6.  Murps | 25/11/2014 @ 14:18 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#5), le môme a 15 ans maintenant…

7.  miniTAX | 25/11/2014 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

Murps (#6), un futur réfugié climatique, ou plutôt de réfugié de la folie climatique de nos politocards.
Le plus drôle, ce serait qu’il s’expatrie pour chercher du boulot aux Pays-Bas, à 1 m sous le niveau de la mer.

8.  the fritz | 25/11/2014 @ 20:00 Répondre à ce commentaire

Murps (#6), miniTAX (#7),
Peut-être que puisque tout est foutu , qu’il n’y a plus aucun espoir de vie meilleure , qu’il s’est laissé pousser la barbe et s’est expatrié , vous devinez où !