La France a enfin sa crosse de hockey

par Benoît Rittaud.

La figure 23 de l’inépuisable Rapport sur le climat en France au XXIe siècle va me permettre de produire une crosse de hockey made in France auprès de laquelle celle de Mann, Bradley et Hughes de 1998 n’a qu’à bien se tenir. Voici tout d’abord le rappel de cette figure 23.

Figure23

Le morceau du bas n’est autre que le diagramme dont Météo France refuse depuis deux mois de m’envoyer les données constitutives. Quant à celui du haut, qui concerne la température globale, le rapport n’a pas jugé bon de le sourcer. (Peut-être cela aurait-il alors laissé trop peu de place pour les 162 Mignons Petits Hexagones.) Bref, deux diagrammes devant lesquels le vulgum pecus est prié de se prosterner sans poser de question.

Ayant déjà reconstitué à l’œil nu le diagramme de Météo France, je suis parti à la recherche des données qui pouvaient bien avoir été utilisées pour l’autre diagramme. Direction WoodForTrees, téléchargement des données dans mon tableur, tout ça. Du point de vue de la forme des courbes, il semble fort que ce soit HadCRUT4 qui colle, mais je suis obligé de tricher un peu sur les échelles pour superposer les deux diagrammes, car les valeurs de HadCRUT4 ont l’air de montrer une amplitude plus forte que sur le diagramme donné dans le Rapport. Encore un mystère, mais restons prudent : ce que je fais là est un peu du bricolage.

 ComparaisonRapportHadCRUT4

La crosse de hockey apparaît lorsqu’on fait ce que les auteurs du rapport ont curieusement choisi de ne pas faire (sûrement pour laisser la place aux Mignons Petits Hexagones, encore une fois) : tracer la courbe montrant la différence entre la température en France et la température mondiale. Moyennée sur 30 ans, car comme le dit le rapport un peu plus loin, les changements sont rapportés à des moyennes sur des périodes de 30 ans pour gommer le bruit. (Curieusement d’ailleurs, la figure 23 montre pourtant des courbes de moyennes sur 10 ans. Cela dit, quand on voit que, sur cette même figure, l’anomalie de référence choisie est la moyenne sur 1961-1990 alors même que le reste du rapport choisit comme période de référence 1976-2005, on ne s’étonne plus de ce genre de détails.)

Et donc…

Mesdames et messieurs…

Pour la toute première fois…

En exclusivité mondiale…

Pour le plaisir de vos yeux éblouis…

Je vous demande d’applaudir…

The French Hockey Stick !

 TheFrenchHockeyStick

Alors que le monde entier pourrait nous envier cette exception française (l’« effet Tchernobyl » de miniTAX), les auteurs du Rapport ont donc choisi de ne pas montrer cette courbe. Nos climatologues ont donc au moins une qualité : ils ne sont pas chauvins.

Je ne sais pas pourquoi, mais tout ça me donne de plus en plus envie d’aller voir de plus près la façon dont Météo France calcule son indice. Pas vous ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

68 Comments     Poster votre commentaire »

51.  volauvent | 5/12/2014 @ 12:27 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#46),

C’est conforme aux données meteo france: palier de 1970 à 1986, hausse brutale des températures 1986/1994, palier depuis.

52.  Cdt Michel e.r. | 5/12/2014 @ 12:59 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#46),

Si vous utilisez Firefox comme navigateur, plutôt qu’une copie d’écran, je vous conseille d’enregistrer en MHT via l’extension UnMHT.

What’s UnMHT for Firefox
UnMHT allows you to view MHT (MHTML) web archive format files, and save complete web pages, including text and graphics, into a single MHT file in Firefox/SeaMonkey.

http://www.unmht.org/unmht/en_index.html

53.  you23 | 5/12/2014 @ 13:05 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (50)
C’est un comique, ce Florin Aftalion ?

54.  Nicias | 5/12/2014 @ 13:23 Répondre à ce commentaire

Le palier est plutôt pour moi en 1989 ou 1990.

55.  yvesdemars | 5/12/2014 @ 13:57 Répondre à ce commentaire

you23 (#53), Florin Aftalion est un économiste libéral qui a enseigné à l’ESSEC, pas un comique mais il ne manque pas d’humour dans ce texte

56.  miniTAX | 5/12/2014 @ 15:30 Répondre à ce commentaire

C’est conforme aux données meteo france: palier de 1970 à 1986, hausse brutale des températures 1986/1994, palier depuis.

volauvent (#51), « conforme » oui mais plus vraiment depuis 20 ans : l’indice de rigueur climatique contredit formellement la « crosse de hockey » de la température française dénichée par Ben.
Soit l’indice est vrai, soit la température pondue par Météo France est vraie, mais pas les deux.

57.  volauvent | 5/12/2014 @ 16:19 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#56),

Les données qui servent à calculer l’indice viennent de météo france!

58.  volauvent | 5/12/2014 @ 16:23 Répondre à ce commentaire

volauvent (#57),

Je voulais dire: conforme à ce qu’on voit sur les relevés individuels de stations non trafiquées comme l’a montré Courtillot (une hausse brutale autour de 86, ailleurs des paliers)

59.  Laurent Berthod | 5/12/2014 @ 18:07 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#46),

Effectivement, il faut faire une copie d’écran, parce que ça risque de partir aux oubliettes rapidement !

Je ne vous comprends pas. Cette courbe conforte les thèses réchauffistes.Elle ne risque donc pas de disparaître !

Rappel, il s’agit de la courbe figurant ici.

60.  Ben | 5/12/2014 @ 18:39 Répondre à ce commentaire

miniTAX (#56), attention, la French Hockey Stick ne doit pas être confondue avec le diagramme de Météo France donnant l’indice de température. C’est ce dernier qu’il faut utiliser pour une comparaison avec l’indice de rigueur climatique et, comme le dit Volauvent, ce diagramme montre bel et bien un palier suivi d’une hausse brutale elle même suivie d’un nouveau palier.

61.  the fritz | 5/12/2014 @ 18:43 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#59),
Pas mal , Merci Laurent pour cette info
Quand j’ai vu « indice de rigueur climatique  » ,je pensais à la rigueur des projections ou modélisation climatiques , mais quand j’ai vu la courbe , je me suis dit , c’est pas çà; ce qui m’étonne , c’est que les canicules ne rentrent donc pas dans les rigueurs du climat; basta
C’est la novlangue climatologique; c’est comme l’intensité des émissions (de CO2) , à ne pas confondre avec les émissions (tout court); l’une peut baisser pendant que l’autre augmente et réciproquement
Mais nos journaleux confondent allègrement les deux .

62.  yvesdemars | 5/12/2014 @ 18:51 Répondre à ce commentaire

à propos de crosse de hockey le GIEC pensait l’avopir retrouvée graàce aux mesures de dendrologie effectuées à SheepMountain

Eh bien c »est raté (une fois de plus) Steve Mc Intyre vient de démonter la crosse, comme pour les Briistlecore de Yamal de Mann, le proxy diverge après 1980 ce qui rend la crosse foireuse …

http://climateaudit.org/2014/1.....more-20311

63.  de Rouvex | 5/12/2014 @ 21:12 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#59), 0.9 en 1990 et 1.1 en 2010 -et 0.95 en 2011 ! Je me disais bien qu’il fa

64.  de Rouvex | 5/12/2014 @ 21:13 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#59), 0.9 en 1990 et 1.1 en 2010 -et 0.95 en 2011 ! Je me disais bien qu’il faisait plus froid qu’il y a 14 ans : ils le confirment m^rmr si leur ligne bleue suggère le contraire !

65.  de Rouvex | 5/12/2014 @ 21:15 Répondre à ce commentaire

même

66.  Laurent Berthod | 6/12/2014 @ 18:21 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#64),

Vous adonneriez-vous au cherry picking vous aussi ? Nooooon ! 😈

67.  de Rouvex | 6/12/2014 @ 22:00 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#66), je dis seulement que contrairement à ce qu’on nous assène jour après jour, on dépense plus en chauffage qu’il y a dix ans ! Pas d’accord ?

68.  de Rouvex | 6/12/2014 @ 22:01 Répondre à ce commentaire

de Rouvex (#67), 25 ans…