Des modèles qui ne se mouillent pas

par Benoît Rittaud.

C'est un vieux classique des pseudosciences : faire des prédictions suffisamment vagues pour ne jamais pouvoir être vraiment démenties. Les modèles climatiques utilisés dans le Rapport sur le climat de la France au XXIe siècle font à peu près la même chose.

La figure ci-dessous reprend une portion de la désormais célèbre figure 3 du Rapport, en superposant hivers et étés.

TranquillesJusquen2050

La ligne brisée rouge, ajoutée, réalise plus ou moins la moyenne des rétroprédictions 1950-2005. Les oscillations autour, ajoutées elles aussi, sont la courbe des températures selon Météo France jusqu'en 2013 (impressionnant comme ça colle, lorsqu'il s'agit du passé, hmmm ?). La ligne horizontale violette, ajoutée elle encore, correspond à une tendance nulle de réchauffement avec une anomalie située vers +0,7°C, conformément à la tendance de ces vingt dernières années, et prolongée aussi loin que possible pour rester dans l'enveloppe 5%-95% du scénario chauffe Marcel. Magnanime (comme pour le reste de cette construction d'ailleurs), j'ai pris l'enveloppe des étés, celle qui monte la plus vite.

Bilan, donc : en gros, si la France ne se réchauffe pas jusqu'en 2050, il sera possible dans tous les cas de dire que c'est dans la marge d'erreur des modèles. Les auteurs du rapport sont tranquilles, ils ont le temps de voir venir.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

5 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Tsih | 15/12/2014 @ 17:49 Répondre à ce commentaire

Oui sûr, la « température mondiale » ne peut de toute façon pas être un critère vraiment sérieux pour juger de la valeur des « modèles », quels qu’ils soient.

Par contre, les « prédictions » par régions du climat et osées par ces mêmes « modèles » sont un test beaucoup plus sérieux et fin.

Et là on peut sans risque de se tromper annoncer que ce sera un naufrage mémorable.

Le navire prend d’ailleurs déjà l’eau.

http://wattsupwiththat.com/201.....s-in-2014/

2.  Bernnard | 15/12/2014 @ 18:31 Répondre à ce commentaire

Tranquilles jusqu’en 2050!
En 2050, il y aura bien d’autres sujets en premiers plans et la FARCE du RCA, si elle existe encore, sera sous perfusion !

3.  Stephane | 15/12/2014 @ 22:29 Répondre à ce commentaire

De toutes façon, ils n’ont rien à craindre : même si la température descend, ils ont tout un tas d’arguments, comme « c’est l’océan qui a mangé la chaleur » ou « la chaleur s’est transformée en énergie qui a créé des événements climatiques extrêmes ». C’est comme avec la religion : il y a pas moyen de contredire un croyant.

4.  Abitbol | 15/12/2014 @ 23:54 Répondre à ce commentaire

il sera possible dans tous les cas de dire que c’est dans la marge d’erreur des modèles.

Vu la marge d’erreur, cela revient à prédire que les numéros gagnants du prochain loto se situeront entre 1 et 50…

5.  pastilleverte | 21/12/2014 @ 15:56 Répondre à ce commentaire

Abitbol (#4),
Pas faux …