Climathon, semaine 4 : à la face du monde

par Benoît Rittaud.

Cette quatrième semaine du Climathon voit les limites de la propagande une nouvelle fois repoussées, et le concours entrer dans sa phase internationale.
Climathon04

Comme il l'a déjà dit, le jury est sensible aux petites initiatives locales de propagande climatique. C'est donc avec plaisir qu'il acorde un accessit à Claude Henry, professeur à Sciences Po et à l'université Columbia, pour son tract de propagande article pondéré et subtil publié sur son blog du Huffington Post. Titré en toute sobriété "Climat : au revoir les enfants ?", l'article recycle tous les classiques du genre : le destin de nos enfants, les terribles conséquences de l'inaction, les "plus 5°C", les hordes de réfugiés climatiques futurs… L'auteur conclut ce brillant papier par une autopromotion de bon aloi pour son dernier livre. Sans le prodige de propagande réalisé par le vainqueur de cette semaine, Claude Henry aurait certainement reçu les lauriers du climathon – mais qu'il ne désespère surtout pas : le jury sait aussi récompenser la constance.

Un autre accessit est accordé cette semaine à Yann Arthus-Bertrand, l'un des favoris naturels de la compétition, pour sa suggestion adressée aux jeunes de se désintéresser du problème du financement des retraites au profit de ce que nous savons, évidemment "beaucoup plus important" :

Pour les jeunes d'aujourd'hui, le changement climatique aura un impact beaucoup plus important que l'évolution du système des retraites. La Conférence climat, à Paris du 30 novembre au 15 décembre 2015, sera cruciale.

Le vainqueur de la semaine 4

Comme les fans du climathon le savent, le jury s'inquiétait de récompenser un peu trop souvent des compétiteurs politiquement plutôt à gauche, et en appelait aussi à l'élargissement du concours hors des frontières françaises. Ce double appel a été entendu.

Il n'est pas excessif de dire que la réalisation primée cette semaine effectue une percée. Entendre un compétiteur lier le réchauffement climatique aux attentats en France d'il y a deux semaines faisait partie des secrets espoirs du jury, qu'il n'osait formuler tout haut tant l'exploit semblait exagérément ambitieux.

C'était compter sans cette lumineuse envolée de Klaus Schwab, président du forum économique mondial, à l'occasion de son introduction du président français François Hollande avant son allocution à Davos (c'est ici, à 3'18). Klaus Schwab, donc, notre vainqueur de la semaine, a lancé juste après avoir évoqué les attentats du 7 janvier :

Enfin, le monde a besoin d’une France qui continuera à défendre un message de liberté, de justice et de paix à travers le monde, comme elle l’a fait toujours. Dans cet esprit, je me réjouis que la France joue un rôle essentiel dans les négociations internationales sur le climat, avec un grand sommet à Paris à la fin de cette année. Et nous sommes fiers d’y contribuer. La meilleure réponse aux extrêmistes, c’est de construire un meilleur monde, et pas de la détresse.

Lutter contre le réchauffement climatique, c'est lutter contre le terrorisme. Qui dit mieux ? Le climathon, en cette semaine 4, vient de se trouver un nouveau compétiteur de grand talent.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

166 Comments     Poster votre commentaire »

151.  Murps | 1/02/2015 @ 18:25 Répondre à ce commentaire

the fritz (#143),

Mais est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous dites ? Vous nier tous les apports de la géologie , de la glaciologie, de la physique isotopique , de la paléobiologie à la paléoclimatologie . Et vous voulez qu’on ne vous traite pas de rétrograde ?

Mais est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous dites ? vous prétendez que je nie les apports de la géologie , de la glaciologie, de la physique isotopique , de la paléobiologie à la paléoclimatologie simplement parce que j’estime qu’on ne peut pas relier la température moyenne du globe au gaz de quelques bulles d’air congelées.
Ne mélangez pas tout ce que je raconte ici.
A partir de ces bulles de gaz, donner une estimation de la température en un lieu donné à une certaine époque, pourquoi pas. Donner la température moyenne du globe à 0.05 °C prèset à une année près à partir de ces mêmes bulles, c’est du foutage de gueule.
Les précisions revendiquée par les sciences que vous avez cité précédemment sont tout simplement hors de leurs portées.
La climatologie actuelle, ça consiste à interpréter des courbes de bruit et à leur faire dire ce qu’on veut.

Citez moi une seule réussite en terme de compréhension des mécanismes, de prévision et de modélisation de cette science. Une seule.
La seule véritable découverte de ces dernières années, c’est la mise en évidence de l’ENSO. Et encore, on ne comprend pas le mécanisme, on l’observe.

152.  joletaxi | 1/02/2015 @ 18:28 Répondre à ce commentaire

Murps (#151),

pour la dendro….

153.  Bob | 1/02/2015 @ 19:28 Répondre à ce commentaire

Herté (#150),
oui, c’est maladroit. ça a été rédigé en 2009. Il y a eu un grand pic de température vers le bas juste avant.
On peut peut-être supprimer cette remarque et remettre à jour. Je ne sais plus qui a l’original et qui a traduit. Ni qui a été en contact avec JO Nova.
Je crois qu’il vaudrait mieux demander l’autorisation à Jo Nova avant d’actualiser, ou mieux, de lui demander de l’actualiser elle-même.

154.  the fritz | 1/02/2015 @ 20:20 Répondre à ce commentaire

Murps (#151),

Citez moi une seule réussite en terme de compréhension des mécanismes, de prévision et de modélisation de cette science. Une seule.

Milankovitch

155.  joletaxi | 1/02/2015 @ 21:02 Répondre à ce commentaire

the fritz (#154),
je veux pas faire l’em…. mais c’est pas évident

http://wattsupwiththat.com/201.....-heats-up/

et ce type Morner, qui prétend que la mer ne monte plus depuis 50 ans?
vrai que ma petit plage est toujours au même endroit, mais bon

156.  Cdt Michel e.r. | 1/02/2015 @ 21:02 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#146),

Si vous faites vite (car le site est mis à jour régulièrement) c’est sur Météo 60 : http://www.meteo60.fr/

Quand je crains qu’une page disparaisse ou soit actualisée rapidement, avant que je ne puisse l’éplucher, je l’enregistre au format MHT.

Titre de l’article (sous « Tendance de ces prochains jours ») :
Poursuite du temps hivernal sans excès
du 31/01/15 à 12:10 mais actualisé régulièrement.

L’article en questions est sauvegardé sur mon DropCanvas , où je n’utilise même pas 2 % de ce qui m’est alloué (1.6 GB / 105.3 GB used).

Le format MHT est lisible par IE et Opera directement, par Firefox/Seamonkey avec l’extension UnMHT (c’est elle, qui m’a permis d’enregistrer seulement la partie sélectionnée de la page, alors que Firefox sauvegarde la page complète).

En fait le format MHT, c’est le format des messages en HTML que vous recevez dans votre messagerie. Tout se trouve rassemblé dans un seul fichier et non dans un fichier HTML avec dans un dossier attaché contenant tout le reste (images, feuilles de style,etc.). C’est bien plus pratique.

157.  pastilleverte | 1/02/2015 @ 22:33 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#146),
Ah oui, effectivement, faut le faire, je vote pour…

158.  pastilleverte | 1/02/2015 @ 22:40 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#155),
Ce « type » comme vous dites est juste un des meilleurs experts mondiaux du « niveau des mers », fut un temps principal contributeur du GIEC sur ce sujet, mais comme ses résultats ne plaisaient pas, il s’est auto viré, si je me souviens bien.. .
Evidemment, il ne calcule pas la correction glaciaire isostatique (sauf erreur de ma part), sans laquelle les mesures satellitaires montrent une tendance de pas grand chose +/- 0,5mm par an, soit de toutes les façons très largement dans la marge d’erreur de mesures !

159.  joletaxi | 1/02/2015 @ 23:00 Répondre à ce commentaire

pastilleverte (#158),

il a publié dernièrement un papier, concernant le Sgaguerak(cela s’écrit comme ça se prononce non?) un endroit qui est parfaitement stable au point de vue tectonique,prouvé et tout et tout, où la mer n’a pas monté d’un poil depuis 50 ans
moi j’avais pas besoin de ça, ma petite plage à Nieuport, où je jouais enfant, et où ma grand mère pêchait des crevettes est toujours exactement à la même place.
Mais c’est encore mieux quand c’est un « savant » qui le dit bien sur
Il avait pas eu des ennuis avec un arbre dans une île de l’océan indien?

160.  Bob | 1/02/2015 @ 23:29 Répondre à ce commentaire

joletaxi (#159),

Il avait pas eu des ennuis avec un arbre dans une île de l’océan indien?

Il a raconté (photos à l’appui) que des activistes du coin étaient venu la nuit pour scier un vieil arbre qui montrait que le niveau n’avait pratiquement pas monté…

161.  luc | 2/02/2015 @ 1:10 Répondre à ce commentaire

Je me disais bien que c’est un os.

En plus il est menacé par la pollution!

162.  MichelLN35 | 2/02/2015 @ 9:45 Répondre à ce commentaire

Murps (#151),

Là je crois que vous n’avez pas bien regardé comment, dans la glace, une température est attribuée à une « époque » ou à une profondeur donnée. Les gaz, dans les bulles ne servent jamais à cela, et c’est parfois bien dommage, car il y aurait possibilité d’avoir, sur les mêmes atomes, 18O par exemple, une comparaison des âges de la glace (H218O) et de l’air qu’elle contient, 18O2 ou C18O2.

Mais le thermomètre isotopique, c’est presque toujours la température obtenue par l’eau et attribuée à la zone de précipitation, ce qui est en contradiction formelle avec la définition même qui prend en compte la distillation de Rayleigh tout au long du trajet depuis le lieu d’évaporation, principalement les tropiques, jusqu’au lieu de précipitation.

Il y a plusieurs incohérences dans la définition du thermo isotopique mais pas celle de mesurer les isotopes de « l’air » contenu dans les bulles ou sous forme de clathrates.

Cordialement.

163.  MHadrien | 2/02/2015 @ 16:20 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#128),
On peut en effet commencer à discuter sur ce site des transferts d’énergie dans l’atmosphère. A bientôt.

164.  MichelLN35 | 2/02/2015 @ 18:46 Répondre à ce commentaire

MHadrien (#163),

Bonjour et merci de votre contact. Afin de ne pas polluer le fil Climathon proposé par Ben, je vous donne rendez-vous sur le « fil info de sceptiques 2014/3 » vers le numéros 585, en vous suggérant de parcourir rapidement les numéros à partir du 550.

165.  the fritz | 2/02/2015 @ 22:05 Répondre à ce commentaire

MichelLN35 (#162),

oui , pour une fois je suis d’accord avec vous , j’en dis pas plus

166.  the fritz | 2/02/2015 @ 22:36 Répondre à ce commentaire

MHadrien (#163),
Monsieur Hadrien,
Vous avez écrit page 22 de votre livre
 » La concentration de gaz carbonique a atteint des niveaux très voisins à ceux d’aujourd’hui comme le montrent les reconstitutions effectuées à partir des stomates des plantes et des carottes de glaciaires du Groenland  »
Vous affirmez dans la phrase suivante que des analyses chimiques du siècle dernier ( je pense que vous voulez parler du 19 ème ) ont montré des niveaux très supérieurs , sans citer les sources , mais je pense que vous vouliez parler de la compilation de Beck
Alors, j’ai quelques questions

Avez-vous des liens renvoyant aux mesures des carottes de glace du Groenland ? J’ai cherché sans succès et je me dis que puisque les carottes de l’Antarctique sont d’une uniformité des plus monotones, pourquoi celles du Groenland montreraient des variations aussi extravagantes
Pensez-vous que les protocoles d’analyses compilées par Beck sont dignes de confiance et comparables entre eux ?
Pensez-vous que les études des stomates sont plus sérieuses que celles des cernes des arbres et plus généralisables à la planète entière que celles du CO2 des bulles dans les glaces qui met deux ans pour s’homogénéiser dans l’atmosphère
Bon , j’ai plein d’autres questions si vous disposé à discuter