Climathon, semaine 6 : séquence stratégique

par Benoît Rittaud.

Tout au long de l'année 2015, le climathon récompense chaque semaine la plus belle pièce de propagande climatique de la semaine écoulée.

Les résultats des semaines passées : semaine 1semaine 2semaine 3semaine 4, semaine 5.

Climathon06

Gros choc entre deux catégories de compétiteurs cette semaine, avec une tendance lourde pour des réalisations tournées vers le long terme.

Poursuivant leur lancée dominatrice de la semaine 5, les politiques se sont illustrés une nouvelle fois avec notamment cette interview de Laurence Tubiana, qui reprend les ingrédients de la méthode Coué qui avait valu un accessit lors de la semaine 3 à Gilles Finchelstein et Ernst Sterre. En un mot, pour l'ambassadrice chargée des négociations pour sauver la face lors de Paris Climat 2015 la planète, tout va bien dans les négos, c'est comme si c'était fait (on sait d'ailleurs déjà, par d'autres canaux, que même si on n'y arrive pas, on aura réussi quand même). Morceaux choisis :

On savait qu’on n’allait pas obtenir des engagements concrets de la part de tous les pays [lors de la conférence de Lima de décembre dernier], car ce n’était pas l’objectif de cette conférence. (…)

(Heureusement…)

Lima a montré la bonne volonté des parties prenantes, et a produit un texte commun.

Soulignons ce point capital et inédit : les négociateurs ont produit un texte commun ! Du jamais vu…

(…) je pense que le bilan de la COP de Lima est positif, même s’il reste beaucoup de travail.

Puisqu'on vous dit qu'on avance !

C’était [l'accord Chine-USA sur le climat] une annonce très positive, et très importante pour le processus de négociation : les deux principaux émetteurs qui s’engagent à réduire leurs émissions, c’est tout simplement remarquable.

(NB : pour rappel, cet accord stipule que les USA continueront de faire ce qu'ils font déjà, tandis que la Chine, elle, devrait se pencher sur le problème de ses émissions vers 2020. Cliquer ici pour quelques détails…)

La chute des prix du pétrole peut être une opportunité.

Car comme chacun sait : quand c'est moins cher, on consomme moins.

je pense qu’il y a une prise de conscience globale de l’impact des énergies fossiles sur le climat qui est en train de prendre le dessus.

En toute chose, le plus important c'est d'y croire.

Dans les marchands de doute, Naomi Oreskes a montré que l’expert qui assurait que le dérèglement climatique n’a pas de rapport avec l’être humain était le même qui démontait les liens entre la cigarette et le cancer pour l’industrie du tabac il y a quelques années…ce n’est pas très sérieux.

Un seul expert vous manque, et tout est dépeuplé.

KO debout la semaine dernière face à la déferlante des politiques, l'autre grande catégorie pourvoyeuse de vainqueurs potentiels, les journalistes, se devait de réagir. Le coup est venu de France Info qui, pour aider à la réussite de Paris Climat 2015, vient de lancer son "Comité Climat France Info" et son label #maplanete qui sera décerné "à des actions, idées et événements initiés ou diffusés par France Info". Détourner ainsi la mission d'une radio de service public au profit d'un projet politique permet à France Info de prendre date, tout en se donnant les moyens de prétendre à son tour, aux côtés d'autres médias tels que Le Monde, au statut de Pravda climatique de référence.

Le vainqueur de la semaine 6

Malgré ce coup de boutoir du milieu journalistique, c'est à nouveau dans le camp des politiques que se trouve le vainqueur de cette semaine, pour une réalisation de propagande que l'on croirait tout droit venue de la grande époque. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale, s'est en effet fendue d'un programme de propagande institutionnelle pour l'école digne des plus belles heures du totalitarisme intellectuel. En voici quelques extraits significatifs (NB : le gras est dans l'original) :

Pour permettre à chaque élève de l’École de la République de devenir acteur du développement durable, une « semaine pour le climat » se tiendra chaque année dans toutes les écoles et tous les établissements scolaires, en lien avec la Fête de la Science.  Elle sera l’occasion d’organiser des débats sur le thème du changement climatique et de la biodiversité, en lien avec les associations d’éducation à l’environnement et au développement durable. (…)

 

La Fête de la Science a notamment pour objectif de donner aux jeunes le goût des sciences, une nécessité dans notre pays qui souffre d'une désaffection des étudiants pour les filières scientifiques. Y intégrer une semaine pour le climat où seront présentés ours polaires agonisants sur leurs glaciers, typhons et autres sécheresses contribuera sûrement à mettre une joyeuse ambiance propice à un engagement enthousiaste des élèves dans des voies scientifiques.

 

A l’occasion du renouvellement des programmes en cours, tous les programmes scolaires et toutes les disciplines intégreront le développement durable, de la maternelle au baccalauréat. (…)
Lire, écrire, compter, s'ouvrir à la culture, apprendre à raisonner de façon rationnelle… autant d'objectifs que l'École remplit déjà à merveille, au point que les enseignants se lamentent depuis des années de n'avoir pas assez à faire avec leurs élèves, qui savent déjà presque tout (comme l'illustre la place toujours plus enviable de la France dans les évaluations internationales sur le niveau des élèves). Il était donc urgent de rajouter des choses nouvelles dans des programmes d'enseignement à l'évidence sous-chargés. Et si, d'aventure, il reste encore quelques élèves en difficulté pour acquérir le savoir de base, les nouveaux programmes seront leur salut : plutôt que de savoir lire, ne vaut-il pas mieux savoir trier ses déchets ?
Pour mobiliser les élèves de manière ludique, ou en s’appuyant sur la sensibilisation par les pairs, des simulations de négociations internationales sur le changement climatique seront organisées d’ici l’automne 2015 dans chaque collège et chaque lycée, avec toutes les classes qui le souhaitent. Des éco-délégués (délégués de classe sur le développement durable) seront désignés dans tous les collèges et lycées pour sensibiliser leurs camarades et proposer des projets communs.
On aura compris, bien sûr, que la coopération la plus diligente de tous est souhaitée pour la réalisation de ces objectifs qui s'inscrivent dans une vision bien comprise du bourrage de crâne durable : enseignants, parents, rectorats, syndicats, collectivités locales, associations environnementales désintéressées… En particulier, il convient d'espérer que la ministre ne manquera pas de produire une circulaire précisant bien que tout scepticisme de la part d'un membre du corps enseignant vaudra à celui-ci un ralentissement de sa carrière. Mérité, car toute contestation du bien-fondé de l'enseignement à l'école d'un catéchisme païen de la vérité révélée du dév'dur' serait la marque d'un esprit critique capable de douter et de mettre en perspective les modes intellectuelles du moment, en un mot : de la graine de déviant.
On peut compter que cette joyeuse réforme annoncée pour l'école produira des générations entières de compétiteurs au climathon. Grâce à notre ministre, l'horizon de celui-ci est en train de reculer bien au-delà de 2015.
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

65 Comments     Poster votre commentaire »

51.  scaletrans | 12/02/2015 @ 11:15 Répondre à ce commentaire

En tous cas, des vitesses sol supérieures à celles du son, ce n’est pas nouveau. Un de mes amis, alors Cdt de bord sur un biréacteur Tupolev de la LOT me racontait avoir effectué un Varsovie Moscou à une vitesse sol proche du son dans les années soixante.

52.  de Rouvex | 12/02/2015 @ 11:28 Répondre à ce commentaire

les conditions climatiques rendent cette mission complexe

http://www.leparisien.fr/envir.....-2454577@1
En plein été, le monde ne tourne plus rond, ma bonne dame !!!
 

53.  Murps | 12/02/2015 @ 21:55 Répondre à ce commentaire

Hug (#47), oui, le coup du « mur du son » c’est énorme d’inculture scientifique.
Un avion de ligne subsonique qu’on amène près de la vitesse du son va sûrement voler en éclat avant…
La vitesse par rapport au sol, c’est autre chose.

54.  Cdt Michel e.r. | 12/02/2015 @ 22:07 Répondre à ce commentaire

Une question d’examen … discutée (uniquement pour ceux qui lisent facilement l’anglais, parce que c’est long et plutôt compliqué).

Sea Ice 101 – Insolated, Isolated, Insulated Icebergs in Space, A Mid-Term Exam
Guest Blogger / 3 days ago February 9, 2015

(Or, How Climate Science Is Taught Today)

Guest essay by Robert A. Cook

The following begins a series of topics on Arctic and Antarctic Sea Ice. And, since we (behind the keyboard) will be talking to you (the readers, and perhaps even the learners) as if we were openly addressing you in a classroom or hall, we will obviously begin class with the mid-term exam.

Don’t worry, the answers are already provided, but we are going to start the mid-term exam by questioning both the answers to the mid-term exam, but also the questions on the mid-term as they are already written.

Lire la suite

55.  Bernnard | 12/02/2015 @ 22:31 Répondre à ce commentaire

Une vidéo d’un passage supersonique d’un avion de chasse au raz des flots ! L’onde de choc est bien visible (condensation) .
On trouve beaucoup de vidéos semblables en ligne.

56.  DURAMEN | 13/02/2015 @ 9:20 Répondre à ce commentaire

Ce matin face à BOURDIN, Nhulot répondait aux questions de JJ.
Ce pauvre BOURDIN croyait que les GES détruisaient la couche d’ozone et qu’on allait griller comme le pensait ce gentil Rocard !!!
Nhulot a précisé que non, mais n’avait pas très envie de se lancer dans une explication qu’il ne maîtrise pas.
Soyons rassurés, Nhulot veille avec Ségo, FAFA et FLamby, tout va bien, la FRANCE est en train de redevenir un grand pays qui va donner l’exemple au reste du Monde.

Retenez-moi, je crois que je fais faire un malheur…

Duramen

57.  scaletrans | 13/02/2015 @ 11:25 Répondre à ce commentaire

DURAMEN (#56),

Cher Duramen, les occasions de se mettre en colère sont trop nombreuses et mauvaises pour la santé. Et puis, comme je le dis souvent, il n’y a pas assez de fenêtres. Faites comme moi: lorsque j’entends le début du commencement d’une connerie, je coupe la radio ou je zappe la télé. Ou bien je me met de la musique (classique cela va de soi). Écouter des enclumes dont on connait la vacuité intellectuelle comme si on les avait fait (Dieu m’en garde!) est inutile.

58.  Gilles des Landes | 14/02/2015 @ 8:32 Répondre à ce commentaire

DURAMEN (#56), Je vois que je n’étais pas le seul à être perplexe devant l’énormité des c….ries avancée par les deux. Et Bourdin, d’habitude plus critique, qui abondait dans le sens du Mulot. Ce dernier a d’ailleurs dit, au sujet de Haiyan qu’il y a eu plus de 10000 victimes (7000 en réalité) avec des vents à 380 km/h sur les terres (annonce de Médiapart, l’office météo philippin avait avancé des vents de 250 km/h sur les terres)
Intos quand tu nous tiens ! Pardon : propagande

59.  DURAMEN | 14/02/2015 @ 15:54 Répondre à ce commentaire

Gilles des Landes (#58),
A ce sujet, il faudrait leur envoyer le tableau des 35 derniers ouragans les plus destructeurs et mortels. Avec ses 7000 victimes, Haiyan serait en dehors, puisque le moins mortel est de 12 000 décès !!!
Ah ! La DESINFORMATION !!!
Duramen

60.  Bob | 14/02/2015 @ 16:56 Répondre à ce commentaire

DURAMEN (#59),
Ce tableau des cyclones les plus meurtriers ?
Non, bien sûr, Haiyan ne peut figurer sur cette liste avec ses 7200 morts. Le 36e et dernier de la liste a fait 12000 morts.
Et, au même endroit (Tacloban) celui de 1912 en a fait 15000.

Mais croyez-vous vraiment que ces interlocuteurs sont épris de vérité plutôt que de propagande pour les gogos spectateurs ?

61.  Bob | 14/02/2015 @ 17:20 Répondre à ce commentaire

Bob (#60),
A mon avis, Bourdin and Co méritent les honneurs du Climathon !

62.  Bob | 14/02/2015 @ 18:33 Répondre à ce commentaire

Un nouveau bouquin vient de sortir. Il est actuellement disponible en format Kindle, bientôt en version papier (h/t WUWT)

63.  AntonioSan | 14/02/2015 @ 18:38 Répondre à ce commentaire

Bob (#61), Et Desproges dirait que dans Bourdin il y a hein?… 😉

64.  Gilles des Landes | 15/02/2015 @ 9:38 Répondre à ce commentaire

DURAMEN (#59), J’y avais pensé, d’autant plus que j’avais fait une petite synthèse sur le sujet (voir « Haiyangate » : http://www.affaireclimatique.fr/page5.html)
Mais face à l’idéologie, que peuvent les faits ?

65.  yvesdemars | 15/02/2015 @ 11:50 Répondre à ce commentaire

AntonioSan (#63),
et s’il est nommé on pourra chanter « tiens voilà du bourdin »