Météo France libère (un peu) ses données

par Benoît Rittaud.

Après la fessée qu'elle a reçue de la CADA, Météo France a finalement consenti à me communiquer aujourd'hui les données que je leur demande depuis plus de cinq mois. (Comme le temps passe…)

Je n'ai pas encore regardé les données, mais il y a d'ores et déjà un point intéressant dans l'envoi de Météo France, au sujet de la méthodologie. Rappelons que l'avis rendu par la CADA à ce sujet était que, d'une part, la Commission était "incompétente" pour juger du bien-fondé de cette demande, et d'autre part qu'on m'avait déjà donné ce qu'il y a avait à savoir. Sur ce dernier point, j'avais parlé de "gros bobard" de Météo France. En fait, c'était encore pire : non seulement, bien sûr, la méthodologie ne se réduit pas à une simple moyenne arithmétique (contrairement à ce qu'a prétendu MF à la CADA), mais cette méthodologie est expliquée en détails dans le numéro de novembre 2014 de La Météorologie (Gibelin et al., p. 45-53).

Ainsi donc, pendant qu'on me refusait cette méthodologie en septembre-octobre, on se préparait à la rendre publique en novembre. Pas mal, hein ? Évidemment, ça rappelle beaucoup l'épisode de l'indicateur de températures, qu'on m'avait refusé alors qu'il est disponible aussi bien sur le site de l'IPSL que sur celui du Ministère du dév'dur'. (Ah, mais ça me revient maintenant : sur ces sites, les données sont partiellement fausses, alors je suppose que ça ne compte pas.)

Tout ça conforte, je crois, que le refus de Météo France est plus pavlovien qu'autre chose. Le courrier de Météo France ne manque d'ailleurs pas, bien sûr, de me rappeler que les données qui me sont transmises sont top secrètes. (MF a mis un moment à mettre les données en forme, mais maintenant c'est fait, alors je suppose que si elle a d'autres demandes, elle devrait pouvoir les satisfaire avec diligence.) On les comprend, bien sûr : allez savoir si une boîte privée ne trouverait pas le moyen de faire de l'argent avec la température en Bretagne en 1924… Si ça se trouve, le simple fait que je donne la référence à La Météorologie va déjà être considéré comme une divulgation indûe : je devrais me méfier !

Je l'ai dit, la CADA ne forçait pas MF à me donner sa méthodologie. Je ne peux donc que supposer qu'au service juridique de MF, ils se sont dit qu'il y avait un risque que je porte l'affaire devant le tribunal administratif, ce qui les aurait encore plus couverts de ridicule au vu de la publication dans La Météorologie. (Et allez savoir si le tribunal administratif n'aurait pas décidé que, au vu de l'importance politique des données, il fallait les rendre publiques pour de bon. Ah, s'il y avait un juriste qui pouvait me renseigner…) S'ils se sont dit ça, alors voilà au moins un point sur lequel ils ont bien vu.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

22 Comments     Poster votre commentaire »

1.  Marco33 | 14/02/2015 @ 11:18 Répondre à ce commentaire

Gardez bien au chaud les refus de MF et leur libre publication en parallèle : cela appuiera la démonstration d’une mauvaise volonté évidente et de plus incohérente.
De plus, cela ne peut que poser question : le pourquoi d’une telle attitude?
Perso, et après le Climategate, cela m’interroge encore plus sur l’authenticité des données qu’ils vous ont transmis.

2.  ESPOIR 37 | 14/02/2015 @ 11:27 Répondre à ce commentaire

Peut-on réellement faire confiance à MF sur les données communiquées?on sait que tout est facilement manipulable! est-il possible d’avoir des relevés de températures et des comparatifs sur plusieurs années uniquement pour la France car je pense qu’il y a des hausses de températures locales mais en aucun cas un réchauffement climatique global.

3.  Murps | 14/02/2015 @ 15:18 Répondre à ce commentaire

Tout ça me convainc de plus en plus que la terre ne se réchauffe pas.

Ce « réchauffement » est le produit d’un parti pris idéologique dans la présentation de données statistiques – données statistiques qui n’ont aucune signification physique.

Si MF était si convaincu de son fait, les données seraient publiées à tour de bras, analysées et disséquées par tous. Une hausse serait visible comme le nez sur la figure quels que soient les bidouillages.

Or c’est tout le contraire qui se passe : on doit râler pour avoir les données – incomplètes- et on refuse de lâcher quoi que ce soit sur la méthodologie !
Ca ressemble au combat en retraite du hockeyeur Mickael Mann.

Corollaire : si la terre ne se réchauffe pas, le bidulator meurt de sa belle mort.

4.  miniTAX | 14/02/2015 @ 17:16 Répondre à ce commentaire

Des résultats qui ne sont pas réplicables par de tierces-parties indépendantes et dont les données ne sont pas publiques ne relèvent pas de la science mais du charlatanisme, point barre. Même pas besoin d’épiloguer sur les conflits d’intérêts évidents derrière les obstructions de MF (le fait que MF soit un grand bénéficiaire de l’hystérie climatique, que son PDG soit un ancien du lobby nucléocrate français, que l’OMM soit dirigé par réchauffiste fanatique, que ses prêtres comme Mestres soient des escrolos encartés…).

5.  lemiere jacques | 14/02/2015 @ 23:31 Répondre à ce commentaire

Murps (#3), ou qu’on n’en sait ou ne peut savoir foutre rien! ah non pardon qu’on en est sur à 62,5%

6.  yvesdemars | 15/02/2015 @ 12:05 Répondre à ce commentaire

Murps (#3),

MF a perdu toute crédibilirté y compris en météorologie et doit être privétisé ou démantelé au plus vite

7.  parousnik | 16/02/2015 @ 13:10 Répondre à ce commentaire

Est ce que tous ces gugus ne disent par la vérité et falsifient les donnés juste pour permettre à certain de faire du fric… ou est ce plus grave ?

8.  Murps | 16/02/2015 @ 14:59 Répondre à ce commentaire

parousnik (#7), je pense que c’est plus grave : ils sont convaincus de défendre une cause juste.
Des « combattants de la liberté » en somme.

Quand on voit les derniers évènements, on se dit qu’il vaut mieux avoir à faire avec des braqueurs intéressés par l’argent qu’à des tarés prêts à mourir pour une « cause juste ».

Avec des braqueurs on peut parfois négocier une porte de sortie et éviter un bain de sang.

9.  jean | 27/02/2015 @ 18:18 Répondre à ce commentaire

J'ai aussi reçu le 13/2 les éléments demandés. je pense que nous avons exactement les mêmes infos et éventuellement le même mail.

Je ne sais pas combien d'entre nous l'ont demandé mais ils ont dû répondre à tout le monde le même jour.

La communication de la méthodologie est peut-être liée à ma propre demande car je demandais bien "les documents" décrivant la méthodologie et non la méthodologie, ce qui les obligeait peut-être un peu plus du point de vue de la CADA.

Ma demande :
1. les valeurs de l’indice de température moyenne en France de 1900 à 2013
2. la liste des stations météorologiques et leurs températures annuelles utilisées pour évaluer la valeur de chaque indice de 1900 à 2013
3. les documents expliquant la méthodologie employée pour l’homogénéisation des données, notamment celles d’avant 1947

Je n'ai pas encore eu le temps de parcourir dans le détail les documents mais ma première impression après une lecture rapide est que cela ne répond pas complétement à ma demande et que je vais devoir insister.

En effet, sauf erreur de ma part la méthodologie ne concerne que les homogénéisations pour les températures post-1950, il manque donc les méthodologies utilisées pré-1950

Je pense que j'ai fait une erreur dans la formulation de ma demande, ou en tout cas, que je vais devoir en faire une seconde pour compléter ma demande et avoir les documents qui donne le détail du travail d''homogénéisation des stations de l'indice selon la méthode décrite. Il doit forcément y avoir des documents qui indiquent dans le détail la manière dont la méthodologie a été appliquée par les ingénieurs de MF pour l’homogénéisation des températures de ces stations. Mais il va falloir être précis dans la demande.

Ce détail est malheureusement nécessaire car la description de la méthodologie ne permettra pas reproduire le travail d'homogénéisation. En effet, on peut lire que, entre autres joyeusetés, " l’expert doit prendre de multiples décisions au cours des cycles d’homogénéisation, en fonction d’un certain nombre de règles mais aussi de son expérience".

Benoit, si vous avez le temps de me répondre :

– avez vous reçu des documents qui détaillent les travaux d'homogénéisation par station ?
– avez vous des éléments de réponse concernant les homogénéisations pré-1950 ?

Pour info, le mail de Météo France contenait 6 pièces jointes

Indic30-1947-2014-Tmoy annuelles.xls
Indic32LSD 1899-1946-Tmoy annuelles.xls
listes des stations constituant les indicateurs.xls
MethodesIndicateursThermiques.pdf
MTO-87-45-53-ArticleEvolutionTemperatures.pdf
TAB_OBS_A_ToutesZones_TM_1900_2014.xls


10.  jean | 27/02/2015 @ 18:18 Répondre à ce commentaire

fin de gras

11.  Cdt Michel e.r. | 27/02/2015 @ 19:39 Répondre à ce commentaire

jean (#9),

Pour info, le mail de Météo France contenait 6 pièces jointes

Indic30-1947-2014-Tmoy annuelles.xls
Indic32LSD 1899-1946-Tmoy annuelles.xls
listes des stations constituant les indicateurs.xls
MethodesIndicateursThermiques.pdf
MTO-87-45-53-ArticleEvolutionTemperatures.pdf
TAB_OBS_A_ToutesZones_TM_1900_2014.xls

Vous pourriez peut-être mettre ces fichiers sur un site de partage en ligne, ainsi tous les intéressés pourraient y jeter un œil sans embêter Météo Rance.
DropCanvas peut faire l’affaire.

Pas besoin de vous inscrire. Une fois que vous y aurez mis les fichiers, je les placerai sur mon DropCanvas où je dispose de plus de 100 Go et ils y seront hébergés jusqu’à que je les supprime. J’ai pris l’abonnement maxi, conservation illimitée, à 10 $ par mois.

Je rappelle une fois de plus que je peux héberger vos fichiers sans problèmes. Je n’aurai jamais besoin de tout cet espace de 100 Go pour moi. J’ai assez de possibilités de stockage local, sur mon PC (4 To) et autant sur le serveur de mon fils.

12.  jean | 27/02/2015 @ 20:37 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#11),

Non je ne peux pas car comme le stipule le mail et la procedure CADA : « Vous ne pouvez faire usage de ces informations qu’à titre personnel, ne pas les rediffuser en l’état ni dans le cadre de travaux révélés publiquement ou commercialement. »

A noter qu’il y a eu un recul sur ce point car au départ, sauf cas particulier la réutilisation était autorisée. On a le droit de savoir. Un par un.

Donc il faut demander à MF de vous envoyer les documents. Vous avez ma demande in extenso dans l’autre fil de discussion. Je ne sais pas en tant que Belge, si la procédure CADA vous est accessible. Cela dit, il ne m’ont pas demandé ma CNI.

13.  phi | 27/02/2015 @ 22:00 Répondre à ce commentaire

jean (#12),
Pensez-vous avoir les données de brutes de stations parmi ces fichiers ?

Pensez-vous être autorisé à divulguer la liste des stations utilisées ?

En vous posant cette dernière question, je me demande un peu dans quel monde on vit.

14.  Laurent Berthod | 27/02/2015 @ 22:16 Répondre à ce commentaire

phi (#13),

je me demande un peu dans quel monde on vit.

Un monde dans laquelle les données scientifiques sont devenues des secrets d’Etat !

15.  phi | 27/02/2015 @ 22:35 Répondre à ce commentaire

Laurent Berthod (#14),
Dans tous les cas, cela incite à penser qu’il y a quelque chose à cacher. Même pas besoin d’être particulièrement soupçonneux pour avoir cette impression.

16.  Cdt Michel e.r. | 27/02/2015 @ 22:39 Répondre à ce commentaire

jean (#12),

Je ne sais pas en tant que Belge, si la procédure CADA vous est accessible. Cela dit, il ne m’ont pas demandé ma CNI.

Je suis belge, paraît-il, mais surtout « principautaire liégeois ». Je suis en effet bien plus attaché à Liège qu’à la Belgique.
Plus sérieusement, si c’est par mon adresse IP qu’ils peuvent voir que j’habite en Belgique, cela ne veut rien dire quant à ma nationalité réelle.

Je peux changer mon adresse IP réelle pour une IP quelconque, à la demande, grâce à l’extension Hola, qui utilise un VPN du pays de mon choix. Et c’est gratuit.

J’envoie ce message via une adresse IP 178.32.72.142 de OVH S (AS16276) située en France ( Lat. 48.86 N Long. 2.35 E)

Pour ce qui est d’héberger discrètement des fichiers sur DropCanvas, je peux ne pas rendre l’IP publique, mais seulement la donner aux personnes qui la demandent et que je connais. Les fichiers peuvent être de plus dans un archive protégée par un mot de passe solide.

17.  miniTAX | 27/02/2015 @ 22:52 Répondre à ce commentaire

jean (#12), MF est totalement grotesque avec ces secrets de polichinelle qu’elle se permet d’imposer aux citoyens dont son salaire dépend. En clair, elle vous dit : c’est des données qui ne sont pas publiques mais que nous publions partout et que nous, bons princes, distribuons à vous public selon notre bon pouvoir, ou en résumé « paye et ‘tagueul », c’est d’un grotesque à vomir.

Je vais faire une demande, dès que j’ai les données, je mets sur Torrent et je l’envoie au Commandant pour qu’il en fasse oeuvre utile. Et j’invite tout le monde à faire pareil, profitez donc des services « gratuits » que l’Etat vous offre grâce à VOTRE argent.
Les crapules de réchauffistes n’ont qu’à porter plainte, talk to my hand.

18.  Cdt Michel e.r. | 27/02/2015 @ 22:57 Répondre à ce commentaire

Vous avez ma demande in extenso dans l’autre fil de discussion.

Je ne la trouve pas. Pouvez-vous me donner l’adresse de ce message ?
Vous pouvez aussi m’envoyer des fichiers en pièces jointes à l’adresse jcl (point) michel (chez) gmail (point) com. Personne n’en saura rien…

Cordialement,

Jean-Claude

19.  Cdt Michel e.r. | 27/02/2015 @ 23:08 Répondre à ce commentaire

Cdt Michel e.r. (#18),

Je vais faire une demande, dès que j’ai les données, je mets sur Torrent et je l’envoie au Commandant pour qu’il en fasse œuvre utile.

C’est bien gentil, mais le problème c’est que je n’utilise pas Torrent, ni aucun P2P. Je suis peut-être parano du point de vue sécurité, mais cela paie. Je n’ai jamais eu de vraie cochonceté sur mon PC depuis que je suis connecté à Internet. Les virus et autres malfaisants, je ne connais pas.

Envoyez-moi plutôt les fichiers par mail. Mon adresse gmail est dans mon message précédent et vous pouvez toujours la demander à Rocky, depuis son site

20.  jean | 28/02/2015 @ 9:16 Répondre à ce commentaire

phi (#13),

Pensez-vous avoir les données de brutes de stations parmi ces fichiers ?

Voici le texte descriptif du mail :

1-les valeurs de l’indice de température moyenne pour le domaine France et régional pour les années de 1900 à 2014 (TAB_OBS_A_ToutesZones_TM_1900_2014.xls)

2-la liste des stations météorologiques composant l’indicateur. Deux listes sont à distinguer. :

La 1ère liste indic 32 énonce les 32 stations qui ont participé au calcul de l’indicateur France de 1900 à 1946. Les températures moyennes annuelles de ces stations sont issues des températures moyennes homogénéisées.
La 2ème liste, indic 30 se compose comme son nom l’indique de 30 stations parfois différentes (évolution à noter du poste de Reims-Courcy à partir de 2013 vers Reims-Prunay) utilisées pour le calcul de l’indicateur de 1947 à 2014. Ceci sur la base des données brutes.

3-la moyenne annuelle des températures de chacune des stations de indic30 et indic32

4-en matière de méthodologie, vous trouverez les documents « MethodesIndicateursThermiques.pdf  » et « MTO-87-45-53-ArticleEvolutionTemperatures.pdf « , article scientifique paru dans la revue La Météorologie, toujours en pièces jointes. Lors du calcul des indicateurs, les valeurs moyennes de température sont parfois débiaisées en regard des écarts statistiques.

Donc je pense que j’ai les données brutes pour 1947-2014 mais pas celle pour 1900-1946.

Je ne suis pas encore allé farfouiller dans la base de données de MF et je ne sais pas si avec le nom de la série de température on peut avoir accès aux données brutes et homogénéisées. Si c’est possible je me débrouillerai tout seul, sinon cela fera partie de ma réponse à MF à cet envoi.

Pensez-vous être autorisé à divulguer la liste des stations utilisées ?

Je ne crois pas.

En vous posant cette dernière question, je me demande un peu dans quel monde on vit.

Dans un monde dirigé par des religions diverses et variées avec bien sûr leurs églises et leur cohorte de crétins endoctrinées et de pleutres qui vont à la soupe quotidienne.

miniTAX (#17),

Mon expérience m’a appris qu’avec les cons il fallait faire attention et qu’on n’est jamais déçu … S’attaquer à une religion aussi puissante que l’écologisme est dangereux et vous pouvez sans aucun doute compter sur les lecteurs réchauffistes zélés de ce site pour vous dénoncer à la Kommandantur … Je ne crois pas, en l’occurrence, que cela vaille le coup; si nous sommes nombreux à avoir les données, elles seront naturellement rendues publiques d’une manière ou d’une autre.

J’ai oublié de mettre le poids des fichiers dans ma liste de fichier, il serait intéressant de savoir si nous avons exactement les mêmes fichiers ou si nos fichiers sont personnalisés si quelqu’un d’autre les a :

Indic30-1947-2014-Tmoy annuelles.xls => 236 544 octets
Indic32LSD 1899-1946-Tmoy annuelles.xls => 193 536 octets
listes des stations constituant les indicateurs.xls => 72 704 octets
MethodesIndicateursThermiques.pdf => 137 175 octets
MTO-87-45-53-ArticleEvolutionTemperatures.pdf => 1 304 788 octets
TAB_OBS_A_ToutesZones_TM_1900_2014.xls => 45 568 octets

Cdt Michel e.r. (#18),

ICI

Comme je l’ai dit, je pense que cette demande n’est pas complète et qu’il faut aussi demander les documents donnant dans le détail l’application de la méthodologie pour l’homogénéisation des stations de la liste (formulation à revoir).

21.  phi | 28/02/2015 @ 13:25 Répondre à ce commentaire

jean (#20),
Merci pour vos réponses.

Donc je pense que j’ai les données brutes pour 1947-2014 mais pas celle pour 1900-1946.

C’est curieux, j’aurais parié le contraire. Il est assez probable que l’on vous ait fourni la même chose qu’à BEST or dans ces séries là, il y a manifestement un saut qualitatif autour de 1947 mais ce sont les donnée récentes qui sont clairement plus homogènes.

J’espère que des gens de Météo France passeront ici et se rendront compte que le ridicule de leur attitude cachottière les décrédibilise.

22.  jean | 1/03/2015 @ 9:46 Répondre à ce commentaire

Je viens de faire le point sur ce que MF m’a envoyé et la conclusion qui s’impose est que ma requête était assez mal formulée pour que MF me réponde à peu près sans que j’ai ce que je voulais.

La seule information utile est la liste des stations sinon pour aucune d’entre elles je n’ai et les données brutes et les données homogénéisées.

Je viens de répondre au mail du 13/02 en demandant les données manquantes pour avoir un set complet (brut+homogénéisé) pour l’ensemble des stations.